Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com

[ FORUM HARD, SOFT & MICRO Photo ] => Espace IMPRESSION, TIRAGE, LABO => Discussion démarrée par: Autka le avril 28, 2016, 10:07:36

Titre: Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le avril 28, 2016, 10:07:36
Les prix des encres carbones pour le tirage NetB fine art se sont envolés. Inkjetsupply justifie cela par de nouvelles normes sur l'environnement aux US et les prix des intrants qui en découlent.
Mon œil. Les deux fournisseurs habituels ont décidés d'aligner leur prix sur le plus cher Inkjetmail.

Partant du constat que les 6 ou 8 fioles d'encres ne sont qu'une seule et même encre plus ou moins diluée et frustré des "soupes" innommables dans mon ex labo argentique, on pourrait regarder cela de plus près.
Après une lecture assidue du grand gourou, Paul Roark, défenseur de l'open source dans le domaine, il a fallu rechercher l'encre noire pure carbone.
Pas trop facile, parce que nos vendeurs d'imprimantes vendent des encres noires souvent dopées avec des pigments couleurs pour "refroidir" la tonalité.
On peut être surpris que ces encres tiennent tant de mégalux dans les tests de vieillissement accéléré. Ce doit être de "bons" pigments couleurs.

Nos vendeurs habituels ne fabriquent rien du tout, ils se fournissent chez des fabricants d'encres. L'encre WJ1082, de chez ImagesSpecialist est l'encre noire pure carbone , vendue par les revendeurs, sous un autre nom.
On la trouve sous appellation WJ1082, en Angleterre, aux US en demi litre, en litre, en bidon de 1 Gallon.

Le grand gourou nous donne la formule de la base de dilution. Elle est composée de glycérine (pharmacien), produit mouillant (kodak photoflo), dispersant (1% Edwal LFN, là c'est commande aux US obligatoire), eau distillée (placard repassage local). On touille et on dilue l'encre WJ1082.

Au niveau cout, la base de dilution revient très peu chère. Elle entre pour 98% dans le gris clair LLLK, 94% pour le gris LLK.

Les résultats: identiques aux encres du commerce, même courbes QTR, même profil icc. Prix de revient 35€ les 6 fioles de 120ml à comparer aux 228€ de chez Inksupply et aux 420€ de chez le revendeur français Inkjetmail.

Je me demande, si je ne vais pas monter un petit business  ;D ;D ;D

Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le avril 28, 2016, 17:22:17
Ca fait un moment que j'y pense aussi, mais sans être allé jusqu'à fabriquer la base de dilution (j'ai envisagé d'acheter la base tout faite), mais pour l'instant je n'ai pas sauté le pas. La chimie, c'est toujours plus facile en théorie qu'en pratique. Propreté, précision des dosages, stockage, manipulation, etc...
Question toute bête sur les coûts que tu calcules: as-tu inclus les frais de port et de douane?
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le avril 28, 2016, 19:16:08
L'encre achetée en Angleterre, pas de douane, on est en Europe.
Pour le Edwal LFN, acheté chez "Freestyle" aux US, la douane laisse passer en général les achats de faible couts donc pas de douane.
Et les autres produits ont été achetés en France.

Petite anecdote pour la glycérine, mon pharmacien me regarde du coin de l’œil lorsque je lui demande un litre. Je lui précise que je ne fabrique pas de nitroglycérine.
Il me confie qu'il en a en rab, achetée pour les "vapoteurs" et qu'il me la solde.

J'ai beaucoup hésité entre l'achat de la base toute préparée chez MIS ou les ingrédients préconisés par Paul Roark. Ce qui a emporté ma décision, les frais de port, bien sûr.
En fait, la base de dilution ne coute pas grand chose, mais est utilisée en grande quantité,
donc tu dois acheté 1 Gallon, si tu veux être cohérent avec le reste ...... et là ça pique fort au niveau des frais de port et tu n'échappes pas aux 20% de TVA par la douane.

Pour moi, la douane, il n'y en a pas. Les prix annoncés n'inclut pas les frais de port. Au pif, je pense que si je les ajoute, la différence sera pire.

Pour les manipulations, j'ai fait ça sur la table de cuisine avec une balance classique .... (un après midi, où mon épouse était absente  ;D ;D). C'est à la portée de n'importe qui non atteint de parkinson.
Propreté: oui.
Précision des dosages: oui mais si l'erreur n'est pas grossière, tu vas refaire un profil. P. Roark parle a un moment de 2% d'encre pour le Yellow et à un autre de 6%.
(Je n'ai pas encore exploré ce truc mais en changeant légèrement les proportions, on doit pouvoir s'amuser un peu).
Stockage: bouteilles en verre .... peut être que la base va "moisir" avec la glycérine. P Roark conseille de mettre un fil de cuivre dans la base.
Manipulation: la glycérine, ça colle un peu.

Les résultats sont très bon. Les valeurs lues, au spectro, sur la bande test step21 étaient déjà linéaires.

A plus
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: clutch le avril 28, 2016, 20:40:22
 [at]  Autka

Tu montes à combien en Dmax sur Canson Rag?
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le avril 28, 2016, 20:51:36
[at]  Autka

Tu montes à combien en Dmax sur Canson Rag?

Patience, là j'ai fait mes tests sur de l'archival mat Epson
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: clutch le avril 28, 2016, 21:17:13
J'ai aussi commandé un petit flacon de WJ1082, et, on en parlait sur un autre fil, en effet ça ressemble fichtrement beaucoup à l'Eboni v1.1. Pas encore comparé en diluant, mais en noir 100% c'est kif kif. Avec la même chute de Dmax par rapport à l'Eboni originale. Sur Canson Rag on passe de 15.5 à environ 16.5 17.5, j'ai des résultats différents en fonction des imprimantes.

Il faut croire que tous les pharmaciens regardent de travers, mais de son aveu, ça fait des années qu'ils ne préparent quasiment plus rien eux même.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le avril 29, 2016, 08:49:00
Autka,

En principe les dilutions c'est par rapport au volume, pas la masse, non? Cela dit les densités des liquides en présence doivent être très voisines.

Cette histoire de changement de version sur l'Eboni est très préoccupante. J'ai du stock en Eboni originale mais pas pour des années non plus, et franchement si cette source baisse en qualité ç m'embête un chouillat. Il semble de plus que la WJ1082 soit bêtement celle utilisée par Epson, donc on n'est plus tellement dans une optique alternative...
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le avril 29, 2016, 11:28:06
En principe les dilutions c'est par rapport au volume, pas la masse, non? Cela dit les densités des liquides en présence doivent être très voisines.

Non, les propositions de dilutions de P Roark sont en poids et non en volume. C'est beaucoup plus facile à réaliser avec une simple balance de ménage.
La glycérine a une densité de 1.26.
Des conversions en volume ont été réalisées mais ça me semble plus galère de gérer des volumes.
Citer
Cette histoire de changement de version sur l'Eboni est très préoccupante. J'ai du stock en Eboni originale mais pas pour des années non plus, et franchement si cette source baisse en qualité ç m'embête un chouillat. Il semble de plus que la WJ1082 soit bêtement celle utilisée par Epson, donc on n'est plus tellement dans une optique alternative...

Si j'ai bien compris les nombreuses pages de lecture nocturnes, en anglais. L'Eboni a toujours été de la WJ1082. Pour d'obscures raisons de rachat de société, d'intrant non disponible, une nouvelle version de WJ1082 a vu le jour. Sauf que chez le fabricant d'encre, la nouvelle encre porte le même nom que l'ancienne tandis que chez Inksupply, l'Eboni est devenu V1.1.

Donc si tu achètes de la WJ1082, tu peux avoir de la nouvelle ou de l'ancienne d'un vieux stock mais ça semble peu plausible. Pour l'Eboni ancienne formule, c'est terminé. Il n'y en a plus chez Inksupply.

Maintenant la différence entre la nouvelle et l'ancienne.
P; Roark soupçonne une différence au niveau du dispersant de l'encre. La fonction du dispersant est de faire "rentrer " l'encre dans le papier, donc pas surprenant qu'il y ait une différence de Dmax.
Sur les forums traitant du sujet, certains intervenants trouvent une différence, d'autres, non.
Ont ils utilisé les profils ancienne version avec la new encre? Ont ils refait un profil spécifique pour la nouvelle encre?,  mystère

Je pense que tu peux mélanger les fioles de nouvelle et ancienne. Non surtout pas dans la même bouteille mais la fiole Black peut être en ancienne formule et la cartouche LLK en dilution de la nouvelle.
C'est d'ailleurs ce qui se passe chez moi, je termine une dose de Black provenant d'un achat d'UT14, c'est la même encre que Eboni old.
P. Roark s'amuse beaucoup à mélanger les provenances d'encres. Il a une ou deux versions avec des encres en provenance de chez Canon.

De toutes façons tu va refaire un beau profil (ça ne devrait pas te poser de problème  ;D ;D ;D).

A plus
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: asak le avril 30, 2016, 20:58:08
Ton edwal lfn tu peux pas le trouver en imprimerie sous un autre nom  ?
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le mai 01, 2016, 09:40:57
Ton edwal lfn tu peux pas le trouver en imprimerie sous un autre nom  ?

Peut être.
Ce produit entre pour 1% dans la composition de la base de dilution,
je pense en avoir, jusqu'à ce que je fasse des photos de racines de pissenlits   :o
Et c'est amusant  ??? quand les frais de port sont supérieurs au prix du produit.
Et puis c'était une histoire de 20€.

J'aimerais beaucoup faire des tirages sur du papier Arches Aquarelle, mais là, ça va devenir coton  ;D ;D

A plus
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: asak le mai 01, 2016, 11:26:00
Paraitrai que c'est celui qui résiste le mieux avec ces encres.
Personnellement j'avais testé encres des spéciales pour des applications industrielles style codebar etc... pour tout support j'ai laissé tombé faute de temps.
Là ça m'a l'air beaucoup plus facile les solutions sont beaucoup plus pérenne.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le mai 01, 2016, 19:11:52

Il existe chez Canson Infinity un papier qui s'appelle BFK Rives (avec le petit r, de marque déposée)
Chez Arches (dans les Vosges) un papier qui s'appelle BFK Rives (avec le petit r)
L'un est un papier jet d'encre, l'autre un papier dessin.

Chez Canson, un papier Arches Velin
Chez Arches, un papier Velin Arches
idem, l'un est jet d'encre l'autre pour le dessin

Chez Canson un papier Aquarelle rag (Aquarelle en jet d'encre !!!!)
Chez Arches un papier Arches Aquarelle.

Comment expliquer ces similitudes de nom par deux sociétés qui n'ont à priori rien à voir?

A plus
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le mai 02, 2016, 10:09:23
Il y a fort à parier que Canson achète le papier chez Arches et réalise l'enduction jet d'encre dessus... ce ne serait pas étonnant (et pas la première fois non plus).
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mai 07, 2016, 22:33:43
Il existe chez Canson Infinity un papier qui s'appelle BFK Rives (avec le petit r, de marque déposée)
Chez Arches (dans les Vosges) un papier qui s'appelle BFK Rives (avec le petit r)
L'un est un papier jet d'encre, l'autre un papier dessin.

Chez Canson, un papier Arches Velin
Chez Arches, un papier Velin Arches
idem, l'un est jet d'encre l'autre pour le dessin

Chez Canson un papier Aquarelle rag (Aquarelle en jet d'encre !!!!)
Chez Arches un papier Arches Aquarelle.

Comment expliquer ces similitudes de nom par deux sociétés qui n'ont à priori rien à voir?

A plus
comment ça rien à voir!!!!!!!!!

https://fr.wikipedia.org/wiki/Canson
ils ont fait partie d'ARJOMARI jusqu'il y a peu
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le mai 08, 2016, 04:21:07
Hé, hé ..... Je ne savais point.

En plus, ils font partie d'un groupe énorme ArjoWiggins.

(Montebourg, pose ta marinière  ;D ;D)

A plus

Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mai 09, 2016, 10:51:43
ARches, JOhannot, MArais, RIves Arjomari   qui achete Canson-montgolfier en 1976 (oui les frères montgolfier de la montgolfiere)

papier d'arches...
BFK Rives...

sinon, je m'y perds complètement, canson à arjo-wiggins ou à hamelin?
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le mai 09, 2016, 11:07:46
Citer
..... sinon, je m'y perds complètement, canson à arjo-wiggins ou à hamelin?

Wikipédia dit que, Hamelin a racheté Canson et confrères à Arjowiggins, en 2007. Ça change vite.

Bof, ça ne change pas grand chose (à part le papier à en tête de la société) ......
C'est une belle foutaise de vouloir acheter franco français.
Je n'ose même pas raconter ça à une copine ex prof de dessin, elle va pleurer  ;D ;D
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mai 09, 2016, 15:59:57
Wikipédia dit que, Hamelin a racheté Canson et confrères à Arjowiggins, en 2007. Ça change vite.

Bof, ça ne change pas grand chose (à part le papier à en tête de la société) ......
C'est une belle foutaise de vouloir acheter franco français.
Je n'ose même pas raconter ça à une copine ex prof de dessin, elle va pleurer  ;D ;D

hamelin est Français.
mais sur le site de Canson, Hamelin est une filliale de Canson...
sinon arjowiggins a vendu la papeterie d'annonay à hamelin,
donc canson produit son papier à annonay
Titre: Re : Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le mai 09, 2016, 16:49:06
hamelin est Français.
mais sur le site de Canson, Hamelin est une filliale de Canson...
sinon arjowiggins a vendu la papeterie d'annonay à hamelin,
donc canson produit son papier à annonay

Euh bon ..... http://www.latribune.fr/archives/2007/ID2E9D41AC0473ADCCC125725E0034A743/hamelin-rachete-les-activites-grand-public-de-canson.html (http://www.latribune.fr/archives/2007/ID2E9D41AC0473ADCCC125725E0034A743/hamelin-rachete-les-activites-grand-public-de-canson.html)

Encore ? http://acteursdeleconomie.latribune.fr/territoire/2014-12-15/bruxelles-inflige-une-amende-a-hamelin.html (http://acteursdeleconomie.latribune.fr/territoire/2014-12-15/bruxelles-inflige-une-amende-a-hamelin.html)
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Sacha le mai 23, 2016, 11:46:12
Bonjour,

Je me permets de faire remonter le sujet car je voulais commander des tirages carbone chez Picto, et j'apprends que l'offre est pour l'instant suspendue et sera probablement arrêtée. Raison: problème dans la fabrication des encres (?).

Est-ce lié au problème soulevé par Autka?
Picto propose en alternative des impressions à partir d'encres HP Vivera, est-ce une alternative envisageable?

merci
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le mai 23, 2016, 12:10:52
Tu devrais voir le sieur Clutch (qui vient ici parfois).

Il a un labo qui fait ça http://www.dystopik.fr/ (http://www.dystopik.fr/)

Il doit bien avoir encore du stock d'encre carbone
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: clutch le mai 25, 2016, 19:31:03
Il faudrait leur demander comment ils utilisent leurs Vivera. S'ils les diluent pour multiplier les niveaux de gris le rendu sera équivalent aux Piezo, et bien meilleurs question durabilité vu qu'ils se servaient du jeux Selenium qui est le moins stable des jeux Piezo, on est loin des 300 ans indiqués sur leur site… S'il les utilisent de façon normale, dans un traceur Z, ça n'a rien à voir avec un tirage Piezography.

Sinon, pas noté de problème particulier avec les Piezo, mais je n'en commande pas tous les jours non plus..
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: riomatdav le juin 14, 2016, 17:01:54
Bonjour,

Effectivement les prix chez Inksupply ont plus qu'augmentés. Je pense que je vais me tourner sur la fabrication, il ne m'en reste pas tant que çà.

Par contre, nous sommes bien d'accord que l'encre en position B est du 100% donc pas de mélange avec la base (encre pure). La base servant de diluant pour les autres position. Je vais tenter d'acheter tout le nécessaire pour la base. Je me ferai bien un test en BO, comme l'imprimante est une 1500w en 1.5, il parait que les résultats ne sont pas si mal. Cela éviterai "la base".

Quelqu'un a un retour à faire sur l'utilisation du Black Only sur une 1500w ou 1400 ?

Merci et bonne fin de journée.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le juin 14, 2016, 20:32:15
Par contre, nous sommes bien d'accord que l'encre en position B est du 100% donc pas de mélange avec la base (encre pure).
Oui

Citer
La base servant de diluant pour les autres positions. Je vais tenter d'acheter tout le nécessaire pour la base.
Le problème est de trouver l'Edwal LFN. C'est achat obligatoire aux US. On ne trouve pas en Europe, sous ce nom et avec la composition de ce produit.
Je l'ai acheté ici :http://www.freestylephoto.biz/search?q=edwal+LFN (http://www.freestylephoto.biz/search?q=edwal+LFN)
Je pense en avoir suffisamment pour des dizaines d'années

A plus
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: riomatdav le juin 14, 2016, 23:21:21
Merci pour le lien Autka,

Bon y a plus qu'à...
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le juin 14, 2016, 23:49:57
il s'agit bien d'un agent mouillant comme l'ilfotol
non?
qu'on peut trouver ici https://www.fotoimpex.de/shopen/chemistry/others/
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le juin 15, 2016, 03:13:21
il s'agit bien d'un agent mouillant comme l'ilfotol
non?

Si tu me dis que l'Ilfotol est composé de ...... "Edwal is approximately 20% (maybe 22%) BASF Plurafac S305 LF, 10% Isopropyl Alcohol, remainder 70% water"
Moi je veux bien.

Il existe une formule de la base de dilution, la C6a. Celle ci est composée de glycérine, d'eau, d'un produit mouillant Kodak (photoflo). Paul Roark a rajouté quelques gouttes de LFN dans une seconde version de cette base, la C6b, pour améliorer le rendu sur les imprimantes de type 1400 avec des gouttes de 1,5picolitre. Cet ajout a été fait en partenariat avec Inksupply qui vend les encres diluées suivant ces formules.
Une formule C6c a été élaboré spécifiquement pour le papier aquarelle Arches. Dans cette version, on a ajouté du Tergitol 15 S 7.
...... et le Tergitol est encore plus difficile à trouver

Maintenant, si tu veux faire des expériences avec d'autres produits, pourquoi pas. Mais vu la complexité des produits comme l'encre pigmentaire noire et la pénétration de cette encre, dans le papier photo enduit ou non, je te souhaite beaucoup de courage et une grande corbeille à papier.
A plus
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: riomatdav le juin 15, 2016, 09:52:50
Oui pareil, je ne prendrai pour ma part pas trop de risque, la base C6b pour les 1,5pl sera ma cible. Après rien n'empêche de faire des tests différents, c'est même enrichissant, souvent, mais le temps nous rattrape toujours...

Par contre pense_bete, si tu fait des tests, nous serons sensible au partage. Bon courage.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: bruno91 le juin 15, 2016, 14:18:06
Citer
Quelqu'un a un retour à faire sur l'utilisation du Black Only sur une 1500w ou 1400 ?

Bonjour

Oui, je me suis fait une courbe BO (sur différent papier) car j'avais beaucoup d'encre noire Eb6 d'avance (Version 1.0) par rapport aux autres encres.
j'utilise une 1500 W
C'est plutôt correct comme résultat. Je l'utilise principalement pour mes tirages de lecture (10x15) sur du Epson Mat Archival 190g
et pour faire quelques A4 d'archives. A conseiller pour des tirages courants avec une assez bonne qualité quand même.
Ça ma permis de ne pas jeter mon encre Eb6 Bk version 1.0

Je vais bientôt passer sur la version 1.1. (J'en avait acheté avant l'augmentation). Mais quand elle sera finie je pense faire les mélanges moi même (tout en achetant la base).
Je vais donc suivre ce fil avec intérêt.

Bruno
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: bruno91 le juin 15, 2016, 14:19:28
"différents papiers" bien sur
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: riomatdav le juin 17, 2016, 09:40:43
Merci du retour bruno91. Ce qui me confirme que pour des tirages soignés, je ne pense pas pouvoir me contenter du BO. Donc prépa de la "base" obligatoire.
Beaucoup de boulot en ce moment, mais début juillet, je passe mes commandes. Je ferai évidemment un retour par la suite de ce que je suis arrivé à faire (et/ou les conn***es, bien sûr).

Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le juillet 22, 2016, 10:57:45
Hello à tous. Pour ma part, j'arrive doucement à la fin de mon stock d'Eboni 1.0. Les choses qui circulent sur MIS (nouvelle encre, prix qui montent, service déplorables, etc...) confirment qu'il va falloir faire soi-même ses dilutions. Maintenant que je dispose d'une balance de précision (0.02g, ça devrait aller 8) ) je vais pouvoir m'y mettre...
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: clutch le juillet 22, 2016, 18:38:56
Pour retrouver les densités de l'Eboni originale il faut augmenter la quantité d'Eboni v1.1 d'environ 15 16 % (par exemple pour un niveau de gris avec 10 % d'Eboni v1 diluer 11,5% d'Eboni v1.1, pour un niveau à 20% de v1 diluer 23% de v1.1, etc).

Du moins c'est ce que j'ai obtenu avec 2 lots différents, mais qui ont dû être produits à des dates très proches. Il faut espérer que les concentrations ne varient pas trop d'un lot à l'autre, c'est assez fastidieux de devoir faire des vérifications à chaque commande.

Par contre en ce qui concerne la Dmax, impossible de retrouver des valeurs aussi élevées. Pour ma part je suis passé sur le noir 100 % à de l'Ultrachrome HD, c'est quasiment aussi bon que l'ancienne Eboni, visuellement les noirs sont aussi profonds.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le août 07, 2016, 14:07:56
Bonjour à tous,

Photographe, j'ai toujours (argh, depuis bientôt 50 ans !) fabriqué mes produits moi-même, y compris pour des procédés assez "acrobatiques" ou tombés dans l'oubli de longue date. Les livres anciens ont été à cet égard des sources d'information d'une incroyable richesse.

C'est pourquoi, dès ma découverte (récente) des travaux de Paul Roark, mon intention à été de fabriquer mes encres à partir de ses formules "Open Source".

Pour faire mes gammes avec les colorimètres, QTR, les profils et une Epson R2000, j'ai fait une expo avec 30 tirages A3+ en BO et encres OEM. Le résultat a beaucoup plu à l'auteur des photographies et aucun visiteur n'a remarqué que pour la première fois ses tirages n'étaient pas en argentiques...

Mais aujourd'hui, je tombe sur un os. Ceci pour deux raisons.

    1. Pour abandonner les encres OEM, je suis vivement intéressé par les récents travaux de Paul Roark sur le "Glossy Carbon Variable Tone". Ben oui, du glossy. Car c'est difficile de convaincre quelqu'un de la supériorité du papier mat si son œil a été éduqué au papier "Agfa Record Rapid RNN 111". C'est sans doute vrai une fois accroché au mur et sous verre, mais c'est oublier tout le plaisir qu'on ressent lorsque, un tirage dans les mains, on le tourne, l'oriente par rapport à la lumière, le passe à l'ami avec lequel on découvre des images... Ce qui ce passe à ce moment là dépasse la seule mesure du dmax. Une vieille manie, sans doute, mais je l'aime ;-)

    2. En revanche le bronzing est alors un véritable tue l'amour ! Or je découvre maintenant que dans le procédé Glossy Carbon Variable Tone, "si le toner est mélangé avec la base générique c6b il y aura du bronzing sur papier brillant" (traduction par mes soins). Force donc d'utiliser la base ESC-BASEPT-UC de MIS (AMBER BASE STOCK FOR ALL MIS INKS AND ULTRATONE). Déception !

Mais je n'ai pas envie de renoncer à mon autonomie. Ne serait-ce que pour le sport. L'un d'entre-vous aurait-il trouvé l'info qui me manque pour fabriquer l'équivalent de cette base ?

Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le août 12, 2016, 17:17:05
Je pense que tu vas avoir beaucoup de difficultés pour trouver la formule de "Amber base".
C'est un produit nouveau. Paul Roark et Mis en ont la formule mais doivent la garder
le temps que MIS vendent quelques gallons de cette mixture.

Bon courage
PS: Je bave devant les tirages de P. Roark sur papier Arches
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le août 14, 2016, 18:34:52
Merci de ta réponse. Tu confirmes ce que je craignais. J'avais encore quelques doutes à cause de ma maîtrise de l'anglais qui n'est pas au top.

Alors, tant pis, je prendrais donc de l'amber base toute faite pour commencer. Il faut savoir en rabattre sur ses idées de départ. Remarque, j'achète bien le PhotoFlo depuis tant d'années, sans chercher à le faire moi-même ;-)

Ces tirages de Paul Roack, as-tu eu l'occasion de les voir en France ? J'aimerai tant en voir !

A+
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le août 23, 2016, 14:26:06
quelqu'un connait-il ces encres:

http://www.farbenwerk.com/Matte-Black-White-Ink-for-Epson-Photo-1500W
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le septembre 29, 2016, 16:56:56
le kit de démarrage de Farbenwerk me semble pas mal reste à savoir dans quelle teinte il se trouve ( chaud/froid/neutre) et à se procurer une Epson 1500w. J'avais un peu abandonné mais ça me retitille à nouveau.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le octobre 04, 2016, 22:24:33
le kit de démarrage de Farbenwerk me semble pas mal reste à savoir dans quelle teinte il se trouve ( chaud/froid/neutre) et à se procurer une Epson 1500w. J'avais un peu abandonné mais ça me retitille à nouveau.

chez allpages, il y a des 1500 à 200Euros sans cartouches!
l'idéal, je vais en acheter une marre du A3
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le octobre 19, 2016, 14:42:25
hello aux experts des encres carbone!

si notre mozart de l'impression était à l'affut, j'en serais fort aise.

j'ai acheté une 1500W et je fais des essais!

par exemple  le canson Moulin du Roy satiné en 300g
ou du vinci lavis en 265g

je me lance dans les courbes et je deviens le baron de patatra!

j'ai deux problèmes: mon scanner est pourri de chez pourri, il ne distingue rien dans les tons clairs, inutilisable pour la linéarization.

donc point 1, je cherche une solution pour la mesures des tonalités de gris qui soit pas chère, une alternative low cost à une spyder print ou un color munki.
autre point mes encres me rendent, sur le moulin du Roy, un aspect grumeleux.
 cela alors que ce papier est bien lisse, c'est le satiné.
j'ai essayé comme remède d'abaisser la limite d'encrage de chacune des encres, et j'arrive pour les plus claires à des valeurs de  7-8,  et le résultat est tout palot!

point 2 avez-vous des idées pour remédier à cet aspect grumeleux?
par avance merci
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: clutch le octobre 19, 2016, 15:47:52

point 2 avez-vous des idées pour remédier à cet aspect grumeleux?

Il n'y a rien d'autre à faire que ce que vous avez essayé.. ou changer de papier. Certains supports, beaucoup d'ailleurs, produisent ce résultat.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le octobre 19, 2016, 19:28:37

j'ai deux problèmes: mon scanner est pourri de chez pourri, il ne distingue rien dans les tons clairs, inutilisable pour la linéarization.


AMHA, tu n'arriveras à rien, si ta linéarization est incorrecte et je doute qu'au pif, on arrive à quelque chose.
Pour moi, soit tu investis dans un scanner soit dans une spyderprint. Pas besoin du dernier modèle.
J'avais trouvé sur "The good corner" une spyder3 soldée. Il faut savoir que le terminal de mesure est exactement le même pour la version4 et 4.5.
Et ça marche impec.

Bon courage
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le octobre 19, 2016, 22:53:19
et à votre avis est-ce que c'est ok avec une printfix pro?
(la spyder3print est déjà réservée...)

par avance merci
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le octobre 20, 2016, 10:14:39
et à votre avis est-ce que c'est ok avec une printfix pro?
(la spyder3print est déjà réservée...)

par avance merci

Désolé, je ne connais pas
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le novembre 01, 2016, 21:54:00
c'est la version précedente du spyder3print.  je l'ai reçu et je suis dans les courbes. c'est un outil bien utile, surtout que plus j'avance et plus je trouve le process standard de création de courbe foireux. ne parlons pas de lea linéarisation qui échoue!

bon je commence à comprendre comment les courbes sont construites et les effets des différents curseurs, et j'y vais au nez et à la mano.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le novembre 02, 2016, 13:23:27
..... et plus je trouve le process standard de création de courbe foireux. ne parlons pas de la linéarisation qui échoue!

bon je commence à comprendre comment les courbes sont construites et les effets des différents curseurs, et j'y vais au nez et à la mano.

Je ne vois pas très bien où la création de courbes (pourquoi standard?) pour QTR est foireuse. Pour la linéarisation, si les deux premières étapes sont correctes, les points mesurés ne doivent pas s'éloigner beaucoup de la courbe idéale.

A plus
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le novembre 02, 2016, 14:02:09
connais tu l'erreur :

 "Invalid linearize curve -- not constantly increasing"
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le novembre 02, 2016, 21:11:11
connais tu l'erreur :
 "Invalid linearize curve -- not constantly increasing"

Non.
On parle bien de la même chose. Tu essaies de faire des courbes (non pas des profils icc) pour utiliser le papier "Duchmol" avec QTR, sur une imprimante modifiée avec des cartouches d'encres grises en lieu et place des cartouches couleur d'origine.

La première phase consiste à définir le taux d'encrage maximum, la seconde phase consiste à déterminer les taux d'encrages des 5 autres cartouches de gris et la troisième la linéarisation de la courbe d'encrage.

Si tu as cette erreur, c'est que les mesures faites sur la 3ième charte (step21) ne sont pas en progression (progression constante, c'est après).
Tu as une valeur mesurée (pifométrée ?) qui est inférieure à la précédente. Si tu prends tes valeurs et que tu les transfères vers Excel, tu dois avoir une ligne droite un peu cabossée. C'est la linéarisation (modification légère des valeurs mesurées) qui va la transformer en une belle ligne droite.

Si tu as une valeur inférieure à la précédente sur la charte step21, soit ton appareil de mesure déconne, soit tu t'es gouré dans l'emplacement des cartouches, ou bien tu as interverti les densités d'encres dans les cartouches.

Tu dois avoir, impérativement, des valeurs progressives du noir (LAB 0,0,0) vers le blanc (LAB 100,0,0) sur cette charte step21.
A plus
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le novembre 02, 2016, 22:02:25
bonsoir autka,

après la phase de limite d'encrage à 100%,  j'ai mesuré les densités pour les 5 autres gris pour faire le mapping sur le noir 100%.

la mire 21 step produite est très sombre avec des mesure égales pour 4 cases. je me retrouve à 88% sur la case  65%.  Meme en triturant les valeurs de linéarisation, rien à faire.

donc j'ai décalé la courbe grace à un gamma à 2.5, et là la linearisation  donne un résultat.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le novembre 02, 2016, 22:44:14
exemple pour un papier mat (pourri) de chez Jimagin:

Feuillet 1,
Ink1 : valeur choisie 34 ..... A partir de la valeur 34, la valeur mesurée sur les carrés de la charte ne change plus
Impression second feuillet avec encrage à 34
Feuillet 2, 
Ink2 Cyan : valeur choisie 65 ...... la valeur 65 de Ink1 correspond à la valeur 100 de Ink2
Ink3 Magenta: valeur choisie 45 ...... la valeur 45 de Ink1 correspond à la valeur 100 de Ink3
Ink4 Yellow: valeur choisie 8 ...... idem
Ink5 Light cyan: valeur choisie 27  .... idem
Ink6 Light magenta: valeur choisie 20 .... idem
impression troisième feuillet (avec les valeurs de densité au dessus)
Linéarisation, mesure densité charte step21:
97.73, 95.61, 94.11, 91.43, 88.38, 85.00, 81.17, 77.45, 73.39, 69.29, 65.28, 60.20, 54.50, 49.61, 45.48, 41.60, 38.26, 33.94, 30.30,25.67, 22.92

Tu as un problème avant la linéarisation, tu ne dois pas avoir 4 cases identiques et 88 pour la case 12 ce n'est pas bon. Dans l'exemple on a une densité de 60.

Courage

Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le novembre 03, 2016, 17:30:13
..... Dans l'exemple on a une densité de 60.

A la place de "densité", il faudrait lire "valeur L" pour luminosité de l'espace LAB  ...... il ne s'agit pas d'une densité.

Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le décembre 10, 2016, 19:09:47
bon je commence à m'en tirer,
en fait je dois beaucoup tire sue les limites d'encrage pour luinéariser à la main.
le système de linéarisation produit des résultats moins bons que ce à quoi j'arrive.

au final j'y arrive, mais il y a quelques papiers récalcitrants.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le décembre 17, 2016, 23:44:51
maintenant je passe à des papiers divers et variés.
j'ai d'assez bon résultats avec du canson illustration. je ne maitrise toujours pas le moulin du roy, mais je ne lache rien.
sinon j'ai fait des courbes pour le mediajet museum et le mediajet litho.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le janvier 04, 2017, 12:29:03
Salut à tous et la bonne année.

Ca fait un baill que je ne suis pas passé, j'ai fait une pause à cause d'un déménagement et d'une expo.

Bon, suite aux déboires de pense_bête j'aimerais juste faire un commentaire: es-tu certain d'utiliser le bon fichier dans les étapes "Ink limit" et "Ink separation"?
Il m'est arrivé d'avoir des problèmes de profil mais de là à faire mieux à la main....
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le janvier 04, 2017, 12:55:55
Salut à tous et la bonne année.

Ca fait un bail que je ne suis pas passé, j'ai fait une pause à cause d'un déménagement et d'une expo.


Eh, salut et bonne année, "vieux suisse"

A plus

Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le janvier 05, 2017, 12:43:13
ave Mozar,

mes voeux et mes remerciements, c'est grace à tes nombreuses explications à droite et à gauche que je me suis lancé il y a maintenant plus d'un an.

j'ai commencé avec une P25 et ai voulu voir plus large avec une 1500w.

A mes débuts j'ai utilisé les courbes de P. Roark, essentiellement sur de l'archival mate.
j'ai fais quelques essais au pif, mais les résultats n'étaient pas brillants.

et puis j'ai voulu utiliser des papiers beaux arts, aquarelle, dessin, illustration, feutre, peinture à l'huile etc...

entre temps je suis passé  à la nouvelle version des encres eb6

j'ai essayé de nouveau de faire des courbes avec un scanner. résultat décevant.

j'ai acheté sur lbc un vieux spyder print, il était défectueux, mais j'ai  trouvé ce qui n'allait pas dans la sonde, un cable retiré.
j'ai repris mes essais, et là au moment d'effectuer le linéarisation, impossible!

j'ai lu à droite et à gauche et j'ai cru comprendre qu'on pouvait jouer sur les limites d'encrages pour être plus proche des cas que la linearisation de QTR pouvait traiter.

j'ai aussi comparé ce que je faisait avec les courbes de Roark que j'utilisait, et là patatra, il utilise des courbes superposées:

en gray et en tonner!

j'ai trouvé un autre pb, suivant la D max obtenue, on obtient une graduation plus ou moins foncée.
je m'explique. quand on mesure la densité de l'image à 21 step, on prend pour base le case à 100% mais dans mon cas, suivant le papier on passe
de 156 à 178, résultat les autres case qui s'expriment en % de cette dmax sont plus ou moins foncées.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le janvier 05, 2017, 23:23:45
pour répondre à ta question,

la mire utilisée est celle qui apparait avec l'outil calibration
la première fois à 100% pour déterminer la limite globale d'encrage,
la seconde fois à la limite d'encrage pour effectuer l'étalonage des encres par rapport à l'encre noire mat.
l
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le janvier 21, 2017, 22:35:03
salut,
je me suis appuyé sur ce tuto pour la calibration.

comme c'est clairement visible, il procède à la linéarisation en remplissant les  21 cases avec des % décroissants de 100 à 1.

je me suis aperçu qu'il y avait une erreur, et qu'en fait il fallait les remplir de manière croissante de 1 à 100.

avez vous constaté aussi cela?
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le janvier 22, 2017, 17:55:49
Les valeurs que je t'ai donné à mon message précédent, sont en ordre décroissant. Ce sont des valeurs de luminosité L dans l'espace LAB.
Le blanc pur correspond à 100 (%, si tu veux). Le noir absolu à 0.
Ta courbe de linéarisation est descendante. Tu vas allé de 97/98 vers 25/20 ........

A plus
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le février 13, 2017, 16:32:56
Bonjour... quand on veux se lancer dans ces impressions et qu'on débute y a t'il un magasin ou un site donnant assez d'explications pour faire un choix (choix d'imprimante epson 1400 ou epson 1500w ou autres, encres, etc...) merci.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: clutch le février 14, 2017, 00:25:47
Le site le plus complet c'est celui de Paul Roark: http://www.paulroark.com/BW-Info/

Sur le le Yahoo Group ''Digital Black and White'' tu trouveras également beaucoup d'infos: https://beta.groups.yahoo.com/neo/groups/DigitalBlackandWhiteThePrint/conversations/topics
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le février 18, 2017, 19:15:44
bon j'ai trouvé, le 21 step est inversé!
de 100% le plus foncé à gauche à 0% le plus clair à droite.

je commence à sortir des choses sympa avec du Cagrain de canson
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Robertd90 le février 20, 2017, 21:54:35
Bonjour... quand on veux se lancer dans ces impressions et qu'on débute y a t'il un magasin ou un site donnant assez d'explications pour faire un choix (choix d'imprimante epson 1400 ou epson 1500w ou autres, encres, etc...) merci.

Chez ALLPAGES, magasin dans le XVe: Epson 1500W avec encres noires et grises.
Bon conseil et bon service. Beau choix de papiers.
R
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le février 22, 2017, 10:58:33
bon j'ai trouvé, le 21 step est inversé!
de 100% le plus foncé à gauche à 0% le plus clair à droite.

Ah... C'est une erreur assez classique, due au fait que la charte est en valeur L et que le graphique de QTR est en % d'encrage. Donc en théorie, L=100 correspond à 0% d'encrage et inversement. J'avais indiqué ça dans mon tuto il y a bien longtemps...
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mars 12, 2017, 13:24:44
voici le fichier 21 points que j'utilise:

(http://[url=https://flic.kr/p/SFFT7P][img]https://c1.staticflickr.com/3/2935/33266963071_683cefcc70_o.jpg)[/url]21-Step (https://flic.kr/p/SFFT7P) by zozo_toto (https://www.flickr.com/photos/super_dudum/), sur Flickr[/img]

je pense que ceci explique cela
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: helyo le mars 12, 2017, 18:21:51
J'ai une 3880 inutilisée et une sorte de curiosité pour les encres carbone.

L'approvisionnement américain semble délicat et de qualité fluctuente à vous lire.
Le site allemand "farbenwerk" a belle allure et propose tout le kit du "nouveau charbonnier" Carbonprint Museum , cartouches rechargeables, encres en différentes contenance, etc.. pour environ 450 € (100 ml/ton).
Avez vous des retours d'expérience, de qualité des encres ou de fiabilité du fournisseur sur cette "solution" ?

 :)
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Pascal Méheut le mars 12, 2017, 19:32:55
Je connais quelqu'un qui a essayé et les résultats sont très bons mais il faut expérimenter pas mal : il n'y a pas beaucoup d'infos sur leur site et on est loin de ce qui est dispo de ce point de vue pour le Piezo.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mars 13, 2017, 11:20:15
je n'ai pas encore essayé ce fournisseur, mais cela doit être comme pour les encres eb6, il faut refaire les courbes.

je vais bientôt essayer chez eux, je commence à vider mon épuiser mon stock en eb6 v1.
je vous donnerai alors mon retour
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: helyo le mars 13, 2017, 11:34:37
je n'ai pas encore essayé ce fournisseur, mais cela doit être comme pour les encres eb6, il faut refaire les courbes.

je vais bientôt essayer chez eux, je commence à vider mon épuiser mon stock en eb6 v1.
je vous donnerai alors mon retour

Merci Pascal et Pense_bete.
Le site Farbenwerk nous rassure en disant qu'on peut imprimer avec les pilotes Epson originaux mais j'imagine que c'est  n’utiliser qu'une petite portion du potentiel de ces encres. Rapidement on doit ressentir la nécessité d'apprendre "pour de de vrai".
Dès que j'ai installé ça je créerai un fil sur ce système pour raconter mes misères et bonheurs carbonés! :)
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le mars 13, 2017, 11:59:28
Le site Farbenwerk nous rassure en disant qu'on peut imprimer avec les pilotes Epson originaux mais j'imagine que c'est  n’utiliser qu'une petite portion du potentiel de ces encres.

Le site ne prend pas de gros risque si la formule de ses encres est genre Eb6. Paul Roark a écrit, il y a longtemps, que le pilote Epson de la 1400 n'est pas du tout ridicule pour les impressions carbone.
http://www.paulroark.com/BW-Info/Eboni-6.pdf (http://www.paulroark.com/BW-Info/Eboni-6.pdf)

QTR apporte plus de finesse, de réglages mais avec Dolipranne obligatoire, tant la doc est clairsemée, périmée.

A plus
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: helyo le mars 13, 2017, 15:46:18
Le site ne prend pas de gros risque si la formule de ses encres est genre Eb6. Paul Roark a écrit, il y a longtemps, que le pilote Epson de la 1400 n'est pas du tout ridicule pour les impressions carbone.
http://www.paulroark.com/BW-Info/Eboni-6.pdf (http://www.paulroark.com/BW-Info/Eboni-6.pdf)

QTR apporte plus de finesse, de réglages mais avec Dolipranne obligatoire, tant la doc est clairsemée, périmée.

A plus

Merci pour cette suite de bonnes et mauvaises nouvelles :)
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pizzato le mars 21, 2017, 10:14:52
Bonjour !

 également merci pour le lien !  je viens de commander un flacon

  actuellement je travaille avec  de l'EB6   1.1 ( encore de la réserve ... ) mais par la suite  je pense que le  plus fiable et économique et de fabriquer soit même !  

 donc pour l'instant je suis ce fil de prêt et   je m'instruit  

  pour l'encre  et la recette  j'ai un peux de mal a trouver  , pensez vous que là c'est ok ?  http://www.octoink.co.uk/products/Epson-Compatible-Pigment-Ink-%252d-Black.html

 bonne journée !

 PS : si le lien ne fonctionne pas ,copier et coller  votre navigateur
 
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le mars 21, 2017, 11:36:58

http://www.octoink.co.uk/products/Epson-Compatible-Pigment-Ink-%252d-Black.html (http://www.octoink.co.uk/products/Epson-Compatible-Pigment-Ink-%252d-Black.html)

Oui, c'est bien celle ci que j'ai utilisé. Tu remarqueras qu'elle est marquée "1082"

Quant à la recette:
La base.
http://www.paulroark.com/BW-Info/Ink-Mixing.pdf (http://www.paulroark.com/BW-Info/Ink-Mixing.pdf)

J'ai choisi la base C6b car j'imprime sur une Epson 1400 qui a des gouttes de 1.5picolitre

Pour les dilutions de la WJ1082:
http://www.paulroark.com/BW-Info/Eboni-6.pdf (http://www.paulroark.com/BW-Info/Eboni-6.pdf)

J'ai utilisé les pourcentages de dilution inscrits page 3 "ink positions"
soit:
30% WJ1082+70% base: Cyan
09% WJ1082+91% base: Light Cyan
18% WJ1082+82% base: Magenta
06% WJ1082+94% base; Light  Magenta
02% WJ1082+98% base: Yellow

Et ça va plutôt pas mal.
A plus
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pizzato le mars 21, 2017, 15:45:52
Re bonjour !

 génial !  moi qui me faisais du mouron a être dépendant  des states ... ;D

 encre 500 ml commandé  8)

 un grand merci pour les PDF suis nul en anglais  mais a priori pas de problème pour la compréhension de la fabrication

  juste une confirmation , je travaille au "poids" tout au long de la fabrication ?

 par exemple je prépare  "1 kilo de base " et aprés je fais la cuisine avec l 'encre  toujours au poid ?

 ha oui ! j'allais oublier ...
 la pérennité entre en jeux une fois la cuisine faite   ( encre/base   )   ? juste a savoir si je me suis pas trop précipité avec cet achat de 500ml
 encore merci de ce topic ! 8)
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mars 22, 2017, 11:06:36
en suivant les liens que vous avez fournis, j'ai trouvé cela:

http://www.octoink.co.uk/products/Ink-Base-Component-%252d-Image-Specialists.html

ne serait-ce pas la base de Paul Roark?
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mars 22, 2017, 11:54:24
j'ai continué à lire et je me suis apperçu que j'étais un abruti fini:
Paul roark précise que ses différentes bases sont en vente chez inksupply

https://www.inksupply.com/product-details.cfm?pn=PR-C6ABASE-GL
https://www.inksupply.com/product-details.cfm?pn=PR-C6BBASE-GL
https://www.inksupply.com/product-details.cfm?pn=PR-C6CBASE-GL
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le mars 22, 2017, 12:16:35
j'ai continué à lire et je me suis aperçu que j'étais un abruti fini:
Paul roark précise que ses différentes bases sont en vente chez inksupply

https://www.inksupply.com/product-details.cfm?pn=PR-C6ABASE-GL
https://www.inksupply.com/product-details.cfm?pn=PR-C6BBASE-GL
https://www.inksupply.com/product-details.cfm?pn=PR-C6CBASE-GL

Bien sûr Inksupply ou MIS, c'est pareil.
Le gros pb est le taux de change actuel 1§=1€, la tva a appliquer (20% quand même)
La base entre en grandes quantités dans les dilutions des encres donc les frais de transport sont prohibitifs.

Sinon, c'est sûr qu'on s'emm..... pas à touiller de la glycérine ....... ;D
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: clutch le mars 22, 2017, 12:34:19
j'ai continué à lire et je me suis apperçu que j'étais un abruti fini:

Au contraire, s'il y a une base dispo sur le continent c'est tout bon. Les tarifs de livraison d'Octoink sont beaucoup légers que MIS. Et au moins on ne poireaute pas 2 mois avec un service après vente à la ramasse (à moins que ça ai changé depuis, il y a 1 an c'était une cata).

juste une confirmation , je travaille au "poids" tout au long de la fabrication ?

par exemple je prépare  "1 kilo de base " et aprés je fais la cuisine avec l 'encre  toujours au poid ?

ha oui ! j'allais oublier ...
la pérennité entre en jeux une fois la cuisine faite   ( encre/base   )   ? juste a savoir si je me suis pas trop précipité avec cet achat de 500ml

Oui tu fais tout tes mélanges au poids.

Pour la pérennité, les échantillons que Roark avait soumis à Aardenburg étaient tiré en 3K (1 noir 100 %, et 2 noirs dilués). Les résultats sont parmi les meilleurs de tous les jeux d'encre qui ont été testé.

Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le mars 22, 2017, 13:09:44
Il n'y a pas trop d'infos sur cette base de chez Octoink.
A priori ce serait de la WJ802.
Chez Octoink, ils sont sympa, peut être qu'en leur demandant gentiment.

Maintenant a t elle la même composition que la C6b de P.Roark .....?  mystère

A plus

Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mars 22, 2017, 14:23:35
voici les adresses des versions en pinte et non plus en gallon:
https://www.inksupply.com/product-details.cfm?pn=PR-C6ABASE-PT
https://www.inksupply.com/product-details.cfm?pn=PR-C6BBASE-PT
https://www.inksupply.com/product-details.cfm?pn=PR-C6CBASE-PT

environ 30 $ pour 480ml et 50$ pour 960ml (par usps la poste )
 et à ce niveau de prix, je crois qu'il n'y a pas de douane (il doit y avoir une franchise de 190euro)

+20 Euros d'encre noire chez octo pour 250ml

c'est franchement pas cher
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pizzato le mars 22, 2017, 17:02:26
Bonjour !

 une petite demande chez octo  au sujet de la base

 voici la réponse :
 We honestly don't know if the Base fluid is the same as that used by Paul Roark as he certainly isn't telling anyone but it is a solution that has been used for a similar purpose in the past so it's possible to use in the same way.

Please note, we do not have any experience of using it that way but there are some users on printerknowledge.com who do... martin0reg and The Hat are two users who have purchased in the base fluid to play with.

Hope that helps.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le mars 27, 2017, 10:58:24
We honestly don't know if the Base fluid is the same as that used by Paul Roark as he certainly isn't telling anyone ...

Mais qu'est-ce qu'il dit ? La base C6b est Open Source !

Paul Roark's Generic Clear Base (C6b).
- 55% Distilled Water
- 34% Glycerol
- 10% Kodak Photo-Flo
- 1% Edwal LFN
Mixed By Weight.

Source : https://www.inksupply.com/product-details/pn/PR-C6BBASE-PT.html?printerID=0

Sa réponse me laisse une curieuse impression. Soit le mec est sympa mais il n'y connaît pas grand chose, soit c'est un farceur et il se moque du monde... Dès lors on peut même virer parano. Utilise-t-il la formule de Paul Roark sans le dire ? L'utiliser, il a le droit, mais à condition de citer la source. C'est le principe de l'Open Source. Je préfère penser que c'est un perdreaux de l'année pas encore au courant de tout ;-) En tout cas, ça rend méfiant. Dommage !
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le mars 27, 2017, 11:21:07
Dès lors on peut même virer parano..

A l'instant je trouve ceci de la main de Paul Roark :
"I note that in Europe, Octoink appears to be a legitimate source of STS Inks, which is the source of the carbon I use.  The glossy-compatible carbon inkset I'm working on now (http://www.paulroark.com/BW-Info/Glossy-Carbon-Variable-Tone.pdf) uses the STS Inks WJ 1122 PK and WJ824 dilution base.  (I don't know if they carry those.)  The Canon pigments ought to be available there.  As such, European based B&W printers might have all they need for what appears to be an outstanding, economical, and easy to control B&W printing approach."

Source : http://forum.luminous-landscape.com/index.php?topic=111634.0

Donc, pas de parano ! La réponse à sans doute été faite, tout simplement, par un stagiaire ;-)
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mars 27, 2017, 14:21:28
il ne faut pas confondre l'eb6 et ebony variable tone, ce ne sont pas les mêmes encres.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le mars 27, 2017, 14:52:53
il ne faut pas confondre l'eb6 et ebony variable tone, ce ne sont pas les mêmes encres.

Aurais-je loupé une marche ? Je croyais qu'il était question de la base c6b qui, si j'ai bien compris, est utilisée aussi bien dans eb6 que dans ebony variable tone. Je me trompe ?
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mars 27, 2017, 18:20:02
dans l'ebony variable tone, il utilise 2 base: l'amber base  et la generic base (c6b)
et 2 encres le Pk photo black et MK mat black
je cite "PK and base are WJ1122 & WJ824" mais la base dont il parle est celle qu'on peut mélanger avec PK sachant que je cite
"Do not mix the MIS PK with the generic base". on en deduit que WJ824 doit être l'amber base. et chez octoInkJet le WJ824 est identifié en tant que glossy optimiser
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: helyo le mars 28, 2017, 11:17:14
Il règne une sorte de niveau technique fort impressionnant (sic) sur ce fil !! J'ose à peine, tel un blaireau intimidé, vous poser une ou deux questions. :D

Loin de vos compétences, je m'apprête à commander un set de cartouches et des bouteilles d'encres carbone chez Farbenwerk pour une 3880. Après avoir créé un compte client, on m'a aimablement contacté pour me proposer de me faire parvenir un tirage
réalisé avec ces encres. Mieux, je pouvais envoyer un fichier perso pour ce faire. J'en ai envoyé deux en laissant l'imprimeur choisir celui qui lui convenait. Trois jours plus tard, j'ai reçu les deux imprimés sur TECCO Rag Bright White.
La tonalité est chaude, comme indiqué sur le site, mais la dynamique me semble excellente et le rendu très séduisant. Même des gris à la limite du noir (7 ou 8) sont présents sur le tirage comme à l'écran ce qui était moins le cas avec les tirages sur MOAB entrada rag bright réalisé en "NB avancé".
Convainquant !!

Pour la bascule des encres, existe t-il  une autre procédure que remplacer purement et simplement les cartouches couleur par les grises et faire des nettoyages énergiques jusqu'à disparition de toute trace de couleur?
Merci par avance de vos réponses avisées.  ;)
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le mars 28, 2017, 14:50:29
dans l'ebony variable tone, il utilise 2 base: l'amber base  et la generic base (c6b)
et 2 encres le Pk photo black et MK mat black

Oui, et si j'ai bien compris, C6b pour papier mat (avec MK) et Amber base pour papier brillant (avec PK) ; sauf pour le colorant Canon Lucida utilisé comme toner dont la composition semble s’accommoder des deux bases ;-)

je cite "PK and base are WJ1122 & WJ824" mais la base dont il parle est celle qu'on peut mélanger avec PK sachant que je cite
"Do not mix the MIS PK with the generic base". on en deduit que WJ824 doit être l'amber base. et chez octoInkJet le WJ824 est identifié en tant que glossy optimiser

Cette déduction me semble d'une logique imparable. De plus la citation de Paul Roark que j'indiquais ci-dessus la confirme définitivement à mes yeux : "The glossy-compatible carbon inkset I'm working on now [...] uses the STS Inks WJ 1122 PK and WJ824 dilution base". (30 juillet 2016)

Donc :
1. Base C6b = Open Source,
2. Amber base = WJ824 chez OctoInk selon Paul Roark lui-même.

Dans les 2 cas on ne peut pas dire que Paul Roark "ne le dit certainement à personne" ;-)
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le mars 28, 2017, 14:59:58
Il règne une sorte de niveau technique fort impressionnant (sic) sur ce fil !! J'ose à peine, tel un blaireau intimidé, vous poser une ou deux questions. :D

Intimidé peut-être, mais blaireau sûrement pas ;-)

Pour la bascule des encres, existe t-il  une autre procédure que remplacer purement et simplement les cartouches couleur par les grises et faire des nettoyages énergiques jusqu'à disparition de toute trace de couleur?
Merci par avance de vos réponses avisées.  ;)

"Tu installes les nouvelles cartouches, et tu fais deux cycles de nettoyage, tout simplement. Ensuite, qques impressions pour tester."
Source : http://objectif-argentique.com/forum/viewtopic.php?t=4086 (par Mozar94, alias SylvainM : "le meilleur d'entre-nous")
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: helyo le mars 28, 2017, 15:18:25
Intimidé peut-être, mais blaireau sûrement pas ;-)

"Tu installes les nouvelles cartouches, et tu fais deux cycles de nettoyage, tout simplement. Ensuite, qques impressions pour tester."
Source : http://objectif-argentique.com/forum/viewtopic.php?t=4086 (par Mozar94, alias SylvainM : "le meilleur d'entre-nous")

Merci pour la réponse. Si Maître Mozart le dit, je le ferai ! Je n'avais pas vu ce fil sur objectif-argentique ! :)
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: clutch le mars 28, 2017, 18:35:41
On peut également mélanger l'Eboni avec l'Amber Base, même si ça ne présente aucun intérêt financièrement.

Helyo, avec une 3880 il va te falloir beaucoup plus que 2 cycles de nettoyage si tu te contentes de remplacer les cartouches. Avant d'insérer les nouvelles cartouches prend soin de nettoyer les picots de jonction qui font la liaison cartouches/imprimante. Puis, une fois que les circuits sont chargés avec les nouvelles encres il faut aussi nettoyer le pad en mousse où la tête est posée au repos. Il y a toujours des restes de couleurs qui vont s'infiltrer dans la tête. Le jaune est particulièrement coriace. Tu déposes quelques gouttes d'eau déminéralisée sur le pad, puis tu absorbes avec de l'essuie tout. A répéter jusqu'à ce que l'essuie tout ne présente plus aucune trace d'encre. Pense aussi à nettoyer le ''wiper'' (la raclette en caoutchouc situé à coté du pad).
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le mars 28, 2017, 19:03:57
Helyo, avec une 3880 il va te falloir beaucoup plus que 2 cycles de nettoyage si tu te contentes de remplacer les cartouches.

Il est vrai que SylvainM utilise une 1400. Cela peut faire une grosse différence. Bien vu !
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mars 28, 2017, 20:07:25
commandé il y 6 jour de l'encre noir chez octo, reçue Nickel!
commandé il y a 6 jours de la base c6c chez inksupply, ce n'est même pas encore préparé...
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mars 28, 2017, 22:26:09
Il règne une sorte de niveau technique fort impressionnant (sic) sur ce fil !! J'ose à peine, tel un blaireau intimidé, vous poser une ou deux questions. :D

Loin de vos compétences, je m'apprête à commander un set de cartouches et des bouteilles d'encres carbone chez Farbenwerk pour une 3880. Après avoir créé un compte client, on m'a aimablement contacté pour me proposer de me faire parvenir un tirage
réalisé avec ces encres. Mieux, je pouvais envoyer un fichier perso pour ce faire. J'en ai envoyé deux en laissant l'imprimeur choisir celui qui lui convenait. Trois jours plus tard, j'ai reçu les deux imprimés sur TECCO Rag Bright White.
La tonalité est chaude, comme indiqué sur le site, mais la dynamique me semble excellente et le rendu très séduisant. Même des gris à la limite du noir (7 ou 8) sont présents sur le tirage comme à l'écran ce qui était moins le cas avec les tirages sur MOAB entrada rag bright réalisé en "NB avancé".
Convainquant !!

Pour la bascule des encres, existe t-il  une autre procédure que remplacer purement et simplement les cartouches couleur par les grises et faire des nettoyages énergiques jusqu'à disparition de toute trace de couleur?
Merci par avance de vos réponses avisées.  ;)

 il y a surtout mozar,  il faut assurément être un sacré blaireau pour faire son trou en piezzo, mais cela en vaut la peine.

sinon, pour ton démarrage, faire une grand nettoyage avec des cartouches pleines de base  peu etre une bonne idée. mais j'avoue être sur une 1500w pas un 3880. (les couts ne sont d'ailleurs pas les mêmes.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: helyo le mars 29, 2017, 09:46:34
On peut également mélanger l'Eboni avec l'Amber Base, même si ça ne présente aucun intérêt financièrement.

Helyo, avec une 3880 il va te falloir beaucoup plus que 2 cycles de nettoyage si tu te contentes de remplacer les cartouches. Avant d'insérer les nouvelles cartouches prend soin de nettoyer les picots de jonction qui font la liaison cartouches/imprimante. Puis, une fois que les circuits sont chargés avec les nouvelles encres il faut aussi nettoyer le pad en mousse où la tête est posée au repos. Il y a toujours des restes de couleurs qui vont s'infiltrer dans la tête. Le jaune est particulièrement coriace. Tu déposes quelques gouttes d'eau déminéralisée sur le pad, puis tu absorbes avec de l'essuie tout. A répéter jusqu'à ce que l'essuie tout ne présente plus aucune trace d'encre. Pense aussi à nettoyer le ''wiper'' (la raclette en caoutchouc situé à coté du pad).

Un grand merci pour ces précisions qui me semblent en effet de très bon conseil.. Ca me paraissait intuitivement un peu trop simple de changer les cartouches, deux gros nettoyages auto et basta...

il y a surtout mozar,  il faut assurément être un sacré blaireau pour faire son trou en piezzo, mais cela en vaut la peine.

sinon, pour ton démarrage, faire une grand nettoyage avec des cartouches pleines de base  peu etre une bonne idée. mais j'avoue être sur une 1500w pas un 3880. (les couts ne sont d'ailleurs pas les mêmes.)

Je ne disposerai pas de base mais juste d'un "kit de conversion" cartouches vides+bouteilles d'encre. Pour les coûts, j'espère en faire commerce auprès de mes clients amateurs de vrai beau noir et blanc. Si en plus je peux bluffer quelques ayatollahs de l'argentique de  mes amis, je n'en serai pas mécontent (ça, ça n'a pas de prix !!)  ;D.
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Auvergnat63 le mars 29, 2017, 13:22:54
Un grand merci pour ces précisions qui me semblent en effet de très bon conseil.. Ca me paraissait intuitivement un peu trop simple de changer les cartouches, deux gros nettoyages auto et basta...

Je ne disposerai pas de base mais juste d'un "kit de conversion" cartouches vides+bouteilles d'encre. Pour les coûts, j'espère en faire commerce auprès de mes clients amateurs de vrai beau noir et blanc. Si en plus je peux bluffer quelques ayatollahs de l'argentique de  mes amis, je n'en serai pas mécontent (ça, ça n'a pas de prix !!)  ;D.
;D ;D ;D ;D
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mars 30, 2017, 21:49:19
bon j'ai été trop pessimiste à l'égard de inksupply,
le paquet est arrivé ce jour. tout est OK.

ils ont juste mis 5 jours pour signaler l'envoi...
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le avril 10, 2017, 17:29:45
Je cherche des cartouches vierges vides avec puce pour epson 1500w pour essayer des encres piezo.
si vous avez le lien... merci tous
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: bruno91 le avril 10, 2017, 18:53:03
Chez octoink par exemple :
http://www.octoink.co.uk/products/T0791%252d6-Refillable-Cartridge-Set-%5BEmpty%5D.html (http://www.octoink.co.uk/products/T0791%252d6-Refillable-Cartridge-Set-%5BEmpty%5D.html)

Bruno
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le avril 10, 2017, 20:57:09
Merci +++
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le avril 11, 2017, 11:45:18
trouvé ici aussi     http://www.farbenwerk.com/RCS-Refill-6-Patronen-Set-ARC-T0791-T0796_1

avec encres carbone, kit de demarrage, etc
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: helyo le avril 12, 2017, 11:33:51
trouvé ici aussi     http://www.farbenwerk.com/RCS-Refill-6-Patronen-Set-ARC-T0791-T0796_1

avec encres carbone, kit de demarrage, etc
Sur la page précédente, j'ai  laissé un petit retour d'expérience sur mon premier contact avec Farbewerk. Accueil très sympa du responsable - après avoir créé un compte : tirage A4 gratuit d'une photos en A4 sur du papier mat lisse Tecco (je lui ai laissé le choix entre deux fichiers, il a tiré les deux) - résultat de très bonne qualité technique et esthétique.

Dès que les cartouches actuelles de la 3880 seront un peu plus vides, je passe commande d'un kit de démarrage chez eux.
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: helyo le mai 06, 2017, 11:01:39
Sur la page précédente, j'ai  laissé un petit retour d'expérience sur mon premier contact avec Farbewerk. Accueil très sympa du responsable - après avoir créé un compte : tirage A4 gratuit d'une photos en A4 sur du papier mat lisse Tecco (je lui ai laissé le choix entre deux fichiers, il a tiré les deux) - résultat de très bonne qualité technique et esthétique.

Dès que les cartouches actuelles de la 3880 seront un peu plus vides, je passe commande d'un kit de démarrage chez eux.

En fait, je m’apprêtais à commander quand j'ai vu cette note sur la nécessité pour les cartouches rechargeables de ce modèle d'être équipées de la puce Farbenwerk + la puce d'origine Epson de la cartouche qu'elles remplacent. Etrange et peu clair. Je ne vois pas a priori comment ça peut se faire !! Je vais les questionner pour en savoir davantage.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le mai 06, 2017, 11:42:45
Ce doit être le même système de cartouche à remplir que sur cette vidéo (en anglais).

http://international.inkjetmall.com/How-to-use-EPSON-3800-3880-refillable-carts-.html (http://international.inkjetmall.com/How-to-use-EPSON-3800-3880-refillable-carts-.html)

A plus
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: helyo le mai 06, 2017, 15:25:24
Ce doit être le même système de cartouche à remplir que sur cette vidéo (en anglais).

http://international.inkjetmall.com/How-to-use-EPSON-3800-3880-refillable-carts-.html (http://international.inkjetmall.com/How-to-use-EPSON-3800-3880-refillable-carts-.html)

A plus
Grand merci Autka. C'est sûrement la même chose, en effet !

Bon ! Reste plus qu'à balancer des cartouches Epson presque pleines à la poubelle pour en récupérer la puce !  :(
La qualité espérée des tirages piezo mérite sans doute ce sacrifice   :D
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pizzato le mai 29, 2017, 08:57:31
Bonjour !
tous d'abord , je ne sais pas si c'est vraiment le bon endroit pour poster  mon inquiétude  mais comme il s'agit toujours d'encre carbone ...  
depuis quelques temps il me semblais "bouffer" pas mal de magenta par rapport aux autre cartouche
après examen  d'un peux tous les paramètres il s'avère que la cartouche se vide seule ... je m'en suis aperçu car étant équipé  du kit potty pour récupération de l'encre  un soir nettoyage complet du potty  le lendemain matin   5 mm dans le pot et la cartouche magenta quasiment vide  ... a noter que le pot était posé sur la table ou est l'imprimante  depuis ce matin je fais le test de surélever le pot de
 5/ 6 cm pour voir  
quelqu'un a eu ce genre de problème ?
pour info :
jamais de nettoyage de tête de ma part , toute cession commence par verif  buse/alignement  
pour le niveau d'encre je remplie imprimante éteinte sans appeler les cartouches
bonne journée !  :)

Hepson1500w
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pizzato le mai 31, 2017, 09:53:06
et bonjour !  8)

  après avoir sur élevé le pot de 6/7 cm  j'ai toujours de l'encre qui ce vide  et a priori toujours le magenta ...
 sur l'imprimante rien de visible
 et comme je cause pas anglais , ai du mal a trouver  un début de piste sur le net
 si vous avez déjà eu écho du problème
faite moi signe  ;)

 bonne journée a tous ! 
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le mai 31, 2017, 10:49:41
Ta cartouche semble avoir une fuite d'air. Vérifie si elle n'est pas ouverte ou fendue.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: helyo le mai 31, 2017, 16:07:48
Ta cartouche semble avoir une fuite d'air. Vérifie si elle n'est pas ouverte ou fendue.

Oui ça ressemble à ça. J'ai perdu une HP 9180 à cause d'une cartouche rechargeable "fuyarde". Un joint défaillant. Elle s'est remplie discrètement d'encre noire jusqu'au grand bug.

Puisque tu passes par ici Mozar, Ô grand Expert, que sais-tu des encres carbone de chez Farbenwerk. Elle donne systématiquement un ton chaud et rien d'autre. Cela les rattache à quelle famille d'encres carbone?

Un très grand merci pour ton tuto QTR sur "Objectif Argentique". Je pense avoir tout compris. C'est dire s'il est excellent !   ;D
Sans lui, je n'envisagerais même pas de  mettre au charbon .  ;)
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le mai 31, 2017, 17:21:21
Elle donne systématiquement un ton chaud et rien d'autre.

Il me semble que les encres carbones donnent toujours des tons chauds dont la "chaleur" est variable avec la marque du papier (donc sa constitution). Pour un papier donné, tu auras une tonalité et une seule. Si tu veux refroidir, il te faudra ajouter du bleu et nous ne serons plus en pur carbone ou changer de papier.
Je ne vois pas bien à quoi servirait de refroidir des impressions carbones puisque souvent ce choix d'encres est dicté par la douceur des impressions "chaudes" et la longévité du tirage. 
Autant utiliser les encres Epson dans la 3880, régler le pilote en NetB avancé et bidouiller les réglages de tonalité (+8 en vertical pour moi).

Mais bon, ce n'est que mon avis
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pizzato le mai 31, 2017, 17:30:50
Re Bonjour !

 je viens de regarder la cartouche , a priori rien de visible et la "connexion" au picot de la tête semble bonne , propre tout autour de celui-ci
 pour info a un endroit au fond   de l'imprimante  ou il y a  le feutre d'absorption  il y a un endroit  " mouillé " d'encre ( 10 cm a gauche de la tête au repos )
 pour être sur de la manœuvre de remplissage :
 j’enlève le bouchon que je place a  l' arrière de la cartouche , remplissage et remise du bouchon ceci sur toute les cartouches

 et enfin ...( va falloir due je paie un sacré apperot ! )

 si vous avez un lien pour acheter une cartouche sans acheter le kit complet  ?
 actuellement origine inksupply

 merci  pour la piste !
 
Titre: Re : Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: helyo le mai 31, 2017, 18:33:46
Il me semble que les encres carbones donnent toujours des tons chauds dont la "chaleur" est variable avec la marque du papier (donc sa constitution). Pour un papier donné, tu auras une tonalité et une seule. Si tu veux refroidir, il te faudra ajouter du bleu et nous ne serons plus en pur carbone ou changer de papier.
Je ne vois pas bien à quoi servirait de refroidir des impressions carbones puisque souvent ce choix d'encres est dicté par la douceur des impressions "chaudes" et la longévité du tirage. 
Autant utiliser les encres Epson dans la 3880, régler le pilote en NetB avancé et bidouiller les réglages de tonalité (+8 en vertical pour moi).

Mais bon, ce n'est que mon avis

Oui le "pur carbone", d'après ce que j'ai lu, donne forcément des tons chauds. Les "pro" de la chose bidouillent avec des encres "classiques pour refroidir à volonté la tonalité.
Farbenwerk m'a imprimé deux fichiers que je lui ai envoyés. Ses tirages sur un mat lisse bien blanc sont chauds, fins et subtils. Du très beau NB à ton chaud, donc!

J'ai imprimé la même chose en NB avancé sur ma 3880 et le P-7000 sur un papier Epson Hot Press Bright avec -également- +8 en vertical. Mon tirage est moins subtil dans les tonalités de gris. peu de choses. pas énorme mais le carbone est plus "séduisant" à l'oeil.
Ensuite j'ai mesuré au ColorMunki les noirs de chaque tirage.

J'obtiens en valeur Lab 14 pour le carbone et environ 17 pour un traceur P-7000 et la 3880. Le carbone permet donc une meilleure dynamique. CQFD.
Est-ce que ça vaut la peine de basculer une machine pour cette différence? Je ne sais pas !  ::)

Ci-dessous les valeurs mesurés reportées dans Photoshop. Au passage, on reste loin du noir 0 de Photoshop !
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pizzato le juin 01, 2017, 05:44:48
Bonjour !
j'ai pas trop bricolé , je viens de commander un jeux de cartouches chez OctoInkjet   
 juste une petite question , a savoir si il y a moyen de conserver les cartouches que je vais retirer   ou c'est direct poubelle ?
 bonne journée !
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: bruno91 le juin 01, 2017, 11:27:04
Bonjour Pizzato

La dernière fois que j'ai changé mes cartouches j'en ai gardé 2 dont j'était sur (et mise de coté après vidage et lavage : un peu pénible à faire cette partie)
Bien m'en a pris car j'ai du changer une cartouche dernièrement et comme je n'avais pas la couleur en stock j'ai interverti les puces.
(plutôt facile à enlever sur les cartouches de 1500W) et changé l'étiquette du dessus (assez facile aussi). et c'est reparti pour un tour.

Mais je crois que je vais être de nouveau obligé de changer mes cartouches car comme toi j'ai des "vidages" de cartouches, bizarrement un peu trop rapide. Mon Printer Poty se rempli un peu trop vite à mon gout. Je viens de retrouver la LM et la LC complètement vide après quelques temps d'inutilisation de l'imprimante. Et surtout après l'avoir laissé avec des cartouches pleines (je laisse un mot sur l'imprimante avec l'état des cartouches !). Et c'était pas après l'apéro  ;D

Bruno
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pizzato le juin 02, 2017, 07:54:55
Bonjour !

je me pose encore un question ....
après avoir vidé a la seringue  les cartouches actuelle pour les remplacer par les neuves  est t'il  intéressant   de les remplir de mélange   eau distillé/ alcool iso  puis faire un ceratin nombre de nettoyage

 sachant que j'ai pas de soucis d'impression autre que l'histoire de cartouche
 bonne journée !
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: bruno91 le juin 02, 2017, 09:07:06
Bonjour

Moi j'ai rincé à l'eau du robinet. (un peu à la sauvage à vrai dire)
mais je pense qu'un dernier rinçage à l'eau distillé ne peut pas être mauvais
Il faut surtout faire attention aux puces. Mieux vaut les enlever avant

bonne journée
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le juin 06, 2017, 10:30:45
Les encres carbone donnent plutôt des tons chauds, effectivement. Cela dit, certains fabricants comme Jon Cone (Piezography) arrivent à des tonalités quasi neutres en pur carbone. C'est une question de paramètres de cuisson des pigments dans le process de fabrication.

Avec des pigments comme l'Eboni, on peut aussi avoir des tonalités assez neutres, notamment avec le papier Epson Hot Press bright, que j'utilise souvent.

Par contre, il faut aussi avoir en tête que la tonalité VARIE AVEC LA DILUTION. Plus l'encre est diluée, plus la tonalité sur le papier se réchauffe. Ce n'est pas linéaire mais c'est une tendance. On n'est donc pas UNE tonalité par couple encre/papier mais une courbe de tonalité en fonction de la densité. De plus, l'influence du "blanc" du papier augmente quand la densité diminue, ce qui est assez logique. Il est donc difficile de prévoir ce qu'on va obtenir sans faire des mesures précises.

Dernier point: rien ne sert de vouloir absolument obtenir un gris neutre absolu. En effet, ce qui compte c'est justement que la courbe tonalité/densité soit la plus plate possible pour que l'oeil voit une image neutre. Une exemple: un tirage Eboni sur papier Hahnemühle Bamboo paraît, exposé seul, plus neutre à l'oeil que sur un PhotoRag, alors qu'il est globalement brun. Sa tonalité est plus homogène et du coup on le voit plus neutre.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le juin 06, 2017, 10:32:03
Et bien sûr j'ai oublié de préciser que si on veut un tirage moins chaud qu'avec un Eboni de type 5, 6 ou 7 dilutions, il faut faire un tirage Black Only. C'est moins "smooth", mais la courbe de tonalité est plus plate.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: clutch le juin 06, 2017, 11:13:43
Les encres ''neutre'' de Cone ne sont pas pur carbone. Des discussions houleuses sur le sujet ont eu lieu sur Luminous Landscape il y a quelques années, suite aux tests d'Aardenburg qui donnaient des résultats pour le moins surprenant pour des encres soi disant ''carbone''.

D'ailleurs pour les dernières Piezo Pro, Cone a prit soin de préciser que plus la proportion des encres à ton froid est élevée, moins la pérennité des tirages est assurée.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le juin 06, 2017, 12:18:59
Par contre, il faut aussi avoir en tête que la tonalité VARIE AVEC LA DILUTION. Plus l'encre est diluée, plus la tonalité sur le papier se réchauffe. Ce n'est pas linéaire mais c'est une tendance. On n'est donc pas UNE tonalité par couple encre/papier mais une courbe de tonalité en fonction de la densité. De plus, l'influence du "blanc" du papier augmente quand la densité diminue, ce qui est assez logique. Il est donc difficile de prévoir ce qu'on va obtenir sans faire des mesures précises.

Comprends pas bien, ça voudrait dire que les zones foncées seraient plus neutres que les zones claires.
Lorsqu'on prépare ses encres, on peut effectivement jouer sur les dilutions (je ne me vois pas très bien bidouiller les encres John Cone). Je préfère jouer sur la densité au niveau de photoshop.

Citer
De plus, l'influence du "blanc" du papier augmente quand la densité diminue, ce qui est assez logique. Il est donc difficile de prévoir ce qu'on va obtenir sans faire des mesures précises.Dernier point: rien ne sert de vouloir absolument obtenir un gris neutre absolu. En effet, ce qui compte c'est justement que la courbe tonalité/densité soit la plus plate possible pour que l'oeil voit une image neutre. Une exemple: un tirage Eboni sur papier Hahnemühle Bamboo paraît, exposé seul, plus neutre à l'oeil que sur un PhotoRag, alors qu'il est globalement brun. Sa tonalité est plus homogène et du coup on le voit plus neutre.

C'est bien le type de papier (le blanc et autre) qui donne la tonalité finale
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le juin 06, 2017, 12:44:45
Oui les zones foncées n'ont pas la même tonalité que les claires, c'est bien ça.
Il suffit de caractériser ton impression en mesurant les valeurs Lab d'une charte 21 step et on s'en rend compte facilement.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: helyo le juin 06, 2017, 23:06:46
Merci Mozar pour toutes ces  précisions ;)
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le juin 07, 2017, 14:49:40
Y'a pas de quoi :)

J'ai testé pas mal de papiers et aujourd'hui je n'en utilise que 4, par ordre décroissant:
- Epson Hot Press Bright
- Epson Hot Press Natural
- Hahnemühle Photorag
- Hahnemühle Bamboo

Ca suffit amplement à mes usages, et je pense aussi que rien ne sert de trop se disperser, on s'attire plus d'emmerdes qu'autre chose. Ceci bien sûr n'empêche pas de tester des nouveautés de temps en temps, mais c'est de la veille techno, pas un ajout dans la gamme.

Mon plus gros problème aujourd'hui ce sont les encres, car je tourne encore en Eboni 1.0 et que je ne veux pas passer en 1.1. Je vais devoir me décider durant l'année 2017... et valider un nouveau fournisseur. Les nouvelles séries de Cone sont tentantes, j'ai été approché par eux. Mais tester demande du temps!

Ensuite, viendra le problème de l'imprimante: la 1400 vieillit, et elle n'a aucune remplaçante en A3+ qui tient la route (la 1500, dont j'ai un exemplaire, présente une forte propension à faire du micro-banding). Peut-être l'opportunité de passer au A2+.... A voir.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: clutch le juin 07, 2017, 15:45:12
Pourquoi ne pas passer en 1.1 ?

Sinon, les 1400 d'occasion pullulent, dont beaucoup très peu utilisées.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le juin 07, 2017, 16:55:19

Sinon, les 1400 d'occasion pullulent, dont beaucoup très peu utilisées.
La dernière 1400 que j'ai acheté, je l'ai payé 50€ sur le Bon Coin. Le type qui me l'a vendu m'a certifiée qu'elle avait imprimé 3 A3 (le compteur interne me l'a confirmé). Elle appartenait à sa copine ..... qui est partie vers d'autres cieux, en laissant l'imprimante.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le juin 07, 2017, 17:55:51
je confirme les problème sur la 1500w, il faut laisser près de 2cm en marge gauche (pas de pb en hauteur)
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le juin 07, 2017, 18:00:08
auriez-vous des retours sur le comportement de la L800?

http://www.allpages.fr/product_info.php?products_id=615
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le juin 07, 2017, 18:56:00
je confirme les problème sur la 1500w, il faut laisser près de 2cm en marge gauche (pas de pb en hauteur)

Est ce problème dont tu veux parler ?:

http://www.cyberhalides.com/piezography-printing/microbanding-and-gloss-printing-issues-with-qtr/ (http://www.cyberhalides.com/piezography-printing/microbanding-and-gloss-printing-issues-with-qtr/)

c'est plus un pb QTR que 1400
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: helyo le juin 07, 2017, 19:47:42
Y'a pas de quoi :)

J'ai testé pas mal de papiers et aujourd'hui je n'en utilise que 4, par ordre décroissant:
- Epson Hot Press Bright
- Epson Hot Press Natural
- Hahnemühle Photorag
- Hahnemühle Bamboo

Ca suffit amplement à mes usages, et je pense aussi que rien ne sert de trop se disperser, on s'attire plus d'emmerdes qu'autre chose. Ceci bien sûr n'empêche pas de tester des nouveautés de temps en temps, mais c'est de la veille techno, pas un ajout dans la gamme.

Mon plus gros problème aujourd'hui ce sont les encres, car je tourne encore en Eboni 1.0 et que je ne veux pas passer en 1.1. Je vais devoir me décider durant l'année 2017... et valider un nouveau fournisseur. Les nouvelles séries de Cone sont tentantes, j'ai été approché par eux. Mais tester demande du temps!

Ensuite, viendra le problème de l'imprimante: la 1400 vieillit, et elle n'a aucune remplaçante en A3+ qui tient la route (la 1500, dont j'ai un exemplaire, présente une forte propension à faire du micro-banding). Peut-être l'opportunité de passer au A2+.... A voir.


Je viens de rentrer un rouleau de Hot Press Bright et un de Natural.Les deux sont des beaux papiers tout comme leur technologie le laissait supposer.
Déjà les impressions couleurs avec le profil maison sont superbes, tout comme les NB en mode NB AVANCE, alors en carbone........ Très peu de dérive visible dans les couleurs à l'épreuvage, gage  d'impression facile et belle.

Pour l'imprimante, comme expliqué plus haut, je passerai une 3880 en carbone le moment venu => d'où les rouleaux en 17".  :)
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Robertd90 le juin 07, 2017, 21:09:19
Bonjour à tous,

je suis ce fil depuis un petit moment mais, débutant, je me pose quelques questions:

- chez Farbenwerk, quelle est la différence entre les encres Carbonprint Pearl et Carbonprint Museum ?
- les encres proposées par la maison Allpages sont-elles comparables en résultat avec celles de Farbenwerk ?

Merci d'avance,
R
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le juin 09, 2017, 10:09:44
c'est plus un pb QTR que 1400

Oui et non. C'est un défaut de comportement des têtes d'impression qui est corrigé (discrètement) par le driver Epson qui inclut un algorithme de lissage, ce que ne fait pas QTR qui imprime de manière directe. C'est sans doute pour ça qu'avec ATR on arrive à un meilleur détail, mais si l'imprimante a ce défaut de microbanding on le subit aussi. Ma 1400 ne le fait pas (ouf). Ma 1500 le fait beaucoup.
Titre: Re : Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le juin 09, 2017, 11:27:45
Oui et non.

Serait ce un toc de la suisse normande?  ;D ;D

L'astuce indiquée dans le lien, bien qu'un peu barbare, fonctionne parfaitement.

Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le juin 09, 2017, 13:19:22
Intéressant ton lien, en effet. C'est un peu lourd si tu as 30 tirages à faire, mais c'est toujours une combine bonne à prendre.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: marcel33 le juin 09, 2017, 14:04:43
Bonjour,
Je suis comme robertd90,
qui peut nous dire la différence de ces encres?
merci.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: clutch le juin 09, 2017, 14:18:30
Bonjour,
Je suis comme robertd90,
qui peut nous dire la différence de ces encres?
merci.

Il faut croire que personne ne s'en sert...

A part répéter les descriptifs de leur site, les Museum sont 100 % carbone, destinées au papiers mats, sans possibilité de virage ; les Pearl pas 100 % carbone, conçues pour les papiers mats et brillants, avec possibilité de virages.

On pourrait déduire que les Museum fonctionnent sur un principe K6 ou K7, 6 ou 7 niveaux de gris. Tandis que les Pearl suivraient un principe plus ou moins proche des Piezo Pro, des encres chaudes et des froides, 3 ou 4 niveaux de gris pour chaque teinte.

Mais vu que rien n'est précisé dans leur descriptif, il faudrait leur demander directement.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le juin 09, 2017, 14:27:32
Perso je n'ai pas encore pris contact avec eux. Pas eu le temps car période de déménagement/chantier....  :P
Leur principe semble être le même que tout le monde (enfin, Cone et MIS): une version pur carbone pour papiers mats car pigments carbone non encapsulés, et une version mixée pour papiers brillants avec pigments carbone encapsulés. Il est techniquement possible de faire du pur carbone pour papier brillant (j'en ai), mais les pigments encapsulés donnent des tons très bruns sur papier brillant, donc avec un intérêt limité.

Farbenwerk pourrait s'avérer intéressant si (et seulement si) leur fournisseur de pigments ou encres est différent des deux connus à ce jour, à savoir MIS et Cone. En effet, si c'est pour retomber sur des pigments "Epson", autant rester chez MIS.
Quant à Cone, la question reste à approfondir dès que j'ai un peu de temps!
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: clutch le juin 09, 2017, 14:50:50
Farbenwerk pourrait s'avérer intéressant si (et seulement si) leur fournisseur de pigments ou encres est différent des deux connus à ce jour, à savoir MIS et Cone. En effet, si c'est pour retomber sur des pigments "Epson", autant rester chez MIS.
Quant à Cone, la question reste à approfondir dès que j'ai un peu de temps!

Il y a une référence chez Epson qui peut valoir le coup, la T7741, pour le prix et la facilité d'approvisionnement. D'après Roark, il s'agit de 100% carbone.
J'ai fait quelques comparaisons de mires 21 patchs, la courbe L* est quasi identique à celle de l'Eboni 1.0. La Dmax est la même, alors que l'Eboni 1.1 donne des noirs un peu moins profonds. Par contre l'Epson est dans l'ensemble un poil plus chaude.
Titre: Grosse surprise, ce matin ....
Posté par: Autka le juin 13, 2017, 21:27:45
Je vais chez une copine, ce matin. Elle a un "pense bête" accroché au mur. J'avise, punaisé, une invitation à une expo que je lui avais envoyé en 2014.

L'invitation, en NetB, encres carbone Eb6 de chez MIS, papier Etching Rag de chez Canson a perdue beaucoup de détails et les noirs sont devenus rouge grenat.

L'emplacement du pense bête est certes au soleil, quelques heures par jour, derrière une vitre. On est quand même loin des 100 ans prévus  ??? ???

Avez vous vu ou revu des photos exposées dans une pièce ensoleillée, 4 ou 5 ans après?

Je trouve ça bizarre >:( 
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: asak le juin 13, 2017, 22:06:17
Iso 11798  Le niveau d’éclairement ne doit pas dépasser 36000 lxl par an soit une durée d’exposition de 90j/8h par jour
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le juin 14, 2017, 08:06:10
Iso 11798  Le niveau d’éclairement ne doit pas dépasser 36000 lxl par an soit une durée d’exposition de 90j/8h par jour

Argh !!!! , c'est quoi des lxl (des Lux?) et le j de 90j/8h, c'est des Joules?

Pitié pour un pôv vieux en pré-Alzheimer  ;D ;D
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le juin 14, 2017, 09:15:39
Exposition selon une norme ISO ou pas, je trouve aussi étrange l'évolution de l'impression dont tu parles, Autka. Il serait intéressant d'en parler à Paul Roark, par exemple, pour avoir un avis.
Il n'est pas impossible que cela vienne du papier. Pourtant de mémoire c'est un pur coton...
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: asak le juin 14, 2017, 09:54:29
Iso 11798  Le niveau d’éclairement ne doit pas dépasser 36000 lxl par an soit une durée d’exposition de 90j/8h par jour
Pour moi il suffit de vérifier les produits
36000 lux par an soit une durée d exposition de 90 jours à 8 heures par jour  ;) sous certaines conditions

Pour le papier il est possible de faire imprimer des documents à valeur historique sur un papier fabriqué avec des matières uniquement végétales (fibres de coton, de lin et de chanvre) ; ce papier est certifié ISO 11108, une norme qui s’ajoute aux critères de durabilité à ISO 9706 et impose une proportion de types de fibres végétales dans sa fabrication. Ce papier se conserve parfaitement au-delà de 1000 ans sans jaunir ni se fragiliser. Il est donc très supérieur aux papiers industriels à pâte de bois. C'est un peu l'équivalent du papier dit "chiffon" que l'on trouve dans nos archives antérieures à 1850.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le juin 14, 2017, 19:15:57
Je n'ai aucune explication.
J'avais lu sur le forum Dpreview, un illuminé qui avait testé des tirages en les laissant dehors sous son balcon. Les encres prévues pour des décennies viraient au bout de 3 mois mais c'était des couleurs de marques alternatives

A ma copine, je lui ai conseillé d'arrêter de fumer ses trucs qui puent et d'éteindre les encens qui font vomir  ;D ;D
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: asak le juin 14, 2017, 19:54:21
Je n'ai aucune explication.
J'avais lu sur le forum Dpreview, un illuminé qui avait testé des tirages en les laissant dehors sous son balcon. Les encres prévues pour des décennies viraient au bout de 3 mois mais c'était des couleurs de marques alternatives

A ma copine, je lui ai conseillé d'arrêter de fumer ses trucs qui puent et d'éteindre les encens qui font vomir  ;D ;D
La lumiere extérieure monte a 100 000 lux voir plus ..le compte est vite fait  quand à la polution  :D
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le juin 15, 2017, 12:27:29
La lumiere extérieure monte a 100 000 lux voir plus ..le compte est vite fait  quand à la pollution  :D

Donc les durées "Aardenburd", c'est du pipeau .......
parce que dans la vraie vie, on a + de 90 jours de soleil, chez moi et que les lux, je ne sais pas trop maitriser quand le cagnard plombe,
quant à la pollution, dans ma campagne, elle est minime mais encore trop importante.

Donc les durées "Aardenburg", ce sont les photos bien planquées dans la boite à chaussures, au fond de l'armoire de ma grand mère.

Un peu déçu, quand même.
 
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: asak le juin 15, 2017, 12:46:10
Et oui leur test sont fait fait avec des lampes  spécifiques selon un cycle déterminé.
Sur une plage de  Miami  :D  120000lux  à 8 heures/jour  ça te donne 3 ou 4 jours pour atteinte tes 100 ans  :D  :D
Titre: Re : Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: asak le juin 15, 2017, 13:53:21
Donc les durées "Aardenburd", c'est du pipeau .......
parce que dans la vraie vie, on a + de 90 jours de soleil, chez moi et que les lux, je ne sais pas trop maitriser quand le cagnard plombe,
quant à la pollution, dans ma campagne, elle est minime mais encore trop importante.

Donc les durées "Aardenburg", ce sont les photos bien planquées dans la boite à chaussures, au fond de l'armoire de ma grand mère.

Un peu déçu, quand même.
 

eux les font sur 60 mégalux il me semble Donc +++++  ;)
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: clutch le juin 15, 2017, 14:37:38
Moui, c'est pas du ''pipeau''... Des tables de conversion sont fournies dans tous leurs pdf...

L'Eboni a été testée jusqu'à 180 mégalux et n'a quasiment pas bougée d'un poil. Si on prend cette hypothèse haute de 100000 lux pendant 12 heures par jour, ça équivaut à une durée d'environ 5 mois sur la plage de Miami en plein cagnard, sans les embruns, le sel, les effluves de bière et les caniches qui vident leur vessie.

Ca me paraît aussi bizarre, à moins que ta copine ai une maison tournante et que la carte de visite se trouvait pile à l'endroit qui reçoit un max de soleil. Ca peut aussi venir d'un lot d'encre défectueux. Ou d'un concours de lancer de bolognaise.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le juillet 10, 2017, 08:35:34
Pour mon usage personnel j'avais ressenti le besoin de traduire en français le pdf de Paul Roark "Glossy-Carbon-Variable-Tone". Puis m'est venue l'idée de le lui proposer pour le cas où cela pourrait lui rendre service. Surprise : il m'a fait l'honneur de le mettre immédiatement en ligne. Merci à lui !

Puis nous sommes convenus que son autre pdf "3880-Eboni-Variable-Tone" est en fait le plus important pour illustrer sa démarche et ses apports techniques. Je m'y suis donc collé à nouveau. Et ça vient de sortir sur son site : http://www.paulroark.com/BW-Info/.

Mais je ne suis pas un spécialiste de l'exercice. Malgré mes efforts pour éviter les pièges des contresens, des faux amis et des fautes de typo, il reste certainement bien des erreurs. Sans parler de la difficulté de traduire un jargon dans un autres jargon ;-) Merci d'avance à tous ceux qui voudrons bien me "remonter" des erreurs ou des propositions de meilleure traductions.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: bruno91 le juillet 10, 2017, 14:07:58
 :D :D :D Super ! beau boulot et merci pour les "galériens" de l' anglais !!

Bruno
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le juillet 12, 2017, 14:00:57
j'ai un drole de truc,

avec un certain papier mon encre yellow (2% de PK dilué) est plus sombre que le LC et le LM!!!

je parle sur le feuille de calibration.

j'avoue ne pas en revenir.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le juillet 13, 2017, 13:57:06
j'ai trouvé, il fallait secouer les cartouches.
sédimentation....
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le décembre 21, 2017, 14:19:30
Farbenwerk vends une encre appelée Carbon Print Muséum. Quelqu'un peut il me dire si cette encre est réellement neutre ou un tantinet sépia car Farbenwerk ne réponds pas de façon précise.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le janvier 09, 2018, 14:17:53
Bonjour à tous,

J'ai beau essayer, je ne parviens pas à comprendre comment et pourquoi est déterminé l'ordre des cartouches d'encre. Ainsi, par exemple, dans une Epson 1500W, l'ordre des cartouches, de gauche à droite est :
Y, K, LC, LM, M, C

Mais dans son document Glossy-Carbon-Variable-Tone, Paul Roark donne les encres dans l'ordre suivant (sans spécifier s'il s'agit d'un ordre de gauche à droite) :
Y, K, LM, LC, M, C

On voit que seules LC et LM sont permutées. Et je suis comme une poule qui a trouvé un couteau ! Que dois-je en faire ?

Au secours, je suis perdu ;-)
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le janvier 10, 2018, 14:56:48
L'ordre des cartouches dans le bloc d'impression n'a rien à voir (ou presque) avec l'ordre des dilutions des kits carbone. Ce qui importe, c'est que tu respectes le montage en fonction des courbes.
Il est possible que Paul ait inversé volontairement ou pas les cartouches. Mais comme il a caractérisé ses profils avec cet ordre, tu n'as qu'à suivre ce qu'il dit.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le janvier 10, 2018, 19:05:54
Merci Sylvain pour ta réponse. Ton argument sur la caractérisation est convainquant.
Je vais suivre ton avis ... même ça va me faire bizarre de mettre une cartouche cyan dans un emplacement magenta (et réciproquement) ;-)
Encore merci !
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le janvier 10, 2018, 21:27:00
Attends. O s'est mal compris. Tu dois respecter les indications des cartouches. Cela ne veut pas dire que les dilutions sont dans l'ordre croissant parmi les cartouches.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le janvier 11, 2018, 01:58:43
Merci Sylvain pour ta réponse. Ton argument sur la caractérisation est convainquant.
Je vais suivre ton avis ... même ça va me faire bizarre de mettre une cartouche cyan dans un emplacement magenta (et réciproquement) ;-)
Encore merci !

Non, tu dois mettre la cartouche cyan à l'endroit prévu pour le cyan et la magenta à la place magenta.
Maintenant, dans les cartouches, tu mets l'encre avec la dilution que tu veux, mais, il est quand même plus simple de mettre les dilutions prévues par P. Roark, pour chaque cartouche.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le janvier 11, 2018, 08:54:55
Bon, merci messieurs ! Je crois que j'ai bien compris cette fois. Je vais essayer d'être clair. Par exemple, dans la cartouche nommée LC, je mets la dilution prévue par P. Roark en LC et je la charge dans l'emplacement LC prévu par Epson. Finalement, c'est simple, isn't it ?

Je viens de terminer la dilution de mes encres. La semaine prochaine j'attaque les cycles de nettoyage de l'imprimante, puis les premiers tests et la re-linéarisation. Je suis aussi impatient que lorsque je faisais mon premier D76 en 1968 \o/
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le janvier 11, 2018, 09:34:48
Normal.... Moi aussi quand je me suis mis aux encres carbone en 2011, j'étais un vrai gamin devant un sapin de Noël. D'autant plus que dès les premiers tirages, j'avais un résultat assez top.
Par contre aujourd'hui, quand je regarde les cartons dans la cave, où mon labo argentique est stocké, j'ai un petit pincement au coeur... Ca me manque un peu quand même.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le janvier 11, 2018, 18:12:53
Par contre aujourd'hui, quand je regarde les cartons dans la cave, où mon labo argentique est stocké, j'ai un petit pincement au coeur... Ca me manque un peu quand même.


Oui, moi aussi et mon épouse adorée de me rappeler, tu te souviens de la couleur de tes ongles avec le révélateur et cette odeur d'hyposulfite que tu trainais partout ..... même nos amis pensais que tu avais une maladie honteuse. Et moi, jeune et belle, qui attendais mon Roméo, comme une femme de marin alors qu'il était dans son labo des nuits durant pour peaufiner un grain de peau.... Et le mien, alors?

Photoshop, c'est bien aussi ..... ;D ;D ;D ;D ;D ;D
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le janvier 11, 2018, 23:05:45
 :D :D :D
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le janvier 12, 2018, 15:13:43
N'empêche ! Comme Sylvain j'ai un petit pincement lorsque je repense à mon Durst 138S, au métronome qui comptait le temps, aux images qui apparaissaient à chaque fois, comme par miracle, dans le "révé". Il y avait aussi l'étrangeté de la lumière inactinique, et toujours ma radio préférée. Là, j'étais bien, nulle envie d'être ailleurs. Même l'odeur de l'hypo semblait participer harmonieusement à ce petit monde, tant elle était peu de chose par rapport aux affreuses effluves des bains chromogènes des chaînes de développement des plans films 20x25 Ektachrome E2-E3 en cuves de 12 litres et à la main ;-) Ça oui, c'était moche. Surtout quand un de ces p...tains de plans films s'échappait du cadre et se retrouvait, comme labouré, au fond de la cuve !  
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le janvier 12, 2018, 15:50:53
Même l'odeur de l'hypo semblait participer harmonieusement à ce petit monde .......  

Le plus harmonieux, pour moi, était quand même, les produits de virages sépia.
 :o :o :o
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: helyo le janvier 12, 2018, 16:39:07
Le plus harmonieux, pour moi, était quand même, les produits de virages sépia.
 :o :o :o
-" C'est toi qui a pété ? T'es dégueu, "
-" Ben non, c'est le bain de sépia"
- "Woouai..c'est çaaaa"

 ;D ;D ;D
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le janvier 12, 2018, 16:53:32
moi, je ne regrette pas, franchement pas. quand je compare les resultats, il ya pas photo.

bon je progresse, j'ai trouvé un superbe papier. l'aquarelle arche en feuille 76x56 le blanc ultra, je ne le trouve que sur commande spéciale.
 
aussi que j'aime beaucoup le langton prestige , mais il y a des diffficultés d'approvisionnement.

sinon le le velin d'Arches.

J'ai un petit pb, je trouve que les dilutions ne sont pas assez étagées. les résultats sont trop proches et les courbes se chevauchant beaucoup.

Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le janvier 12, 2018, 17:51:26
moi, je ne regrette pas, franchement pas. quand je compare les resultats, il ya pas photo.

bon je progresse, j'ai trouvé un superbe papier. l'aquarelle arche en feuille 76x56 le blanc ultra, je ne le trouve que sur commande spéciale.
 
aussi que j'aime beaucoup le langton prestige , mais il y a des diffficultés d'approvisionnement.

sinon le le velin d'Arches.

J'ai un petit pb, je trouve que les dilutions ne sont pas assez étagées. les résultats sont trop proches et les courbes se chevauchant beaucoup.
Tes papiers "aquarelle arche" et "velin d'Arches" sont ils des papiers prévus pour l'impression jet d'encre ou bien du papier aquarelle pour les aquarellistes ?
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le janvier 12, 2018, 18:48:01
ce sont des papiers d'aquarelliste, pas de cuoche de support pour la photo
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le janvier 13, 2018, 17:10:46
Si tes courbes se chevauchent trop, alors il faut refaire complètement les profils. Ce sont les deux premières étapes (Ink limit et Ink separation) qui déterminent cet enchaînement des courbes.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le janvier 13, 2018, 18:26:21
quand on se retrouve avec des écarts de densité de 2-3 entre LC et LM, c'est dur à résoudre
pour mon papier litho, cela donne, à 35% de limite d'encrage, en densité:
157
139
132
37
84
85
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le janvier 13, 2018, 19:30:16
je me suis dit, mau pauvre gars, tu t'es planté dans les dillutions, mais avant de les modfier fait un essai sur l'archival mate:
resultat toujours sur la feuille de calibration, à 35 limite d'encrage (pour comparer avec la précédente) cela donne en densité:
157
137
113
37
82
71
!!!!
alors comment faire dans le cas précédent. j'essaie de jouer sur les limites d'encrage, encre par encre.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: clutch le janvier 14, 2018, 13:05:35
alors comment faire dans le cas précédent. j'essaie de jouer sur les limites d'encrage, encre par encre.

S'il n'y a qu'une minorité de papiers qui pose problème, c'est la bonne méthode. Si le problème se pose sur la plupart des papiers mieux vaut d'abord modifier les dilutions. Et si malgré tout ça ne fonctionne pas en jouant sur les limites d'encrage, tu désactives simplement une des 2 encres trop proches.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le janvier 14, 2018, 17:27:19
Clutch a raison: Si tu as vraiment deux courbes trop proches, fais un profil avec une coubre en moins. Dans les tons moyens, ça ne grèvera pas la qualité.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le janvier 14, 2018, 20:20:41
bon j'ai trouvé (idée perso) une méthode/methodologie:

principe: obtenir une courbe équilibrée qu'on pourra alors facilement linéariser.

pour cela je cherche à avoir des points de transition equidistants:

je prends la densité max de mon noir profond , je soustrait la densité du papier, et je divise le tout par 6: cela me donne l'écart entre les points de transition. Les densité obtenues pemettent d'obtenir les densités du tableau (meme methode que précédement mais avec les densité calculées plutôt que les densités mesurées), et j'obtient le limites de chaque encre en allant chercher (mesure à la sonde) la densité correspondante
 sur la mire de calibration.

j'imprime un 21step, j'ajuste globalement avec le gamma, et je fait une linéarisation.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le janvier 23, 2018, 09:38:01
Je dois imprimer des images destinées à des emballages précieux devant dure longtemps. Le papier est apparemment un 100 ou 110gr légèrement blanc cassé. Qui saurait ce type de papier existerait en pur coton, donc sans acide ?
merci tous
(si autka ou Mozart94 passent par là.....
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le janvier 23, 2018, 18:43:08
Je dois imprimer des images destinées à des emballages précieux devant dure longtemps. Le papier est apparemment un 100 ou 110gr légèrement blanc cassé. Qui saurait ce type de papier existerait en pur coton, donc sans acide ?
merci tous
(si autka ou Mozart94 passent par là.....

Je ne vais pas être d'un grand secours. J'ai plutôt l'habitude d'imprimer sur du 300g.

Dans la gamme 100 ou 110g Voir, peut être les papiers japonais Awagami type Kozo ou autres.
A une époque, je voulais faire des tirages sur ce type de papier. Le coté fibres de mûrier me plaisait, mais le tarif est assez dissuasif.

Ça va peut être me reprendre un de ces jours.
A plus
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le janvier 23, 2018, 22:42:20
j'en ai un!!!!

arches MBM

https://www.arches-papers.com/fr/nos-papiers/arches-ingres-mbm/
je viens de faire un courbe pour lui sur la 1500w

et pas trop cher pour de l'arches
http://www.rougier-ple.fr/fl-ingres-mbm-arches-130g-verge-blanc.r.html
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le janvier 24, 2018, 13:47:59
pas mal. Je vais voir avec eux biscotte que j'ai essentiellement besoin d'un format tournant autour de 22x30 ce qui me ferait 6 poses dans un 66x100(beige).
Tu dis courbe mais c'est un profil que tu as fait pour la 1500W ? Si oui, tu le cède, le revends, enfin tu le passerais éventuellement ?
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le janvier 24, 2018, 16:58:07
Attention ce sont des papiers prévus pour les aquarellistes et non pas pour des impressions jet d'encre.
Ça fonctionne avec nos imprimantes, la mise en œuvre n'est pas aisée et le résultat magnifique

il faut faire une courbe (profile) pour QTR en cas de N et B ou un profil couleur si impression couleur.

Ce que je n'aime pas sur ces papiers: 75% de coton et les 25% restant, on ne sait pas.
Ce sont des papiers fortement gélatinés (pour éviter que l'aquarelle passe au travers.
Le filigrane de la marque omniprésent .... du calme, la photo, c'est moi, pas Arches MBM  ;D ;D.

A plus
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le janvier 24, 2018, 21:46:24
voilà la description du profil:
PRINTER=Quad1400-eb6
CURVE_NAME=MBM_OK
GRAPH_CURVE=YES
N_OF_INKS=6
DEFAULT_INK_LIMIT=
BOOST_K=70
LIMIT_K=60
LIMIT_C=58,5
LIMIT_M=44,4
LIMIT_Y=27
LIMIT_LC=48
LIMIT_LM=32,4
N_OF_GRAY_PARTS=6
GRAY_INK_1=K
GRAY_VAL_1=100
GRAY_INK_2=C
GRAY_VAL_2=53
GRAY_INK_3=M
GRAY_VAL_3=32,5
GRAY_INK_4=LC
GRAY_VAL_4=19
GRAY_INK_5=LM
GRAY_VAL_5=10
GRAY_INK_6=Y
GRAY_VAL_6=4
GRAY_HIGHLIGHT=10
GRAY_SHADOW=10
GRAY_OVERLAP=
GRAY_GAMMA=1
GRAY_CURVE=
N_OF_TONER_PARTS=0
TONER_HIGHLIGHT=10
TONER_SHADOW=10
TONER_GAMMA=1
TONER_CURVE=
N_OF_TONER_2_PARTS=0
TONER_2_HIGHLIGHT=10
TONER_2_SHADOW=10
TONER_2_GAMMA=1
TONER_2_CURVE=
N_OF_UNUSED=0
LINEARIZE="100 96,2 91,6 86,7 81,65 75,9 70,2 65 59,6 55,6 50,9 45,6 41,8 36,65 30,7 24,8 19,2 14,5 9,1 5,35 0,01 "
J'utilise les encres avec les dilutions préconisées par roark, avec la base C.

en réponse à Autka:

on retrouve de la gélatine dans tous les papier haut de gamme/luxe, cela permet effectivement de supporter les techniques humides.
ce papier a une face texturée et l'autre de type grain fin.

Il a l'avantage d'avoir une belle main pour grammage assez léger, et donc un coût raisonnable.

Je connais des lithos sur arches, avec la filigrane, et pourtant la signature est autrement prestigieuse
 
http://www.christies.com/lotfinder/Lot/marc-chagall-le-coq-sur-paris-m-5062887-details.aspx

que la tienne (sans vouloir etre désagréable)
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le janvier 25, 2018, 09:11:54
Pour info, l'Epson 1500W tire sa révérence (du moins chez Allpages), EPSON ne la commercialise plus. Qu'est ce qui va la remplacer et sera modifiable carbone, pas d'infos actuellement avant deux à trois mois (dixit Allpages). Si vous savez quelque chose....
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le janvier 25, 2018, 10:43:35
en réponse à Autka:
on retrouve de la gélatine dans tous les papier haut de gamme/luxe, cela permet effectivement de supporter les techniques humides.
Oui, mais là, il y en a beaucoup et on ne sait toujours pas de quoi sont constitués les 25% qui ne sont pas du coton

Citer
Je connais des lithos sur arches, avec la filigrane, et pourtant la signature est autrement prestigieuse
 http://www.christies.com/lotfinder/Lot/marc-chagall-le-coq-sur-paris-m-5062887-details.aspx
que la tienne (sans vouloir être désagréable)

Ah ça c'est très drôle. Si Chagall a fait des lithos avec le logo de la marque sur le papier, je vais être obligé "d'aimer ça"  :D :D
Donne moi vite un autre exemple et je vais adorer ..... la pub.

La litho en question est de 1958, date où le moulin à papier d'Arches, dans les Vosges, entre Épinal et Remiremont devait encore fonctionner.
Et je ne vois nulle part que le papier est filigrané. Je vois qu'elle est signée. Je n'ai peut être pas les yeux en face des trous

Aujourd'hui Arches n'est qu'un nom faisant partie d'un groupe norvégien avec 41 sites de fabrication dans le monde.
Ce qui n'enlève rien à la qualité de ce papier mais c'est un peu autre chose ......

Très drôle aussi, Canson possède une gamme appelée Arches avec le petit R de marque déposée :
https://www.graphic-reseau.com/photographie_francais/papiers/papiers-photo-et-fineart/papiers-canson-infinity/arches-aquarelle-rag-240-310/papier-canson-infinity-arches-aquarelle-rag-240g-a3-25-feuilles.html (https://www.graphic-reseau.com/photographie_francais/papiers/papiers-photo-et-fineart/papiers-canson-infinity/arches-aquarelle-rag-240-310/papier-canson-infinity-arches-aquarelle-rag-240g-a3-25-feuilles.html)).

J'utilise celui ci :https://www.geant-beaux-arts.fr/bloc-papier-aquarelle-arches-300g-m2.html (https://www.geant-beaux-arts.fr/bloc-papier-aquarelle-arches-300g-m2.html).
Il est en 300g et n'est pas filigrané.

Il est vrai qu'un sac Vuitton est tellement plus beau quand c'est écrit dessus  ;D ;D ;D ;D ;D ;D ;D

Les échanges de profil ne me semblent pas forcément une bonne idée. D'abord les caractéristiques des machines (parfois vieillissantes) peuvent être différentes.
Ce souci est parfois évoqué avec les profils couleur constructeurs et justifie de "petites entreprises", très présentes ici, pour créer des profils adaptés à sa machine.
D'autre part, lorsqu'on procède à ses propres dilutions d'encres, la précision n'est pas "chirurgicale", et peut amener des différences.
Il m'est arrivé de refaire un profil, après changement de boites de papier (Canson rag) .... changement de lot, fabrication chinoise puis Amérique du Sud, je ne sais pas.

Tout ça, n'est que mon avis

 
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le janvier 26, 2018, 11:24:59
Oui, mais là, il y en a beaucoup et on ne sait toujours pas de quoi sont constitués les 25% qui ne sont pas du coton

ne sois pas trop inquiet c'est un papier qui a été conçu en 1830 par Ingres en personne, encore une référence
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le janvier 26, 2018, 11:26:55

Ah ça c'est très drôle. Si Chagall a fait des lithos avec le logo de la marque sur le papier, je vais être obligé "d'aimer ça"  :D :D
Donne moi vite un autre exemple et je vais adorer ..... la pub.

mais nous qui sommes nous pour être plus puristes que Chagall, Miro, Picasso?
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le janvier 26, 2018, 11:31:49

La litho en question est de 1958, date où le moulin à papier d'Arches, dans les Vosges, entre Épinal et Remiremont devait encore fonctionner.
Et je ne vois nulle part que le papier est filigrané. Je vois qu'elle est signée. Je n'ai peut être pas les yeux en face des trous
 


la papeterie d'Arches existe encore à Arches, elle est encore en activité et fabrique ses papiers.
La litho a une filigranne Arches sur le bord droit si je me souviens bien. quand dans une description d'oeuvre tu as papier d'Arches, c'est que le papier est filigranné.
C'est un preuve de qualité du support et un garantie de conservation. Les papier haut de gamme en feuille raison ou demi-raisin sont filigranné, cela permet aussi de les identifier et de connaitre leur face. Chaque papier d'arches a une filigranne différente, dans les coins, ou sur les bords.
les blocs que tu achètes existent en feuilles et elles, elles sont filigrannées
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le janvier 26, 2018, 11:34:07
Les échanges de profil ne me semblent pas forcément une bonne idée. D'abord les caractéristiques des machines (parfois vieillissantes) peuvent être différentes.
Ce souci est parfois évoqué avec les profils couleur constructeurs et justifie de "petites entreprises", très présentes ici, pour créer des profils adaptés à sa machine.
D'autre part, lorsqu'on procède à ses propres dilutions d'encres, la précision n'est pas "chirurgicale", et peut amener des différences.
Il m'est arrivé de refaire un profil, après changement de boites de papier (Canson rag) .... changement de lot, fabrication chinoise puis Amérique du Sud, je ne sais pas.

Tout ça, n'est que mon avis

 

soyons honnêtes, quand je fais 2 mesures de suite sur le même patche, le résultat est toujours différent. il existe de mire aléatoires pour éviter les effets de mémoire, et prendre plusieurs mesure d'une même densité (cela permet de moyenner)

je fais deux mires de tests 2 jours de suites, le résultat n'est pas identique.

les imprimantes pro, font une mesure en continu.

Donc le chirurgical me fait bien rigoler...

plutot que refaire le profile, je conseille de corriger la linéarisation. cela permet de corriger les petites dérives de manière assez aisée.
et heureusement que tout le monde n'a pas le même avis.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le février 02, 2018, 11:23:45
Bonjour,

Je ne suis pas sûr de bien comprendre les problèmes d'espace de travail et de gamma. Du coup je suis perplexe devant des indications données par Paul Roark à propos de sa courbe de correction GG22-to-QTR.acv (dont je ne suis pas certain qu'elle s'applique à ce que je fais). En tout cas le résultat ne me semble pas probant. Sans doute je m'y prends mal. Je suis preneur de conseils 😉

Voici ces indications :
----Début----
"Dès le départ, sachez que QTR, lorsqu'il imprime à partir de l'interface graphique de Windows, imprime avec une courbe caractéristique L Lab en ligne droite. [...] Puisque je travaille avec un Gamma de gris à 2.2, je dois ajuster l'impression pour compenser les écarts dans la façon dont elles s'impriment. Pour ce faire, j'applique une courbe Photoshop (après avoir enregistré mon fichier maître) qui compense ces écarts d'impression juste avant d'imprimer le fichier. Je sauvegarde ce fichier d'impression sur le bureau avec « QTR » dans son nom. Il peut simplement être « glissé / déposé » dans l'interface graphique de QTR. Après l'impression, je supprime le fichier QTR ajusté. La courbe d'ajustement d'image de Photoshop que j'utilise s'appelle "GG22-to-QTR.acv" et se trouve dans le fichier Zip Profils. [...] Soyez certain que vous n'êtes plus avec un Gamma de gris à 2.2, sinon les images seront sombres dans cet espace. Internet utilise l'espace gamma à 2.2, tout comme Adobe RGB, c'est ainsi que nos appareils photo capturent généralement les images (sRGB est très similaire). Donc, je recommande de travailler dans Adobe RGB (1998) et Gamma de gris à 2.2."
----Fin----

Je suis perdu dans mon workflow.
- Mon écran est calibré en Gamma 2.2
- J'imprime avec QTR et un profil de Glossy-Carbon-Variable-Tone avec des encres que j'ai mélangé moi même
- Je prépare mes images dans Lightroom qui, si j'ai bien compris est "de base" en ProPhoto RGB. Habituellement j'exporte un tiff à la dimension exacte de l'impression en  Adobe RGB (1998) et en 16 bits
- Pour appliquer GG22-to-QTR.acv, je "modifie dans Photoshop" configuré de la façon suivante : Couleurs > Espace de travail > RVB Adobe RGB (1998) et Nveaux de gris Gray Gamma 2.2.
- Puis je vais dans Images > Réglages > Courbes et je sélectionne GG22-to-QTR.acv. Immédiatement je constate que les noirs deviennent trop sombres.
- Puis, Enregistrer sous > Type TIFF avec la case "Profil  ICC : Adobe RGB (1998)" cochée.
- Enfin j'imprime avec QTR ... et le résultat est très proche de ce que j'avais à l'écran, avec des noirs trop sombres. Par ailleurs ce que j'obtiens sans essayer d'appliquer cette courbe est excellent. Je m'attendais à obtenir un petit rien de mieux dans les noirs. C'est loupé !

Alors, où est le loup ? Je vois deux hypothèses :

   1. Soit j'ai loupé une marche et ces indications ne s'appliquent pas à mon workflow.
   2. Soit mon workflow est mal fichu.
Une idée ?
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le mars 11, 2018, 01:04:32
J'ai un souci avec des encres de Farbenwerk sur Epson 1500W. J'ai spécifié neutre mais les Carbon Museum reçues me font du ton sépia ! J'usqu'à présent je tournais
sur des encres Allpages très noir et neutres, j'ai commandés les 6 encres chez Farbenwerk persuadé que cela serait neutre comme je leur avait demandé, j'ai commencé par recharger deux cartouches neuves Farbenwerk (cyan clair et magenta clair) avec leur encre et c'est marron.
Vous avez une idée là dessus ?
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le mars 11, 2018, 08:55:16
Serait-ce le fait d'avoir sur les six cartouches,  deux encres Farbenwerk et quatre encre Allpages  ?
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Benaparis le mars 11, 2018, 11:05:30
[/font]oui les couts d'encre sont 10 fois moins élevés:exemple 140 Euros pour un gallon de base C chez ink supply  et 150Euro le litre de mat black chez octo inkjet.pour les papiers je prends aussi du haut de gamme, mais pas en papier photo:Arches aquarelle blanc éclatant GF  300gArches BFK riveArches 88Langton prestige je prends des feuilles au format raisin ou demi raison que je retaille.vous pouvez trouver des tarifs intéressants en quantité:http://www.polymetaal.nl/contents/fr/d42_printmaking-paper.html (http://www.polymetaal.nl/contents/fr/d42_printmaking-paper.html)
[/font]


Merci pour ces infos...J'avoue que je ne m'attendais pas à un tel différentiel au niveau du coût des encres.


Concernant les Arches que je connais pour avoir fait des procédés dit anciens avec (cyanotype, kalitype ou encore gomme bichromatée) sont en effet très beaux mais par rapport à un Museum Etching qui dispose d'un couchage spécifique pour l'impression jet d'encre pigmentaire par exemple quel est l'interêt (hormis financier)? N'y a t'il pas trop de dilution en terme de finesse (ce qui peut être une recherche esthétique bien sûr)?
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mikado le mars 11, 2018, 17:58:58
Bonjour, je viens de parcourir ce fil et suis impressionné du niveau de vos connaissances sur ce sujet très pointu.
Auriez-vous des liens à m'indiquer pour en savoir un peu plus sur cette technique,  livres, sites, forum, matériels... etc...
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le mars 11, 2018, 18:52:46
Je crois que ma question est bébette. Si l'image est marron c'est que l'encre est marron... donc à voir avec le fournisseur. Suis je bête ! Excusez moi pour la polution !
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mars 11, 2018, 19:04:58
Serait-ce le fait d'avoir sur les six cartouches,  deux encres Farbenwerk et quatre encre Allpages  ?

il faut refaire des courbes de caractérisation.

l'encre allpages n'est pas neutre à mon gout, je pense qu'il y a du bleu dedans.
je ne sais pas pour les Farbenwerk.

les encres carbones ont des rendus différents selon leur dilution.

essayer de tirer une mire de calibration des limites d'encrage avec QTR, cela vous donnera une bonne idée du rendu de chaque encre à des dilutions différentes.
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le mars 11, 2018, 20:29:07
il faut refaire des courbes de caractérisation.

l'encre allpages n'est pas neutre à mon gout, je pense qu'il y a du bleu dedans.
je ne sais pas pour les Farbenwerk.

les encres carbones ont des rendus différents selon leur dilution.

essayer de tirer une mire de calibration des limites d'encrage avec QTR, cela vous donnera une bonne idée du rendu de chaque encre à des dilutions différentes.
Merci, je vais faire ça demain. Ce qui est étonnant c'est la différence énorme entre les encres Allpages et celles de Farbenwerk. Si j'avais demandé à Farbenwerk de me livrer de l'encre marron j'aurais pas eu mieux. C'est inutilisable tel quel. Curieusement, si je prend un peu d'encre sur un papier et que je l'étale elle n'est pas marron mais noire. Pb de densité probablement.
En tout cas re merci et je fais ça demain.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mars 11, 2018, 21:11:32
Je crois que ma question est bébette. Si l'image est marron c'est que l'encre est marron... donc à voir avec le fournisseur. Suis je bête ! Excusez moi pour la polution !

il se pourrait bien que vous fassiez erreur, et qu'en fait cette couleur soit typique d'une encre carbone diluée.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mars 11, 2018, 21:14:31
Bonjour, je viens de parcourir ce fil et suis impressionné du niveau de vos connaissances sur ce sujet très pointu.
Auriez-vous des liens à m'indiquer pour en savoir un peu plus sur cette technique,  livres, sites, forum, matériels... etc...

paul roark et john cone nos papes à tous
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mars 11, 2018, 21:47:33
Merci pour ces infos...J'avoue que je ne m'attendais pas à un tel différentiel au niveau du coût des encres.
Concernant les Arches que je connais pour avoir fait des procédés dit anciens avec (cyanotype, kalitype ou encore gomme bichromatée) sont en effet très beaux mais par rapport à un Museum Etching qui dispose d'un couchage spécifique pour l'impression jet d'encre pigmentaire par exemple quel est l'interêt (hormis financier)? N'y a t'il pas trop de dilution en terme de finesse (ce qui peut être une recherche esthétique bien sûr)?
pour les procédés anciens vous avez du utiliser du platine : https://www.arches-papers.com/fr/nos-papiers/arches-platine/ , que je n'ai pas encore essayé.

Les papiers photo sont effectivement enduits (coat) pour meilleur comportement. Je n'ai pas comparé 2 papiers identiques ayant subit ou non ce traitement (cela doit-être possible, mais il faut être sur de l'origine, par exemple, les Canson Rives BFK, ne sont pas des Arches BFK Rives).

Par contre ce que je peux dire c'est qu'un des point déterminants pour le niveau de détail est le type de grain du papier : Torchon, Fin, Satin.
Suivant la photo, l'un ou l'autre est plus adapté.

pour les portraits j'aime bien le grain fin, il masque certaines imperfection, est moins chirurgical que le satiné, et en plus il y a un effet 3D quand on tourne autour de la photo, somptueux à mon goût.

Mais tout cela est une affaire de goût et autour de moi, les gens préfèrent du grain satin même pour les portraits.
D'un autre côté, j'aime beaucoup la peinture, je collectionne un peu, et il y a souvent une matière qui est essentielle.
après à chacun son avis et à chacun de faire ses essais pour trouver ce qui lui convient.
 
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le mars 11, 2018, 23:47:38
il se pourrait bien que vous fassiez erreur, et qu'en fait cette couleur soit typique d'une encre carbone diluée.
interessant... mais comment seraient elles plus diluées que la normale ? J'ai aussi pris soin d'agiter les flacons avant de ponctionner la quantité nécessaire.  En tout cas, c'est après avoir rempli les deux cartouches light que la teinte a viré au marron. Les quatre autre cartouches sont neuves et de chez Allpages.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le mars 12, 2018, 10:59:48
La tonalité obtenue dépend de la dilution ET du papier. Chaque papier réagit différemment. C'est d'ailleurs pour cela qu'il est bon de réaliser 3 courbes : L, a, b. Tous les spectros mesurent ces trois données. Certains papiers sont plus ou moins réguliers en tonalité, d'autres sont très chaud notamment dans les ton moyens.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le mars 12, 2018, 11:20:40
La tonalité obtenue dépend de la dilution ET du papier. Chaque papier réagit différemment. C'est d'ailleurs pour cela qu'il est bon de réaliser 3 courbes : L, a, b. Tous les spectros mesurent ces trois données. Certains papiers sont plus ou moins réguliers en tonalité, d'autres sont très chaud notamment dans les ton moyens.

pour vous faire une idée de rendu:

http://www.paulroark.com/BW-Info/Eboni-v-Cone-N-HPR-140hrs.jpg
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le mars 12, 2018, 14:08:47
La tonalité obtenue dépend de la dilution ET du papier. Chaque papier réagit différemment. C'est d'ailleurs pour cela qu'il est bon de réaliser 3 courbes : L, a, b. Tous les spectros mesurent ces trois données. Certains papiers sont plus ou moins réguliers en tonalité, d'autres sont très chaud notamment dans les ton moyens.
Si je comprends, une encre d'origine Y peut donner une teinte différente d'une encre de provenance X sur le même papier ?
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le mars 12, 2018, 16:02:07
Oui. Tout dépend du pigment utilisé. Les pigments carbones n'ont pas la même tonalité selon leur fabrication. Donc même en pur carbone il y a des variations. Cela dit, il y a peut des sources différentes de pigments carbone (moi j'en connais deux, seulement), donc on ne devrait pas trop avoir de différents résultats. Mais le problème, c'est que les distributeurs/conditionneurs peuvent très ajouter des pigments colorés (notamment du cyan, ou du bleu) pour rendre leurs kits plus neutres. Et sauf dans le cas de MIS ou de Inkjetmall, c'est très difficile d'avoir les infos sur ce sujet.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le mars 12, 2018, 20:07:22
Je vais continuer sur mon fil dans lequel tu viens de répondre. Deux fils c'est inconfortable. Scuse pour le doublon....
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: desmocrash le mars 26, 2018, 14:19:37
Bonjour
je viens de lire les neufs pages très instructives
j'avais testé les encres UT7 il y qques années j'aimerais essayer les encres " Carbonprint Museum farbenwerk"
Si ceux qui on essayés peuvent faire un retour.
Merci
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le avril 01, 2018, 09:13:18
Bonjour à tous,

Je vois sur ce fil que certains se sont déjà attaqués à l'impression sur papier Arches.

De mon côté, après avoir obtenu de bons résultats sur Hahnemühle Photo Rag Baryta avec une Epson 1500W et QTR, à l'inverse mes premiers essais sur Arches Aquarelle m'intriguent. Avec le profile "ArchesBW-back-Carbon" de Paul Roark le résultat est très TRÈS gris avec  aucun noir. En mode Calibration je trouve un encrage optimal à 90. Cela me semble beaucoup.

Avez-vous obtenu mieux ?

Du coup je me suis arrêté là pour l'instant et je me demande s'il ne faudrait pas suivre les indications de Roark qui, pour obtenir sur Arches un Dmax plus élevé, remplace la cartouche MK à 100% par deux cartouches un peu plus diluées. Avez-vous essayé cette technique ?

D'ailleurs je ne vois pas comment je pourrais ajouter une cartouche sur une 1500W dont tous les emplacements sont déjà occupés :-(
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le avril 01, 2018, 21:49:20
bonjour,

première question de quel papier s'agit-il?
de l'arches Aquarelle (le vrai l'authentique pour faire
) ou du papier photo canson infinity  Arches aquarelle?
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le avril 02, 2018, 09:06:50
Merci pour ta réponse ;-)

Oui, c'est bien le "vrai" Arches Aquarelle. Mon intention est de voir ce que cela peu donner puisque Paul Roark semble considérer que c'est intéressant. Mais aussi je prends cela comme un exercice pour me pousser à explorer les parties de ces techniques que je ne comprends pas encore bien.

Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le avril 02, 2018, 11:20:47
en préliminaire, je dirai que cette démarche est à réserver qu'à ceux qui ont déjà une solide expérience de QTR .
Je ne vous dis pas le nombre d'essais que j'ai réalisé (plus de 500).
première chose à savoir,
Paul Roark utilise des dilutions avec la base C et non la base B.
seconde chose
ces dilutions ne sont pas dispo dans le commerce,
troisieme chose
la base C est en vante dans le commerce.

Encore une question
quel papier aquarelle? grain? couleur? poids?
je pense qu'à 90 de limite d'encrage, cela risque de baver.

autre chose, vérifiez le maximum de densité avec ces papier est souvent vers 80 plutôt que 100

je peux vous passer une courbe que j'ai faite pour 1500w

Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le avril 02, 2018, 15:05:41
Paul Roark utilise des dilutions avec la base C et non la base B.
seconde chose
ces dilutions ne sont pas dispo dans le commerce,
troisieme chose
la base C est en vente dans le commerce.

Ce n'est pas trop clair pour moi.

 [at] Alo
Si tu utilises une 1500w avec 6 couleurs noires diluées, il me semble que tu devrais utiliser le profil de P Roark : Eb6-Arches.qidf.
J'ai réalisé une courbe perso. J'ai la chance d'avoir un spectro pour les mesures, les valeurs mesurées sont très proches de celles de P Roark

P Roark fournit le fichier qidf qui contient les différentes valeurs du profil. Il faut le"compiler" avec l'onglet "create curve" pour obtenir un fichier .quad, utilisable par QTR.
La méthode est expliquée dans ce fil, par Gotan92: http://objectif-argentique.com/forum/viewtopic.php?f=56&t=2867&p=14393&hilit=installer+des+profils+dans+QTR#p14393 (http://objectif-argentique.com/forum/viewtopic.php?f=56&t=2867&p=14393&hilit=installer+des+profils+dans+QTR#p14393)

P. Roark utilise une base C pour ses dilutions. Ça marche aussi avec une base B. La différence étant un dispersant (introuvable) ajoutée à la base B pour la pénétration de l'encre.

Le papier aquarelle est un papier magnifique, mais ce n'est pas un bon papier pour l'impression jet d'encre. On espère beaucoup sur sa longévité et la longévité des impressions carbone.
(Même le grand P. Roark a des doutes sur le sujet). On va même jusqu'à laver le papier aquarelle après impression mais que je sache, les encres ne sont pas composées de jus de betteraves bio, mais de produits chimiques, les fabricants d'encres (pas les revendeurs ... genre Epson, Canon ou autres) ne communiquent pas sur la composition des encres.

Les photographes parlent de Dmax. On peut aussi raisonner en L comme luminance du mode LAB.
Les papiers mats pour impressions jet d'encre se situent vers L=14-16. (Dmax 1,68-1,76) Les papiers glacés descendent beaucoup plus bas. Un papier mat médiocre est au delà de L=20 (Dmax < 1,50). Mes mesures et celles de P Roark donnent une valeur de L=20,22 pour Arches, 23,71 pour Montval Canson. Pas terrible

On comprend pourquoi les photographes adeptes du papier aquarelle conseillent des photos avec une grande gamme de gris et surtout pas des images noires ou très foncées, et pourquoi P Roark a essayé d'améliorer ce Dmax avec la méthode 2 cartouches MK diluées.

Il faut faire des essais avec le profil indiqué plus haut, sur plusieurs images. Privilégier les grandes gammes de gris. Tu peux utiliser du Montval Canson, moins prestigieux que Arches ( ;D ;D !!) mais nettement moins cher.

Bon courage
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le avril 02, 2018, 15:42:29
Citer
en préliminaire, je dirai que cette démarche est à réserver qu'à ceux qui ont déjà une solide expérience de QTR .

C'est bien ce que j'ai envie d'acquérir ;-)

Citer
Paul Roark utilise des dilutions avec la base C et non la base B.

Oui, cela je l'ai bien compris. Mais dans son PDF Glossy-Carbon-variable-Tone, il propose de ne changer que l'encre PK 100% par MK 100% pour pouvoir passer sur papier Arches Aquarelle. (Les autres encres restent sur une base Amber. J'ai dilué mes encres à partir des produits fournis par OctoInk). Si ça marche, c'est assez commode pour passer d'un Hahnemühle Photo Rag Baryta à un Arches Aquarelle.

Citer
Encore une question
quel papier aquarelle? grain? couleur? poids?

Arches Aquarelle grain fin pressé à froid 300gr. J'attends la livraison du pressé à chaud grain satiné.

Citer
je pense qu'à 90 de limite d'encrage, cela risque de baver.

C'est bien ce que je crains. Pourtant, mon premier test de Calibration ne semble pas trop alarmant sur ce point. A vérifier lorsqu'il y aura des détails plus fins dans l'image...

Citer
autre chose, vérifiez le maximum de densité avec ces papier est souvent vers 80 plutôt que 100

Là je ne suis pas sûr de comprendre. Vérifier quoi ? Je m'attends en effet à ce que le Dmax soit moins élevé que sur Glossy.

Citer
je peux vous passer une courbe que j'ai faite pour 1500w

Avec plaisir. Ce sera tjrs intéressant de comparer nos résultats !
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le avril 02, 2018, 16:12:03
Citer
Si tu utilises une 1500w avec 6 couleurs noires diluées, il me semble que tu devrais utiliser le profil de P Roark : Eb6-Arches.qidf.

Bonjour Autka,

Pour mes premiers tests j'utilise le profile ArchesBW-back-Carbon.qidf de Paul Roark qu'il conseille dans son PDF Glossy-Carbon-variable-Tone. Comme il provient de la même source je suppose qu'il devrait donner de bons résultats.

Citer
On comprend pourquoi les photographes adeptes du papier aquarelle conseillent des photos avec une grande gamme de gris et surtout pas des images noires ou très foncées, et pourquoi P Roark a essayé d'améliorer ce Dmax avec la méthode 2 cartouches MK diluées.

Oui, oui, compte tenu de mes premiers résultats c'est bien cette technique que j'aimerais essayer. Mais j'avoue que pour l'instant c'est encore assez flou (un comble pour des photos) pour moi :-(
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le avril 02, 2018, 16:52:25
Bonjour Autka,

Pour mes premiers tests j'utilise le profile ArchesBW-back-Carbon.qidf de Paul Roark qu'il conseille dans son PDF Glossy-Carbon-variable-Tone. Comme il provient de la même source je suppose qu'il devrait donner de bons résultats.

Oui, oui, compte tenu de mes premiers résultats c'est bien cette technique que j'aimerais essayer. Mais j'avoue que pour l'instant c'est encore assez flou (un comble pour des photos) pour moi :-(

Désolé, je croyais que tu utilisais uniquement des encres Eboni. Je n'utilise que du papier mat et rajouter des pigment bleus pour refroidir la tonalité du carbone sur du papier aquarelle me donne de l'urticaire.  :D :D :D

A plus
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le avril 02, 2018, 16:55:37
attention vous ne partez pas de la bonne source:

glossy c'est pour papier brillant...

là on est sur du mat.

d'autre part il n'y a pas de référence chez arches de préssé à chaud ou à froid pour l'aquarelle...
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le avril 02, 2018, 17:41:28
A Autka,

Citer
rajouter des pigment bleus pour refroidir la tonalité du carbone sur du papier aquarelle me donne de l'urticaire.


Bien d'accord, c'est pourquoi j'ai choisi le profile ArchesBW-back-Carbon.qidf qui n'utilise pas le toner ;-)

Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le avril 02, 2018, 17:57:19
A pense_bete,

Citer
glossy c'est pour papier brillant...

Euh... P. Roark indique que pour passer du brillant au mat il suffit de changer le PK 100% en MK 100%. Et il est clair que ça marche. Ça sèche sans problème, pas de bronzing ou de métamérisme. Impec ! C'est cette versatilité qui m'attire.

Citer
d'autre part il n'y a pas de référence chez arches de pressé à chaud ou à froid pour l'aquarelle...

Ben... Me goure-je ? Voilà ce que j'utilise :
https://www.cultura.com/bloc-arches-gf-31x41-300g-20f-bloc-arches-gf-31x41-300g-20f-colle-4-3011480511242.html
https://www.cultura.com/bloc-arches-gs-31x41-300g-20f-bloc-arches-gs-31x41-4-cote-3011480511945.html

A vrai dire je pensais m'en tenir à ces petits formats en bloc pour mes essais, puis, éventuellement, acheter ultérieurement des feuilles en grand format. Avec sans doute la nécessité de faire un nouveau profile.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le avril 02, 2018, 18:15:25
ma référence est celle-ci:

https://www.arches-papers.com/fr/nos-papiers/arches-aquarelle/

au fait les feuilles doivent coûter moitié moins cher que les blocs.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le avril 02, 2018, 19:31:16
Je vois que nous avons la même référence ;-)
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le avril 02, 2018, 20:11:45
J'obtient suivant le type de blanc (normal/eclatant) de 130 à 140 en densité maximale.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le avril 02, 2018, 20:44:20
J'obtient suivant le type de blanc (normal/eclatant) de 130 à 140 en densité maximale.

C'est mesuré comment et avec quelle unité.
Merci
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le avril 02, 2018, 21:11:47
densité prise avec spider print, je multipe par 100, l'unité n'est pas précisée.
en fait cela m'importe peu, puisque en fait cela sert à normaliser. En fait ce sont des écarts qu'on mesure.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le avril 03, 2018, 08:47:13
densité prise avec spider print, je multipe par 100, l'unité n'est pas précisée.
en fait cela m'importe peu, puisque en fait cela sert à normaliser. En fait ce sont des écarts qu'on mesure.

J'ai dit une connerie: une densité n'a pas d'unité.

Ok les valeurs (divisée par 100) me vont bien. 1,3-1,4 de Dmax. C'est à peu près ce que je trouve. Cela correspond à une valeur L(mode LAB) supérieure à 20. Ce qui confirme ce que j'ai dit plus haut: Arches est un papier magnifique mais médiocre sur le plan impression jet d'encre, avec une tendance à boucher les ombres.

Pour comparaison, un mat archival de chez Epson, (qui n'a d'archival que le nom!!!) bourré d'azurants, qui jaunit au bout de 3 mois, a une valeur L=16-17 ce qui correspond à une Dmax de 1,64-1,68 soit 164 ou 168 chez toi. Et je ne parle pas de prix.

A plus
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le avril 03, 2018, 12:07:42

Citer
Arches est un papier magnifique mais médiocre sur le plan impression jet d'encre, avec une tendance à boucher les ombres.

OK, message bien reçu. Mais pour ce qui me concerne, c'est un exercice de style pour améliorer ma maîtrise du sujet. Obtenir le meilleur quand c'est difficile, ça nous pousse dans nos derniers retranchements, non ?
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le avril 03, 2018, 13:07:31
OK, message bien reçu. Mais pour ce qui me concerne, c'est un exercice de style pour améliorer ma maîtrise du sujet. Obtenir le meilleur quand c'est difficile, ça nous pousse dans nos derniers retranchements, non ?

Bien sûr, et je pratique ces "drogues douces".

Quels sont les points positifs du papier Arches: Une main exceptionnelle, une stabilité exemplaire, une longévité surprenante.
Quels sont les points positifs d'encres pur carbone: une longévité exceptionnelle, une stabilité hors du commun.

J'ai essayé de marier les deux mais à quoi sert d'imprimer des photos sur Arches avec des encres UT qui ne sont pas pur carbone pour le Cyan et Magenta dont on ne sait rien de la longévité sinon le baratin du vendeur.

Il est vrai que ça fait fonctionner le cerveau, activité "sportive" parfois délaissée, en ce moment.

Adiou
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le avril 03, 2018, 15:42:13
AUTKA  a totalement raison sur le fond.

mais, mais le plaisir du papier. il n'y a pas que la main, il y a avec les GF et encore plus avec les GT un rendu 3D, superbe, après il faut accepter que les détails ne soient pas aussi bien rendus...

Il faut choisir le papier en fonction de la photo qu'on doit imprimer. Si elle est basée sur des contrastes violents oubliez les papiers d'Arches.

Et enfin, et surtout, il faut préparer votre photo en fonction du papier. A titre personnel j’obtiens grâce à l'utilitaire createICC de QTR un profil pour le softproofing. Sous Gimp, je choisi le mode de prévisualisation d'impression avec le profil correspondant au papier  (et à l'imprimante et à l'encre voulu). Cela me permet de régler comme il faut et par exemple de déterrer les noirs.

par exemple pour des portraits, les rendus du velin d'Arches, qui a une dynamique encore plus faible que celle de l'Aquarelle, sont somptueux, tout en douceur, et en précision.

Après c'est à chacun de construire, son style, sa démarche etc...

mais il est vrai et là Autka a tout à fait raison, que des contrastes violents me manquent pour l'ombre et la lumière.

Dans cette optique, je compte essayer des vernis pour aquarelle par exemple sur des papiers perlés, semi-brillants ou même brillant.
 
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le avril 03, 2018, 18:16:21
J'ai essayé de marier les deux mais à quoi sert d'imprimer des photos sur Arches avec des encres UT qui ne sont pas pur carbone pour le Cyan et Magenta dont on ne sait rien de la longévité sinon le baratin du vendeur.

Parfaitement d'accord, c'est pourquoi sur Arches je n'utilise pas le toner (qui dans ce cas est cyan et bleu). J'y vois trois avantages :
1. Le ton très légèrement chaud que j’obtiens ainsi s'accorde parfaitement avec la tonalité de l'Arches ; beaucoup mieux qu'un ton strictement neutre qui parait incongru sur un tel support,
2. La cartouche du tonner (en Y) devient disponible pour l'éventuelle seconde cartouche de MK dilué que préconise P. Roark (mais je ne sais toujours pas comment m'y prendre. Je me demande si je ne vais pas lui demander directement. Mais j'hésite à le déranger).
3. J'ai le plaisir de rejoindre Autka pour du 100% carbone sur Arches ! ;-)
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Alo le avril 03, 2018, 18:47:52
Et enfin, et surtout, il faut préparer votre photo en fonction du papier. A titre personnel j’obtiens grâce à l'utilitaire createICC de QTR un profil pour le softproofing. Sous Gimp, je choisi le mode de prévisualisation d'impression avec le profil correspondant au papier  (et à l'imprimante et à l'encre voulu). Cela me permet de régler comme il faut et par exemple de déterrer les noirs.

Je comprends très bien la logique de votre workflow. Et je sens bien qu'il me manque encore des compétences techniques pour l'appliquer. Mais pour moi le plaisir reste accroché à cette "prévisualisation" qu'imposait le labo N&B dans les années 70. J'ai l’œil formé à cet exercice. Par exemple, à cette époque, si je voulais déterrer les noirs, j'ajoutais un peu de borax à mon révélateur D76. L'intention reste la même. La principale différence est qu'alors la prévisualisation n'existait pas. Pour moi, la magie d'aujourd'hui, c'est que je peux presque immédiatement confronter l'image que j'ai dans la tête avec la réalité du résultat obtenu. Et c'est de pouvoir ensuite, tout aussi rapidement, prendre en compte ce que le premier résultat modifie dans mon projet et de tenter de le mettre en œuvre. Ça, c'est génial !

par exemple pour des portraits, les rendus du velin d'Arches, qui a une dynamique encore plus faible que celle de l'Aquarelle, sont somptueux, tout en douceur, et en précision.

J’imagine très bien. Et cela m'évoque les travaux auxquels j'ai participé, dès 1969, pour retrouver les tours de main oubliés pour coucher nos propres émulsions sur les papiers que nous choisissions. Le Velin n'était pas oublié... Les techniques changent, nos intentions restent les mêmes, n'est-ce pas ?
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: desmocrash le décembre 12, 2018, 19:27:49
Bonjour
Est ce que quelqu'un peu me dire si l'encre black mate Epson est en pure carbone?
Désolé si cela est indiqué dans le fil, je n'ai pas trouvé.
Merci par avance
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: pense_bete le décembre 19, 2018, 16:44:06
je ne pense pas qu'il s'agisse d'encre au carbone
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: polohc le décembre 24, 2018, 10:09:08
Citer
j’obtiens grâce à l'utilitaire createICC de QTR un profil pour le softproofing
Je débute avec QTR et ne trouve pas cet utilitaire :(
Est-ce "Curve creation" dont il s'agit ?
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: detrez le décembre 24, 2018, 10:29:32
Bonjour... Quelle serait l'imprimante susceptible de remplacer la 1500W aujourd'hui ?
Merci.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le décembre 26, 2018, 10:32:58
Je débute avec QTR et ne trouve pas cet utilitaire :(
Est-ce "Curve creation" dont il s'agit ?

Cadeau de Noël   ;) ;)

Lorsque tu installes QTR, tu as création de différents dossiers sur ton disque dur.
Celui qui nous intéresse est Eye-One.
L'utilitaire que tu cherches est là et s'appelle  QTR-Create-ICC.exe ou bien QTR-Create-ICC-RGB.exe.
J'avais mis un raccourci sur le bureau pour le retrouver facilement.

Bon courage
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: polohc le décembre 26, 2018, 15:38:06
Merci Autka :)
J'avais trouvé la solution ici : http://www.diallophotography.com/pdfs/QTRworkflow.pdf (http://www.diallophotography.com/pdfs/QTRworkflow.pdf)
J'ai téléchargé la "demo version of ProfileMaker Pro" que je pense utiliser avec ma sonde X-Rite DTP94 sur le fichier imprimé "21x4-random", j'espère que ça fonctionnera ;)
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: polohc le décembre 28, 2018, 10:29:14
Merci Autka :)
J'avais trouvé la solution ici : http://www.diallophotography.com/pdfs/QTRworkflow.pdf (http://www.diallophotography.com/pdfs/QTRworkflow.pdf)
J'ai téléchargé la "demo version of ProfileMaker Pro" que je pense utiliser avec ma sonde X-Rite DTP94 sur le fichier imprimé "21x4-random", j'espère que ça fonctionnera ;)
… ça ne fonctionne pas; la sonde DTP94 n'est pas reconnue par PMP :(

Mais j'ai trouvé une solution avec Datacolor PrintFixPro qui génère un fichier de mesures QTR, j'ai pu créer un profil ICC pour softproofing ! :)
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: desmocrash le novembre 30, 2019, 12:05:35
Bonjour à tous
je voudrais convertir une epson 7890 au procédé " Eboni-Variable-Tone " qqun a essayé cette formule?
Merci d'avance pour vos info.
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Mozar94 le décembre 01, 2019, 19:54:45
Bonjour... Quelle serait l'imprimante susceptible de remplacer la 1500W aujourd'hui ?
Merci.
Pas si simple de répondre à cette question. Il n'y a plus d'équivalent strict, je le crains. Il y a la XP-15000 qui, sur le papier, correspond exactement à ce qu'était la 1500 au niveau technologie d'impression, mais ce ne sont pas les même cartouches.
Sur le papier la P400 (qui est une R2000 améliorée) est une bonne candidate, mais il semble qu'il y ait dans la pratique quelques problèmes de mise en oeuvre. A tenter mais se renseigner avant sur les forums et mail lists habituels. Sinon, bien sûr, on peut toujours prendre une P600 (R3000). Mais c'est un gros investissement.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Verso92 le décembre 01, 2019, 20:00:18
Mais j'ai trouvé une solution avec Datacolor PrintFixPro qui génère un fichier de mesures QTR, j'ai pu créer un profil ICC pour softproofing ! :)

J'avais essayé, à l'époque, mais les résultats n'avaient pas été à la hauteur...
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: desmocrash le décembre 03, 2019, 11:28:13
Bonjour,
Est ce que qq'un peux me dire ou trouver du "Edwal LFN" facilement sans passer par les US? "trop de frais de port" pour faire ma base C6B
Merci
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: desmocrash le décembre 04, 2019, 19:32:49
Bonjour
Personne a une info ou me procurer le Edwal LFN.
Je ne trouve pas de boutique qui livre chez nous
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Seb Cst le décembre 04, 2019, 20:09:30
Bonjour
Personne a une info ou me procurer le Edwal LFN.
Je ne trouve pas de boutique qui livre chez nous

Le mieux serait que tu regardes la composition de ton agent mouillant et que tu cherches un substitut en vente en Europe.
A mon avis il ne doit pas y avoir de grosses différences avec les produits Ilford, Tetenal etc.

A part "Pense-Bete" sur ce forum, les utilisateurs d'encres carbones alternatives ne se bousculent pas.

Concernant ta demande à propos du noir Epson, j'ai testé les profils QTR "tons chauds": ce sont des profils utilisant uniquement le noir et les deux gris, la vérification des courbes en atteste.
Le résultat jaune-olivâtre laisse à penser qu'il s'agit bien d'encre carbone, ce qui n'aurait rien de surprenant. Mais bon, considère cette remarque comme assez pifométrique.
Titre: Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: desmocrash le décembre 04, 2019, 22:09:22
c'est ce que je me dis également je vais regarder la composition du flo de chez ilford
Merci d'avoir répondu
Titre: Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: Autka le décembre 07, 2019, 13:59:26
c'est ce que je me dis également je vais regarder la composition du flo de chez ilford
Merci d'avoir répondu

Tu n'as pas du tout lire les pages de ce fil. Il est vrai que 10 pages c'est plus long qu'un SMS, mais il me semble que tes questions on été traitées  vers le message #25
Titre: Re : Re : Re : Si on parlait encres carbones.
Posté par: desmocrash le décembre 08, 2019, 00:19:28
Tu n'as pas du tout lire les pages de ce fil. Il est vrai que 10 pages c'est plus long qu'un SMS, mais il me semble que tes questions on été traitées  vers le message #25
Merci
J'ai trouvé,
 je fais court les touche sont trop p'tite