+  Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com
|-+  [ Forum MATERIEL ]
| |-+  Forum PENTAX reflex
| | |-+  DNG Pentax K3 identique au DNG généré par LR6 ?
Identifiant
Passe
Pages: [1] 2  Toutes   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: DNG Pentax K3 identique au DNG généré par LR6 ?  (Lu 1124 fois)
ALEXUR
Très actif
*
Messages: 151



« le: Février 13, 2018, 12:18:35 »

Bonjour,
j'ai ouvert un fil dans la section "Espace Adobe Lightroom-Photoshop" très fréquentée par des experts (photo, logiciel et informatique) majoritairement équipés en Nikon et Canon mais il semble que très peu de Pentaxistes passent par là pour intervenir, je poste à nouveau ici ou j'aurais certainement plus de chance.

J'utilise LR6 sans aucun soucis depuis quelques années grâce à toutes les astuces piochées sur les différentes sections du forums CI et sur le blog de Ouioui, je découvre vos astuces, votre savoir, j'apprends tous les jours sur ce forum je vous remercie de ces partages … mais je ne suis pas encore tombé sur un article ou un fil expliquant clairement comment un DNG issu directement d'un boitier Pentax (K3 pour mon cas) était exploité par LRx.
Plus précisément je cherche la confirmation que le DNG généré directement par un Pentax K3 est exploité exactement et sans aucune restriction comme un DNG suite à conversion par LR6 lors de l'import d'un RAW non reconnu, cas d'un nouveau boitier par exemple ... Et notamment : Selon les paramètres à choisir pour que l'écriture des données XMP soient effectuées et de façon complète que ce soit en fichier annexe ou inclus dans le DNG direct du K3.


Je profite de ce nouveau post pour compléter ma première demande d'information et d'aide.

J'ai déjà fait quelques tests mais je manque de connaissances pour tirer des conclusions solides de mes observations :

1) Pour le fichier annexe, je vois bien sa création si je paramètre LR6 de façon ad hoc mais je ne sais pas juger s'il est complet et s'il contient strictement les mêmes données que dans le cas d'un XMP lié à un DNG généré par LR6 à l'import.

2) Pour un DNG direct K3 je vois bien dans l'explorateur W10 la taille du fichier augmenter de quelques centaines de Ko après développement dans LR6 plus mise à jour des métadonnées et de façon plus importante si le traitement est long car il comporte beaucoup de corrections, est-ce normal puisqu'il est dit partout qu'un RAW ne peut être modifié, peut être que cette affirmation ne concerne que la partie du fichier DNG contenant les données de l'image ? je suppose donc que ce sont bien les données XMP qui viennent s'ajouter à ce DNG du K3 ... mais je ne sais pas si c'est complet et identique à ce qui serait rajouté à un DNG généré par LR6.

3) Autre observation, si je réinitialise le développement d'un DNG K3, la taille du fichier dans l'explorateur W10 après mise à jour des métadonnées ne revient pas à sa valeur d'origine mais reste strictement identique à celle du DNG développé, je suppose donc que les données XMP sont simplement désactivées mais pas effacées du fichier DNG K3.

Long et confus je suis ? Un expert photo qui "touche sa bille" en informatique sera peut être assez courageux pour se lancer et tenter une vulgarisation qui devrait intéresser les béotiens et les curieux de technique comme moi.
Signaler au modérateur   Journalisée

Yashica6X6, FS1, F301, GF1, K3
Nikojorj
-
Pilier du forum
*
Messages: 21 756



WWW
« Répondre #1 le: Février 13, 2018, 14:13:48 »

1) Pour le fichier annexe, je vois bien sa création si je paramètre LR6 de façon ad hoc mais je ne sais pas juger s'il est complet et s'il contient strictement les mêmes données que dans le cas d'un XMP lié à un DNG généré par LR6 à l'import.
Le XMP contient les métadonnées que tu as rajoutées et les actions de développement que tu as appliquées (NB mais pas l'historique), donc pas de raison qu'il soiit différent.

Citation
2) Pour un DNG direct K3 je vois bien dans l'explorateur W10 la taille du fichier augmenter de quelques centaines de Ko après développement dans LR6 plus mise à jour des métadonnées et de façon plus importante si le traitement est long car il comporte beaucoup de corrections, est-ce normal puisqu'il est dit partout qu'un RAW ne peut être modifié, peut être que cette affirmation ne concerne que la partie du fichier DNG contenant les données de l'image ? je suppose donc que ce sont bien les données XMP qui viennent s'ajouter à ce DNG du K3 ... mais je ne sais pas si c'est complet et identique à ce qui serait rajouté à un DNG généré par LR6.
Oui, dans ce cas les XMP sont écrites dans la partie qui va bien du fichier, à côté des données raw. C'est même visible en début de fichier dans un éditeur de texte.

Citation
3) Autre observation, si je réinitialise le développement d'un DNG K3, la taille du fichier dans l'explorateur W10 après mise à jour des métadonnées ne revient pas à sa valeur d'origine mais reste strictement identique à celle du DNG développé, je suppose donc que les données XMP sont simplement désactivées mais pas effacées du fichier DNG K3.
Je ne sais pas! Sur un test rapide avec un raw propriétaire, les paramètres de développement sont bien effacés (et pas seulement écrits à 0) du fichier XMP annexe. Sur un DNG, j'ai plutôt l'impression qu'ils sont écrits à 0.

Sur le fond de la question, c'est la raison d'être du DNG d'être un standard interopérable, et donc traitable de la même façon d'où qu'il vienne, appareil ou convertisseur.
Signaler au modérateur   Journalisée
ALEXUR
Très actif
*
Messages: 151



« Répondre #2 le: Février 13, 2018, 14:51:23 »

Merci Nikojorj pour tes précisions,
qui vont dans le sens de ce que je pensais intuitivement mais sans confirmation ou avis d'un tiers jusqu'à présent.

Pour le point 3) si quelqu'un pouvait compléter et approfondir ton avis "Je ne sais pas! Sur un test rapide avec un raw propriétaire, les paramètres de développement sont bien effacés (et pas seulement écrits à 0) du fichier XMP annexe. Sur un DNG, j'ai plutôt l'impression qu'ils sont écrits à 0."
Ce dernier point m'interroge, que veux tu dire par "écrits à 0" ? je suppose que tu veux dire que les valeurs de correction à "appliquer aux curseurs" sont remis à la valeur 0 ? mais alors quid des autres types de corrections par exemple l'effacement d'un défaut en remplaçant la zone sélectionnée par une autre voisine ?
Ne serait-il pas plus logique que de la même façon que LR6 ait pu inscrire les XMP en métadonnées du DNG K3 soit capable de les effacer ? quel impossibilité informatique, ou faiblesse de LR6, ou choix délibéré des développeurs d'Adobe, ou une obligation de suivre une norme cadrant le DNG au autre chose d'encore plus "sioux" ?
Signaler au modérateur   Journalisée

Yashica6X6, FS1, F301, GF1, K3
Nikojorj
-
Pilier du forum
*
Messages: 21 756



WWW
« Répondre #3 le: Février 13, 2018, 15:03:49 »

Ce dernier point m'interroge, que veux tu dire par "écrits à 0" ?
Dans un cas, LR écrit
   crs:Exposure="0"
Et dans l'autre il efface la ligne correspondante.
Si tu ouvres un XMP d'une photo développée dans un éditeur de texte, tu verras.
Signaler au modérateur   Journalisée
ALEXUR
Très actif
*
Messages: 151



« Répondre #4 le: Février 13, 2018, 15:36:19 »

Nikojorj,
c'est plus clair pour moi, merci.

Dès que possible je tenterai par curiosité une analyse plus détaillé d'un XMP ouvert avec un éditeur de texte.

Je dernière info si tu veux bien :

OK les données XMP sont inscrites dans mes DNG natifs K3 après développement donc la sauvegarde de ces données ne demande pas d'opération supplémentaire si ce n'est la copie de ces DNG sur un autre support en sécurité. Mais alors que se passera-t-il si un jour j'avais le besoin de recharger mes sauvegarde sur une autre machine, avec LR à priori aucun soucis je retrouverai mes développements, mais que se passerait-il avec un autre dématriceur ? la solution XMP en fichier annexe (à sauvegarder également sur le support contenant mes sauvegardes DNG) ne serait elle pas plus appropriée et sûre ?
Signaler au modérateur   Journalisée

Yashica6X6, FS1, F301, GF1, K3
Nikojorj
-
Pilier du forum
*
Messages: 21 756



WWW
« Répondre #5 le: Février 13, 2018, 15:38:47 »

Non, le DNG est une norme publiée, donc le dématriceur ira chercher dans l'espace XMP les infos qu'il saura interpréter.
Dans les deux cas, dans le fichier ou fichier annexe, un dématriceur autre que LR/ACR ne saura probablement pas interpréter les commandes de développement de LR/ACR.
Signaler au modérateur   Journalisée
ALEXUR
Très actif
*
Messages: 151



« Répondre #6 le: Février 13, 2018, 15:53:25 »

Merci Nikojorj, pour ce partage.
J'en sais un petit peu plus maintenant ...
Signaler au modérateur   Journalisée

Yashica6X6, FS1, F301, GF1, K3
sebs
Hyper actif
*
Messages: 4 952



WWW
« Répondre #7 le: Février 13, 2018, 20:55:21 »

Petit complément:
- les DNG de mes boitiers Pentax sont très bien "développables" dans LR. J'ai: K3, K-S1, q7 (et même un K-r acheté d'occas pour faire tourner régulièrement le 60-250 en espérant que ça évite qu'il se grippe...). J'ai eu aussi un K-30.
C'est l'avantage, il faut le reconnaitre, de LR vs DxO par exemple (lui n'a pas le q7 dans sa liste des boitiers référencés, du coup il refuse d'ouvrir les fichiers... Je ne peux même pas développer "à la main" avec).
- cf Nikojorj l'a précisé, les paramètres de dév sont propres à chaque logiciel. Même s'il se trouve qu'un paramètre de même nom est utilisé, rien ne garantit que le résultat sera le même, pour ce paramètre. C'est une affaire à suivre cependant, car du fait qu'Adobe a laissé tomber la licence "poste", des concurrents en ont profité pour mieux importer les paramètres venant de LR, ça devient un argument commercial d'avoir moins de boulot à faire lorsqu'on veut reprendre un dév, depuis quelque chose qui s'éloigne le moins possible de ce qu'on avait fait dans LR (si on veut juste une variation, sans avoir à recommencer de zéro).
Signaler au modérateur   Journalisée
Grosbill01
Super actif
*
Messages: 949



« Répondre #8 le: Février 13, 2018, 23:40:33 »

Plus précisément je cherche la confirmation que le DNG généré directement par un Pentax K3 est exploité exactement et sans aucune restriction comme un DNG suite à conversion par LR6 lors de l'import d'un RAW non reconnu, cas d'un nouveau boitier par exemple ...

Attention, les DNG obtenus par conversion par LR6 ne sont pas complets contrairement aux DNG générés directement par un boîtier Pentax.
Lors d'une conversion, LR6 (ou bien Adobe DNG Converter) n'inscrit dans le DNG que les meta-données qu'il comprend.
Ainsi toutes les données des MakerNotes ne sont pas dans les DNG convertis.

Quant à DxO, il sait ouvrir un fichier DNG issu d'un boîtier qu'il ne connaît pas. Seulement il ne veut pas le faire car il n'a pas les paramètres boîtier pour peaufiner ses réglages.
Une expérience simple, prendre une photo avec un boîtier non supporté par DxO, comme le Pentax *Ist DS, et dans un éditeur de texte, remplacer le nom du boîtier par un connu de DxO ... et par miracle, DxO ouvre le DNG.
Signaler au modérateur   Journalisée
ALEXUR
Très actif
*
Messages: 151



« Répondre #9 le: Février 14, 2018, 17:04:53 »

Bonjour et merci pour vos commentaires,
Sebs
- Venu tardivement au 100% numérique en 2015, je n'ai pas connu l'excellence de la gamme Pentax que tu cites.
Je suis rentré directement "dans le grand bain" avec un K3 + 16-85 + LR après avoir passé quelques mois sur les forums CI -toutes sections des marques pour être sûr de mes choix- et en faisant l'expérience de basculer mon GF1 resté en JPG bien trop longtemps en RAW pour découvrir vraiment les possibilités immenses du traitement numérique, un retour au labo de ma jeunesse en quelque sorte.
J'ai été convaincu après toutes ces lectures par plein d'avantages mis en avant pour les boitiers APS-C Pentax -dont justement ce format DNG natif boitier offrant une très grande latitude au développement avec LR- et correspondants parfaitement à ma pratique de la photo ... j'avais toujours eu le plus grand intérêt et la plus grande estime au temps de l'argentique pour le matériel Pentax (24x36) puis Ricoh (et ses petits compacts très sympa).
- Pour le deuxième point: je suis bien conscient des difficultés que tu évoques et qui se poseraient en cas de changement de logiciels => bascule de LR vers Huh

Ne souhaitant pas changer de boitier avant quelques années -en trois ans je ne suis pas encore parvenu à tout tester tout exploiter sur le K3-  Le soucis c'est rarement le matériel obsolète, avant de le mettre en cause il faut aussi regarder du côté du photographe, c'est un avis très personnel je suis peut être totalement "à coté de la plaque"; il y a proportionnellement plus de mauvais photographes que de mauvais matériels, j'ajoute quand même un bémol car c'est quoi réellement un mauvais photographe, pour moi malheureusement je ne sais qu trop bien mais ça ne m'empêche pas de continuer à faire du très mauvais parfois ... pas grave si je me fais plaisir en shootant, je trie et j'essaie de ne pas montrer "mes bouses" quand je peux ... mais pour les autres je ne sais pas vraiment et puis chacun fait comme il lui plait ...

Grobill
J'avais lu il y a quelques années un article très technique (et même un peu trop pointu pour moi) sur le bien-fondé du nouveau format DNG qui était qualifié "d'universel" et j'avais été alors convaincu que le DNG allait tout balayer et devenir très rapidement le format RAW incontournable que tous les constructeurs de matériels et concepteurs de logiciels mettraient en avant dans un soucis de normalisation qui faciliterait les échanges mais aussi les comparaisons basés sur de protocoles standard entres les matériels et logiciels ... Mais non on y est toujours pas ... concurrence oblige je pense ?
Pour ta première remarque: C'est bien pour éviter ce risque de pertes de certaines données du boitier et que j'ai choisi de travailler en DNG (à condition que ce DNG soit natif du boitier car je restais persuadé que LR reprenait la totalité des métadonnées incluses).
Nota: je ne connais pas la signification de données des MakerNotes ?
Pour ta seconde remarque : Bon à savoir, belle astuce, mais en tous cas pour le moment je ne suis pas concerné, je reste LR6 autant qu'il sera possible, voir la raison ci dessus.
Signaler au modérateur   Journalisée

Yashica6X6, FS1, F301, GF1, K3
Nikojorj
-
Pilier du forum
*
Messages: 21 756



WWW
« Répondre #10 le: Février 14, 2018, 17:18:19 »

C'est bien pour éviter ce risque de pertes de certaines données du boitier et que j'ai choisi de travailler en DNG (à condition que ce DNG soit natif du boitier car je restais persuadé que LR reprenait la totalité des métadonnées incluses).
Nota: je ne connais pas la signification de données des MakerNotes ?
Le cas s'était posé il y a pas mal d'années quand Nikon a voulu encrypter des infos relatives à la mesure de la balance des blancs : sauf erreur, la version d'Adobe était que ces métadonnées cryptées étaient recopiées telles quelles dans le DNG, et donc réutilisables des fois qu'on les craque un jour.
La résolution pratique de l'histoire fut que suite à la volée de bois vert des utilisateurs, Nikon n'a plus crypté de métadonnées...

Sur le fond, oui, ce serait tellement plus simple que tous les fabricants se mettent au DNG! ce serait bien de ne pas avoir à tout mettre à jour suite à l'achat d'un nouveau boîtier.
Une grosse résistance est sans doute cet argument 100% marketing de "nous on a un format différent avec une super sauce secrète en plus" qui, sauf vraie particularité (je pense aux X3F de foveon/sigma mais c'est une autre histoire...), ne tient vraiment pas l'eau du tout.
Pour le reste (par ex. suréchantillonnage genre Pixel Shift Resolution), c'est encodable sans guère de soucis dans un DNG.
Signaler au modérateur   Journalisée
ALEXUR
Très actif
*
Messages: 151



« Répondre #11 le: Février 14, 2018, 19:20:01 »

Ce serait donc bien ce que je pensais, chacun chez soi et surtout chacun pour soi, et même si c'est au détriment du consommateur pour cette affaire de DNG.
Signaler au modérateur   Journalisée

Yashica6X6, FS1, F301, GF1, K3
Grosbill01
Super actif
*
Messages: 949



« Répondre #12 le: Février 14, 2018, 19:57:42 »

Nota: je ne connais pas la signification de données des MakerNotes ?

Les MakerNotes sont les données spécifiques du fabricant ... et LR6 ne sait pas les chercher.
Si tu veux avoir la liste exhaustive des données et leur description des MakerNotes pour un Pentax ou une autre marque, il suffit de consulter le site web de ExifTool, un des meilleurs outils de manipulation/exploitation des Exifs (lien).

C'est typiquement dans les MakerNotes que tu trouveras  le nom de ton objectif Sigma alors que LR6 sera bien incapable de te l'indiquer.
Il ne faut pas croire que je n'aime pas LR, je l'utilise depuis la version 2 et je l'ai acheté version après version (jusqu'à la 6) mais qui aime bien châtie bien.
Signaler au modérateur   Journalisée
roussinix
Super actif
*
Messages: 1 567



« Répondre #13 le: Février 14, 2018, 20:20:18 »

... Pour les administrateurs : Dommage de ne pas pouvoir supprimer un message placé dans un mauvais fil par erreur.
Signaler au modérateur   Journalisée
Grosbill01
Super actif
*
Messages: 949



« Répondre #14 le: Février 14, 2018, 20:22:49 »

J'avais lu il y a quelques années un article très technique (et même un peu trop pointu pour moi) sur le bien-fondé du nouveau format DNG qui était qualifié "d'universel" et j'avais été alors convaincu que le DNG allait tout balayer et devenir très rapidement le format RAW incontournable que tous les constructeurs de matériels et concepteurs de logiciels mettraient en avant dans un soucis de normalisation qui faciliterait les échanges mais aussi les comparaisons basés sur de protocoles standard entres les matériels et logiciels ... Mais non on y est toujours pas ... concurrence oblige je pense ?

Le côté "universel" du DNG n'a été qu'un phantasme de quelques uns.
Cela a été déclenché par le fait qu'Adobe a rapidement rendu l'exploitation du DNG gratuit. Hélas, dans la licence, il est précisé que cette liberté d'utilisation n'est pas définitive. C'est clairement un frein.
Le second frein est qu'un fabricant se doit d'assurer la continuité à ses utilisateurs. Pentax a fait le pas d'adopter le DNG mais au nom de cette continuité, Pentax continue à offrir du PEF dans ces boitiers. C'est bien mais ce qui est dommage c'est que cela a un coût.

Quel est l'apport du DNG. Une caractéristique unique : ces spécifications sont totalement librement disponibles. C'est important.
Cela garantie que n'importe quel éditeur de logiciel peut gratuitement et librement accéder aux spécifications et ainsi rendre son logiciel compatible avec le DNG.
Cela signifie que dans 150 ans, vos arrières-arrières-petits-enfants  pourront toujours lire vos DNG car même si Pentax aura disparu depuis longtemps, n'importe qui pourra à partir des specs faire le nécessaire pour lire et voir vos photos. Imaginez lorsqu'ils découvriront notre monde ... et nos têtes.
Au même moment, les Canon, Nikon et autres auront disparu mais nul part ils auront les specs de leurs fichiers RAW.

Pour finir, à la sortie d'un nouveau boîtier correspondra généralement une nouvelle version du RAW propriétaire. Vous serez obligés d'attendre la mise à jour de votre logiciel pour exploiter les photos du nouvel appareil.
Le DNG évolue en version mais il est beaucoup plus stable. La dernière version est la DNG 1.4 datant de 2012.
Pentax utilise la version DNG 1.2 sur tous ces boîtiers. Cela veut dire qu'avec LR3 vous pouvez traiter les RAW du K-1 ou du KP.

J'entends déjà ceux qui me diront que cela est faux et que lors de la sortie du K-1, il a fallu attendre la nouvelle version de DxO.
C'est vrai et voulu par DxO.
DxO savait dès le début lire les RAW du K-1 car DxO sait lire les DNG 1.2 depuis que DxO existe.
Toutefois lorsque DxO s’aperçoit que les RAW proviennent d'un boîtier qui n'aurait pas été caractérisé/analysé par DxO alors il refuse d'ouvrir le RAW.
Si dans les EXIFs du RAW, vous modifiez avec un éditeur le nom du boîtier, DxO se fera leurrer et ouvrira le RAW.
Signaler au modérateur   Journalisée
ALEXUR
Très actif
*
Messages: 151



« Répondre #15 le: Février 14, 2018, 20:26:11 »

Les MakerNotes sont les données spécifiques du fabricant ... et LR6 ne sait pas les chercher.
Si tu veux avoir la liste exhaustive des données et leur description des MakerNotes pour un Pentax ou une autre marque, il suffit de consulter le site web de ExifTool, un des meilleurs outils de manipulation/exploitation des Exifs (lien).

C'est typiquement dans les MakerNotes que tu trouveras  le nom de ton objectif Sigma alors que LR6 sera bien incapable de te l'indiquer.
Il ne faut pas croire que je n'aime pas LR, je l'utilise depuis la version 2 et je l'ai acheté version après version (jusqu'à la 6) mais qui aime bien châtie bien.

Je rebondis sur ce dernier passage, chez moi en mode développement mon Sigma 17-50mm f2.8 est automatiquement reconnu de plus il est bien nommé dans les exif consultable dans l'écran bibliothèque, mais ce n'est pas le cas pour mon Sigma 30mm f1.4. En exif bibliothèque j'ai Sigma lens, en développement Activer le profil de correction et lorsque je documente la marque Sigma, je déroule la liste modèle, je sélectionne le 30MM 1.4, le profil Pentax est alors proposé automatiquement. Mais dans les exif le modéle n'est pas rajouté je crois que c'est normal et reste Sigma lens, par contre le profil est bien sauvegardé dans les données XMP intégrées au DNG et c'est le principal pour moi de plus c'est suffisant car je n'ai que ces deux optique là en Sigma et je m'y retrouve facilement.
Comme quoi même si chaque logiciel à ses petites particularités ou certains diront défauts, on arrive la plupart du temps à s'en accommoder, donc pour moi tu peux critiquer châtier ou au contraire encenser je continue à être satisfait de LR6 tout comme toi et plein d'autres sur ce forum.  Souriant
Signaler au modérateur   Journalisée

Yashica6X6, FS1, F301, GF1, K3
Grosbill01
Super actif
*
Messages: 949



« Répondre #16 le: Février 14, 2018, 20:56:36 »

Récupérer le nom d'un objectif et charger son profil de correction est 2 choses différentes.
Lorsque tu sélectionnes ton Sigma 30, c'est uniquement pour charger le profil de correction et aucunement pour que LR alimente le nom de l'objectif dans les EXIFs.

Corriger photo par photo les EXIFs dans LR est fastidieux lorsqu'on prends des milliers de photos par an.
Pour ma part j'utilise un script basé sur ExifTool pour renseigner le nom de l'objectif sur un lot de photos, en se basant sur le LensID (lien) contenu dans les MakerNotes.
Signaler au modérateur   Journalisée
Nikojorj
-
Pilier du forum
*
Messages: 21 756



WWW
« Répondre #17 le: Février 14, 2018, 21:30:05 »

Corriger photo par photo les EXIFs dans LR est fastidieux lorsqu'on prends des milliers de photos par an.
Y'a un plugin LR qui peut faire ça qui s'appelle LensTagger, aussi ; mais oui, c'est mieux de ne pas avoir à le faire.
Signaler au modérateur   Journalisée
ALEXUR
Très actif
*
Messages: 151



« Répondre #18 le: Février 14, 2018, 22:49:58 »

Je suis assez avare sur les déclenchements rarement plus de 6000/année dont une grosse majorité avec le Pentax 16-85 environ 4250 puis ensuite le Sigma 17-50 environ 1250 puis le Sigma 30 environ 350 puis le Tamron SP90macro environ 150
Certainement le fait d'avoir été privé toute ma jeunesse argentique de mitrailler comme je le souhaitais, la cause est très prosaïque : les couts élevés induits même en économisant par l'achat de pellicule en boite de 50m, la chimie et les papiers en grosse quantité par groupage avec un photo club quand c'était possible ou des potes également mordus du lycée.

J'ai activé RAW sur carte 32Go + JPG sur la seconde carte 4Go et comme toutes les prises de vue ne mérite pas un développement et que le JPG boitier est souvent pas si mal voir parfois assez bluffant -je ne parle pas de photo d'art bien sûr- grosso modo le nombre de fois ou je dois documenter l'objectif reste acceptable pour moi et à mon age je me vois mal aller suivre des cours d'Anglais technique pour assurer avec EXIFTOOL et LENSTAGGER.
Merci toutefois pour l'info qui servira j'en suis sûr à d'autre.

Mon regret : n'avoir pas pris assez tôt l'option du numérique en photo, alors que j'étais équipé en PC + carte son + Scanner + Imprimante depuis le milieu de la décennie 80, j'ai cru très tôt au numérique pour la musique mais pas pour la photo, c'était totalement inconcevable pour moi.
Signaler au modérateur   Journalisée

Yashica6X6, FS1, F301, GF1, K3
SPOTMATIK
Hyper actif
*
Messages: 3 007



« Répondre #19 le: Février 15, 2018, 11:33:36 »

Je suis assez avare sur les déclenchements rarement plus de 6000/année dont une grosse majorité avec le Pentax 16-85 environ 4250 puis ensuite le Sigma 17-50 environ 1250 puis le Sigma 30 environ 350 puis le Tamron SP90macro environ 150
Mon regret : n'avoir pas pris assez tôt l'option du numérique en photo, j'ai cru très tôt au numérique pour la musique mais pas pour la photo, c'était totalement inconcevable pour moi.

c'est tout bon tout ça ...... car en raison de la rapidité de l'évolution technologique , tu n'as rien à regretter car sur le plan humain , tu as un solide vécu pour appréhender agréablement la suite des années à venir .....  Souriant Souriant Souriant
Signaler au modérateur   Journalisée
ALEXUR
Très actif
*
Messages: 151



« Répondre #20 le: Février 15, 2018, 12:32:58 »

C'est en effet une belle façon de voir les choses et l'avenir, mais je prend également ça comme un encouragement Spotmatik, merci.
Signaler au modérateur   Journalisée

Yashica6X6, FS1, F301, GF1, K3
sebs
Hyper actif
*
Messages: 4 952



WWW
« Répondre #21 le: Février 15, 2018, 21:04:10 »

Le K-3 étant construit plutôt solidement, vu que tu n'as pas la déclenchite aigü ALEXUR, il devrait te tenir un bon moment, de quoi bien peaufiner ta pratique de prise de vue et utilisation de LR  Clin d'oeil

Moi j'ai aussi connu l'argentique, et quand je partais en voyage avec un certain lot de bobines de dia, j'apprenais aussi à gérer le stock et le budget  Grimaçant
Le numérique permet de faire des essais et d'affiner directement, mais c'est pas non plus une raison pour mitrailler d'office  Roulement des yeux
Signaler au modérateur   Journalisée
ALEXUR
Très actif
*
Messages: 151



« Répondre #22 le: Février 16, 2018, 13:00:01 »

Salut Sebs,
Pour ma part l'argentique c'était presque exclusivement le N&B dans mon petit labo amateur, la notion d'immédiateté du résultat ne se posait pas encore à l'époque donc je me faisais plaisir des nuits entières, tout seul "Roi des cuves et de la pince" dans ces odeurs de révélateur, d'acide acétique, de fixateur et les vapeurs chaudes de la glaceuse/sécheuse.
J'ai essayé et abandonné très rapidement la diapo couleur qui était trop contraignante à partager en dehors de la famille : La punition avec l'écran, les chargeurs de diapos et le projecteur à déplacer. Idem pour le super 8 sonore ... que j'ai adoré même si c'était un véritable gouffre financier ...
Mais l'époque est révolue, il y a mieux et surtout plus pratique maintenant.
Pour revenir à mon sujet DNG quand même :
Je pense prochainement tester par curiosité le développement de photos RAW avec cadrage et condition lumineuse strictement identiques à la prise de vue, en PEF puis DNG, à priori ce sera certainement une perte de temps.
Les résultats devraient être qualitativement identiques ?
D'autres ici auront certainement déjà fait cette manip ?
Votre avis m'intéresse merci d'avance.
Signaler au modérateur   Journalisée

Yashica6X6, FS1, F301, GF1, K3
Grosbill01
Super actif
*
Messages: 949



« Répondre #23 le: Février 17, 2018, 02:04:07 »

Pour revenir à mon sujet DNG quand même :
Je pense prochainement tester par curiosité le développement de photos RAW avec cadrage et condition lumineuse strictement identiques à la prise de vue, en PEF puis DNG, à priori ce sera certainement une perte de temps.
Les résultats devraient être qualitativement identiques ?
D'autres ici auront certainement déjà fait cette manip ?
Votre avis m'intéresse merci d'avance.

PEF et DNG ne sont que des contenants. Le contenu est l'enregistrement de la sortie du capteur en valeurs numériques. Ce contenu est le même dans un PEF et un DNG.
Il fut une époque au début du DNG chez Pentax (K10D), PEF et DNG étaient différents car le DNG étant trop volumineux, Pentax avait compressé (avec perte) ses données.
Cette époque est depuis longtemps révolue. PEF et DNG intègrent strictement les mêmes données.

Si tu veux tout de même faire des tests de comparaison, photographie des textures fines en RAW+JPEG. Le JPEG est un format de compression avec perte. Pour espérer voir des différences entre le PEF et le DNG, il faut déjà que la cible de etst te permette de voir une différence entre un RAW (PEF ou DNG, peu importe) et la même photo JPEG (sortie du boîtier).
Lorsque tu constateras une différence (et il y en a toujours une entre RAW et JPEG due à la compression du JPEG) alors tu pourras reprendre les mêmes photos, cette fois-ci l'un en PEF, l'autre en DNG.
Signaler au modérateur   Journalisée
ALEXUR
Très actif
*
Messages: 151



« Répondre #24 le: Février 17, 2018, 17:19:33 »

Salut Grosbill01,
j'avais bien intégré le fait que le format définissait en quelque sorte le contenant et je pensai que le contenu, les donnés brutes du capteur, pouvaient encore être différentes entre le format PEF et le DNG. C'était le cas comme tu me l'as confirmé mais il y a assez longtemps à l'époque du K10 et c'est corrigé/modifié depuis, c'est tout bon maintenant. (et c'est écrit dans la notice de mon K3 "sans compression" je sais donc maintenant ce que cela implique et signifie)

Très impatient (un peu têtu car je m'attendais bien au résultat que j'ai fini par constater après chaque test) de voir si après développement  des différents formats de RAW dans LR6.14  j'avais un écart, j'ai passé une bonne partie de la nuit à faire mes tests, et en effet bien malin celui qui trouvera un écart entre le PEF ou le DNG traité par LR, mêmes latitudes de rattrapage des lumières et des contrastes, colorimétrie identique, netteté finesse du grain etc ... impossible de voir un écart avec mon matériel (toujours pas d'écran grand format ni calibré).

Premier test : LR en auto sur PEF et sur DNG "juste pour voir" (je n'utilise que très rarement lorsque je suis à la ramasse sur un traitement ou quand je ne suis pas inspiré comme base de départ).

Second test : LR développement sur DNG puis copie de ces paramètres de développement sur le PEF

Troisième test : LR développement sur PEF puis copie de ces paramètres de développement sur le DNG

Une perte de temps ? Non, j'aime bien mettre les mains dans le cambouis   Cool

Maintenant il me reste à suivre ton conseil et refaire une batterie de tests en RAW + JPG boitier, une fois en PEF et une fois en DNG en utilisant une cible avec les textures idoines.

Mais pas tout de suite j'ai du sommeil à rattraper  Souriant
Signaler au modérateur   Journalisée

Yashica6X6, FS1, F301, GF1, K3
Pages: [1] 2  Toutes   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: