+  Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com
|-+  [ FORUM des IMAGES ]
| |-+  FORUM CRITIQUE
| | |-+  Anonymes.
Identifiant
Passe
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Anonymes.  (Lu 916 fois)
Nikon Nissoumi
Super actif
*
Messages: 1 412


« le: Juin 15, 2017, 03:35:14 »

Bon, commenter vos images c'est bien.
Se soumettre de temps en temps à la critique ce n'est pas mal non plus (ça permet de garder les pieds sur terre et de faire refroidir l'égo  Grimaçant)
Une photo sortie du stock.
Plutôt style "rue" et donc qui ne parlera probablement (et peut être même pas du tout  Clin d'oeil) qu'aux accros du genre.
J'ai déclenché pour la petite fille dont je trouvais l'expression sympa et l'air un peu "touristes blasés" de ce que je suppose être ses parents (mais sans certitude aucune sur ce point).
Vous évoque-t-elle un tant soit peu quelque chose ou bien je sors la pelle pour aller l'enterrer définitivement au fond du jardin ?  Cool
 
 

Signaler au modérateur   Journalisée
poc128
Pilier du forum
*
Messages: 21 569



« Répondre #1 le: Juin 15, 2017, 08:55:18 »

Perso je sortirai la pelle. La compo est plutôt brouillonne, trop de superposition entre tous ces gens pour vraiment isoler la petite fillette.
Puis je trouve la lumière très rugueuse...
Bref je n'achète pas tu l'auras compris, désolé.
 Clin d'oeil 
Signaler au modérateur   Journalisée

Take a walk on the wild side..
flux
Très actif
*
Messages: 299



« Répondre #2 le: Juin 15, 2017, 09:11:37 »

Un triptyque familial brouillé par son environnement, le PT est plutôt réussi. 
Signaler au modérateur   Journalisée
TYBOR
Super actif
*
Messages: 1 127



« Répondre #3 le: Juin 15, 2017, 09:37:39 »

Bonjour,
J' aime bien ces regards tournés et ces songeries suggérées.
Chacun (une) dans sa sorte de bulle.
Cela met, ici, en exergue un aspect cruel de l'instantanéité de la photographie... Ou, plus exactement: que signifie une scène au millième de seconde?
Bravo pour cette honnête image, porteuse de rêveris intérieures, qui donne du champ à l'imaginaire du flâneur de la baguenaude que j'aime à être de temps à autre.
Merci, aussi.
Signaler au modérateur   Journalisée
Otaku
Pilier du forum
*
Messages: 11 074



WWW
« Répondre #4 le: Juin 15, 2017, 09:49:46 »

La compo est plutôt brouillonne, trop de superposition entre tous ces gens pour vraiment isoler la petite fillette.


Assez d'accord.  Sourire
Signaler au modérateur   Journalisée
salamander
Pilier du forum
*
Messages: 24 812



WWW
« Répondre #5 le: Juin 15, 2017, 10:02:17 »

J'ai un peu le même sentiment que poc...

La compo est telle que le regard n'est pas franchement guidé, et à l'issue de l'exploration de l'image, rien de vraiment remarquable ne retient mon attention, même si je lis bien ton intention de saisir l'attitude du bambin.
Signaler au modérateur   Journalisée

Quand c'est floutu c'est foutu
egtegt²
Super actif
*
Messages: 1 006


« Répondre #6 le: Juin 15, 2017, 11:23:30 »

Je suis plutôt d'accord avec le côté brouillon mais il ne me dérange pas plus que ça, par contre, ce qui me dérange le plus, c'est la lumière éteinte sur le visage de la fillette. Je pense qu'un petit débouchage au flash aurait bien amélioré.
Signaler au modérateur   Journalisée
DUNUM
Hyper actif
*
Messages: 6 801



« Répondre #7 le: Juin 15, 2017, 13:59:11 »

Contrairement à ce qui est indiqué plus haut, je pense que le PT est à améliorer :  tu a du vouloir atténuer la lumière dure et du coup la photo est en partie éteinte, voir sous-ex, en tout cas à mon gout  Clin d'oeil
Signaler au modérateur   Journalisée

Eric Baisson
(Loggué sous identité réelle)
Super actif
*
Messages: 1 908



WWW
« Répondre #8 le: Juin 15, 2017, 15:02:09 »


J'ai déclenché pour la petite fille dont je trouvais l'expression sympa et l'air un peu "touristes blasés" de ce que je suppose être ses parents


En clair, le sujet principal est celui le plus sombre sur le cliché…  Triste
Peut-être éclaircir un peu son visage en restant dans la limite du raisonnable vu la direction de la lumière.
Pour moi elle est plus proche de la poubelle que sur un mur d'un musée  Sourire Clin d'oeil
Signaler au modérateur   Journalisée

Nikon Nissoumi
Super actif
*
Messages: 1 412


« Répondre #9 le: Juin 17, 2017, 06:21:01 »

Bon, eh bien pour ce qui ce revendique d'une photo de rue pure et dure elle a quand même provoquée quelques réactions.
Négatives dans l'ensemble mais réactions quand même (soyons honnête, je n'en espérais même pas tant  Cool).
Ne boudons donc pas notre plaisir d'avoir été vu/lu même si je suis loin de pouvoir espérer revendiquer de si tôt un post à dix pages qui m'élèverait à la distinction d'artiste incompris  Grimaçant

(pour ceux qui auraient eu un moment de distraction  http://www.chassimages.com/forum/index.php/topic,270740.0.html)
 
Avant d'aller creuser un trou au fond du jardin et de laisser couler définitivement ce post vers les tréfonds de l'oubli, j'aurais quand même aimer revenir sur quelques interventions et peut être apporter quelques précisions.
Ceux que la "street photo" barbe définitivement ne sont bien sûr pas obligé de me lire jusqu'au bout ni même de me lire du tout. Merci simplement à eux d'être passés et d'avoir jeté un œil.
Pour les autres, ça continue par ici...  Sourire
 
Je crois tout d'abord que j'ai commis une erreur de communication évidente (enfin, du moins pour moi... ) en écrivant en préalable
"J'ai déclenché pour la petite fille dont je trouvais l'expression sympa et l'air un peu "touristes blasés" de ce que je suppose être ses parents"
Non, en fait j'ai déclenché pour la scène globale.
La fillette et ses parents ont certes beaucoup d'importance mais jamais je n'ai songé à les sortir de leur contexte. Sinon ce n'est plus de la photo de rue mais de la photo posée, ou du portrait ou tout autre chose encore.
C'est évident pour moi mais manifestement pas pour tout le monde.
 
Perso je sortirai la pelle. La compo est plutôt brouillonne, trop de superposition entre tous ces gens pour vraiment isoler la petite fillette.
Puis je trouve la lumière très rugueuse...
Bref je n'achète pas tu l'auras compris, désolé.
 Clin d'oeil  

Un triptyque familial brouillé par son environnement, le PT est plutôt réussi.  

J'ai un peu le même sentiment que poc...

La compo est telle que le regard n'est pas franchement guidé, et à l'issue de l'exploration de l'image, rien de vraiment remarquable ne retient mon attention, même si je lis bien ton intention de saisir l'attitude du bambin.

 
J'ai travaillé comme je travaille toujours quand je suis dans la rue, à savoir 'quick and dirty"
Cadrage plus qu'approximatif, lumière comme elle vient et ici c'est, sur le fichier d'origine, carrément catastrophique avec un contre jour très violent et un éclairage on ne peut plus dur. J'ai eu beaucoup de mal à en tirer en suite le N&B que je vous présente.
Mon seul soucis au déclenchement a été d'être net où je voulais (la fillette) et de faire (très) vite et discret pour figer les expressions des visages et les attitudes des corps avant que la scène ne se déconstruise.
Donc aller à l'essentiel en un seul déclenchement même bâclé si nécessaire.
Je ne suis pas d'accord avec le fait qu'on dise qu'il n'y ait pas de composition.
Je ne vais pas non plus essayer de vous "vendre" que cette photo soit une réussite intégrale (d'abord parce que je n'ai jamais cru que la photo parfaite puisse seulement exister et qu'en plus je n'aurai jamais la prétention de m'en revendiquer). C'est une photo de rue, elle a ses forces et ses faiblesses, simplement la composition ne répond pas nécessairement aux critères habituels.
Ici la lecture se fait en trois plans successifs.
La fillette tout d'abord, ses parents en suite, le reste des personnages en suite.
Le regard va donc de la gauche vers la droite et la perspective de la murette et de la barrière l'accompagnent.
Au titre des choses clairement loupées, il y a la dame en robe noire derrière la maman de la fillette. Elle est à mi-chemin entre le second et le troisième plan.
Dans un monde parfait, je n'aurais voulu avoir dans le troisième plan que le monsieur accoudé à la rambarde et les deux femmes qui discutent à l'extrême gauche.
Mais vu les conditions de prise de vue, bien obligé de faire avec.

Par contre personne n'a contesté (jusqu'à présent  Clin d'oeil) que les expressions de mes personnages étaient naturelle et ça, je crois, c'est plutôt positif et réussi.
En cela je ne regrette pas mon déclenchement.
Après, cette image est vraiment sans prétentions aucunes
Et la photo de rue est une photographie "âpre" assez rarement belle, l'essentiel n'étant pas vraiment là. Plus que l'esthétisme gratuit (qui n'a rien de condamnable en soit), on cherche avant tout à figer un instant de l'humanité sans fards.
Moi je trouve cela passionnant mais je conçois sans peine que ça ne fasse vibrer qu'un très petit nombre de photographes.
Simplement j'aimerai bien cependant, de temps en temps, que cette photographie là sorte un peu du ghetto où elle a tendance à s'enfermer.
D'où la raison ce post.
 
Je suis plutôt d'accord avec le côté brouillon mais il ne me dérange pas plus que ça, par contre, ce qui me dérange le plus, c'est la lumière éteinte sur le visage de la fillette. Je pense qu'un petit débouchage au flash aurait bien amélioré.

Si je suis d'accord sur l'analyse et que je te donne raison (le visage de la fillette est effectivement trop sombre, il faudra que je le retravaille), la solution du flash m'a franchement fait sourire.
Oui dans la théorie.
Certainement pas sur le terrain.
Autant installer un klaxon sur mon boitier. Attention mesdames et messieurs je vais vous prendre en photo. Aux distances ridiculement courtes où je travaille c'est l'assurance de ne laisser aucun doute sur mes intentions aux gens que j'immortalise à leur insu (attention, je ne me cache pas, mon boitier est même parfaitement visible, simplement je ne le porte pratiquement jamais au visage, tout se joue sur l'écran arrière). En plus ça serait quand même relativement, même sérieusement, agressif, non ?
Il n'y a qu'un photographe comme le grand Bruce Gilden (https://fr.wikipedia.org/wiki/Bruce_Gilden et  http://www.brucegilden.com ) qui utilise le flash dans la rue à ces distances mais lui ce n'est pas pour éclairer son sujet mais pour le faire réagir. Je suis dans une démarche totalement opposée où je veux que mes sujets m'ignorent tout simplement.
Avez-vous l'impression que quelqu'un soit rendu compte de ce qui se tramait sur mon image ?
 
Voili, voilou, je crois qu'on peut laisser couler tranquillement maintenant, non ?
Merci à tous ceux qui m'auront lu jusqu'ici.
Ah ben tient, il n'y a plus personne. Bizarre ça...  Grimaçant Grimaçant Grimaçant                
Signaler au modérateur   Journalisée
salamander
Pilier du forum
*
Messages: 24 812



WWW
« Répondre #10 le: Juin 17, 2017, 09:23:05 »

Non non, je suis toujours là !

Grimaçant

Il y a une chose difficile à gérer, c’est l’interprétation de l’autre…

Ici, je ne te dis pas qu’il n’y a pas de compo, c’est juste que lorsque je regarde cette scène, je ne sais pas vraiment quoi me raconter, et j’ai du mal à voir où ça nous mène…

En ça je regrette que qu’effectivement la compo ne soit pas plus « marquée » pour éventuellement guider un peu plus le spectateur dans ton univers, de donner quelques clés...

Mais c’est normal, en fonction de son vécu, de sa sensibilité, de son humeur du moment, nous sommes capables de figer des instants qui nous « parlent », mais on est rapidement confronté à la difficulté de faire partager ce sentiment…

Ça ne veut pas dire que la photo est inintéressante ou ratée, juste que ce qu’on a ressenti devant la scène et que l’on croit transmettre à l’image n’est finalement pas aussi évident pour les autres que ça peut l’être pour soi…

Après, et pour finir, on peut aussi choisir de ne pas guider, de délivrer une photo sans "aide" au décodage, chacun y piochant ce qu'il veut bien y trouver, ça reste une option tout à fait défendable...
Signaler au modérateur   Journalisée

Quand c'est floutu c'est foutu
DUNUM
Hyper actif
*
Messages: 6 801



« Répondre #11 le: Juin 17, 2017, 09:44:42 »

...si mon voisin du dessus à tout dit, je me permets tout de même d'insister à propos du "regard de l'autre". Dans le type de prise de vue que tu nous a soumis, si les commentaires restent assez homogènes cela dit quand même que la mayonnaise n'a pas trop pris. Je pense que tu as encore en tête la scène sans trop arriver à t'en rendre spectateur. Je parle d'expérience bien sûr car il n'est pas rare que je mette plusieurs mois avant d'abdiquer  Clin d'oeil
Signaler au modérateur   Journalisée

Nikon Nissoumi
Super actif
*
Messages: 1 412


« Répondre #12 le: Juin 18, 2017, 02:48:20 »

...si mon voisin du dessus à tout dit, je me permets tout de même d'insister à propos du "regard de l'autre". Dans le type de prise de vue que tu nous a soumis, si les commentaires restent assez homogènes cela dit quand même que la mayonnaise n'a pas trop pris. Je pense que tu as encore en tête la scène sans trop arriver à t'en rendre spectateur. Je parle d'expérience bien sûr car il n'est pas rare que je mette plusieurs mois avant d'abdiquer  Clin d'oeil

Et tu as bigrement raison d'insister parce que le regard des autres sur son travail ça n'est que ça en fait. C'est même la seule raison sinon à quoi bon faire des photos ?
Enfin, on peut quand même aussi choisir de faire des photos juste pour soi sans les montrer (comme cette extraterrestre de Vivian Maier, une vraie énigme pour moi) mais il me semble cependant que c'est aller contre nature.
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vivian_Maier
 
 
Non non, je suis toujours là !

Grimaçant

Après, et pour finir, on peut aussi choisir de ne pas guider, de délivrer une photo sans "aide" au décodage, chacun y piochant ce qu'il veut bien y trouver, ça reste une option tout à fait défendable...

 
Oui, complétement.
En fait lorsqu'une image est réussie, elle doit normalement se suffire à elle même.
Par contre j'ai toujours un peu de regret que tout ce qui tourne autour de la réalisation de cette même image soit souvent perdu ou plutôt non enregistré.
Parce qu'il arrive que la réalisation d'une photo soit toute une histoire à elle toute seule qui peut même être plus intéressante que la photo elle même.
Et c'est un peu dommage alors de ne pas avoir le moyen de partager aussi cette histoire.
Je me fais souvent la réflexion que je devrais prendre le temps de consigner par écrit toutes les anecdotes grandes ou petites que la photographie me fait vivre.
Parce que c'est partie intégrante de l'acte de photographier et que c'est un tout en fait.
Contrairement aux apparences photographier ça n'est pas que faire des images. Du moins en ce qui me concerne, je ne vois pas les choses comme cela.
 

Allez, il est temps de laisser couler.
C'est que j'ai un trou à reboucher dans le jardin moi, maintenant...  Grimaçant 
   
Signaler au modérateur   Journalisée
Acetic man
Très actif
*
Messages: 484



WWW
« Répondre #13 le: Juin 18, 2017, 10:01:24 »

J'ai un peu le même sentiment que poc...

La compo est telle que le regard n'est pas franchement guidé, et à l'issue de l'exploration de l'image, rien de vraiment remarquable ne retient mon attention, même si je lis bien ton intention de saisir l'attitude du bambin.

Moi c'est justement ce que j'aime bien dans cette photo...une sorte d'éternel ping-pong qui fait passer d'un visage à l'autre.
Mais pour que cet effet soit vraiment au top, il faudrait qu'au moins les 3 visages principaux soient homogène et le visage de la gamine manque un peu de lumière.
Un petit radial de chez Lr et hop... Donc en 5sec chrono.
Signaler au modérateur   Journalisée
flux
Très actif
*
Messages: 299



« Répondre #14 le: Juin 18, 2017, 14:43:59 »

Toute la difficulté sur ce type de photo urbaine est de pouvoir réussir à isoler le sujet afin d'en isoler également toutes les émotions qui s'en dégagent. C'est peut-être ce qu'il manque à ce cliché qui est loin d'être inintéressant.

Si tu apprécies Viviane Maier  Clin d'oeil

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19544230&cfilm=224105.html
++
Signaler au modérateur   Journalisée
Nikon Nissoumi
Super actif
*
Messages: 1 412


« Répondre #15 le: Juin 18, 2017, 18:14:59 »

Toute la difficulté sur ce type de photo urbaine est de pouvoir réussir à isoler le sujet afin d'en isoler également toutes les émotions qui s'en dégagent. C'est peut-être ce qu'il manque à ce cliché qui est loin d'être inintéressant.

Si tu apprécies Viviane Maier  Clin d'oeil

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19544230&cfilm=224105.html
++

Merci pour le lien Flux.
Le travail de Maier me plait beaucoup mais en plus le personnage me fascine.
Un peu une sorte de pendant féminin (mais raisonnable  Clin d'oeil) pour la photographie de Vincent Van Gogh pour la peinture.
Totalement méconnue de son vivant, adulée post mortem.
Mais surtout finalement terriblement intrigante en ayant emporté ses secrets et ses démons dans la tombe.  Embarrassé
Signaler au modérateur   Journalisée
DUNUM
Hyper actif
*
Messages: 6 801



« Répondre #16 le: Juin 18, 2017, 19:19:09 »


Et tu as bigrement raison d'insister parce que le regard des autres sur son travail ça n'est que ça en fait. C'est même la seule raison sinon à quoi bon faire des photos ?
Enfin, on peut quand même aussi choisir de faire des photos juste pour soi sans les montrer (comme cette extraterrestre de Vivian Maier, une vraie énigme pour moi) mais il me semble cependant que c'est aller contre nature.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vivian_Maier

Oui, bien sur mais l'absence d'échange fait quand même question, non pas sur la qualité du photographe mais sur l'homme ou la femme qui tient l'appareil. Je ne suis pas un grand communiquant mais je me force, quitte à prendre des bâches. Et puis c'est toujours agréable de rencontrer des gens sympas, en plus d'être de grands artistes : tu l'as compris je parle du marseillais  Grimaçant
Signaler au modérateur   Journalisée

SeSy
Pilier du forum
*
Messages: 10 992


« Répondre #17 le: Juin 18, 2017, 20:30:03 »

J'ai tout mais en diagonale.

Pour ma par le problème est que ton sujet, ce que tu as vu, toi en tant que photographe, sur le moment, tu l'as vu dans le mouvement. Et ce mouvement a pointé ton intention sur le tryptique mais tu nous montre l'ensemble de la scène photographiée, statique. Et donc sans nous guider vers ce que tu as vu.

Perso je coupe à gauche au niveau de la robe noire de la dame au chapeau et de manière à n'avoir aucun personnage plus loin. Je coupe en bas pour éliminer le bas rayé de cette robe noire.
Tout ceci pour recentrer vers ce que TU as vu.
Signaler au modérateur   Journalisée

Sur fond noir...
Nikon Nissoumi
Super actif
*
Messages: 1 412


« Répondre #18 le: Juin 18, 2017, 21:26:00 »

Oui, bien sur mais l'absence d'échange fait quand même question, non pas sur la qualité du photographe mais sur l'homme ou la femme qui tient l'appareil. Je ne suis pas un grand communiquant mais je me force, quitte à prendre des bâches. Et puis c'est toujours agréable de rencontrer des gens sympas, en plus d'être de grands artistes : tu l'as compris je parle du marseillais  Grimaçant

Dans le cas de Viviane Maier, j'ai le sentiment que la réponse est plus subtile que ça, qu'elle faisait les choses pour elle mais qu'elle n'estimait probablement pas avoir de talent particulier et que ça ne réclamait de toutes manières pas d'attirer l'attention sur elle.
Le plus remarquable, c'est qu'elle ait pu atteindre ce niveau seule, simplement en lisant des livres et à une époque ou la facilité de l'internet et de ses échanges n'existait pas.
Plus étonnant encore, à la fin de sa vie, elle n'a vue ses images que sous forme de négatifs, n'ayant plus les moyens des tirages.
Elle est vraiment un cas unique et à part dans l'histoire de la photographie.
Et elle nous laisse définitivement sans réponses.
Une photographe s'est éteinte, une légende est née.
 
D'ailleurs, à propos de légendes qui naissent, il semblerait bien que du côté de Marseille en ce moment, ça bouge fort !!
Qu'est ce qu'on va boire prochainement...  Grimaçant
J'envisage même de me laisser pousser la barbe et de faire des autoportraits en marchant, c'est dire !
 
 
J'ai tout mais en diagonale.

Pour ma par le problème est que ton sujet, ce que tu as vu, toi en tant que photographe, sur le moment, tu l'as vu dans le mouvement. Et ce mouvement a pointé ton intention sur le tryptique mais tu nous montre l'ensemble de la scène photographiée, statique. Et donc sans nous guider vers ce que tu as vu.

Perso je coupe à gauche au niveau de la robe noire de la dame au chapeau et de manière à n'avoir aucun personnage plus loin. Je coupe en bas pour éliminer le bas rayé de cette robe noire.
Tout ceci pour recentrer vers ce que TU as vu.

 
Merci pour ton intervention mais non, je te confirme que mon intention première était bien d'inclure certains personnages de l'arrière plan et pas d'isoler particulièrement les seuls trois personnages du premier plan.
A l'exception de ceux que j'aurais aimé éliminer, je pense que ceux que je souhaitais garder ont leur importance dans la narration.
Sinon ce n'est plus vraiment de la photo de rue à mes yeux.
Et je revendique qu'il soit possible de photographier un ensemble complexe de personnages ou une foule tout en apportant une certaine forme d'harmonie et de composition à l'ensemble.
Bon ici l'intention est ratée, manifestement et je ne chercherai donc pas à sauver cette image qui ne mérite pas tant d'égards.
Merci cependant à toi de t'y être intéressé et d'avoir apporté ta contribution au débat, c'est toujours enrichissant.
 
Et puis, il me faudrait aller ré-ouvrir mon trou maintenant, avec cette chaleur...  Grimaçant   
Signaler au modérateur   Journalisée
egtegt²
Super actif
*
Messages: 1 006


« Répondre #19 le: Juin 19, 2017, 00:44:00 »

En fin de compte, c'est bien un des éléments qui me gênent souvent sur le forum critique : le fait qu'il y ait systématiquement (ou presque) un titre et souvent des commentaires. Du coup la lecture est forcée. Personne ne saura jamais quelles auraient été les réactions si tu avais juste titré "Photo de rue" sans le moindre commentaire, mais je suis convaincu qu'elles auraient été différentes.

Pour le conseil sur le flash, tu vas me vexer si tu dis que mon commentaire te fait rire  Fâché !!! Pour préciser, ça ne se voulait pas un conseil technique, je sais très bien que tu n'as pas besoin qu'on t'enseigne ce genre de technique. C'était plus une façon d'expliquer de façon simple le rendu qui m'aurait plus sur cette photo.

De toute façon sur la photo de rue, il n'y a pas de réflexion technique au moment de la prise de vue. Tu prépares tes réglages à l'avance pour un cas générique, et au moment opportun, tu appuies sans réfléchir à autre chose que le cadrage.
Signaler au modérateur   Journalisée
OuiOuiPhoto
Pilier du forum
*
Messages: 20 437



WWW
« Répondre #20 le: Juin 19, 2017, 09:29:36 »

En fin de compte, c'est bien un des éléments qui me gênent souvent sur le forum critique : le fait qu'il y ait systématiquement (ou presque) un titre et souvent des commentaires. Du coup la lecture est forcée.

Ca c'est parce que tu lis les autres commentaires avant de poster ton avis ? Moi je n'ai pas assez de temps pour cela Clin d'oeil

Donc la, après avoir vu la photo elle ne me raconte rien. Je n'ai pas d'histoire. Donc pour moi c'est moyen
Signaler au modérateur   Journalisée

FP photographie
Hyper actif
*
Messages: 5 682


WWW
« Répondre #21 le: Juin 19, 2017, 09:56:29 »

Citation
En fin de compte, c'est bien un des éléments qui me gênent souvent sur le forum critique : le fait qu'il y ait systématiquement (ou presque) un titre et souvent des commentaires. Du coup la lecture est forcée. Personne ne saura jamais quelles auraient été les réactions si tu avais juste titré "Photo de rue" sans le moindre commentaire, mais je suis convaincu qu'elles auraient été différentes.

C'est un peu différent....pour ma part, je pense que le titre peut accompagner la photo, ou complèter le propos du photographe. J'accorde donc une importance toute particulière au titre que je donne à mes photos ( j'avoue que des fois je suis qaund même un peu sec...). En règle général, le titre vient assez naturellement pour les photos que je trouve réussies. D'un autre coté, je m'abstiens de tout commentaire au moment du  post pour éviter d'orienter la lecture de la photo.

Pour revenir à ta photo NN, tu as eu l'oeil bien aiguisé pour remarquer cette scène. Mais comme souvent en photo de rue, les éléments parasites viennent brouiller la lecture de l'image, ce qui est le cas ici avec ces mutiples personnages en arp qui, à mon sens, n'ajoutent rien à ton propos et n'ont rien à voir avec ton sujet. Dommage car la scène vaut vraiment le coup du déclenchement...
Signaler au modérateur   Journalisée

Nikon Nissoumi
Super actif
*
Messages: 1 412


« Répondre #22 le: Juin 19, 2017, 10:44:30 »

En fin de compte, c'est bien un des éléments qui me gênent souvent sur le forum critique : le fait qu'il y ait systématiquement (ou presque) un titre et souvent des commentaires. Du coup la lecture est forcée. Personne ne saura jamais quelles auraient été les réactions si tu avais juste titré "Photo de rue" sans le moindre commentaire, mais je suis convaincu qu'elles auraient été différentes.

Pour le conseil sur le flash, tu vas me vexer si tu dis que mon commentaire te fait rire  Fâché !!! Pour préciser, ça ne se voulait pas un conseil technique, je sais très bien que tu n'as pas besoin qu'on t'enseigne ce genre de technique. C'était plus une façon d'expliquer de façon simple le rendu qui m'aurait plus sur cette photo.

De toute façon sur la photo de rue, il n'y a pas de réflexion technique au moment de la prise de vue. Tu prépares tes réglages à l'avance pour un cas générique, et au moment opportun, tu appuies sans réfléchir à autre chose que le cadrage.

 
Ne te fâche pas, c'est bien comme cela que je l'avais compris mais je n'ai quand même pas pu m'empêcher de me représenter la scène en vrai.
Et d'imaginer la tête de ces braves gens qui n'auraient certainement pas compris qu'un inconnu leur balance un coup de flash comme ça sans raison, sans rien leurs demander et à cette distance.
Pour la petite histoire, et parce que j'étais quand même curieux d'essayer juste pour voir, j'ai tenté en quelques très rares occasions le flash en photo de rue. J'ai très vite arrêté.
De jour c'est l'assurance d'être immédiatement repéré et la méthode reste quand même fort agressive vis à vis de ceux que tu immortalises et de nuit le résultat est tout simplement moche au possible.
La bonne pratique consiste aussi à renoncer à la photo de rue (ce que je n'ai pas fait ici  Souriant) quand la lumière est trop dure. Un ciel couvert gris uniforme mais cependant lumineux étant l'idéal pour photographier des humains dans la rue. Ombres douces sur les visages, lumière uniforme qui vient de partout et pas de lunettes de soleil sur les nez pour masquer les visages.  Cool
La vraie solution, quand la lumière manque, c'est les hauts ISO et une grande ouverture sur un petit capteur (pour conserver de la profondeur de champ).
Et puis il y a des fois aussi ou le déclenchement n'est tout simplement pas possible, ça fait partie du jeu et il faut savoir l'accepter...  Clin d'oeil 
Signaler au modérateur   Journalisée
egtegt²
Super actif
*
Messages: 1 006


« Répondre #23 le: Juin 19, 2017, 13:51:54 »

Je ne me fâche pas, je te rassure, mais n'y reviens pas ! Sourire

Sinon, je suis d'accord je n'utilise le flash la nuit que sous la torture, paradoxalement, je ne l'utilise quasiment qu'en plein jour, ou alors en intérieur avec rebond au plafond ou sur les murs.

Par contre, par une journée ensoleillée comme ça, un petit éclair de flash est peu visible, mais c'est sûr que si tu prends des photos à la sauvette, ça se voit quand même.

Mais c'est vrai que je ne fais jamais de photo de rue avec des inconnus, à la rigueur des photos d'un environnement mais pas de plans rapprochés.
Signaler au modérateur   Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: