+  Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com
|-+  [ L'AGORA ]
| |-+  Publier, exposer, diffuser. Emploi...
| | |-+  Dépôt de bilan : et les dettes ?
Identifiant
Passe
Pages: [1] 2 3  Toutes   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Dépôt de bilan : et les dettes ?  (Lu 14483 fois)
patlu
Très actif
*
Messages: 170



WWW
« le: Mars 19, 2010, 16:47:50 »

J’ai repris en 2004 avec mon épouse un magasin photo  (portraits, reportages, matériel, scolaire, travaux) dans lequel je travaillais.
Tout allait bien jusque là, le chiffre d’affaire a toujours progressé, j’ai réussi à "dépoussiérer" l’image négative qui se dégageait du point de vente. J’ai alors investi dans un minilab numérique afin de traiter mes travaux, plus rentable que de sous-traiter.

Cependant depuis début 2009 tout s‘est ralenti, des changements sont intervenus : des travaux dans ma rue ont fortement perturbé la circulation (route bloquée pendant 6 mois), les ventes de matériel ont commencé à reculer (en volume et en valeur),  la crise et les AE…

En même temps, les comportements d’achats pour les mariages ont évolué : fini les rdv en magasin, tout se passe par téléphone ou par mail. Le prix est devenu le critère n°1. Les salons du mariage auxquels on participait se sont transformés en "foire au pas cher". Notre clientèle a soudainement disparu !

Tout ça pour dire qu’aujourd’hui mon activité a énormément baissé. La clientèle se fait rare et le nombre de mariages pour 2010 (ma bouffée d’oxygène) a chuté de 70%.
Ma trésorerie fond à vue d’œil, la "fin" est proche. Je n’aurai pas la capacité de rebondir…

Le dépôt de bilan est semble t’il la seule solution, mais comment vont s’étaler les dettes (environ 90.000€ entre mon fond et le minilab) ? Je n’ai aucun bien et je suis en entreprise individuelle.

Oui je sais c'est pas glop... Tire la langue
Signaler au modérateur   Journalisée
p.jammes
-
Hyper actif
*
Messages: 13 302



WWW
« Répondre #1 le: Mars 19, 2010, 16:56:26 »

Juste un peu de lecture:

http://www.apce.com/index.php?pid=868

Bon courage
A+

Le nouveau statut est en cours de vote:
http://www.assemblee-nationale.fr/13/dossiers/entrepreneur_individuel_responsabilite_limitee.asp
Signaler au modérateur   Journalisée
patlu
Très actif
*
Messages: 170



WWW
« Répondre #2 le: Mars 19, 2010, 17:07:48 »


J'ai entendu parlé de ce projet de loi. Le soucis c'est que ça risque d'être trop tard et je n'ai rien de personnel à protéger...

Merci.
Signaler au modérateur   Journalisée
Zouave15
-
Hyper actif
*
Messages: 6 162



WWW
« Répondre #3 le: Mars 19, 2010, 17:14:03 »

Si c'est trop tard, il n'y a malhreusement pas grand-chose à faire.

Par négociation ou voie de justice, on n'obtient pas grand-chose.

Une solution pas idiote est la procédure de surendenttement dont la vocation est de préserver la maison. Mais c'est long et on ne peut plus créer d'entreprise (car les banques refusent d'ouvrir un compte pro pendant 5 ans une fois tout remboursé… (je suis passé par là)

Si tu es dans l'est, il y a mieux, la procédure de dépôt de bilan personnel, dont la menace peut obliger les créanciers à négocier.

Si ce n'est pas trop tard, une solution est de créer une Sarl dont l'activité serait différente, par exemple tirages sur internet et vente en ligne. L'idéal serait que ça marche un peu. ainsi, la Sarl rachète tout, et donc les dettes sont transférées.

Si c'est mal fait, ça ne passera pas en cas de dépôt de bilan de la Sarl, mais si c'est bien fait, ça peut passer. Et qui sait, ça peut même marcher ? Il peut être malin de répartir les dettes afin d'en diminuer tous les montants, et que Madame crée autre chose elle aussi.

Bref, répartir et diviser le risque.
Signaler au modérateur   Journalisée
patlu
Très actif
*
Messages: 170



WWW
« Répondre #4 le: Mars 19, 2010, 17:20:31 »

Si c'est trop tard, il n'y a malhreusement pas grand-chose à faire.

Par négociation ou voie de justice, on n'obtient pas grand-chose.

Une solution pas idiote est la procédure de surendenttement dont la vocation est de préserver la maison. Mais c'est long et on ne peut plus créer d'entreprise (car les banques refusent d'ouvrir un compte pro pendant 5 ans une fois tout remboursé… (je suis passé par là)

Si tu es dans l'est, il y a mieux, la procédure de dépôt de bilan personnel, dont la menace peut obliger les créanciers à négocier.

Si ce n'est pas trop tard, une solution est de créer une Sarl dont l'activité serait différente, par exemple tirages sur internet et vente en ligne. L'idéal serait que ça marche un peu. ainsi, la Sarl rachète tout, et donc les dettes sont transférées.

Si c'est mal fait, ça ne passera pas en cas de dépôt de bilan de la Sarl, mais si c'est bien fait, ça peut passer. Et qui sait, ça peut même marcher ? Il peut être malin de répartir les dettes afin d'en diminuer tous les montants, et que Madame crée autre chose elle aussi.

Bref, répartir et diviser le risque.

J'ai rien à sauver, pas de maison, pas de voitures, rien de valeur... Indéci

Selon mon avocate, les créanciers (surtout celui de mon minilab) n'acceptera pas de transférer le dossier vers une SARL.
Je n'ai pour le moment aucun retard de paiement, aucune relance de la part d'un créancier. Mais au train où vont les choses il serait fou de penser que la situation va s'améliorer.
Je tente de limiter la "casse"...
Signaler au modérateur   Journalisée
Koala71
Actif
*
Messages: 67


« Répondre #5 le: Mars 19, 2010, 17:29:17 »

Bonsoir,

j'ai vécu ça mais pas dans la photo ! 3 ans d'activité en SARL et j'ai été obligé de me mettre en cessassions de paiement, jugement rendu, pas de faute de gestion reconnue mais j'étais caution solidaire sur l'emprunt qui a servi pour le capital, j'ai du rembourser.

j'apporte donc ma modeste contribution. Déjà quel est ton statut, entrepreneur ou société. La solution de créer une structure en parallèle ne va pas plaire au juge si la liquidation est prononcée. idem pour les fournisseurs...c'est une pratique courante dans le bâtiment par exemple.

Je verrai mieux la solution suivante : dépôt d'une cessation de paiement auprès du TC. Demande d'un redressement, ça bloque les créances et permets de d'étaler davantage les dettes, de telle sorte que les charges soit proportionnelles aux revenus. Ça peut donner du temps pour remettre le fond, changer pour des locaux moins couteux, développer une activités plus rentable...
Signaler au modérateur   Journalisée
Koala71
Actif
*
Messages: 67


« Répondre #6 le: Mars 19, 2010, 17:33:16 »

J'avais compris qu'il y avait déjà des dettes.  Indéci

As tu essayé de négocier une reprise du minilab dans un premier temps ? (je ne sais pas si c'est une usage) Quel est le type de financement de ce minilab ? Si c'est un contrat de financement avec le fournisseur, de toute façon il en reste propriétaire jusqu' a paiement intégral normalement, non ?
Signaler au modérateur   Journalisée
Zouave15
-
Hyper actif
*
Messages: 6 162



WWW
« Répondre #7 le: Mars 19, 2010, 18:08:52 »

J'ai rien à sauver, pas de maison, pas de voitures, rien de valeur... Indéci

Selon mon avocate, les créanciers (surtout celui de mon minilab) n'acceptera pas de transférer le dossier vers une SARL.
Je n'ai pour le moment aucun retard de paiement, aucune relance de la part d'un créancier. Mais au train où vont les choses il serait fou de penser que la situation va s'améliorer.
Je tente de limiter la "casse"...

Tu as au moins à sauver de rester logé, même en location. et une voiture ? Et des ordinateurs ? la notion d'outil de travail est floue en individuel, et tu risques de ter retrouver en slip, sans vouloir te faire peur.

Vu ce que tu décris une solution est peut-être, si tu peux avoir des crédits, de créer une Sarl pour repartir de zéro, et de rembourser par anticipation le minilab, ou encore de le louer à la Sarl et de faire un fond à part sur un compte séparé.

Une autre solution : bouffer des patates et mettre de côté l'argent des dettes, ce qui évitera tous les problèmes en cas de dépôt de bilan. Au moins, tu seras libre. Rebondir sans dette, c'est possible, avec c'est mission impossible (je galère depuis pas ma d'années à cause de ça).
Signaler au modérateur   Journalisée
patlu
Très actif
*
Messages: 170



WWW
« Répondre #8 le: Mars 19, 2010, 18:43:26 »

J'avais compris qu'il y avait déjà des dettes.  Indéci

As tu essayé de négocier une reprise du minilab dans un premier temps ? (je ne sais pas si c'est une usage) Quel est le type de financement de ce minilab ? Si c'est un contrat de financement avec le fournisseur, de toute façon il en reste propriétaire jusqu' a paiement intégral normalement, non ?

Aucune négociation possible avec le fournisseur, c'est d'ailleurs le silence radio de leur part aux lettres recommandées qui leur sont envoyés. Le contrat de location stipule de toute façon qu'aucune reprise ne serait envisageable. Faut payer jusqu'au bout (encore 3 ans) les 70.000€ qu'il reste, soit 2000€ /mois !

Signaler au modérateur   Journalisée
patlu
Très actif
*
Messages: 170



WWW
« Répondre #9 le: Mars 19, 2010, 18:49:14 »

Tu as au moins à sauver de rester logé, même en location. et une voiture ? Et des ordinateurs ? la notion d'outil de travail est floue en individuel, et tu risques de ter retrouver en slip, sans vouloir te faire peur.

Vu ce que tu décris une solution est peut-être, si tu peux avoir des crédits, de créer une Sarl pour repartir de zéro, et de rembourser par anticipation le minilab, ou encore de le louer à la Sarl et de faire un fond à part sur un compte séparé.

Une autre solution : bouffer des patates et mettre de côté l'argent des dettes, ce qui évitera tous les problèmes en cas de dépôt de bilan. Au moins, tu seras libre. Rebondir sans dette, c'est possible, avec c'est mission impossible (je galère depuis pas ma d'années à cause de ça).

J'ai pris conscience que je vais tout perdre, tout ! La voiture n'est pas à moi et je vis en location.

Mon soucis est justement de pouvoir payer ce minilab, alors à moins de gagner au loto je vois pas comment je pourrai le rembourser par anticipation... Grimaçant
Le montant des dettes est trop élevé, je ne me poserai pas autant de questions si j'avais une solution finanacière.
Signaler au modérateur   Journalisée
Zouave15
-
Hyper actif
*
Messages: 6 162



WWW
« Répondre #10 le: Mars 19, 2010, 19:07:03 »

Alors je compatis, ayant vécu par deux fois cette situation (la seconde en ce moment). Mais, si je puis me permettre, tant que tu n'es pas à 5 euros près, tu as une marge de manœuvre question économies.

Et la question à se poser est : faut-il essayer coûte que coûte de rembourser ou mettre de l'argent de côté (en espèces) pour prévoir la survie ? C'est ce que j'avais pu faire la première fois, et à part être bloqué pas mal d'années, ça s'est pas mal passé. C'est ce que je n'ai pas pu faire cette fois, et c'est dur à vivre. En plus quand tu dis que tu es à 5 euros près, personne ne te croit.

La solution de créer une sarl et de lui faire racheter ce à quoi tu tiens reste valable : ça évite la saisie du matos photo et ordinateur (évidemment, il ne faut pas exagérer), de quelques meubles et bricoles. Il est peu probable que le créancier aille le contester, car ça lui coûterait cher pour des trucs qui aux enchères valent des clopinettes. Mais pour toi, c'est ta survie à terme.
Signaler au modérateur   Journalisée
Harkhange
Super actif
*
Messages: 892



« Répondre #11 le: Mars 19, 2010, 19:08:14 »

bah sinon dépot de bilan et si tu n'as vraiment rien (ou que tu as pu cacher) mise en faillite perso.
Signaler au modérateur   Journalisée
Koala71
Actif
*
Messages: 67


« Répondre #12 le: Mars 19, 2010, 19:25:30 »

Aucune négociation possible avec le fournisseur, c'est d'ailleurs le silence radio de leur part aux lettres recommandées qui leur sont envoyés. Le contrat de location stipule de toute façon qu'aucune reprise ne serait envisageable. Faut payer jusqu'au bout (encore 3 ans) les 70.000€ qu'il reste, soit 2000€ /mois !

Il faudrait te renseigner auprès de la chambre des métiers pour étudier la possibilité de faire évoluer ton statut Entrepreneur Personnel en Sarl uni personnelle et non pas créer en parallèle (un contrat de financement n'est pa cessible à mon avis, mais une boite peut évoler dans ses statuts).

Tant que tu n'as pas de dette, ça doit être possible. tu peux apporter en capital un peu de matériel existant dont tu es propriétaire pour ta bonne foi. Ça peut permettre d'isoler ta trésorerie perso. Tu laisse passer 1 ou 2 mois et tu ne paye pas la facture qui suit, tu te déclare en cessation de paiement car plus de tréso et demande soit un redressement pour poursuivre et ainsi forcer le fournisseur à se contenter de la mensualité que l'administrateur judiciaire aura défini, soit tu demandes une liquidation. Le liquidateur vendra les quelques biens de l'entreprise pour essayer de payer les fournisseurs et tu n'auras pas à rembourser sur tes propres deniers. il vont prendre une ardoise et récupérer le matos si c'est bien ficelé juridiquement (ils en survivront  Grimaçant)


Signaler au modérateur   Journalisée
patlu
Très actif
*
Messages: 170



WWW
« Répondre #13 le: Mars 19, 2010, 19:36:30 »

Alors je compatis, ayant vécu par deux fois cette situation (la seconde en ce moment). Mais, si je puis me permettre, tant que tu n'es pas à 5 euros près, tu as une marge de manœuvre question économies.

Et la question à se poser est : faut-il essayer coûte que coûte de rembourser ou mettre de l'argent de côté (en espèces) pour prévoir la survie ? C'est ce que j'avais pu faire la première fois, et à part être bloqué pas mal d'années, ça s'est pas mal passé. C'est ce que je n'ai pas pu faire cette fois, et c'est dur à vivre. En plus quand tu dis que tu es à 5 euros près, personne ne te croit.

La solution de créer une sarl et de lui faire racheter ce à quoi tu tiens reste valable : ça évite la saisie du matos photo et ordinateur (évidemment, il ne faut pas exagérer), de quelques meubles et bricoles. Il est peu probable que le créancier aille le contester, car ça lui coûterait cher pour des trucs qui aux enchères valent des clopinettes. Mais pour toi, c'est ta survie à terme.


La meilleure solution serait de s'accrocher, faire le dos rond et tenter de tout rembourser. Trois ans après tout c'est pas énorme...
Mais comment faire quand le chiffre d'affaire a subitement et sans raison valable baissé de 50% (j'étais à -95% de ventes de matos 2 jours avant noël !).

La SARL serait la solution, mais les banques créancières vont sentir le coup...


Merci à toi...

Signaler au modérateur   Journalisée
patlu
Très actif
*
Messages: 170



WWW
« Répondre #14 le: Mars 19, 2010, 19:41:13 »

Il faudrait te renseigner auprès de la chambre des métiers pour étudier la possibilité de faire évoluer ton statut Entrepreneur Personnel en Sarl uni personnelle et non pas créer en parallèle (un contrat de financement n'est pa cessible à mon avis, mais une boite peut évoler dans ses statuts).

Tant que tu n'as pas de dette, ça doit être possible. tu peux apporter en capital un peu de matériel existant dont tu es propriétaire pour ta bonne foi. Ça peut permettre d'isoler ta trésorerie perso. Tu laisse passer 1 ou 2 mois et tu ne paye pas la facture qui suit, tu te déclare en cessation de paiement car plus de tréso et demande soit un redressement pour poursuivre et ainsi forcer le fournisseur à se contenter de la mensualité que l'administrateur judiciaire aura défini, soit tu demandes une liquidation. Le liquidateur vendra les quelques biens de l'entreprise pour essayer de payer les fournisseurs et tu n'auras pas à rembourser sur tes propres deniers. il vont prendre une ardoise et récupérer le matos si c'est bien ficelé juridiquement (ils en survivront  Grimaçant)




J'vais me renseigner, merci.
En ce moment je démarche de tous les côtés (chambre des métiers, tribuneaux de commerce, bureau du député, avocat, expert-comptable, médiateur du crédit...) et dur de faire le tri. A chaque fois j'ai une réponse différente...

Signaler au modérateur   Journalisée
Koala71
Actif
*
Messages: 67


« Répondre #15 le: Mars 19, 2010, 19:48:43 »

A chaque fois j'ai une réponse différente...

Oui on est en France... Triste
Signaler au modérateur   Journalisée
patlu
Très actif
*
Messages: 170



WWW
« Répondre #16 le: Mars 19, 2010, 19:52:31 »

Oui on est en France... Triste

On s'aperçoit qu'ouvrir une entreprise c'est beaucoup plus simple que de la fermer.  Sourire
Signaler au modérateur   Journalisée
alliancephoto
Hyper actif
*
Messages: 3 539



WWW
« Répondre #17 le: Mars 19, 2010, 20:04:32 »

J'espère que tes dernières parutions "payeront" en réservations ...  Clin d'oeil
Bon courage, mais trois ans c'est long et à la fois pas si long ...

Chris,
Signaler au modérateur   Journalisée

Reportages & Coaching photo
patlu
Très actif
*
Messages: 170



WWW
« Répondre #18 le: Mars 19, 2010, 20:12:22 »

J'espère que tes dernières parutions "payeront" en réservations ...  Clin d'oeil
Bon courage, mais trois ans c'est long et à la fois pas si long ...

Chris,

Ca serait bien... Souriant

Merci à toi et bon courage aussi... Clin d'oeil
Signaler au modérateur   Journalisée
iceman93
Hyper actif
*
Messages: 11 470



WWW
« Répondre #19 le: Mars 19, 2010, 20:23:26 »

pour ma part pas de conseils a te donner mais par contre te dire que j'espère que tu vas avoir une bonne solution pour te sortir de ce marasme
Signaler au modérateur   Journalisée

hybride ma créativité
patlu
Très actif
*
Messages: 170



WWW
« Répondre #20 le: Mars 19, 2010, 20:29:43 »

pour ma part pas de conseils a te donner mais par contre te dire que j'espère que tu vas avoir une bonne solution pour te sortir de ce marasme

Merci.
Tu comprends pourquoi je t'ai dit de réfléchir avant de te lancer... Clin d'oeil
Signaler au modérateur   Journalisée
p.jammes
-
Hyper actif
*
Messages: 13 302



WWW
« Répondre #21 le: Mars 19, 2010, 20:37:50 »

Si tu n'as pas encore de dettes arrivées à échéance, il est possible de s'en sortir.

Mais il faut réfléchir à une autre activité génératrice de revenus.
Un fournisseur ou une banque est potentiellement disposé à un bon compromis plutôt qu' à une ardoise.
Comme tu sembles avoir anticiper les problèmes, cela peut se négocier.

Ce qui est insupportable pour un créancier, ce sont les promesses non tenues.

A+
Signaler au modérateur   Journalisée
patlu
Très actif
*
Messages: 170



WWW
« Répondre #22 le: Mars 19, 2010, 20:48:26 »

Si tu n'as pas encore de dettes arrivées à échéance, il est possible de s'en sortir.

Mais il faut réfléchir à une autre activité génératrice de revenus.
Un fournisseur ou une banque est potentiellement disposé à un bon compromis plutôt qu' à une ardoise.
Comme tu sembles avoir anticiper les problèmes, cela peut se négocier.

Ce qui est insupportable pour un créancier, ce sont les promesses non tenues.

A+

J'aimerai continuer et trouver cette activité qui me sauverait, mais laquelle ?
Il me faudrait trouver un marché qui me rapporterait environ 6000€/mois (CA perdu en ce moment). J'ai beau me retourner le cerveau dans tous les sens, je vois pas. Triste

Ma banque (celle qui gère le compte pro et le crédit du fond) est prète à me suivre. Faut juste trouver le boulot...
Signaler au modérateur   Journalisée
bourguignon
Très actif
*
Messages: 267



« Répondre #23 le: Mars 19, 2010, 20:57:09 »

vraiment desolé pour toi..,je pense que koala71 est pret de la vérité,normalement suite a la liquidation judiciaire et que tu n'a aucun bien de gagé ça s'arrete la..
et l'ardoise qui reste est pour tes creançiers.
allez courage..!!
Signaler au modérateur   Journalisée
patlu
Très actif
*
Messages: 170



WWW
« Répondre #24 le: Mars 19, 2010, 21:07:22 »

vraiment desolé pour toi..,je pense que koala71 est pret de la vérité,normalement suite a la liquidation judiciaire et que tu n'a aucun bien de gagé ça s'arrete la..
et l'ardoise qui reste est pour tes creançiers.
allez courage..!!

oui après tout la banque a réalisé un bénéfice net de 5,83 milliards d'euros en 2009, ils seront peut-être pas à 70.000€ près... Grimaçant
Merci.
Signaler au modérateur   Journalisée
Pages: [1] 2 3  Toutes   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: