Chassimages

Auteur Sujet: Programme National de la Forêt et du Bois  (Lu 3120 fois)

daguet

  • Très actif
  • *
  • Messages: 384
Re : Programme National de la Forêt et du Bois
« Réponse #50 le: février 05, 2018, 21:20:49 »
Dans l'état actuel, ce n'est qu'un projet de plan de communication...
pas sur qu'il soit mis en œuvre...

:"Il ne faudrait pas, comme la crainte en a été exprimée à la mission, que la
campagne profite aux bois importés et contribue à aggraver le déficit du commerce
extérieur. Il serait utile que FBF approfondisse cette question."

Mais  mis en œuvre ou pas, ça ne changera pas la vision productiviste des instances forestières...ou du moins des donneurs d'ordres.

 A+

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 39 699
  • Sexe: Homme
Re : Programme National de la Forêt et du Bois
« Réponse #51 le: février 05, 2018, 21:46:14 »
Pas envie de (nous) travailler la comprenette dans le sens qu'ils souhaitent, pour que d'autres tirent les marrons du feu?
 Sur ce point au moins ils ont tout compris.
Technophile Père Siffleur

castanea

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 045
Re : Programme National de la Forêt et du Bois
« Réponse #52 le: février 06, 2018, 23:09:24 »
Arnaud, oui à plus de bois, on a la ressource pour ça.
Mais l'acheteur de produit bois y dépense son pognon en grande partie parce qu'il a conscience de choisir un produit "vert".
Que se passera t'il si cette image verte du produit bois est ternie par une récolte inconsidérée, crois tu les gens assez cons pour ne rien voir si j'enquille 4 machines qui sont capables de me raser un hectare/jour dans la forêt où ils vont se promener le dimanche ?
Crois tu les médias assez corrompus pour ne pas pondre un joli reportage sur le produit pas si vert que ça ?
Crois tu les cimentiers assez cons pour pas se servir de ces arguments ?
Une fois l'image du produit bien bousillé, on en fait quoi de la production qui deviendra surproduction ?
On en fait quoi des gens qui bossent dans la filière bois dont l'image sera bousillée ?
Après les vegan, les boigan ?

Tu vois je cause même pas biotope, environnement, juste économie, produit, image, emploi.
Tu crois sérieusement que des messages estampillés ministère de machin, filière bidule vont berner les gens ?
Tu crois vraiment que l'état est cohérent à engager ce genre de baratin tout en me collant un ikea à 3 bornes de la scierie ?
Il va où le consommateur aujourd'hui, chez Ikea ou chez Menuiserie Dupont ?

Daguet a une partie de la réponse :

Dans l'état actuel, ce n'est qu'un projet de plan de communication...
pas sur qu'il soit mis en œuvre...

:"Il ne faudrait pas, comme la crainte en a été exprimée à la mission, que la
campagne profite aux bois importés et contribue à aggraver le déficit du commerce
extérieur. Il serait utile que FBF approfondisse cette question."

Mais  mis en œuvre ou pas, ça ne changera pas la vision productiviste des instances forestières...ou du moins des donneurs d'ordres.

 A+

Si si le coup est parti, réunion demain avec les huiles sur le sujet...  

Patrice : attend les attributions 2018, t'as encore rien vu !

Kochka, avant dernier message: mais t'as pas fini avec tes caricatures, sans déconner !
  

Arnaud17

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 9 171
  • Sexe: Homme
Re : Programme National de la Forêt et du Bois
« Réponse #53 le: février 07, 2018, 00:10:07 »
Perso, je vois bien un excellent avenir pour le bois dans la construction, pour le meuble il n'y a pas tant d'expansion à prévoir.

Si j'avais du bois à pousser, je mettrais à coté du Ikea une maison en bois témoin pour faire visiter, une maison moitié brut avec toute la structure visible et une autre moitié entièrement terminée et meublé en Ikea, pour montrer les avantages.

La clientèle Ikea est beaucoup plus ouvert d'esprit que celle qui va chez But ou Conforama.
Pour vendre du bois il faut donner envie d'acheter du bois, il faut le mettre en valeur, créer le besoin.

Il ne faut pas compter sur des ministres, uniquement sur soi-même.

Pailler

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 743
Re : Programme National de la Forêt et du Bois
« Réponse #54 le: février 07, 2018, 08:39:00 »
Dans certains coins , il y a des pionniers : https://www.lamontagne.fr/ars/vie-pratique-consommation/travaux-urbanisme/2018/02/05/elle-construit-sa-maison-en-creuse-pour-3-000_12726822.html
Un autre dans le coin moins bricolo , mais je ne trouve plus le lien ...


kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 39 699
  • Sexe: Homme
Re : Re : Programme National de la Forêt et du Bois
« Réponse #56 le: février 07, 2018, 15:56:55 »
Kochka, avant dernier message: mais t'as pas fini avec tes caricatures, sans déconner !
  

je crains que n'aie compris à l'envers ma remarque peut-être trop elliptique.
Technophile Père Siffleur

castanea

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 045
Re : Programme National de la Forêt et du Bois
« Réponse #57 le: février 07, 2018, 19:38:35 »
Arnaud, encore une fois il ne s'agit pas, en réaction au productivisme forcené de refuser au bois matière une plus grande place. Et je te rejoins dans la nécessité de le promouvoir et d'en augmenter la part dans la construction. Quant au meuble, il est en pleine crise depuis longtemps.
Mais, aussi bien dans le programme National de la forêt et bu bois que dans le plan de communication, il n'est pas question de besoins insatisfaits quantifiés (qualité et quantité) des transformateurs de matière bois.
Non il est question de massifier la récolte sans s'attacher à la capacité d'absorption de ce volume par les industries du bois !
En gros, on augmente l'offre sans se préoccuper ni de la quantité, ni de la qualité demandée par les transformateurs.
C'est la meilleure solution pour écrouler le marché et sinistrer la production !
Une surproduction organisée qui consistait à augmenter les rendements et les volumes en réduisant les marges dans le secteur primaire, ça te dit rien?

Pailler met le doigt sur l'image du produit bois : produit naturel.
La prude expression "renouvellement de la forêt française" rabâchée dans ces rapports qu'est-ce que c'est ? Bah coupe rase et reboisement pardi ! Non que je n'ai moi même jamais recours à cette technique mais elle ne doit pas être prise à la légère, encore moins banalisée et surtout pas massifiée. L'état est biologiquement irresponsable d'envisager un renouvellement massif de la forêt française en se contentant de mettre en avant l'alibi du boulottage de carbone.
Quand le public verra des hectares rasés, des alignements de résineux à la place des feuillus autochtones, c'est toute l'image du bois qui va se casser la gueule aux yeux du consommateur.

L'effet conjugué d'une surproduction et d'un déficit d'image pour une filière, c'est du suicide social et économique ! En plus bien sur des dégâts biologiques qui pour le coup me dégoutent !

   

     
 

castanea

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 045
Re : Re : Re : Programme National de la Forêt et du Bois
« Réponse #58 le: février 08, 2018, 00:18:32 »

je crains que n'aie compris à l'envers ma remarque peut-être trop elliptique.

Oui mais y'a que quand je te rentre dans l'beignet que t'arrêtes avec tes poncifs et caricatures sur l'écologie pour proposer des réflexions plus constructives. Masochiste ! ;D

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 39 699
  • Sexe: Homme
Re : Programme National de la Forêt et du Bois
« Réponse #59 le: février 08, 2018, 15:43:29 »
J'essaye, mais je vois tant de caricatures (pas chez toi) que ça doit déteindre sur moi à mon insu.  ;)
Tes remarque sur l'exploitation de la forêt me semblent frappées au coin du bon sens.
Mais c'est la philosophie productiviste à tout prix, et surtout à très court terme qui pousse. L'intérêt bien particulier de quelques uns sur la survie du milieu et des sols.
Technophile Père Siffleur

Arnaud17

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 9 171
  • Sexe: Homme
Re : Programme National de la Forêt et du Bois
« Réponse #60 le: février 08, 2018, 18:09:35 »
Pour les nouvelles utilisations du bois, voici un exemple très récent d'innovation prometteuse :

https://newatlas.com/super-wood-stronger-steel/53307/?utm_source=Gizmag+Subscribers&utm_campaign=894562121a-UA-2235360-4&utm_medium=email&utm_term=0_65b67362bd-894562121a-92470857

Imaginez des produits bois pré-formés aussi solides que le titane et beaucoup moins cher que le carbone.

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 39 699
  • Sexe: Homme
Re : Programme National de la Forêt et du Bois
« Réponse #61 le: février 08, 2018, 19:56:17 »
Pourquoi pas. Ce serait sympa sauf si ça vire à la destruction des forêts qui restent.
On découvre de nouvelles techniques tous les jours, et malheureusement ou heureusement, on abandonne autant de pistes.
J'ai encore en mémoire un gars brandissant devant un congrès océanographique, une feuille de cuivre format A4 et assénant : Regardez bien, cette feuille provient des nodules polymétalliques ramassés au fond de l'océan à grande profondeur. Dans cinq ans, dix ans au plus ce sera une des plus grande mine du monde.
Enthousiaste, comme un débutant, je rapporte cela à mon patron qui me calme : Dans vingt ans peut-être un début, si cette technique s'avère rentable.
Cela m'a servi de leçon.
C'était en ........1971
Depuis on attend toujours.
Technophile Père Siffleur

mb25

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 370
    • michel balanche photographe de nature
Re : Programme National de la Forêt et du Bois
« Réponse #62 le: février 12, 2018, 08:46:13 »
Je suis propriétaire de bois, de parcelles de faibles surfaces comme il en existe des milliers dans mon coin du haut doubs.
Donc pas de plan de gestion et une liberté entière de gestion.
Ces parcelles issues soient de plantation anciennes  soient de futaies jardinées  résineuses  sont productives et pour ce qui est des parcelles de forêts anciennes écologiquement favorables.
Les parcelles plantées sont beaucoup moins favorables écologiquement  même si on y introduit un minimum de diversité et le passage d'une foret de plantation en futaie jardinée n'est pas simple et bien evidemment très long.

Les forêt c'est une gestion sur le très long terme  et les ingénieurs qui veulent conduire une forêt comme un production légumineuse vont se confronter à la nature.   Une production  d'épicéa à 1000 mètres d'altitude c'est un cycle de 75 -100 ans donc des dégâts de neige, des coups de vents (1999)  des prix du bois tres variables  etc;
Heureusement les propriétaires sont souvent des amoureux de la forêt qui aiment y trouver aussi bien des champignons que des euros, qui sont contents que la chevêchette  ou la gélinotte y nichent, qui respectent le terrier du blaireau...
Et souvent quand je photographie une espèce symbole de  la forêt de montagne je ne manque pas d'offrir une image au propriétaire et à chaque fois je vois de la satisfaction sur son visage.
Pour les forêts publiques essentiellement communales chez moi, le jardinage est  une pratique en expansion donc favorable écologiquement.
Je suis beaucoup plus réservé sur la gestion des espaces agricoles notamment les prairies naturelles  qui sont en grave danger dans le haut doubs.
mb

castanea

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 045
Re : Programme National de la Forêt et du Bois
« Réponse #63 le: février 14, 2018, 21:31:58 »
Bonsoir

Michel, tu nous décris là une des plus belle sylviculture qui soit :) Celle qui se trouve la plus proche des cycles biologiques et me rappelle une tournée d'école forestière chez un M Chevassus, de tes voisins.
Une des plus difficiles à conduire car elle suppose un équilibre perpétuel des âges, une gestion très fine des apports de lumières  (tiens là aussi), une exploitation très soignée...
C'est bien pour cette sensibilité à ton patrimoine, que je retrouve à des degrés divers chez mes clients propriétaires que je me bat.
Ton message fait grand bien :), car chaque jour dévoile un peu plus la stratégie productiviste imposée au propriétaires forestiers par les représentants de l'état régionaux (l'omission de la majuscule est volontaire).

Je vous dévoilerai les documents quand ils seront sortis, afin que vous forgiez votre jugement. Le plan national cité en titre est en cours de reprise régionale avec une concertation fantôme. Pour le moment c'est du off, mais en Normandie nous nous dirigeons vers une obligation de renouvellement des peuplements dits "pauvres" ainsi que des peuplements dits "arrivés à maturité".
Donc si vous êtes soumis au plan de gestion (+ 25 ha) le chemin prit consisterai à vous obliger à les replanter (pas de régénération naturelle car on vous impose de la réussir sous 5 ans ce qui est biologiquement quasi-impossible donc replantation de fait).
Un peuplement "arrivé à maturité" s'entend par maturité économique et non biologique. L'idée de nos zélés fonctionnaires est de définir eux-mêmes le diamètre de maturité. Donc si vos chênes atteignent ce diamètre (50 cm par ex) coupe obligatoire !
Un "peuplement pauvre" se définit par sa pauvreté économique, sa richesse biologique ne compte pas. Donc si peuplement pauvre : replantation obligatoire (pas de régénération naturelle non plus car pas de semenciers)

Voilà, renseignement pris, la Normandie serait la risée des représentants de l'Etat (retour de la majuscule), moins intégristes dans d'autres régions...

En attendant, c'est une foutue débauche d'énergie et de temps qui me prive de mes coins de fourrés préférés, œil collé au viseur >:(  

Vincent