+  Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com
|-+  [ FORUM HARD, SOFT & MICRO Photo ]
| |-+  Espace SCANNERS
| | |-+  Epson v800
Identifiant
Passe
Pages: [1] 2  Toutes   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Epson v800  (Lu 17452 fois)
Wagga
Discret
*
Messages: 11


« le: Avril 10, 2015, 08:57:06 »

Bonjour à tous,

J'ai récemment acquis un v800 afin de numériser et restaurer une grosse palanquée (au moins 2000) de négatifs de toutes époques. Mais j'éprouve quelques difficultés pour des NB.
Il y a parmi eux des négatifs datant des années 1920 et 1950-1960. Les formats sont très différents les uns des autres car c'était de la découpe artisanale. Du coup, la seule manière que j'ai trouvé est de les mettre à plat sur le passe-vue du 120 ou du MF. Le problème, c'est que la planéité est loin d'être totale et donc les angles partent en sucette. Pour ceux qui sont en possession d'un v700à850, comment procédez-vous à la numérisation de tels films ? Et pour ceux qui sont fortement abimés, quel procédé pourrait améliorer le rendu, sachant que la fonction SRD est inopérante pour les NB ?

Pour les négatifs couleurs, que faire lorsqu'un type de film ne se trouve pas dans la liste du négaflix ? Genre de l'AGFA XR 100. Dois-je trouver un compromis en piochant dans la liste ou bien laisser tel quel et passer par un soft. En parlant de soft, est-ce que gimp et rawtherapee sont suffisants ou faut-il du lightroom ? Je suis sous windows 7 x64.
Il y a aussi du format 126. Un passe-vue betterscanning est-il nécessaire ?

Dernière question, la calibration IT8. Je n'ai que la version 8 de Silverfast. Est-ce indispensable de passer à la version supérieure ?

Ca fait beaucoup de Huh mais le jeu en vaut la chandelle et c'est un réel plaisir que de pouvoir numériser/restaurer ces trésors de famille.

Merci d'avance pour votre aide.
Signaler au modérateur   Journalisée
VentdeSable
Hyper actif
*
Messages: 3 581



« Répondre #1 le: Avril 10, 2015, 09:47:50 »

Bonjour,

Je ne possède aucun des scanners que vous citez mais les principes restent identiques.

Bonjour à tous,

J'ai récemment acquis un v800 afin de numériser et restaurer une grosse palanquée (au moins 2000) de négatifs de toutes époques. Mais j'éprouve quelques difficultés pour des NB.
Il y a parmi eux des négatifs datant des années 1920 et 1950-1960. Les formats sont très différents les uns des autres car c'était de la découpe artisanale. Du coup, la seule manière que j'ai trouvé est de les mettre à plat sur le passe-vue du 120 ou du MF. Le problème, c'est que la planéité est loin d'être totale et donc les angles partent en sucette. Pour ceux qui sont en possession d'un v700à850, comment procédez-vous à la numérisation de tels films ? Et pour ceux qui sont fortement abimés, quel procédé pourrait améliorer le rendu, sachant que la fonction SRD est inopérante pour les NB ?

Pour ces deux problèmes, la solution la plus efficace est le montage à l'huile. Sur une vitre idoine, vous prenez en sandwich votre négatif avec entre chaque face un film d'huile dédiée le tout maintenu par un transparant.
 
Cela va permettre d'aplanir le négatif d'une part et; d'autre part, de diminuer considérablement le nombre de poussières dès lors que c'est bien fait. Après il reste l'huile de coude et le tampon.

Better Scannning & maintenant epson proposent les vitres idoine (avec une possibilité de réglage en hauteur pour Better Scanning).

Pour les négatifs couleurs, que faire lorsqu'un type de film ne se trouve pas dans la liste du négaflix ? Genre de l'AGFA XR 100. Dois-je trouver un compromis en piochant dans la liste ou bien laisser tel quel et passer par un soft. En parlant de soft, est-ce que gimp et rawtherapee sont suffisants ou faut-il du lightroom ? Je suis sous windows 7 x64.
Il y a aussi du format 126. Un passe-vue betterscanning est-il nécessaire ?
Pour les négatifs couleur, vous avez deux possibilités.

La première trouver un type de film qui vous semble donner le meilleur rendu et continuer comme si de rien n'était. Du moment que les ensembles sont cohérents, personne n'y trouvera à redire. C'est la voie la plus aisée.

La seconde, consiste à prélever la couleur du masque orange, la soustraire de l'image et équilibrer les tonalités. C'est plus complexe et demande un logiciel de type Photoshop CS (n'importe quelle version fait l'affaire).

En dehors de Lightroom, Je ne connais pas ceux que vous citez. Lightroom peut faire une inversion de négatif, mais je ne trouve pas cela confortable. Par contre, si vous faites l'inversion dans SF (première méthode), alors vous pourrez finir dans LR.

Le montage à l'huile vous affranchit des problèmes de format et de passe-vues. N'hésitez pas à faire des masques (cartoline noire) à la taille du neg quand vous avez de forts contrastes (zones sombres) en bordure de film.

Dernière question, la calibration IT8. Je n'ai que la version 8 de Silverfast. Est-ce indispensable de passer à la version supérieure ?

Ca fait beaucoup de Huh mais le jeu en vaut la chandelle et c'est un réel plaisir que de pouvoir numériser/restaurer ces trésors de famille.

Merci d'avance pour votre aide.

Les chartes IT8 sont soit des ekta, soit des opaques. Mais pas des négatifs.

Autrement dit, si vous n'avez pas de diapo à scanner, alors cela ne sert à rien. Pour ce qui est de la version de SF, cela ne change rien.

J
Signaler au modérateur   Journalisée
Wagga
Discret
*
Messages: 11


« Répondre #2 le: Avril 10, 2015, 11:56:44 »

Merci pour vos réponses, VentdeSable. J'y vois un peu plus clair. Surtout pour l'IT8 et l'utilisation de SF.

Toutefois, il me vient d'autres questions. Combien de temps faut-il pour nettoyer un film avec un bain d'huile ? Combien peut coûter tout ce matos ? Scanner proprement des négatifs a finalement l'air d'être tout un art. Il faut bien 2 vitres + l'huile pour procéder au nettoyage ? Ensuite, quelle est l'utilité de l'huile de coude et du tampon ? J'avoue que ça me rend perplexe. Déjà rien que pour trouver le matos adéquat et ensuite traiter. Faut-il travailler dans le noir avec un éclairage spécifique ? Pour un novice, ce n'est pas évident mais, pour autant, c'est passionnant.

Pour les soft, c'est surtout afin de peaufiner l'ensemble. Par exemple, renforcer un poil certains contrastes pour donner + de relief (rawtherapee me donne de bons résultats mais pas certain que pour un pro ce soit la bonne solution), enlever les yeux rouges, certaines poussières que SF n'a pas enlevé... .

Récapitulons. La solution la plus efficace serait donc de passer par un bain d'huile avant de numériser simplement avec SF, puis de passer par lightroom ou un autre soft très proche afin de finaliser le traitement ?
Signaler au modérateur   Journalisée
VentdeSable
Hyper actif
*
Messages: 3 581



« Répondre #3 le: Avril 10, 2015, 15:59:38 »

Il ne s'agit pas à proprement parler de nettoyage. L'interposition d'un film d'huile entre la vitre nécessaire et la barrette CCD permet de noyer les micro-rayures et autres poussières.

Si vous voulez nettoyer vos supports, une cuvette, du pec et des doigts. Vous rincez ensuite dans une eau déminéralisée pour éviter les traces calcaires. C'est assez efficace. Certains film sont tordus par leur position enroulés sur des supports oblongs depuis des années. Le trempage et le séchage permettront peut-être de leur redonner une planéité. N'hésitez pas à les mettre sous presse pendant... un certain temps.

Les techniques de scan avec un montage humide sont assez simples à mettre en œuvre dès que vous avez le coup de main. vous créez une sorte de ligne de quelques gouttes d'huile dédiée et vous posez devant l'extrémité de votre neg. Vous chassez l'huile par pression vers l'autre extrémité. Vous réitérez l'opération avec le transparent.

Le fluide s'appelle "SDS" ou "Kami" mounting fluide. Le SDS est gras et pénible à nettoyer. Le kami est lui volatil et donc peu stable (faut aller vite). Mais les deux donnent les mêmes résultats.
Better Scanning et Epson font les supports.

Il faut ajouter des tissus non tissés... qui permettent de nettoyer avant et après.

L'ensemble ne coûte pas très cher au regard du nombre de supports que vous avez à scanner et au temps de post-traitement.

Vous trouverez une partie chez graphique Réseau

Avec des explications ici : Using Fluid Mounting

et le system Better Scanning ici : Variable Height Mounting Station

Tout cela se fait en plein jour dans une pièce exempte de poussières et tranquille.

Pour les logiciels, Silverfast vous permet d'aller jusqu'à l'impression. Si vous n'avez rien d'autre vous pouvez tout faire. Pour ma part, je me contente de l'acquisition pour ce type de logiciel et le reste se fait dans LR. Je ne connais pas ceux dont vous parlez. D'autre pourront vous répondre. La chasse au poussières, selon moi, se fait le plus aisément avec photoshop. Je ne suis pas très à l'aise avec le tampon de LR

Mais si vous avez Rawtherapee et qu'il vous convient : alors il est sûrement le plus indiqué. Et ce n'est pas une question de professionnalisme, mais plutôt de bon sens et d'efficacité. Mieux vaut utiliser un logiciel qu'on maîtrise qu'un avion qu'on ne sait pas piloter. De toutes façon ce qui compte c'est la façon de faire.

Pour un N&B comme pour un neg couleur. Au moment du scan, je déconnecte tout automatisme. Notamment tout ce qui touche à l'accentuation, la gestion du bruit, le contraste. Le fichier que je vais créer sera en TIFF 16 Bits.

Je sélectionne les deux extrémités de mon histogramme (je positionne le point blanc et le point noir en regard des deux extrémités de mon histogramme). Je ne touche pas au Gamma (le triangle gris du milieu).

Ça plus le fait qu'il n'y a pas d'accentuation me donnent une image molle et terne. Tant mieux je ne veux pas d'un cliché clinquant à ce moment là. Si  c'est un négatif couleur, je trouve dans NFix celui qui s'approche le plus de ce que je veux, ou celui auquel correspond le négatif.

Pour ce qui est de la résolution, je suis de ceux qui pensent qu'on ne tire rien au delà de 2400 dpi de ces scanners. Donc je me règle à cette valeur. Elle donne quand même un fois 10 à 240 dpi.

Les pétouilles qui restent sont traitées dès que je sais que je veux garder l'image. Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon, Tampon et encore Tampon. C'est long comme un jour sans vin. C'est pourquoi il vaut mieux être certain qu'on gardera l'image.

Gestion de l'accentuation et du bruit. Avec ACR ou LR c'est quand même très facile et efficace maintenant. Attention à ne pas avoir la main trop lourde.

Gestion de la chromie (le contraste avec les valeurs lumineuses hautes & basses). réglage de la saturation si besoin et peaufinage de la colorimétrie (Negafix ne fait pas tout loin de là). virages s'ils sont utiles pour le N&B.

Export de l'image avec l'accentuation de sortie (écran ou impression etc).

Tout ce que je viens de vous décrire se fait efficacement avec LR dès lors que l'inversion a été faite avec SF et que le plus gros des poussières sont enlevées (je n'ai que la version 4 donc pas de tampon magique).
J

Signaler au modérateur   Journalisée
Chichois XIII
Actif
*
Messages: 86


« Répondre #4 le: Avril 11, 2015, 05:51:34 »

Je m'interroge sur l'achat d'un scanner et hésite entre les deux modèles d'Epson, le V800 et le V850. L'écart de prix est significatif, environ 250  euros. Est-il justifié par une réelle différence en qualité du produit final. Mon usage concerne le négatif moyen format en NB. Merci de vos retours.
Signaler au modérateur   Journalisée
Wagga
Discret
*
Messages: 11


« Répondre #5 le: Avril 11, 2015, 12:29:41 »

Merci encore pour ces mines d'informations. Il y a toutefois d'autres détails qui m'intriguent :

- Pour le nettoyage des supports et films, sans bain d'huile, il faut laisser sécher le tout comme ça ou bien utiliser des tissus non tissés ?
- Qu'entendez-vous par 'presse' pour les aplatir ?
- N'y-a-t-il pas un risque en nettoyant un négatif directement avec les doigts ?
- Y-a-t-il aussi possibilité d'un gain en netteté avec un bain d'huile ?

A vrai dire, tous les négatifs sont à plat au fond des pochettes issues des tirages de photos d'époque. Le tout enfermés dans une boite métallique. Certains sont sous un fin plastique, d'autres ont encore une bande verte sur le bord qui sera à décoller. Ce sont surtout les NB qui ont tendance à avoir les angles recourbés en dépit des pochettes. Les formats 126, il y en a un petit paquet, ont pas mal de rayures.

Je vais certainement investir dans un fluid mount. Pour les formats 126, peut-on se fier à ceci : http://www.amazon.com/holder-adapter-Perfection-Film-Scanners/dp/B00OM00J0A/ref=pd_sxp_grid_i_1_0/182-6103220-6550752 ?

Le souci avec les soft, c'est qu'il n'y en a pas un qui me donne entière satisfaction. RTh est un peu bordélique pour les balances et l'auto est très violente. Devoir utiliser 3-4 logiciels n'est probablement pas conseillé. Je pense à faire l'acquisition de lightroom.

Bon weekend!
Signaler au modérateur   Journalisée
pasol
Actif
*
Messages: 58


« Répondre #6 le: Avril 11, 2015, 13:00:23 »

Bonjour,

Je m'interroge sur l'achat d'un scanner et hésite entre les deux modèles d'Epson, le V800 et le V850. L'écart de prix est significatif, environ 250  euros. Est-il justifié par une réelle différence en qualité du produit final. Mon usage concerne le négatif moyen format en NB. Merci de vos retours.

En fait, cela dépend de la manière dont vous scannez vos négatifs noir et blanc.

Si vous les scannez en utilisant le mode film monochrome de EpsonScan ou le mode 16 bits de Silverfast, le V800 est suffisant.

En revanche, si vous utilisez le mode film positif de EpsonScan avec application du profil diapo ou le mode HDR 48 bits de Silverfast (avec profil diapo), il est préférable d'acquérir le V850 qui est équipé de la mire et du logiciel plutôt que le V800 et devoir acheter à part mire et logiciel. A moins bien sûr que vous ne soyez déjà équipé.

Sinon, d'après les essais déjà parus sur internet, avec les V8, il semble que ce soit comme pour les V7, il n'y a pas de différences notables sur la qualité de numérisation.
Signaler au modérateur   Journalisée
VentdeSable
Hyper actif
*
Messages: 3 581



« Répondre #7 le: Avril 11, 2015, 19:02:33 »

- Pour le nettoyage des supports et films, sans bain d'huile, il faut laisser sécher le tout comme ça ou bien utiliser des tissus non tissés ?

Si votre négatif a quelques poussières ; alors un coup de soufflette et c'est fini. Si vous les nettoyez, faites les sécher tranquillement dans la salle de bain. C'est un lieu humide et exempt de poussières. Ils sortiront propres.

- Qu'entendez-vous par 'presse' pour les aplatir ?

S'ils sont tordus, une pile de livres pendant quelques jours et les voilà retruouvant une nouvelle jeunesse.

- N'y-a-t-il pas un risque en nettoyant un négatif directement avec les doigts ?

Normalement non si vous ne les griffez pas. Le paic est gras. Il agit aussi comme un agent mouillant. S'il y a des cailloux dessus... virez les avant de passer vos doigts.

- Y-a-t-il aussi possibilité d'un gain en netteté avec un bain d'huile ?

Plus que de netteté, vous aller gagner en propreté, en moelleux. Voir ici

A vrai dire, tous les négatifs sont à plat au fond des pochettes issues des tirages de photos d'époque. Le tout enfermés dans une boite métallique. Certains sont sous un fin plastique, d'autres ont encore une bande verte sur le bord qui sera à décoller. Ce sont surtout les NB qui ont tendance à avoir les angles recourbés en dépit des pochettes. Les formats 126, il y en a un petit paquet, ont pas mal de rayures.

tant mieux pour la planéité. Pour les rayures... c'est de ça qu'on cause... non ?
Je vais certainement investir dans un fluid mount. Pour les formats 126, peut-on se fier à ceci : http://www.amazon.com/holder-adapter-Perfection-Film-Scanners/dp/B00OM00J0A/ref=pd_sxp_grid_i_1_0/182-6103220-6550752 ?

Aucune idée. Mais ce qui est certain c'est que sur la vitre d'un V800 il y a la place d'en mettre plus. Et que ce ce support n'est pas fait pour un montage humide. Et c'est qui qu'est plein de rayures... "Les formats 126, il y en a un petit paquet, ont pas mal de rayures"
Le souci avec les soft, c'est qu'il n'y en a pas un qui me donne entière satisfaction. RTh est un peu bordélique pour les balances et l'auto est très violente. Devoir utiliser 3-4 logiciels n'est probablement pas conseillé. Je pense à faire l'acquisition de lightroom.

SF + LR = Bon choix.

J
Signaler au modérateur   Journalisée
PhillippeB
Actif
*
Messages: 98


WWW
« Répondre #8 le: Avril 11, 2015, 20:40:23 »

Pour obtenir des résultats aussi pourris avec un Epson V750 et des 4X5,il faut vraiment y aller.
Normal ,quand on veut se séparer de son chien on dit qu'il a la rage et la mauvaise foi est le quotidien du pseudo testeur.
Faut dire aussi que la qualité de fabrication des Epson laisse à désirer et il faut les "ajuster",chose plus facile semble-t-il avec les 800 et 850 aux porte-négatifs réglables.
Un autre lien auquel il ne faut pas non plus faire totalement confiance,rien ne vaut sa propre expérimentation,mais plus réaliste quand même.
http://luminous-landscape.com/wp-content/uploads/2015/02/The-New-Epson-V850-Pro-Scanner-Final.pdf
Signaler au modérateur   Journalisée
dio
Super actif
*
Messages: 633



« Répondre #9 le: Avril 12, 2015, 17:21:30 »


Les chartes IT8 sont soit des ekta, soit des opaques. Mais pas des négatifs.

J

N'y a-t-il pas des chartes IT 8.7 négatives disponibles ici ?

http://www.targets.coloraid.de/
Signaler au modérateur   Journalisée

Niveau photo BAC -4
VentdeSable
Hyper actif
*
Messages: 3 581



« Répondre #10 le: Avril 12, 2015, 17:23:51 »

Aie...

Ma faute. J'aurais du préciser. L'intérêt de ce lien était de montrer la différence entre un scan "a sec" et le même sur la même machine avec un montage humide.

Je me moque de la qualité finale du scan fait avec le V750. Cela n'a comparativement d'intérêt que "intellectuel". Pour la simple et bonne raison que cet epson est la seule machine capable de scanner jusqu'au 8x10 accessible et plug & play. Il n'y a pas à ce prix d'autre solution en neuf. Donc c'est ça ou rien pour la plupart d'entre nous. Et on peut sortir de très bonnes images à partir d'elle. Mais se voiler la face en refusant d'accepter qu'il puisse y avoir des machines plus performantes est.... autruchien.

Si, au demeurant, vous avez un lien vers un comparatif sérieux, et envisageant le montage à l'huile ; alors je le regarderais avec gourmandise et attention.

J
Signaler au modérateur   Journalisée
VentdeSable
Hyper actif
*
Messages: 3 581



« Répondre #11 le: Avril 12, 2015, 17:28:09 »

N'y a-t-il pas des chartes IT 8.7 négatives disponibles ici ?

http://www.targets.coloraid.de/

Oui et elle sont très accessibles (lire pas chères et correctes). Mais si vous regardez attentivement vous n'en verrez qu'en Ekta (pour les diapositives) ou Opaque (pour les reproduction de tirages).

Le truc c'est que tirage ou ekta sont des références et des outils de comparaison. Les négatifs couleurs ne le sont pas. Donc, si on ne souhaite pas scanner des diapos ou des tirages couleur, il n'est pas utile de fabriquer un profile dédié. Surtout qu'un profile pour une kodachrome, une velvia ou une astia sont différents par la nature des colorants utilisés sur ces différents films.

J
Signaler au modérateur   Journalisée
Chichois XIII
Actif
*
Messages: 86


« Répondre #12 le: Avril 12, 2015, 19:00:19 »

Merci Pasol pour ces conseils. Je ferai essentiellement du N et B, du coup mon choix porte sur le V800.
Signaler au modérateur   Journalisée
pasol
Actif
*
Messages: 58


« Répondre #13 le: Avril 13, 2015, 06:30:11 »

Bonjour,

Merci Pasol pour ces conseils. Je ferai essentiellement du N et B, du coup mon choix porte sur le V800.

De rien. Si cela peut t'aider à définir ta manière de numériser tes négatifs, voir ci-joint ma check-list. Comme je ne scanne pas tous les jours, cela m'évite de perdre du temps à chaque fois que je me lance dans une séance de scanns.

Bon courage

* V750ScannProcess.txt - Bloc-notes.pdf (26.79 Ko - Téléchargé 124 fois.)
Signaler au modérateur   Journalisée
Chester
Discret
*
Messages: 20


« Répondre #14 le: Avril 13, 2015, 10:42:59 »

Bonjour,

Je donne ma méthode avec laquelle j'obtiens de bons résultats, aussi bien en négatifs noir et blanc que couleur. J'utilise un V800 pour le moyen format. Pour le 135, le V800 ne fait vraiment pas l'affaire.

J'utilise Vuescan uniquement. Je scanne en format Raw (qui est un format .tiff pour vuescan). Je scanne donc le négatif seulement (même si sous vuescan, je vois le scan se faire comme un positif). Je sors en 16 bits gris pour le noir et blanc et en 48 bits RGB pour les négatifs couleur.

Ensuite, j'utilise le module CFsystems sous photoshop. Lorsque vous ouvrez les fichiers sous photoshop, il faut leur attribuer un profil : gray gamma 2.2 pour le noir et blanc et adobe 1998 pour les négatifs couleurs. Le plus simple est de le faire par lot à l'aide d'un petit programme type Maketiff (que l'on peut télécharger sur cette page : http://www.colorneg.com/colorperfect.html?lang=en) On choisit linear scan dans les options et on choisit le profil colorimétrique.

Ensuite, sous photoshop on ouvre le module Cfsystems. On a alors accès à un très très grand nombre de films pour la conversion. Le module est très austère et il faut apprendre à le dompter, mais il est vraiment très performant. A partir du choix du film, on obtient déjà un résultat très bon. Il est possible ensuite d'améliorer la balance des couleurs.

CFsystems permet aussi de récupérer beaucoup d'informations dans les hautes lumières (que je ne parviens pas à faire aussi bien sous lightrooms). En général, je diminue aussi le contraste sous CFsystems pour avoir une image assez plate, mais avec de la matière partout.

Après cette étape, je termine sous lightroom. Je corrige encore un peu la balance des couleurs si nécessaire, et je joue sur le contraste, je récupère encore des HL, etc. Lightroom est beaucoup plus convivial, il faut le dire, et offre plus de possibilités (on peut jouer sur les différentes teintes individuellement).
Voilà...

Mais il faut investir à la fois dans vuescan pro et dans ce module cfsystems.

Cela demande un petit investissement financier et surtout du temps pour comprendre comment bien utiliser ces deux programmes... qui, sont, je pense, très performant.

Si certains peinent à obtenir des résultats corrects avec des négatifs couleurs (et ne parviennent pas à supprimer le masque orange de leurs films négatifs couleur sous photoshop avec un résultat satisfaisant), cela vaut peut-être le coup de se tourner vers cette solution. Les résultats en noir et blanc sont aussi très bons.
http://www.colorneg.com/colorperfect.html?lang=en

Signaler au modérateur   Journalisée
Chester
Discret
*
Messages: 20


« Répondre #15 le: Avril 13, 2015, 10:44:37 »

Et comme cela a été dit plus haut, avec le V800, une résolution supérieure à 2400 dpi ne sert absolument à rien. De toute façon, l'intérêt du v800 est son prix. Mais globalement, le grain est flou. Ou autrement dit, ce qui en sort est de la bouillie. Mais il faut parfois s'en contenter...  Embarrassé

Signaler au modérateur   Journalisée
pasol
Actif
*
Messages: 58


« Répondre #16 le: Avril 13, 2015, 11:20:19 »

Et comme cela a été dit plus haut, avec le V800, une résolution supérieure à 2400 dpi ne sert absolument à rien. De toute façon, l'intérêt du v800 est son prix. Mais globalement, le grain est flou. Ou autrement dit, ce qui en sort est de la bouillie. Mais il faut parfois s'en contenter...  Embarrassé

Pas tout à fait d'accord. J'ai essayé plusieurs méthodes et plusieurs résolutions avec mon v750, et finalement, je suis revenu à quelque chose de plus basique et plus rapide à réaliser en scannant directement à 4000 dpi avec netteté moyenne, sorte d'optimum entre résolution et netteté. Ensuite finalisation avec Lightroom.

A 2400 dpi et 3200 dpi, je trouve que le scanner n'a pas encore atteint ses "performances" maximales. Et à 4800 dpi ou 6400 dpi, les images sont trop floues pour êtres rattrapées. En plus, mais la, je ne sais pas si cela vient de mon exemplaire de v750 ou si c'est général, mais j'obtiens ce que j'appelle des artefacts (traits noirs horizontaux), sans parler des problèmes de frange chromatique (dus, semble-t-il à un problème d'alignement des couches rvb).

Voir ci-dessous la mire usf-1951 de Silverfast numérisée avec Epsonscan à 2400 dpi et 4000 dpi, netteté moyenne dans les 2 cas + 100 1 25 avec Lightroom.

Dans le sens de défilement du ccd, il n'y a pas vraiment d'amélioration. En revanche, dans le sens de la largeur du ccd, je gagne 2 crans. Comme quoi, le ccd est meilleur que les moteurs pas-à-pas ou leur système de commande.



* mire-usaf-1951_v750_2400-nm-rvb_4000-nm-rvb.jpg (220.08 Ko, 1234x938 - vu 2539 fois.)
Signaler au modérateur   Journalisée
Chester
Discret
*
Messages: 20


« Répondre #17 le: Avril 13, 2015, 11:37:11 »

Merci Pasol pour cette info !

Bon, franchement, je n'ai fait aucun test sérieux. Je me suis fié à des tests réalisés par ailleurs et ayant défini la résolution optique de l'appareil autour de 2400 dpi.

Mon approche est, pour le reste, purement empirique. Sur mes nég noir et blanc 6x7, en 2400 dip,j'arrive parfois à distinguer la texture du film. Au-delà, de 2400 dpi, je ne vois pas mieux apparaître le grain lorsque j'agrandis. Ca reste lamentablement flou. D'ailleurs, en 135 (24x36), je ne distingue rien du tout. Que du flou, pas de grain. Lorsque je compare avec ce que j'obtiens avec un Coolscan V ED pour le 24x36, il n'y a pas photo.

Mais encore une fois, tout dépend de ce qu'on veut faire et de ce qu'on est prêt à accepter en termes de compromis. Pour le MF, comme un coolscan 8000 ou 9000 ou Imacon, ou autres, etc. sont inabordables pour moi. Alors, je me contente du v800 sans regretter mon achat !

Note : en revanche, les nouveaux passes-vues MF du v800/v850 sont vraiment complètement ratés ! Mais cela a déjà été dit par ailleurs...
Signaler au modérateur   Journalisée
VentdeSable
Hyper actif
*
Messages: 3 581



« Répondre #18 le: Avril 13, 2015, 14:30:17 »

;-)

14 135 dans un 4x5

Enfin, si je me souviens bien.

Un 24x36 n'est qu'une petite portion du 8x10. Non ?

Alors, si je considère, par exemple, qu'un 56x72 passe ; est-ce que deux 24x36 côte à côte ne passent pas ? est-ce que deux 24x36 côte à côte sur deux 24x36 côte à côte ne passent pas ? On obtient pourtant une surface de 48x72. Pas loin du 6x7.

En fait, votre négatif, qu'il soit en 8x10, en 4x5, en 6x7 ou en 24x36 vous donnera toujours la même qualité d'image à 2400 dpi. La seule différence c'est que pour un 8x10 vous aurez une image de près de 2,5 m de base à 240 dpi et pour un 135, vous aurez une image de 36 cm de base à 240 dpi.

Le V750 ou 850 est utilisable pour tous les formats sans exclusive. Évidemment, le rendu sera différent en fonction des formats des originaux. Mais une fois qu'on l'accepte... doit y avoir moyen de l'aimer son Epson. Et pi essayez de passer ne serait-ce qu'un MF dans un CS 5000...

J
Signaler au modérateur   Journalisée
Chester
Discret
*
Messages: 20


« Répondre #19 le: Avril 13, 2015, 15:05:10 »

Oui, bien sûr, la qualité d'image est la même à 2400 dip, quel que soit le format. Mais si je tire un 24x36 en 24x30 cm et un 6x7 en 24x30 cm, tous les deux scannés à 2400 dpi, ce qui reste acceptable pour le 6x7, ne l'est plus pour le 24x36. Disons qu'en 6x7 à 2400 dpi, avec un agrandissement raisonnable, je retrouve quelque chose de la texture du film, qui se rapproche vaguement de ce que j'obtiens avec un tirage sous agrandisseur (si je ne colle pas mon nez au tirage), alors que pour un même ratio d'agrandissement, en 24x36, le résultat est simplement déplorable (à mon goût).

D'où l'idée que l'Epson v800 reste, pour des agrandissements modestes, acceptable pour le 6x7, mais ne l'est pas pour le 24x36 (sauf à se limiter à des agrandissements genre 10x15 ou 13x18 ; en tout cas pour moi  Clin d'oeil ). Mais après, à chacun ses exigences et ses besoins. Il faut simplement connaître les limites de l'appareil. Sur ce plan, le test de Pasol est le bienvenu !

Signaler au modérateur   Journalisée
VentdeSable
Hyper actif
*
Messages: 3 581



« Répondre #20 le: Avril 13, 2015, 15:50:06 »

Ben non. C'est mécanique.

Prenez votre 6x7, coupez le en 4 morceaux de 24x36 que vous scannez en quatre fois et imprimez à la même taille que votre 6x7 d'un seul tenant.

Vosu aurez deux images (une d'un seul tenant et l'autre en 4 parties) identiques.

Et vous aurez démontré que à densité de capture et de restitution égales, votre epson passe aussi bien le 24x36 que le 6x7.

Maintenant, que vous trouviez qu'une impression à 240 dpi c'est un peu juste n'est pas en soi un problème. Mais vous devez trouver la même chose pour le 6x7 en 56x72 cm.

Ce n'est qu'une question de rapport d'agrandissement.

J

Signaler au modérateur   Journalisée
7evident
Très actif
*
Messages: 164


« Répondre #21 le: Avril 13, 2015, 17:21:50 »

Bonjour,
Merci vent de sable pour cette inforrmation, j'ai un LS 30 en panne, je me suis fait souffler 2 epson 4990 dont l'un était pratiquement prêt à expédier. J'ai un lot conséquent de 24x36 à scanner en NB et un peu las de cette chasse aux occasions. Je vais acheter du neuf mais j'hésite entre le 800 et le 850. je me demande si la différence deprix se justifie.

Signaler au modérateur   Journalisée
pasol
Actif
*
Messages: 58


« Répondre #22 le: Avril 13, 2015, 20:22:47 »

Bonjour,

en complément de ce qu'a écrit VentdeSable, pour ce qui est du 35mm et du moyen-format, je vous suggère de vous référer à l'article comparatif paru dans ci n°206 en 1998.

Sinon, quand j'ai acheté mon v750 en 2013 pour succéder à mon bon vieux coolscan 4000 qui donnait de sérieux signes de fatigue, je n'ai évidemment pas pu m'empêcher de faire quelques tests comparatifs.

Voici ce que cela donne sur une hp5 de 1986. La restitution du grain n'est évidemment pas comparable, ne jamais examiner des images de scanns à 100%, mais dès le zoom 1/3 dans lightroom, il n'y a plus vraiment de différences.

En fait, dans mon cas, je scanne surtout des pellicules relativement anciennes bien granuleuses, cela démontre que les possibilités d'agrandissement sont plus limitées par les pellicules que par les scanners utilisés. Mais pour que ça rende bien à l'impression, il ne faut pas hésiter sur les dpi et sur l'accentuation pour qu'à l'écran, les images apparaissent trop granuleuses.

Nota: les artefacts sont dus à la compression jpg et n'existent pas sur les originaux.



* 86-80_cs-4000_v750-4000-nm.jpg (220.86 Ko, 1227x932 - vu 2448 fois.)
Signaler au modérateur   Journalisée
Chester
Discret
*
Messages: 20


« Répondre #23 le: Avril 14, 2015, 10:22:19 »

Bonjour,

Je pense ne pas avoir été bien compris. Dans mon précédent message, je disais que ce qui était acceptable pour un 6x7 scanné à 2400 dpi pour un tirage de sortie en 24x30 cm ne l'était pas (pour moi) pour un 24x36 scanné à 2400 dpi pour un tirage de sortie en 24x30 cm (donc la même taille de tirage de sortie). Bien évidemment, le scanner numérise la même chose dans les deux cas, mais pour le 24x36, le rapport d'agrandissement sera plus important.
Ce n'est pas pour rien que dans la plupart des tests des Epson v700/v750/v800/v850, ces scanners sont toujours déconseillés pour les films 135, sauf à se limiter à des agrandissements limités.

A titre personnel, je déconseille fortement l'achat de ces scanners pour le 24x36. Pour le MF et le 4x5 ou plus, OK.

Signaler au modérateur   Journalisée
parkmar
Hyper actif
*
Messages: 8 740


« Répondre #24 le: Avril 14, 2015, 10:31:33 »

Bonjour,

Je pense ne pas avoir été bien compris. Dans mon précédent message, je disais que ce qui était acceptable pour un 6x7 scanné à 2400 dpi pour un tirage de sortie en 24x30 cm ne l'était pas (pour moi) pour un 24x36 scanné à 2400 dpi pour un tirage de sortie en 24x30 cm (donc la même taille de tirage de sortie). Bien évidemment, le scanner numérise la même chose dans les deux cas, mais pour le 24x36, le rapport d'agrandissement sera plus important.
Ce n'est pas pour rien que dans la plupart des tests des Epson v700/v750/v800/v850, ces scanners sont toujours déconseillés pour les films 135, sauf à se limiter à des agrandissements limités.

A titre personnel, je déconseille fortement l'achat de ces scanners pour le 24x36. Pour le MF et le 4x5 ou plus, OK.

N'enfoncerais-tu pas des portes ouvertes par hasard?  Clin d'oeil
Signaler au modérateur   Journalisée
Pages: [1] 2  Toutes   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: