[ DISCUS TECHNIQUES ] > PHOTO ARGENTIQUE - Films, appareils, labo

développer soi même ses dias?

(1/4) > >>

nitrees:
est ce jouable techniquement, rentabilité?
merci

Verso92:
Le développement des films N&B demande peu de matériel et est très simple. Les produits sont peu onéreux (quoique ça fait longtemps que je n'en ai pas acheté...).

Par contre, ce n'est pas la même pour les diapos : la température, entre autre, doit être ajustée et maintenue avec précision.

A priori, j'aurais tendance à dire que le jeu n'en vaut pas la chandelle, sauf si on a une quantité importante de films à développer régulièrement...

eila:
C'est très simple, à condition de disposer d'un bac thermostaté avec entrainement par rotation de la cuve de développement et d'un thermomètre avec une réponse rapide.Le reste est identique au matériel de  développement NB
Avec les produiits genre Tetenal E6, on obtient de très bons résultats, et le prix de revient (hors l'eau), doit à peine dépasser
1,5 euro pour la chimie par film, si l'on achète un KIT 5 litres (60 films). Attention, conservation limitée des produits préparés.

Le mieux est de se procurer un cuve d'occasion, car c'est l'investissement le plus lourd à amortir.

C'est aussi facile que de développer du NB, et les diapos sont traitées en 1/2 heure.
Le plus embétant (comme en NB) est le séchage hors poussière et l'élimination des traces sur le film ( calcaire).

eila

OlyFan:
J'ai développé mes dias pendant des années avec une cuve JOBO lift CPE-2 et une cuve thermostatée TBE Résultats excellents avec kit Tetenal. Ce matériel permet une mise à T° à 0.1°C près. Je viens de le mettre de côté (un peu fatigué!) et ai acheté la dernière machine ATL-2200 chez SEMELEC. Ici, le traitement est entièrement automatique et il y a possibilité de paramétrer plusieurs programmes de développement et de lavage. Je traite 8 films en seule fois avec 1 litre de produit, et vais tenter le développement de 4 autres avec les réactifs récupérés, soit 12 films par litre, rendement donné par Tetenal.

Une petite question cependant. Avec le CPE-2, je lavais les films beaucoup plus longtemps que préconisé (4 mn)par Tetenal après le blanchiment-fixage en changeant l'eau jusqu'à ce que les effluents sortent clairs et non plus roses. Je me demande s'il faut que je paramètre un temps plus long aussi sur l'ATL2200. Quel risque à long terme d'un film lavé que 4 mn avant stabilisation?

Pour le séchage une cabine souple Jobo ou Durst convient parfaitement

Havana Club:
Question à OlyFan
Ou peut-on se procurer ce matériel dont tu parles ?
As-tu comparé tes résultats avec ceux d'un labo sérieux ?

Merci d'avance  ;)
PS: ca fait plaisir de lire des fils comme celui-ci. C'est autre chose que la "course à l'armement" des derniers argentiques  :D

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique