+  Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com
|-+  [ FORUM HARD, SOFT & MICRO Photo ]
| |-+  Espace SCANNERS
| | |-+  Choix d'un scanner pour vieux négatifs couleur/N&B et diapos
Identifiant
Passe
Pages: 1 [2]  Toutes   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Choix d'un scanner pour vieux négatifs couleur/N&B et diapos  (Lu 2567 fois)
jpsagaire
Hyper actif
*
Messages: 2 229


« Répondre #25 le: Mai 11, 2014, 19:44:59 »

Pour le nettoyage, salut JP,  il y a aussi le paic citron. Redoutablement efficace.

Jérôme

Salut Jérôme  Sourire

Je n'ai jamais essayé le paic-citron pour ce type de nettoyage mais merci pour l'information Grimaçant

Où en êtes-vous côté numérisation ? Avec quelle(s) machine(s) maintenant ?

a+

jp

Signaler au modérateur   Journalisée

à lire on apprend beaucoup !
VentdeSable
Hyper actif
*
Messages: 2 560



« Répondre #26 le: Mai 12, 2014, 13:42:31 »

Il est extra pour dégraisser, retirer les tâches rapportées etc. Il ne raye pas (sauf à utiliser la paille de fer qui n'est pas recommandée dans ce cas précis) et permet de re-sécher le négatif dans une atmosphère contrôlée (au hasard la salle de bain quand la petite prends sa douche).

C'est je pense le meilleur moyen de se retrouver avec un neg comme neuf.

Un Howtek qui attend des jours meilleurs (achat de DPL...) un sprintscan quand j'ai du 24x36 (que j'ai définitivement abandonné) et finalement surtout l'IQsmart d'un ami bienveillant.

Mais bon un travail qui me fait faire les 35 h au mercredi midi alors... Quand arrive le samedi matin, je sors plutôt la paire d'avirons.

J
Signaler au modérateur   Journalisée
jpsagaire
Hyper actif
*
Messages: 2 229


« Répondre #27 le: Mai 12, 2014, 14:18:59 »

Il est extra pour dégraisser, retirer les tâches rapportées etc. Il ne raye pas (sauf à utiliser la paille de fer qui n'est pas recommandée dans ce cas précis) et permet de re-sécher le négatif dans une atmosphère contrôlée (au hasard la salle de bain quand la petite prends sa douche).

C'est je pense le meilleur moyen de se retrouver avec un neg comme neuf.

J'aurais juré que le paic-citron avait - comme tout produit trafiqué - un effet nocif (et corrosif) sur la gélatine. Je ne relavais qu'a l'eau claire avec un bain d'agepon pour finir l'opération. Comme quoi les idées reçues...


Un Howtek qui attend des jours meilleurs (achat de DPL...) un sprintscan quand j'ai du 24x36 (que j'ai définitivement abandonné) et finalement surtout l'IQsmart d'un ami bienveillant.

Et avec l'iQsmart on peut numériser du 135 par lots comme avec un v700 par exemple  ? (je ne connais pas du tout ces machines pro)

Bonnes rames à la prochaine séance  Grimaçant

jp



Signaler au modérateur   Journalisée

à lire on apprend beaucoup !
Tofoga
Nouvel arrivant
*
Messages: 7


« Répondre #28 le: Mai 12, 2014, 15:08:08 »

Merci à vous pour ces excellents conseils.

VentdeSable, avec quoi utilises-tu le paic-citron pour nettoyer ? avec une éponge très douce ? avec l'index ganté ? le pinceau soufflant ? une brosse métallique  Grimaçant? Et pour les laisser sécher, il faut une atmosphère particulière, une température idéale, une lumière tamisée ? Combien de temps faut-il pour les faire sécher ? Faut-il une protection ou un support particulier ? Vu que le produit est plutôt corrosif, vaut-il mieux éviter de le laisser trop agir ? Et le paic-citron peut-il être utilisé pour tout type de négatif ? Excuse-moi, ça fait beaucoup de questions mais je débute et je suis très curieux. C'est surtout que je n'aimerais pas ruiner un seul négatif à cause d'une erreur de manip dû à un manque d'informations.
Signaler au modérateur   Journalisée
VentdeSable
Hyper actif
*
Messages: 2 560



« Répondre #29 le: Mai 12, 2014, 15:22:31 »

Je fais presque comme pour la vaisselle : un bac avec de l'eau tiède (trop chaude la gélatine en prendrait un coup, froide... regarde pas mes mains c'est la vaisselle !) un nettoyage tranquille avec la pulpe du doigt qui seule saura détecter le grain de sable qui va rayer toute la surface du négatif. Les gants sont une interface trop grossière.

S'agit pas de les laisser tremper toute une nuit quand même... En quelques secondes ils sont dégraissés. Je les rince avec l'eau du robinet et, si elle est trop dure, je les trempe dans un bol avec un agent mouillant. Mais le lavage peut aussi se faire avec de l'eau déminéralisée.

C'est comme en toute chose ; faut juste savoir raison garder et comme toujours, le mieux est l'ennemi du bien.

Pour le séchage, la lumière tamisée, la musique douce et les vapeurs de la fumerie d'opium d'à côté peuvent avoir une action, mais plus sur le bonhomme que sur le film.
L'idée est de le faire dans une pièce humide et chaude. Les poussières alors ne peuvent voler dans l'atmosphère et donc se coller sur mes précieux négatifs. Et quand je vois le temps que passe ma fille dans la salle de bain... Je me dis qu'il est probable que les conditions soient réunies.

Faites simple rapide et organisé. Tout ira bien.

Je ne suis pas convaincu que le paic citron ou le mir vaisselle ou tout autre détergent ménager destiné à la vaisselle domestique soient corrosif. Enfin si peut-être. Si on se réfère à l'aversion naturelle qu'a ma fille pour la vaisselle... Je devrais me fier à son instinct animal.

J
Signaler au modérateur   Journalisée
Joël Pierre
Hyper actif
*
Messages: 1 149



« Répondre #30 le: Mai 12, 2014, 15:43:21 »

Je ne suis pas convaincu que le paic citron ou le mir vaisselle ou tout autre détergent ménager destiné à la vaisselle domestique soient corrosif.

Peut être pas corrosifs, mais les additifs qu’ils contiennent (colorants et autres ne sont probablement pas sans effets). Les produits mouillants pour la photo (Agepon, Lavaquick, etc.) ne sont pas excessivement chers et sont plus sûrs. Il existe des produit vaisselle sans aucun additif (agent mouillant seul) qui doivent être très proches. Sinon un peu de vinaigre blanc (acide acétique dilué), dans l’eau de lavage, devrait aussi convenir.
Signaler au modérateur   Journalisée
VentdeSable
Hyper actif
*
Messages: 2 560



« Répondre #31 le: Mai 12, 2014, 15:47:23 »

J'aurais juré que le paic-citron avait - comme tout produit trafiqué - un effet nocif (et corrosif) sur la gélatine. Je ne relavais qu'a l'eau claire avec un bain d'agepon pour finir l'opération. Comme quoi les idées reçues...


Et avec l'iQsmart on peut numériser du 135 par lots comme avec un v700 par exemple  ? (je ne connais pas du tout ces machines pro)

A même la vitre. Un bout de scotch pour organiser tout (en fermant le capot les neg volent) et tout va bien. Sur cette table on peut passer quelque chose comme 72 dia 135.

Après le scan, c'est comme un autre : point noir, point blanc, taille et enregistrement. Une fois la table couverte, il est temps d'aller prendre un café. Et de passer la nuit dessus...

J
Signaler au modérateur   Journalisée
VentdeSable
Hyper actif
*
Messages: 2 560



« Répondre #32 le: Mai 12, 2014, 15:58:40 »

Peut être pas corrosifs, mais les additifs qu’ils contiennent (colorants et autres ne sont probablement pas sans effets). Les produits mouillants pour la photo (Agepon, Lavaquick, etc.) ne sont pas excessivement chers et sont plus sûrs. Il existe des produit vaisselle sans aucun additif (agent mouillant seul) qui doivent être très proches. Sinon un peu de vinaigre blanc (acide acétique dilué), dans l’eau de lavage, devrait aussi convenir.

Vous avez tout à fait raison. Et c'est pour cela que j'ai parlé de faire rapidement. Parce qu'une fois que la gélatine est décollée... que le produit soit corrosif ou non... Si on part sur des produits standard avec un temps d'action limité, je n'ai pas constaté de dégradation visible. Maintenant je ne suis pas un laboratoire d'essais et ce que je dis ne vaut bien sûr que pour moi. La premirèe fois je l'ai fait parce que c'était bien après l'heure de fermeture de la Fnac. Maintenant, il ne reste plus que quelques enseignes qui vendent ces produits et il reste toujours plus facile de trouver un liquide vaisselle moumoune.

Je préfère le liquide vaisselle au vinaigre pour son "aspect" gras. Ça glisse sur le film. J'ai moins peur de faire de rayures. Il va de soit que les proportions sont les mêmes que pour la vaisselle : "quelques gouttes suffisent !". Je nettoie mes lunettes de la même façon.

Une dernière confidence d'un grand habitué de la vaisselle ; les produits type bio me paraissent bien plus inefficaces qu'on bon paic vaisselle (on en met toujours bien plus).

J
Signaler au modérateur   Journalisée
jpsagaire
Hyper actif
*
Messages: 2 229


« Répondre #33 le: Mai 12, 2014, 16:08:44 »

A même la vitre. Un bout de scotch pour organiser tout (en fermant le capot les neg volent) et tout va bien. Sur cette table on peut passer quelque chose comme 72 dia 135.

Après le scan, c'est comme un autre : point noir, point blanc, taille et enregistrement. Une fois la table couverte, il est temps d'aller prendre un café. Et de passer la nuit dessus...

J


Ah ok !  merci pour la réponse mais ( désolé si je suis un peu crampon ) le soft du scanner sait lire le contenu de la fenêtre de chaque cache et numérise les dias une à une ?
Ou bien il numérise l'ensemble du plateau et on doit ensuite croper chaque image avec photoshop ?

a+ Jérôme

jp



Signaler au modérateur   Journalisée

à lire on apprend beaucoup !
VentdeSable
Hyper actif
*
Messages: 2 560



« Répondre #34 le: Mai 12, 2014, 16:28:02 »

Dans la prévisualisation on voit l'ensemble de la table. Il suffit de faire un cadre pour chaque image et on se retrouve avec autant d'images scannées, les unes après les autres. En fait on fait deux cadres. Un pour le point noir point blanc à la grosse louche dans la zone d'intérêt puis l'autre aux petits oignons pour le fichier final. Pour les extrêmes, ils sont détectés automatiquement dans le premier cadre par oxygen. Après suffit d'enregistrer les paramètres pour cette image et passer à la suivante. Dès qu'on monte en résolution, le temps d'acquisition va avec... Mais cela peut vouloir dire 4000 dpi sur toute la table. Pour un 135 comme pour un 11x14 (pouces).

Je ne sais pas si j'ai été très clair...
Signaler au modérateur   Journalisée
jpsagaire
Hyper actif
*
Messages: 2 229


« Répondre #35 le: Mai 12, 2014, 16:36:55 »

Dans la prévisualisation on voit l'ensemble de la table. Il suffit de faire un cadre pour chaque image et on se retrouve avec autant d'images scannées, les unes après les autres. En fait on fait deux cadres. Un pour le point noir point blanc à la grosse louche dans la zone d'intérêt puis l'autre aux petits oignons pour le fichier final. Pour les extrêmes, ils sont détectés automatiquement dans le premier cadre par oxygen. Après suffit d'enregistrer les paramètres pour cette image et passer à la suivante. Dès qu'on monte en résolution, le temps d'acquisition va avec... Mais cela peut vouloir dire 4000 dpi sur toute la table. Pour un 135 comme pour un 11x14 (pouces).

Je ne sais pas si j'ai été très clair...

Très clair, cela répond à mes interrogations Sourire On peut faire de même avec le v750 (plus modestement 20 diapos sur la vitre  Souriant) en triturant Vuescan, mais on est quand même loin des 4000 dpi réels.

Merci encore.

jp

Signaler au modérateur   Journalisée

à lire on apprend beaucoup !
lick
Hyper actif
*
Messages: 1 030



WWW
« Répondre #36 le: Mai 13, 2014, 07:37:25 »

Avec le v700 ( donc le v750 aussi) c'est 24 négatifs 24x36 a chaque fois. Avec silverfast, tu as un sensitomètre  qui te permet de déterminer rapidement le point blanc et le point noir dans l'image. Éventuellement le point neutre, un passage de multi expo sûre pour étendre la dynamique et numérisation.

Silverfast est assez méconnu dans son utilisation, mais vu que Philippe bachelier de RP le recommandait chaudement, j'ai tenté le coup et je le trouve vraiment efficace avec les scanner epson.

De même, beaucoup se plaigne du manque de piqué des scanners epson mais beaucoup ignore comment les optimiser, par exemple c'est en lisant le test du v700 sur imaging ressource que j'ai découvert qu'il y avait des ergots qu'il fallait placer au-dessus des supports pour mieux les plaquer sur la vitre, ce qu'aucun test français n'avait signalé.

Par contre, ces derniers sont plus que rares en occasion.
Signaler au modérateur   Journalisée
un_amateur
Très actif
*
Messages: 330


« Répondre #37 le: Mai 13, 2014, 08:07:52 »

Bonjour,

beaucoup d'entre vous ont un V750 (ou 700) et un coolscan.
Question : y a t'il une différence de qualité importante entre un 750 et un coolscan (pour du A4 au plus en final).
Merci.
Signaler au modérateur   Journalisée
Verso92
Hyper actif
*
Messages: 80 006



WWW
« Répondre #38 le: Mai 13, 2014, 08:08:27 »

Question : y a t'il une différence de qualité importante entre un 750 et un coolscan (pour du A4 au plus en final).

Oui.
Signaler au modérateur   Journalisée

Expert en bavardages
jpsagaire
Hyper actif
*
Messages: 2 229


« Répondre #39 le: Mai 13, 2014, 12:34:02 »

Un Howtek qui attend des jours meilleurs (achat de DPL...) un sprintscan quand j'ai du 24x36 (que j'ai définitivement abandonné) et finalement surtout l'IQsmart d'un ami bienveillant.

Ayé j'ai compris c'est le soft de chez Aztek, rien que le soft pour piloter le zinzin. Son prix est considérablement réduit à... 900,00 $ au lieu de 2.995,00 $ selon les versions.

Il doit être vraiment super ce DPL pour être à des prix pareils. Prix qui, on l'a compris, n'incluent pas le scanner lui-même. 

Mais malheureusement ça sent un peu la fin de vie tout ça...

 Embarrassé
Signaler au modérateur   Journalisée

à lire on apprend beaucoup !
Tofoga
Nouvel arrivant
*
Messages: 7


« Répondre #40 le: Mai 17, 2014, 04:23:15 »

Hier, j'ai fait numériser quelques films chez un photographe pour avoir une idée de leur état général. Bon, c'est clair que le tarif pratiqué pour du 35mm n'est utile que si on a que quelques négatifs à numériser. Le résultat est très bon, même si je ne sais pas avec quel matos ils ont procédé. Les négatifs sont en très bon état, c'est l'essentiel. Outre ces numérisations, je leur ai demandé comment ils procédaient pour nettoyer les négatifs : uniquement avec des gants. Pas d'eau, ni paic citron, ni produit mouillant car ils estiment que ça attaque la composition chimique du négatif. Je ne sais plus trop quoi en penser de tout ça. Eau ou pas eau ?
Signaler au modérateur   Journalisée
log@n
Super actif
*
Messages: 623



« Répondre #41 le: Mai 17, 2014, 05:57:06 »

Les surfaces sont très sensibles et particulièrement le verso. Je déconseille l'eau. Un chiffon doux antistatique suffit (ou gant).
Signaler au modérateur   Journalisée

log [at] n
D800-24-70/80-200/105VR
jpsagaire
Hyper actif
*
Messages: 2 229


« Répondre #42 le: Mai 17, 2014, 07:50:29 »

Outre ces numérisations, je leur ai demandé comment ils procédaient pour nettoyer les négatifs : uniquement avec des gants. Pas d'eau, ni paic citron, ni produit mouillant car ils estiment que ça attaque la composition chimique du négatif. Je ne sais plus trop quoi en penser de tout ça. Eau ou pas eau ?

Il est bien évident qu'un re-lavage à l'eau courante, avec un dernier bain dans un agent (*) mouillant, est à réserver aux négatifs très sales et non pas à la présence de quelques poussières. Ce mouillage les rends très fragiles et ils doivent être manipulés avec précaution.

De plus, si cette méthode s'applique sans risque de dérive chromatique (et pour cause) sur du noir et blanc, je n'ai jamais osé le faire sur des négatifs couleurs.

En effet leur traitement comprends un stabilisant final, et j'ignore si le relavage ne va pas - à terme - en annuler l'effet, laissant libre cours à des migrations inter-couches des coupleurs.

Je manque d'infos à ce sujet, et toute source ou expérience perso à ce sujet précis serait la bien venue...

En attendant, bon week-end ensoleillé à tous les sportifs, randonneurs, plagistes et autres rameurs Grimaçant

jp
 

(*) Uniquement destiné à éviter les traces d'eau sur le film lors du séchage
Signaler au modérateur   Journalisée

à lire on apprend beaucoup !
Tofoga
Nouvel arrivant
*
Messages: 7


« Répondre #43 le: Mai 17, 2014, 09:40:28 »

Donc, si on résume :
- nettoyage eau tiède, paic citron ou agent mouillant pour les films n&b très sales
- nettoyage au gant, chiffon ou pinceau soufflant pour tous les autres.
C'est bien ça ?
Et pour les diapos, c'est uniquement gant, chiffon et pinceau ?
Autrement, je pense investir d'ici peu dans un v700. Le betterscaning est-il indispensable ?
Signaler au modérateur   Journalisée
lick
Hyper actif
*
Messages: 1 030



WWW
« Répondre #44 le: Mai 17, 2014, 10:28:14 »

Donc, si on résume :
- nettoyage eau tiède, paic citron ou agent mouillant pour les films n&b très sales
- nettoyage au gant, chiffon ou pinceau soufflant pour tous les autres.
C'est bien ça ?
Et pour les diapos, c'est uniquement gant, chiffon et pinceau ?
Autrement, je pense investir d'ici peu dans un v700. Le betterscaning est-il indispensable ?

Indispensable? Non. Recommandé? Oui
Signaler au modérateur   Journalisée
jpsagaire
Hyper actif
*
Messages: 2 229


« Répondre #45 le: Mai 17, 2014, 11:22:32 »

Donc, si on résume :
- nettoyage eau tiède, paic citron ou agent mouillant pour les films n&b très sales
- nettoyage au gant, chiffon ou pinceau soufflant pour tous les autres.
C'est bien ça ?
Et pour les diapos, c'est uniquement gant, chiffon et pinceau ?
Autrement, je pense investir d'ici peu dans un v700. Le betterscaning est-il indispensable ?

Heu !!! ma façon de faire:

Perso j'ai toujours mis les bandes de film dans une spire de développement, et lavés à l'eau courante donc froide qq minutes. Ensuite bain d'agent agent mouillant - toujours dans la spire - pour séchage sans traces, et ceci qq minutes également. D'autres ont certainement leur propre méthode et je ne saurais m'ériger en modèle.

Après, à l'aide de trombones ouverts en S je suspends par une perfo à un fil ds la salle de bain (milieu humide = moins de poussières) séchage naturel sans intervention d'un sèche cheveux qui va envoyer des poussières.

Si des taches collées restent c'est délicat. Sur film bien sec j'utilise FILM CLEANER en spray (Tetenal) et je nettoie - sans trop frotter - avec avec un chiffon sans fibre du type PEC-PAD pour éviter de rayer. Là encore certains utilisent d'autres produits, je ne parle que de ceux dont je dispose.

Le PAIC-CITRON est un nettoyant et fait également fonction d'agent mouillant, mais je me demande s'il ne vaut pas mieux rincer à l'eau claire après. Jérôme (Vent-de-
 sable) préconise cette méthode et on peut lui faire confiance vu la grande expérience qu'il a de la numérisation et de tout ce qui tourne autour.

Quand aux gants en coton, ils ne servent pas à nettoyer ou dépoussiérer mais à éviter les traces de doigts lors de la manipulation des négatifs...

 Clin d'oeil







Signaler au modérateur   Journalisée

à lire on apprend beaucoup !
VentdeSable
Hyper actif
*
Messages: 2 560



« Répondre #46 le: Mai 17, 2014, 13:38:09 »

Pareil que JP.

A un chouill près...

Le paic est un outil que je pense non dégradant dès lors que l'on ne gorge pas la gélatine d'eau. Et cela se fait en ne la chauffant pas ou en ne laissant pas le négatif une nuit entière dans l'évier. C'est comme en toute chose : il faut savoir raison garder.

Je n'aime pas le tetenal. J'en ai des flacons entier qui traînent. Une fois sêché il laisse un trace sur le neg. Trace blanchâtre qui n'influe pas le résultat, mais je la vois...

Le plu simple étant le coup de soufflette et de pinceau qui devraient suffire dans la plupart des cas.

Sans cela il existe une déviation de l'allume gaz destinée à le transformer en "canon à ion positifs" et donc lui (le négatif) faire repousser la poussière.

Le problème principal est que la poussière ça vole et Murphy a dit qu'elle devait toujours se reposer sur le neg (ou) la dia - choisis ton support préféré camarade !

Je n'ai jamais essayé de souffler d'un côté et aspirer de l'autre. C'est peut-être une solution.

3870 rameurs à Mantes la Jolie ce WE. De la sueur du sang des larmes. Et parfois la réussite.

J

Signaler au modérateur   Journalisée
jpsagaire
Hyper actif
*
Messages: 2 229


« Répondre #47 le: Mai 17, 2014, 18:20:13 »

(...)Pareil que JP.

Je n'aime pas le tetenal. J'en ai des flacons entier qui traînent. Une fois sêché il laisse un trace sur le neg. Trace blanchâtre qui n'influe pas le résultat, mais je la vois...

Le plu simple étant le coup de soufflette et de pinceau qui devraient suffire dans la plupart des cas.

Oui mais dans les cas (rares heureusement) où il reste des cacas bien collés à la surface, les pinceaux, les soufflettes et les ions positifs sont insuffisants.
Quand au FILM CLEANER en bombe, je n'ai jamais remarqué de traces résiduelles après son passage, mais j'ai peut-être mal vu...


3870 rameurs à Mantes la Jolie ce WE. De la sueur du sang des larmes. Et parfois la réussite.


Que le ciel leur soit clément et le soleil avec eux Sourire
Signaler au modérateur   Journalisée

à lire on apprend beaucoup !
Pages: 1 [2]  Toutes   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: