Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com

[ Forum NATimages ] - => NAT'Images - Forum Photo Nature => Discussion démarrée par: LaRedac le janvier 23, 2017, 09:26:14

Titre: > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: LaRedac le janvier 23, 2017, 09:26:14
Le coup de gueule de David Wolberg ...  (http://www.chassimages.com/index.php/2017/01/23/image-du-jour-170123/)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: dim1983 le janvier 23, 2017, 09:38:06
On peut se demander si les concours ne sont pas responsables de ces trucages. On a vu des jurys très légers ces dernières années. je repense au loup qui saute la barrière, pris au flash, primé puis déclassé
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: dim1983 le janvier 23, 2017, 09:39:57
On voit aussi que certaines idées, excellentes au départ, sont pourries par ceux qui veulent les imiter mais ne savent pas faire.
Je pense aux caméras dans les nids.
Fait par un spécialiste c'est super, mais par un gros balourd qui pense à sauvegarder sa Goprop, c'est la cata.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le janvier 23, 2017, 09:48:05
Le sujet n'est hélas pas nouveau, mais il est toujours bon de remettre ces pratiques sous les projecteurs.

Tout comme dim1983 je pense que les concours sont en partie responsables de ces dérives conduisant à la réalisation  d'images spectaculaires à tout prix.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Ishibashi le janvier 23, 2017, 10:04:11
Des exemples concrets ?
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Ishibashi le janvier 23, 2017, 10:24:42
Le numérique a considérablement démocratisé (et parfois simplifié) la pratique animalière.

J'ai entendu encore récemment dans une conférence un photographe animalier qui s'étonnait devant des clichés magnifiques réalisés par des jeunes possédants du matériel haut de gamme (parce que nantis par leur parents), mais qui n'ont n'avaient aucune notion de ce que signifiait vitesse et diaphragme...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: franang le janvier 23, 2017, 12:04:34
la recherche du spectaculaire, la volonté de gagner a tout prix un concours et le sentiment de tous etre un peu Vincent Munier conduisent a des pratiques pas toujours respectueuses. Tous le monde a sa aprt de responsabilité : les concours qui cherchent toujours l image parfaite, les magazines qui souhaitent avoir L ARTICLE qui vendra, les forums qui veulent avoir les plus grands dans leurs participants. Il ne faut donc pas s 'etonner que des photographes lambda fassent n importe quoi. Par contre il faut expliquer leurs erreurs et condamner s'ils recommencent.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jdm le janvier 23, 2017, 12:16:03

 C'est vrai que c'est du déjà vu mais il est certain que dans ce domaine, il faut vraiment faire régulièrement une piqure de rappel...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Neosw le janvier 23, 2017, 12:21:23
Donc les photos si contre sont truquées ?  ???

Grenouille, rodéo, indonésie, plusieurs angle de prise de vue, tout y est...
http://vivredemain.fr/photos-rodeo-grenouille-scarabee/
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Osito le janvier 23, 2017, 16:54:20
Certes le sujet a déjà été débattu et comme le dit jeanbart il n'est pas inutile de remettre les faits sur le devant de la scène.
"jeunes possédants du matériel haut de gamme (parce que nantis par leur parents), mais qui n'ont n'avaient aucune notion de ce que signifiait vitesse et diaphragme..."
Est-ce ici important ? (En réduisant à l'excès, je n'ai pas besoin  de connaitre les performances du moteur de mon véhicule pour … ;-) ;)
De mon point de vue naturaliste et de formation scientifique, le plus important me semble plutôt de savoir - entre autres choses- ce que l'on peut ou ne doit pas faire pour approcher (et photographier) l'environnement, flore ou faune, auquel nous appartenons. Cela demande soit d'avoir fait les études idoines, soit au moins de se documenter afin de le respecter. Ce qui est évident pour certains est insignifiant pour d'autres (ex. distance minimale pour ne pas déranger au moment des couvaisons / apport de nourriture etc etc…; respect de l'environnement immédiat pour les végétaux -piétinement).
Je n'ai aucune certitude sur l'impact dans le cadre d'un concours; il faudrait questionner les jurys. :D Lecteur de CI depuis quasi ses origines je n'ai jamais lu GMC et ses collaborateurs pousser au sensationnel mais plutôt au respect (maitre mot) de la Nature.
MA
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Ishibashi le janvier 23, 2017, 18:34:51
Mon propos était un peu hors sujet, pensant peut-être à tort que les "vrais" photographes amoureux de la nature ne peuvent en être irrespectueux.
Vouloir truander ou faire souffrir un animal pour obtenir un cliché spectaculaire relève d'un comportement complètement anormal et amoral.
En tout cas je n'en ai jamais rencontré, pourvu que ça dure.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 23, 2017, 19:30:25
Le raccourci n'est-il pas un peu rapide?
Je vois une photo qui fait la première page, je m'achète le matériel qui va bien et je fais pareil?

Il faudrait aussi pouvoir détecter la bestiole et savoir l'approcher ou approcher son nid; savoir prendre la bonne lumière,ou régler ses flashs, installer la télécommande ou le piège optique, et patienter, patienter....
Est-ce vraiment à la portée du premier guignol venu, fût-il argenté? (le Guignol Argenté, qui mettrait son fric dans ce type de matériel et avec cette patience, pourrait être une espèce plutôt rare).
Ne serait-ce pas plutôt un pro/ semi pro de la photo en mal de publicité, car lui a la connaissance.

Il y a une autre approche qui ne va pas tarder à faire parler: les drones, qui devraient permettre à l'importe qui ayant repéré un nid, placé bien haut hors de portée, de s'en approcher sans trop de pb, mais à grand bruit.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: STB le janvier 24, 2017, 07:29:00
Donc les photos si contre sont truquées ?  ???

Grenouille, rodéo, indonésie, plusieurs angle de prise de vue, tout y est...
http://vivredemain.fr/photos-rodeo-grenouille-scarabee/

Excellent !
C'est trop con ces photos :D
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: stg le janvier 24, 2017, 09:23:42
Ca me donne une idée: mes enfants sont trop remuants, j'arrive jamais à les prendre en photo: je vais les passer au congélo.
Photographier une grenouille écartelée par des fils de nylon, il faut être vraiment pervers
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jdm le janvier 24, 2017, 09:33:00
 Chez moi le congélo, ça fonctionne bien avec mes gamins, tu en sorts les esquimaux, tu dis "statue" et il n'y en a plus un qui bouge !  ;D
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: franang le janvier 24, 2017, 10:03:16
Le raccourci n'est-il pas un peu rapide?
Je vois une photo qui fait la première page, je m'achète le matériel qui va bien et je fais pareil?

Il faudrait aussi pouvoir détecter la bestiole et savoir l'approcher ou approcher son nid; savoir prendre la bonne lumière,ou régler ses flashs, installer la télécommande ou le piège optique, et patienter, patienter....
Est-ce vraiment à la portée du premier guignol venu, fût-il argenté? (le Guignol Argenté, qui mettrait son fric dans ce type de matériel et avec cette patience, pourrait être une espèce plutôt rare).
Ne serait-ce pas plutôt un pro/ semi pro de la photo en mal de publicité, car lui a la connaissance.

Il y a une autre approche qui ne va pas tarder à faire parler: les drones, qui devraient permettre à l'importe qui ayant repéré un nid, placé bien haut hors de portée, de s'en approcher sans trop de pb, mais à grand bruit.

Le cas des drones risquent de poser de sérieux problèmes a l'avenir en effet. Et quid des drones qui vont se crasher pres de nids et terriers...(pollutions a venir)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Sim2Bas le janvier 24, 2017, 10:28:31
Quel que soit le type de photo, les trucages, modifications et autre astuces sont de plus en plus nombreux, de plus en plus faciles aussi.

Certains disent pourquoi pas...
certes on est un peu frustré de devoir passé des heures pour apprendre, pratiquer puis réussir à faire une photo correcte. On est souvent dégoutté que cette photo soit après comparé avec l'image de quelqu'un qui s'est pointé avec son appareil en mode P pour photographier des animaux attachés ou congelés, qui à pris une photo très médiocre avec son smartphone mais y à ajouté des reflets parfaits, à supprimé la moitié des personnes pour ajouter un avion et un millier de filtres etc...

Au fond quel est l'enjeux ? La destruction de la faune, on vous répondra que les grenouilles il y en a plein... La vérité ? On vous répondra que ca n'existe pas, surtout en photo...
L'enjeux c'est la survie de la photo pour ce qu'elle est, ce qu'elle est la seule capable de faire: un outil capable d’enregistrer un moment unique et authentique (que ce soit une photo animalière, de presse, de famille, de rue ou de concert...).

Ces pratiques sont simplement en train de faire disparaître la photo, si demain vous parveniez à photographier un moment fantastique... disons un gars volant au dessus des immeubles voilà ce qu'on vous dira: "C'est vu et revu, pas terrible, pas super net, on a vu mieux niveau artistique..."

Dans un monde ou les gens restent chez eux et pensent que la TV ou Facebook sont la représentation du "vrai" une photo authentique n'as plus beaucoup de chances d'intéresser mais c'est ce qui la rends encore plus précieuse à mes yeux.

Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 24, 2017, 12:44:26
les photos avec la grenouille et le coléo sont d'un mauvais goût! sur le site ils font passer cela comme un comportement "naturel"... très peu vraisemblable même si parfois https://www.youtube.com/watch?v=dwzFqMzT_Q0....
le problème est plus large. ayant à la fois un pied dans le monde ornitho et un autre dans celui des photographes animalier, oui il y a de plus en plus de problèmes/conflits. j'avais initié ce fil pour en parler: http://www.chassimages.com/forum/index.php/topic,227294.0.html
très récemment  une personne encode un butor sur une site d'observations, quelques belles photos publiées puis une meute de photographes/ornitho arrive (moi compris) , bcp de bruit mais rien de répréhensible car c'est sur un chemin libre d'accès. quelques photographes (qui n'ont pas fait le travail essentiel de prospection) décident de passer la barrière pour se rapprocher en se foutant complètement du fait que cela peut stresser/fatiguer/faire partir l'oiseau (sympa pour les autres observateurs...) seul l'obtention d'un meilleur cliché que les autres compte. oui, le milieu naturaliste râle...
en argentique les photographes animaliers étaient si rares que même s'il y avait dérangement, cela n'avait que peu de conséquences. les milieux naturels se sont raréfiés/dégradés et les dérangements augmentent....
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: pacmoab le janvier 24, 2017, 13:05:45
Sur le fond j'assimile ces pratiques à la même démarche que le dopage dans le sport.
Pour se mettre en avant certains individus n'ont aucun scrupule  :(
D'autant plus dommage ici que ce ne sont pas les tricheurs dont la vie en danger, mais celles des animaux  >:(
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 24, 2017, 13:38:33
Le raccourci n'est-il pas un peu rapide?
Je vois une photo qui fait la première page, je m'achète le matériel qui va bien et je fais pareil?

Il faudrait aussi pouvoir détecter la bestiole et savoir l'approcher ou approcher son nid; savoir prendre la bonne lumière,ou régler ses flashs, installer la télécommande ou le piège optique, et patienter, patienter....
Est-ce vraiment à la portée du premier guignol venu, fût-il argenté? (le Guignol Argenté, qui mettrait son fric dans ce type de matériel et avec cette patience, pourrait être une espèce plutôt rare).
Ne serait-ce pas plutôt un pro/ semi pro de la photo en mal de publicité, car lui a la connaissance.

Il y a une autre approche qui ne va pas tarder à faire parler: les drones, qui devraient permettre à l'importe qui ayant repéré un nid, placé bien haut hors de portée, de s'en approcher sans trop de pb, mais à grand bruit.

oui, il y a de plus en plus d'affûts payants 5* (confort et spectacle), résultats garantis, il faut juste payer! le précurseur et plus connu est bence Maté
http://www.chassimages.com/forum/index.php?topic=237697.0

il y a des personnes qui proclament s'intéresser à la nature et qui oseraient approcher un drone d'un nid? vous allez me dire que les chasseurs font dans un autre genre un peu pareil... ;)
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: madko le janvier 24, 2017, 14:06:48
La photographie animalière ne présente aucun intérêt. Les animaux se ressemblent tous,
et quand on a vu un lion, on les a tous vus. On ferait mieux d'arrêter les concours et de
laisser ces pauvres bêtes en paix. Il y a des défis plus excitants, d'ailleurs, comme de
photographier les SDF couchés sur les trottoirs par grand froid dans les villes. Comme
gibier à concours, rien ne vaut l'humain.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le janvier 24, 2017, 15:27:59
Tout ce qui peut faire valoir un égo est l'outil potentiel de la connerie.
Un appareil photo aussi, comme une crosse d’évêque ou une agrégation de Prof de math.
Rappelons que la connerie est un concept inventé par l'humain qui s'applique à l'ensemble de ces activités.

C'est bien que l'Auteur de ce coup de gueule vienne en remettre une couche, des fois qu'on oublie :)

Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jdm le janvier 24, 2017, 15:50:53
... les SDF couchés sur les trottoirs par grand froid dans les villes. Comme
gibier à concours, rien ne vaut l'humain.

 Même pas car tu peux aussi mettre en scène des concepts de voyeurisme malsains sous des prétextes humanistes ou valoriser des anorexies comme dans la mode ...

 Le souci est de ne pas tomber dans une intention malhonnête juste pour la construction d'une image toujours plus ultime, c'est finalement assez général...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 24, 2017, 15:56:00
Est-ce que cela signifie que ceux qui pratiquent MON activité doivent le faire iniquement en respectant obligatoirement les limite que J'AI décidé de m'appliquer, en fonction de MA morale, ou  de MES moyens ou de MES limites techniques, et dans le cadre que J'AI choisi?
On trouvera toujours 50 bonnes, voire très bonnes raisons pour justifier ses choix personnels.
Que celui qui après avoir pesté toute une journée contre des conditions contraires, n'a jamais pensé à coller un papillon au frigo, histoire de pouvoir le placer dans un cadre choisi et d'avoir les deux minutes nécessaires pour parfaire sa map et sa lumière, lève la main.

Ceux dont nous admirons les images sur CI utilisent bien des boites transparentes pour guider le vol d'insectes et des détecteurs de passage pour cliquer au bon moment, dans des positions et un cadre fabuleux, sont-ils si loin du cas présenté au dessus?
Loin de moi l'idée de les critiquer, mais j'ai du mal à voir où placer le curseur sauf dans des cas extrêmes.

Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 24, 2017, 16:31:01
en effet, difficile de savoir ou poser les curseurs,
pas "mon, j'ai, ma, mes" cela démontre  juste la nécessité de règles et/ou des sanctions.
par exemple souffrance animale (mais j'ai cru comprendre que contrairement à nos animaux de compagnie, la faune sauvage ne souffrait pas). interdiction de publier des photos au nid (pourquoi pas sur CI, cela se fait sur d'autres site?, appel a la rédac) lors de concours obligation légende indiquant les conditions de pdv et déclassement en cas de mensonge. etc.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 24, 2017, 16:49:11
Alors, je n'ai plus le droit de photographier les palombes qui viennent nicher sur ma terrasse, à 1m du sol, dans un bac, et en sont même plus effrayées par le chat?
Bon, si c'est comme çà, je vais m'en faire un salmis.
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: madko le janvier 24, 2017, 16:49:24
Même pas car tu peux aussi mettre en scène des concepts de voyeurisme malsains sous des prétextes humanistes ou valoriser des anorexies comme dans la mode ...

 Le souci est de ne pas tomber dans une intention malhonnête juste pour la construction d'une image toujours plus ultime, c'est finalement assez général...

Dans la rue l'ultime est souvent à portée de main. Avec un peu de chance, on peut tomber sur un clochard bleu
de froid, et avec une BDB bien réglée, ça peut le faire dans un concours de couleur locale.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jdm le janvier 24, 2017, 17:12:53

 mais j'ai du mal à voir où placer le curseur sauf dans des cas extrêmes.


 Au moins tu auras fait la question et la réponse!  ;D
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le janvier 24, 2017, 18:19:50

Que celui qui après avoir pesté toute une journée contre des conditions contraires, n'a jamais pensé à coller un papillon au frigo, histoire de pouvoir le placer dans un cadre choisi et d'avoir les deux minutes nécessaires pour parfaire sa map et sa lumière, lève la main.


Je lève la main bordel, c'est totalement con !
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: madko le janvier 24, 2017, 18:46:13
Je lève la main bordel, c'est totalement con !


Ne dis pas ça, malheureux ! C'est ce qu'il fait quand il veut tirer le portrait de son chat.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 24, 2017, 19:37:27
 :D :D :D :D :D
Avec sa fourrure, il ne craint rien.  ;)
Allons, un peu d'autocritique, SVP.
Nous sommes tous parfaits, mais à nos heures.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le janvier 24, 2017, 20:07:26
C'est pas une question de perfection, je suis tout plein de délicieuses perversions  ;D
Mais, franchement, je me vois pas foutre un truc au congelo ou zigouiller quoi que ce soit pour le prendre plus facilement en photo.
C'est débile et je serais infoutu de faire quoi que ce soit de l'image qui me rappellerait ma tricherie plus que le sujet.
Je suis pas intégriste hein, c'est mon curseur à moi et j'aurais bien du mal à affirmer que ma vie quotidienne est exempte d'impacts divers et variés en commençant par mon job.
Pour en revenir au coup de gueule à l’initiative de ce fil aucune des dérives qu'il dénonce (ou des mauvaises idées qu'il donne) ne paraît défendable.

Je placerai différemment les curseurs pour un pro, entendu qu'il faut qu'il bouffe. Mais un amateur n'étant pas lié à la contingence alimentaire, ne peut être motivé que par sa connerie (avec absolution possible pour la connerie vénielle).
Appâter, à la limite me paraît tolérable si c'est bien fait.
Avec un chat nourri aux croquettes bio par exemple, on peut décemment récompenser un goupil de sa pause gracieuse ;D  
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 24, 2017, 21:22:13
Les goupils n'ont pas besoin de poser pour se servir sur les chats imprudents. En même temps ils débarrassent nos campagnes des chats retournés à l'état sauvage. J'avais vu un film ou un goupil sautait un muret d'un jardin avec un pauvre matou noir et blanc pantelant dans la gueule.
Il faudrait leur apprendre à faire le distinguo.  ;)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: bitere le janvier 24, 2017, 22:45:29
Je n'ai jamais utilisé d'artifice (frigo ou autre) pour faire une photo.
Mais un jour j'ai publié une photo d'une mante religieuse qui en bouffait une autre.
J'ai reçu des mails d'insultes disant que j'avais "nourri" la plus grosse avec une plus jeune.

Impossible de me disculper. Et pourtant ça s'est passé dans mon jardin et je n'y étais pour rien.

J'ai vu la grosse mante s'approcher de la petite, le temps d'aller chercher mon appareil, la petite avait déjà morflé. J'ai pu m'approcher très près pour faire quelques vues avant qu'il ne restât quasi rien de la plus faible.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: clo-clo le janvier 24, 2017, 23:07:54
Moralité dans tous les cas l'essentiel  est d'avoir sa conscience tranquille .
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 24, 2017, 23:33:07
Les goupils n'ont pas besoin de poser pour se servir sur les chats imprudents. En même temps ils débarrassent nos campagnes des chats retournés à l'état sauvage. J'avais vu un film ou un goupil sautait un muret d'un jardin avec un pauvre matou noir et blanc pantelant dans la gueule.
Il faudrait leur apprendre à faire le distinguo.  ;)
moi j'ai vu un film ou un goupil citadin attendait patiemment que le chat parte avant de manger les restes dans sa gamelle...
dans votre film on voit le renard tuer le chat en bonne santé? une mauvaise/fausse réputation arrive si vite...
ps: et le pauvre râle sans tête, pantelant dans la gueule de votre chien? pas de larmichette?

vu ceci: http://www.fuchsratgeber.ch/f/g6.html
 
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le janvier 25, 2017, 06:54:13
S'agit d'un fil sur : "les pratiques inexcusables de certains photographes"
Faut ouvrir un aut'fil sur ; "les pratiques excusables de certains renards"
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: franang le janvier 25, 2017, 09:18:50
C'est pas une question de perfection, je suis tout plein de délicieuses perversions  ;D
Mais, franchement, je me vois pas foutre un truc au congelo ou zigouiller quoi que ce soit pour le prendre plus facilement en photo.
C'est débile et je serais infoutu de faire quoi que ce soit de l'image qui me rappellerait ma tricherie plus que le sujet

C est toute la difference entre une personne qui est dans la nature et saisit les instants magiques et celui qui utilise la nature pour obtenir ce qu'il désir. Deux philosophies diamétralement opposée. Beaucoup pestent après une sortie sans photo, j'en viens a me demander s'ils ont pris plaisir a être dehors et ont su ressentir quelque chose dans cette nature....
De nombreux photographes pros ont insisté sur la préparation d'une sortie, le repérage et avant tout le respect de la faune avant la photo même,  c'est tout à leur honneur
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: chymai le janvier 25, 2017, 09:59:45
Ce post va finir aux oubliettes... ;D!
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le janvier 25, 2017, 10:38:29
Ce post va finir aux oubliettes... ;D!
Avec Kochka qui fait de la provoc comme d'habitude et heneauol qui lui répond il y a de fortes chances pour que ce fil y termine.  ;D ;D ;D
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le janvier 25, 2017, 10:46:28
la recherche du spectaculaire, la volonté de gagner a tout prix un concours et le sentiment de tous etre un peu Vincent Munier conduisent a des pratiques pas toujours respectueuses. Tous le monde a sa aprt de responsabilité : les concours qui cherchent toujours l image parfaite, les magazines qui souhaitent avoir L ARTICLE qui vendra, les forums qui veulent avoir les plus grands dans leurs participants. Il ne faut donc pas s 'etonner que des photographes lambda fassent n importe quoi. Par contre il faut expliquer leurs erreurs et condamner s'ils recommencent.
Il ne suffit plus de faire une photo de Pygargue à queue blanche posé sur une branche pour figurer dans un concours, il faut en plus le prendre en vol et qu'il ait dans ses serres un brochet qui lui même choppe une écrevisse de Louisiane avec la belle lumière rasante du matin alors que passent en arrière plan un vol de Grues cendrées dans un soupçon de brume.  ;D
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Michel Denis-Huot le janvier 25, 2017, 12:56:44
Il ne suffit plus de faire une photo de Pygargue à queue blanche posé sur une branche pour figurer dans un concours, il faut en plus le prendre en vol et qu'il ait dans ses serres un brochet qui lui même choppe une écrevisse de Louisiane avec la belle lumière rasante du matin alors que passent en arrière plan un vol de Grues cendrées dans un soupçon de brume.  ;D
Bonjour,
Dans tout çà, il n'y a rien de bien neuf, faire mieux ou différent que les autres pour vendre (pas gagner des concours, çà ne sert pas à grand chose (sauf certains genre WWP)( sauf à satisfaire son égo))!
Lorsque je découpe un morceau de polystyrène pour faire flotter une feuille de nénuphar (avec le poids d'une grenouille (libre et pas congelé), que je coupe une fleur de nénuphar (de mon jardin) pour bien la poser, que j’épile une fleur rhododendron (de mon jardin), pour faire un peu calendrier de la poste!) que je passe quelques heures à attendre qu'une grenouille vienne se poser a l'endroit adhoc, avec un verre de bourbon et quelques clopes, c'est casher ou pas!
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: franang le janvier 25, 2017, 13:48:04
Oui enfin entre couper 2 feuilles sur une fleur et congeler une bestiole, voir l'attacher a un fil il y a une toute petite différence non ?  ;)
Je vois bien le rhino attaché avec un fil, votre épouse avec un bombe de gaz cryogenisant près a dégainer dès que la bete à la pose qu'il faut et vous a attendre patiemment derriere l'objo. Comme au début de la photo animalier : on dégomme l'animal et ensuite on lui fait prendre la pose qu'on souhaite, et accessoirement on revend sa peau apres  ;D
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jdm le janvier 25, 2017, 13:49:40
 Ça dépend surtout du Bourbon...
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le janvier 25, 2017, 13:55:46
Bonjour,
Dans tout çà, il n'y a rien de bien neuf, faire mieux ou différent que les autres pour vendre (pas gagner des concours, çà ne sert pas à grand chose (sauf certains genre WWP)( sauf à satisfaire son égo))!
Lorsque je découpe un morceau de polystyrène pour faire flotter une feuille de nénuphar (avec le poids d'une grenouille (libre et pas congelé), que je coupe une fleur de nénuphar (de mon jardin) pour bien la poser, que j’épile une fleur rhododendron (de mon jardin), pour faire un peu calendrier de la poste!) que je passe quelques heures à attendre qu'une grenouille vienne se poser a l'endroit adhoc, avec un verre de bourbon et quelques clopes, c'est casher ou pas!

Ca dépend s'il y a ou pas une grenouille dans un panier avec une montagne enneigée en arrière plan.

Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: franang le janvier 25, 2017, 14:35:47
et attention au nombre de bourbon bu, car au final on fini par mettre la grenouille dans le verre, boire le tout et faire des photos en affut de la bouteille de bourbon  ;D
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 25, 2017, 18:29:04
oui, il y a de plus en plus d'affûts payants 5* (confort et spectacle), résultats garantis, il faut juste payer! le précurseur et plus connu est bence Maté
http://www.chassimages.com/forum/index.php?topic=237697.0

il y a des personnes qui proclament s'intéresser à la nature et qui oseraient approcher un drone d'un nid? vous allez me dire que les chasseurs font dans un autre genre un peu pareil... ;)

Oh que oui!
On peut s'intéresser à la nature de tant de manières différentes.
Et les chasseurs évitent de chasser au nid. Ce n'est pas la bonne période , car il y a trop peu de chair sur si peu d'os.  On ne mange pas son blé en herbe
 ;)
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 25, 2017, 18:40:20
Il ne suffit plus de faire une photo de Pygargue à queue blanche posé sur une branche pour figurer dans un concours, il faut en plus le prendre en vol et qu'il ait dans ses serres un brochet qui lui même choppe une écrevisse de Louisiane avec la belle lumière rasante du matin alors que passent en arrière plan un vol de Grues cendrées dans un soupçon de brume.  ;D
 
Pas besoin de provoquer JB.  Aucun besoin, quant il suffit d 'être tant soit peu cohérent face à un certain angélisme.
Mais mon copain Hénau est habitué à ce qu'on remette de temps en temps les pieds sur terre.

Pour les mouettes chassant au pélican (Absolument authentique !), je n'ai fait que des films. Pas de photos, par manque de télé objectif.
Il faut voir le pélican plonger du ciel dans une lagune mexicaine et à peine ressorti de l'eau, la mouette est déjà posée sur sa tête, lui donnant de violents coups de bec pour tenter de récupérer le poisson.
Quelle attitude avoir face aux mouettes qui chassent quelle que soit la période de l'année?
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 25, 2017, 18:47:24
Bonjour,
Dans tout çà, il n'y a rien de bien neuf, faire mieux ou différent que les autres pour vendre (pas gagner des concours, çà ne sert pas à grand chose (sauf certains genre WWP)( sauf à satisfaire son égo))!
Lorsque je découpe un morceau de polystyrène pour faire flotter une feuille de nénuphar (avec le poids d'une grenouille (libre et pas congelé), que je coupe une fleur de nénuphar (de mon jardin) pour bien la poser, que j’épile une fleur rhododendron (de mon jardin), pour faire un peu calendrier de la poste!) que je passe quelques heures à attendre qu'une grenouille vienne se poser a l'endroit adhoc, avec un verre de bourbon et quelques clopes, c'est casher ou pas!

Si tu vais cela dans ton jardin, nos seulement une grenouille, mais un piaf pourrait se poser dessus sans trafiquer quoi que ce soit.
Mais je suis d'accord pour le Bourbon ou un Lamphroaig bien fumé
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: bitere le janvier 25, 2017, 19:41:24
Les mouettes sont vraiment chiantes, m'a dit le pélican.
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 26, 2017, 12:20:27

Oh que oui!
On peut s'intéresser à la nature de tant de manières différentes.
Et les chasseurs évitent de chasser au nid. Ce n'est pas la bonne période , car il y a trop peu de chair sur si peu d'os.  On ne mange pas son blé en herbe
 ;)


allez dire cela aux Maltais (et autres défenseurs des traditions) , ils font pire...avant la nidification!
https://protectiondesoiseaux.be/index.php/2016/02/19/les-maltais-choisissent-de-poursuivre-la-chasse-aux-especes-migratrices-see-more-at-httpprotectiondesoiseaux-beles-maltais-choisissent-de-poursuivre-la-chasse-aux-especes-migratric/

sur une caille/ortolan/pinson, etc, il y a bcp de chair?

ps: pas "son" blé, notre blé commun. ;)
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Michel Denis-Huot le janvier 26, 2017, 12:38:49
Si tu vais cela dans ton jardin, nos seulement une grenouille, mais un piaf pourrait se poser dessus sans trafiquer quoi que ce soit.
Mais je suis d'accord pour le Bourbon ou un Lamphroaig bien fumé
Bonjour,
Des Pistia dans le jardin, j'ai:

Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Michel Denis-Huot le janvier 26, 2017, 12:40:21
Mais ces c.. d'hippos viennent foutre le b...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Michel Denis-Huot le janvier 26, 2017, 12:41:41
Et puis, j'ai trop envie de les engeuler! ;)
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Michel Denis-Huot le janvier 26, 2017, 12:43:25
Si tu vais cela dans ton jardin, nos seulement une grenouille, mais un piaf pourrait se poser dessus sans trafiquer quoi que ce soit.
Mais je suis d'accord pour le Bourbon ou un Lamphroaig bien fumé
Un Lagavulin, çà le fait aussi!
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: madko le janvier 26, 2017, 12:52:06
Si tu vais cela dans ton jardin, nos seulement une grenouille, mais un piaf pourrait se poser dessus sans trafiquer quoi que ce soit.
Mais je suis d'accord pour le Bourbon ou un Lamphroaig bien fumé

Déjà du mal à lire l'étiquette ? Ou tu t'es fait refiler une contrefaçon ?
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 26, 2017, 15:07:14
Tu sais après quelques gorgées, on n'est plus à une lettre près.  ;)
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 26, 2017, 15:16:33
allez dire cela aux Maltais (et autres défenseurs des traditions) , ils font pire...avant la nidification!
https://protectiondesoiseaux.be/index.php/2016/02/19/les-maltais-choisissent-de-poursuivre-la-chasse-aux-especes-migratrices-see-more-at-httpprotectiondesoiseaux-beles-maltais-choisissent-de-poursuivre-la-chasse-aux-especes-migratric/

sur une caille/ortolan/pinson, etc, il y a bcp de chair?

ps: pas "son" blé, notre blé commun. ;)


Une caille? C'est sacrément bon, avec des raisins et des giroles.
Nous en avons fait de superbes plats. J'aurais dû en faire des photos pour toi.
C'est parce que tu n'en a pas mangé de bonnes, bien sauvages, avec du goût, pas des mini poulets d'élevage.
Une amie écolo et secrétaire d'un ministre du même nom, ne crachait jamais dessus.
Mais si tu confond la taille d'une caille et avec celle d'un ortolan, c'est que tu ne les a pas bien observés. On peut farcir l'un avec l'autre
Manger un Ortalan? Il faudrait être pas mal taré comme un ancien président pour cela. Mais quant l'exemple vient de haut...
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 26, 2017, 15:17:15
Les mouettes sont vraiment chiantes, m'a dit le pélican.

Bien saisi.
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 26, 2017, 15:22:17
Bonjour,
Des Pistia dans le jardin, j'ai:

Je vais chicaner ;)
C'est pô la même couleur, mais c'est une belle image.
Dans "mon" coin de rivière/marais, il n'y avait pas d'hypo, mais des bestioles pas tellement plus sympathiques quoique moins expansives.
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: franang le janvier 26, 2017, 15:38:00
Bonjour,
Des Pistia dans le jardin, j'ai:

superbe !
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 26, 2017, 16:17:24
Un Lagavulin, çà le fait aussi!
Quoique le Balvenie 12 ans, triple cast, ne soit pas dégueu du tout, avec son mélange de Jérez doux et de Bourbon.
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Michel Denis-Huot le janvier 26, 2017, 16:31:37
Quoique le Balvenie 12 ans, triple cast, ne soit pas dégueu du tout, avec son mélange de Jérez doux et de Bourbon.
Comme quoi, on arrive à être d'accord! ;) ;)
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 26, 2017, 18:05:25

Une caille? C'est sacrément bon, avec des raisins et des giroles.
Nous en avons fait de superbes plats. J'aurais dû en faire des photos pour toi.
C'est parce que tu n'en a pas mangé de bonnes, bien sauvages, avec du goût, pas des mini poulets d'élevage.
Une amie écolo et secrétaire d'un ministre du même nom, ne crachait jamais dessus.
Mais si tu confond la taille d'une caille et avec celle d'un ortolan, c'est que tu ne les a pas bien observés. On peut farcir l'un avec l'autre
Manger un Ortalan? Il faudrait être pas mal taré comme un ancien président pour cela. Mais quant l'exemple vient de haut...

que cela soit bon ou procure du plaisir, ce n'est pas la question, c'est juste de la provoc! ce qui m'intéresse c'est de savoir si c'est juste, respectueux des autres et du bien commun,  éthique, responsable, etc.
c'est si facile de balancer des contres-vérités, de ridiculiser ou jeter le discrédit son adversaire, de le traiter d'intégriste barbu, de tout prendre à la rigolade, de minimiser ou dire "ya pire ailleurs: une grenouille agrafée sur une planche pour qu'elle prenne la pose c'est rien comparé aux milliers d'autres qui agonisent les pattes coupées aux bords des pièces d'eau"
je trouve important qu'il y ai encore des gens capable d'être révoltés et de pousser des coups de gueule (comme l'initiateur de ce fil), sans eux, c'est le désespoir d'avoir un jour peut-être un monde meilleur

vu ceci qui a fait le buzz https://www.youtube.com/watch?v=qUbnPVQe8pI un genre de photographie animalière peu ragoutante, une faune bien dominée/canalisée comme vous l'aimez. on peut dire c'est rien qu'un tigre, en rigoler, dire que c'est la tradition, qu'il faut être tolérant, que cette bête ne souffre pas et que c'est de l'anthropomorphisme, etc. moi je trouve cela juste triste et moche...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 26, 2017, 18:41:53
Non, j'essaye seulement de remettre les choses en perspective, face aux exagérations et aux amalgames trop faciles
On peut récolter intelligemment en sauvegardant tout ce qui est nécessaire pour les récoltes suivantes. Tout comme on peut faire de belles photos sans détruire les nids, ni l'environnement.
Est-ce si difficile à admettre?
Ce qui détruit la nature, c'est l'augmentation de la population et la volonté logique des nouveaux arrivants d'avoir accès à la vie moderne, tout en se multipliant sans cesse, progrès de la médecine aidant.
La fin est facile à prévoir.
Ce n'est pas la chasse règlementée qui détruit la faune africaine ou de l'Amazone, mais la déforestation et l'augmentation de surfaces cultivées pour nourrir une population toujours croissante, les bracos trop nombreux à être poussés par la faim, les marchands d'ivoire ou de bois.
Ce n'est pas la chasse humaine qui détruit les tigres en Inde, mais la réduction de leur espace de chasse par l'augmentation de la population multipliée par 10 en un siècle.
En Europe ce sont les méthodes de cultures nécessaires pour alimenter la population qui détruisent la faune et la flore, abeilles comprises.
Alors se polariser toujours sur faut pas tuer les bébêtes, c'est se leurrer en se trompant et de cibles et se donner bonne conscience à bon compte.
Ce que des millénaires n'ont pu faire, les progrès de la médecine, non compensés par un contrôle de la population, le fera en moins de deux siècles.
Alors la question de savoir si c'est juste ou pas, ne se pose plus en ces termes, mais en termes de survie.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le janvier 26, 2017, 19:59:27
Ca c'est la fable habituelle que tu racontes en boucle ici depuis des lustres, qui n'a jamais convaincu personne.
Pourtant bon nombre d'espèces ont disparu d'Europe par le simple fait des armes à feu, sans que cela ne fasse débat dans aucun cercle, à une époque où la densité de population était bien plus faible qu'aujourd'hui.
On peut en faire la liste, y ajouter celles actuellement au seuil critique et encore chassées, que tu serviras toujours le même refrain.
Il y a encore des zones même en Europe où les densités de population sont aujourd'hui très faibles, parfois plus faibles qu'au début du siècle du fait de l'exode rural.
Et sur des zones très urbanisées, il y a aussi de la faune sauvage.
A 9km à vol d'oiseau du centre de la seconde zone urbaine de France: sangliers, chevreuils, buses variables, faisans, plus tous les oiseaux communs (pivert, pic épeiche, geai, pinson, chardonneret, pies, grives, rouge gorges, mésanges, mésanges huppées), écureuils...
Et j'en oublie.
Tout ça par le simple fait d'un espèce vert avec divers essences d'arbres, et un bois "primaire" en bordure.
Pas encore vu de renards ou de blaireaux mais je travaille la journée.
A vrai dire, je crois que j'ai pu observé bien plus d'espèces dans une zone très urbanisée que dans des zones très peu urbanisés, voir pas du tout.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 26, 2017, 21:02:07
Et c'est reparti pour un tour .
Rassure-moi, les sangliers et chevreuils sont bien chassés et se multiplient pourtant, preuve que la chasse gérée ne les a pas fait disparaitre, bien au contraire, mais qu'ils se sont adapté à notre mode d'agriculture. Ah, oui, j'oubliais, il ne faut pas manger les chevreuils, ni les sangliers, mais pourquoi donc puisqu'ils se multiplient? 
Parce que?
Ah bon d'accord, parce que.
Pourtant tu sais bien que les renards viennent manger dans les poubelles de notre ville, que le bois d'où ils viennent est à 600m de mon immeuble, Tu sais aussi que les palombes viennent nicher dans mes bacs . Par contre tu sais également que les moineaux ont disparu des villes, mais pas parce qu'ils étaient chassés que je sache. Alors pourquoi?
Tu sembles hélas confondre urbanisation et extension des zones cultivées. pourtant dans le monde, il n'y a jamais eu autant de terres défrichées et cultivées et jamais eu autant de villes aussi tentaculaires.
Je ne cherche jamais à te convaincre, mais à te faire réaliser à quel point, ta vision parcellaire est orientée par ta conception du monde, à quel point elle est inadaptée à la compréhension de l'évolution de notre terre, donc à toute solution qui pourrait être autre chose que pisser dans un violon.
Mais j'ai bien l'impression que pour ce qui est de t'ouvrir les yeux sur le monde, moi aussi je pisse dans un violon.  ;)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le janvier 26, 2017, 22:09:24
Ca oui pour pisser tu pisses.
Tout le problème de ta réthorique, c'est que c'est basé sur ta croyance dans un truc figé que tu ressers à toutes les sauces.
La preuve, c'est que tu embrailles tout de suite sur ton refrain du bon chasseur.
Les sangliers et les chevreuils n'ont pas grande importance à mes yeux. C'est de la cible préfabriquée pour chasseurs en quête de divertissement dominical.
Quand tu dis qu'il n'y a jamais eu autant de terres défrichées, à l'échelle mondiale, oui parce que tout un tas de raisons.
Au niveau français, eh bien la forêt s'étend et ça c'est actuel, factuel et confirmé.
Ouvrir les yeux sur quelque chose, si ça consiste à vouloir avoir raison derrière un écran d'ordinateur, alors forcément ça revient à pisser dans un violon.
Comment dire?
Je n'ai aucune vision parcellaire. Je passe beaucoup plus de temps à observer des phénomènes à l'oeuvre à l'heure actuelle qu'à remplir des pages sur le net.
Il y a tout juste un mois, j'ai été si proche d'un de tes pires ennemis que j'ai pu vérifié par moi-même que c'est un grand timide.
Quand tu écris ça:
Ce qui détruit la nature, c'est l'augmentation de la population et la volonté logique des nouveaux arrivants d'avoir accès à la vie moderne, tout en se multipliant sans cesse, progrès de la médecine aidant.
Eh bien je dis qu'un certain nombre d'espèces ont disparu ou failli disparaître à une époque où tous les facteurs que tu invoques n'avaient pas cours.
A ça, tu n'as jamais répondu, tu ne réponds toujours pas et tu ne souhaites pas répondre.
Et aujourd'hui, ils se portent bien mieux que ce que tu prétends car tu veux à toute blinde fourguer ton dogme d'une nature matraquée par l'humain, comme phénomène inexorable contre lequel on ne peut rien. Et à lire tes propos sur "les protecteurs de la nature", on comprend pourquoi.
Sur ce, ce n'est pas le thème de ce fil et comme tu occulteras toujours le fait que beaucoup d'espèces ont failli disparaître à cause de la chasse, ou de la pêche d'ailleurs, ça sera toujours cette histoire du bon chasseur.
Tu pourras sortir tous les arguments que tu veux, tu ne pourras jamais nier que les bouquetins, les gypaètes, les chamois, les aigles royaux et d'autres espèces qui ne représentent aucun réel danger pour l'homme ont été chassées et pourchassées et ont failli disparaître à une période où toutes les causes anthropiques que tu invoques n'avaient pas cours.
Et qu'aujourd'hui malgré toutes les causes anthropiques que tu invoques hors la chasse (sachant qu'il y a des tirs sur ces espèces), ils se portent bien mieux que par le passé.
Et qu'on a même un retour naturel d'espèces sans que toutes les causes anthropiques que tu invoques n'enrayent la progression.
Pour exemple, soupçon de présence du loup en région parisienne.
Et ça, c'est un fait.
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: JCCU le janvier 26, 2017, 22:12:46
.... ce qui m'intéresse c'est de savoir si c'est juste, respectueux des autres .....

Non Quand il écrit "Nous en avons fait de superbes plats. J'aurais dû en faire des photos pour toi." , ce n'est ni juste ni respectueux des autres. Il aurait du inviter tout le forum à partager sa caille. Ca aurait été plus juste :D :D :D :D :D :D :D :D
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le janvier 26, 2017, 22:13:41
Et pour les moineaux, ils disparaissent des beaux quartiers trop propres pour qu'ils trouvent à s'alimenter correctement.
Dans mon quartier, ils se portent bien.
Une étude très sérieuse l'a démontrée.
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photogra
Posté par: kochka le janvier 26, 2017, 22:19:43
Non Quand il écrit "Nous en avons fait de superbes plats. J'aurais dû en faire des photos pour toi." , ce n'est ni juste ni respectueux des autres. Il aurait du inviter tout le forum à partager sa caille. Ca aurait été plus juste :D :D :D :D :D :D :D :D

Toutàfé.
 Les vraies cailles sauvages, aux giroles et aux raisins, j'en ai encore l'eau à la bouche.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 26, 2017, 22:31:42
Et pour les moineaux, ils disparaissent des beaux quartiers trop propres pour qu'ils trouvent à s'alimenter correctement.
Dans mon quartier, ils se portent bien.
Une étude très sérieuse l'a démontrée.

Allez, le premier site venu.  

Pourquoi les moineaux disparaissent-ils de nos villes ? Une étude est menée à Niort

Vous l'avez peut-être remarqué, les moineaux sont de plus en plus rares  en ville. En Grande-Bretagne, le moineau domestique, le plus courant, est même classé parmi les espèces menacées. Une étude du CNRS est en cours à Niort depuis plus d'un an pour comprendre les causes de cette disparition.

    Par Christine Hinckel Publié le 27/03/2014 à 11:07

288
Un moineau domestique © Maxppp

© Maxppp Un moineau domestique
288
L'étude est menée par Frédéric Angelier, François Brischoux et Alizée Meillère du Centre d'Etudes Biologiques du CNRS de Chizé. Les scientifiques ont posé des nichoirs dans plusieurs écoles de la ville, mais ces derniers restent souvent désespérement vides, signe de l'absence des moineaux.
Le phénomène est constaté depuis une dizaine d'années environ. Alors pourquoi ?
Les chercheurs avancent plusieurs hypothèses.

    L'architecture moderne avec des plans lisses qui laisse peu de possibilités de nidification
    La multiplication des ondes électro-magnétiques
    La pollution locale, bien entendu
    Le manque d'insectes en milieu urbain et donc le manque de nourritures protéinées pour les moineaux ce qui aurait des conséquences négatives sur leur reproduction.


Parce que l'architecture des villes a changé?
Peut-être?
Encore que les pies, les palombes et les faucons trouvent et les petits insectivores, où nicher chez nous. mais pas les piafs?
Mais dans les campagnes, pourquoi ont-ils disparu également?
Il y a trente ans (je sais c'est vieux) dans notre cambrousse, il y en avait des centaines. Quinze ans après plus rien.
Pourquoi?
La ferme était toujours là, mais ils ne nichaient plus sous les toits. Plus un seul alors que chaque année je sortais une brouette de paille du grenier, après la saison des nids.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le janvier 26, 2017, 22:44:28
Tu sais le monde est vaste. Il n'y a pas que ta ferme.
Je sais ben que c'est ta seule véritable source, mais moi aussi j'ai grandi dans une ferme. Et on en avait deux ou trois si on prend la famille élargie.
C'est pas pour ça que j'en fais une généralité.
Et moi aussi la première étude venue:
http://www.zoom-nature.fr/le-moineau-domestique-exclu-des-beaux-quartiers/ (http://www.zoom-nature.fr/le-moineau-domestique-exclu-des-beaux-quartiers/)
https://lejournal.cnrs.fr/articles/les-moineaux-des-villes-en-peril (https://lejournal.cnrs.fr/articles/les-moineaux-des-villes-en-peril)
Les causes sont multiples, pas seulement liés à ce que tu crois avoir trouvé et que tu assènes comme vérité unique.
Et ils résistent mieux dans les quartiers défavorisés.
Et un facteur important: le plus grand prédateur de France met en péril bon nombre de petits oiseaux, à tel point que certaines espèces en danger.
Et comme à ton habitude, te voilà à déformer le propos. J'ai juste dit qu'ils disparaissaient des beaux quartiers trop propres, rien de plus.
Non mais!
Et tu éludes toujours le fait que des espèces ont disparu alors que les causes anthropiques que tu invoques n'étaient pas en cause, mais bien du fait de l'usage des armes à feu.
Alors tu te caches derrière les moineaux. Et après tu prétends remettre les choses à plat.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le janvier 26, 2017, 23:03:49
Il vous faut toujours un fil à fusiller pour ergoter sur des problèmes insolubles.
Je ne met en cause ni vos opinions, ni vos personnes :) :), juste le fait qu'à terme c'est tout ce fil qui partira à la poubelle et la problématique originelle qu'il pause disparaîtra avec.
C'est dommage, non ?
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le janvier 27, 2017, 07:57:00
Y'en a ras le bol de lire toujours cette même soupe.
Il y a une charte qui stipule: pas de chasse sur CI.
Si la charte était appliquée, cela n'aurait pas lieu. Point
Pendant quelques temps, il ne s'est rien passé mais là, c'est trop.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Nemrod63 le janvier 27, 2017, 08:33:06
il est vrai qu'olivier est un maître pour faire dériver un fil vers ce sujet qui l'obsède ! et comme Kochka n'attend que cela, on repart à chaque fois sur l'éternelle ritournelle  ::) qui tourne vite au burlesque...
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: RR NIKON le janvier 27, 2017, 08:47:31
Y'en a ras le bol de lire toujours cette même soupe.
Il y a une charte qui stipule: pas de chasse sur CI.
Si la charte était appliquée, cela n'aurait pas lieu. Point
Pendant quelques temps, il ne s'est rien passé mais là, c'est trop.


Exact, sous couvert "d'humour provocateur" assez discutable, ce sont toujours les mêmes pseudos qui endorment le forum sur le sujet, ce faisant ils militent insidieusement pour la justification de la chasse. La chasse est responsable de la disparition directe d'un grand nombre d'espèces sur des territoires donnés, c'est indiscutable et tout baratin allant dans le sens contraire n'est que pure intoxication.
Le bon chasseur c'est celui qui flingue un maximun d'animaux, il n'y a rien d'autre à rajouter: d'ailleurs il suffit de voir comment s'extasient ces gros beaufs sur les images de tableaux de chasse, un pied sur le cerf que l'on vient flinguer "courageusement", une vue sur le coffre du pik-up ( ou de la 4L...) plein à craquer de sangliers, ou en tenant à la main une ribambelle de canards enfilés par le cou sur un porte-gibier !
la chasse c'est çà et rien d'autre : des flingueurs qui en ont à se prouver...
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Crinquet80 le janvier 27, 2017, 08:49:30
il est vrai qu'olivier est un maître pour faire dériver un fil vers ce sujet qui l'obsède ! et comme Kochka n'attend que cela, on repart à chaque fois sur l'éternelle ritournelle  ::) qui tourne vite au burlesque...

Pas grave , cela fait du trafic pour le forum et cela occupe les vieux désœuvrés qui ne se rappellent plus de ce qu'ils ont écrit ici , hier , le mois dernier , l'année passée ....  ;D
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: vulpes le janvier 27, 2017, 11:11:54
Il vous faut toujours un fil à fusiller pour ergoter sur des problèmes insolubles.
Je ne met en cause ni vos opinions, ni vos personnes :) :), juste le fait qu'à terme c'est tout ce fil qui partira à la poubelle et la problématique originelle qu'il pause disparaîtra avec.
C'est dommage, non ?


Non !  ;D Quand on connait un peu le "fonctionnement" de ce forum (et de quelques-uns de ses forumeurs), c'était un peu couru d'avance  ;). Après, la modération peut très bien décider de supprimer les posts qui ne respectent ni la charte ni le sujet.

C'est devenu comme ça dans presque toutes les sections du forum : quand on ne s'invective/se provoque/s'insulte pas avant le début de la 2ème page, c'est une exception. Sans parler des fils à ralllllllllllllooooooooooonnn nnnnnnnnggggggggggge  :D mais c'est un autre sujet.

Et que dire des zozos (on peut remplacer le "z" par une autre lettre  :) ) qui ont un avis (souvent à côté du sujet) sur tout et tout le temps ...

Après, c'est aussi un peu comme ça dans la "vraie vie", hélas. Ce qui nous ramène au sujet du fil : des photographes irrespectueux* (de la nature et des autres) et/ou tricheurs*, ce n'est pas un scoop. Pas plus qu'il ne serait surprenant de découvrir des hommes/femmes politiques menteurs(euses), des banquiers fraudeurs*, des notaires véreux*, des contribuables filous* ...

* la grande majorité ne le sont pas

PS1 : j'ai déposé ma bile, mon avis ne vaut pas plus que d'autres
PS2 : la modération peut supprimer mon post, je n'y vois aucun inconvénient
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Sim2Bas le janvier 27, 2017, 11:17:46
Exact, sous couvert "d'humour provocateur" assez discutable, ce sont toujours les mêmes pseudos qui endorment le forum sur le sujet, ce faisant ils militent insidieusement pour la justification de la chasse. La chasse est responsable de la disparition directe d'un grand nombre d'espèces sur des territoires donnés, c'est indiscutable et tout baratin allant dans le sens contraire n'est que pure intoxication.
Le bon chasseur c'est celui qui flingue un maximun d'animaux, il n'y a rien d'autre à rajouter: d'ailleurs il suffit de voir comment s'extasient ces gros beaufs sur les images de tableaux de chasse, un pied sur le cerf que l'on vient flinguer "courageusement", une vue sur le coffre du pik-up ( ou de la 4L...) plein à craquer de sangliers, ou en tenant à la main une ribambelle de canards enfilés par le cou sur un porte-gibier !
la chasse c'est çà et rien d'autre : des flingueurs qui en ont à se prouver...

Je suis bien d'accord avec toi sur l'essentiel, mais il ne faut pas non plus jeter le bébé avec l'eau du bain... J'habite a Paris depuis plus de 20 ans maintenant mais j'ai passé mon enfance en milieu rural, en montagne et parmi les paysans (pas des exploitants agricoles, des paysans, des gens du pays avec des petites fermes dont la plupart ont maintenant disparu).
Pour eux la chasse faisait partie de la même logique que l'élevage, les champs de patates ou les ruches, une façon de subsister par la nature environnante. Ils avaient quelques vaches, quelques champs (en pentes et plein de cailloux), quelques poules, des lapins etc... et ils chassaient deux ou trois sangliers et peut-être un cervidé POUR LES MANGER quand ils en avaient l'occasion.

Après, je pense que le concept de la chasse "sportive" ou touristique les auraient fait autant rire que l'idée de la récolte de patate sportive... sans parler de lâcher des animaux d'élevage pour après jouer à les chasser... ou de faire des centaines (voir des milliers) de kilomètres pour tuer tel ou tel animal. Encore pire de tuer tout ton cheptel et ne plus rien avoir à bouffer l'année d'après !
Ca c'est bon pour ces cons de citadins...

Personnellement je ne vois pas ce qu'il y a de plus horrible à tuer un sanglier sauvage qu'a égorger un cochon d'élevage (dans mon souvenir la seconde option est nettement plus gore). Tu peut être végétarien, sur le fond j'ai rien à dire contre ca, mais la chasse (d’espèces courantes) n'est pas forcément un problème en elle même, en tout cas pas plus que l'élevage qui est nettement plus horrible et cause bien plus de dégâts à l'environnement.

Pour le sujet du fil, les gens qui sont prêt à faire n'importe quel dégâts pour faire une photo de m**** dont tout le monde se fout sont simplement des salopards...

Hélas ca ne se limite pas à la chasse ou la photo.
L’espèce humaine est la seule capable de générer des embouteillages. C'est à dire des situations ou pour une avantage immédiat minuscule ("gagner" quelques mètres, se retrouver planté au milieu du croisement et tout bloquer...) l'individu est prêt à causer n'importe quelle quantité de dégâts... qui à la fin lui causent à lui même plus de dommages que le petit avantage qu'il a gagné au départ (5 mètres contre 1h de plus dans les bouchons...).

Ca parait dingue quand on y pense, mais je peut vérifier ce comportement deux fois par jour en bas de chez moi (sans parler des nos politiciens). tant qu'on aura pas réussi à contrôler cette pulsion de connerie primitive en nous je vois mal l'avenir d'une humanité de 8 ou 10 milliards de doryphore.
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le janvier 27, 2017, 11:19:36
Encore que les pies, les palombes et les faucons trouvent et les petits insectivores, où nicher chez nous. mais pas les piafs?
Mais dans les campagnes, pourquoi ont-ils disparu également?
Il y a trente ans (je sais c'est vieux) dans notre cambrousse, il y en avait des centaines. Quinze ans après plus rien.
Pourquoi?
La ferme était toujours là, mais ils ne nichaient plus sous les toits. Plus un seul alors que chaque année je sortais une brouette de paille du grenier, après la saison des nids.
Les raisons sont pourtant simples, pas besoin d'être ingénieur en piafologie pour les citer quand on a été élevé à la campagne. Quelques unes en vrac:

- Remembrement dans les années 70 avec suppression des haies et des mares.
- Fongicides, herbicides et insecticides de plus en plus puissants réduisant les possibilités de se nourrir
- Généralisation des cache-moineaux sous les toitures.
- Disparition des granges au profit des hangars métalliques limitant ainsi les lieux de nidification.
- Disparition progressive des élevages dans des prés.
- Amélioration constante des machines servant aux récoltes laissant de moins en moins de graines dans les champs.
...
Après on voit des initiatives locales comme en Brenne où l'on recherche des volontaires pour replanter des haies.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le janvier 27, 2017, 11:26:48
Y'en a ras le bol de lire toujours cette même soupe.
Il y a une charte qui stipule: pas de chasse sur CI.
Si la charte était appliquée, cela n'aurait pas lieu. Point
Pendant quelques temps, il ne s'est rien passé mais là, c'est trop.

D'un autre coté il y a des choses plus grave qu'un fil qui dérive de son sujet initial. Et je pense que personne ici ne cautionne l'utilisation d'une grenouille morte remplie de fil de fer dans l'unique but de faire des images originales.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 27, 2017, 11:29:02
ok, j'arrête de parler du sujet tabou. pas facile pour moi, j'ai bcp de mal à ne pas réagir face à la mauvaise fois, l'injustice, l'égoïsme, l'incivisme,  la manipulation,  les contres vérités (je présume sciemment distillées) étalées sur un forum à la vue de tous.

je remarque que c'est toujours les mêmes techniques/arguments qui sont utilisées dès qu'une personne s'offusque d'un comportement/pratique et souhaite une réforme.
c'est pareil pour les dérives de la photo animalière...
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 27, 2017, 13:03:26
Je suis bien d'accord avec toi sur l'essentiel, mais il ne faut pas non plus jeter le bébé avec l'eau du bain... J'habite a Paris depuis plus de 20 ans maintenant mais j'ai passé mon enfance en milieu rural, en montagne et parmi les paysans (pas des exploitants agricoles, des paysans, des gens du pays avec des petites fermes dont la plupart ont maintenant disparu).
Pour eux la chasse faisait partie de la même logique que l'élevage, les champs de patates ou les ruches, une façon de subsister par la nature environnante. Ils avaient quelques vaches, quelques champs (en pentes et plein de cailloux), quelques poules, des lapins etc... et ils chassaient deux ou trois sangliers et peut-être un cervidé POUR LES MANGER quand ils en avaient l'occasion.

Après, je pense que le concept de la chasse "sportive" ou touristique les auraient fait autant rire que l'idée de la récolte de patate sportive... sans parler de lâcher des animaux d'élevage pour après jouer à les chasser... ou de faire des centaines (voir des milliers) de kilomètres pour tuer tel ou tel animal. Encore pire de tuer tout ton cheptel et ne plus rien avoir à bouffer l'année d'après !
Ca c'est bon pour ces cons de citadins...

Personnellement je ne vois pas ce qu'il y a de plus horrible à tuer un sanglier sauvage qu'a égorger un cochon d'élevage (dans mon souvenir la seconde option est nettement plus gore). Tu peut être végétarien, sur le fond j'ai rien à dire contre ca, mais la chasse (d’espèces courantes) n'est pas forcément un problème en elle même, en tout cas pas plus que l'élevage qui est nettement plus horrible et cause bien plus de dégâts à l'environnement.

Pour le sujet du fil, les gens qui sont prêt à faire n'importe quel dégâts pour faire une photo de m**** dont tout le monde se fout sont simplement des salopards...

Hélas ca ne se limite pas à la chasse ou la photo.
L’espèce humaine est la seule capable de générer des embouteillages. C'est à dire des situations ou pour une avantage immédiat minuscule ("gagner" quelques mètres, se retrouver planté au milieu du croisement et tout bloquer...) l'individu est prêt à causer n'importe quelle quantité de dégâts... qui à la fin lui causent à lui même plus de dommages que le petit avantage qu'il a gagné au départ (5 mètres contre 1h de plus dans les bouchons...).

Ca parait dingue quand on y pense, mais je peut vérifier ce comportement deux fois par jour en bas de chez moi (sans parler des nos politiciens). tant qu'on aura pas réussi à contrôler cette pulsion de connerie primitive en nous je vois mal l'avenir d'une humanité de 8 ou 10 milliards de doryphore.

c'est valable dans bcp de domaine, la photo animalière, la *****, etc. c'est malheureusement la nature humaine: moi, mes intérêts d'abord!
les adeptes du yapasdproblèmes vous diront que tout roule et qu'il faut juste compter sur l'autodiscipline et le civisme des gens...
si vous râlez, vous deviendrez bien vite un intégriste intolérant!
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: RR NIKON le janvier 27, 2017, 13:08:21
Je suis bien d'accord avec toi sur l'essentiel, mais il ne faut pas non plus jeter le bébé avec l'eau du bain... J'habite a Paris depuis plus de 20 ans maintenant mais j'ai passé mon enfance en milieu rural, en montagne et parmi les paysans (pas des exploitants agricoles, des paysans, des gens du pays avec des petites fermes dont la plupart ont maintenant disparu).
Pour eux la chasse faisait partie de la même logique que l'élevage, les champs de patates ou les ruches, une façon de subsister par la nature environnante. Ils avaient quelques vaches, quelques champs (en pentes et plein de cailloux), quelques poules, des lapins etc... et ils chassaient deux ou trois sangliers et peut-être un cervidé POUR LES MANGER quand ils en avaient l'occasion.

Après, je pense que le concept de la chasse "sportive" ou touristique les auraient fait autant rire que l'idée de la récolte de patate sportive... sans parler de lâcher des animaux d'élevage pour après jouer à les chasser... ou de faire des centaines (voir des milliers) de kilomètres pour tuer tel ou tel animal. Encore pire de tuer tout ton cheptel et ne plus rien avoir à bouffer l'année d'après !
Ca c'est bon pour ces cons de citadins...
Personnellement je ne vois pas ce qu'il y a de plus horrible à tuer un sanglier sauvage qu'a égorger un cochon d'élevage (dans mon souvenir la seconde option est nettement plus gore). Tu peut être végétarien, sur le fond j'ai rien à dire contre ca, mais la chasse (d’espèces courantes) n'est pas forcément un problème en elle même, en tout cas pas plus que l'élevage qui est nettement plus horrible et cause bien plus de dégâts à l'environnement.

Pour le sujet du fil, les gens qui sont prêt à faire n'importe quel dégâts pour faire une photo de m**** dont tout le monde se fout sont simplement des salopards...

Hélas ca ne se limite pas à la chasse ou la photo.
L’espèce humaine est la seule capable de générer des embouteillages. C'est à dire des situations ou pour une avantage immédiat minuscule ("gagner" quelques mètres, se retrouver planté au milieu du croisement et tout bloquer...) l'individu est prêt à causer n'importe quelle quantité de dégâts... qui à la fin lui causent à lui même plus de dommages que le petit avantage qu'il a gagné au départ (5 mètres contre 1h de plus dans les bouchons...).

Ca parait dingue quand on y pense, mais je peut vérifier ce comportement deux fois par jour en bas de chez moi (sans parler des nos politiciens). tant qu'on aura pas réussi à contrôler cette pulsion de connerie primitive en nous je vois mal l'avenir d'une humanité de 8 ou 10 milliards de doryphore.
je n'ai pas grand chose à opposer à ce que tu viens d'écrire, c'est plein de bons sens,
mon propos n'avait pas d'autre but que de moucher ceux qui nous bassinent depuis des années avec leur discours pro-chasse, jamais modéré, et qui font pourtant déraper systématiquement tous les fils de discussion !

le comportement humain suit une logique atavique que l'on peut observer dans toutes les activités : l'individu a du mal à s'effacer devant la collectivité, et dès qu'il peut profiter d'un petit avantage pour passer devant ses concitoyens il n'hésite pas un seul instant ! ce n'est pas une particularité liée à notre espèce, car on la retrouve chez tous les êtres vivants, qui choient et chérissent leur progéniture tant qu'elle n'entre pas en concurrence avec eux-même...Si nous avons réussi à dépasser ce dernier stade en tant qu'espèce animale, nous n'avons pas pu aller jusqu'à l'étendre à tous nos semblables, et ainsi pouvoir prétendre s'être élevé définitivement au-dessus de la condition de sauvage : les exemples de cette faillite sociétale sont si nombreux que je n'ai même pas la possibilité de les énumérer.
Aussi, constater que la tricherie existe dans un domaine comme celui de l'image de nature n'a rien de surprenant en soi, c'est dans la logique des choses lorsqu'on admet qu'il existe un réel enjeu et que tout est finalement organisé pour encourager le phénomène : plébisciter quelques gagnants de concours au détriment de tous les autres photographes, qui vont rester dans l'ombre alors que leur travail mérite peut-être autant d'intérêt que celui des seuls lauréats, c'est comme rétribuer grassement un golden boy qui a réussi à gratter quelques millions d'euros sur la maladresse des autres...

Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 27, 2017, 15:26:22
Je suis bien d'accord avec toi sur l'essentiel, mais il ne faut pas non plus jeter le bébé avec l'eau du bain... J'habite a Paris depuis plus de 20 ans maintenant mais j'ai passé mon enfance en milieu rural, en montagne et parmi les paysans (pas des exploitants agricoles, des paysans, des gens du pays avec des petites fermes dont la plupart ont maintenant disparu).
Pour eux la chasse faisait partie de la même logique que l'élevage, les champs de patates ou les ruches, une façon de subsister par la nature environnante. Ils avaient quelques vaches, quelques champs (en pentes et plein de cailloux), quelques poules, des lapins etc... et ils chassaient deux ou trois sangliers et peut-être un cervidé POUR LES MANGER quand ils en avaient l'occasion.

Après, je pense que le concept de la chasse "sportive" ou touristique les auraient fait autant rire que l'idée de la récolte de patate sportive... sans parler de lâcher des animaux d'élevage pour après jouer à les chasser... ou de faire des centaines (voir des milliers) de kilomètres pour tuer tel ou tel animal. Encore pire de tuer tout ton cheptel et ne plus rien avoir à bouffer l'année d'après !
Ca c'est bon pour ces cons de citadins...

Personnellement je ne vois pas ce qu'il y a de plus horrible à tuer un sanglier sauvage qu'a égorger un cochon d'élevage (dans mon souvenir la seconde option est nettement plus gore). Tu peut être végétarien, sur le fond j'ai rien à dire contre ca, mais la chasse (d’espèces courantes) n'est pas forcément un problème en elle même, en tout cas pas plus que l'élevage qui est nettement plus horrible et cause bien plus de dégâts à l'environnement.

Pour le sujet du fil, les gens qui sont prêt à faire n'importe quel dégâts pour faire une photo de m**** dont tout le monde se fout sont simplement des salopards...

Hélas ca ne se limite pas à la chasse ou la photo.
L’espèce humaine est la seule capable de générer des embouteillages. C'est à dire des situations ou pour une avantage immédiat minuscule ("gagner" quelques mètres, se retrouver planté au milieu du croisement et tout bloquer...) l'individu est prêt à causer n'importe quelle quantité de dégâts... qui à la fin lui causent à lui même plus de dommages que le petit avantage qu'il a gagné au départ (5 mètres contre 1h de plus dans les bouchons...).

Ca parait dingue quand on y pense, mais je peut vérifier ce comportement deux fois par jour en bas de chez moi (sans parler des nos politiciens). tant qu'on aura pas réussi à contrôler cette pulsion de connerie primitive en nous je vois mal l'avenir d'une humanité de 8 ou 10 milliards de doryphore.

Je suis largement d'accord, sauf qu'il n'y a pas que les cons de citadins pour vouloir racler tout ce qui vit, et râler contre les quotas des associations de chasse qui décident d'arrêter de chasser tel ou tel gibier parce que le chiffre retenu après comptage en début de saison, est atteint. On en trouve aussi à la campagne.
On trouve des cons partout, dans la chasse comme dans la photo.
La seule différence est que personne ne demande l'interdiction de la photos sous ce prétexte.

Pour les embouteillage, le chauffeur de taxi était furieux car  "ils " sont en train d'en créer un beau sur un pont parisien, en réduisant la circulation de trois files à deux, sous prétexte d'apporter une aide (à traverser le pont!!! aux piétons, avec une navette qui ne va même pas jusqu'au bout du pont. Comme si c'était un drame de traverser un pont à pied sur un trottoir.
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 27, 2017, 15:33:28
Les raisons sont pourtant simples, pas besoin d'être ingénieur en piafologie pour les citer quand on a été élevé à la campagne. Quelques unes en vrac:

- Remembrement dans les années 70 avec suppression des haies et des mares.
- Fongicides, herbicides et insecticides de plus en plus puissants réduisant les possibilités de se nourrir
- Généralisation des cache-moineaux sous les toitures.
- Disparition des granges au profit des hangars métalliques limitant ainsi les lieux de nidification.
- Disparition progressive des élevages dans des prés.
- Amélioration constante des machines servant aux récoltes laissant de moins en moins de graines dans les champs.
...
Après on voit des initiatives locales comme en Brenne où l'on recherche des volontaires pour replanter des haies.

C'est tellement évident lorsqu'on connait un peu la campagne.
Mais puisqu'on te dit que c'est la chasse, il faut le croire. 
D'ailleurs la chasse au moineaux est bien connue. ;)
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 27, 2017, 18:01:56

C'est tellement évident lorsqu'on connait un peu la campagne.
Mais puisqu'on te dit que c'est la chasse, il faut le croire.  
D'ailleurs la chasse au moineaux est bien connue. ;)

j'ai l'impression parfois que vous n'imprimez pas... bonjour vos exemples!
vous pensez vraiment ce que vous écrivez ou pensez qu'une personne critique peut avaler de telles couleuvres?
le sanglier:
dans certain fjord il y a de drôles de cages rondes remplies de saumon. Pourtant on en pêche des tonnes et des tonnes.
vous voyez bien que l'on peut pêcher toutes les espèces de poissons sans danger, même les poissons des abysses qui se reproduisent si lentement...
le moineau:
Monsieur Dusmuch est mort du sida. Continuez à fumer M. Tartenflute, c'est bien la preuve que fumer n'est  pas mortel , la cigarette n'a pas tué M. Dusmuch!
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le janvier 27, 2017, 18:36:54
Punaise, faut les parquer dans un box, ces deux là.
On trouve des cons partout, dans la chasse comme dans la photo.
La seule différence est que personne ne demande l'interdiction de la photos sous ce prétexte.

Je dirais plutôt que la différence est que le photographe n'a pas le droit de déambuler sur une grande partie du territoire pendant trois mois, voir plus et d'administrer une sanction létale à quoi ou qui que ce soit. Et il ne peut pénétrer sur une propriété privée sans l'accord express du propriétaire.

Et la chasse photographique est réglementée sur pas mal de sites, de manière bien plus contraignante parfois que pour une autre chasse. Que des photographes pratiquent avec des méthodes peu recommandables, c'est pas nouveau, ça existe depuis longtemps.
Mais un photographe n'a encore jamais réussi l'exploit de piéger un aigle à la colle pour le photographier. L'appâter avec une carcasse, c'est sur que ça doit arriver.
Alors bon si j'ai bien tout suivi, on doit s'inquiéter de la régression du moineau domestique inféodé à l'homme qui gravite dans un périmètre de 2km autour, notamment en raison de l'évolution des constructions qui offrent moins de refuge.
Mais par contre, le pinson piégé à la colle (cf le fil d'anthologie), là c'est clean.
Non mais allo, quoi??
Ah ça y est, j'ai pigé, c'est la suite de Martine à la ferme, ça s'appelle (enfin vous voyez le titre, hein...)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 27, 2017, 18:44:21
Désolé de te dire que c'est exactement ce que tu fais en mélangeant tout.
La pondération des différentes causes de la disparation récente des espèces est indispensable, si l'on veut arriver à comprendre quelque.
Il ne faut pas se contenter de mettre en exergue ce qui plait ou ne plait intuitivement pas, mais regarder où sont les grandes masses.
S'insurger contre le tir de gibier d'élevage, et occulter la destruction systématique des forêts africaines, amazoniennes, ou indonésiennes, me semble, comment dire, manquer d'équilibre.
Se focaliser sur le bio, qui se révèle plus ou moins bio d'ailleurs, et oublier les milliards d'individus qui arrivent et se satisferont de transgénique pour avoir du volume relève de la même démarche.
Se focaliser sur la chasse, quant le pb de la planète est la pêche industrielle, relève encore dans la même démarche.
Pour trouver de solutions, il faut d'abord regarder les causes, sinon, on ne fait que tenter de replâtrer. Cela peut donner bonne conscience sur le moment, mais n'est pas efficace.

Allez, j'arrête là sinon Broadpeck qui est persuadé que le moineau disparait uniquement à cause des maisons modernes, va nous péter un joint de culasse et ce serait dommage.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 27, 2017, 22:45:16
Désolé de te dire que c'est exactement ce que tu fais en mélangeant tout.
La pondération des différentes causes de la disparation récente des espèces est indispensable, si l'on veut arriver à comprendre quelque.
Il ne faut pas se contenter de mettre en exergue ce qui plait ou ne plait intuitivement pas, mais regarder où sont les grandes masses.
S'insurger contre le tir de gibier d'élevage, et occulter la destruction systématique des forêts africaines, amazoniennes, ou indonésiennes, me semble, comment dire, manquer d'équilibre.
Se focaliser sur le bio, qui se révèle plus ou moins bio d'ailleurs, et oublier les milliards d'individus qui arrivent et se satisferont de transgénique pour avoir du volume relève de la même démarche.
Se focaliser sur la chasse, quant le pb de la planète est la pêche industrielle, relève encore dans la même démarche.
Pour trouver de solutions, il faut d'abord regarder les causes, sinon, on ne fait que tenter de replâtrer. Cela peut donner bonne conscience sur le moment, mais n'est pas efficace.

Allez, j'arrête là sinon Broadpeck qui est persuadé que le moineau disparait uniquement à cause des maisons modernes, va nous péter un joint de culasse et ce serait dommage.

et si le pondérateur a des intérêts perso dans l'histoire, on fait quoi?
oui, le % des causes est une chose à ne pas perdre de vue, mais on peu s'attaquer en premier ce qui est très facilement évitable ou impacte le loisir (c'est pas vital comme faire tourner l'économie) d'une  minorité.

merci de ne pas prêter des pensées aux gens sans savoir. vous ne savez pas ce que les gens pensent de la destruction des forêts tropicales ou de la pêche industrielle, etc. tant qu'ils ne se sont pas exprimés sur le sujet.

les causes sont souvent multiples, cela inclus certains loisirs...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le janvier 27, 2017, 23:43:04
Oui oui l'effet papillon et tout et tout.
Ton blabla ne vaut que pour toi.
La chasse comme le disait si bien Zouave est un épiphénomène. (Je regrette parfois son propos).
Comme l'est le dérangement provoqué par des photographes peu scrupuleux.
Le problème de tes moineaux n'est pas lié à des causes majeures tel que le réchauffement, mais à des facteurs tel que la modification de certaines constructions.
Donc avec quelques mesures sur 5 ou 10 ans, on peut facilement inverser la tendance.
Ma ville a abandonné les engrais et traitements chimiques pour ses espaces verts depuis 2008, Rennes depuis 35 ans il me semble.
Ben des moineaux, j'en ai tout autour de chez moi et ils pètent le feu.
Pas besoin d'aller à l'autre bout du monde pour résoudre un problème d'un petit oiseau commun qui gravite à 2km maximum autour de l'homme, lui étant inféodé.
C'est un peu comme quand tu nous expliquais ce que mangeait le lynx, en somme un gentil gros chat selon tes dires.
Ben là, c'est pareil, tu maîtrises pas, c'est tout.
Parce que quand ça t'arranges, tu nous bassines avec ta ferme, et puis hop les grandes causes mondiales si ça marche pas le coup de la ferme.
Bref. ::)

Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Sim2Bas le janvier 28, 2017, 00:26:42
Oui oui l'effet papillon et tout et tout.
Ton blabla ne vaut que pour toi.
La chasse comme le disait si bien Zouave est un épiphénomène. (Je regrette parfois son propos).
Comme l'est le dérangement provoqué par des photographes peu scrupuleux.

Je comprends pas trop la logique, le fait qu'il y ait plus grave ne veut pas dire que ce soit bien !!!

Il y a toujours plus grave si tu cherche... Donc pas la peine de s'occuper de tout ce qui n'est pas absolument le plus grave et le temps qu'on tombe d'accord sur ce que c'est on fait rien de tout c'est ca !!?

Un bien beau raisonnement... Je m'en vais de ce pas violer ma voisine et si on me fait une réflexion je dirais que c'est pas grave, il se passe bien pire dans les pays en guerre pourquoi me faire des reproches...

La connerie et la saloperie, de la plus grande à la plus petit, la plus proche à la pus éloignée, mérite toujours d'être combattue, elle fait partit d'un seul et unique grand ensemble d'ordure dont il faut se débarrasser. Je dirais au contraire que c'est plus simple et plus efficace de commencer par ce qu'on a à coté de chez nous.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 28, 2017, 09:50:24
moi je comprends très bien la logique du syndrome K: comme il existe toujours pire ailleurs, cela évite de devoir balayer  le pas de sa porte...

Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 28, 2017, 10:21:09
erreur
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: livartow le janvier 28, 2017, 12:03:39
- grab the pop corn -

Bah quoi, vous en voulez ? :D
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 28, 2017, 12:28:40
Je comprends pas trop la logique, le fait qu'il y ait plus grave ne veut pas dire que ce soit bien !!!

Il y a toujours plus grave si tu cherche... Donc pas la peine de s'occuper de tout ce qui n'est pas absolument le plus grave et le temps qu'on tombe d'accord sur ce que c'est on fait rien de tout c'est ca !!?

Un bien beau raisonnement... Je m'en vais de ce pas violer ma voisine et si on me fait une réflexion je dirais que c'est pas grave, il se passe bien pire dans les pays en guerre pourquoi me faire des reproches...

La connerie et la saloperie, de la plus grande à la plus petit, la plus proche à la pus éloignée, mérite toujours d'être combattue, elle fait partit d'un seul et unique grand ensemble d'ordure dont il faut se débarrasser. Je dirais au contraire que c'est plus simple et plus efficace de commencer par ce qu'on a à coté de chez nous.

pour votre voisine, devant le juge vous pourrez toujours plaider: "c'est mes gènes, l'histoire, la tradition du droit de cuissage"
c'est de l'humour a prendre au 2ème degré évidemment... (je me méfie des "faussement outrés" qui font semblant de ne pas comprendre le sens des  propos et qui courent pleurer à la modo...)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le janvier 28, 2017, 12:38:04
Je dirais au contraire que c'est plus simple et plus efficace de commencer par ce qu'on a à coté de chez nous.
Et je suis bien d'accord.
C'est d'ailleurs ce que je disais plus bas:
Pas besoin d'aller à l'autre bout du monde pour résoudre un problème.
Les choses étant, nous sommes dans un état de droit.
Si tu veux résoudre un problème donné tel que le comportement peu scrupuleux de photographes par exemple, il faut définir des règles, des normes, des règlements.
Sans quoi tu ne peux pas imposer grand chose à quiconque.
Un photographe m'expliquait récemment une situation: à l'affût , il voit passer un excité qui court après un chamois. Il va le voir, lui demande ce qu'il fabrique. Le gars lui répond qu'il essaie de donner du pain au chamois pour le prendre en photo avec son téléphone.
Bon le ton monte un peu, mais bah rien. Parce que concrètement, difficile de faire quelque chose.
Tu peux toujours lui coller un coup de masse mais bon, un peu préhistorique comme méthode, non?
Rien ne t'empêche de t'occuper de ce qu'il y a de plus grave si tu veux.
Mais hélas aujourd'hui, s'occuper des causes les plus graves demande énormément de moyens financiers, entre autre.
Alors voilà, tu as fait une belle tirade, mais lutter contre la surpêche ou le fait que la moitié des cétacés de la planète soient atteints de surdité irrémédiable, je ne peux pas faire grand chose, à part acheter local autant que possible.
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 28, 2017, 14:36:01
et si le pondérateur a des intérêts perso dans l'histoire, on fait quoi?
oui, le % des causes est une chose à ne pas perdre de vue, mais on peu s'attaquer en premier ce qui est très facilement évitable ou impacte le loisir (c'est pas vital comme faire tourner l'économie) d'une  minorité.

merci de ne pas prêter des pensées aux gens sans savoir. vous ne savez pas ce que les gens pensent de la destruction des forêts tropicales ou de la pêche industrielle, etc. tant qu'ils ne se sont pas exprimés sur le sujet.

les causes sont souvent multiples, cela inclus certains loisirs...

Ou se donner bonne conscience? (désolé) en s'en prenant à ce qui, par principe ne plait pas, même lorsque c'est géré, parce que c'est plus facile et évite de voir où sont les pb de fond qui font disparaître les espèces. Ce qui n’empêche pas de faire l'amalgame entre les eux à l'occasion.
Il n'y a plus personne au gouvernail, le bateau est entrain de couler, mais il faut absolument repeindre notre petite cabine dans la couleur qui plait à certains, car elle sera belle lorsque bateau atteindra le fond.
Il ne faut surtout pas chercher ce que l'on peut avoir en commun à sauver, mais pratiquer l'exclusion par principe dogmatique.
Ce que je reproche, ce n'est pas une pensée différente (pourquoi serait-elle moins valable que la mienne?), c'est l'exclusion et le refus systématique de voir ce qui pourrait être fait en commun. C'est cette vision intégriste du tout ou rien, le rejet de tout ce qui n'est pas dans la droite ligne du dogme, qui n’aboutit à rien de positif.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 28, 2017, 14:57:16
 [at]  Broadpek
L'expérience des autres, tu t'assois dessus dès qu'elle te contrarie.
C'est une technique de dialogue comme une autre.
Désolé si plus de trente ans sans chasse n'ont rien ramené chez nous comme perdrix faisans, lièvres,
Désolé si nous avons vu disparaitre les champignons des près, les fleurs, les insectes, les fraises des bois dans l'allée qui menait à la maison,
Désolé si les ronces prenaient le dessus dès que l'on arrêtait de traiter.
Désolé aussi, parce qu'il n'y avait pas de lynx chez nous, et si je me suis planté sur un point, en ayant lu une mauvaise information un jour.
Ah, et puis désolé aussi si les chevreuils et maintenant les sangliers se sont mis à pulluler, alors qu'ils sont de plus en plus chassés.

Si je donne ces exemple ce n'est pas parce que c'était le centre du monde, ni même pour t'embêter, mais parce que je veux montrer comment l'agriculture moderne a détruit une partie son environnement, avec des acteurs de base pas plus tarés que la moyenne, qui voulaient simplement vivre de leur dur travail, et que d'un autre côté, la chasse moderne peut savoir gérer le gibier et permettre un repeuplement sain, avec des chasseurs pas plus cons, ni avinés, que la moyenne française.
Est-ce si difficile à comprendre?
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Nemrod63 le janvier 28, 2017, 16:19:21
[at]  Broadpek
L'expérience des autres, tu t'assois dessus dès qu'elle te contrarie.
C'est une technique de dialogue comme une autre.
Désolé si plus de trente ans sans chasse n'ont rien ramené chez nous comme perdrix faisans, lièvres,
Désolé si nous avons vu disparaitre les champignons des près, les fleurs, les insectes, les fraises des bois dans l'allée qui menait à la maison,
Désolé si les ronces prenaient le dessus dès que l'on arrêtait de traiter.
Désolé aussi, parce qu'il n'y avait pas de lynx chez nous, et si je me suis planté sur un point, en ayant lu une mauvaise information un jour.
Ah, et puis désolé aussi si les chevreuils et maintenant les sangliers se sont mis à pulluler, alors qu'ils sont de plus en plus chassés.

Si je donne ces exemple ce n'est pas parce que c'était le centre du monde, ni même pour t'embêter, mais parce que je veux montrer comment l'agriculture moderne a détruit une partie son environnement, avec des acteurs de base pas plus tarés que la moyenne, qui voulaient simplement vivre de leur dur travail, et que d'un autre côté, la chasse moderne peut savoir gérer le gibier et permettre un repeuplement sain, avec des chasseurs pas plus cons, ni avinés, que la moyenne française.
Est-ce si difficile à comprendre?

Mouais !!!  :P
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=3&cad=rja&uact=8&sqi=2&ved=0ahUKEwjO96qtj-XRAhWKtBQKHTvOB3gQtwIILzAC&url=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DpU9iGlk4KAE&usg=AFQjCNEYldOkLrtkNtSfTrzpUao14fkrzg&bvm=bv.145822982,d.d24
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 28, 2017, 18:04:48
indécrottable! ces sujets ont étés débattus des dizaines de fois, plus je les démonte et plus ils reviennent sur le tapis. je ne parviens pas à savoir si vous pensez ce que vous écrivez, ou si c'est une stratégie de raconter les mêmes carabistouilles en boucle afin de lasser tout le monde et d'avoir au final le dernier mot. 90% de vos arguments ne tiennent pas la route, vous me faite penser à cette personne http://www.dailymotion.com/video/x3ddimo empêtrée dans ses explications afin de  protéger son petit pré carré.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le janvier 28, 2017, 18:10:11
Ton problème, kochka, c'est que tu veux parler sur tous les sujets mais toujours trop vite.
Tu veux occuper le terrain coûte que coûte, quoi qu'il en coûte, peu importe si ça tient la route ou pas.
Ca permet effectivement de mettre en rogne tes détracteurs, ta réthorique est bien rodée, il n'y a aucun doute.
Mais il n'y a aucune synthèse dans tous tes propos, c'est du tout venant sans fil conducteur.
Et au risque de me répéter, j'ai grandi à la campagne dans une ferme et j'en connais un brin.
Alors ton expérience et la disparition de tes fraises, c'est très intéressant mais ça n'a pas grand rapport avec les sujets sur lesquels tu souhaites t'exprimer.
Tu as visiblement passé du temps dans une "ferme de plaine" avec un panel d'oiseaux et de faune plus ou moins inféodé aux activités humaines, dont la présence fluctue au gré de facteurs humains le plus souvent.
Bon c'est ton histoire.
Il est très dur de se détacher de cet "acquis" qui n'est en fait pas une réelle expérience naturaliste.
Tu ne peux pas partir de ta simple histoire pour expliquer à tous un tas de gens qui passe beaucoup de temps sur le terrain, qui s'intéressent à la faune sauvage non-inféodée à l'homme que c'est toi qui a raison et qu'on est des ignares.
Un exemple (c'est arrivé plusieurs fois dans ma région): une chevrette prédatée vraisemblablement par un lynx a laissé un orphelin. Cet orphelin a survécu et a intégré un troupeau de vaches dans un pré. Les vaches l'ont adopté. Les photographes sont venus en nombre.
Bon, c'est une belle histoire mais arrivé le moment de l'hivernage, l'orphelin est parti.
Le chevreuil, le sanglier, le moineau sont des espèces qui ont bien compris l'intérêt de vivre à proximité de l'homme, malgré la chasse.
Le moineau, c'est le chat qui le chasse hein.
Donc tu parles de l'effet néfaste de l'agriculture, eh bien ouvre un fil sur le sujet, ne viens pas avec tes histoires de fraise sur des sujets sans rapport.
Je n'y viendrais sans doute pas parce que j'en ai marre de ce ping-pong incessant.
Et déjà, je voie un souci: tu parles de la disparition des abeilles et tu traitais les ronces. Avec quoi???
Et je t'ai pas forcé à parler du lynx. Par contre, tu es le champion pour allumer tes détracteurs à la moindre erreur, alors l'arroseur...
Bon inutile de remettre une pièce dans le nourrin. Je vais écouter Vincent et passer à autre chose.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le janvier 28, 2017, 19:36:58
- grab the pop corn -

Bah quoi, vous en voulez ? :D
Ouaip je suis preneur.  ;D
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: livartow le janvier 28, 2017, 21:36:33
Ouaip je suis preneur.  ;D
Un ami !!!! :D Sucré ou salé ? (très salé par ici :D )
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: JCCU le janvier 28, 2017, 22:58:20

... j'en ai marre de ce ping-pong incessant....


Bien vrai.

Du ping ...et du pong
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Nemrod63 le janvier 29, 2017, 07:12:52
il paraitrait  que la technique de la congélation se généralise !!
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Cheps le janvier 29, 2017, 08:26:39
Excellent exemple  ;D
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le janvier 29, 2017, 14:38:39
Un ami !!!! :D Sucré ou salé ? (très salé par ici :D )
Pimenté pour être en phase avec le fil.  ;D ;D ;D
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 29, 2017, 15:17:39
indécrottable! ces sujets ont étés débattus des dizaines de fois, plus je les démonte et plus ils reviennent sur le tapis. je ne parviens pas à savoir si vous pensez ce que vous écrivez, ou si c'est une stratégie de raconter les mêmes carabistouilles en boucle afin de lasser tout le monde et d'avoir au final le dernier mot. 90% de vos arguments ne tiennent pas la route, vous me faite penser à cette personne http://www.dailymotion.com/video/x3ddimo empêtrée dans ses explications afin de  protéger son petit pré carré.

Tu reviens sans cesse sur ta phobie de la chasse. Plus on t'explique que même mal mal gérée de ton point de vue, ce n'est pas et de loin le seul élément, et plus tu y reviens : Faut pas, faut surtout pas tuer des bébêtes fussent-elles toujours plus nombreuses dans certaines population, ou fussent-elles élevées uniquement pour ça. Non, faut pas, ce n'est pas bien épicétout.
Le reste, tout le reste des causes de la raréfaction de la vie sauvage, la multiplication de la population humaine, la pêche industrielle, la destruction de la forêt primaire, les traitements agricoles, ça peut jouer, mais ce n'est pas le principal. Faut pas chasser, point final.
Bien, continue comme çà, et ne t'étonnes pas si tu n'aboutis à rien et si ceux qui ont une autre vision sont vent debout contre ta position.
C'est tout sauf positif pour la cause que tu voudrais défendre.
Mon pré carré, si tu savais comme je m'en fiche maintenant. J'ai eu ma part de bonheur et cela fait 36 ans que j'ai posé mon fusil parce que je ne pouvais plus trouver une chasse intéressante à portée.
Je regrette simplement que des visions intégristes comme celle que tu présentes bloquent toute possibilité de coopération qui serait favorable à la mise en place d'une meilleure gestion. avec d'autres qui s'intéressent autant à la nature que toi, mais différemment.
Je trouve cela dommage, c'est tout.
C'2tait ma vision un peu idéale. Pour construire il m'est toujours préférable de se rejoindre sur  ce que l'on peut avoir en commun que de jouer sur l'exclusion et finalement jouer perdant.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 29, 2017, 16:04:20
Ton problème, kochka, c'est que tu veux parler sur tous les sujets mais toujours trop vite.
Tu veux occuper le terrain coûte que coûte, quoi qu'il en coûte, peu importe si ça tient la route ou pas.
Ca permet effectivement de mettre en rogne tes détracteurs, ta réthorique est bien rodée, il n'y a aucun doute.
Mais il n'y a aucune synthèse dans tous tes propos, c'est du tout venant sans fil conducteur.
Et au risque de me répéter, j'ai grandi à la campagne dans une ferme et j'en connais un brin.
Alors ton expérience et la disparition de tes fraises, c'est très intéressant mais ça n'a pas grand rapport avec les sujets sur lesquels tu souhaites t'exprimer.
Tu as visiblement passé du temps dans une "ferme de plaine" avec un panel d'oiseaux et de faune plus ou moins inféodé aux activités humaines, dont la présence fluctue au gré de facteurs humains le plus souvent.
Bon c'est ton histoire.
Il est très dur de se détacher de cet "acquis" qui n'est en fait pas une réelle expérience naturaliste.
Tu ne peux pas partir de ta simple histoire pour expliquer à tous un tas de gens qui passe beaucoup de temps sur le terrain, qui s'intéressent à la faune sauvage non-inféodée à l'homme que c'est toi qui a raison et qu'on est des ignares.
Un exemple (c'est arrivé plusieurs fois dans ma région): une chevrette prédatée vraisemblablement par un lynx a laissé un orphelin. Cet orphelin a survécu et a intégré un troupeau de vaches dans un pré. Les vaches l'ont adopté. Les photographes sont venus en nombre.
Bon, c'est une belle histoire mais arrivé le moment de l'hivernage, l'orphelin est parti.
Le chevreuil, le sanglier, le moineau sont des espèces qui ont bien compris l'intérêt de vivre à proximité de l'homme, malgré la chasse.
Le moineau, c'est le chat qui le chasse hein.
Donc tu parles de l'effet néfaste de l'agriculture, eh bien ouvre un fil sur le sujet, ne viens pas avec tes histoires de fraise sur des sujets sans rapport.
Je n'y viendrais sans doute pas parce que j'en ai marre de ce ping-pong incessant.
Et déjà, je voie un souci: tu parles de la disparition des abeilles et tu traitais les ronces. Avec quoi???
Et je t'ai pas forcé à parler du lynx. Par contre, tu es le champion pour allumer tes détracteurs à la moindre erreur, alors l'arroseur...
Bon inutile de remettre une pièce dans le nourrin. Je vais écouter Vincent et passer à autre chose.
Tu surestimes trop mon "acquit" qui n'a finalement été que très relatif, bien que nourri par d'interrogations sans fin sur une longue période.
C'était un simple exemple montrant que la suppression de la chasse est loin d'être la panacée que l'on nous présente sans cesse, et que dans notre cas, les causes étaient ailleurs.
Elles étaient dans l'augmentation de la demande et dans la baisse des prix, qui poussent à toujours plus de rendement, et toujours plus de poudres de perlinpinpin et désherbants sélectifs, merveilles modernes de l'agrochimie. Toutes coûteuses merveilles qui empoisonnes les insectes, ne leur laisse rien comme abri ou nourriture, et finalement empoisonne ou affame le petit gibier, qui ne dispose plus de haie pour s'abriter et nicher. Nous avions pourtant deux tout petits bois, mais ce n'était pas suffisant.
Les ronce? C'était tout ce qui survivait en bordure de culture. Tout le reste ne poussait plus.
Les abeilles.? Comment voudrais-tu qu'elles survivent avec tout ce qui est répandu contre les araignées rouges, et autres parasites de la vigne, du maïs ou du tournesol, etc... dans le coin.
C'était une exploitation comme celles de ses voisins, et des centaines d'autres dans ce coin, géré par des individus ni plus ni moins limités que leurs voisin, mais pour qui les 35h marquent seulement le milieu de la semaine.
Et puis il se trouve ce tout petit acquit local a été nourri par un peu plus que mon pré carré, il l'a été par une vision, certes rapide à chaque voyage, mais profitable pour qui veut bienêtre curieux et poser des question sur place.
Lorsque, par ex,  tu t'étonnes de voir autant de soja planté dans les grandes plaines d'Argentine bousculant les habitudes locales, et que l'on t'apprends que c'est pour répondre à la demande chinoise qui achète tout. Lorsque tu retrouves d'autres impact de ce type de demande dans d'autres pays, tu commences à comprendre que le pb de fond est peut-être d'abord dans la nécessité de nourrir une sur population qui explose.
Alors, lorsque j'en vois qui poussent de haut cris pour protéger telle ou telle bestiole, sympathique certes, et en profiter pour jeter un anathème caricatural sur une activité qui leur déplait, comme si sa suppression était la solution à tous les problème mondiaux, je ne peut m'empêcher de dire qu'ils se trompent de cible.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le janvier 29, 2017, 20:02:36
Ca n'est pas pour autant un raisonnement naturaliste. C'est un patchwork de tout et rien.

Les dinosaures sont vraisemblablement morts de froid.
Personne ne va m'accuser d'être contre le froid, si?

Une espèce disparaît en raison de la chasse.
Tu débarques et tu sors ton baratin comme quoi la chasse est un acquis et tout le bazar. Et tes fraises ont foutu le camp. Et que je suis contre et que j'y connais que dalle.
Et que c'est bon de manger du gibier, que la bouffe du commerce, c'est la m....
Bon personne t'oblige à bouffer des truc sous vide et des trucs chimiques. A moins qu'il y ait un chevreuil chez toi avec un grand couteau?

Cette section autrefois léthargique et seulement animée par un fil créé par erreur par un membre vers minuit trente un soir de pleine lune est devenue le théâtre d'un cirque.
Allez au bar, ça serait plus approprié. ::)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 29, 2017, 20:11:14
Tiens donc. On en apprends tous les jours.
Quelle espèce disparaitrait en raison de la chasse, qui n'ait pas déjà d'autres nombreuses raisons bien plus fondamentales de disparaitre?
Dès que l'on te met el nez sur tes incohérences, tu t'énerves.
C'est assez caractéristique d'un mode de pensée.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le janvier 29, 2017, 20:17:59
Une preuve de ton ignorance.
C'est pas dans ta région, c'est normal, c'est comme le lynx.
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 29, 2017, 20:27:59

Tu reviens sans cesse sur ta phobie de la chasse. Plus on t'explique que même mal mal gérée de ton point de vue, ce n'est pas et de loin le seul élément, et plus tu y reviens : Faut pas, faut surtout pas tuer des bébêtes fussent-elles toujours plus nombreuses dans certaines population, ou fussent-elles élevées uniquement pour ça. Non, faut pas, ce n'est pas bien épicétout.
Le reste, tout le reste des causes de la raréfaction de la vie sauvage, la multiplication de la population humaine, la pêche industrielle, la destruction de la forêt primaire, les traitements agricoles, ça peut jouer, mais ce n'est pas le principal. Faut pas chasser, point final.
Bien, continue comme çà, et ne t'étonnes pas si tu n'aboutis à rien et si ceux qui ont une autre vision sont vent debout contre ta position.
C'est tout sauf positif pour la cause que tu voudrais défendre.
Mon pré carré, si tu savais comme je m'en fiche maintenant. J'ai eu ma part de bonheur et cela fait 36 ans que j'ai posé mon fusil parce que je ne pouvais plus trouver une chasse intéressante à portée.
Je regrette simplement que des visions intégristes comme celle que tu présentes bloquent toute possibilité de coopération qui serait favorable à la mise en place d'une meilleure gestion. avec d'autres qui s'intéressent autant à la nature que toi, mais différemment.
Je trouve cela dommage, c'est tout.
C'2tait ma vision un peu idéale. Pour construire il m'est toujours préférable de se rejoindre sur  ce que l'on peut avoir en commun que de jouer sur l'exclusion et finalement jouer perdant.

je n'ai jamais au grand jamais écris ni même pensé cela. j'ai parlé au contraire à de multiples reprises de causes multifactorielles, mais oui votre hobby en fait partie et oui dans l'histoire il y a eu des espèce (des signifie donc "pas toutes") qui se sont raréfiées/eteintes avec comme cause majeure votre hobby... je vous ai envoyé la liste, mais même dans ce cas plutôt que faire un mea culpa, vous préférez chicaner et trouver une autre petite cause qui explique ce déclin/extinction tout cela afin de se disculper de ses responsabilités.
Je suis persuadé que vous vous en souvenez parfaitement. c'est n'est pas un mensonge hypocrite?

je sais pour vous  par contre c'est très vite "très/trop nombreuses" c'est bien connu les ours/lynx/etc abondent...

En effet perso je ne crois plus au dialogue ou la coopération, il suffit de vous lire ou de visiter un forum de chasse pour comprendre la mentalité qui règne dans ce milieu. toutes les avancées dans ce domaine ont été arrachées aux forceps!
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 29, 2017, 20:48:09
Tiens donc. On en apprends tous les jours.
Quelle espèce disparaitrait en raison de la chasse, qui n'ait pas déjà d'autres nombreuses raisons bien plus fondamentales de disparaitre?
Dès que l'on te met el nez sur tes incohérences, tu t'énerves.
C'est assez caractéristique d'un mode de pensée.


pour répondre à votre question pourquoi ne pas ouvrir mon lien, puis vos yeux? http://www.2hcreations.net/memorium/liste.html

oui d'accord, on peut mégoter pour quelques espèces, mais affirmer que la chasse n'a pas eu une influence majeure pour les espèce avec la colonne qui indique "chasse" à gauche, est une forme de négationnisme...
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 29, 2017, 22:02:10
je n'ai jamais au grand jamais écris ni même pensé cela. j'ai parlé au contraire à de multiples reprises de causes multifactorielles, mais oui votre hobby en fait partie et oui dans l'histoire il y a eu des espèce (des signifie donc "pas toutes") qui se sont raréfiées/eteintes avec comme cause majeure votre hobby... je vous ai envoyé la liste, mais même dans ce cas plutôt que faire un mea culpa, vous préférez chicaner et trouver une autre petite cause qui explique ce déclin/extinction tout cela afin de se disculper de ses responsabilités.
Je suis persuadé que vous vous en souvenez parfaitement. c'est n'est pas un mensonge hypocrite?

je sais pour vous  par contre c'est très vite "très/trop nombreuses" c'est bien connu les ours/lynx/etc abondent...

En effet perso je ne crois plus au dialogue ou la coopération, il suffit de vous lire ou de visiter un forum de chasse pour comprendre la mentalité qui règne dans ce milieu. toutes les avancées dans ce domaine ont été arrachées aux forceps!


Tu es toujours aussi sympatiquement  sincère et c'est ce qui me gène un peu pour critique.
Petit rappel quant même, les loups, et les ours entre autres n'ont pas été chassés, mais détruits volontairement car présents et devenus nuisibles sur l'espace accaparé entre temps par les humains, pour cause de multiplication.
Lorsque l'homme compris qu'une espèce entrait en concurrence avec lui, il a toujours cherché à la détruire, indépendamment de l'accès à la viande qui est de toutes les époques.
Ce n'est pas le cas de la chasse moderne qui a compris qu'elle se devait de préserver la chasse de demain, et qui le fait autant qu'elle le peut.
Une chasse telle que tu l'imagines dans tes cauchemars, serait immédiatement suicidaire car elle ne laisserait rien pour l'année suivante, ce qui joint à la destruction des zones de nourriture et de nichage, aurait vite fait de transformer nos campagnes en désert.
Tout ce qui pourrait être fait en commun par ceux qui sont de bonne volonté sont bloquées par la volonté de négociation à la russe. Ce que je t'ai pris est à moi, discutons de ce qui te reste.
Il ne faut pas s'étonner du résultat.
Et c'est bien dommage.
Je te répondrait demain sur ta liste, si tu permet.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le janvier 29, 2017, 22:18:00
Finalement je vais remettre un petit set de ping pong. ;D
C'est vrai qu'un champ en Amérique du sud, des ronces, des fraises et un lynx qui mange des petits rongeurs, c'est d'une cohérence. ::)
Ah oui l'homme a aussi détruit tout un tas de trucs qui ne le concurrençait pas, y compris récemment.
J'ai un bon exemple mais je le garde au chaud pour plus tard, justement en raison de la chasse.
C'est toujours bon d'avoir un coup d'avance au ping pong. ;D
Surtout quand en face, c'est aux fraises.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le janvier 29, 2017, 22:27:53
Bon pis je peux aussi jouer tout seul.
Nos voisins italiens et espagnols n'ont pas flingué leurs fauves.
Nos voisins suisses n'avaient plus de fauve, ils l'ont fait revenir.
Du coup, lui aussi a traversé la frontière.
Les italiens et les espagnols ne sont donc pas en concurrence avec leurs fauves.
Quelque chose m'échappe: soit les italiens et les espagnols n'ont pas compris qu'ils étaient en concurrence, soit ce ne sont pas des hommes.
Hum hum, bien étrange tout cela. ???
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le janvier 30, 2017, 00:23:30
 >:( >:( >:( >:( >:( >:( >:( >:(

Que ce soit
- l'agriculture, ses arrachages de haies pour faire des champs de 25 hectares avant que d'y jeter des tonnes d'herbicides, fongicides, insecticides, azote en toute genre...
- la chasse et ses trouducs qui butent le dernier lièvre, pensant que si c'est pas eux qui le tuent ce sera un autre, ou une autre espèce d'abruti qui se fout au cul toute idée de régulation et fait exploser les populations pour les "réguler" ensuite.
C'EST LA MÊME ENGEANCE ET ILS SONT MAJORITAIRES !!!
Il est très très loin le temps où les ruraux étaient en majorité des gens de Terre.
Il en reste, mais ce sont les derniers des mohicans.
Et y'a quoi en face ! Les écolos de salon, qu'ont jamais foutu les mains dans la terre dans leur foutue baraque BBC avec un avis sur le climat mondial, la déforestation du Brésil et je ne sais quelle problématique mondiale, parce qu'il leur faut du mondial, au moins !
Bilan : plus moyen de faire avancer quoi que ce soit sans être assimilé à ses foutus inutiles donneurs de leçons qu'ont trouvé là une occasion de se faire mousser en imposant leurs concepts comme leurs ennemis d'en face !
Quel que soit le sujet, trouver des gens qui ne soient pas de foutus extrémistes devient impossible !!! et on va en crever !

Je vis ça tous les jours, j'ai ça sous les yeux tous les jours, c'est même mon foutu métier !!!!!

Bordel on a ici un espace où on peut un peu oublier cette saloperie et NON, faut que vous veniez nous la resservir !!!

Vous vous prenez pour de grands orateurs, vous pensez qu'on admire votre faconde et la puissance de vos arguments, et bah non, c'est d'un niveau à peine digne du tripot du coin !
Juste savoir que ce sera encore une fois possible de lire vos conneries me donne juste envie de foutre le camp.
Chialez la modération si ça vous dit, je m'en contrefous >:(
Si elle tolère que vous pourrissiez ainsi un sujet qu'elle a elle même lancé, alors pas de raison que je me retienne !
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: JCCU le janvier 30, 2017, 10:49:20
.....
Il est très très loin le temps où les ruraux étaient en majorité des gens de Terre.
.....

La chasse en France est en grande partie un héritage de la Révolution. Demandée par les "gens de Terre" de l'époque (qui alors étaient très majoritaires) parce qu'ils en avaient assez de voir leurs potagers se faire dévaster par des lapins protégés par "les privilèges"

Et si tu regardes l'histoire de la myxomatose dans les années 1950/55 (qui a liquidé 80 à 90% des lapins) , çà été lancé par quelqu'un qui avaient des terres, qui a été félicité par les agriculteurs ..et très mal vu par les chasseurs. 
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 30, 2017, 10:53:56

Tu es toujours aussi sympatiquement  sincère et c'est ce qui me gène un peu pour critique.
Petit rappel quant même, les loups, et les ours entre autres n'ont pas été chassés, mais détruits volontairement car présents et devenus nuisibles sur l'espace accaparé entre temps par les humains, pour cause de multiplication.
Lorsque l'homme compris qu'une espèce entrait en concurrence avec lui, il a toujours cherché à la détruire, indépendamment de l'accès à la viande qui est de toutes les époques.
Ce n'est pas le cas de la chasse moderne qui a compris qu'elle se devait de préserver la chasse de demain, et qui le fait autant qu'elle le peut.
Une chasse telle que tu l'imagines dans tes cauchemars, serait immédiatement suicidaire car elle ne laisserait rien pour l'année suivante, ce qui joint à la destruction des zones de nourriture et de nichage, aurait vite fait de transformer nos campagnes en désert.
Tout ce qui pourrait être fait en commun par ceux qui sont de bonne volonté sont bloquées par la volonté de négociation à la russe. Ce que je t'ai pris est à moi, discutons de ce qui te reste.
Il ne faut pas s'étonner du résultat.
Et c'est bien dommage.
Je te répondrait demain sur ta liste, si tu permet.

ne vous ais-je pas dis à de multiples reprises que je prenais "chasse" au sens large? piège, calibre 12,478 ou 35,547, cure dent, pour la fourrure, le trophée, le plaisir, éliminer un concurant, etc. c'est kif kif pour moi!
encore un peu d'hypocrisie?

je suis méfiant avec vos labels "chasse moderne, chasse gérée" pour balayer un peu trop facilement les actes du passé. un peu comme vous avec le bio quoi!

continuer à chasser des espèces en fort déclin/fragiles comme cela se fait encore est suicidaire....
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Nemrod63 le janvier 30, 2017, 13:02:02
Olivier et Kochka puisque vous semblez ne pas pouvoir vous passer l'un de l'autre, il y a une fonction MP qui nous épargnerait vos états d'âmes  et vos élucubrations ::) ::)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 30, 2017, 13:38:43
si personne ne réagit ou donne des coups de gueule, rien ne changera jamais. perso moi je souhaite défendre mes modèles photo préférés, ce n'est pas de l'extrémisme et non je ne fais pas cela pour me "faire mousser" ou "montrer ma puissance d'argumentation". je suis juste outré par certaines pratiques/injustices/comportements/égoïsmes/hypocrisies, etc.
ceux qui aspirent au calme et à la tranquillité ne sont pas obligés de lire un fil qui commence par "polémique" ouvrez un fil de discussion sur la météo... .
ok le sujet dévie sur un autre sujet à polémique , mais difficile de ne pas réagir à certains propos...

ps: il y a des écolos de salon (au moins 1) qui sortent parfois de leurs salons, et qui savent très bien (vous n'imaginez pas à quel point) ce que c'est de mettre les mains dans la terre.

et pour kochka: vous avancez dans votre recherche sur le net pour trouver la micro faille ou un autre responsable dans la liste?
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Nemrod63 le janvier 30, 2017, 19:15:56
si personne ne réagit ou donne des coups de gueule, rien ne changera jamais. perso moi je souhaite défendre mes modèles photo préférés, ce n'est pas de l'extrémisme et non je ne fais pas cela pour me "faire mousser" ou "montrer ma puissance d'argumentation". je suis juste outré par certaines pratiques/injustices/comportements/égoïsmes/hypocrisies, etc.
ceux qui aspirent au calme et à la tranquillité ne sont pas obligés de lire un fil qui commence par "polémique" ouvrez un fil de discussion sur la météo... .
ok le sujet dévie sur un autre sujet à polémique , mais difficile de ne pas réagir à certains propos...

ps: il y a des écolos de salon (au moins 1) qui sortent parfois de leurs salons, et qui savent très bien (vous n'imaginez pas à quel point) ce que c'est de mettre les mains dans la terre.

et pour kochka: vous avancez dans votre recherche sur le net pour trouver la micro faille ou un autre responsable dans la liste?
je trouve que tu ne manques pas d'air car en l'occurrence tu es le premier responsable si le sujet de ce fil a dévié  ::)
il y a cependant un point ou je suis d'accord avec toi!!

Citation de: heneauol
"cela démontre  juste la nécessité de règles et/ou des sanctions"
encore faut il savoir se les appliquer à soi même  ;)
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 30, 2017, 22:09:53
.

et pour kochka: vous avancez dans votre recherche sur le net pour trouver la micro faille ou un autre responsable dans la liste?

Je cherche rarement sur le net, sauf pour montrer qu'au premier site rencontré on trouve déjà des réponses à des certitudes à coté de la plaque.
Pour aujourd'hui, j'avais des soucis de vitesse sur mon serveur qui m'ont bien pris la tête, mais j'ai quant même trouvé le temps de te donner des pistes pour tes questions  de stockages, qui me semblaient plus importantes pour toi.  ;)
Heureusement j'ai trouvé ici des interlocuteurs compétents sur ce sujet qui ont bien débroussaillé mon pb. Depuis mon serveur sauvegarde en raid5 à 75-80 Mo/s.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Julian le janvier 31, 2017, 03:21:17
http://leblogphoto.net/2015/10/26/des-photographes-bourrent-de-mousse-de-polystyrene-des-poissons-pour-faire-de-meilleures-photos/

Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 31, 2017, 14:10:39
 :D :D :D :D :D
Primo Lévi raconte que juste après la libération des camps, les survivants s'occupaient comme ils pouvaient pour trouver à manger, ce qui donnait lieu à beaucoup d'échanges et de petits trafics.
Un de compagnon avait trouvé astucieux d'acheter des poisson aux habitants du coin, et de les revendre après avoir injecté de l'eau dans la vessie natatoire, pour les faire paraître plus gros.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: LaurentM le janvier 31, 2017, 14:24:49
:D :D :D :D :D
Primo Lévi raconte que juste après la libération des camps, les survivants s'occupaient comme ils pouvaient pour trouver à manger, ce qui donnait lieu à beaucoup d'échanges et de petits trafics.
Un de compagnon avait trouvé astucieux d'acheter des poisson aux habitants du coin, et de les revendre après avoir injecté de l'eau dans la vessie natatoire, pour les faire paraître plus gros.

Mais là les poissons étaient bien morts ? sur le lien on parle de mettre du polystyrène dans des poissons vivants pour les forcer à flotter et attirer des aigles pêcheurs (qui vont s'empoisonner en mangeant le polystyrène...). C'est quand même bien pire qu'une simple arnaque. Et ce qu'on pourrait à la limite pardonner à quelqu'un qui sort d'un camp de concentration, semble difficilement excusable pour un photographe, même s'il espère vendre la photo.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 31, 2017, 15:09:57
Allez, mon serveur va bien et j'ai rajouté un DD à la grappe en raid 5. Du coup il mouline pour réajuster ses fichiers.

Alors je me colle à ton tableau.
Tu n'as pas pu manquer de remarquer la notable quantité d'espèces qui ont disparu "toutes seules", sans trace d'intervention humaine.
Ensuite lorsque l'on écrit "chasse", dans la majorité des cas c'est de la chasse commerciale, pour revendre tout ou partie des bestioles capturées, piégées ou abattues, à une époque où l'on croyait encore que les ressources naturelles étaient infinies.
Les causes  des disparitions sont souvent multiples.
Pour commencer à comprendre, je m'étais intéressé, il y a pas mal de temps, au cas des bison US qui ont failli disparaitre complètement.
Il faut bien se souvenir qu'ils ont été chassés par les autochtones pendant des millénaires sans que l'équilibre ne soit remis en cause, car les populations non urbanisées étaient relativement peu nombreuses.
L'arrivée des premiers colons européens n'a pas changé grand chose, et ce n'est qu'avec la mise en place de chemin de fer que l'équilibre a été chamboulé. Il fallait nourrir les constructeur de la voie, puis les colons qui s'installaient le long de la voie. Et ensuite les marchands sont arrivés car le chemin de fer rendait plus rapide et moins coûteux le transport. Et l'on a abouti à cette aberration de destruction commerciale avec un double but : Tuer des bisons en masse pour vendre uniquement leur langue fumée !!!!, et éventuellement leurs peaux, en laissant pourrir des monceaux de carcasse sur le sol.
Le fameux Buffalo bill, c'était çà, un boucher de bisons à la soldes des marchands. La publicité (déjà) s'en mêlant, l'histoire raconte qu'il a emmené un grand duc russe chasser à cheval le bison, avec la dernière invention de Smith & Wesson, commandée et fabriquée spécialement sur les spécifications de l'armée russe.
Comme en complément, ce massacre privait les indiens survivants de leurs réserves de nourriture, et c'était tout bénéfice pour la colonisation US.
Voila comment on est passé d'une chasse compatible avec le renouvellement de l’espèce, à une destruction volontaire. Et voila comment on écrit "Chasse" comme cause de disparition alors qu'il s'agit de destruction commerciale et politique, et de la multiplication des habitants sur un territoire donné.

Ce cas, pour une fois bien documenté, est caractéristique de la réduction drastique de nombreuses population par la destruction commerciale au cours du 19-ième et tout début du XX-ième.
On va le retrouver un peu partout sous différentes formes, complété par les éliminations pour cause de concurrence, des prédateurs préexistants qui préfèreront toujours se payer une bête vache ou un stupide mouton, plutôt que de s'épuiser à courir derrière leurs cousins sauvages.

Il a fallu du temps pour comprendre que les réserves n'étaient pas inépuisables sur terre (sous l'eau ce n'est toujours pas compris) et qu'il n'y aura de gibier demain que si l'on sait gérer le prélèvement.
Malheureusement la pression de l'augmentation de la population continue et les disparitions d'espèces sont inéluctables, hors des parcs bien surveillés et des chasses gérées.
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 31, 2017, 15:13:37
Mais là les poissons étaient bien morts ? sur le lien on parle de mettre du polystyrène dans des poissons vivants pour les forcer à flotter et attirer des aigles pêcheurs (qui vont s'empoisonner en mangeant le polystyrène...). C'est quand même bien pire qu'une simple arnaque. Et ce qu'on pourrait à la limite pardonner à quelqu'un qui sort d'un camp de concentration, semble difficilement excusable pour un photographe, même s'il espère vendre la photo.

 Il n'y a rien à pardonner et encore moins à juger dans le cas cité par Primo Levi.

Pour le polystyrène, il y a des idiots et des sans-gêne partout, et ce n'est pas nouveau.
Est-ce une raison pour jeter opprobre sur la photographie et tous les photographes?

Cette indignation me parait vertueuse, mais que penser de ceux dont les sacs plastiques finissent ans l'estomac des tortues marines qui en meurent?
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le janvier 31, 2017, 16:03:53

Est-ce une raison pour jeter opprobre sur la photographie et tous les photographes?

Ce n'est absolument pas ce qui est dit !

Il va falloir veiller à être un poil plus précis plutôt que systématiquement étendre un argumentaire à ce que ton interlocuteur n'a jamais dit ou à caricaturer son propos pour le contrer ou encore à faire diversion (voir ta réponse précédente).
Ce pour deux raisons :
- C'est inefficace quand cette technique est répétée, lassant pour les lecteurs et intellectuellement malhonnête.
- Ça rallonge inutilement les fils que vous n'êtes que 2 ou 3 à lire autrement qu'en diagonale.

Je connais et fréquente le monde de la chasse par nécessité et obligation professionnelle et il y en a plusieurs types et finalités premières dont les 4 qui suivent :

1 - chasse alimentaire : la chasse d'hier où la viande n'était pas au menu aussi fréquemment que nécessaire. C'est la raison alimentaire qui fonde sa pratique dans l'histoire de l'homme. Chez nous cette pratique au sens de son impératif alimentaire est devenue très largement minoritaire.
2 - chasse de régulation : celle qui est sensée restaurer l'équilibre sylvo-cynégétique (par exemple) car toute espèce tend à croitre au détriment de son milieu en l'absence de prédateur. Kochka qui est adepte de thèses démographiques ne pourra le nier. Nous sommes le meilleur exemple de cette notion.
3 - chasse traditionnelle et atavisme : celle dont les pratiquants considèrent qu'elle fait partie d'une identité locale et d'une poursuite des traditions. Ces prélèvements n'ont généralement pas d'autre utilité que cette justification sociale.
4 - chasse loisir : celle qui est la plus répandue aujourd'hui, aussi appelée chasse "sport". A moins que d'en posséder le territoire, on est contraint de payer pour y accéder.

Bien sûr ces 4 types de chasse peuvent avoir des finalités mélangées : exemple : régulation et loisir. On acceptera, sauf mauvaise foi, que le loisir et la tradition restent les finalités premières des chasseurs et la régulation le seul impératif.

Dès qu'un débat a lieu sur la chasse,
- L'opposant à la chasse met en avant que l'on ne peut, moralement, faire loisir et encore moins activité économique du fait de tuer des animaux.
L'opposant nie ou minimise alors cette loi tout à fait Naturelle que toute espèce croit au détriment de son milieu en l'absence de prédateur.
- Le chasseur met en avant son rôle de régulation et l'assise sociale fédératrice de son activité
Le chasseur nie qu'il exerce son activité par plaisir et qu'en particulier la chasse est aussi une activité économique.

Dès lors on assiste à des débats cousus de mauvaise foi des deux côtés, car il est impossible de renoncer à toute régulation comme il est impossible de justifier l'acte de tuer par loisir.

Le débat étant impossible à trancher et extrêmement passionnel, il est logique, comme l'a fait ce site de NE PAS PERMETTRE QU'IL SOIT ABORDE ici.

Conclusion :
- Vous êtes hors charte, et l'on comprend l'interdiction qui est faite, elle est logique...
- Vous ne trouverez jamais de compromis car vos positions sont inconciliables.
- Vous squattez une tête de rubrique, en polluant un sujet, offrant aux habitués une énième lassitude de vos débats stériles et aux visiteurs occasionnels un spectacle qui ne leur donnera absolument pas envie d'aller plus loin sur le site.

Alors Olivier et Kochka, cette conclusion est fausse et la situation est tout à fait normale ? On va voir si vous vous défilez ou si vous répondez sans diversion
   
    
      
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 31, 2017, 18:15:02
je n'ai vraiment pas l'habitude de me défiler!
-oui c'est hors charte, mais visiblement la rédac à l'a toléré jusqu'à un certain point (fil de plusieurs dizaines de pages). c'est un forum (= le lieu où l'on discute), le net (= un endroit de liberté ou le quidam peut s'exprimer).
ta
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Crinquet80 le janvier 31, 2017, 18:48:00
un endroit de liberté ou le quidam peut s'exprimer).


S'exprimer oui , mais ressasser encore et toujours les mêmes propos sans le début d'une idée nouvelle entre 2 duettistes désœuvrés venu s'immiscer comme des coucous sur un fil ouvert par la rédac ! la correspondance par mail existe et nous éviterait votre exhibitionnisme à 2 balles !  ???
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 31, 2017, 19:23:39
désolé, j'ai dû m'absenter.
suite:
sur le net, c'est pas le lieu le plus adéquat pour celui qui se pose en grand sage qui est le seul à tout bien comprendre et qui ne  supporte pas  que l'on lui  réponde. il faut supporter la controverse....
tant que les interventions restent corrects, où est le problème?
vous mêmes n'êtes pas hors charte en ce moment donnant votre avis (le seul bon visiblement) sur le sujet tabou?
-je pense perso le compromis impossible, je réagis juste aux énormités de Kochka. je m'étonne juste que pas + d' "amoureux de la nature" ne fassent pas parel ici.    
-personne n'oblige à le lire, vous ne deviez pas "foutre le camp"? je remarque quand même que ces fils à polémique affichent bcp de vues.
ps: vous faite une erreur, ni moi ni bcp "d'opposants" sommes contre toute régulation, mais uniquement quand c'est objectivement nécessaire, par exemple quand le milieu ne permet pas la présence des grands prédateurs pour réguler les sangliers
et pour kochka qui me force a être répétitif (désolé crinquet): faut prendre chasse au sens large. je n'ai que faire du pourquoi et du comment. pour les labels c'est pareil, quand un est vermoulu, il suffit d'en inventer un nouveau pour se refaire une virginité
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le janvier 31, 2017, 19:59:38
Mais t'es bouché ou quoi?
Tu peux lui dire ce que tu veux, il n'en a strictement rien à foutre de tes arguments, ni des arguments de personne.
Ca s'appelle une addiction, c'est son bistrot et quiconque ose dire quelque chose a tort.
Même quand tu lui prouves en mettant les points sur les I, les barres sur les T et tout le tralala qu'il raconte n'importe quoi, il fait semblant et vient encore pleurnicher que c'est pas de sa faute, qu'il a mal lu. On l'apprenait à l'école.
Sans compter qu'il prétend être savant mais question déduction, ça vole pas haut. Les renards s'attaquent aux poules, aux petits cervidés et autres proies, mais un animal plus gros, plus musculeux va se limiter à du rongeur. ::)
Il connaît même pas le régime alimentaire d'un prédateur qui fut commun dans tout l'est de la France, il trouve encore à dire que c'est pas si grave.
Il ne respecte que ceux dont le statut sur ce forum lui est supérieur, autant dire pas grand monde à ses yeux.
Tu peux bien avoir rampé 10 ans dans la boue pour faire la photo du siècle et être le meilleur naturaliste du monde que tu seras toujours une merde à ses yeux.
Cette section était tout ce qu'il y a de plus endormi avant. On y trouve les annonces de festival photo nature, la parution d'une revue ou d'un bouquin et le fil d'un membre qu'y s'est perdu.
C'est devenu du n'importe quoi dès qu'un fil ouvert parle d'un sujet prétexte à vos chamailleries de gamin.
Allez au bar, ouvrez un fil K vs H, mettez vous sur la tronche autant que vous voulez et laissez cette rubrique en paix.
Y'en a marre >:(
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le janvier 31, 2017, 20:04:29
Olivier

Je ne prétend détenir aucune vérité sur le sujet, nous sommes d'accord sur bon nombre de points et notamment le fait que, je vous cite : "le compromis soit impossible" donc la discussion interminable (si ce n'est inutile).
Je suis revenu parce que je me suis emporté dans un message précédent et que c'est regrettable. Je vous devais de faire l'effort de plus d'explications qui justifient le ras le bol.
Ce fil affiche beaucoup de vues parce qu'il est en tête de cette rubrique et que, comme les précédents, vous allez le remonter quotidiennement dans votre "duel" avant qu'il soit effacé.
Par ailleurs ce fil concerne (ait) la photo, pas la chasse vers laquelle vous avez dérivé, l'un ou/et l'autre. Donc le lecteur est trompé.
Enfin, si vous me relisez, vous verrez un de ces amoureux de la Nature qui souffre au quotidien et s'indigne, comme vous, de pratiques diverses ;  mais dont le métier impose de tendre vers un équilibre, même imparfait.
Vous me concéderez j'espère qu'il faut aux amoureux de la Nature, un espace de repos dans lequel ils peuvent vivre leur passion avec apaisement, et c'est ici, avec d'autres.
Logiquement ce site n'est sans doute pas l'endroit où il y a beaucoup de gens à convaincre de l'utilité de changer notre approche de la Nature donc l'absence de réaction s'explique.
L'absence de voix rejoignant votre cause s'explique également par le fait que les autres acceptent que le sujet chasse soit hors charte et par le fait qu'ils savent que tout ce que nous écrivons est voué à disparaitre.
Si vous avez besoin de discuter avec Kochka pour roder vos arguments, ne contournez pas la règle en faisant dériver un fil vers vos préoccupations, ouvrez en un franchement dans le forum OFF.

Vous ne vous êtes pas défilé face à la question en gras qui figure dans un message précédent :) :). Kochka n'y a pas répondu. Soyez cohérent avec votre réponse, n'utilisez plus les sujets des forums Nature pour vous livrer à vos joutes bilatérales, le forum OFF est fait pour.

 
    
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le janvier 31, 2017, 21:29:48
Ce n'est absolument pas ce qui est dit !

Il va falloir veiller à être un poil plus précis plutôt que systématiquement étendre un argumentaire à ce que ton interlocuteur n'a jamais dit ou à caricaturer son propos pour le contrer ou encore à faire diversion (voir ta réponse précédente).
Ce pour deux raisons :
- C'est inefficace quand cette technique est répétée, lassant pour les lecteurs et intellectuellement malhonnête.
- Ça rallonge inutilement les fils que vous n'êtes que 2 ou 3 à lire autrement qu'en diagonale.

Je connais et fréquente le monde de la chasse par nécessité et obligation professionnelle et il y en a plusieurs types et finalités premières dont les 4 qui suivent :

1 - chasse alimentaire : la chasse d'hier où la viande n'était pas au menu aussi fréquemment que nécessaire. C'est la raison alimentaire qui fonde sa pratique dans l'histoire de l'homme. Chez nous cette pratique au sens de son impératif alimentaire est devenue très largement minoritaire.
2 - chasse de régulation : celle qui est sensée restaurer l'équilibre sylvo-cynégétique (par exemple) car toute espèce tend à croitre au détriment de son milieu en l'absence de prédateur. Kochka qui est adepte de thèses démographiques ne pourra le nier. Nous sommes le meilleur exemple de cette notion.
3 - chasse traditionnelle et atavisme : celle dont les pratiquants considèrent qu'elle fait partie d'une identité locale et d'une poursuite des traditions. Ces prélèvements n'ont généralement pas d'autre utilité que cette justification sociale.
4 - chasse loisir : celle qui est la plus répandue aujourd'hui, aussi appelée chasse "sport". A moins que d'en posséder le territoire, on est contraint de payer pour y accéder.

Bien sûr ces 4 types de chasse peuvent avoir des finalités mélangées : exemple : régulation et loisir. On acceptera, sauf mauvaise foi, que le loisir et la tradition restent les finalités premières des chasseurs et la régulation le seul impératif.

Dès qu'un débat a lieu sur la chasse,
- L'opposant à la chasse met en avant que l'on ne peut, moralement, faire loisir et encore moins activité économique du fait de tuer des animaux.
L'opposant nie ou minimise alors cette loi tout à fait Naturelle que toute espèce croit au détriment de son milieu en l'absence de prédateur.
- Le chasseur met en avant son rôle de régulation et l'assise sociale fédératrice de son activité
Le chasseur nie qu'il exerce son activité par plaisir et qu'en particulier la chasse est aussi une activité économique.

Dès lors on assiste à des débats cousus de mauvaise foi des deux côtés, car il est impossible de renoncer à toute régulation comme il est impossible de justifier l'acte de tuer par loisir.

Le débat étant impossible à trancher et extrêmement passionnel, il est logique, comme l'a fait ce site de NE PAS PERMETTRE QU'IL SOIT ABORDE ici.

Conclusion :
- Vous êtes hors charte, et l'on comprend l'interdiction qui est faite, elle est logique...
- Vous ne trouverez jamais de compromis car vos positions sont inconciliables.
- Vous squattez une tête de rubrique, en polluant un sujet, offrant aux habitués une énième lassitude de vos débats stériles et aux visiteurs occasionnels un spectacle qui ne leur donnera absolument pas envie d'aller plus loin sur le site.

Alors Olivier et Kochka, cette conclusion est fausse et la situation est tout à fait normale ? On va voir si vous vous défilez ou si vous répondez sans diversion
   
    
      

Je suis tout à fait d'accord pour quitter cette joute qui dérange, mais absolument pas sur la mauvaise foi.
Je me contente de réagir poliment aux inexactitudes en amenant des éléments contraires. et en montant que les affirmations sont fausses, ou exagérées, et finalement contreproductives.
Cependant je dois confesser avoir pris un certain plaisir à faire monter aux rideaux l'homme de montagnes qui est incapable de sortir le nez de son pré carré, persuadé d'avoir compris le monde entier depuis son nid, et qui écarte dédaigneusement tout ce qui lui montre à quel point il manque de réflexion.
Promis, je ne ferais plus.

Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le janvier 31, 2017, 21:40:32
Ben disons que l'homme des montagnes, quand on lui explique qu'on a voyagé à travers le monde, qu'on est savant et tout et tout, mais qu'on arrive pas à déduire que plus le prédateur est gros, plus il aura la capacité de prédater de grosses proies, il reste perplexe sur le niveau de son contradicteur.
Surtout quand tu lui réponds que tu l'as lu, ce qui est la plus mauvaise réponse que l'on puisse faire quand on prétend avoir ta connaissance.
Tu as surtout démontré à tous ceux qui ont une démarche naturaliste sur ce forum tout ton savoir.
Alors oui, je confesse avoir pris un certain plaisir à t'avoir contredit avec une telle aisance.
J'ai compris ça quand j'avais 6 ans sans même avoir voyager.
Alors oui, le bar off semble plus indiqué pour vos joutes.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Cheps le janvier 31, 2017, 21:51:26
Ça fait quand même pitié.
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le janvier 31, 2017, 22:17:47

 Il n'y a rien à pardonner et encore moins à juger dans le cas cité par Primo Levi.

Pour le polystyrène, il y a des idiots et des sans-gêne partout, et ce n'est pas nouveau.
Est-ce une raison pour jeter opprobre sur la photographie et tous les photographes?

Cette indignation me parait vertueuse, mais que penser de ceux dont les sacs plastiques finissent ans l'estomac des tortues marines qui en meurent?

que vois-je un soupçon de réprobation pour cet aigle rare qui risque une occlusion intestinale?
on est encore loin de oui, dans ce cas la limite de l'acceptable est atteinte et je condamne fermement cet acte (perso bien évidement je condamne cette pratique que je ne connaissais pas)
 et vous ne pouvez vous empêcher de ressortir le syndrome k pour minimiser, relisez la satyre de la voisine de sim2bas....
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Julian le février 01, 2017, 02:12:52
http://leblogphoto.net/2015/09/15/des-gopro-utilises-par-la-national-goegraphic-pour-filmer-les-plus-grands-crocodiles-de-laustralie/

Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: mb25 le février 01, 2017, 12:46:58
J'aime la nature, ne supporte que tres difficilement les chasseurs, (mais je fais avec), ne comprends pas qu'on puisse  risquer de faire mourir une espèce pour une image, mais de là à prendre une image des camps  et de l'œuvre de Primo LEVI pour comparer avec notre petite activité égoïste, c'est qu'il y a beaucoup de choses qui ne vont plus sur cette planète et dans ce forum.
mb 25
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: JCCU le février 01, 2017, 13:35:28
http://leblogphoto.net/2015/09/15/des-gopro-utilises-par-la-national-goegraphic-pour-filmer-les-plus-grands-crocodiles-de-laustralie/

C'est quoi le rapport avec la question initiale?

(dans cette vidéo, les crocodiles attaquent les go pro mais ne les ingèrent pas)
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: RR NIKON le février 01, 2017, 17:36:02
C'est quoi le rapport avec la question initiale?

(dans cette vidéo, les crocodiles attaquent les go pro mais ne les ingèrent pas)

Je propose de filer une GO PRO à Kochka et de l'envoyer se faire réguler en Australie...
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: JCCU le février 01, 2017, 18:12:46
Je propose de filer une GO PRO à Kochka et de l'envoyer se faire réguler en Australie...

La question était plutôt pour revenir sur la question initiale du fil

Sinon, pour "Ping" et "Pong", il n'y en pas un pour sauver l'autre. Si la modération pouvait passer sur ce fil et virer la totalité de leurs interventions sans se poser de questions, çà serait sans doute plus efficace et moins cher que de leur filer une go-pro chacun et un aller simple chacun pour l'Australie.     
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 01, 2017, 18:24:19
Pas besoin de Gopro pour les crocos en Australie.
 Ils viennent nous voir tous seuls, comme des grands, assez près pour qu'on puisse cracher dessus.
 (Oct 2016)
 D'accord bien sûr, si la modération veut bien vider nos échanges.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Fan-tômas54 le février 02, 2017, 14:10:04
http://leblogphoto.net/2015/10/26/des-photographes-bourrent-de-mousse-de-polystyrene-des-poissons-pour-faire-de-meilleures-photos/

Waouw l'imagination de certains est vraiment sans limite....
On ne peut pas qualifier ces gens de "photographes" c'est largement usurpé... Le nom qui leur sied le mieux est plutôt "braconniers - voir braconnards - d'images". Ils devraient être arrêtés et jugés pour écocide puisqu'ils ont étés filmés et pris en flagrant délit.
Ces comportements en disent long sur la nature humaine  >:( . Menacer une espèce en extrême fragilité pour le cliché, ça signe une fois de plus la déchéance de l'humanité.
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: RR NIKON le février 02, 2017, 14:43:38
Waouw l'imagination de certains est vraiment sans limite....
On ne peut pas qualifier ces gens de "photographes" c'est largement usurpé... Le nom qui leur sied le mieux est plutôt "braconniers - voir braconnards - d'images". Ils devraient être arrêtés et jugés pour écocide puisqu'ils ont étés filmés et pris en flagrant délit.
Ces comportements en disent long sur la nature humaine  >:( . Menacer une espèce en extrême fragilité pour le cliché, ça signe une fois de plus la déchéance de l'humanité.


Rien de nouveau à l'ouest de l'image de nature ! ces pratique ont toutes été utilisées par le passé, et par les plus grands noms de l'image de "nature", faut pas faire semblant de découvrir ça aujourd'hui ! comme les lynxs du Bayer présentés jadis comme faits dans la nature par toute une flopée de "toffeurs" sur leurs sites respectifs....
bien entendu les adorateurs des vedettes les plus en vue ne voudront pas croire que leurs harfangs, ou leur lapones, ont été faites à la souris et à la canne à pêche ( qui est encore assez niais pour croire qu'une chouette sauvage vole naturellement droit sur le pare-soleil d'un 500 ?), un peu comme ceux qui croient encore que nos hommes politiques sont tous honnêtes.... :D
Dans notre domaine fixer des règles ou convenir d'une éthique ne sert à rien, tant que les enjeux existeront les tricheries ou les comportements aberrants demeureront un moyen de se hisser au sommet.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: oursinette le février 02, 2017, 15:04:54
les vrais problèmes sont les relais sur Internet ou dans les concours. Aujourd'hui un realisateur animalier par exemple, se doit d'avoir une certaine éthique,un comportement irreprochable,  et personne ne comprendrais que la maltraitance animale en fasse partie et pourtant on est tous imprégné des films Disney des années 60, 70 et 80 qui avaient peu de choses à voir avec notre éthique actuelle.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 02, 2017, 15:17:09
On peut rêver, mais le besoin de vendre, ou de se vendre, restera le plus fort.
Pas vu, pas pris.
Il reste à chacun la satisfaction de savoir dans quelles conditions, il plus ou moins réussi sa tof.
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Fan-tômas54 le février 02, 2017, 16:57:34
Rien de nouveau à l'ouest de l'image de nature ! ces pratique ont toutes été utilisées par le passé, et par les plus grands noms de l'image de "nature", faut pas faire semblant de découvrir ça aujourd'hui !
bien entendu les adorateurs des vedettes les plus en vue ne voudront pas croire que leurs harfangs, ou leur lapones, ont été faites à la souris et à la canne à pêche

Ça va je ne sors pas d'hibernation, je sais pour l'appâtage (ça ne me gêne pas si la proie morte a été trouvée opportunément et n'a pas été occise juste pour l'occasion) Mais de là à torturer des animaux pour en appâter d'autres et les empoisonner par la même occasion, y'a un pas...

Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: chymai le février 02, 2017, 17:11:09
Incroyable ce fil est toujours vivant... ???
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: RR NIKON le février 03, 2017, 09:28:10
Ça va je ne sors pas d'hibernation, je sais pour l'appâtage (ça ne me gêne pas si la proie morte a été trouvée opportunément et n'a pas été occise juste pour l'occasion) Mais de là à torturer des animaux pour en appâter d'autres et les empoisonner par la même occasion, y'a un pas...

On est bien d'accord ! Je parlais surtout de la publication de ce fil !!!Sortir ça aujourd'hui pourrait laisser à penser que ces pratiques sont récentes.
Notes au passage que tout le monde s'en fout : à l'instar d'autres activités humaines la finalité semble justifier les moyens mis en oeuvre...

Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: chymai le février 03, 2017, 12:00:10
C'est sur ce n'est pas prés de s’arrêter surtout chez les pros qui ont obligation de résultats...Mais chuuuuuttttt....
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Kristof78 le février 03, 2017, 12:53:11
Mon petit point de vue.
C'est comme partout, il y a ceux qui ont une éthique et les autres...
Une belle photo ne vaut à mes yeux plus rien si les stratagèmes
utilisés sont plus que limite. A chacun de voir où placer la barre.
Pour moi, je considère avoir raté une photo si j'ai mis le bazar dans
une zone. Par ex : je prends un chevreuil en photo, mais il part dans
la foulée et aboie. A mes yeux, j'ai déjà franchi la limite. Beaucoup d'
autres ne s'embarrassent pas de ces considérations. Mais regardez, au
final, ce qui pouvait être caché à une époque l'est plus difficilement de
nos jours (suivez mon regard). Au final, de plus en plus de choses se
savent. C'est quand même un (petit) point positif.
Mais pour l'heure, c'est vrai, c'est difficile de savoir si le gars a triché ou
s'il a même été purement abject en présentant un superbe cliché.
Ce que je sais, c'est que de plus en plus souvent, je me pose des questions,
en ragardant un cliché, surtout quand il s'agit de certaines espèces.
A force de tenter (modestement) de photographier la faune, on se rend bien
compte qu'il n'y a pas de secret...Ou plutôt que certains doivent en avoir;
des avouables et d'autres beaucoup moins...
Ca me rappelle lorsque je courrais beaucoup et faisais quelques compétitions.
J'avais beau être bon, d'autres étaient bien meilleurs. Ceux-là, pas de souci.
Mais dans le lot, il y avait des extra-terrestres. Aucune souffrance sur le visage,
une foulée énorme, un rythme de dingue, en pleine forme à l'arrivée
(course bouclée bien avant tout le monde) etc. Quand on connaît un peu les effets
visibles du dopage, (au moins avec certains produits) je me marrais. Leur tronche
seule trahissait qu'ils n'étaient pas propres. Mais ils gagnaient. Et étaient plus
applaudis que les autres. Eux seuls étaient admirés et accumulaient les récompenses.
C'est là tout le problème. Moi, je ne risquais pas de gagner, mais je m'en foutais du
moment que je prenais mon pied et que je tombais mes records personnels à chaque
sortie.
Tout ceci est hélas dans la nature humaine, c'est bien triste...on n'y peut pas grand chose,
du moins pour le moment. Par contre, torturer un animal pour une photo, là, c'est tombé
bien bas. Ces mecs devraient exercer dans d'autres domaines.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: chymai le février 03, 2017, 16:05:24
C'est vrai que l'on retrouve ces tricheries ou tout est bon pour "réussir",même dans le monde du travail un secteur bien pourri aussi...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Kristof78 le février 03, 2017, 17:00:22
Ne m'en parle pas, et c'est de pire en pire.
Là où je bosse, il y aurait de quoi écrire un bouquin en plusieurs tomes.
Mais on s'éloigne (encore que) du sujet.
Moralité : la nature humaine pas toujours reluisante associée à la possibilité
d'atteindre "le" succès, si on y ajoute du fric en plus...
C'est pas joli joli. La photo de nature devrait
(mais je suis encore un peu bisounours sur les bords)
échapper à tout ça. Hélas, ce n'est pas le cas  :'(;
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Fan-tômas54 le février 03, 2017, 18:17:38
Ces mecs devraient exercer dans d'autres domaines.
Quel que soit le domaine, un pouilleux reste un pouilleux. C'est une question de morale/personnalité/principes intrinsèques à chaque individu. En revanche, ils auraient excellé à l'époque de l'Allemagne nazie où l'abject était de rigueur.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 03, 2017, 18:25:21
Mon petit point de vue.
...... Eux seuls étaient admirés et accumulaient les récompenses.
C'est là tout le problème. Moi, je ne risquais pas de gagner, mais je m'en foutais du
moment que je prenais mon pied et que je tombais mes records personnels à chaque
sortie.
Tout ceci est hélas dans la nature humaine, c'est bien triste...on n'y peut pas grand chose,
du moins pour le moment. Par contre, torturer un animal pour une photo, là, c'est tombé
bien bas. Ces mecs devraient exercer dans d'autres domaines.

Un vrai tricheur, reste un vrai tricheur, quelle que soit son activité, photo ou pédalo.
Il reste à chacun à déterminer où placer sa limite, seul face à son miroir.
Mais il est probable que certains ne se voient autrement qu'avec un couronne de laurier sur la tête.
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Fan-tômas54 le février 03, 2017, 21:28:08
Mais il est probable que certains ne se voient autrement qu'avec un couronne de laurier sur la tête.

Oui et ce quel que soit le prix 😤
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le février 04, 2017, 10:27:44
Incroyable ce fil est toujours vivant... ???
C'est une histoire sans fin et quand on voit le niveau de l'argumentaire de fanfomas54 on ne s'étonne plus de rien. Nous sommes quand même tombés bien bas...  ::)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 04, 2017, 11:43:34
ces pratiques ne sont pas neuves. ce qui est neuf c'est la quantité des nouveaux photographes animaliers et les techniques modernes (net/gps/gsm).
Comme d'habitude, certains préfèrent se moquer de ceux qui s'offusquent et sont adepte de l'auto-discipline et du yapasdproblème, d'autres remarquent qu'il y a oui, parfois des dérapages et osent le dire....

sur un lieu de nourrissage, il y a quelques semaines je fais remarquer à un photographe qui met des arachides salées sur un piquet en bois que ce n'est pas bon pour les oiseaux : aucune réaction de sa part... la photo prime sur la santé des piafs!

Kochka se moque gentiment de moi avec ses ramiers quand je parle de photos au nid. ok, pour des espèces communes et si l'affût est bien fait, cela se passe sans gros problèmes, mais certaines espèces nichent dans un milieu fragile ou sont réputées abandonner facilement la nichée en cas de dérangement.  rien de vraiment hilarant
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Nemrod63 le février 04, 2017, 13:05:56
ces pratiques ne sont pas neuves. ce qui est neuf c'est la quantité des nouveaux photographes animaliers et les techniques modernes (net/gps/gsm).

sur un lieu de nourrissage, il y a quelques semaines je fais remarquer à un photographe qui met des arachides salées sur un piquet en bois que ce n'est pas bon pour les oiseaux : aucune réaction de sa part...
estime toi  heureux il aurait pu te mettre un bourre-pif  :D :D
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 04, 2017, 22:25:32
Meuh non, heneauol  est trop gentil naturellement pour qu'on ait envie de lui taper dessus.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: chymai le février 07, 2017, 17:21:53
Ah ça commence à parler de nazi,nous allons bientôt rencontrer le point de Godwin...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Michel Denis-Huot le février 07, 2017, 18:55:20
Bonjour,
Des fois, je me suis fait accuser de tricheries et/ou manipulations et/ou de photoshoperies!
Ben, c'est pas franchement agréable!
Surtout lorsqu’on fait de son mieux pour faire son boulot correctement.
De toutes façons tout çà ce sont des conneries.
Faut bien se mettre un truc dans la tête, notre planète, elle est morte (du moins provisoirement)!
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jdm le février 07, 2017, 19:02:43

 Elle a été morte dès le début ...

 (pour rester dans le positif !  ;D ;D )
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Michel Denis-Huot le février 07, 2017, 19:05:45
Elle a été morte dès le début ...

 (pour rester dans le positif !  ;D ;D )
Ben non, des extinctions massives, il y en a eu quelques une!
Et puis tout est reparti!
Pour ne pas être négatif!
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: chymai le février 07, 2017, 21:43:22
Pas grave la prochaine c'est l'humanité...donc espoir!
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 07, 2017, 22:05:25
Pas grave la prochaine c'est l'humanité...donc espoir!
En soleil vert?
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Lumières éternelles le février 09, 2017, 20:41:03
Je suis photographe animalier depuis 20 ans. La plupart des dérives d'éthique sont le fait de personnes déconnectées de la nature qui, croyant avoir du talent s'achètent un téléobjectif à 10 000 € et, voulant absolument produire des images, les produisent vite et mal. Ayant été en contact avec le monde naturel depuis tout petit, je sais que le respect de la faune et le temps passé sur le terrain finissent toujours par récompenser le photographe. Il est infiniment plus gratifiant de quitter un affût en laissant l'animal continuer sa vie en toute quiétude plutôt que d'avoir une image et d'avoir arrêté l'acte de vie ou de survie de l'animal par son acte photographique.

Mais tout cela n'est que le reflet d'une société en dérive, beaucoup d'images de nature aujourd'hui sont fausses par le truchement du numérique. Citons en vrac les dérives couleurs exagérées par l'usage aberrant de la balance couleur, les surimpressions qui conduisent à des cadrages n'ayant jamais existé dans le monde réel, les retouches pour ôter des éléments de l'arrière-plan. Il y a aujourd'hui une apologie du faux, pour conduire à une esthétique parfaite mais sans aucune profondeur ni vérité, encore une fois le juste reflet de la société actuelle selon moi où ne compte que le paraître mais pas l'être...
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Reflexnumerick le février 09, 2017, 20:57:18
Je suis photographe animalier depuis 20 ans. La plupart des dérives d'éthique sont le fait de personnes déconnectées de la nature qui, croyant avoir du talent s'achètent un téléobjectif à 10 000 € et, voulant absolument produire des images, les produisent vite et mal. Ayant été en contact avec le monde naturel depuis tout petit, je sais que le respect de la faune et le temps passé sur le terrain finissent toujours par récompenser le photographe. Il est infiniment plus gratifiant de quitter un affût en laissant l'animal continuer sa vie en toute quiétude plutôt que d'avoir une image et d'avoir arrêté l'acte de vie ou de survie de l'animal par son acte photographique.

Mais tout cela n'est que le reflet d'une société en dérive, beaucoup d'images de nature aujourd'hui sont fausses par le truchement du numérique. Citons en vrac les dérives couleurs exagérées par l'usage aberrant de la balance couleur, les surimpressions qui conduisent à des cadrages n'ayant jamais existé dans le monde réel, les retouches pour ôter des éléments de l'arrière-plan. Il y a aujourd'hui une apologie du faux, pour conduire à une esthétique parfaite mais sans aucune profondeur ni vérité, encore une fois le juste reflet de la société actuelle selon moi où ne compte que le paraître mais pas l'être...

Ô pt'1, excellent ! Bravo
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Michel Denis-Huot le février 10, 2017, 19:35:16
Je suis photographe animalier depuis 20 ans. La plupart des dérives d'éthique sont le fait de personnes déconnectées de la nature qui, croyant avoir du talent s'achètent un téléobjectif à 10 000 € et, voulant absolument produire des images, les produisent vite et mal. Ayant été en contact avec le monde naturel depuis tout petit, je sais que le respect de la faune et le temps passé sur le terrain finissent toujours par récompenser le photographe. Il est infiniment plus gratifiant de quitter un affût en laissant l'animal continuer sa vie en toute quiétude plutôt que d'avoir une image et d'avoir arrêté l'acte de vie ou de survie de l'animal par son acte photographique.

Mais tout cela n'est que le reflet d'une société en dérive, beaucoup d'images de nature aujourd'hui sont fausses par le truchement du numérique. Citons en vrac les dérives couleurs exagérées par l'usage aberrant de la balance couleur, les surimpressions qui conduisent à des cadrages n'ayant jamais existé dans le monde réel, les retouches pour ôter des éléments de l'arrière-plan. Il y a aujourd'hui une apologie du faux, pour conduire à une esthétique parfaite mais sans aucune profondeur ni vérité, encore une fois le juste reflet de la société actuelle selon moi où ne compte que le paraître mais pas l'être...
Bonjour,
Pas toujours d'accord avec toi, mais là, je ne peux que l'être.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 10, 2017, 19:55:47
Je suis photographe animalier depuis 20 ans. La plupart des dérives d'éthique sont le fait de personnes déconnectées de la nature qui, croyant avoir du talent s'achètent un téléobjectif à 10 000 € et, voulant absolument produire des images, les produisent vite et mal. Ayant été en contact avec le monde naturel depuis tout petit, je sais que le respect de la faune et le temps passé sur le terrain finissent toujours par récompenser le photographe. Il est infiniment plus gratifiant de quitter un affût en laissant l'animal continuer sa vie en toute quiétude plutôt que d'avoir une image et d'avoir arrêté l'acte de vie ou de survie de l'animal par son acte photographique.

Mais tout cela n'est que le reflet d'une société en dérive, beaucoup d'images de nature aujourd'hui sont fausses par le truchement du numérique. Citons en vrac les dérives couleurs exagérées par l'usage aberrant de la balance couleur, les surimpressions qui conduisent à des cadrages n'ayant jamais existé dans le monde réel, les retouches pour ôter des éléments de l'arrière-plan. Il y a aujourd'hui une apologie du faux, pour conduire à une esthétique parfaite mais sans aucune profondeur ni vérité, encore une fois le juste reflet de la société actuelle selon moi où ne compte que le paraître mais pas l'être...

Probablement, mais ça devient difficile à cerner lorsque l'on regarde les tableaux des grands peintres où tout est superbement organisé, avec des mises en exergues, des nuances d'éclairages qui n'ont jamais existé, ou très fugitivement. Il rendent l'instant magique par leurs nuances d'éclairage et le placement en perspective de tous les détails, fruit d'un travail long et difficile pour aussi parfaitement rendre ce qu'ils avaient en tête.
Faudrait-il les écarter pour cela?
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le février 10, 2017, 20:31:33
Ca n'a strictement rien à voir.
Une image animalière, c'est tout un contexte.
S'il suffit pour faire une image de faire des retouches lourdes, afin d'avoir un résultat bankable, ça doit être précisé.
Et une belle image sans artefact, c'est aussi un travail long et très difficile.
Un photographe qui arrive à jouer avec un rayon et qui sort une belle composition avec un sujet bien mis en valeur, tout ça sans replâtrage lourd, c'est pas donné à tout le monde.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: oursinette le février 10, 2017, 21:08:09
Oui mais la photo aujourd'hui est mondialisee et notre goût d'europeen ne correspond sans doute pas a la majorité.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le février 10, 2017, 21:14:32
Je sais pas.
Quand j'ai l'occasion de voir des expos, j'ai pas l'impression que c'est mondialisé. Pourtant, les images viennent des 4 coins du globe.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 10, 2017, 21:15:58
Je suis photographe animalier depuis 20 ans. La plupart des dérives d'éthique sont le fait de personnes déconnectées de la nature qui, croyant avoir du talent s'achètent un téléobjectif à 10 000 € et, voulant absolument produire des images, les produisent vite et mal. Ayant été en contact avec le monde naturel depuis tout petit, je sais que le respect de la faune et le temps passé sur le terrain finissent toujours par récompenser le photographe. Il est infiniment plus gratifiant de quitter un affût en laissant l'animal continuer sa vie en toute quiétude plutôt que d'avoir une image et d'avoir arrêté l'acte de vie ou de survie de l'animal par son acte photographique.

Mais tout cela n'est que le reflet d'une société en dérive, beaucoup d'images de nature aujourd'hui sont fausses par le truchement du numérique. Citons en vrac les dérives couleurs exagérées par l'usage aberrant de la balance couleur, les surimpressions qui conduisent à des cadrages n'ayant jamais existé dans le monde réel, les retouches pour ôter des éléments de l'arrière-plan. Il y a aujourd'hui une apologie du faux, pour conduire à une esthétique parfaite mais sans aucune profondeur ni vérité, encore une fois le juste reflet de la société actuelle selon moi où ne compte que le paraître mais pas l'être...

recadrer, y aller un peu fort sur les curseurs ou retoucher une brindille avec photoshop n'est pas bien méchant...
tout au + il serait préférable  d'indiquer si il y a eu retouche en légende lors d'expo pour + de transparence.
même les vieux de la vielle ont parfois des pratiques discutables, faut pas croire...
ce qui me choque le plus c'est en premier la mise en danger de l'animal, mais aussi le manque de respect des autres observateurs  , l'absence de remerciement pour le découvreur qui a fait le laborieux travail de prospection, le mensonge délibéré (par exemple animal captif ou affût payant style Bence Maté),
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le février 10, 2017, 21:23:49
Bon ben voilà, c'est plié.
Pas envie de me taper dix pages sur Bence.
Toujours les mêmes rengaines. Ce forum ne changera jamais.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 10, 2017, 21:31:26
aller dans ces affûts ne me pose aucun problème, c'est se faire passer pour un naturaliste hors pair en ramenant de superbes clichés qui l'est moins...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 10, 2017, 22:04:16
la nouvelle mode de ces affûts grand luxe loués à prix d'or. il manque juste le jacuzzi... ;)
http://zimanga.com/hides/zimanga-lagoon-hide
http://photoadventures.lapplandmedia.se/en/product/wildlife-photography-course-finland/
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 10, 2017, 22:26:36
recadrer, y aller un peu fort sur les curseurs ou retoucher une brindille avec photoshop n'est pas bien méchant...
tout au + il serait préférable  d'indiquer si il y a eu retouche en légende lors d'expo pour + de transparence.
même les vieux de la vielle ont parfois des pratiques discutables, faut pas croire...
ce qui me choque le plus c'est en premier la mise en danger de l'animal, mais aussi le manque de respect des autres observateurs  , l'absence de remerciement pour le découvreur qui a fait le laborieux travail de prospection, le mensonge délibéré (par exemple animal captif ou affût payant style Bence Maté),

Faire souffrir réellement des animaux? Ou tricher?
Enlever les éléments gênants?
Ajouter au décor ?
Enfermer le sujet dans un couloir en plexiglas pour qu'il passe bien devant le détecteur?
Le passer au frigo, moins froid qu'une nuit dehors dans certains cas?
L’appâter?
Le shooter?
Lui clouer les pattes?
Où commencer et où s'arrêter?
Qui a dit qu'une photo, ou un tableau devaient être l'exacte reproduction de la réalité, sans ajout ni retrait?
Quel lien entre le refus de la souffrance inutile et l'inclusion Photoshop?
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 10, 2017, 22:27:41
la nouvelle mode de ces affûts grand luxe loués à prix d'or. il manque juste le jacuzzi... ;)
http://zimanga.com/hides/zimanga-lagoon-hide
http://photoadventures.lapplandmedia.se/en/product/wildlife-photography-course-finland/

Et alors?
Si cela peut sensibiliser à la vie animale, n'est-ce pas positif?
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le février 10, 2017, 23:17:52
Euh concrètement, j'ai comme l'impression que personne ne parle de la même chose.
Le problème de l'image animalière aujourd'hui, c'est que pour un temps donné passé à réaliser des images, quand ça va bien, seul 10% du temps sera réellement productif. Et encore tout dépend de l'espèce.
On va considérer le terrain de jeu européen.
Donc pour beaucoup qui ne sont pas patients ou qui n'ont pas la capacité physique ou matérielle d'être en mesure de produire des images, les solutions alternatives pour faire de l'image sont une solution: affût payant avec croquettes, appâts, animaux en captivité, montage...
Faut faire le tri.
Je crois surtout que ce dont il est question, ce sont les pratiques avec appât faisandé sur des sites sauvages, carcasses déposées volontairement pour gagner du temps et d'autres pratiques, plus des montages avec image d'un sujet pris en captivité et ajout d'un fond pour emballer le truc.
Parce que clouer un animal pour faire une photo, je voie pas bien l'intérêt. ::)
Et l'affût aux ours, on y va pas pour être sensibilisé à la vie animale, on y va pour faire de l'image.
Tu veux voir un ours, tu vas dans un parc.
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 11, 2017, 12:14:17

Faire souffrir réellement des animaux? Ou tricher?
Enlever les éléments gênants?
Ajouter au décor ?
Enfermer le sujet dans un couloir en plexiglas pour qu'il passe bien devant le détecteur?
Le passer au frigo, moins froid qu'une nuit dehors dans certains cas?
L’appâter?
Le shooter?
Lui clouer les pattes?
Où commencer et où s'arrêter?
Qui a dit qu'une photo, ou un tableau devaient être l'exacte reproduction de la réalité, sans ajout ni retrait?
Quel lien entre le refus de la souffrance inutile et l'inclusion Photoshop?

le lien c'est les pratiques des photographes animaliers, certaines sont inexcusables (ou simplement discutables) pour certains et pas pour d'autres...

cela peut avoir des causes différentes: mise en danger ou stress de l'animal/dégradation du milieu/ irrespect des autres observateurs/ tromperie sur "la marchandise" si diffusion publique/ manque de mérite/ certains ici reprochent également le maniement un peu excessif des curseurs ou l'utilisation de photoshop/ etc.
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 11, 2017, 13:48:53
le lien c'est les pratiques des photographes animaliers, certaines sont inexcusables (ou simplement discutables) pour certains et pas pour d'autres...

cela peut avoir des causes différentes: mise en danger ou stress de l'animal/dégradation du milieu/ irrespect des autres observateurs/ tromperie sur "la marchandise" si diffusion publique/ manque de mérite/ certains ici reprochent également le maniement un peu excessif des curseurs ou l'utilisation de photoshop/ etc.

Oui bien sur, pour la première partie.
Non pour la suite.
Pourquoi?
On peut vouloir croire qu'une photo se doit d'être "naturelle", pure au sens le plus intègre, mais combien de personne s'intéressent à ce point?
On peut aussi apprécier une image comme on apprécie un tableau, qui idéalise plus ou moins ce que le peintre a vu, ou a voulu construire, ou a imaginé.
Sinon, il faudrait refuser jusqu'au maquillage du modèle et aux flashs de studio.
La Joconde avait peut-être un gros bouton sur le nez ou une verrue poilue au menton, le fond était peut-être différend de celui du tableau, mais qui se pose la question?. Est-ce pour cela qu'il y a tromperie sur la marchandise?
Lorsqu'un guide photographe africain amène ses clients sur un spot qu'il a spécialement repéré après des années sur place, y a-t-il tromperie sur la marchandise?
Est-ce très différent des affuts payants dans les parcs français?
Déjà, en choisissant l'optique, nous sommes le plus souvent différents de la vision humaine.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 11, 2017, 16:53:13
oui bien sûr pour la 1ère partie? j'ai comme un doute venant de vous ;) :D

dans le cadre d'une diffusion publique si comme par hasard on "oublie" de mentionner certains détails, oui il y a tromperie...
sur l'autre fil j'avais parlé de mon malaise à apprécier les photos animalières des expos. Je me demande toujours en + du côté purement esthétique, quel est le mérite et l'éthique du photographe.
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Nemrod63 le février 11, 2017, 17:31:54
même les vieux de la vielle ont parfois des pratiques discutables, faut pas croire...
:D
https://youtu.be/yraFIAlgOUU
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 11, 2017, 18:46:35
oui bien sûr pour la 1ère partie? j'ai comme un doute venant de vous ;) :D

dans le cadre d'une diffusion publique si comme par hasard on "oublie" de mentionner certains détails, oui il y a tromperie...
sur l'autre fil j'avais parlé de mon malaise à apprécier les photos animalières des expos. Je me demande toujours en + du côté purement esthétique, quel est le mérite et l'éthique du photographe.

Ne serait-ce pas plutôt toi qui tient à croire à une pratique des plus épurée selon tes critères, fort honorables au demeurant?
Autant je n'aimerai pas clouer les pattes d'une grenouille, autant la faire jeûner quelques jours pour qu'elle se  précipite sur toutes le mouches que l'on lâchera sous son nez, ne me dérange pas du tout.
Nous aurons toujours l'image d'une grenouille mangeant une mouche de la manière la plus naturelle qui soit, et sans avoir attendre que la saison rende les mouches plus rares et les grenouilles plus affamées.
Qu'en penses-tu?
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: patrice le février 11, 2017, 21:31:53
https://www.youtube.com/watch?v=UoBGR8ZTi2o
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 11, 2017, 23:06:57
Y si es un lagarto quien se come la mariposa?
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: patrice le février 12, 2017, 08:58:20
Y si es un lagarto quien se come la mariposa?

En este caso me voy a sacar una foto chula!

Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: dominos le février 13, 2017, 20:58:34

Ne serait-ce pas plutôt toi qui tient à croire à une pratique des plus épurée selon tes critères, fort honorables au demeurant?
Autant je n'aimerai pas clouer les pattes d'une grenouille, autant la faire jeûner quelques jours pour qu'elle se  précipite sur toutes le mouches que l'on lâchera sous son nez, ne me dérange pas du tout.
Nous aurons toujours l'image d'une grenouille mangeant une mouche de la manière la plus naturelle qui soit, et sans avoir attendre que la saison rende les mouches plus rares et les grenouilles plus affamées.
Qu'en penses-tu?

Ben...  Si c'est une bonne idée de pratique photo pour toi, t'as raison je vais faire un book sur l'appétit de mes bébés.

Bon, j'ai fait comme tu as dit. Les affamer, parce qu'au final, il y aura la photo.

Qu'en penses-tu ?

Je te laisse régler les détails avec la maman à qui j'ai communiqué tes coordonnées  ;D

Amicalement.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 14, 2017, 15:15:06
Surtout si tu les nourris avec des mouches  ;)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: patrice le février 14, 2017, 21:25:10
En parlant de grenouille

mon premier essai de digiscopie ( Coolpix 995 appuyé sur l’oculaire d'une lunette) sur une grenouille taureau.

J'en suis fier de ma grenouille , ce n'est pas une photo de concours, mais je dis merde à tous les concours, d'abord pas de concours ,pas de tricherie!

Mon premier ours grizzly je l'ai pris en photo avec un 85 mm  monté sur un doubleur Foca, je n'ose même pas montrer la photo mais  je vous dis pas l’émotion!

et pour l'émotion pas besoin pour cela de payer la peau des fesse un voyage à Kodiak avec guide, téléobjectif de légende  et tout et tout pour saisir l'animal un saumon dans la bouche( garanti sur le dépliant touristique)

C'est cet univers marchand qui conduit aux excès dénoncés plus haut.
 
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: chymai le février 15, 2017, 17:32:46
c'est bizarre on dirait un jouet ;D!
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: psbez le février 21, 2017, 18:19:26
Après cette longue discussion "éprouvante" à laquelle je n'ai pas participé, mais que j'ai suivie, c'est bien de revenir sur le sujet du fil : les concours et les "magouilles" qui les accompagnent. De mon point de vue, un concours c'est une compétition. Le problème c'est que les participants ne sont, ni dans les mêmes conditions, ni ont la même éthique. C'est pour ça que je n'y participe plus, depuis longtemps. Il m'arrive d'exposer avec mon club, mais sans prétention.
Dans les années 75/80 mon ancien club photo ( dans l'Hérault ) organisait 3 ou 4 fois par an, des sorties photos N et B ou diapos, sur un thème précis ( paysage, le vieux centre ville, la forêt, photo rapprochée etc.. ) On s'égaillait dans la zone choisie qui était connue au dernier moment. On travaillait ensuite ses photos au club puis chacun exposait ses "meilleures" ou bien les projetait. C'était une sorte de  compétition de quartier. Elle nous passionnait tous, jeunes et moins jeunes, et on faisait de gros efforts pour être "dans les bons" Comment faire pour retrouver cet état d'esprit dans les concours actuels ?
Voici une "ébauche" d'idée :
Peut-on truquer un fichier Raw brut d'une part et modifier sa date d'autre part ? Si oui, mon idée ne vaut rien. Si non, les organisateurs d'un concours ne devraient-ils pas systématiquement demander, avec chaque photo présentée, son original Raw ?  Les magouilles ne diminueraient-elles pas ?   
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le février 21, 2017, 20:34:12
C'est déjà le cas dans certains concours depuis longtemps.
Et de toute manière, même certains "trucages" sont maintenant détectés par des logiciels qui font des analyses.
C'est en amont, à la prise de vue que se situe le débat et certaines pratiques.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: madko le février 21, 2017, 20:40:36
Après cette longue discussion "éprouvante" à laquelle je n'ai pas participé, mais que j'ai suivie, c'est bien de revenir sur le sujet  Si non, les organisateurs d'un concours ne devraient-ils pas systématiquement demander, avec chaque photo présentée, son original Raw ?  Les magouilles ne diminueraient-elles pas ?   


Si la grenouille sort du congélateur, est-ce que le raw livrera la vraie température couleur ?
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 22, 2017, 14:28:53
Avec un film sensible infrarouge, peut-être.  ;)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 22, 2017, 14:35:59
Autre question existentielle,:
Dès lors que l'on utilise un objectif à "effet" tant soit peu marqué, par exemple accentuant la mise en avant du sujet par floutage du fond, dit effet 3D, nous ne sommes plus dans la représentation de la réalité, mais dans son interprétation mensongère.
Alors, accepte-t-on ce type d'objectif, ou non?
Si non, sur quels critères déterminer les objectifs parfaitement "neutres"?
Si oui, pour quelle raison pourrait-on refuser la même manip obtenu sur Toshop?
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Sim2Bas le février 22, 2017, 14:57:13
Autre question existentielle,:
Dès lors que l'on utilise un objectif à "effet" tant soit peu marqué, par exemple accentuant la mise en avant du sujet par floutage du fond, dit effet 3D, nous ne sommes plus dans la représentation de la réalité, mais dans son interprétation mensongère.
Alors, accepte-t-on ce type d'objectif, ou non?
Si non, sur quels critères déterminer les objectifs parfaitement "neutres"?
Si oui, pour quelle raison pourrait-on refuser la même manip obtenu sur Toshop?


C'est pas possible... t'es payé par adobe ou quoi ? chaque fois que je lit un commentaire de toi tu tente d'expliquer que photoshop et la photo c'est la même chose...

C'est simple: les témoignage les plus honnêtes ne sont jamais exact, ils dépendent toujours du point de vu et des capacités du témoin. Pourtant on utilise ca pour envoyer des gens en prison...
Après il y a quelque chose qui s’appelle un faux témoignage et la c'est toi qu'on envoie en prison...

Cette question de réalité objective qui n'existe pas se pause pour absolument toutes les activités humaines... pour info la physique a largement prouvé que "la réalité" elle même est une vue de l'esprit.

Par exemple l'argent sur ton compte en banque n'existe pas lui non plus c'est purement virtuel, par contre le jour (prochain?) ou ton banquier ou le gouvernement va le faire disparaître et que tu ira te plaindre si le gars te réponds: cet argent n'as jamais était une réalité objective... tu lui dira quoi ?

Il n'y a pas de réalité absolue, par contre il y a une différence entre l’honnêteté et le mensonge, l’authenticité et le faux.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 22, 2017, 17:55:36
Le mensonge par rapport à quoi?
A l'imaginaire de celui qui regarde, et aux contraintes qu'il voudrait voir imposer à la présentation d'une image?
Nous regardons un résultat dont certains imaginent vouloir décider des règles de création.
Est-ce que Magritte avait-il déjà vu un nuage en forme de colombe ou un chat dans un chapeau volant?
(Pour l'argent sur mon compte, je sais un peu de quoi il en retourne en matière de monnaie scripturale)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Sim2Bas le février 22, 2017, 22:46:33
Ton magritte la c'est une photo ?!

Non parce que j'ai l'impression que sur ce forum c'est de photos dont on parle et que ca t'échappe à chaque fois...

Je pense qu'il n'y a aucun mal a peindre un chat dans un chapeau, par contre congeler un chat pour le faire tenir immobile dans un chapeau et le prendre en photo... je suis moins sur...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 22, 2017, 23:25:32
Photo, tableau, ce ne sont que des représentations, des images voulues et présentées par l'auteur. Dans une des premiers bouquins photos que j'ai lu, l'auteur expliquait comment créer une image à partir de papier sensible insolé avec des objets plus ou moins transparents déposés dessus.
Chacun y met ce qu'il veut et personne ne peut décider dans son coin des règles applicable par les autres.
On peut parfaitement, comme le souligne l'auteur du fil, déplorer qu'à certaines occasions d'aucuns fassent montre de cruauté envers des animaux, mais cela n'a rien à voir avec la technique utilisée, traitements plus ou moins poussés, utilisé pour produire une photo.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 23, 2017, 10:47:05
Autre question existentielle,:
Dès lors que l'on utilise un objectif à "effet" tant soit peu marqué, par exemple accentuant la mise en avant du sujet par floutage du fond, dit effet 3D, nous ne sommes plus dans la représentation de la réalité, mais dans son interprétation mensongère.
Alors, accepte-t-on ce type d'objectif, ou non?
Si non, sur quels critères déterminer les objectifs parfaitement "neutres"?
Si oui, pour quelle raison pourrait-on refuser la même manip obtenu sur Toshop?

lors d'expo photos animalières les infos (diaphs/vitesse/focale) sont souvent données...
pourquoi ne pas aller plus loin en demandant d'indiquer en détail toutes les conditions de la pdv et retouches éventuelles? le jury et les visiteurs pourraient ainsi mieux apprécier la photo.
En sois mettre un triton 1/2 heure dans un aquarium pour lui tirer le portrait/attirer un animal avec de la nourriture/payer un affût bien placé/être rancardé sur la présence d'une espèce/toshop, etc. ne me dérange pas. c'est lors d'une diffusion ne pas l'indiquer qui peut poser problème. il peut alors y avoir tromperie sur la marchandise car pour certaines personnes ce qui se cache derrière la photo est aussi important que la photo elle-même.
pour revenir sur une histoire célèbre: un photographe qui ramène une photo floue d'un lynx in-situ je fais waouw!
si un photographe ramène une superbe image d'un lynx dans un parc et la fait passer pour une pdv in situ je fais berk, aucun intérêt ni mérite...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: psbez le février 23, 2017, 10:49:33
Pour les concours importants qui sont dotés de prix attrayants, il faudrait que les organisateurs définissent précisément les règles et les conditions de la participation pour chaque catégorie définie ( exemple : jeunes, pros, amateurs etc )  Et ce, avec la menace d'une enquête approfondie de contrôle pour les 3 premiers... Cette menace doit être acceptée par le participant. Le but est de rendre la compétition plus ouverte et de favoriser "l'esprit sportif" de ceux qui jouent le jeu.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Sim2Bas le février 23, 2017, 12:15:26
Photo, tableau, ce ne sont que des représentations, des images voulues et présentées par l'auteur. Dans une des premiers bouquins photos que j'ai lu, l'auteur expliquait comment créer une image à partir de papier sensible insolé avec des objets plus ou moins transparents déposés dessus.
Chacun y met ce qu'il veut et personne ne peut décider dans son coin des règles applicable par les autres.
On peut parfaitement, comme le souligne l'auteur du fil, déplorer qu'à certaines occasions d'aucuns fassent montre de cruauté envers des animaux, mais cela n'a rien à voir avec la technique utilisée, traitements plus ou moins poussés, utilisé pour produire une photo.

Ca a tout à voir,dans tout les cas l'objectif est la tromperie...

Tu tu perds a chaque fois avec tes salades sur l'art etc... ca n'as aucun rapport, tu ne veut pas comprendre donc je perds mon temps .

Il n'y a aucun mal a fabriquer des diamants de synthèse, par contre, si tu les vends en déclarant qu'il s'agit d’authentique diamants tu fini en prison.

C'est la même chose avec les mises en scènes, modifications lourdes, retouches etc... Si tu présente ca comme des photos authentiques, prises sur le vifs et non retouchées tu es un escroc !

Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le février 23, 2017, 13:41:12
Ou comment créer un monde merdique qui fait se succéder dénonciation, indignation pour plus de règlementation et ce, quel que soit le sujet.
Si je mets mes chaussures du dimanche pour aller voir une expo ; si je me fends d'un achat de beau livre, c'est pas pour me poser la question sans arrêt de l'arnaque éventuelle.
La triche a toujours existé, elle existera toujours, les moyens accrus de son contrôle ne feront qu’ôter toute poésie à la photo et les tricheurs auront gagné.
Dans tout art, la sincérité ça se sent, ça se contrôle pas.
Sinon, nous n'aurons décidément plus rien de sensitif en nous, que des codes de lecture...
Que je déteste cette boulimie de règlements, lorsque le besoin de ces derniers nous démontre que la sincérité nous abandonne.
 
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le février 23, 2017, 14:06:28
recadrer, y aller un peu fort sur les curseurs ou retoucher une brindille avec photoshop n'est pas bien méchant...
 
Recadrer fait donc parti des pratiques répréhensibles mais "pas bien méchantes"...
Bigre me voici d'un coup propulsé à l'insu de mon plein gré dans la catégorie de la moyenne délinquance vu que la quasi totalité de mes photos de piafs sont recadrées.
Merci de m'avoir éclairé sur mes pratiques déviantes.  ;D ;D ;D

Photo prise en billebaude mais hélas, trois fois hélas recadrée.

(http://www.jbt-sport.com/PHOTOS%20WAB/2017/01%2001%20PIAFS/PIAFS2017%20078.jpg)

Qu'est-ce qu'on se marre ici, surtout ne vous arrêtez pas en si bon chemin ce serait dommage.  ;D ;D ;D
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Otaku le février 23, 2017, 14:16:59


autant la faire jeûner quelques jours...


C'est pour ça que ton chat fait toujours la tronche sur les photos ?  ;D
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 23, 2017, 15:01:54
Ou comment créer un monde merdique qui fait se succéder dénonciation, indignation pour plus de règlementation et ce, quel que soit le sujet.
Si je mets mes chaussures du dimanche pour aller voir une expo ; si je me fends d'un achat de beau livre, c'est pas pour me poser la question sans arrêt de l'arnaque éventuelle.
La triche a toujours existé, elle existera toujours, les moyens accrus de son contrôle ne feront qu’ôter toute poésie à la photo et les tricheurs auront gagné.
Dans tout art, la sincérité ça se sent, ça se contrôle pas.
Sinon, nous n'aurons décidément plus rien de sensitif en nous, que des codes de lecture...
Que je déteste cette boulimie de règlements, lorsque le besoin de ces derniers nous démontre que la sincérité nous abandonne.
 

chacun son monde idéal!
pour moi un monde merdique, c'est un monde surpeuplé sans règles où on ne se pose plus de questions au nom de la "tolérance"....
non justement,  il n'est pas toujours possible de "sentir" comment une photo animalière a été prise ...
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 23, 2017, 15:23:03
Recadrer fait donc parti des pratiques répréhensibles mais "pas bien méchantes"...
Bigre me voici d'un coup propulsé à l'insu de mon plein gré dans la catégorie de la moyenne délinquance vu que la quasi totalité de mes photos de piafs sont recadrées.
Merci de m'avoir éclairé sur mes pratiques déviantes.  ;D ;D ;D

Photo prise en billebaude mais hélas, trois fois hélas recadrée.

(http://www.jbt-sport.com/PHOTOS%20WAB/2017/01%2001%20PIAFS/PIAFS2017%20078.jpg)

Qu'est-ce qu'on se marre ici, surtout ne vous arrêtez pas en si bon chemin ce serait dommage.  ;D ;D ;D

ou comment prendre "à la moquerie un sujet sérieux" histoire de bien tout décrédibiliser...
ok pour l'animalier c'est presque pas possible sans recadrer et pour tout dire cela n'est pas important.
 pour info en argentique il y a eu une mode des tirages avec chiffres et perfos visibles pour bien prouver que le photographe savait cadrer à la PDV...

petite questions aux railleurs ici qui fréquentent soit le milieu naturaliste et/ou le milieu des photographes animalier.
jamais rien vu ni entendu comme "dérives"?
étrange...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le février 23, 2017, 15:25:16
Et on passe son temps à compulser tous les médias possibles pour recenser toute la merde de l'humanité dans un grand élan réactionnaire collectif. On s'insurge, s'indigne et on remplit les réseaux sociaux de tout ce qui nous révolte et semble avoir été inventé depuis 20 ans. Tout ça pour finir par le retour à la schlague ou à la faucille et au marteau.
L'art et la manière de se comporter comme un connard sont des pratiques multiséculaires. Elles ne changent pas, ce sont les outils qui changent et en photo y'a pas de raison que ça soit différent.
Il y a des lois fondamentales à la vie en société, et ça fait bien longtemps que toutes celles qui sont indispensables ont été pondues.
Tu peux réglementer les concours, expo, publications, signer des chartes ou je ne sais quel label, tant qu'il y aura des abrutis pour s'extasier devant une grenouille en caleçon qui porte un scarabé, y'aura des abrutis pour les prendre en photo.
Alors si on pouvait juste prendre des photos sans pour ça se farcir des pages de règlements, les recours des mal classés contre ceux qui finissent premier et seront toujours suspects de tricheries par les réacs de tout poil...
Je gage que l'exposition photographique hyper encadrée c'est l'assurance de voir se barrer les talents les plus sincères...
Les jurys sont à mon sens assez compétents pour savoir ce qui se cache derrière une image....Moi ça me suffit.
 :) :)  
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 23, 2017, 15:44:22
 ;)
http://www.lesoir.be/1109992/article/soirmag/actu-soirmag/2016-02-02/il-triche-et-remporte-un-concours-photo

http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/1550-un-concours-de-photographie-animaliere-annule-un-prix-apres-une-supercherie/
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeluba le février 23, 2017, 15:55:11
LONDRES, 20 jan 2010  ::) ::) ::) ::) ::)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 23, 2017, 16:22:03
Beaucoup dépendra de la présentation de la photo et de ce qu'attendent ceux qui la regardent.
Si le règlement d'un concours précise exactement les limites, aucun soucis, mais il va falloir s'armer de patience pour savoir exactement jusqu'à quelle limite l'intervention humaine ou informatique est autorisée ou pas. 
Uniquement des raw non retouchés? Les images risquent d'être bien plates.
Pas d'ajout de lumière, ni de déflecteurs? Donc pas de studio pour les portraits.
Quid du JPG boitier qui a évidemment appliqué un traitement?
Pourquoi accepter un traitement boitier et pas un traitement manuel équivalent?
Quid du traitement de la température de la couleur?
Autant l'on peut comprendre l'envie d'éliminer un type de prise de vue, autant il sera difficile de parvenir à un consensus

Enfin, le monde ne tourne pas exclusivement autour du microcosme des concours. Il y a une vie ailleurs, et des individus qui vendent.
On peut très bien aimer qu'une photo soit une représentation aussi exacte que possible de la réalité, ou au contraire, qu'elle nous parle et soit un support à notre imaginaire.
Ce sont deux conceptions différents, mais pas nécessairement antagonistes et qui doivent obligatoirement affirmer leur supériorité à coup d'ukase.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le février 23, 2017, 18:19:06
;)
http://www.lesoir.be/1109992/article/soirmag/actu-soirmag/2016-02-02/il-triche-et-remporte-un-concours-photo

http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/1550-un-concours-de-photographie-animaliere-annule-un-prix-apres-une-supercherie/

Bah voilà, ils se sont fait gauler ;) donc tout va bien :)
- Dans un cas parce que le faussaire peut passer au travers des mailles du jury, mais lui même reste surveillé par la "profession". Il devra être plus vigilant s'il veut que son concours ne perde pas toute crédibilité.
- Dans l'autre par enquête du jury
Encore une fois, pas besoin d'en rajouter, pas besoin de se caler sur les plus cons pour vivre afin d'empêcher la connerie de se répandre, son gène n'est en aucun cas récessif ;D
Tiens je vais tacher de trouver le règlement de Montier pour voir comment c'est foutu :)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Qdebouteille le février 23, 2017, 18:22:41
l'ami, tu es  fâché avec l'orthographe. ;)
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le février 23, 2017, 18:25:20
l'ami, tu es  fâché avec l'orthographe. ;)

C'est très possible, j'avoue n'avoir pas relu :-[ :-\
Excuse n°32 : j'ai un gros rhube ;D
Désolé si ça t'a piqué les yeux :-\
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le février 23, 2017, 19:12:05
ou comment prendre "à la moquerie un sujet sérieux" histoire de bien tout décrédibiliser...
ok pour l'animalier c'est presque pas possible sans recadrer et pour tout dire cela n'est pas important.
 pour info en argentique il y a eu une mode des tirages avec chiffres et perfos visibles pour bien prouver que le photographe savait cadrer à la PDV...

petite questions aux railleurs ici qui fréquentent soit le milieu naturaliste et/ou le milieu des photographes animalier.
jamais rien vu ni entendu comme "dérives"?
étrange...
C'est vraiment un thème récurent chez toi la triche lors des concours, la photo animalière se résume t-elle aux concours ?
Perso je pense que les concours sont marginaux dans la photographie animalière, la grande majorité des photographes que je côtoie n'y participent jamais.

Franchement le type qui photoshope son image pour rajouter un avion on s'en moque, le sujet du fil ce sont les pratiques inadmissibles de certains qui maltraitent les animaux pour faire des photos.

Bah voilà, ils se sont fait gauler ;) donc tout va bien :)
- Dans un cas parce que le faussaire peut passer au travers des mailles du jury, mais lui même reste surveillé par la "profession". Il devra être plus vigilant s'il veut que son concours ne perde pas toute crédibilité.
- Dans l'autre par enquête du jury
Encore une fois, pas besoin d'en rajouter, pas besoin de se caler sur les plus cons pour vivre afin d'empêcher la connerie de se répandre, son gène n'est en aucun cas récessif ;D
Tiens je vais tacher de trouver le règlement de Montier pour voir comment c'est foutu :)
Ce que veux heneauol c'est que l'on dénonce sur ce fil des photographes qui participent à des concours et qui "trichent", c'est sa marotte depuis pas mal de temps. Si ça continue il va demander les coordonnées GPS ainsi qu'un certificat de bonne conduite et un constat d'huissier pour chaque image publiée.

Attention, âmes sensibles s'abstenir ! ! ! L'image suivante a été prise depuis un observatoire public gratuit.
Ouaip je sais, un observatoire c'est le début de la fin des haricots.

(http://www.jbt-sport.com/PHOTOS%20WAB/2017/01%2001%20PIAFS/PIAFS2017%20054.jpg)

Mais je dois l'avouer j'ai fait pire, j'ai pratiqué l'affût payant...

... depuis ma voiture. Entre le coût d'acquisition du véhicule, l'entretien annuel, l'assurance, le carburant et l'acquisition d'un filet de camouflage ça fait cher la photo.  :'(

(http://www.jbt-sport.com/PHOTOS%20WAB/2017/01%2001%20PIAFS/PIAFS2017%20053.jpg)

Et en plus c'est recadré...
 :'(
 :'( :'(
 :'( :'( :'(
Titre: Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Nemrod63 le février 23, 2017, 19:16:16

... depuis ma voiture. Entre le coût d'acquisition du véhicule, l'entretien annuel, l'assurance, le carburant et l'acquisition d'un filet de camouflage ça fait cher la photo.  :'(

(http://www.jbt-sport.com/PHOTOS%20WAB/2017/01%2001%20PIAFS/PIAFS2017%20053.jpg)

Et en plus c'est recadré...
 :'(
 :'( :'(
 :'( :'( :'(

et en plus tu ne comptes pas ton temps! ;D
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le février 23, 2017, 19:27:42
Boudiou ça renchérit encore le coût des images.  ;D ;D ;D
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: daguet le février 23, 2017, 19:46:49


J'ai pas lu vos 9 pages d'échanges...

le sujet du fil ce sont les pratiques inadmissibles de certains qui maltraitent les animaux pour faire des photos.

Si tu lis l'article qui initie ce fil, pas que...

http://www.davidwolberg-wildlifephotographer.com/single-post/2017/01/24/Ethique-et-photo-animali%C3%A8re

"Quel sont ces abus et à partir de quand peut on considérer qu’il y a abus ?? Comment et ou mettre une ligne jaune ou rouge ? A mon avis la ligne est immédiatement franchie lorsqu’on commence à vouloir intervenir physiquement pour réaliser une photo nature
On déplace un insecte, on coupe des fleurs et des végétaux qui « dénaturent » l’image, et sans s’en rendre compte on commence à « truquer » à provoquer la nature…etc.
Je pense que la plus belle des images est celle que l’on va chercher, sans déranger les animaux sans les perturber, sans rien provoquer, simplement en les observant"

A+ et bonnes photos ;)
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: daguet le février 23, 2017, 20:59:47
 J'avais pas vu l'échange sur les concours...
Tiens je vais tacher de trouver le règlement de Montier pour voir comment c'est foutu :)

Ce que veux heneauol c'est que l'on dénonce sur ce fil des photographes qui participent à des concours et qui "trichent", c'est sa marotte depuis pas mal de temps. Si ça continue il va demander les coordonnées GPS ainsi qu'un certificat de bonne conduite et un constat d'huissier pour chaque image publiée.

Mais apparemment, il n'y a pas que heneauol qui s'inquiète:

http://www.photo-montier.org/les-concours-du-festival/reglements-modalites/

"Manifester un intérêt pour l’environnement et à justifier d’un comportement naturaliste ne portant atteinte ni aux espèces vivantes, ni aux milieux naturels.


Une grande attention sera portée sur la démarche personnelle du photographe et sur la justification d’une éthique correspondante aux buts de ce concours. Pour cela le photographe a le devoir d’expliquer son travail en toute transparence en remplissant les champs IPTC (légende, lieu de prise de vue…) pour permettre au jury de se forger une idée des conditions de prise de vue  et de fournir sur simple demande des organisateurs l’original RAW de la photographie"
 
 Ce n'est pas encore le point GPS, mais on s'en approche. :P

 Est ce que construire des affûts aménagés*** c'est porter atteinte aux milieux naturels?
 Où est la ligne jaune rouge de David Wolberg?

 A+
 et bonnes photos ;)
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: JCCU le février 23, 2017, 21:10:47
..... Si ça continue il va demander les coordonnées GPS ainsi qu'un certificat de bonne conduite et un constat d'huissier pour chaque image publiée.
.....


Et que la marque du réfrigérateur utilisé pour calmer la bestiole soit indiquée dans les exifs  ;D
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Sim2Bas le février 23, 2017, 21:35:03
Faut pas confondre:
- Les dégâts faits à la nature qui concernent la morale et éventuellement la loi.
- Les tricheries au réglement des concours photos, qui concernent les gens que ça intéresse.
- Les tromperies sur ce qu'on a produit et la façon dont on l'a fait, qui (sauf s'il s'agit de photo scientifique, légales ou reportage...) relèvent du mensonge sur la taille des sa b***, c'est triste et un peu ridicule mais bon ca va pas chercher loin...  et ca n'implique que ceux qui y croient :P
On ne peut pas excuser les premiers en les assimilant aux derniers.
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le février 23, 2017, 23:51:27
J'avais pas vu l'échange sur les concours...
Mais apparemment, il n'y a pas que heneauol qui s'inquiète:

http://www.photo-montier.org/les-concours-du-festival/reglements-modalites/

"Manifester un intérêt pour l’environnement et à justifier d’un comportement naturaliste ne portant atteinte ni aux espèces vivantes, ni aux milieux naturels.


Une grande attention sera portée sur la démarche personnelle du photographe et sur la justification d’une éthique correspondante aux buts de ce concours. Pour cela le photographe a le devoir d’expliquer son travail en toute transparence en remplissant les champs IPTC (légende, lieu de prise de vue…) pour permettre au jury de se forger une idée des conditions de prise de vue  et de fournir sur simple demande des organisateurs l’original RAW de la photographie"
 
 Ce n'est pas encore le point GPS, mais on s'en approche. :P

 Est ce que construire des affûts aménagés*** c'est porter atteinte aux milieux naturels?
 Où est la ligne jaune rouge de David Wolberg?

 A+
 et bonnes photos ;)

Franchement je ne pige pas cette fixette sur les concours, est-ce là la finalité ultime de la photo animalière ?
Comme le fait remarquer Castanea, les mauvaises pratiques de quelques uns doivent elles conduire à jeter la suspicion sur l'ensemble des passionnés de photo animalière ?

Après si l'on regarde le site de David Wolberg on peut se demander où ont été photographiées les Grues du Japon, comme c'est assez réglementé si c'est sur les fameux affûts payants minutés du pays du soleil levant on peut effectivement se poser des questions sur cette fameuse ligne jaune rouge... Quid des photos d'ours ?
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: CLeC le février 24, 2017, 08:52:00
Franchement je ne pige pas cette fixette sur les concours, est-ce là la finalité ultime de la photo animalière ?
Comme le fait remarquer Castanea, les mauvaises pratiques de quelques uns doivent elles conduire à jeter la suspicion sur l'ensemble des passionnés de photo animalière ?

Exactement !
D'ailleurs pour ma part, ce qui me plaît dans la photo animalière, c'est tout simplement d'être planqué au calme, au milieu de la nature avec un bon bouquin, en étant attentif à ce qui passe et vit autour ; et cerise sur le gâteau tu fais parfois une rencontre animalière sympa.
Titre:  : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: daguet le février 24, 2017, 09:16:23
Franchement je ne pige pas cette fixette sur les concours, est-ce là la finalité ultime de la photo animalière ?
Comme le fait remarquer Castanea, les mauvaises pratiques de quelques uns doivent elles conduire à jeter la suspicion sur l'ensemble des passionnés de photo animalière
?

C'est pas une fixette, c'est juste qu'un concours peut être perçu comme étant la vitrine de ce qu'est la photo animalière... Comme pour le tour de France, il y a des cas de dopage, ça jette le discrédit sur tout le sport cycliste...alors que tout le monde le sait bien, tous les amateurs ne roulent qu'à l'eau claire...

Après si l'on regarde le site de David Wolberg on peut se demander où ont été photographiées les Grues du Japon, comme c'est assez réglementé si c'est sur les fameux affûts payants minutés du pays du soleil levant on peut effectivement se poser des questions sur cette fameuse ligne jaune rouge... Quid des photos d'ours ?

 Comme il l'écrit lui même: "Comme je le dis au début de ce papier je ne suis pas parfait, j’ai fréquenté par le passé des affûts payants en Finlande (Ours et gloutons) où les animaux étaient appâtés avec des petits morceaux de viande. Depuis après y avoir réfléchi, je ne fréquente plus ces affûts, ça ne m'excite plus..."

A+ et bonnes photos
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: psbez le février 24, 2017, 09:21:08
Je ne suis pas un "pro" de la photo animalière, loin de là, mais je pense qu'organiser des affûts payants pour l'observation et la photo d'espèces rares et spectaculaires, est une bonne façon de mieux protéger les milieux naturels où vivent ( transitent ) ces espèces. Pourquoi ?
1- Les pros et les amateurs qui veulent absolument faire ces photos sont moins tentés d'aller placer des affûts dans ces milieux fragiles et peu nombreux. Certains le feront quand même, mais ils seront moins nombreux, ce qui est toujours ça de gagné en matière de protection de ces milieux..
2- Il m'est arrivé, plusieurs fois, en France, de faire la queue pour pouvoir accéder à des affûts d'observation d'oiseaux ouverts au public.. Cela est souvent pénible de côtoyer des gens parfois bruyants et malpolis. Certains vous bousculent et vous obligent à quitter rapidement les lieux..
3- Les affûts payants qui doivent être très bien aménagés et très bien camouflés, doivent être réservés aux pros de la photo, aux scientifiques, aux adhérents des associations de la nature..
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Michel Denis-Huot le février 24, 2017, 10:17:27
Franchement je ne pige pas cette fixette sur les concours, est-ce là la finalité ultime de la photo animalière ?
Comme le fait remarquer Castanea, les mauvaises pratiques de quelques uns doivent elles conduire à jeter la suspicion sur l'ensemble des passionnés de photo animalière ?

Après si l'on regarde le site de David Wolberg on peut se demander où ont été photographiées les Grues du Japon, comme c'est assez réglementé si c'est sur les fameux affûts payants minutés du pays du soleil levant on peut effectivement se poser des questions sur cette fameuse ligne jaune rouge... Quid des photos d'ours ?
ben, moi non plus!
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 24, 2017, 10:38:01
Franchement je ne pige pas cette fixette sur les concours, est-ce là la finalité ultime de la photo animalière ?
Comme le fait remarquer Castanea, les mauvaises pratiques de quelques uns doivent elles conduire à jeter la suspicion sur l'ensemble des passionnés de photo animalière ?

Après si l'on regarde le site de David Wolberg on peut se demander où ont été photographiées les Grues du Japon, comme c'est assez réglementé si c'est sur les fameux affûts payants minutés du pays du soleil levant on peut effectivement se poser des questions sur cette fameuse ligne jaune rouge... Quid des photos d'ours ?

c'est un des  moments ou les photos sont montrées, que cela suscite des vocations*. Je parle des mauvaises (ou discutables) pratiques en général, du petit mensonge à la mise en danger d'un animal rare.
j'ai déjà lu ceci quelque part... ;) c'est minime donc ne faisons rien? il faut oser parler des problèmes (petits et grands) causés par notre loisir et essayer si possible d'y remédier. Faute avouée est à moitié pardonnée, après on peut commencer à avancer. si on nie, minimise, ferme les yeux, se moque de ceux qui jette le pavé dans la marre, s'accroche à son pré carré... on recule et on s'enferme.

* ici aussi j'ai lu des waouw devant une photo d'un oiseau rare avec les branches devant le nid coupés au sécateur. pareil pour un rapace à proximité de son aire (pour info le FIR organisait des surveillances des aires pour lutter contre les fauconniers mais on avait aussi pour mission d'alerter en cas de dérangements), un rapace avec la "sardine" morte comme appât qui flotte encore sur l'eau. Dans ces cas on devine les conditions de pdv, mais je suis persuadé que moi aussi j'ai déjà fait des waouw devant une photo animalière à l'éthique discutable.  
Titre:  Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: daguet le février 24, 2017, 10:58:50
Franchement je ne pige pas cette fixette sur les concours, est-ce là la finalité ultime de la photo animalière ?
Comme le fait remarquer Castanea, les mauvaises pratiques de quelques uns doivent elles conduire à jeter la suspicion sur l'ensemble des passionnés de photo animalière ?

ben, moi non plus!


On peut ne pas comprendre et ne pas avoir les mêmes aspirations quand on est derrière  l'objectif. Il n'en demeure pas moins vrai que ces concours attirent beaucoup de photographes...900 Festival de l'Oiseau, 1500 Montiers, 50000 BBC...et j'imagine que pour certains d'entre eux, cela représente la finalité de leur quête photographique.
 D'où compétition, dérive, triche etc.
 Mais je pense que dans les 9 pages précédente ces arguments on déjà été développés, je ne vais pas remettre un euro dans la machine. ;D
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 24, 2017, 16:45:38
Je ne suis pas un "pro" de la photo animalière, loin de là, mais je pense qu'organiser des affûts payants pour l'observation et la photo d'espèces rares et spectaculaires, est une bonne façon de mieux protéger les milieux naturels où vivent ( transitent ) ces espèces. Pourquoi ?
1- Les pros et les amateurs qui veulent absolument faire ces photos sont moins tentés d'aller placer des affûts dans ces milieux fragiles et peu nombreux. Certains le feront quand même, mais ils seront moins nombreux, ce qui est toujours ça de gagné en matière de protection de ces milieux..
2- Il m'est arrivé, plusieurs fois, en France, de faire la queue pour pouvoir accéder à des affûts d'observation d'oiseaux ouverts au public.. Cela est souvent pénible de côtoyer des gens parfois bruyants et malpolis. Certains vous bousculent et vous obligent à quitter rapidement les lieux..
3- Les affûts payants qui doivent être très bien aménagés et très bien camouflés, doivent être réservés aux pros de la photo, aux scientifiques, aux adhérents des associations de la nature..


Ce serait mes seules réserves:
Pour quelle raison réserver aux pros, ce qui peut permettre de sensibiliser à la nature, et est payé par nos  impôts?
Comment pourrait-on oser réserver les sites d'observation aux adhérents d'assos financées par les impôts du cochon payant, qui se verrait chassé de ce qu'il a payé?
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Michel Denis-Huot le février 24, 2017, 17:06:44
c'est un des  moments ou les photos sont montrées, que cela suscite des vocations*. Je parle des mauvaises (ou discutables) pratiques en général, du petit mensonge à la mise en danger d'un animal rare.
j'ai déjà lu ceci quelque part... ;) c'est minime donc ne faisons rien? il faut oser parler des problèmes (petits et grands) causés par notre loisir et essayer si possible d'y remédier. Faute avouée est à moitié pardonnée, après on peut commencer à avancer. si on nie, minimise, ferme les yeux, se moque de ceux qui jette le pavé dans la marre, s'accroche à son pré carré... on recule et on s'enferme.

* ici aussi j'ai lu des waouw devant une photo d'un oiseau rare avec les branches devant le nid coupés au sécateur. pareil pour un rapace à proximité de son aire (pour info le FIR organisait des surveillances des aires pour lutter contre les fauconniers mais on avait aussi pour mission d'alerter en cas de dérangements), un rapace avec la "sardine" morte comme appât qui flotte encore sur l'eau. Dans ces cas on devine les conditions de pdv, mais je suis persuadé que moi aussi j'ai déjà fait des waouw devant une photo animalière à l'éthique discutable.  
Tu en as vu beaucoup dans les concours que tu déteste?
La "mode" c'est plus des espèces communes, mais avec une lumière, un comportement, moins communs!
Je me souviens avoir été président d'un jury, ou il y avait un pur ornitho pour lequel seules les photos de piafs rares devait être primées.
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 24, 2017, 17:51:22
Tu en as vu beaucoup dans les concours que tu déteste?
La "mode" c'est plus des espèces communes, mais avec une lumière, un comportement, moins communs!
Je me souviens avoir été président d'un jury, ou il y avait un pur ornitho pour lequel seules les photos de piafs rares devait être primées.

En un mot, quelqu'un qui sait prendre une photo.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le février 24, 2017, 18:34:37
Ben mince si la solution est que seuls les pros ont le droit de faire des photos dans les affûts payants, c'en devient dingue.
D'autant qu'il y a tellement d'endroits complètements paumés où il n'y a personne, avec de la faune sauvage en nombre.
La règle y est simple: si on dérange, pas de photo. Alors on se fait tout petit.
Et en plus, il n'y personne pour nous faire ch...
Je laisse bien volontiers les affûts payants aux pros.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: psbez le février 24, 2017, 18:56:32
kochka : Pour quelle raison réserver aux pros, ce qui peut permettre de sensibiliser à la nature, et est payé par nos  impôts?

Réponse : parce que ces sites "particuliers" sont rares et que leur accès est difficile : faire passer beaucoup de gens par les chemins (ou sentiers) qui traversent NECESSAIREMENT ces zones protégées accroîtrait un impact humain qu'il faut, au contraire, limiter...
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: JCCU le février 24, 2017, 19:00:22
kochka : Pour quelle raison réserver aux pros, ce qui peut permettre de sensibiliser à la nature, et est payé par nos  impôts?

Réponse : parce que ces sites "particuliers" sont rares et que leur accès est difficile : faire passer beaucoup de gens par les chemins (ou sentiers) qui traversent NECESSAIREMENT ces zones protégées accroîtrait un impact humain qu'il faut, au contraire, limiter...

Tirage au sort ...comme dans certains parcs d'Amérique du Nord
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 24, 2017, 21:34:22
kochka : Pour quelle raison réserver aux pros, ce qui peut permettre de sensibiliser à la nature, et est payé par nos  impôts?

Réponse : parce que ces sites "particuliers" sont rares et que leur accès est difficile : faire passer beaucoup de gens par les chemins (ou sentiers) qui traversent NECESSAIREMENT ces zones protégées accroîtrait un impact humain qu'il faut, au contraire, limiter...

Domine non sum dignous...?
Les limiter si nécessaire pourquoi pas?
Mais les limiter à qui?
A ceux qui se sont auto déclarés les seul dignes de le faire?
Ou à ceux qui ont, bien involontairement, payé pour? Avec un tirage au sort si réellement indispensable?
Je comprendrais font bien que ceux qui se sont cassé le c** pour monter de leurs mains et à leurs frais un observatoire, aient une priorité logique, mais pas vraiment ceux qui s'auto-désigneraient les seuls prioritaires de ce qui a pu être installé et maintenu sur des sites payés avec les deniers publics.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le février 24, 2017, 23:52:03
Faut pas raconter n'importe quoi non plus.
Les affûts ne sont pas forcément financés par des impôts, et quand ils le sont, c'est bien plus complexe qu'un simple financement par l'impôt comme un rond-point.
Ca s'intègre dans certains cas à la préservation d'une ou plusieurs espèces et l'installation d'un affût permet de canaliser le passage et d'éviter un dérangement qui serait encore plus préjudiciable. Et ça ramène de l'activité avec du tourisme.
Et si c'est financé par l'impôt, ça n'autorise pas pour autant d'y déambuler selon son bon vouloir.
Un site avec affût est depuis peu réglementé durant le brame, il est gratuit toute l'année mais pour le brame, l'accès est restreint pour préserver la quiétude.
D'autres sites sont réaménagés par des entreprises privées qui veulent avoir une action de préservation de l'environnement, et recréer des zones humides.
C'est pas pour autant que l'accès est limité et payant, pourtant personne ne s'y intéresse.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: patrice le février 25, 2017, 08:30:58
Et ça ramène de l'activité avec du tourisme.

C'est exactement cela , un petit lac de barrage où séjournent les grues l'hiver, quelques photographes de passage et même une palombière qui ne traumatisent personne , et puis on classe le lac Natura 2000, on attire le touriste vers un observatoire pour observer les grues à 1km , seul les spécialistes à barbe de prophète ont le droit d'approcher ( et curieusement les pêcheurs)
les autres c'est la prune  à 150 euros, la palombière est toujours en activité.

Je me souviens dans le temps d'avoir observé de très près, sans les déranger, les Guillemot de Troïl (c'est un photographe présent qui m’avait donné le nom) au cap Fréhel, je me demande ce qu'il en est aujourd’hui.

Raz le bol de l'exploitation touristique du  "patrimoine"

Dieu que je déteste ce mot!
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: patrice le février 25, 2017, 08:37:26
mais pour le brame, l'accès est restreint pour préserver la quiétude.

Bien sûr , en forêt de Grésigne  le photographe risque la verbalisation s'il s'approche des animaux ....

....qui seront traqués quelques jours plus tard par les chasses à court et les biches pleines ou pas tuées par les chasseurs.

La quiétude est à géométrie variable  visiblement.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le février 25, 2017, 09:08:00
Je plaide pour un exode rural massif, hein, s'il vous plait, cassez vous.  ;D
Nan pas vous ;)

 

 
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: RR NIKON le février 25, 2017, 10:00:01
Si seulement toutes ces lignes pouvaient retenir l'attention des néo-pratiquants, et de tous ceux qui courent après les images !
Malheureusement la pratique courante de nos jours est la lecture transversale des textes, tant le flux d'informations distillées est conséquent.
Pour un vieux de la vieille comme moi, et je pense que d'autres anciens pratiquants s'associeront à ce constat, le climat et l'ambiance dans lesquels nous évoluons aujourd'hui est épouvantable (voir pestilentiel...) : je ne nie pas que les problèmes entre pratiquants aient jamais existé par le passé, mais avant internet les conflits territoriaux, la concurrence entre photographes et la "triche" aux animaux de parcs, demeuraient localisés, du simple fait de l'absence de moyens médiatiques pour les exporter.
Depuis internet tout se sait et tout "transpire" naturellement, ainsi il est étonnant de voir des gens tricher pour tenter de gagner des concours, alors que tout finira par être découvert de toute façon !
Pour le reste tout à été dit : le respect d'une éthique certes, mais pourquoi faire ? qui pourra empêcher quelqu'un d'être ce qu'il a envie d'être, ou même plus simplement, de ne pas réussir à prendre conscience que son comportement est déconnant ? et puis la nature des hommes, dont la socialisation n'est que le fait de codes relationnels, est telle que seuls les comportements des "autres" sont critiquables, le fameux "faites ce que je dis" est destiné à l'attention des autres : le vrai problème dans les faits, c'est que lorsqu'on parle d'éthique on parle rarement de ce qui s'applique à soi-même !
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le février 25, 2017, 12:10:47
Et alors que veux tu que j'y fasse, patrice?
Parce que toute façon, les animaux seront dérangés après le brame, ça sert à rien de préserver leur quiétude pendant le brame?
C'est ce que tu veux dire?
Il faut accepter qu'on ne peut pas tout se permettre avec la faune sauvage. Il y a des règles à respecter, elles plaisent ou elles plaisent pas, c'est un autre débat.
C'est à chacun de comprendre jusqu'où il peut aller.
T'as qu'à te mettre à la pêche. Je voie que ça.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: patrice le février 25, 2017, 13:56:02
Et alors que veux tu que j'y fasse, patrice?
Parce que toute façon, les animaux seront dérangés après le brame, ça sert à rien de préserver leur quiétude pendant le brame?
C'est ce que tu veux dire?

On peut se poser la question de pourquoi on court après les photographes quelque soit leur discrétion alors que quelques jours après (pas quelques semaines) les mêmes animaux seront morts  parfois même poursuivi jusque dans la cuisine d'une maison en bordure de forêt.
Personnellement le brame ne m'intéresse guère...

Je pratique la billebaude  avec des moyens dépassés, je ne sors pas des photos de concours par contre je mesure bien le travail ou l'artifice qu'il y a derrière une photo qu'on me présente. Jamais je mettrai les pieds dans un affût payant.
Quel intérêt? pas plus que de se faire tirer une... pour 20 euros au bord de la nationale, c'est mon point de vue.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le février 25, 2017, 14:20:09
Ah ça c'est un autre débat, ce qu'il se passe après le brame.
Je n'y vais pas non plus.
Les moyens dépassés, c'est vite dit.
Aujourd'hui, il faut être au plus prêt même sur des espèces pas franchement faciles d'approche.
Les focales s'allongent, mais c'est pas pour ça que le niveau s'améliore.
Et il reste tout le volet observation, et là c'est quelque chose de très important, plus que de ramener des images parfois.
Titre: Re :  : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le février 25, 2017, 14:44:53
Comme il l'écrit lui même: "Comme je le dis au début de ce papier je ne suis pas parfait, j’ai fréquenté par le passé des affûts payants en Finlande (Ours et gloutons) où les animaux étaient appâtés avec des petits morceaux de viande. Depuis après y avoir réfléchi, je ne fréquente plus ces affûts, ça ne m'excite plus..."

A+ et bonnes photos

Pour moi il manque juste de crédibilité. Après l'excuse du genre "je l'ai fait et je peux vous dire que ce n'est pas bien en toute connaissance de cause" est totalement bidon.

Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le février 25, 2017, 14:47:20
Bien sûr , en forêt de Grésigne  le photographe risque la verbalisation s'il s'approche des animaux ....

....qui seront traqués quelques jours plus tard par les chasses à court et les biches pleines ou pas tuées par les chasseurs.

La quiétude est à géométrie variable  visiblement.
Et quand le brame est tardif ça n'empêche pas les gars de chasser parce qu'ils sont dans la période autorisée.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 25, 2017, 15:14:51
Et alors que veux tu que j'y fasse, patrice?
Parce que toute façon, les animaux seront dérangés après le brame, ça sert à rien de préserver leur quiétude pendant le brame?
C'est ce que tu veux dire?
Il faut accepter qu'on ne peut pas tout se permettre avec la faune sauvage. Il y a des règles à respecter, elles plaisent ou elles plaisent pas, c'est un autre débat.
C'est à chacun de comprendre jusqu'où il peut aller.
T'as qu'à te mettre à la pêche. Je voie que ça.

Après le brame?
Ils ont pu faire en paix leur boulot de reproducteur, alors place aux jeunes.
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 25, 2017, 15:19:31
Et quand le brame est tardif ça n'empêche pas les gars de chasser parce qu'ils sont dans la période autorisée.
C'est tout le pb du cliquet et des intégristes anti-chasse.
Si les chasseurs acceptent certaines années de retarder ouverture pour cette raison, la date sera immédiatement considérée comme un acquit par les anti-chasse.
C'est très bête, mais c'est comme çà.
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le février 25, 2017, 16:22:27
Si les chasseurs acceptent certaines années de retarder ouverture pour cette raison, la date sera immédiatement considérée comme un acquit par les anti-chasse.

C'est juste que les préfets n'ont aucune appétence pour ce qui est de la nature, pas de buffets, pas de petits fours en libre accès.  ;D ;D ;D
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 25, 2017, 16:46:21
C'est juste que les préfets n'ont aucune appétence pour ce qui est de la nature, pas de buffets, pas de petits fours en libre accès.  ;D ;D ;D

Les préfets exécutent les ordres des politiques, rien de plus.
Ils ne sont pas fous car ils savent bien qu'ils sont sur un siège éjectable.
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: daguet le février 25, 2017, 17:20:08
Bien sûr , en forêt de Grésigne  le photographe risque la verbalisation s'il s'approche des animaux ....

....qui seront traqués quelques jours plus tard par les chasses à court et les biches pleines ou pas tuées par les chasseurs.

La quiétude est à géométrie variable  visiblement.

 Ca remonte à 2012 et n'a jamais été appliqué
http://www.ladepeche.fr/article/2012/09/19/1443556-la-foret-de-gresigne-n-est-plus-interdite.html
Titre: Re : Re :  : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: daguet le février 25, 2017, 17:22:20
Pour moi il manque juste de crédibilité. Après l'excuse du genre "je l'ai fait et je peux vous dire que ce n'est pas bien en toute connaissance de cause" est totalement bidon.

 Faut que tu vois avec lui ;D je ne suis pas son avocat...
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le février 25, 2017, 17:28:58

Après le brame?
Ils ont pu faire en paix leur boulot de reproducteur, alors place aux jeunes.
Et pourquoi tu me cites, qu'est-ce que j'en ai à foutre de tes histoires? ::)
Je réponds à patrice rapport à son propos sur le brame et la préservation de la quiétude du brame.
M'en cogne de ton lobby.
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: patrice le février 25, 2017, 18:44:31
Ca remonte à 2012 et n'a jamais été appliqué
http://www.ladepeche.fr/article/2012/09/19/1443556-la-foret-de-gresigne-n-est-plus-interdite.html

Relis l'article, en 2012 il avait été question d'interdire le passage en période de chasse , l’approche photographique en période de brame est toujours exclue, quand on voit les plans de chasse on se demande pourquoi!

Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 25, 2017, 18:54:03
Et pourquoi tu me cites, qu'est-ce que j'en ai à foutre de tes histoires? ::)
Je réponds à patrice rapport à son propos sur le brame et la préservation de la quiétude du brame.
M'en cogne de ton lobby.

Parce que ce n'est pas une question de lobby, mais de simple question de logique de protection indispensable  de la reproduction.
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: daguet le février 25, 2017, 19:27:05
Relis l'article, en 2012 il avait été question d'interdire le passage en période de chasse , l’approche photographique en période de brame est toujours exclue, quand on voit les plans de chasse on se demande pourquoi!
Oui, il s'agissait d'interdire le passage entre le 15 septembre et le 15 octobre...après n'étant pas de la région, je n'ai pas eu l'info d'une quelconque interdiction d'approche photographique sur la période du brame...ce qui ferait grosso modo du 1er septembre au 31 octobre...bizarre que ça n'ait pas fait plus de bruit que ça cette info...
En cherchant sur le site de l'ONF tout ce que j'ai trouvé , c'est...des recommandations et plutôt pour les franciliens

http://www.onf.fr/enforet/++oid++5615/ [at]  [at] display_event.html

Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 26, 2017, 15:30:51
C'est tout le pb du cliquet et des intégristes anti-chasse.
Si les chasseurs acceptent certaines années de retarder ouverture pour cette raison, la date sera immédiatement considérée comme un acquit par les anti-chasse.
C'est très bête, mais c'est comme çà.

-"intégriste" encore un cliché creux  bien vite collé sur ceux qui souhaitent juste une réforme. l'actu nous le prouve tous les jours malheureusement on peut être intégriste (lapidation/décapitation/esclaves sexuels, etc.) en refusant de voir que le monde a changé et en s'enfermant dans des pratiques  d'un autre âge ...

-vous ne deviez pas ne plus parler du sujet tabou?, je suis maintenant obligé de rectifier vos dires...

-vous nous aviez déjà fait le coup avec le grand tétras, où comment rendre coupable la victime! le seul et unique coupable c'est celui qui est derrière la gâchette en période de brame.
ce qui compte vraiment, c'est la réglementation. si une année tous les chasseurs retardent volontairement l'ouverture (une grande première ;)), la loi ne changera pas l'année suivante. les zécolos diront "regardez quand ils veulent ils peuvent le faire" et vous gagnerez juste un peu de crédibilité (je vous rassure vous n'avez pas trop l'habitude mais cela ne fait pas mal ;)). mais non, votre mentalité c'est "faut rien concéder aux zécolos" , ou alors on veut ça en échange. Un vrai marchandage de tapis alors que l'on parle d'un bien commun.

ps: c'est pas bête, c'est moche de ne pas assumer ses actes et de rendre responsable ceux qui condamnent ces mêmes actes...
je sais, il faut se taire pour que les choses changent, faut pas brusquer vos amis, ils stressent vite puis se braquent (c'est des petites natures l'air de rien ???).  je risque d'attendre longtemps, trèèès longtemps...

Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 26, 2017, 16:23:59
Non il faudrait seulement être capable de négocier autrement qu'à la russe : Ce qui a été cédé est à moi, discutons de ce qui te reste.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 26, 2017, 23:30:54
on négocie le prix d'un tapis, pas un bien commun. il n'y a rien a céder, c'est un devoir de faire tout son possible pour transmettre aux prochaines génération ce bien commun dans le meilleur état possible. Si comme vous le dite vous-même, chasser pendant le brame est une hérésie faite votre "devoir" au lieu de reporter la responsabilité sur d'autres qui n'y sont pour clairement pour rien.

mon voisin (un intégriste barbu) du dessus me demande de ne plus entreposer mes déchets dans les communs.  le règlement le permet. je suis conscient et j'admet que ce que je fais n'est pas correct car je mange souvent du poisson et mon petit dernier fait son petit popo tous les jours dans son lange. je refuse de changer mes habitudes sous prétexte que si je lui donne un doigt, il me prendra le bras. je préfère que l'immeuble pue et déclare partout que c'est le barbu le seul responsable...  :(   
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 27, 2017, 12:55:38
Négociation à la russe : J'ai raison, et il n'y a rien à négocier.
Ta positon vis à vis de grand tétras est typique de la méthode du tout ou rien, qui pousse ceux d'en face à bloquer également.
Il n'y a pas à s'étonner du résultat.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: neutralino le février 27, 2017, 15:53:18
Exactement !
D'ailleurs pour ma part, ce qui me plaît dans la photo animalière, c'est tout simplement d'être planqué au calme, au milieu de la nature avec un bon bouquin, en étant attentif à ce qui passe et vit autour ; et cerise sur le gâteau tu fais parfois une rencontre animalière sympa.

Merci de rappeler l'essentiel.  :)

Samedi, 4 heures d'affut pour aucune photo valable, mais j'ai entendu le chant des oiseaux, observé des grèbes castagneux bien trop loin pour un cliché correct, mais j'étais ravi de ma matinée. Par contre, le bouquin, je n'ose pas, trop peur de rater quelque chose :) .
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 27, 2017, 16:23:33
Négociation à la russe : J'ai raison, et il n'y a rien à négocier.
Ta positon vis à vis de grand tétras est typique de la méthode du tout ou rien, qui pousse ceux d'en face à bloquer également.
Il n'y a pas à s'étonner du résultat.


il n'y a pas a négocier le fait que l'on ne tire pas sur une ambulance. ceux qui le font sont des irresponsables qui ne se remettront jamais en question et il n'y a rien d'autre à faire que les combattre.
vu certaines mauvaises fois/mentalités, je ne m'étonne pas du résultat. sans le combat des assos, on en serait encore aux sinistres poteaux pièges...

votre position au sujet du GT démontre votre intérêt de la biodiversité...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 27, 2017, 16:27:54
vu dans le dernier CI qu'ils ne souhaitaient pas que l'on envoie des  photos au nid ou de photos prises dans des parcs/zoo.
les choses bougent?
pour certaines espèces cela me semble nécessaire.
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 27, 2017, 17:14:02
il n'y a pas a négocier le fait que l'on ne tire pas sur une ambulance. ceux qui le font sont des irresponsables qui ne se remettront jamais en question et il n'y a rien d'autre à faire que les combattre.
vu certaines mauvaises fois/mentalités, je ne m'étonne pas du résultat. sans le combat des assos, on en serait encore aux sinistres poteaux pièges...

votre position au sujet du GT démontre votre intérêt de la biodiversité...
 
Uniquement de l'efficacité: Le tout ou rien n'a jamais été une manière efficace d'avancer.
Ton attitude est nuisible à la cause que tu prétends défendre, mais si cela te satisfait, tout est bien.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 27, 2017, 17:20:09
Ah j'oubliais, pour les photos de nids, j'espère que celle là est assez nette.
Je promet : je n'ai coupé aucune branche, ni déplacé quoi que ce soit, ni dérangé qui que ce soit. Rien n'est plus naturel, sans toshop ou assimilé.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: psbez le février 28, 2017, 09:54:55
Franchement, ce genre de photos d'oeufs dans des nids, même prises dans les bonnes règles éthiques, n'offre pour moi, aucun intérêt... Personnellement comme je sais que je ne peux rivaliser avec les experts ou pros ( expérience, appareils, objectifs, camouflage etc.. dont je vois les magnifiques clichés dans les revues ) je me cantonne sur les photos d'action comme les oiseaux en vol. Et là, je peux obtenir de très belles photos en me camouflant sagement derrière un buisson, sur une voie de passage et en étant patient...
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 28, 2017, 10:28:41
Ah j'oubliais, pour les photos de nids, j'espère que celle là est assez nette.
Je promet : je n'ai coupé aucune branche, ni déplacé quoi que ce soit, ni dérangé qui que ce soit. Rien n'est plus naturel, sans toshop ou assimilé.

railleries, encore des railleries pour décrédibiliser un problème réel.
ok, il y a moyen de faire des photos au nid proprement et toutes les espèces ne sont pas aussi sensibles au dérangement.
faire une photo du nid d'une "palombe" c'est pas pareil que de faire une photo au nid d'un autour des palombes...

"pas dérangé" ils disent tous cela, même celui qui a fait des photos du nid d'un butor et qui tenait les roseaux avec des "élastiques"...
il faut rester humble, tout le monde dérange au moins un peu. Ceux qui n'en ont pas conscience sont les plus dangereux.

http://www.jacques-ornitho.be/le-derangement-d-especes-sensibles
http://www.buvettedesalpages.be/2005/06/nid_vautour.html  (très instructif, confiscation du matos...)

ps: il existe un "dicton" qui dit à peu près ceci "une photo au nid peut tuer aussi surement qu'une balle d'un chasseur"
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le février 28, 2017, 12:57:28
Question : un petit guide des précautions du photographe Naturaliste existe t'il ?

S'il n'existe pas déjà, voici une suggestion :
- Avec l'appui de Chasseur d'images et Nat'image, nous pourrions utiliser les compétences Naturalistes présentes ici pour en rédiger un.
- Demander l'appui de grands photographes pour l'illustrer (gratos hein ;D)
- Demander aux grandes marques de le financer et de le distribuer pour tout achat d'un matériel photo (à partir d'une certaine "catégorie" de matos).
Objectif : édition et distribution de ce petit guide gratuit pour le prochain festival de Montier.
Subsidiaire : Mettre ça sous l'égide la plus fédératrice.

Nan ? ::) ???
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Nemrod63 le février 28, 2017, 13:03:45
faire une photo du nid d'une "palombe" c'est pas pareil que de faire une photo au nid d'un autour des palombes...
nid de faire une photo autour des palombes ! :D
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeanbart le février 28, 2017, 13:45:21
Merci de rappeler l'essentiel.  :)

Samedi, 4 heures d'affut pour aucune photo valable, mais j'ai entendu le chant des oiseaux, observé des grèbes castagneux bien trop loin pour un cliché correct, mais j'étais ravi de ma matinée. Par contre, le bouquin, je n'ose pas, trop peur de rater quelque chose :) .
Pareil, je n'emmène jamais de livre car les scènes intéressantes sont trop brèves.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: CLeC le février 28, 2017, 13:51:05
Pour moi c'est bouquin en général (souvent la Hulotte : léger, facile à lire et bien dans le contexte) ; mais parfois c'est vrai que j'ai peur de louper de jolies scènes...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: daguet le février 28, 2017, 15:19:45
La Hulotte...faut pas faire de l'affût trop souvent avec une parution tous les 6 mois... ;D
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 28, 2017, 16:02:32
je vois que l'on a les mêmes lectures ;). Un naturalisme militant! devinez pourquoi je suis devenu si mordant à propos de  certains sujets...
pense pas que kochka aimerait, lui ses lectures c'était plutôt le chaperon rouge et le grand méchant loup. ;)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le février 28, 2017, 16:17:33
Une journée sans sa Diane chasseresse, Henauol la hèle, l'appelle, n'en peut plus de son absence. Il leur faut couche à la mesure de leur amour, d'un grand fil tissé. Ils sont comme coucou, occupant nichée d'autrui, peu importe l'espèce...
Rhâââ la vache, c'que c'est beau.
RETROUVE LE EN FORUM OFF   
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 28, 2017, 16:43:50
et vous relisez un n° de la hulotte...
certain que eux aussi seraient outrés par certains propos. je pense aussi qu'ils aiment les panneaux didactiques     dans les forêts pour informer les "touristes" des bois, la protection des carabes, les chiens tenus en laisse, etc.

ps: vous aviez votre fil privé où des réponses qui n'allaient pas dans votre sens n'étaient pas souhaitées (une tribune quoi!) ici c'est un fil ouvert à tous.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le février 28, 2017, 17:24:06
et vous relisez un n° de la hulotte...
certain que eux aussi seraient outrés par certains propos. je pense aussi qu'ils aiment les panneaux didactiques     dans les forêts pour informer les "touristes" des bois, la protection des carabes, les chiens tenus en laisse, etc.

ps: vous aviez votre fil privé où des réponses qui n'allaient pas dans votre sens n'étaient pas souhaitées (une tribune quoi!) ici c'est un fil ouvert à tous.

Mais noonnnn, c'est juste que j'ai trouvé cet appel à Kochka très émouvant. :D :D :D :D :D
Vous seriez l’œillet, lui le fusil et dans un grand élan d'amour....non...quelle symbolique. :D :D

 
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: patrice le février 28, 2017, 17:32:16
Au passage savez vous qu' Audubon tirait les oiseaux qu'il voulait dessiner  ;D
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 28, 2017, 18:37:12
De là le proverbe : dans Audubon, tout est bon.  ;)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 28, 2017, 18:56:10
Ah j'oubliais, pour rassurer ceux qui critiquent de la présence de photographes près des nids, sans se renseigner d'abord sur les conditions de prises de vue.
Ce nid de palombe était dans un de mes bacs, à 70cm de hauteur, sur ma terrasse, au pied du pin parasol, à 6 m de mes propres pieds. :D :D :D :D
Et comble de l'horreur, nous sommes obligés de placer des piques anti-volatiles sur toutes le branches, pour éviter qu'elles ne chient partout, sinon il n'y aurait pas un nid, mais une douzaine chaque année, et nous passerions la journées à nettoyer meuble et sol.
Malgré ces précautions il y en a toujours trois ou quatre qui parviennent à s'installer et que nous sommes obligés de virer à mon grand regret. Pourtant la place ne manque pas, avec le bois à 600m.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le février 28, 2017, 18:59:53
je vois que l'on a les mêmes lectures ;). Un naturalisme militant! devinez pourquoi je suis devenu si mordant à propos de  certains sujets...
pense pas que kochka aimerait, lui ses lectures c'était plutôt le chaperon rouge et le grand méchant loup. ;)

Au 12 au gros plomb, le GML. ;)
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: daguet le février 28, 2017, 22:06:07
Question : un petit guide des précautions du photographe Naturaliste existe t'il ?

S'il n'existe pas déjà, voici une suggestion :
- Avec l'appui de Chasseur d'images et Nat'image, nous pourrions utiliser les compétences Naturalistes présentes ici pour en rédiger un.
- Demander l'appui de grands photographes pour l'illustrer (gratos hein ;D)
- Demander aux grandes marques de le financer et de le distribuer pour tout achat d'un matériel photo (à partir d'une certaine "catégorie" de matos).
Objectif : édition et distribution de ce petit guide gratuit pour le prochain festival de Montier.
Subsidiaire : Mettre ça sous l'égide la plus fédératrice.

Nan ? ::) ???


 11 pages et une proposition constructive!

Bien que ce  n'est pas vraiment l'information qui manque. Une recherche rapide sur le net avec les mots éthique/photographie animalière pointe sur pas mal de site de photographes ou d'assoc qui parle du sujet.

A+
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 28, 2017, 22:47:09
Mais noonnnn, c'est juste que j'ai trouvé cet appel à Kochka très émouvant. :D :D :D :D :D
Vous seriez l’œillet, lui le fusil et dans un grand élan d'amour....non...quelle symbolique. :D :D

 

à force de se taper dessus, cela  crée des liens ;)
pourtant je fais des efforts, je vous  vous assure. je vous ai évité de relancer la machine avec le lien de daguet (l'affiche). vous ratez quelque chose: instructif et franchement cocasse...
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le février 28, 2017, 23:09:29
11 pages et une proposition constructive!

Bien que ce  n'est pas vraiment l'information qui manque. Une recherche rapide sur le net avec les mots éthique/photographie animalière pointe sur pas mal de site de photographes ou d'assoc qui parle du sujet.

A+

en effet. bonne idée qui montre que castanea reconnait ces problèmes. je pense que ce n'est pas encore le cas de tout le monde...
je m'étonne par contre  de son intérêt pour les folders didactiques, car dans "sa" forêt... ;)
perso comme pistes je vois
- comme castanea le côté didactique
- aussi répressif (= une loi). comme retour j'ai entendu 2 photographes affirmer qu'ils avaient fait de la prison dans leurs jeunesse pour avoir fait des photos au nid d'aigles royaux.  entendu dans le milieu qu'il y aurait eu PV pour dérangements   de chevêchettes au nid dans l'est de la Belgique (j'ignore sous quelles bases). l'idée de confiscation du matos en ferait hésiter plus d'un...
-mettre les infos sensibles d'espèces sous embargo. (cela se fait de plus en plus, triste de ne plus pouvoir partager!)
-demander + de transparences et d'infos sur les pdv lors des parutions et établir des règlements.
 
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: patrice le mars 01, 2017, 12:03:47
Ca remonte à 2012 et n'a jamais été appliqué
http://www.ladepeche.fr/article/2012/09/19/1443556-la-foret-de-gresigne-n-est-plus-interdite.html

j'ai essayé d'en savoir plus auprès de mes sources. Ce n'est pas tout à fait ce que j'ai annoncé, l'interdiction avec amendes concerne l'usage de lampes électriques (?), par contre il y a semble-t-il  un abus de la part des chasseurs qui monopolisent  l'espace en période de brame pour la (coûteuse) chasse à l'approche , c'est en gros ce qu'on m'a rapporté.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le mars 01, 2017, 13:37:44
Il est tout simplement idiot de chasser un cerf qui brame.
Le plaisir-mérite-retour aux sources, de la recherche et de la traque disparait avec cet idiot qui beugle à tous vents qu'il est là, et qu'il attend qu'on le plombe.
Sans compte que tuer un reproducteur avant l'accomplissement de son boulot est comment dire, anti (re)productif.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le mars 01, 2017, 19:33:33
Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, beaucoup d'intervenants ont compris en quoi consistait le brame depuis longtemps.
Ce qui fait que je n'ai toujours pas compris pourquoi tu me cites, à part paraphraser, comme à ton habitude.
Nous avons saisi que ton faible niveau en matière naturaliste t'amenait à tenir des propos basiques comme ci-dessus.
Faut quand même être tarte pour trouver un cerf idiot de bramer à l'automne, qui gâche le plaisir de la traque. ::)

Et pour tes piafs qui t'envahissent, si tu avais un peu de jugeote, suffit de poser deux corbeaux en plastique, au lieu de mettre de partout ces pointes qui servent à rien.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Michel Denis-Huot le mars 01, 2017, 19:42:31
Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, beaucoup d'intervenants ont compris en quoi consistait le brame depuis longtemps.
Ce qui fait que je n'ai toujours pas compris pourquoi tu me cites, à part paraphraser, comme à ton habitude.
Nous avons saisi que ton faible niveau en matière naturaliste t'amenait à tenir des propos basiques comme ci-dessus.
Faut quand même être tarte pour trouver un cerf idiot de bramer à l'automne, qui gâche le plaisir de la traque. ::)

Et pour tes piafs qui t'envahissent, si tu avais un peu de jugeote, suffit de poser deux corbeaux en plastique, au lieu de mettre de partout ces pointes qui servent à rien.
Moi j'ai deux pèlerins ( dénichés sur la falaise juste derrière chez moi (Merci JPSA pour la localisation))  au piquet dans le jardin! ben, les ramiers, ils ne me font plus chier

Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le mars 01, 2017, 20:01:31
La version haut de gamme en somme. ;D
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le mars 01, 2017, 21:51:04
Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, beaucoup d'intervenants ont compris en quoi consistait le brame depuis longtemps.
Ce qui fait que je n'ai toujours pas compris pourquoi tu me cites, à part paraphraser, comme à ton habitude.
Nous avons saisi que ton faible niveau en matière naturaliste t'amenait à tenir des propos basiques comme ci-dessus.
Faut quand même être tarte pour trouver un cerf idiot de bramer à l'automne, qui gâche le plaisir de la traque. ::)

Et pour tes piafs qui t'envahissent, si tu avais un peu de jugeote, suffit de poser deux corbeaux en plastique, au lieu de mettre de partout ces pointes qui servent à rien.
Parce que tu te crois le centre de mes préoccupations, y compris lorsque tu n'es pas sifflé?
Contrairement à toi, je ne soutiendrais pas qu'inversement il faudrait être tarte pour apprécier un cerf qui beugle comme un vache dans un champ. Des goûts  et dégoûts des uns et des autres je ne m'érige pas encore en juge infaillible.
Et merci beaucoup pour le coup des corbacs qui visibles de la rue, donneraient un style échappé du Larzac à mon appart.  :D :D :D
Déjà qu'un greffier ne les fait pas fuir. >:(
Tu as encore pas mal à apprendre du comportement des oiseaux des villes.
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le mars 01, 2017, 21:56:38
Moi j'ai deux pèlerins ( dénichés sur la falaise juste derrière chez moi (Merci JPSA pour la localisation))  au piquet dans le jardin! ben, les ramiers, ils ne me font plus chier

Ceux de mon coin préfèrent le bois, et nichent au Chateau.
Ils doivent trouver que mon appart n'est pas assez haut de gamme pour eux  ;)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le mars 01, 2017, 22:11:47
Oui c'est vrai que tes connaissances et ton savoir ne dépassent pas ton balcon.
Vu ton balcon, aucune chance qu'on voit les corbeaux.
Continue avec tes proses de Marcel de comptoir, ça reste ton meilleur registre.
Vu les inepties que tu débines à chaque fois, c'est devenu un sketch.
Ah le lynx, quel cours magistral de naturalisme.
Et il y en a beaucoup d'autres, mais trop long à tout relever.
Mais le cerf qui brame qui rend la traque inintéressante, là c'est quand même pas mal.
Et pourquoi tu cites, alors que tu postes derrière moi???
Encore une manie. ::)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le mars 01, 2017, 22:35:12
Et assez mesquin la tentative de me faire dire ce que je n'ai pas dit.
Donc exceptionnellement, je vais citer pour que tout le monde comprenne bien le sketch:
Citer
Le plaisir-mérite-retour aux sources, de la recherche et de la traque disparait avec cet idiot qui beugle à tous vents qu'il est là
Celle-là, c'est une perle.
On valide.
Un petit couplet sur la galinette cendrée???
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le mars 01, 2017, 22:42:22
Pourquoi te citer?
Mais pour te mettre le nez dans ta ..... sans aucune ambigüité mon cher.
Tu as tellement de mal à comprendre ce qui est écrit.
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: lpsm le mars 01, 2017, 23:15:51
Moi j'ai deux pèlerins ( dénichés sur la falaise juste derrière chez moi (Merci JPSA pour la localisation))  au piquet dans le jardin! ben, les ramiers, ils ne me font plus chier

Michel, à quel degré doit-on prendre ce post ?  :D

En aparté, cela fait un certain temps que JPSA est absent de ce forum. Des nouvelles ?
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Broadpek le mars 02, 2017, 07:44:11
Ah c'est sur quand on raconte n'importe quoi, c'est toujours mieux de rejeter la faute sur les autres.
Quand on raconte n'importe quoi sur le lynx, c'est les autres qui comprennent mal.
Ah non, la m...., c'est pas mon truc.
C'est toi qui préfère nettoyer la fiente d'oiseaux.
Bon allé, faut que j'aille bosser.
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Michel Denis-Huot le mars 02, 2017, 08:34:19
Michel, à quel degré doit-on prendre ce post ?  :D

En aparté, cela fait un certain temps que JPSA est absent de ce forum. Des nouvelles ?
JPSA va bien.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: CLeC le mars 02, 2017, 08:58:42
La Hulotte...faut pas faire de l'affût trop souvent avec une parution tous les 6 mois... ;D
C'est vrai ; mais bon j'ai plus de 20 ans d'anciens numéros à lire, ça me laisse un peu de marge !  ;)
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: daguet le mars 02, 2017, 11:56:40
C'est vrai ; mais bon j'ai plus de 20 ans d'anciens numéros à lire, ça me laisse un peu de marge !  ;)

Tu as raison, de toute façon c'est toujours intéressant de les relire...
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: lpsm le mars 02, 2017, 20:11:08
JPSA va bien.
Merci de ce message Michel.
Cela me rassure car les infos que j'avais étaient plutôt pessimistes, voire inquiétantes.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Patlaine le mars 14, 2017, 13:53:41
Tout cela pour en revenir au règlement "nature" de la  FPF  ;D

ARTICLE 5 - IMAGE NATURE - Définition
• Il est permis de présenter des photos d’animaux d’origine sauvage (et eux seuls) prises en parcs animaliers ; à la seule
et unique condition que les animaux photographiés aient un comportement et un environnement paraissant naturel(pas de béton, grillages, bassin artificiel ou aliments apportés par le gardien du parc).
• Les photos d’animaux sauvages qui évoluent sur un chemin, un champ cultivé ou qui ont sauté derrière une clôtureseront admis, les papillons de serre et les poissons en aquarium tout autant (à condition que le fond ait une apparence qui reste naturelle).
• Les animaux en captivité visible (chardonneret en cage, poisson dans son bocal, les fleurs cultivées et les animaux domestiques y compris les chevaux de Camargue) ne seront pas admis.
• Les paysages devront être dépourvus de constructions ou d’éléments construits par l’homme.
• Bien   entendu   la   photo   devra   restée   naturelle   et   tous   les   traitements   dits   de   post   production   seront   limités.   Les photomontages, les effacements ou inclusions d’éléments qui modifient l’image originale ne seront pas recevables.
• Après avoir satisfait ces conditions, tout effort sera fait, afin que toutes les photos Nature soient du plus haut niveau
artistique. Les images monochromes ne seront pas admises.
• En cas de litige, la Fédération se réserve le droit de demander à l’auteur les fichiers natifs.

 ;D ;D ;D ;D
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: jeantro le avril 07, 2017, 22:58:22
un article en anglais intéressant à lire
https://petapixel.com/2017/04/07/foul-practice-wild-owl-baiting-wildlife-photographers/
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 08, 2017, 10:03:48
Tout cela pour en revenir au règlement "nature" de la  FPF  ;D

ARTICLE 5 - IMAGE NATURE - Définition
• Il est permis de présenter des photos d’animaux d’origine sauvage (et eux seuls) prises en parcs animaliers ; à la seule
et unique condition que les animaux photographiés aient un comportement et un environnement paraissant naturel(pas de béton, grillages, bassin artificiel ou aliments apportés par le gardien du parc).
• Les photos d’animaux sauvages qui évoluent sur un chemin, un champ cultivé ou qui ont sauté derrière une clôtureseront admis, les papillons de serre et les poissons en aquarium tout autant (à condition que le fond ait une apparence qui reste naturelle).
• Les animaux en captivité visible (chardonneret en cage, poisson dans son bocal, les fleurs cultivées et les animaux domestiques y compris les chevaux de Camargue) ne seront pas admis.
• Les paysages devront être dépourvus de constructions ou d’éléments construits par l’homme.
• Bien   entendu   la   photo   devra   restée   naturelle   et   tous   les   traitements   dits   de   post   production   seront   limités.   Les photomontages, les effacements ou inclusions d’éléments qui modifient l’image originale ne seront pas recevables.
• Après avoir satisfait ces conditions, tout effort sera fait, afin que toutes les photos Nature soient du plus haut niveau
artistique. Les images monochromes ne seront pas admises.
• En cas de litige, la Fédération se réserve le droit de demander à l’auteur les fichiers natifs.

 ;D ;D ;D ;D
l'important c'est que cela "ait l'air" naturel? si la souris de la chouette épervière n'était pas si blanche, pas de soucis, cela a l'air naturel. par contre si elle se pose sur un piquet d'une clôture, c'est l'exclusion...????
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le avril 08, 2017, 11:09:02
Tu vois bien où mène l'intégrisme des bâtisseurs de règles absolues, érigées à partir de bonnes intentions.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: carpat le avril 08, 2017, 21:30:11
A partir du moment où il y a "intéressement", la nature humaine fait le reste.
Ce qui passe pour de la fraude ou du montage pour certains, sera justifié par le succès pour d'autres...
Les Harfangs et autres rapaces appâtés par des souris, au point de les rendre dépendants de cette pitance, est contre nature... Et c'est un marché touristique. idem pour quelques ours d'Alaska ou du Kamtchaka...
https://www.youtube.com/watch?v=ccLii4dBDM8 (https://www.youtube.com/watch?v=ccLii4dBDM8)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 10, 2017, 10:38:55
une société impose des règles et des règlements, sinon c'est l'anarchie et "l'intégrisme" de la fausse tolérance (moi aussi je peux coller des étiquettes, c'est si facile ;))
d'après ce que je peux lire du  règlement ci-dessus on ne parle pas des vrais problèmes de la photo animalière (dérangements/mise en danger/tromperie/etc.). faut juste que les photos "paraissent naturel. Cela plaira à  ceux qui ne veulent pas se poser de questions et souhaitent juste regarder de jolies photos sans se prendre la tête.

tout le monde (moi compris) dérange au moins un peu et j'ai bien conscience que l'on ne peut pas mettre un garde derrière chaque buisson ou faire une enquête pour chaque photo publiée. de même un photographe qui dérange un peu une espèce abondante c'est moins problématique qu'une meute de photographes qui pourchasse un oiseau rare.
les problèmes évoqués ici sont réels (amplifiés par le nombre croissant de vocations), il ne faut pas les éluder avec des étiquettes "d'intégristes" ou avec les railleries habituelles.
c'est un sujet de conversation que j'entend fréquemment  quand des photographes animaliers et/ou des naturalistes papotent... pas vous?  Nous vivons bien sur la même planète?
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 10, 2017, 13:45:40
un forestier (un garde)  a posé cette affiche . Il passe tous les jours et verbalise pour de vrai!
surement un intégriste intolérant noyauté par Greenpeace... ;)

désolé mauvaise définition.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 10, 2017, 13:52:33
un peu mieux...
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Stephkss1 le avril 10, 2017, 17:20:29
un forestier (un garde)  a posé cette affiche . Il passe tous les jours et verbalise pour de vrai!
surement un intégriste intolérant noyauté par Greenpeace... ;)

désolé mauvaise définition.

Il a raison ce garde s'il en est arrivé là c'est que le dérangement doit être très important pour les oiseaux et la faune en général, sans oublier l'effet "piétinement", bien connu des forestiers avec ses conséquences sur la régénération naturelle des parcelles.
On retrouve ces interdictions dans certains massifs forestiers au moment du brame ... Quant à certains endroits ils ont dû être clos pour limiter la pression de l'espèce humaine ... c'est quand même un comble de devoir enclore et interdire pour protéger la tranquillité de la faune et la flore...
Conséquence terrible de la dépopulation des campagnes, entrainant la perte du bon sens paysan et l'apparition de "l'urbano-écolo"...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 10, 2017, 21:29:31
non pas a cause du piétinement, mais à cause de la repasse et on a retrouvé du monde au pied de la loge il y a quelques années.
pour la régénération naturelle voyez plutôt du côté des "nourrisseurs" de bétail sylvestre*...
je ne partage pas votre vision du bon sens paysan vs les mauvais urbano-écolos (= un cliché) surtout quand je vois des terres agricoles roussies en quelques jours par des herbicides ou des engrais chimiques qui "tuent" la terre ...

*voir dernière photo
http://nassogne.blogs.sudinfo.be/archive/2017/03/29/communique-de-presse-du-groupe-pro-nassonia-220479.html
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le avril 10, 2017, 21:53:50
une société impose des règles et des règlements, sinon c'est l'anarchie et "l'intégrisme" de la fausse tolérance (moi aussi je peux coller des étiquettes, c'est si facile ;))
d'après ce que je peux lire du  règlement ci-dessus on ne parle pas des vrais problèmes de la photo animalière (dérangements/mise en danger/tromperie/etc.). faut juste que les photos "paraissent naturel. Cela plaira à  ceux qui ne veulent pas se poser de questions et souhaitent juste regarder de jolies photos sans se prendre la tête.

tout le monde (moi compris) dérange au moins un peu et j'ai bien conscience que l'on ne peut pas mettre un garde derrière chaque buisson ou faire une enquête pour chaque photo publiée. de même un photographe qui dérange un peu une espèce abondante c'est moins problématique qu'une meute de photographes qui pourchasse un oiseau rare.
les problèmes évoqués ici sont réels (amplifiés par le nombre croissant de vocations), il ne faut pas les éluder avec des étiquettes "d'intégristes" ou avec les railleries habituelles.
c'est un sujet de conversation que j'entend fréquemment  quand des photographes animaliers et/ou des naturalistes papotent... pas vous?  Nous vivons bien sur la même planète?


L'intégrisme, c'est d'être persuadés que seule sa position est la bonne. C'est de pousser à l’extrême sa position et de réduire à l'extrême inverse toute proposition plus modérée, afin de s'auto-justifier.
Par ex : Pourquoi une meute de photographes irait-elle poursuivre un oiseau rare?
Il faudrait déjà qu'il existe assez d'individus pour s'intéresser à ce piaf, connaitre son existence, savoir où il survit, vouloir se déplacer, avoir la patience de le rechercher et finir par le rencontrer, si tout va bien.
Ce n'est pas une question de règles, mais d'éthique personnelle.
Les principes d'un comportement responsable sont évidents pour ceux qui veulent avoir une attitude responsable, et les autres s'assoient dessus, règles ou pas.
Cela fait beaucoup de "si"
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 11, 2017, 09:45:07
dans certains cas, si on est de bonne fois et sincère et que l'on ne cherche pas avant tout à protéger ses intérêts,  il n'y a pas 36000 "bonnes positions".
Les "modérés",les grands sages tolérants, c'est votre position je suppose? ;)

pourquoi? ben, c'est parce que c'est ce qui se passe! Pour la chevêchette il y a parfois 50 personnes qui viennent la voir et c'est une observation obscurcie... + l'oiseau est rare au + il suscite de l'intérêt.
pour la calliope en hollande, les gens (au total surement plusieurs milliers) faisaient la file pour la voir.
savoir où il est?: facile! site d'obs et gps...
en effet il faut être très patient en ornitho-photo animalière.
oui, il y aura toujours des gens pour enfreindre les règles, mais 125€ cela fera réfléchir + d'un!
si c'est le matos et la voiture qui est saisie, plus personne ne prendra  le risque! 
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 11, 2017, 10:21:06
le gars qui roule bourré, il dit au policier : Msieur l'agent, faut pas d'règles, c'est mon éthy éthy (l) hic personnelle?  :D
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le avril 11, 2017, 19:42:40
Toujours des exagérations pour rester sur sa position extrême.
Si 125€ faisaient réfléchir, il y aurait nettement moins de merdes de chiens sur nos trottoirs, mais ce n'est pas appliqué.
Et saisir la voiture pour un piaf dérangé, comme tu  vas! Déjà qu'ils ne saisissent pas systématiquement la caisse de celui qui roule bien bourré ou bien shooté.
Ton objectif est bon, mais tes solutions....
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 12, 2017, 09:39:03
C'est trop facile de taxer son opposant "d'extrémiste". si je pisse sur vos rosiers et que vous râler vous deviendrez aussi un extrémiste? Vous me faite penser à George W Bush et "ses" terroristes...
pour la chevêchette cela a été appliqué au moins une fois (pv dressé)!
pour la voiture et le matos, c'est ce que j'ai lu sur ce fil (je ne me rappelle plus pour quel contexte), faut que je retrouve..
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le avril 12, 2017, 17:49:59
Tu confonds, comme souvent dans tes raisonnements,  propriété individuelle et nature ouverte.
A propos de pisser, il y a une vieille histoire familiale portant sur un cochon qui allait régulièrement pisser de bonne heure sur la fontaine du village, et qui un jour a fait un soleil car il n'avait pas vu le fil cuivre qui dépassait un peu alors qu'il était relié à une magnéto, actionnée par des farceurs.
Si l'idée te conviens, tu peux essayer. :D :D :D
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 13, 2017, 09:54:20
non non!
même si l'argent ou la propriété domine le monde actuellement (avec tous ses travers et son lot d'exclus), rien n'empêche de rêver un "autre monde"...
dans votre bouche j'ai l'impression que nature ouverte signifie nature pour moi , pour mon plaisir, pour mon congel!
c'est pas vous qui confondez en pensant "nature individuelle" avec le moins possible de règles contraignantes ?
moi je pense nature collective, bien commun avec des règles  contraignantes nécessaires pour le protéger, même si moi aussi j'aimerais avoir une nature infinie ou je pourrais faire "ce que je veux" comme à l'époque où les humains n'étaient pas si nombreux et si bien outillés.

Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le avril 13, 2017, 14:35:04
non non!
même si l'argent ou la propriété domine le monde actuellement (avec tous ses travers et son lot d'exclus), rien n'empêche de rêver un "autre monde"...
dans votre bouche j'ai l'impression que nature ouverte signifie nature pour moi , pour mon plaisir, pour mon congel!
c'est pas vous qui confondez en pensant "nature individuelle" avec le moins possible de règles contraignantes ?
moi je pense nature collective, bien commun avec des règles  contraignantes nécessaires pour le protéger, même si moi aussi j'aimerais avoir une nature infinie ou je pourrais faire "ce que je veux" comme à l'époque où les humains n'étaient pas si nombreux et si bien outillés.

C'est exactement ce que tu demandes, (au congel près  ;) ) : Tes règles, bien contraignantes selon tes critères.
Tu peux toujours rêver d'un autre monde qui n'arrivera jamais.
Je préfèrerai plus modestement, essayer de faire le moins mal, dans la mesure du tolérable commun. Sauver ce qui peut être sauvé en commun plutôt que de prêcher dans le désert un monde parfait mais différent selon chacun de nous.
C'est toute la différence entre le rêve idéalisé à la sauce de chacun, donc différent selon chacun, et un réalisme à base de compromis, qui recuille l'accord du plus grand nombre et essaye d'avance vers ce qui peut communément être acceptable par tous.
Faire peu, mais le faire, plutôt que de n'arriver à rien à force de refuser tout compromis. Le contraire de l'intégrisme.
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 13, 2017, 18:14:08

C'est exactement ce que tu demandes, (au congel près  ;) ) : Tes règles, bien contraignantes selon tes critères.
Tu peux toujours rêver d'un autre monde qui n'arrivera jamais.
Je préfèrerai plus modestement, essayer de faire le moins mal, dans la mesure du tolérable commun. Sauver ce qui peut être sauvé en commun plutôt que de prêcher dans le désert un monde parfait mais différent selon chacun de nous.
C'est toute la différence entre le rêve idéalisé à la sauce de chacun, donc différent selon chacun, et un réalisme à base de compromis, qui recuille l'accord du plus grand nombre et essaye d'avance vers ce qui peut communément être acceptable par tous.
Faire peu, mais le faire, plutôt que de n'arriver à rien à force de refuser tout compromis. Le contraire de l'intégrisme.

mes règles? je ne suis pour rien dans l'affichette ci-dessus, ni des coups de gueules de certains photographes relayés ici. C'est du bon sens si on considère la nature comme un bien fragile et précieux à préserver et pas comme un truc à exploiter jusqu'à la corde. par contre oui je souhaite que cela aille + loin, notamment en ce qui concerne votre ancien loisir... vouloir du changement n'est pas de l'intégrisme. freiner des 4 fers peut-être...(?)

vous préférez surtout que rien ne bouge, pas touche à vos intérêts sinon c'est direct des "intégristes"...

réalisme à base de compromis? vous estimez être dans ce cas? quels compromis? vous avez juste admis du bout des lèvres que flinguer les rapaces, c'est pas top. sinon vous défendez ou ne condamnez jamais ceux qui flinguent la nature.
vous venez de nous le montrer encore avec "nettoyer" nos campagne des loups et ours prédateurs.
votre vision de la (= notre) nature m'horrifie. Broadpek a raison avec de telles mentalités il ne restera rien sauf le néant.   
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le avril 13, 2017, 21:22:49
Qui parle d'exploiter jusqu'à la corde à part toi? Toujours le jusqu'au bout-isme?
Tout chasseur digne de ce nom sait qu'il faut en laisser pour les suivants, ce qui est très loin du néant..
Les loups n'ont pas été exploités que je sache.
Ils ont été éliminés par les éleveurs de l'environnement des troupeaux. L'ours idem. Les vieux savaient ce que c'est que la nature pour y vivre durement tous les jours, loin des donneurs de leçons.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 14, 2017, 09:14:06
le mieux c'est de revenir sur le sujet du fil sinon cela va encore déraper...
vous savez parfaitement ce qui se passe quand le milieu ne peut plus fournir la demande...

du coup je ne vous trouve plus du tout "tolérant" pour le loup/ours qu'il faut "nettoyer" de nos campagnes... ;)
la tolérance c'est uniquement quand elle va dans votre intérêt? très pratique ! 
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le avril 14, 2017, 16:27:27
Les loups ne se mangent pas, alors quel intérêt pour le congel?
Mais l'ours?
Il parait que les pattes d'ours sont délicieuses.
Il faudrait peut-être se poser la question de sa réintroduction pour la chasse?
Un civet d'ours, finalement, ce pourrait être mangeable.

Quoique finalement le loup? Les chinois mangent bien du chien. Alors?
La question mériterait d'être étudiée.
Mais il faudrait doubler la taille du congel.  :D :D :D :D
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 14, 2017, 17:11:59
le sujet est clos! vous êtes un intégriste provocateur adepte des trumperies, tombé ici par hasard sans doute à cause du nom de notre revue photo préférée... ;D

je connais d'autres sites plus en phase avec votre mentalité/goûts si vous voulez...
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le avril 14, 2017, 22:16:37
A moins que ce ne soit que le miroir de ton discours?  Pour te montrer à quel point il peut être excessif.
Le jour où tu le réalisera, nous aurons fait un gros progrès.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le avril 15, 2017, 08:35:29
 :o :o :o :o :o :o

Du très très haut niveau dans les échanges là :D :D :D :D :D

Celui qu'arrive à suivre sans finir par un VOS GUEULES monumental peut postuler comme ambassadeur de la Corée du Nord aux USA ;D
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Powerdoc le avril 15, 2017, 08:49:21
Soyons logique
Etant donné le dérangement pour la faune de la part de certains photographes, et qu'il est impossible de tout controler, le plus simple est d'interdire les concours photos animaliers  ;D
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le avril 15, 2017, 09:07:06
Soyons logique
Etant donné le dérangement pour la faune de la part de certains photographes, et qu'il est impossible de tout controler, le plus simple est d'interdire les concours photos animaliers  ;D

Mais si par exemple tu interdisais les concours de mangeur de boudin, c'est pas pour autant que tu éviterais la pollution aux nitrates en Bretagne.
T'as déjà vu des concours de mangeur d'asperges, bah nan ! Et bah ça c'est le lobby des mangeurs de boudin.
La preuve ! ça se passe à côté de chez moi ! http://www.boudin-mortagne.com/
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 15, 2017, 09:27:12
encore des échanges de très haut niveau...
railleries habituelles non constructives sur des problèmes pourtant biens réels.
c'est des sujets (éthique/chasse) qui reviennent très souvent quand  des naturalistes et/ou photographes se rencontrent sur le terrain.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le avril 15, 2017, 09:42:51
Encore une fois, ce ne sont pas les sujets que l'on raille, c'est la façon de les aborder !
Dans le cas présent, c'est encore ta joute avec Kochka qui prend le dessus sur le sujet. Tu t'es jeté sur le terme "nettoyer" comme saurait le faire un de ces polémistes à la mode que la polémique intéresse plus que le sujet qui lui sert de support. 
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 15, 2017, 09:58:51
vous vous intéressez au sujet? je remarque que vous utilisez toute votre énergie pour railler (kochka parle de "nettoyer" des espèces protégées par la loi tout de même, c'est un terme très fort) ... très constructif!
puis après c'est les autres qui se font mousser, ou ont un ego surdimensionné...

a force de banaliser et ne pas réagir à certains propos, on fini par avoir des problèmes (cf recrutement de djihadistes)
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le avril 15, 2017, 10:25:06
Les rapports entre les activités humaines et la Nature c'est une grande part de mon métier et plus qu'un intérêt ou un métier, c'est une vocation cher Monsieur.
Et s'il y a une chose dont je suis sur, c'est que tout abord polémiste bloque la progression positive d'un sujet quel qu'il soit...
La sur-réaction sur des aspects sémantiques est un des fonds de commerce des polémistes.
Les parallèles volontairement choquant avec des symboles tels que jihadisme, racisme, nazisme sont une autre de leur recette.
Un personnage avec ce fonctionnement dans un projet concret tenant aux relations Homme/Nature le fait avorter irrémédiablement...
Le paradoxe que vous persistez à ne pas concevoir, c'est que tandis que vous desservez ainsi vous même votre cause, ses adversaires galopent...
Par votre abord polémiste de la cause environnementale, vous en rendez la défense caricaturale la privant d'une appropriation par la majorité, la réservant aux intégristes par définition minoritaires.
J'espère être clair, et si l'on suit cette logique, il suffit à vos adversaires de railler vos caricatures et vos polémiques pour vous discréditer.
Très clairement cette fois-ci : vous vous tirez une balle dans le pied.

Mais tout ça je ne fais que le répéter, ça me lasse pourtant, mais pas d'autre choix si l'on veut signaler aux lecteurs que les premiers sujets en tête de ce forum ne sont pas représentatifs du bon abord de la photo de Nature que l'on trouve ici.
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le avril 15, 2017, 14:54:02
C'est tellement clair, évident, logique......
Depuis le temps que je lui explique qu'il dessert la cause qu'il voudrait défendre.
Mais le comprendra-t-il un jour?
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 15, 2017, 17:28:06
tous 2, vous avez raté votre vocation. Fallait être prof!, dieu c'est pas possible la place est prise :(.
"j'ai la science infuse, c'est moi qui est sage et tolérant et qui ai seul le droit de distribuer les bons points (pour moi et ceux qui pensent comme moi) et les mauvais (pour les autres, ces "intégristes")".

les avancées majeures sont le fruit d'une lutte de pouvoir ou de pression d'un nombre important de personnes sur la société. En Hollande les mentalités changent et font pression, certaines pratiques deviennent très mal vues par la population...

si vous portez atteinte aux intérêts de certains, vous serez accueilli à coups de pelle. Bonne "négociation".... ;).

ps: merci pour le conseil kochka, je suis persuadé que vous souhaitez que "ma cause" avance... :D
pour Monsieur castanea: vous avez aussi pour vocation le bon accueil des touristes des bois (se promener, c'est une activité comme une autre) dans "votre" forêt? vous ne les détestez plus? ;)

Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: castanea le avril 15, 2017, 18:37:39
Le monsieur il vous dit GENTIMENT qu'il tente avec beaucoup d'énergie de faire avancer la MÊME CAUSE qui vous est chère, dans son domaine, et que les discours tels que les vôtres sont une des pierres d'achoppement de son avancée.
Le monsieur il vous dit que ça l'emmerde prodigieusement de retrouver ici ces mêmes conneries alors qu'il se les bouffe toute la semaine.
Le monsieur il en raz le casque de sécu que lorsqu'il obtient, PATIEMMENT, qu'une forêt n'utilise plus de phyto, ne fasse plus de coupe en période de nidification, épargne les mares, les zones humides, pratique l'inventaire naturaliste volontaire etc, un abruti vienne lui foutre tout par terre en braillant qu'il faut interdire la chasse, abolir la propriété privée, remobilisant ainsi le ban et l'arrière ban des productivistes en face, alors qu'on commençait juste à être récompensés d'années d'efforts et de réflexions, contre les ayatollah du court terme.  
Le monsieur il vous dit que le combat Nature sur Nat'image c'est comme le combat végétarien sur mangetapelouse.fr, y'a personne à combattre, ça sert à rien. Faut aller sur buterbambi/mangersamère.com
Le monsieur il vous dit que prôner 125 balles d'amende, la confiscation du boitier et du cailloux par un fada de votre espèce sur un forum de photographe, c'est moins utile qu'expliquer comme on vient de me le faire que la photo des Zibous se fait pas en ce moment.
Et devant votre incapacité à seulement envisager, j'ai bien dit seulement envisager, ce qui vous est patiemment expliqué, le monsieur il est persuadé que ce qui vous fait bander, c'est de vous prendre la tête avec Kochka, point barre.
Sur ce le monsieur il se casse, avant de vous carrer un coup de pompe de sécu virtuel pour vous remonter fissa dans la clio, comme il fait avec les chieurs qui viennent lui donner des leçons de gestion forestière lorsqu'il plante son 10000ème chêne de la saison dans un foutu labour saturé au glyphosate pendant 30 piges.

Rhââ bordel qu'est-ce que ça fait du bien de perdre son sang froid des fois.
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Powerdoc le avril 15, 2017, 19:18:18
Mais si par exemple tu interdisais les concours de mangeur de boudin, c'est pas pour autant que tu éviterais la pollution aux nitrates en Bretagne.
T'as déjà vu des concours de mangeur d'asperges, bah nan ! Et bah ça c'est le lobby des mangeurs de boudin.
La preuve ! ça se passe à côté de chez moi ! http://www.boudin-mortagne.com/


Trop classe la page web d'acceuil  ;) :D
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le avril 15, 2017, 21:10:29
Le monsieur il vous dit GENTIMENT qu'il tente avec beaucoup d'énergie de faire avancer la MÊME CAUSE qui vous est chère, dans son domaine, et que les discours tels que les vôtres sont une des pierres d'achoppement de son avancée.
Le monsieur il vous dit que ça l'emmerde prodigieusement de retrouver ici ces mêmes conneries alors qu'il se les bouffe toute la semaine.
Le monsieur il en raz le casque de sécu que lorsqu'il obtient, PATIEMMENT, qu'une forêt n'utilise plus de phyto, ne fasse plus de coupe en période de nidification, épargne les mares, les zones humides, pratique l'inventaire naturaliste volontaire etc, un abruti vienne lui foutre tout par terre en braillant qu'il faut interdire la chasse, abolir la propriété privée, remobilisant ainsi le ban et l'arrière ban des productivistes en face, alors qu'on commençait juste à être récompensés d'années d'efforts et de réflexions, contre les ayatollah du court terme.  
Le monsieur il vous dit que le combat Nature sur Nat'image c'est comme le combat végétarien sur mangetapelouse.fr, y'a personne à combattre, ça sert à rien. Faut aller sur buterbambi/mangersamère.com
Le monsieur il vous dit que prôner 125 balles d'amende, la confiscation du boitier et du cailloux par un fada de votre espèce sur un forum de photographe, c'est moins utile qu'expliquer comme on vient de me le faire que la photo des Zibous se fait pas en ce moment.
Et devant votre incapacité à seulement envisager, j'ai bien dit seulement envisager, ce qui vous est patiemment expliqué, le monsieur il est persuadé que ce qui vous fait bander, c'est de vous prendre la tête avec Kochka, point barre.
Sur ce le monsieur il se casse, avant de vous carrer un coup de pompe de sécu virtuel pour vous remonter fissa dans la clio, comme il fait avec les chieurs qui viennent lui donner des leçons de gestion forestière lorsqu'il plante son 10000ème chêne de la saison dans un foutu labour saturé au glyphosate pendant 30 piges.

Rhââ bordel qu'est-ce que ça fait du bien de perdre son sang froid des fois.

ça fait du bien de lire cela.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Katana le avril 15, 2017, 22:02:16
Le monsieur il vous dit GENTIMENT qu'il tente avec beaucoup d'énergie de faire avancer la MÊME CAUSE qui vous est chère, dans son domaine, et que les discours tels que les vôtres sont une des pierres d'achoppement de son avancée.
Le monsieur il vous dit que ça l'emmerde prodigieusement de retrouver ici ces mêmes conneries alors qu'il se les bouffe toute la semaine.
Le monsieur il en raz le casque de sécu que lorsqu'il obtient, PATIEMMENT, qu'une forêt n'utilise plus de phyto, ne fasse plus de coupe en période de nidification, épargne les mares, les zones humides, pratique l'inventaire naturaliste volontaire etc, un abruti vienne lui foutre tout par terre en braillant qu'il faut interdire la chasse, abolir la propriété privée, remobilisant ainsi le ban et l'arrière ban des productivistes en face, alors qu'on commençait juste à être récompensés d'années d'efforts et de réflexions, contre les ayatollah du court terme.  
Le monsieur il vous dit que le combat Nature sur Nat'image c'est comme le combat végétarien sur mangetapelouse.fr, y'a personne à combattre, ça sert à rien. Faut aller sur buterbambi/mangersamère.com
Le monsieur il vous dit que prôner 125 balles d'amende, la confiscation du boitier et du cailloux par un fada de votre espèce sur un forum de photographe, c'est moins utile qu'expliquer comme on vient de me le faire que la photo des Zibous se fait pas en ce moment.
Et devant votre incapacité à seulement envisager, j'ai bien dit seulement envisager, ce qui vous est patiemment expliqué, le monsieur il est persuadé que ce qui vous fait bander, c'est de vous prendre la tête avec Kochka, point barre.
Sur ce le monsieur il se casse, avant de vous carrer un coup de pompe de sécu virtuel pour vous remonter fissa dans la clio, comme il fait avec les chieurs qui viennent lui donner des leçons de gestion forestière lorsqu'il plante son 10000ème chêne de la saison dans un foutu labour saturé au glyphosate pendant 30 piges.

Rhââ bordel qu'est-ce que ça fait du bien de perdre son sang froid des fois.


Je dois avouer que lire ceci et malgré que ce soit en mode "coup de gueule" ça me parle bien plus qu'un discours un poil extrémiste (chose que je déteste, quelque soit le sujet).
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 16, 2017, 00:05:44
Le monsieur il vous dit GENTIMENT qu'il tente avec beaucoup d'énergie de faire avancer la MÊME CAUSE qui vous est chère, dans son domaine, et que les discours tels que les vôtres sont une des pierres d'achoppement de son avancée.
Le monsieur il vous dit que ça l'emmerde prodigieusement de retrouver ici ces mêmes conneries alors qu'il se les bouffe toute la semaine.
Le monsieur il en raz le casque de sécu que lorsqu'il obtient, PATIEMMENT, qu'une forêt n'utilise plus de phyto, ne fasse plus de coupe en période de nidification, épargne les mares, les zones humides, pratique l'inventaire naturaliste volontaire etc, un abruti vienne lui foutre tout par terre en braillant qu'il faut interdire la chasse, abolir la propriété privée, remobilisant ainsi le ban et l'arrière ban des productivistes en face, alors qu'on commençait juste à être récompensés d'années d'efforts et de réflexions, contre les ayatollah du court terme.  
Le monsieur il vous dit que le combat Nature sur Nat'image c'est comme le combat végétarien sur mangetapelouse.fr, y'a personne à combattre, ça sert à rien. Faut aller sur buterbambi/mangersamère.com
Le monsieur il vous dit que prôner 125 balles d'amende, la confiscation du boitier et du cailloux par un fada de votre espèce sur un forum de photographe, c'est moins utile qu'expliquer comme on vient de me le faire que la photo des Zibous se fait pas en ce moment.
Et devant votre incapacité à seulement envisager, j'ai bien dit seulement envisager, ce qui vous est patiemment expliqué, le monsieur il est persuadé que ce qui vous fait bander, c'est de vous prendre la tête avec Kochka, point barre.
Sur ce le monsieur il se casse, avant de vous carrer un coup de pompe de sécu virtuel pour vous remonter fissa dans la clio, comme il fait avec les chieurs qui viennent lui donner des leçons de gestion forestière lorsqu'il plante son 10000ème chêne de la saison dans un foutu labour saturé au glyphosate pendant 30 piges.

Rhââ bordel qu'est-ce que ça fait du bien de perdre son sang froid des fois.


faut pas s'énerver comme ça! vous êtes une sorte de diplomate non? les diplomates, ils ne s'énervent jamais, bien évidement ils n'insultent  pas (exit donc touristes des bois, chieurs, fadas et autres abrutis), ils restent humbles et ne parlent pas aux autres avec un ton de maître d'école, exit aussi les tyrans domestiques qui n'aiment que les yes man au garde à vous! et  faut bien sûr toujours garder son sang froid.
 
ici c'est juste un forum ou l'on papote. on ne changera pas le monde sur CI... et tout ce qui s'y dit  n'a pas d'impacts sur  "vos" mares, la phyto de "votre"  forêt, la nidification, les productivistes, etc.!
le Monsieur devrait redescendre sur terre et se rendre compte qu'il y a plein de bénévoles qui eux aussi remontent leurs manches, font des choses pour la nature mais ne sont pas payés...
quand aux chasseurs éventuels qui lisent CI, courroucés ou pas, le résultat sera le même. De ce côté je n'espère plus rien depuis longtemps. on a quelques bons exemples ici...
chacun bande comme il peut, j'en connais bien un qui ouvre un fil privé, entre amis, ou il peut s'épancher sur ses problèmes psy. parfois dit-il, il prend son pied en perdant son sang froid. ;)
je démonte juste les énormités que kochka raconte, le problème c'est qu'à peine démonté il reconstruit le même bazar sans fin. oui, c'est  un peu lassant...  
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Nemrod63 le avril 16, 2017, 07:56:48
quand aux chasseurs éventuels qui lisent CI, courroucés ou pas, le résultat sera le même. De ce côté je n'espère plus rien depuis longtemps. on a quelques bons exemples ici...

Tsssss...Tsssss!! mais non Olivier les lignes ne sont pas figées  ::), à quand une thèse en doctorat  ;)

http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/question-d-education/education-passer-loption-chasse-au-bac-cest-possible_2043075.html
Titre: Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 16, 2017, 10:45:06
ça fait du bien de lire cela.
"oui Msieu, oui Msieur, j'applaudis des 2 mains Msieur!"

oooh le manche à balle! Le maître il t'aime pas plus que moi et tout le monde sait bien que tous tes bons points de " tolérance avec ses petits camarades" sont des faux que tu as fait sur l'imprimante.
tu m'as collé une étiquette de mauvais garçon, mais moi je sais bien que c'est toi qui tire les cheveux des filles à la récré!  ;)
Titre: Re : Re : Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: heneauol le avril 16, 2017, 10:48:43
Tsssss...Tsssss!! mais non Olivier les lignes ne sont pas figées  ::), à quand une thèse en doctorat  ;)

http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/question-d-education/education-passer-loption-chasse-au-bac-cest-possible_2043075.html

j'ai vérifié, non ce n'est pas un poisson d'avril.
Vous venez de pourrir mon weekend! Je me demande si je ne préfère pas Trump pour le coup?

ps: kochka et castanea vont peut-être m'en rendre responsable... je dois me taire, cela ira mieux. Je suis trop clivant! :D
Titre: Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: kochka le avril 16, 2017, 13:16:23
Meuhh non, tu n'est pas trop clivant.
Tu es trop absolu, plus intéressé à défendre un principe qu'un résultat, ce qui est contreproductif.
Je te taquine régulièrement parce que tu est sympathique, mais en espérant désespérément de te faire prendre conscience que l'on puisse avoir en commun la volonté de conserver du gibier pour nos enfants et de ne pas détruire ce qui reste de nature.
Mais pour cela, il est indispensable de prendre en compte l'ensemble des facteur, sans se cristalliser sur "faut pas tuer les bébêtes" , ou encore le monde est méchant, qui n'aboutissent qu'à un blocage et à empêcher toute action positive commune.
Titre: Re : Re : > Polémique: les pratiques inexcusables de certains photographes…
Posté par: Nemrod63 le avril 16, 2017, 19:20:54
j'ai vérifié, non ce n'est pas un poisson d'avril.
Vous venez de pourrir mon weekend! Je me demande si je ne préfère pas Trump pour le coup?


C'est vrai là j'y suis allé un peu fort :-[
allez pour me faire pardonner  ;)
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=video&cd=2&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjm3M_avanTAhVBtBoKHehWCH8QtwIIKDAB&url=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DxqnZPHo6qx4&usg=AFQjCNHBKCjTg0fOfaPCmQzrzhpCBL-CQw