Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com

Auteur Sujet: pétition stop aux dérives de la chasse  (Lu 2133 fois)

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 46 909
  • Sexe: Homme
Re : pétition stop aux dérives de la chasse
« Réponse #25 le: mai 19, 2019, 21:45:27 »
Tourner en rond à coté du problème, et en ignorant volontairement son origine, est-il autre chose?
Dis nous, aurais-tu vu beaucoup de chasseurs de lombrics, à part chez les taupes et les oiseaux?
Technophile Père Siffleur

Verso92

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 103 221
  • Sexe: Homme
  • Expert en bavardages
    • La galerie photo de Verso
Re : pétition stop aux dérives de la chasse
« Réponse #26 le: mai 19, 2019, 21:57:04 »
Si seulement les chasseurs mettaient un peu d’eau dans leur vin [...]

Yep !

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 46 909
  • Sexe: Homme
Re : pétition stop aux dérives de la chasse
« Réponse #27 le: mai 19, 2019, 22:57:06 »
Effectivement lorsque confond parodie et réalité, la réflexion ne va pas loin.
Technophile Père Siffleur

Nemrod63

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 501
Re : Re : pétition stop aux dérives de la chasse
« Réponse #28 le: mai 20, 2019, 06:28:34 »
Tourner en rond à coté du problème, et en ignorant volontairement son origine, est-il autre chose?
Dis nous, aurais-tu vu beaucoup de chasseurs de lombrics, à part chez les taupes et les oiseaux?

piqure de rappel

L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA, European chimicals agency) a rendu publique, le 12 septembre 2018, une expertise sur la contamination des écosystèmes par le plomb des munitions utilisées par les chasseurs et par les tireurs. Son principal constat est que les munitions de plomb provoquent une contamination à vaste échelle des écosystèmes et entraînent  des risques pour l’environnement et pour la santé humaine.
Amicalement, Roger

chymai

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 671
Re : pétition stop aux dérives de la chasse
« Réponse #29 le: mai 20, 2019, 06:55:31 »
Mr Kochka est plus que borné...ne pas répondre est la meilleur solution.

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 46 909
  • Sexe: Homme
Re : Re : Re : pétition stop aux dérives de la chasse
« Réponse #30 le: mai 20, 2019, 11:42:14 »
piqure de rappel

L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA, European chimicals agency) a rendu publique, le 12 septembre 2018, une expertise sur la contamination des écosystèmes par le plomb des munitions utilisées par les chasseurs et par les tireurs. Son principal constat est que les munitions de plomb provoquent une contamination à vaste échelle des écosystèmes et entraînent  des risques pour l’environnement et pour la santé humaine.

Tu as raison, j'avais oublié, il y a du plomb dans le glypho-machin, n'est-ce pas?
Et puis dans tous les désherbants sélectifs, tu sais ceux qui tuent tout sauf la plante voulue.
Je continue?
Technophile Père Siffleur

chymai

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 671
Re : pétition stop aux dérives de la chasse
« Réponse #31 le: mai 20, 2019, 15:42:27 »
Ce qui est marrant ce que les principaux chasseurs sont aussi agriculteurs,vont être content des potes! ;D

Broadpek

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 407
  • Sexe: Homme
Re : pétition stop aux dérives de la chasse
« Réponse #32 le: mai 20, 2019, 23:07:17 »
Non, c'est loin d'être le cas.
D'après la Fédération, seulement 12% des chasseurs sont des agriculteurs. Seulement 2 agriculteurs sur 10 chassent. (J'avais un temps trouvé des statistiques récentes mais plus moyen de remettre la souris dessus).
40% Ouvriers
Artisans Commerçants Chef entreprise 9%
Cadres Professions Libérales 10%
Professions intermédiaires 20%
Employés 7%
Environ 45% des chasseurs sont des urbains, beaucoup sont des néo ruraux dans les 55% restants.
La chasse est en pleine mutation et il est un raccourci classique de prétendre que la chasse est synonyme de ruralité, c'est plutôt le contraire. Deux de mes collègues sont chasseurs et sont cadres, néo ruraux ou urbains.
J'échange avec eux et on est très très loin du sketch permanent de ce forum. Mes deux collègues sont hyper spécialisés, privilégient des armes et des munitions légères pour des tirs ultra précis à moyenne portée, ils privilégient la sécurité avant tout et ne chassent qu'une seule espèce: le sanglier, parfois sur sollicitation pour une régulation ciblée.
Un de mes collègues apprécie le discours d'un des principaux opposants à la chasse en France, dont il trouve très juste le propos.
C'est une des particularités aujourd'hui, beaucoup de pratiquants commencent ou sont déjà conscients des nouveaux enjeux de la biodiversité. Ils n'ont cependant pas une grande connaissance des espèces, mon collègue ne connaissait pas l'échasse. Pour autant il n'y a pas d'égo, de simples échanges entre collègues.
La stratégie aujourd'hui est de davantage oeuvrer pour des missions de préservation, afin de pallier au défaut d'image. Car jusqu'à maintenant, la protection n'a pas été l'objectif principal et des associations de protection jouissent d'un bien meilleur crédit dans l'opinion, ce qui en fait de redoutables opposants, qui ont gagné sur plusieurs espèces.
Affirmer être le premier écologiste n'en fait pas une réalité, et ils n'ont que peu d'expertise dans ce domaine. Depuis le temps que je lis ce forum, je n'ai encore jamais lu une liste des actions de préservation existantes vraiment efficaces mises en oeuvre par cette catégorie. Pourtant j'en connais, peu certes. Qu'ils s'y mettent vraiment, ils verront en quoi leur pratique pose problème et ils ramasseront leurs munitions.
Si cette stratégie va permettre de donner un nouveau sens à la pratique, c'est à double tranchant, ils vont vite se rendre compte que tout n'est pas au mieux, loin de là et certains vont cesser de pratiquer. J'en connais dans mon entourage proche, qui aujourd'hui comptent les oiseaux.
Certaines propositions sont loin de me convenir, surtout l'usage qui sera fait de mes impôts que je préfère voir allouer à des programmes de protection viables, comme les grands rapaces, le lynx ou les lagopèdes, qui eux ont payé un lourd tribu à la haine et la bêtise des hommes.
Je traîne des pieds pour faire ma déclaration pour me consoler.
Alors un conseil: lisez des bouquins à vocation naturaliste, allez dans des festivals nature, échangez avec des naturalistes, des chasseurs si ça vous chante, on peut les influencer en les alertant sur certains aspects, grâce à notre pratique. Ici, vous aurez toujours le néant comme miroir et vous deviendrez comme ces robots parleurs de forum qui sont passé maître dans l'art d'une réthorique en cul de sac. Et pire, vous faîtes tourner des serveurs énergivores pour rien.
Salute à Nemrod. Comment va?

chymai

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 671
Re : pétition stop aux dérives de la chasse
« Réponse #33 le: mai 21, 2019, 12:16:53 »
Une forte prévalence du milieu agricole....et quelques décennies avant 90%
http://chasseurdefrance.com/decouvrir-la-chasse-en-france/qui-sont-les-chasseurs/

Broadpek

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 407
  • Sexe: Homme
Re : pétition stop aux dérives de la chasse
« Réponse #34 le: mai 21, 2019, 20:00:44 »
Tu veux en venir où au juste?
Forcément, ils étaient très nombreux à chasser il y a plusieurs décennies puisque le droit leur était donné de réguler la faune sauvage sur leurs terres (droit d'affut, Code rural art 393) et qu'ils ne donnaient pas souvent le droit à un chasseur de le faire pour eux.
C'est en 1967-68 que la bascule a eu lieu, avec la mise en place d'un système d'indemnisation des dégâts dus à la faune sauvage (grand gibier). Les effectifs étaient en chute libre, la gestion était calamiteuse.
J'ai l'étude qui met en lumière le défaut de cette gestion aujourd'hui, mais pas moyen que je la lâche. Trop précieux.
Il y avait 2,2 millions de chasseurs en France en 1975, point le plus haut, pour environ 1 million aujourd'hui.
Sur la base d'un taux de 12% d'agriculteurs titulaires d'un permis, je dirais plutôt qu'ils ont déserté par légions la pratique, l'exode rural aidant.
Et c'est quoi le milieu agricole? En zone rurale, il y a des résidences secondaires, des néo ruraux, des agriculteurs, des retraités qui quittent les villes, des artisans, des commerçants.
Agriculteur, c'est une profession. Et cette CSP, c'est 12% aujourd'hui.