Chassimages


Auteur Sujet: Différence d'exposition entre le ciel et la scène que vous souhaitez prendre  (Lu 1929 fois)

Yoyoo

  • Très actif
  • *
  • Messages: 189
  • Sexe: Homme
    • Flickr
Bonjour à tous,

Comment gérez-vous la différence d'exposition entre le ciel et la scène que vous souhaitez photographiez ?

- filtre dégradé de gris ?
- post traitement Photoshop, lightroom, autre ?

Bien sûr, une bonne exposition dès la prise de vue est essentielle. Pour autant, la gamme dynamique de nos capteurs n'est parfois pas assez grande pour réussir parfaitement l'exposition de notre photo.
Personnellement, je joue sur le post traitement et mon D750 me permet une grande latitude de réglage. Néanmoins, je trouve rapidement mes limites lorsque la lumière est dure, vers midi, 14h en général sans surprise.

Je mets en PJ deux cas typiques que j'ai trouvé dans mes prises de vues et suffisamment parlantes :

- forte luminosité du soleil en coin gauche,
- ciel cramé et bâtiment partiellement sous exposé.

A bientôt et merci d'avance pour vos partages d'expériences.

pichta84

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 017
    • Photo 2 boîtiers en écharpe
Il y a de nombreuses méthodes plus ou moins faciles. Pour moi le plus simple, est la fonction HDR présente sur le boitier.
Le résultat peut être un Jpeg directement fourni par le boitier, ou un braketing d'expo (programmable en rafale toujours sur le mode HDR) que je traite ensuite avec un logiciel spécialisé.
Le filtre dégradé n'est pas toujours utilisable et notamment par exemple pour la pagode.

Flash71

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 222
Bonjour à tous,

Une autre piste, les U-Points se trouvant notamment sur certain soft.
Et bien sur travailler en rauw.

jmk

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 874
  • Sexe: Homme
  • 5D Mk II - 1 Ds Mk III - H3DII-39
    • jmk-photos.fr
Comment gérez-vous la différence d'exposition entre le ciel et la scène que vous souhaitez photographiez ?

J'ai rarement de soucis pour faire ce type de photo. Si l'exposition du fichier est optimisé (calé à droite), on a une latitude suffisante en développement pour tout type de photo de paysage. J'utilise des boitiers qui ont dix ans d'âge et malgré ça pas de soucis. Le HDR n'est à mon avis pas la solution surtout si on ne maitrise pas la fusion correctement. Le filtre ND gradué peut être une solution dans certains rares cas (horizon plat)

Exemple avec une lumière très dure en pleine journée. Fichier ouvert dans LR curseurs à zéro.



Fichier développé avec un profil d'entrée linéaire


grimi

  • Très actif
  • *
  • Messages: 261
  • Sexe: Homme
Bonjour . Une expo " à droite" de +2et  2/3 ou plus suivant l'appareil , (mesure sur le ciel en recherchant la partie la plus lumineuse) en Raw avec memo d'expo ou en manuel , c'est une façon parmi d'autres .

Arnaud17

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 10 864
  • Sexe: Homme
Le meilleur traitement d'image commence à la  prise de vue.
Un filtre gris gradué peut beaucoup aider et travailler sur pied pour combiner plusieurs images avec des réglages différentes aussi.
Le traitement HDR peut sauver des images prises en contrejour.
Entre la prise de vue initiale et l'image finale, tous les coups sont permis, à condition que ça ne se voit pas.

Tonton-Bruno

  • -
  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 139
  • Sexe: Homme
    • Chaîne Youtube

Je mets en PJ deux cas typiques que j'ai trouvé dans mes prises de vues et suffisamment parlantes :

- forte luminosité du soleil en coin gauche,
- ciel cramé et bâtiment partiellement sous exposé.


Il n'y a pas recette magique pour transformer une mauvaise lumière en une bonne.
Dans les deux cas que tu postes, l'éclairage du bâtiment photographié est mauvais.
On peut assez facilement équilibrer la luminosité du sujet et celle du ciel en arrière-plan, mais l'éclairage restera toujours aussi mauvais sur le bâtiment: trop fort contraste dans le premier cas, pas assez de contraste et de modelé dans le second.

A mon avis l'exemple 1 ne pose pas de grosses difficultés d'équilibrage puisque tu as le soleil dans le dos.

Pour le second, du moment que le ciel n'est pas cramé, le RAW doit être facile à traiter, puisque même le jpg traité sommairement est rattrapable.

Néanmoins, sous le soleil à midi la lumière sera toujours trop dure, et un bâtiment à contre-jour par temps gris sera toujours trop terne.

Dans un cas comme dans l'autre on à un mauvais éclairage et si on peut limiter les dégâts au développement, même en y passant des heures et en tout repeignant, on n'arrivera pas à transformer une citrouille en carrosse.

Arnaud17

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 10 864
  • Sexe: Homme
Avec un bon coup de pied HDR on peut faire beaucoup de choses :


dioptre

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 077
Avec un bon coup de pied HDR on peut faire beaucoup de choses :
Surtout des choses horribles !

Arnaud17

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 10 864
  • Sexe: Homme
Surtout des choses horribles !

Je ne dis pas le contraire :-D

egtegt²

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 135
Mais avec un raw de D750 et en y allant un peu moins fort sur les curseurs, le résultat peut tout à fait devenir correct. Le HDR ça n'est pas uniquement ce genre de traitement caricatural  ::)

jmk

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 874
  • Sexe: Homme
  • 5D Mk II - 1 Ds Mk III - H3DII-39
    • jmk-photos.fr
Avec un bon coup de pied HDR on peut faire beaucoup de choses :

Ah ouais c'est sur !  :P ;D ;D

francoi

  • Super actif
  • *
  • Messages: 667
Petite question a l attention de Jmk,comment faited vous un profil d entree lineaire?.merci

jmk

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 874
  • Sexe: Homme
  • 5D Mk II - 1 Ds Mk III - H3DII-39
    • jmk-photos.fr
Petite question a l attention de Jmk,comment faited vous un profil d entree lineaire?.merci

Par exemple : https://jmk-photos.fr/profil-lineaire-lightroom/

pichta84

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 017
    • Photo 2 boîtiers en écharpe
Je ne dis pas le contraire :-D

Personne n'est obliger de "mal faire".

Au départ, la HDR était conçue pour compresser la dynamique d'une image et l'adapter à des supports qui "n'encaissent" que de faibles écart de luminosité.
Il est effectivement possible de faire la même chose directement avec un dématriceur ou certains logiciels de traitement d'images, mais dans une bien moindre mesure. Un raw est enregistré sur 12, 14 ou 16 bits, mais par fusion d'images on peut en obtenir beaucoup plus. C'est parfois nécessaire quand sur une même image il y a des objets lumineux (lumière directe). La fusion ne pose aucun problème avec les logiciels spécialisés : ils ont une fonction d'alignement pour les enregistrements en rafale susceptibles de présenter un léger décalage.
-
Les logiciels HDR ont été détourné de leur fonction première parce qu'en faisant un peu n'importe quoi, on obtient facilement de fausses couleurs, des auréoles qu'il serait plus difficile à réaliser manuellement par exemple. Ce n'est plus de la HDR, mais plutôt du graphisme. Je ne pense pas qu'il soit pertinent de porter un jugement sur de telles pratiques, on s'amuse comme on peut...

Philippe Leroy

  • (Loggué sous identité réelle)
  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 789
  • Sexe: Homme
    • Photographe d'architecture
Il est aussi possible d'exposer pour son sujet... et accepter que ça crame derrière.

grimi

  • Très actif
  • *
  • Messages: 261
  • Sexe: Homme
Il est aussi possible d'exposer pour son sujet... et accepter que ça crame derrière.
En voila une façon de faire ,dans certains cas , plus logique que de vouloir tout "rentrer" à tout prix , de peur peut être de subir la crique !

grimi

  • Très actif
  • *
  • Messages: 261
  • Sexe: Homme
Faute de frappe!  Subir la critique .

VentdeSable

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 853
  • Sexe: Homme
  • Tout est plus facile avec un canon de marine...
Hello,

Il y a un moyen de simplifier le problème. Il suffit de choisir ce que l'on veut mettre en avant. Et le reste suivra (ou tombera comme il pourra le plus souvent).

Exposer c'est choisir.

La bonne nouvelle c'est que les matériels d'aujourd'hui sont nettement plus tolérants que ce que l'on pouvait utiliser hier. La même image en diapo...

Donc, ma démarche est le plus souvent de trouver les hautes lumières qui comptent, les exposer correctement puis remonter, si nécessaire, un peu, les ombres qui le demandent. Il n'y a pas d'autre solution. Exposer c'est choisir et choisir c'est renoncer.

J

egtegt²

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 135
Tu bottes en touche, il me semble que la question était justement de savoir si on pouvait faire mieux que ça  ;)

VentdeSable

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 853
  • Sexe: Homme
  • Tout est plus facile avec un canon de marine...
Non au contraire.

Faire mieux que cela c'est choisir...

Si je suis face à un bâtiment en contre jour j'ai plusieurs choix, dont celui de ne pas faire la photo ou de revenir à un autre moment...

Néanmoins, c'est un temple dans un endroit où je ne reviendrai jamais alors, contre mauvaise fortune je fais bon cœur et choisis d'exposer pour le temple, éviter la contre plongée parce que je préfère un sol correctement exposé à un ciel vide.  Le ciel est brûlé, mais le sujet est le temple. Je peux aussi choisir le ciel et ne garder que l'ombre du bâtiment. Mais l'intérêt en serait sans doute... limité.

Ou alors, je fais confiance à la pub qui dit que mon capteur prend plus de 12 diaphs sans coup férir et  je bloque le ciel à plus 2 1/3 (mesure spot sur le ciel), remonte les ombres dans LR. (Ce serait mon option).

Dans le cas montré, le ciel semble avoir été préservé, mais les ombres ne sont pas traitées. Une chose est certaine : c'est à la prise de vue que tout se prépare.

Une chose est certaine, c'est que à moins de disposer de moyens d'éclairage énormes ou de revenir à une autre heure ; cette photographie ne passera jamais dans Géo. Pas la faute de son auteur, mais celle de l'environnement.

J

egtegt²

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 135
Je te rejoins sur un point : avec 13, voire 14 IL de dynamique, ces cas deviennent de plus en plus rares, et sinon des zones bouchées ou cramées ne sont pas nécessairement rédhibitoires suivant la photo.

Néanmoins, même si je ne suis pas adepte sauf une ou deux fois pour ne pas mourir idiot, le HDR permet de répondre à certaines de ces situations de façon intéressante (je ne parle pas des HDR caricaturaux comme le faux HDR un peu plus haut (j'écris "faux" car pour moi, un HDR se fait avec au moins 2 photos)), et un filtre gradué est également une solution parfois adaptée. Ces deux techniques méritaient au moins d'être citées.

pichta84

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 017
    • Photo 2 boîtiers en écharpe
Il y a un moyen de simplifier le problème. Il suffit de choisir ce que l'on veut mettre en avant. Et le reste suivra (ou tombera comme il pourra le plus souvent).

Exposer c'est choisir.

La bonne nouvelle c'est que les matériels d'aujourd'hui sont nettement plus tolérants que ce que l'on pouvait utiliser hier. La même image en diapo...

Donc, ma démarche est le plus souvent de trouver les hautes lumières qui comptent, les exposer correctement puis remonter, si nécessaire, un peu, les ombres qui le demandent. Il n'y a pas d'autre solution. Exposer c'est choisir et choisir c'est renoncer.

Je suis d'accord avec ça.
Néanmoins, il m'est arrivé de photographier un sujet fixe et indéplaçable, avec une ombre disgracieuse sur la moitié du sujet environ et le soleil d'été en Italie. Impossible de revenir ou d'attendre des heures que le soleil tourne. De plus, l'heure de prise de vue était imposée par un évènement. J'étais bien content de pouvoir atténuer l'effet de cette ombre.
De mémoire, il me semble que j'avais utilisé la HDR du boitier, et par précaution j'ai fait un braketing d'expo en rafale.
Généralement, je n'aime pas me mettre en difficulté. Alors dans un cas comme ça, je tourne autour du sujet pour trouver l'angle et le point de vue le plus favorable, mais là il n'y avait pas d'autre choix possible.

VentdeSable

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 853
  • Sexe: Homme
  • Tout est plus facile avec un canon de marine...
Exactement, et, c'est une des excellentes choses de la photographie numérique : on peut envisager de nombreux cas. Le HDR en fait partie. Et, on peut pertinemment savoir que la photo que l'on fait contera plus pour le souvenir que pour son exquise délicatesse ;-)

Franciscus Corvinus

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 13 896
  • Sexe: Homme
Je suis d'accord avec ça.
Néanmoins, il m'est arrivé de photographier un sujet fixe et indéplaçable, avec une ombre disgracieuse sur la moitié du sujet environ et le soleil d'été en Italie. Impossible de revenir ou d'attendre des heures que le soleil tourne. De plus, l'heure de prise de vue était imposée par un évènement. J'étais bien content de pouvoir atténuer l'effet de cette ombre.
De mémoire, il me semble que j'avais utilisé la HDR du boitier, et par précaution j'ai fait un braketing d'expo en rafale.
Généralement, je n'aime pas me mettre en difficulté. Alors dans un cas comme ça, je tourne autour du sujet pour trouver l'angle et le point de vue le plus favorable, mais là il n'y avait pas d'autre choix possible.

Le choix est aussi de prendre la photo ou pas. Si on sait que ca ne donnera rien, pourquoi déclencher?