+  Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com
|-+  [ L'AGORA ]
| |-+  Espace SONDAGES
| | |-+  SONDAGE : vous êtes passé du reflex à un appareil hybride M 4/3
Identifiant
Passe
Pages: 1 [2] 3  Toutes   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: SONDAGE : vous êtes passé du reflex à un appareil hybride M 4/3  (Lu 1937 fois)
scoopy
Super actif
*
Messages: 500


« Répondre #25 le: Décembre 05, 2017, 18:55:41 »

L'avantage d'un nouveau fil est qu'on n' a pas besoin de relire les 80 pages du fil sur le presque même sujet. Je crois que l'avenir est quand même le format 24x36 qui a "vaincu" tous les autres formats en argentique et qui fera de même en numérique grâce à la miniaturisation de l'électronique. Olympus et Panasonic se sont bien faits avoir lors du partage initial des formats du numérique et je suis sûr que bientôt il ya aura des hybrides, des compacts  numériques aussi petits et pratiques que l'était le miu II argentique d'Olympus, à l’époque.
Signaler au modérateur   Journalisée
MMouse
Super actif
*
Messages: 1 862



« Répondre #26 le: Décembre 05, 2017, 19:33:18 »

La présentation du fil appelle au débat, c'est chose faite depuis longtemps  Clin d'oeil
Désolée pour le HS, je me suis dit qu'on parlait davantage de format de capteur que d'encombrement, donc je me permets.

J'ai commencé par hasard avec Samsung, puis j'ai eu du micro 4/3 pendant un an.
J'ai tout revendu pour un X100T, remplacé l'année suivante par un hybride Fuji et les cailloux qui vont bien.
J'ai repris le mois dernier un E-M10 premier du nom et quelques objectifs.

Par rapport à un capteur APS-C:
- La dynamique est inférieure: pas catastrophique, mais perceptible
- Les hauts isos (1600 +) sont moins bons
- Les couleurs claquent beaucoup moins que Fuji en JPEG
- Le format est spécial, on a tendance à l'oublier

Mais le micro 4/3 a aussi pas mal d'avantages:
- L'AF est rapide et fiable
- Les objectifs sont petits, bien construits dans l'ensemble et relativement peu chers hors gamme pro
- La stabilisation capteur est top, shooter à 1/15e à main levée avec un équivalent 85mm, c'est génial
- Le piqué de la plupart des objectifs à pleine ouverture est excellent (ceci dit, chez Fuji aussi)
- La profondeur de champ permet de photographier à pleine ouverture si nécessaire sans arrière-pensée
- La distance minimale de mise au point des objectifs assez courte, très appréciable pour la polyvalence

J'étais très satisfaite du micro 4/3 (avec le même équipement) avant de connaître Fuji. Maintenant, j'aurais du mal à faire machine arrière, mais quand on peut, les deux se complètent bien.
Signaler au modérateur   Journalisée

Bouchon Hama 46mm contre fdp
livartow
Super actif
*
Messages: 1 551



WWW
« Répondre #27 le: Décembre 06, 2017, 22:41:49 »

My 2 cents.

Jamais je passerai au petit capteur ou hybrides, compacts... etc. C'est un bon complément, mais rien n'approche ne serai-ce que d'un cheveux la qualité d'un FF+400 2.8. Pas le même poids, pas la même utilisation... mais pour du voyage/photo de tous les jours, un hybride suffit.

Et autre chose : le 4/3... c'est vraiment, mais alors vraiment un format de merde (ça n'engage que moi). Les diagonales n'apportent rien, ni vraiment un format carré, ni vraiment un format allongé. Un format qui date des écrans 4/3 cathodiques... ça va faire un bail que les dalles sont passé à plus large. Pourquoi les marques photos en sont incapables ?
Signaler au modérateur   Journalisée
kochka
-
Pilier du forum
*
Messages: 39 244



« Répondre #28 le: Décembre 06, 2017, 23:26:11 »

Il faut savoir ce que l'on veut et les contraintes que l'on accepte, dans le compromis sensibilité/définition/taille-poids.
Rien n'est gratuit et il n'y a aucune solution universelle.
Signaler au modérateur   Journalisée

Technophile Père Siffleur
Sir Conspect
Super actif
*
Messages: 1 536



« Répondre #29 le: Décembre 07, 2017, 10:03:33 »

Il faut savoir ce que l'on veut et les contraintes que l'on accepte, dans le compromis sensibilité/définition/taille-poids.
Rien n'est gratuit et il n'y a aucune solution universelle.

sinon, ceux qui s'encombrent avec des boîtiers et des optiques bien lourds (et chers!!) seraient vraiment bêtes. Sans parler des concepteurs qui engagent des ressources en développement pour "tout ça". Dans le domaine du sport ou de l'animalier (surtout les petits oiseaux), je ne pense pas qu'il y ait (aujourd'hui) d'alternative au matos traditionnel. Si ce créneau est économiquement viable, c'est qu'il trouve sa clientèle. Pour les autres domaines (paysage, photo urbaine etc), il y a la place pour des solutions légères. Cartier-Bresson n'avait pas un matériel encombrant.

 
Il y a donc plusieurs créneaux avec chacun des PLUS et ses MOINS. Dans d'autres domaines (voiture, HIFI) cette constatation est aussi possible.
Signaler au modérateur   Journalisée
Nikojorj
-
Pilier du forum
*
Messages: 21 444



WWW
« Répondre #30 le: Décembre 07, 2017, 18:01:09 »

le format 24x36 qui a "vaincu" tous les autres formats en argentique et qui fera de même en numérique grâce à la miniaturisation de l'électronique.
Au-delà des préférences personnelles, c'est justement la miniaturisation qui fait qu'un capteur 1" de maintenant est du même niveau de qualité que les premiers capteurs 24x36, et c'est aussi ce paramètre d'avoir besoin de composants physiquement plus petits qui tire les prix vers le bas (ou qui les empêche d'augmenter avec les performances, plus exactement).
Du coup, le 24x36 numérique est cantonné  à la même niche "un peu de luxe" que le moyen format chimique, ou peu s'en faut.

L'aspect miniaturisation se voit aussi sur les objectifs, comparer par exemple prix et poids du Venus Laowa 15/2 FE et de son assez strict équivalent 7.5/2 µ4/3 (moitié prix, tiers du poids).
Évidemment, le premier collecte 4 fois plus de photons que le deuxième, mais ce n'est un paramètre vraiment important que pour l'astrophotographie et autres très basses lumières, à mon goût.

Bon, c'est un domaine où il n'y a guère que des convaincus de part et d'autre, mais on va dire que j'aime bien écrire et que ce message a au moins servi à ça!
Enfin si, je veux bien qu'on me montre des images où la différence se voit bien avec de la lumière du jour, quand même.
Signaler au modérateur   Journalisée
kochka
-
Pilier du forum
*
Messages: 39 244



« Répondre #31 le: Décembre 07, 2017, 20:11:37 »

sinon, ceux qui s'encombrent avec des boîtiers et des optiques bien lourds (et chers!!) seraient vraiment bêtes. Sans parler des concepteurs qui engagent des ressources en développement pour "tout ça". Dans le domaine du sport ou de l'animalier (surtout les petits oiseaux), je ne pense pas qu'il y ait (aujourd'hui) d'alternative au matos traditionnel. Si ce créneau est économiquement viable, c'est qu'il trouve sa clientèle. Pour les autres domaines (paysage, photo urbaine etc), il y a la place pour des solutions légères. Cartier-Bresson n'avait pas un matériel encombrant.

 
Il y a donc plusieurs créneaux avec chacun des PLUS et ses MOINS. Dans d'autres domaines (voiture, HIFI) cette constatation est aussi possible.

Avait-il vraiment le choix?
Signaler au modérateur   Journalisée

Technophile Père Siffleur
kochka
-
Pilier du forum
*
Messages: 39 244



« Répondre #32 le: Décembre 07, 2017, 20:14:38 »

Au-delà des préférences personnelles, c'est justement la miniaturisation qui fait qu'un capteur 1" de maintenant est du même niveau de qualité que les premiers capteurs 24x36, et c'est aussi ce paramètre d'avoir besoin de composants physiquement plus petits qui tire les prix vers le bas (ou qui les empêche d'augmenter avec les performances, plus exactement).
Du coup, le 24x36 numérique est cantonné  à la même niche "un peu de luxe" que le moyen format chimique, ou peu s'en faut.

L'aspect miniaturisation se voit aussi sur les objectifs, comparer par exemple prix et poids du Venus Laowa 15/2 FE et de son assez strict équivalent 7.5/2 µ4/3 (moitié prix, tiers du poids).
Évidemment, le premier collecte 4 fois plus de photons que le deuxième, mais ce n'est un paramètre vraiment important que pour l'astrophotographie et autres très basses lumières, à mon goût.

Bon, c'est un domaine où il n'y a guère que des convaincus de part et d'autre, mais on va dire que j'aime bien écrire et que ce message a au moins servi à ça!
Enfin si, je veux bien qu'on me montre des images où la différence se voit bien avec de la lumière du jour, quand même.

Ayant FF dernier cri et du 1" plus que correct, à la maison, chacun a son domaine d'utilisation.
Le 1" est du niveau d'un D2x au soleil, mais au soleil seulement.
Signaler au modérateur   Journalisée

Technophile Père Siffleur
Philippe_Toulouse
Très actif
*
Messages: 392


WWW
« Répondre #33 le: Décembre 08, 2017, 07:37:26 »

EF 24-70 2.8 L II par exemple

Tant qu'à faire  Souriant
Signaler au modérateur   Journalisée
photodrone33.com
Hyper actif
*
Messages: 7 922



WWW
« Répondre #34 le: Décembre 08, 2017, 13:09:25 »

Tant qu'à faire  Souriant

Zoom trans standard... vous montez des culs de bouteilles devant vos FF ?
Signaler au modérateur   Journalisée

victorienaubry
Actif
*
Messages: 44



« Répondre #35 le: Décembre 08, 2017, 14:12:09 »

Zoom trans standard... vous montez des culs de bouteilles devant vos FF ?
bonjour,
le 24-70f2.8 L USM II est un cul de bouteilles ? depuis quand et quelles sont les sources ?
Signaler au modérateur   Journalisée
egtegt²
Super actif
*
Messages: 1 568


« Répondre #36 le: Décembre 11, 2017, 17:10:45 »

Au-delà des préférences personnelles, c'est justement la miniaturisation qui fait qu'un capteur 1" de maintenant est du même niveau de qualité que les premiers capteurs 24x36, et c'est aussi ce paramètre d'avoir besoin de composants physiquement plus petits qui tire les prix vers le bas (ou qui les empêche d'augmenter avec les performances, plus exactement).
Du coup, le 24x36 numérique est cantonné  à la même niche "un peu de luxe" que le moyen format chimique, ou peu s'en faut.

C'est clair que si on considère que la seule différence entre un 4/3 et un FF, voire un MF, c'est le piqué et la montée en ISO, alors effectivement les gros formats ont des soucis à se faire ...

As-tu déjà entendu parler de profondeur de champ ? de colorimétrie ?  Clin d'oeil

Pour ce qui est du MF chimique comparé au 24x36 numérique, on est loin du compte ! le MF chimique était quasi uniquement réservé aux photographes professionnels et aux riches passionnés. Je n'ai pas l'impression que ça soit le cas des 24x36 numériques actuels.

La niche MF numérique est quasiment la même que la précédente niche MF argentique.
Signaler au modérateur   Journalisée
Nikojorj
-
Pilier du forum
*
Messages: 21 444



WWW
« Répondre #37 le: Décembre 11, 2017, 18:03:12 »

As-tu déjà entendu parler de profondeur de champ ? de colorimétrie ?  Clin d'oeil
Ben oui, la profondeur de champ des grands formats diminue, donc c'est un inconvénient des grands formats...  Tire la langue
Pour la colorimétrie je veux bien des exemples, de préférence au sein d'une même marque.  Tire la langue Tire la langue
Après, sur le rendu général, la différence est biaisée par le fait qu'on n'utilise jamais des objos équivalents sur des formats différents, à l'exception peut-être des Laowa 15 et 7.5mm cités ci-dessus (mais le 7.5mm a un peu plus de distorsion que le 15mm, donc même là j'en doute en fait).
Mais sur des comparaisons avec des zooms généralistes de bonne facture, la différence me semble pour le moins ténue, à mes yeux.

Citation
Pour ce qui est du MF chimique comparé au 24x36 numérique, on est loin du compte ! le MF chimique était quasi uniquement réservé aux photographes professionnels et aux riches passionnés. Je n'ai pas l'impression que ça soit le cas des 24x36 numériques actuels.
Oui, je suis allé voir les chiffres CIPA 2016 où l'on voit que les objos 35mm font 28% des objos vendus en volume (pour plus de la moitié en valeur), j'eus pensé que c'était moins.
Autant pour moi (je n'aime pas les étymologies militaires).

Après, le MF numérique est vraiment une petite niche : pas trouvé grand-chose, mais diglloyd cite 6000u/an en 2013, à comparer aux 13M de reflex vendus cette année là, un demi pour mille.
Le MF chimique me semblait moins rare, quand même, et pas forcément juste à cause des Holga et autres Lubitel (mon frangin en avait un, tiens, de Lubitel). Même estampillé Hasselblad, ça ne coûtait pas le prix d'une voiture (de luxe), à l'époque.
Signaler au modérateur   Journalisée
Somedays
Super actif
*
Messages: 1 730


« Répondre #38 le: Décembre 11, 2017, 21:54:54 »

Au-delà des préférences personnelles, c'est justement la miniaturisation qui fait qu'un capteur 1" de maintenant est du même niveau de qualité que les premiers capteurs 24x36, et c'est aussi ce paramètre d'avoir besoin de composants physiquement plus petits qui tire les prix vers le bas (ou qui les empêche d'augmenter avec les performances, plus exactement).
Du coup, le 24x36 numérique est cantonné  à la même niche "un peu de luxe" que le moyen format chimique, ou peu s'en faut.

L'aspect miniaturisation se voit aussi sur les objectifs, comparer par exemple prix et poids du Venus Laowa 15/2 FE et de son assez strict équivalent 7.5/2 µ4/3 (moitié prix, tiers du poids).
Évidemment, le premier collecte 4 fois plus de photons que le deuxième, mais ce n'est un paramètre vraiment important que pour l'astrophotographie et autres très basses lumières, à mon goût.
 
Les scores Dxomarks indiquent qu'un 24x36 typique de ces dernières années atteint et dépasse souvent les 3000iso en "sport".
Un bon boîtier µ4/3 atteint à peine les 900iso.

Sur cette base, les 24x36 "explosent" les µ4/3 de 3.5 EV. C'est beaucoup et je ne trouve pas que ce soit un luxe, par exemple dès qu'il s'agit de faire des photos en intérieur sans flash.
Signaler au modérateur   Journalisée
Nikojorj
-
Pilier du forum
*
Messages: 21 444



WWW
« Répondre #39 le: Décembre 11, 2017, 22:13:40 »

Sur cette base, les 24x36 "explosent" les µ4/3 de 3.5 EV.
log2(3000/900) ça ne ferait pas plutôt 1 diaph 3/4?

Là où on voit que c'est aussi une question de techno sur le capteur, c'est que le meilleur µ4/3 (EM1mkII, 1300 ISO chez DxOMark, 1/2 diaph de gagné) a atteint le niveau du 5D premier du nom d'il y a 10 ans, ah non presque 15 déjà!

Sur le fond, en intérieur sans flash mais avec stab je me contente déjà bien du µ4/3 à 1600 ou 3200ISO, le bruit chromatique s'efface bien au traitement et il reste ce qu'on aurait appelé un poil de grain très fin du temps du chimique.

Non, je dis ça, dès fois je me dis qu'il faudrait que je fasse le pas pour l'astro, évidemment... Sauf que c'est cher (et lourd, pour moi qui marche, en µ4/3 y'a de très bons objos lumineux à 100g).
Mais oui, c'est meilleur de deux diaphs environ et ce n'est pas rien.
Signaler au modérateur   Journalisée
Somedays
Super actif
*
Messages: 1 730


« Répondre #40 le: Décembre 12, 2017, 03:16:23 »

log2(3000/900) ça ne ferait pas plutôt 1 diaph 3/4?

Là où on voit que c'est aussi une question de techno sur le capteur, c'est que le meilleur µ4/3 (EM1mkII, 1300 ISO chez DxOMark, 1/2 diaph de gagné) a atteint le niveau du 5D premier du nom d'il y a 10 ans, ah non presque 15 déjà!

Sur le fond, en intérieur sans flash mais avec stab je me contente déjà bien du µ4/3 à 1600 ou 3200ISO, le bruit chromatique s'efface bien au traitement et il reste ce qu'on aurait appelé un poil de grain très fin du temps du chimique.

Non, je dis ça, dès fois je me dis qu'il faudrait que je fasse le pas pour l'astro, évidemment... Sauf que c'est cher (et lourd, pour moi qui marche, en µ4/3 y'a de très bons objos lumineux à 100g).
Mais oui, c'est meilleur de deux diaphs environ et ce n'est pas rien.
 
Tu as raison, j'ai oublié de diviser par 2 dans mon calcul pour obtenir un écart absolu, je suis malade et j'ai écrit une bêtise. En plus, il suffit de voir le décalage des courbes SNR 18% de Dxomark entre le Canon 5DIV (2995iso) et le Olympus E-M5II (896iso) par exemple pour confirmer cet écart de 1.75 EV.

Pour le reste, oui, en performances capteurs les µ4/3 récents rattrapent les reflex 24x36 d'il y a 12 ou 15 ans, en bénéficiant de surcroît des progrès spectaculaires des applications de PT dans le même intervalle de temps.
Signaler au modérateur   Journalisée
Somedays
Super actif
*
Messages: 1 730


« Répondre #41 le: Décembre 12, 2017, 21:33:31 »

Ci-dessous, l'évolution des scores Dxomark pour la montée en iso.
En jaune, les modèles 24x36 Sony et Nikon.
En rouge, les modèles 4:3 et µ4:3 Olympus et Panasonic.

Sans trop de surprise, les 24x36 maintiennent leur avantage au fil des ans, l'écart actuel des performances est d'environ 2 EV en faveur des 24x36.
Avec près de 4 fois = 2^2 fois plus de surface, il n'y a rien d'étonnant.

À génération identique, les grands capteurs feront toujours mieux que les petits. Bien sûr, les petits capteurs permettront toujours de concevoir des boîtiers plus compacts.
  
  

  
                (remarque: l'origine en ordonnées est arbitrairement fixée à 0 EV pour un score de 100iso.)
Signaler au modérateur   Journalisée
pichta84
Super actif
*
Messages: 850


WWW
« Répondre #42 le: Décembre 14, 2017, 00:25:23 »


Avait-il vraiment le choix?

Oui. Peut-être pas quand il était jeune, mais plus tard il a eu ce choix.
Tout comme aujourd'hui, un photographe peut choisir d'utiliser un télémétrique sans AF, ni modes "scène," ni possibilité d'installer un zoom et que sais-je encore... Pas d'écran, ça existe aussi...

Bref, chacun peut avoir une conception personnelle de l'art de photographier, je classerais H.C-B dans les artistes "zen".   Clin d'oeil
Signaler au modérateur   Journalisée

photodrone33.com
Hyper actif
*
Messages: 7 922



WWW
« Répondre #43 le: Décembre 14, 2017, 01:10:32 »

Que perdons nous avec nos boitiers M4/3 ?

Une montée en isos, c'est certain... plus le capteur est petit, plus les photosites le sont.
Pour obtenir un joli flou, il faut viser des optiques à grande ouverture : f/1.4 mini pour un 35mm f/1.7 pour un 42.5  equv. 50 et 90 mm FF

Si ces deux critères n'ont que peu ou pas d'importance, le format m4/3 gagne en encombrement et en poids. Les montagnards savent de quoi ils parlent, ces deux critères sont essentiels.
La différence en qualité de résultat sera minime et imperceptible.

De nombreux photographes ont franchi le pas et ne le regrettent pas, on ne cherche pas à se convaincre. Si vous avez vraiment essayé et que finalement ce format ne vous convient pas, que vous n'y trouvez aucun avantage, tant mieux, vous avez le matériel photo qui vous convient.

Moi j'ai opté pour la légèreté, l'encombrement réduit, à la discrétion, et ma a grande surprise, ce format me convient merveilleusement.
C'est le constat que je fais aujourd'hui après plus de 10 ans d'utilisation du format FF, mon dos me remercie et mes sorties montagne accompagnées d'un boitier ont repris. fini le matériel qui restait à la maison ou le choix drastique d'une optique unique pour les balades.
Signaler au modérateur   Journalisée

Somedays
Super actif
*
Messages: 1 730


« Répondre #44 le: Décembre 14, 2017, 19:26:38 »

Que perdons nous avec nos boitiers M4/3 ?

Une montée en isos, c'est certain... plus le capteur est petit, plus les photosites le sont.
 
La taille des photosites (très fortement corrélée à la taille des pixels) n'est pas systématiquement imposée par la taille du capteur. Il existe aussi bien des capteurs 24x36 à 12 MPx ("grands" photosites) que des capteurs 1" à 20 MPx ("petits" photosites.)

Contrairement à une légende tenace, la capacité de monter en ISO n'est que très faiblement corrélée à la taille des pixels. Il suffit d'observer les mesures Dxomark pour s'en rendre compte. Le meilleur µ4:3 est un Olympus de 20 MPx, et dans cette gamme d'hybrides les pixels n'ont jamais été aussi petits.

Ce qui est très bien corrélé, c'est la capacité de monter en ISO avec la surface du capteur, quelle que soit la définition.
  
Citation
Moi j'ai opté pour la légèreté, l'encombrement réduit, à la discrétion, et ma a grande surprise, ce format me convient merveilleusement.
C'est le constat que je fais aujourd'hui après plus de 10 ans d'utilisation du format FF, mon dos me remercie et mes sorties montagne accompagnées d'un boitier ont repris. fini le matériel qui restait à la maison ou le choix drastique d'une optique unique pour les balades.
 
Bien sûr, le  gros point fort des équipements hybrides µ4:3 est leur légèreté vis-à-vis des reflex.
Mais personnellement, je préfère l'option des deux équipements:
un compact expert pour la balade légère (c'est encore plus léger qu'un µ4:3) et un reflex APS-C lorsque l'encombrement n'est pas un problème (plus performant et plus autonome qu'un µ4:3.)

Sur le plan financier, ce n'est pas nécessairement beaucoup plus cher au vu des tarifs Olympus/Panasonic loin d'être souvent bon marché.
Signaler au modérateur   Journalisée
Nikojorj
-
Pilier du forum
*
Messages: 21 444



WWW
« Répondre #45 le: Décembre 14, 2017, 22:31:25 »

Ce qui est très bien corrélé, c'est la capacité de monter en ISO avec la surface du capteur, quelle que soit la définition.
Toutafé!
Et même, à surface de capteur égale (c'est ce qui définit le rapport signal/bruit), de plus petits photosites donneront au bruit une structure plus fine qui a des chances d'être plus acceptable pour nos yeux.
    
Citation
un compact expert pour la balade légère (c'est encore plus léger qu'un µ4:3) et un reflex APS-C lorsque l'encombrement n'est pas un problème (plus performant et plus autonome qu'un µ4:3.)
C'est là où on rentre dans le domaine des compromis personnels!
Pour ce qui est des compacts experts, je trouve que ceux avec un bon viseur sont au moins aussi gros et chers qu'un petit µ4/3, mais j'en ai peut-être loupés.

Pour ce qui est du reflex lui-même, je retourne désormais à regrets à la visée optique quand j'ai besoin de l'AF suivi. Oui, ça a un côté plus réaliste, mais la visée électronique m'est beaucoup plus utile pour prévisualiser l'image, sans compter tous les petits avantages annexes (niveau, peaking ou loupe, clignotant des zones cramées...). Questions de goûts.
Signaler au modérateur   Journalisée
photodrone33.com
Hyper actif
*
Messages: 7 922



WWW
« Répondre #46 le: Décembre 15, 2017, 15:58:14 »

Après tout dépend des besoins :

1600 Isos, je ne dépasse jamais et n'en ai pas utilité.

https://www.youtube.com/watch?v=IjiyBpR4318
https://youtu.be/UGL5C-AWCGE
https://youtu.be/F0wmmeMMVLM
Signaler au modérateur   Journalisée

fski
Pilier du forum
*
Messages: 13 952



« Répondre #47 le: Décembre 16, 2017, 13:32:59 »

Êtes vous prêt à franchir le pas, l'avez-vous pet être déjà fait ou vos arguments pour les reflex sont tels que pour vous ces boîtiers ne sont que des gadgets ?
A vos claviers !

Et bien j'ai essayer, et je trouve que les micro 4/3 sont de tres bon boitiers. Panasonic excelle dans la delivrance de belles photos, meme sur ses compact 1".

Maintenant pourrais-je faire le chemin reflex vers micro 4/3: NON...du moins a ce jour.

La gamme optiques a les equivalences, mais pas certains (je ne connais pas tout) que la qualité soit toujours la. Les lois de l'optiques ont la vie dure.

Après tout dépend des besoins :
1600 Isos, je ne dépasse jamais et n'en ai pas utilité.

Oui nous n'avons pas tous les meme besoins...mais j'apprécie de monter a 3200 sans bruit, pour figer des moments dans des endroits sombres, ne plus avoir besoin de trépieds en intérieur... et j'en passe.
Certains diront "comment faisait-on avant", oui beh voila, si on achete un micro 4/3 c'est qu'on est plus avant, donc pourquoi se priver de ces atouts en photo.
Signaler au modérateur   Journalisée
jaric
Hyper actif
*
Messages: 4 962



« Répondre #48 le: Décembre 16, 2017, 21:45:44 »

Je n'ai (et ai toujours eu) que du matériel 24x36. C'est gros, c'est lourd, c'est cher, c'est la galère lorsqu'on doit faire le choix de ce que l'on emporte en voyage...

Mais voilà, j'ai peur que si je change pour plus petit, je ne fasse plus assez "expert", que l'on me regarde avec commisération. Alors tant pis, il faut souffrir pour être considéré !

Mais peut-être un bon gros MF ferait-il plus sérieux ?

Non ?
C'est le bonhomme alors ?
Signaler au modérateur   Journalisée
photodrone33.com
Hyper actif
*
Messages: 7 922



WWW
« Répondre #49 le: Décembre 16, 2017, 22:54:45 »

Effectivement, dans ton cas tu devrais passer au MF
Signaler au modérateur   Journalisée

Pages: 1 [2] 3  Toutes   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: