[ DISCUS TECHNIQUES ] > PHOTO ARGENTIQUE - Films, appareils, labo

Développer le E6 soi-même

(1/3) > >>

steph76:
Bonjour
Si mon annonce dérange je l'enlèverai.
Je voudrais savoir si certains d'entre vous ont essayé le kit de développement E6 de Bellini , ou celui de Tetenal...?
J'envisage de l'utiliser pour faire du traitement croisé de pellicule C41 dans cette chimie E6.
Au vu de votre expérience, pouvez-vous me dire si le nombre d'étape, et la gestion de la température, ne sont pas rédhibitoire à l'usage ?
Merci à ceux qui prendront le temps de me répondre

Bru:
Tout dépend si tu veux avoir un résultat parfaitement reproductible ou pas.
Pour le "Parfaitement", à priori, tu ne va pas y arriver. Mais être suffisamment proche pour avoir un résultat ou l'oeil ne voit pas de différence, ca doit pouvoir ce faire.

De l'autre côté, si tu veux un bon résultat (contraste, couleurs,... corrects) le traitement croisé est à proscrire.

Dis autrement, ton résultat sera techniquement pourrit, mais peut-être jolis?

Bons essais.

iago:
Si j'essaie de rappeler mes souvenirs anciens, le E6 était très pointu et hors de portée sans machine performante très contrôlée en température et en chimie. Et encore, on n'était pas toujours content. La façon dont tu poses la question montre que tu n'as pas ce qu'il faudrait...

Maintenant, si c'est pour faire du C41... tu pourrais aussi essayer le Beaujolais nouveau ou le Coca - paraît que ça peut marcher.

Et... tu ne risques pas grand chose à essayer !

dookys:
Développer ses diapos peut être intéressant en club ou si l'on en fait beaucoup. Autrement, je ne pense pas que cela soit pertinent...
Pour développer ses diapos, il faut déjà une développeuse Jobo, qui en plus de prendre de la place coûte cher et acheter les chimies qui ne sont pas si chère si on les utilise pour le nombre de film prévu et dans les temps car ça périme vite. Seulement pour ça, il faut avoir un gros débit de photo !

Il y a suffisamment assez de laboratoires en France et en Europe possédant des développeuses garantissant des traitements au 10ème de degré prés avec des chimies bien régénérées  pour un développement optimale.
Tout bricolage à la maison vous coûtera non seulement cher, mais ne possédant pas le matériel  adéquate, vous risquez de pourrir votre travail.

Pour moi, c'est très clair, c'est en labo que ça se passe.

dioptre:

--- Citation de: dookys le mai 05, 2021, 21:00:59 ---Développer ses diapos peut être intéressant en club ou si l'on en fait beaucoup. Autrement, je ne pense pas que cela soit pertinent...
Pour développer ses diapos, il faut déjà une développeuse Jobo, qui en plus de prendre de la place coûte cher et acheter les chimies qui ne sont pas si chère si on les utilise pour le nombre de film prévu et dans les temps car ça périme vite. Seulement pour ça, il faut avoir un gros débit de photo !

Il y a suffisamment assez de laboratoires en France et en Europe possédant des développeuses garantissant des traitements au 10ème de degré prés avec des chimies bien régénérées  pour un développement optimale.
Tout bricolage à la maison vous coûtera non seulement cher, mais ne possédant pas le matériel  adéquate, vous risquez de pourrir votre travail.

Pour moi, c'est très clair, c'est en labo que ça se passe.

--- Fin de citation ---
entièrement d'accord
60 ans de labo (amateur !)
la seule chose que je n'ai jamais faite c'est le développement des films couleurs
j'ai par contre fait des tirages sur papier en Cibachrome ; et c'est suffisamment.... délicat !

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique