Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com


Auteur Sujet: calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?  (Lu 36357 fois)

Miaz3

  • Super actif
  • *
  • Messages: 543
  • Sexe: Homme
    • demoreel
Re : Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #25 le: septembre 14, 2015, 21:31:36 »
Pour un parc de clients ayant forcément des écrans très hétérogènes et pas forcément des cadors de la chaîne de retouche et de repro , le gamma 2.2 reste statistiquement l'approche la plus recommandable.
Amen,
Pour avoir fait quelques studio; le 2.2 est à 99,9% utilisé. Et encore des fois c'est à l'aveugle, CàD sélection du sRGB dans les préréglage du moniteur et point. (sisi !) bon après c'est pour du rec709.
... Seul les etalo tournent sur des tables spécifiques et avec la matériel adéquat.


Pio2001

  • Très actif
  • *
  • Messages: 248
Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #26 le: septembre 14, 2015, 21:33:21 »
Bonjour,
N'ayant pas de sonde d'étalonnage, je ne peux pas faire le test, mais en théorie, ce choix ne doit pas affecter la luminosité finale de l'image. La luminosité relative est définie dans le fichier de l'image à afficher grâce aux valeurs RVB, et l'espace de couleurs associé au fichier indique ce que le triplet RVB doit représenter en réalité.
Une fois l'écran étalonné, il doit restituer à l'utilisateur exactement ce qui est indiqué dans le fichier.

Le choix entre 2.2 ou L* ne devrait avoir d'effet que sur la pré-linéarisation du canal d'affichage principal de l'OS (appelé "bureau" dans Windows), et au travers duquel les logiciels graphiques vont afficher les images. Autrement dit sur les icônes et les bordures des fenêtres ! Les logiciels vont ensuite appliquer la conversion de l'espace de travail de l'image vers l'espace défini par le fichier de calibration de l'écran, et cette conversion DOIT annuler le choix du gamma pour afficher au final la luminosité réelle de l'image.

Par contre, en termes de nuances de couleurs disponibles, cela change tout. Comme il a été déjà bien expliqué, si on fait tenir 20 nuances de gris dans 5 niveaux de sortie, pour ensuite ré-amplifier ces 5 niveaux vers une valeur de luminosité réelle, on va y perdre en qualité.

fred94-

  • Très actif
  • *
  • Messages: 431
    • mon flickr
Re : Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #27 le: septembre 14, 2015, 21:42:54 »

PS : Si vous voulez voir ce que donne un rendu en linéaire, donc sans gamma, il vous suffit dans C1 de mettre dans les courbes : Linear response, et vous verrez ce que cela donne..   :-\ Par contre ce type de rendu sert en étalonnage cinéma lorsque par exemple in applique une Lut sur les images que l'on développe avant donc en linéaire.

Bonsoir,

Oullllaaaa faites gaffe d'après certains c'est pas un vrai linéaire.....

MBe

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 070
Re : Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #28 le: septembre 14, 2015, 22:00:40 »
Bon, comme j'avais envie de savoir j'ai appelé la personne que je considère comme le plus fort en calibration d'écran.. 
Il a travaillé longtemps pour la distribution de Monaco en France et d'ailleurs a fait à l'époque la traduction du soft pour la version Française, et bosse maintenant pour la société la plus connue en France pour les produits art graphique.
Donc après information. Pour revenir sur le "L star" c'est un profil créé par les Allemands il y a déjà longtemps puisqu'il était déjà présent à l'époque de Mac Os 9.... Ptain, je n’en avais jamais entendu parlé...  :o  Il a un gamma de 2.4, comme je l'avais imaginé, mais bon c’était juste une supposition puisque je ne le connais pas. Il est bien tiré de la luminance + un gamma appliqué, forcément puisqu'il ne peut y avoir de gamma sur la luminance. Donc comme en vidéo. Par contre il n'a pas pu me dire s'il avait appelé cet espace "L star" pour le "L" comme dans "Luma"?? Il m'a aussi conseillé d'essayer pour voir, mais pour lui, il reste comme tout le monde sur un gamma 2.2 pour les calib écrans appliqués aux chaines de production.

PS : Si vous voulez voir ce que donne un rendu en linéaire, donc sans gamma, il vous suffit dans C1 de mettre dans les courbes : Linear response, et vous verrez ce que cela donne..   :-\ Par contre ce type de rendu sert en étalonnage cinéma lorsque par exemple in applique une Lut sur les images que l'on développe avant donc en linéaire.

Le L* ou Lstar a pour origine la CIE avec une dénomination CIELAB en 1976 par F. W. Billmeyer, dans le bouquin de Roy S. Bern, Principles of Color Technologiy, il y a une célèbre photo qui le montre en train de présenter la genèse du CIELAB au tableau noir.
Les "Allemands" ont du s'inspirer du principe d'espace perceptuel en reprenant l'équation de L* (la clarté).

Pour les équations : https://fr.wikipedia.org/wiki/CIE_L*a*b* ou ce site qui a ma préférence : http://www.brucelindbloom.com/index.html?LabGamutDisplay.html


MBe

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 070
Re : Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #29 le: septembre 14, 2015, 22:19:32 »
De mémoire et sauf erreur le L* n'est plus à conseiller avec des écrans 30 bits : si le L* en tant qu'espace de calcul dépasse tous les gamuts usuels y compris  le Prophoto, son implémentation logicielle et HW la plus fréquente n'est faite qu'en valeur entières et bornées : L de 0 à 100 donc précision 1% et idem pour les axes  a et b .  Autrement dit adieu l'intérêt des Luts 3d 30 bits. De plus ces limites ne sont pas forcément telles que noir = 0 il peut donc y avoir selon l'éditeur du logiciel des décalages/offset pour compenser des spectros un peu nuls dans les basses lum d'où des basses valeurs souvent trop claires.

Pour un parc de clients ayant forcément des écrans très hétérogènes et pas forcément des cadors de la chaîne de retouche et de repro , le gamma 2.2 reste statistiquement l'approche la plus recommandable.
je viens de vérifier sur les profils de mon écran réalisés avec ColorNavigator , les TRC 2, 2 ou  L* sont codés avec 256 niveaux, donc pas de différence. Il n'est pas impossible que le soft de l'écran réalise une interpolation (?).

Pour info, un ProStar RGB (qui est en L* avec un gamut Prophoto), vanté comme le "up to date" est codé avec 700 niveaux, alors que mon sRGB est codé avec 4096 points, mon Prophoto est codé à l'ancienne avec une équation linéaire... (TRC = 1.796875)
Pour en revenir au L*, il faut l'essayer et le tester, personnellement, je vois une différence uniquement dans les basses lumières et sur quelques photos, ce n'est donc pas une révolution comme certains ont essayé de nous le faire croire, mais un petit progrès dans la gestion des couleurs que seul un essai permet de confirmer qu'il est adapté à son écran.
Maintenant, il n'est pas possible dans une expo de dire que la photo  N°n est traitée en L* ou pas  :D, c'est quelquefois une aide pour régler les basses lumières.

Christophe Métairie

  • Très actif
  • *
  • Messages: 442
  • Sexe: Homme
    • www.cmp-color.fr
Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #30 le: septembre 14, 2015, 23:11:12 »
oui Mbe, en fait je m'aperçois que j'ai inversé les 2 rendus dans ma question ( le rendu écran en L* est plus lumineux que le Gamma 2.2 ), mais le problème reste le même : la correspondance écran tirage est meilleure avec un écran en gamma 2.2  ;)

comme quoi une question toute simple a priori donne un débat intéressant, et selon l'utilisation que l'on a des ses images certains préfèrent un écran en L* , d'autres en gamma 2.2 ...

C Métairie
16 ans du site - promo -50%

olivier1010

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 625
Re : Re : Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #31 le: septembre 15, 2015, 00:18:56 »
je viens de vérifier sur les profils de mon écran réalisés avec ColorNavigator , les TRC 2, 2 ou  L* sont codés avec 256 niveaux, donc pas de différence. Il n'est pas impossible que le soft de l'écran réalise une interpolation (?).

Pour info, un ProStar RGB (qui est en L* avec un gamut Prophoto), vanté comme le "up to date" est codé avec 700 niveaux, alors que mon sRGB est codé avec 4096 points, mon Prophoto est codé à l'ancienne avec une équation linéaire... (TRC = 1.796875)
Pour en revenir au L*, il faut l'essayer et le tester, personnellement, je vois une différence uniquement dans les basses lumières et sur quelques photos, ce n'est donc pas une révolution comme certains ont essayé de nous le faire croire, mais un petit progrès dans la gestion des couleurs que seul un essai permet de confirmer qu'il est adapté à son écran.
Maintenant, il n'est pas possible dans une expo de dire que la photo  N°n est traitée en L* ou pas  :D, c'est quelquefois une aide pour régler les basses lumières.

Comme l'expliquait très bien Pio2001, la courbe gamma utilisée pour la calibration écran ne devrait théoriquement pas avoir d'influence sur le résultat final, puisque le profil écran doit corriger les valeurs envoyées vers celui-ci afin de restituer une luminance et des couleurs dérivées d'un espace couleur de connexion commun aux divers périphériques qui si mes souvenirs sont bons est le CIE XYZ. Donc quelque soit la calibration écran, l'application à travers le profil d'écran devrait corriger pour afficher les bonnes couleurs et luminances. On ne devrait donc pas percevoir de différence entre une calibration L* et son profil associé, et une calibration gamma 2.2 et son profil associé.

Oui mais, c'est sans tenir compte d'une part de la précision de la calibration écran, et d'autre part de la précision de la transmission des valeurs RVB vers l'écran. Il y a plusieurs cas de figure à ce niveau :

- Calibration écran hardware, typiquement 12 ou 14 bits par canal

- Calibration écran par la carte vidéo, donc 8 ou 10 bits par canal dans le meilleur des cas

- Pilotage de l'écran en 8 bits par canal, ou 10 bits par canal, peut être plus dans l'avenir lorsque le Rec 2020 deviendra plus courant.
Lorsque la calibration se fait avec une faible profondeur de quantification, il est logiquement préférable de triturer le moins possible le gamma Natif du moniteur afin d'éviter d'introduire des erreurs de quantification dans les valeurs RVB. Dans ce cas de figure, le L* me semble peut recommandable puisqu'il tentera de modifier le gamma natif 2.2 par des courbes tonales appliquées en 8 bits avec les erreurs de quantification que cela implique. On risque donc de se retrouver avec un écran qui ne sera ni exactement en gamma 2.2, ni en L*. :(

Lorsque la calibration se fait en 12 ou 14 bits, les calculs deviennent plus raisonnables en terme de précision, on peut dans ce cas obtenir une bonne calibration L* à partir d'une dalle plutôt gamma 2.2.
Théoriquement, dans ces conditions, et si l'on considère que le L* est mieux corrélé par rapport à la perception visuelle pour l'étagement en luminance dans les bas niveaux, le L* devrait donner de meilleurs résultats lorsqu'on l'utilise avec un moniteur piloté par une liaison vidéo RVB de faible quantification (8 bits par canal). NB : Le 8 bits sur PC était la norme à l'époque ou le L* est apparu. Alors que le 10 bits existait depuis longtemps en vidéo.

Pour des moniteurs pilotés en 30 bits (cela devient de plus en plus une réalité aujourd'hui sur PC), l'intérêt devient moins évident car même s'il est calibré sur un gamma 2.2, donc un gamma moins bien adapté à la perception de l’œil,  le système pourra quand même afficher des valeurs intermédiaires grâce à la liaison 10 bits par canal.

Il reste quand même à prendre en compte les influences des divers espaces colorimétriques au niveau de la précision des conversions. Et là il faut être mathématicien et spécialiste en colorimétrie pour y voir clair. il y a peut être des influences, même si l'on parle uniquement de luminance et sur les faibles niveaux.

Enfin, n'oublions pas que la gestion des couleurs n'est pas une science exacte, puisqu'elle fait correspondre les couleurs à travers un concept de perception tri-stimuli, alors que dans la réalité physique les couleurs se transforment et sont perçues sur la base de leur rayonnement spectral à travers des illuminants qui eux aussi ont un contenu spectral, ce qui est autrement plus complexe et ne peut pas être caractérisé exactement par des approximations basées sur un système tri-stimuli. Sans parler des différences entre les divers observateurs qui ne sont pas forcément tous proches de l'observateur standard et des conditions de visualisation de cet observateur standard.

Donc même lorsque nous auront des boitiers numériques capables de capturer des spectres et non des valeurs RVB, même si un jour les imprimantes seront capables de reproduire exactement ces spectres originaux, il subsistera encore des différences dans la perception des couleurs parce que tous les observateurs n'ont pas la même perception d'un même rayonnement spectral :(

A moins que dans quelques années les profils écrans prennent en charge les caractéristiques visuelles de chaque observateur :)

Des différences également par rapport à ce que voudrait le photographe parce qu'un observateur ne regardera pas forcément le tirage avec le bon illuminant (le bon éclairage pour ceux qui ne connaissent pas le terme illuminant qui est une notion utilisée en colorimétrie). Même un tirage qui serait réalisé en impression "spectrale" ne délivrerait pas les mêmes couleurs selon l'illuminant utilisé.

Conclusion messieurs les photographes, si vous voulez que les observateurs de vos tirages voient ce que vous voulez qu'ils voient, n'oubliez pas de leur demander de faire des tests de perception visuelle pour vous assurer qu'ils ne soient pas trop différents de vous ou de l'observateur standard, et préconisez leur un éclairage adapté, éventuellement, vendez leur l'éclairage avec le tirage :)
Pour finir, les essais que j'ai fait en gamma 2.2, moniteur calibré en hardware sur 14 bits, et liaison vidéo en 10 bits par canal, montrent qu'on ne voit aucun banding ni dans les noirs ni dans les dégradés de gris. La précision du système semble suffisante pour l'oeil humain. Ce n'est pas le cas si je passe la liaison vidéo en 8 bits par canal. Là on peut clairement voir apparaître un léger banding dans les dégradés, qu'ils soient gris, verts, rouges ou bleus. L’œil arrive donc à percevoir les sauts de valeur en 8 bits, tout du moins sur des dégradés monochromes. Je n'ai pas fait d'essais sur des dégradés passants d'une couleurs à une autre où je pense que le banding risque d'être moins flagrant.
Donc lorsqu'on recherche la perfection, et avant d'incriminer telle ou telle cible de calibration, profil ou système CMS, il me parait important de passer obligatoirement sur un moniteur à calibration hardware 12 ou 14 bits, et de s'assurer que les logiciels, la carte vidéo et l'écran sont capables d'afficher en 30 bits, soit 10 bits par canal. C'est à cette condition il me semble que vous pourrez juger du bien fondé ou non de telle ou telle cible de calibration. Sinon vous risquez bien d'être aveuglés par les défauts de quantification du système d'affichage. Désolé pour ceux qui possèdent des machines Apple, pas de 10 bits pour l'écran :( Mais du 16 bits pour l'impression :)


restoc

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 082
Re : Re : Re : Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #32 le: septembre 15, 2015, 08:10:56 »
Comme l'expliquait très bien Pio2001, la courbe gamma utilisée pour la calibration écran ne devrait théoriquement pas avoir d'influence sur le résultat final, puisque le profil écran doit corriger les valeurs envoyées vers celui-ci afin de restituer une luminance et des couleurs dérivées d'un espace couleur de connexion commun aux divers périphériques qui si mes souvenirs sont bons est le CIE XYZ. Donc quelque soit la calibration écran, l'application à travers le profil d'écran devrait corriger pour afficher les bonnes couleurs et luminances. On ne devrait donc pas percevoir de différence entre une calibration L* et son profil associé, et une calibration gamma 2.2 et son profil associé.

Ben non ! L* et gamma 2.2  sont deux rendus à intention perceptive différente et le profil final rendra compte de ces intentions !!

Christophe Métairie

  • Très actif
  • *
  • Messages: 442
  • Sexe: Homme
    • www.cmp-color.fr
Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #33 le: septembre 15, 2015, 08:55:15 »
oui c'est ce j'allais dire, d'autant que les différences d'affichage dans les très basses lumières entre L* et gamma 2.2 sont assez énormes, ce ne sont pas de simples petites erreurs d'interpolation ou autre, il y a véritablement un rendu différent pour ces valeurs. Sur l'image ci-dessous j'ai reproduit la différence, elle est quand même bien visible sur cet extrait  ;)

C Métairie
16 ans du site - promo -50%

Christophe Métairie

  • Très actif
  • *
  • Messages: 442
  • Sexe: Homme
    • www.cmp-color.fr
Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #34 le: septembre 15, 2015, 09:02:25 »
le fichier imprimé sur un bon papier baryté avec un profil sur mesure et compensation du point noir activée ressemble beaucoup plus à l'extrait gamma 2.2 que celui L*
NB: pour plus d'infos sur la compensation du point noir c'est ici: http://www.cmp-color.fr/BPC.html

C Métairie
16 ans du site - promo -50%

olivier1010

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 625
Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #35 le: septembre 15, 2015, 09:18:16 »


Il serait peut être intéressant de faire un essai avec une calibration en tonecurve sRGB, qui théoriquement se rapproche de la perception de l’œil comme le L* est censé le faire.

Un fichier tonecurve sRGB est disponible sur ce site :

http://simon.tindemans.eu/cm/displaygamma


olivier1010

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 625
Re : Re : Re : Re : Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #36 le: septembre 15, 2015, 09:30:25 »
Ben non ! L* et gamma 2.2  sont deux rendus à intention perceptive différente et le profil final rendra compte de ces intentions !!

Je ne suis pas de cet avis, le profil d'écran ne devrait pas avoir d'influence sur la sortie impression qui passe par un autre profil, qui lui est bidirectionnel. Table A2B pour la connexion de l'espace XYZ vers la sortie, et table B2A pour la connexion entre la sortie et le profil écran.

En quoi le profil écran et sa calibration associée devraient ils avoir une influence ? Je suis preneur pour des explications plus détaillées sur le mécanisme qui entraine une influence de ce profil écran.


Christophe Métairie

  • Très actif
  • *
  • Messages: 442
  • Sexe: Homme
    • www.cmp-color.fr
Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #37 le: septembre 15, 2015, 09:36:16 »
le profil écran ne modifie pas la sortie papier qui est identique quel que soit le profil écran choisi, mais la correspondance entre l’écran et l'impression est plutôt bonne dans un cas ( écran en gamma 2.2 ) et assez fausse dans les très basses lumières quand l'écran est en L*

bonne idée, je vais tester la courbe tonale en sRGB , BasICColor Display 5 propose cette courbe directement dans le logiciel.

C Métairie
16 ans du site - promo -50%

asak

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 520
  • Sexe: Homme
Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #38 le: septembre 15, 2015, 10:12:59 »
L  eccran plus lumineux artifiçiellement dans les basses lumieres pour travailler les ombres.
Soit repasser en 2.2 pour la correspondance avec l impression ou avoir le bon rip.
Ecran trop lumineux tirages trop sombres. Je suis d accord aussi avec la torture du matériel qui donne une mauvaise visualisation

tenmangu81

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 947
    • Ma Galerie
Re : Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #39 le: septembre 15, 2015, 12:23:30 »
oui c'est ce j'allais dire, d'autant que les différences d'affichage dans les très basses lumières entre L* et gamma 2.2 sont assez énormes, ce ne sont pas de simples petites erreurs d'interpolation ou autre, il y a véritablement un rendu différent pour ces valeurs. Sur l'image ci-dessous j'ai reproduit la différence, elle est quand même bien visible sur cet extrait  ;)

C Métairie


Merci Christophe pour ces clichés éclairants, si j'ose dire. J'observe aussi ces différences dans les ombres sur mon écran NEC entre L* et 2.2.
Ceci dit, je ne suis pas sûr de bien comprendre le problème. La TRC L* a été introduite précisément pour se rapprocher de la qualité de discernement de l'oeil humain, particulièrement performant dans les basses lumières, par rapport aux autres TRC, dont la gamma = 2.2 notamment. Mais les imprimantes peuvent-elles suivre à ce niveau dans les tons foncés et les noirs ? Je ne peux répondre à cette question, mon imprimante test étant un jouet d'enfant comparé aux imprimantes de course, Epson R3880 ou autre  :D

tenmangu81

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 947
    • Ma Galerie
Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #40 le: septembre 15, 2015, 12:59:42 »
Je complète mon propos avec cette illustration des deux profils avec lesquels je travaille. En gris, celui de mon écran NEC étalonné (presque Adobe RGB). En couleur, celui de mon imprimante/papier/encre (réalisé par CMP  ;)).
On voit que les noirs sont à la traîne avec mon imprimante. Je ne sais ce qu'il en est des plus performantes.

Christophe Métairie

  • Très actif
  • *
  • Messages: 442
  • Sexe: Homme
    • www.cmp-color.fr
Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #41 le: septembre 15, 2015, 13:11:38 »
l'utilisation de la compensation du point noir à l'impression permet d'adapter le point noir max de votre fichier a imprimer au noir max de votre système d'impression, donc même si votre papier n'a pas une Dmax énorme, le moteur de gestion des couleurs gère au mieux pour que les détails de votre fichier soient restitués même si ils sont en dessous du niveau de noir max de votre imprimante  ;)

j'ai pu refaire des profils écran ce matin en L*, sRGB et Gamma 2.2, testés dans photoshop sur un dégradé circulaire assez impitoyable, le rendu dans les ombres du sRGB est entre L* et gamma 2.2, avec un passage du noir pur au dégradé plus doux qu'en L* et Gamma 2.2.
16 ans du site - promo -50%

Christophe Métairie

  • Très actif
  • *
  • Messages: 442
  • Sexe: Homme
    • www.cmp-color.fr
Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #42 le: septembre 15, 2015, 13:14:38 »
vous pouvez vous fabriquer ce genre d'image pour tester le rendu de votre écran, c'est assez révélateur si il y a un problème! ( tiff 16 bits, dégradé circulaire du noir au blanc ).

C Métairie
16 ans du site - promo -50%

Christophe Métairie

  • Très actif
  • *
  • Messages: 442
  • Sexe: Homme
    • www.cmp-color.fr
Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #43 le: septembre 15, 2015, 17:51:07 »
je me suis amusé a faire une capture d'écran des courbes des différents profils dans les ombres:
16 ans du site - promo -50%

Christophe Métairie

  • Très actif
  • *
  • Messages: 442
  • Sexe: Homme
    • www.cmp-color.fr
Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #44 le: septembre 15, 2015, 17:54:37 »
on voit effectivement que chaque profil a des courbes et donc un rendu écran différent dans les ombres, pour le haut de la courbe c'est moins flagrant mais des différences existes aussi.

C Métairie
16 ans du site - promo -50%

Benaparis

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 12 575
  • Sexe: Homme
    • Benjamin Didier
Re : Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #45 le: septembre 15, 2015, 19:08:39 »
PS : Si vous voulez voir ce que donne un rendu en linéaire, donc sans gamma, il vous suffit dans C1 de mettre dans les courbes : Linear response, et vous verrez ce que cela donne..   :-\ Par contre ce type de rendu sert en étalonnage cinéma lorsque par exemple in applique une Lut sur les images que l'on développe avant donc en linéaire.

Oui mais non, car encore faut il que les profils fournis par C1 soient véritablement linéaires, ce qui n'est hélas pas le cas. Quand on veut véritablement avoir du linéaire dans C1 il faut se créer un profil maison, avec un logiciel comme Basiccolor Input par exemple. Avec un logiciel comme Iridient Developer (sous Mac mais dont l'équivalent est RawTherapy sous PC d'après ce que j'ai compris) vous pouvez aussi vous affranchir de la réponse tonale pour partir sur un vrai linéaire...Avec LR/ACR une solution devrait être commercialisée bientôt pour avoir des dcp linéaires...mais j'imagine que les profils fournis par CMP qui est est l'auteur de ce fil doivent l'être également. Travailler dans ce mode est un avantage énorme puisque l'on dispose ainsi de la maitrise complète sur la distribution tonale de sa photo en production.

Sinon pour en revenir au L* en ce qui me concerne je l'ai adopté il y a quelques mois maintenant et j'ai une meilleure correspondance écran/tirage dans mes ombres que le Gamma 2.2 enterrait un peu, en tout cas avec mon Eizo CG (en calibration via ColorNavigator). En ce qui me concerne et préparant actuellement une exposition, c'est une option de calibration très fiable que ce soit quand je procède moi même à mes tirages sur Epson ou via des prestataires spécialisés Fine Art.
Instagram : benjaminddb

asak

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 520
  • Sexe: Homme
Re : Re : Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #46 le: septembre 15, 2015, 19:21:21 »
Oui mais non, car encore faut il que les profils fournis par C1 soient véritablement linéaires, ce qui n'est hélas pas le cas. Quand on veut véritablement avoir du linéaire dans C1 il faut se créer un profil maison, avec un logiciel comme Basiccolor Input par exemple. Avec un logiciel comme Iridient Developer (sous Mac mais dont l'équivalent est RawTherapy sous PC d'après ce que j'ai compris) vous pouvez aussi vous affranchir de la réponse tonale pour partir sur un vrai linéaire...Avec LR/ACR une solution devrait être commercialisée bientôt pour avoir des dcp linéaires...mais j'imagine que les profils fournis par CMP qui est est l'auteur de ce fil doivent l'être également. Travailler dans ce mode est un avantage énorme puisque l'on dispose ainsi de la maitrise complète sur la distribution tonale de sa photo en production.

Sinon pour en revenir au L* en ce qui me concerne je l'ai adopté il y a quelques mois maintenant et j'ai une meilleure correspondance écran/tirage dans mes ombres que le Gamma 2.2 enterrait un peu, en tout cas avec mon Eizo CG (en calibration via ColorNavigator). En ce qui me concerne et préparant actuellement une exposition, c'est une option de calibration très fiable que ce soit quand je procède moi même à mes tirages sur Epson ou via des prestataires spécialisés Fine Art.
Mais ton espace de travail est bien en L ?

Benaparis

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 12 575
  • Sexe: Homme
    • Benjamin Didier
calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #47 le: septembre 15, 2015, 19:26:52 »
Mais ton espace de travail est bien en L ?

Oui Prostar ou ECI selon besoin respectivement en tirage fine art ou destination print. Cela dit à partir du moment où je n'intervient plus sur le fichier je ne suis pas certain que cela change quoi ce soit...les profils d'impression je suppose ne sont pas L*
Instagram : benjaminddb

asak

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 520
  • Sexe: Homme
Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #48 le: septembre 15, 2015, 19:51:13 »
Effectivement  nous avons probablement la meme config. Par contre colornavigator est en couleur native ou prostar ?

olivier1010

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 625
Re : Re : calibrage moniteur Gamma 2.2 ou courbe L* ?
« Réponse #49 le: septembre 15, 2015, 20:17:46 »
le profil écran ne modifie pas la sortie papier qui est identique quel que soit le profil écran choisi, mais la correspondance entre l’écran et l'impression est plutôt bonne dans un cas ( écran en gamma 2.2 ) et assez fausse dans les très basses lumières quand l'écran est en L*

bonne idée, je vais tester la courbe tonale en sRGB , BasICColor Display 5 propose cette courbe directement dans le logiciel.

C Métairie

Ok on est d'accord. Je pensais que vous aviez une différence à l'impression selon les profils écrans.

Il est logique que les courbes de calibration sRGB donnent un rendu intermédiaire. Reste à savoir pourquoi on obtient ces différences de rendu.

Les courbes gamma sont destinées à linéariser la liaison vidéo afin de profiter au mieux de la faible profondeur de quantification entre l'écran et le PC. Le profil écran qui tient compte de ces courbes gamma doit les décrire, et l'application doit en tenir compte pour au final avoir un rendu identique en théorie quelque soit la calibration adoptée, tout du moins sur du matériel haut de gamme supportant la calibration hardware et une liason PC / écran 30 bits.

Une explication probable de ces différences, est que Photoshop ne tient peut être pas compte de toutes les données du profil écran. Il ne lit peut être pas les courbe L* ou sRGB, il lit peut être simplement l'approximation gamma soit gamma 2.2, ce qui expliquerait les différences de luminosité dans les bas niveaux pour sRGB et L*, juste à l'endroit ou ces trois courbes diffèrent le plus.

Je ne suis même pas sur que ces courbes TRC sont toujours intégrées dans le profil écran. A ne pas confondre avec les tags vcgt qui sont les valeurs de calibration par la carte vidéo, également optionnelles. Il me semble de mémoire en tout cas pour ICCv2 que seules les valeurs gamma sont obligatoirement présentes en partenariat avec une simple matrice des primaires et que l'intégration est optionnelle. Si les courbes TRC ne sont pas présentes dans le profil ou pas lue par l'application il est logique qu'on obtienne des différences entre écran et impression selon la courbe de calibration choisie qui n'est donc connue dans ce cas que par l'écran mais pas par l'application qui a la responsabilité d'envoyer des données corrigées à l'écran à travers son profil.

Sinon si vous tenez réellement à utiliser L*, ce qui me semble un peu inutile puisque vous avez certainement un écran haut de gamme à calibration hardware et liaison 30 bits, vous pouvez toujours compenser l'affichage en mode aperçu d'épreuve en modifiant légèrement la table de correspondance inverse (B2A) du profil d'impression afin de faire concorder avec l'écran. C'est un peu du bricolage mais cela devrait marcher...

Le plus simple est peut être de rester en gamma 2.2... Puisque si votre écran est en 30 bits le L* ne devrait pas donner d'avantages notables en terme de précision de luminosité dans les basses lumières, sachant que les différences sont quand même faibles entre L* et gamma 2.2 : je pense qu'elles sont pratiquement gommées par le passage en 30 bits qui doit permettre avec une calibration en gamma 2.2 d'afficher toutes les valeurs que L* pourrait afficher sur une liaison 24 bits (un matheux pourrait il nous dire le delta maxi de pourcentage en luminance entre ces deux setups ?)

Je suis tout de même curieux de connaître la raison réelle de ces différences qui ne devraient pas exister avec un écran à calibration hardware 14 bits et une liaison vidéo 30 bits. Il faudrait peut être essayer avec un logiciel dont on est certain qu'il tient prend bien en compte les courbes TRC lors de la lecture du profil écran.

Je viens juste de vérifier que le mode écran 30 bits reste bien actif quand on passe en aperçu d'épreuve, et c'est bien le cas. Donc le problème ne vient pas de là (j'ai eu un doute à un moment).