Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com


Auteur Sujet: Le fil du focus stacking  (Lu 1188 fois)

detrez

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 729
  • Sexe: Homme
    • cyrgarnierphoto
Le fil du focus stacking
« le: février 17, 2022, 15:04:01 »
Question élémentaire...
Sachant qu'un objectif macro 1/1 est déja un minimum dans les deux cas.

Quelle différence entre rotation de bague de mise au point et déplacement d'un rail sur lequel l'appareil est fixé ?
Quel sujet et quelle dimension de sujet sont plus à propos sur l'un ou l'autre?
Quel grossissement doit on attendre de l'un ou de l'autre ?
Merci de vos réponses

seba

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 29 886
Re : Le fil du focus stacking
« Réponse #1 le: février 17, 2022, 15:09:11 »

detrez

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 729
  • Sexe: Homme
    • cyrgarnierphoto
Re : Le fil du focus stacking
« Réponse #2 le: février 17, 2022, 23:39:37 »
merci seba. impec

patrick78140

  • Actif
  • *
  • Messages: 115
Re : Le fil du focus stacking
« Réponse #3 le: février 18, 2022, 10:09:43 »
Salut
Si il y a deplacement,il y a modification de la perspective et du grossissement
Ca va pas trop le faire

seba

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 29 886
Re : Re : Le fil du focus stacking
« Réponse #4 le: février 18, 2022, 10:28:23 »
Si il y a deplacement,il y a modification de la perspective et du grossissement
Ca va pas trop le faire

C'est pourtant la procédure habituelle en macro.

detrez

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 729
  • Sexe: Homme
    • cyrgarnierphoto
Re : Le fil du focus stacking
« Réponse #5 le: février 18, 2022, 17:51:04 »
Perso, je vous avouerais que j'ai essayé les deux méthodes et je n'ai pas trouvé de différence
Pourquoi je pose cette question ? C'est à cause des artefacts et bordures laiteuses très fréquemment rencontrées. J'ai essayé des éclairages différents, des réglages différents, des fonds différents, des logiciels différents mais rien à faire. Ces bordures floues sont toujours présentes.
l'image ci-dessous est une des plus moche réalisée; fort heureusement, à ce point là, c'est assez rare mais il y en a toujours un peu. Donc.. si vous avez un avis sur ce truc...

patrick78140

  • Actif
  • *
  • Messages: 115
Re : Le fil du focus stacking
« Réponse #6 le: février 19, 2022, 11:03:26 »
Bonjour
En complement du lien fournit par Seba:
https://www.youtube.com/watch?v=m-vBlIiYd5c
voir le commentaires
Et dire que certains boitiers font ca tout seul maintenant...

detrez

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 729
  • Sexe: Homme
    • cyrgarnierphoto
Re : Le fil du focus stacking
« Réponse #7 le: février 19, 2022, 12:37:29 »
oui, merci, j'avais vu cette vidéo mais elle ne réponds pas exactement à mes questions quant aux boitiers, hélas, Sony (car je suis sony jusqu'aux yeux avec quatre boitiers) vient seulement de sortir un boitier capable faire la manip (reste que je n'en suis pas aussi sur que ça).
Comprenons nous, ce sont ces bordures floues qui me posent pb mais pas toujours !!! Grrrrr !!

titisteph

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 166
  • Sexe: Homme
Re : Le fil du focus stacking
« Réponse #8 le: février 19, 2022, 22:59:58 »
Le problème des zones floues et bizarres sur les bordures des objets n’a rien à voir avec la méthode de mise au point ou la lumière. Cela est dû au chevauchement des différents plans. Quand un objet passe devant un autre, c’est net seulement sur un seul objet sur chaque photo.
Mettons une brindille qui passe devant un pétale : sur la première photo, la brindille est nette, et le pétale est flou.
Sur la seconde, la brindille est floue et le pétale est net.

Le problème, c’est quand la brindille devient floue, le flou s’étale sur le pétale net ( car un objet flou est un peu plus grand que lorsqu’il est net). En gros, il vient cacher les détails qui devraient être visibles sur le pétale.
Dans les zones de rebords entre les objets sur différents plans, il n’y a rien de net sur aucune image de la pile.

Ensuite, il y a la façon dont les logiciels ignorent les détails dans ces zones. Certains ignorent trop vite le peu d’infos encore disponibles dans les zones de transition. Helicon focus et bien d’autres sont assez mauvais dans cet exercice.

Mes tests perso m’ont amené à conclure que Zerene Stacker donne les meilleurs résultats dans les zones de transition.
Mais pour en tirer le meilleur, il faut utiliser les deux méthodes disponibles, et mixer les résultats dans photoshop. L’une donne de bonnes transitions, mais crée du bruits dans les aplats. L’autre, c’est le contraire, alors il faut exploiter le meilleur des deux!
Ce n’est de toute façon jamais parfait, mais zerene est le moins pire!

Le phénomène est accentué à mesure qu’on augmente le grandissement , car les flous sont plus prononcés. Et c’est aggravé par le fait qu’on doit ouvrir le diaph pour éviter la diffraction.

detrez

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 729
  • Sexe: Homme
    • cyrgarnierphoto
Re : Le fil du focus stacking
« Réponse #9 le: février 20, 2022, 11:04:39 »
merci titiseph, c'est bien ce que j'avais compris.

detrez

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 729
  • Sexe: Homme
    • cyrgarnierphoto
Re : Le fil du focus stacking
« Réponse #10 le: février 25, 2022, 14:40:05 »
il me vient une idée... je me demandais pourquoi il y avait davantage de photographes utilisant un rail que de photographes tournant les bague de map. La honte m'assaille car il est évident que choisir la méthode du rail permets de s'affranchir totalement de l'optique en place et de sa modernité surtout si celle-ci présente des bagues électriques sans butée d'infini ou si celle-ci sont trop dures. Seul bémol... le rail est plus encombrant.
Ais je déliré ?

seba

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 29 886
Re : Le fil du focus stacking
« Réponse #11 le: février 25, 2022, 18:04:11 »
En macro, le pas doit souvent être de l'ordre du 1/10ème ou du 1/20ème de millimètre (voire moins).
Comment faire avec la bague de mise au point ? Avec un rail, c'est sans souci.

titisteph

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 166
  • Sexe: Homme
Re : Le fil du focus stacking
« Réponse #12 le: mars 02, 2022, 08:11:58 »
Pour ma part, j'utilise un rail pour la macro juqu'au rapport 2. Ensuite, c'est la bague de mise au point.
La raison : mon rail est entièrement manuel, c'est moi qui le déplace au jugé. Tant que la PDC demeure suffisante pour cela, ça fonctionne, ensuite ça demande trop de précision, alors je me rabats sur la bague de MAP.

Au début, aux forts rapports (X10), j'avais des trous de netteté dans ma pile, car je faisais trop bouger la bague par moments. J'ai résolu le problème en disposant des graduations tous les millimètres sur la bague de l'objo. Je fais trois photos par millimètre parcouru (donc 1/3 de mm de rotation de la bague par photo). Ca fonctionne assez bien, car déplacer une bague d'1/3 de mm fait avancer l'objo bien moins que cette distance, du coup, c'est précis.

Mais j'avoue que ce serait mieux avec un rail guidé électroniquement, car tourner une bague pose un problème inattentu : Avec les rapports utilisés (X10) le jeu mécanique provoque des décentrements si onn a le malheur de tourner la bague dans le mauvais sens, et le fait de tripoter l'objo provoque aussi des décalages. Il faut être vraiment concentré pour éviter les problèmes. Mais bien sûr, plus on réduit le grandissement, plus le travail est facilité.

Pour ma part, j'ai mis un frein à ma pratique du stacking : ça consomme trop le potentiel du boitier, et les artefacts inévitables provoquent de la frustration. J'en fait encore en pro, en studio, sur les petits objets (pas vraiment de la macro, plutôt de la proxi), mais ce sont des piles faites à la main sur 5 à 10 photos, et j'assemble dans PS vite-fait. Je ne me donne même pas la peine d'ouvrir le logiciel de stack.

Bélisaire

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 744
    • Mon Flickr
Re : Re : Le fil du focus stacking
« Réponse #13 le: mars 06, 2022, 09:49:47 »
oui, merci, j'avais vu cette vidéo mais elle ne réponds pas exactement à mes questions quant aux boitiers, hélas, Sony (car je suis sony jusqu'aux yeux avec quatre boitiers) vient seulement de sortir un boitier capable faire la manip (reste que je n'en suis pas aussi sur que ça).
Comprenons nous, ce sont ces bordures floues qui me posent pb mais pas toujours !!! Grrrrr !!

Bonjour. Moi aussi j'avais des zones floues. Elles proviennent du manque de zones nettes photographiées et données au logiciel (pour moi Photoshop). J'ignore où tu procèdes mais un moyen confortable (avec un Sony) est d'utiliser Remote. Tout se passe à l'écran et déplacer le collimateur est un jeu d'enfant (clic de souris), il faut seulement avoir la patience accordée au nombre de zones à prendre en compte... L'idéal, pour éviter le flou, c'est quand le collimateur suivant chevauche d'un peu le précédent.
Bien entendu, il faut que ce soit physiquement possible. Dans un jardin, dans la nature, cette méthode n'est pas évidente à mettre en place.

detrez

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 729
  • Sexe: Homme
    • cyrgarnierphoto
Re : Le fil du focus stacking
« Réponse #14 le: mars 18, 2022, 00:00:21 »
titisteph, je fais sensiblement la même chose que toi sauf à un détail près... je n'atteint pas le même coeff mais bon, j'y viendrais,...
Ceci écrit je me suis interessé à la 4K et les résultats sont assez propre. Dommage que les images ne dépassent pas 8M°. J'ai un peu dopé l'image à 15 M° et c'est assez bien sorti sur un A3+.
Un exemple avec un A6500+un 50 sigma EX macro 1/1.
104 images en 4 secondes. La cible fait 4.5 cm et la distance PV 29 cm.
La bête et la chenille by N08/]cyr garnier, sur Flickr