Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com


Auteur Sujet: Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants  (Lu 22257 fois)

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 509
En ce qui me concerne, la lavande est pleine de butineuses en ce moment, et quand je dois bricoler dans ce coin là, elle me font vite comprendre que je les dérange  ;D ;D Pourtant, je suis sympa avec elles, je leur demande de leurs nouvelles, les enfants, la rentrée qui approche et tout et tout  8) 8) 8)
t'as pas pu choper leur code WI-FI , du coup , elles se méfient ...... j'ai une "putingne" de tramontane dans les tamaris et lauriers environnants , donc aucun butineur qui s'y accroche , principalement des petits bourdons , et hier , le gros xylocope du coin est venu faire son tour , le temps de le voir , tu ne le vois plus , même pas jeté un oeil aux fleurs ni à ma "halte suspendue", avec , toujours agréables quelques hirondelles volant très bas matin ou en soirée  , désolé , pas d'images d'accompagnement pour nos rares bestioles du coin , frelon asiatique plus que discrèt  :D

Nica

  • Super actif
  • *
  • Messages: 747
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #126 le: août 16, 2021, 16:37:26 »
2è année d'observation en Dordogne, cette fois, limite Gironde, même constat, plus aucun piaf, des champs de vignes à perte de vue. Seule consolation, une belle variété de papillons dans le jardin (il s'agit de villégiature), mais je n'ai pas pris mon matos macro avec. Qq rapaces présents sur les routes, mais rien dans les champs. Certes, le mois 08 n'est pas le meilleur pour l'observation des piafs, les jeunes ont quittés les nids (sauf si 2è nichée), mais les t° assez clémentes pour l'instant devraient permettre de belles observations. Nada! Dans le jardin, qq friquets, 1 verdier, 1 rouge-queue sorti du nid, et c'est tout. Le proprio a laissé la partie basse en friche avec qq fruitiers, mais quasiment aucun piaf dedans. Agriculture intensive, disparition des haies, des boccages, utilisation à outrance de pesticides du fait de la fragilité des vignes, ont engendré la disparition des insectes et de par là-même des oiseaux insectivores. Seuls les plus robustes s'en sortiront. A note que les fruits pourrissent au sol, du fait de l'absence d'oiseaux. Les étourneaux ne sont plus présents qu'en petit groupe de 10,20, 30 individus maximum. Il y un peu plus de 20 ans, je passais mes vacances dans le Luberon, la diversité d'insectes et de piafs était fantastique. Je ne pense plus revenir en Dordogne l'année prochaine. Même les chasseurs tirent la langue, plus de gibier, c'est dire. En 10 jours d'observation, vu un seul chevreuil. Triste constat.

Katana

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 6 478
    • Patrick Aubé Photographie
t'as pas pu choper leur code WI-FI , du coup , elles se méfient ...... j'ai une "putingne" de tramontane dans les tamaris et lauriers environnants , donc aucun butineur qui s'y accroche , principalement des petits bourdons , et hier , le gros xylocope du coin est venu faire son tour , le temps de le voir , tu ne le vois plus , même pas jeté un oeil aux fleurs ni à ma "halte suspendue", avec , toujours agréables quelques hirondelles volant très bas matin ou en soirée  , désolé , pas d'images d'accompagnement pour nos rares bestioles du coin , frelon asiatique plus que discrèt  :D

Ca doit être ça. Il va falloir que je leur demande poliment si elle veulent bien me le donner  ;D ;D
Pas d'images non plus, les xylocopes sont trop rapides et ne restent pas longtemps sur site. Ce matin, 2  très gros bourdons dans mes phloxs, mais ces bourricots là butinaient à l'intérieur de la boule que font les pétales et se barraient illico presto, du coup, je suis bredouille. Dommage, ça aurait fait une belle image sur le blanc des pétales  :-[

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 509
Ca doit être ça. Il va falloir que je leur demande poliment si elle veulent bien me le donner  ;D ;D
Pas d'images non plus, les xylocopes sont trop rapides et ne restent pas longtemps sur site. Ce matin, 2  très gros bourdons dans mes phloxs, mais ces bourricots là butinaient à l'intérieur de la boule que font les pétales et se barraient illico presto, du coup, je suis bredouille. Dommage, ça aurait fait une belle image sur le blanc des pétales  :-[
citation qu'aurait pu se trouver dans "les lettres de mon moulin" : c'était mieux à vent J Moulin et F Mistral n'ayant pas connu l'ère numèrique ..... Nimes aime la chanson ..... Chamson , cévenol dont la stèle offre un panorama magnifique sur les Cévennes ; fin du délire  :D et je confirme pour les xylocopes  :D
porte-toi bien , à bientôt ;)

manuel970

  • Discret
  • *
  • Messages: 3
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #129 le: août 25, 2021, 19:30:48 »
Oui ça fait un moment même. Quand je faisais du vélo gamin je me prenais des insectes dans la figure. Plus aujourd'hui, ou rarement. Pareil sur les parebrises. Je penses que tout ça est lié à la raréfaction de certaines espèces végétales dans leur diversité, à cause de la monoculture, à l'utilisation des pesticides bien sûr, et aussi à ne pas négliger aux ondes électromagnétiques de type 4G+ quasi-omniprésente sur notre territoire (mais dont nous sommes tous utilisateurs). Tout ça forme un cocktail chimique et magnétique qui perturbe l'organisation, l'orientation, et la reproduction de certains insectes volants stratégiques (mais ils le sont tous sinon ils n'existeraient pas dans l'équilibre naturel), tels que les abeilles, les bourdons et autres moucherons ... Moins de nourriture, moins d'oiseaux, logique :/

Les décisions en la matière de l'UE ne m'étonne guère : trop de lobbying dans ce glacis géopolitique.

Une solution toutefois, replanter des arbres fruitiers et floraux en masse dans nos campagnes (et villes quand c'est possible), pour absorber tout ça et donner du travail et des abris à la faune aillée.  ;)

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 509
Les décisions en la matière de l'UE ne m'étonne guère : trop de lobbying dans ce glacis géopolitique.
qui ont encore de quoi se soigner de leurs excès découlant de leurs indemnités ;D

Sebmansoros

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 744
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #131 le: août 27, 2021, 14:38:15 »
J'ai 77 ans, et je peux observer dans les plus petits villages et pas seulement, le déclin des surfaces qui autrefois étaient attribués à la paysannerie et qui aujourd'hui sont remplacer par des usines PME. Comment alors s'étonner de la disparition progressive de la faune. L'agriculture et les élevage intensifs, contribuant à l'empoisonnement des terres et eaux.
Par contre cette année, nous avons été envahi (région lyonnaise) par les moustiques, ce qui fait la joie des chauves souris.
De toute manière il ne faut se faire aucune illusion, il est trop tard pour inverser le mouvement. L'effondrement est bel et bien engagé et irréversible.

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 509
Par contre cette année, nous avons été envahi (région lyonnaise) par les moustiques, ce qui fait la joie des chauves souris.
De toute manière il ne faut se faire aucune illusion, il est trop tard pour inverser le mouvement. L'effondrement est bel et bien engagé et irréversible.
sensiblement du même age , en plaine languedocienne , pas plus de moustiques que les années précédentes , mais présents quand même , des pucerons sur les jeunes pousses ou fleurs associés à de très nombreuses petites fourmis agressives si elles viennent sur la peau , très peu de guèpes  , encore moins d'abeilles en raison d'une floraison qui ne résiste pas au soleil , mais en fin d'après-midi , ce sont les hirondelles , suivies de chauve-souris la nuit tombée avec la lueur crépusculaire , et quelque petits "sphynx" venant butiner mes lantanas en nocturne et éclairage public ,
 autrefois , j'avais des rocailles avec des "belles de nuit" , c'était chouette tant qu'elles ne fanaient pas et j'avais beaucoup de sphynx de tout gabarit qui y butinaient  ;)

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 62 330
  • Sexe: Homme
J'ai 77 ans, et je peux observer dans les plus petits villages et pas seulement, le déclin des surfaces qui autrefois étaient attribués à la paysannerie et qui aujourd'hui sont remplacer par des usines PME. Comment alors s'étonner de la disparition progressive de la faune. L'agriculture et les élevage intensifs, contribuant à l'empoisonnement des terres et eaux.
Par contre cette année, nous avons été envahi (région lyonnaise) par les moustiques, ce qui fait la joie des chauves souris.
De toute manière il ne faut se faire aucune illusion, il est trop tard pour inverser le mouvement. L'effondrement est bel et bien engagé et irréversible.
Les usines? Peut-être et très partiellement, mais surtout les traitements agricoles:
Les prix qui s'effondrent poussent au rendement avec force de chimie qui détruit les insectes et la nourriture de la faune.
Un désherbant sélectif, c'est très bien pour n'avoir que ce que l'on veut qui pousse, et avoir moins de passage de tracteurs, mais entraine la disparition des graminées et des fleurs.
Il n'y a plus rien à manger sur toute une chaine alimentaire, sans compter les dégâts sur la reproduction.
Vouloir de la bouffe pas cher pour toujours plus de consommateurs a un prix.
Technophile Père Siffleur

chrystyan

  • Actif
  • *
  • Messages: 72
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #134 le: novembre 14, 2021, 09:37:00 »
un constat parlant,

en faisant un long trajet en voiture , plus de pare-brise à nettoyer ,
il y a quelques années par endroit la voiture était mitraillée par les insectes, un constat que je ne fais plus depuis plusieurs années


CHENEROSEAU

  • Actif
  • *
  • Messages: 68
Re : Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #135 le: novembre 14, 2021, 19:10:37 »
J'ai 77 ans, et je peux observer dans les plus petits villages et pas seulement, le déclin des surfaces qui autrefois étaient attribués à la paysannerie et qui aujourd'hui sont remplacer par des usines PME. Comment alors s'étonner de la disparition progressive de la faune. L'agriculture et les élevage intensifs, contribuant à l'empoisonnement des terres et eaux.
Par contre cette année, nous avons été envahi (région lyonnaise) par les moustiques, ce qui fait la joie des chauves souris.
De toute manière il ne faut se faire aucune illusion, il est trop tard pour inverser le mouvement. L'effondrement est bel et bien engagé et irréversible.

CHENEROSEAU

  • Actif
  • *
  • Messages: 68
Re : Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #136 le: novembre 14, 2021, 20:46:07 »
J'ai 77 ans, et je peux observer dans les plus petits villages et pas seulement, le déclin des surfaces qui autrefois étaient attribués à la paysannerie et qui aujourd'hui sont remplacer par des usines PME. Comment alors s'étonner de la disparition progressive de la faune. L'agriculture et les élevage intensifs, contribuant à l'empoisonnement des terres et eaux.
Par contre cette année, nous avons été envahi (région lyonnaise) par les moustiques, ce qui fait la joie des chauves souris.
De toute manière il ne faut se faire aucune illusion, il est trop tard pour inverser le mouvement. L'effondrement est bel et bien engagé et irréversible.
Je partage totalement votre avis et j'ajouterai que :
    1. 2 siècles de révolution industrielle ;
    2. une mondialisation effrénée ;
    3. des luttes économiques incessantes entre les états ;
    4. un pillage exponentiel des terres rares ;
    5. des pollutions continuelles ;
    6. un étalement urbain incessant ;
    7. une augmentation incontrôlée de la natalité ;
    8. une émigration forcée et sauvage ;
    9. des catastrophes naturelles à répétition ;
    10. l’accès à l’eau source de tensions internationales ;
    11. la famine-malnutrition-sous-alimentation ;
    12. les guerres larvées ;
    13. l’augmentation du narco-banditisme ;
    14. une incapacité mondiale à tendre vers la frugalité ;
    15. la fuite en avant vers le tout technologique ;
    16. le nucléaire, les éoliennes, le photovoltaïque sources de pollution ;
    17. le lobbys des gourous du tout électrique ;
    18. une croissance délirante ;
    19. la conquête spatiale et plus particulièrement celle à vocation touristique  ;
    20. la communautarisation des individus & de l’information ;
    21. les lobbys de la chasse et des armes à feu ;
    22. la gouvernance des crétins digitalisés ;
sont autant d’éléments qui entraîneront dans peu de temps notre perte.

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 509
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #137 le: novembre 20, 2021, 13:56:16 »
interlude réjouissant :

en ce moment , au soleil , parmi les feuilles encore en place dans mon arbre de Judée , ce que je suppose être une mésange solitaire se régale avec les cosses en place pleines de graines en prenant soin d'y rester planquée à l'abri des regards..... et de mon boîtier , bien sûr , 2 gros "piafs" au ventre brun/marron tachetés y sont venus aussi jusqu'à ce que je me fasse voir ...... et maintenant , elles sont deux avec un moineau  un peu plus loin et l'une d'elles avait immobilisé une gousse avec une patte contre un brindille pour mieux picorer  , je suppose qu'elles ne me voient pas à cause du reflet du ciel bleu sur la vitre de la fenêtre , car il arrive qu'il y en a qui viennent de temps en temps s'y écraser le bec , puis repartir suite à un freinage trop tardif ......
dommage qu'il y en ait pas d'autres pour bouffer les olives malheureusement véreuses tombées au sol que je me ramasserais l'hiver prochain  :D

Fred_76

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 535
  • Sexe: Homme
    • Galerie
Re : Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #138 le: décembre 10, 2021, 13:09:33 »
(…), et aussi à ne pas négliger aux ondes électromagnétiques de type 4G+ quasi-omniprésente sur notre territoire (mais dont nous sommes tous utilisateurs). (…)

C’est curieux car le constat est une diminution flagrante du nombre d’insectes et d’oiseaux dans les campagnes, même en montagne, alors que dans le même temps on constate une augmentation de ces espèces dans les villes.

C’est flagrant avec les abeilles, les apiculteurs que je connais disent avoir de bien plus grosses productions en ville qu’à la campagne…

Or ce sont les villes qui sont le plus largement équipées en générateurs de radiofréquences (relais téléphonie, relais radiodiffusion, wifi de tous les habitants, compteurs Linky, gaz et eau…) etc.

Curieux donc.

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 509
C’est curieux car le constat est une diminution flagrante du nombre d’insectes et d’oiseaux dans les campagnes, même en montagne, alors que dans le même temps on constate une augmentation de ces espèces dans les villes.
C’est flagrant avec les abeilles, les apiculteurs que je connais disent avoir de bien plus grosses productions en ville qu’à la campagne…
Or ce sont les villes qui sont le plus largement équipées en générateurs de radiofréquences (relais téléphonie, relais radiodiffusion, wifi de tous les habitants, compteurs Linky, gaz et eau…) etc.
Curieux donc.
et rassurant pour ces espèces , il doit plus avoir de ressources alimentaires qui conviennent .... surtout pour les moustiques , qui risquent d'envahir les Métros et RER ...... ;) :D

ELWOOD

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 558
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #140 le: décembre 11, 2021, 19:11:48 »
En ce qui concerne les mésanges, ( limite de mon observation, jardin en ville)

Mon "auberge" qui fournit le couvert avec au menu des cacahuètes durant la saison froide
Fait régulièrement le plein aux heures de repas.
Elles se rendent moins visibles dès la floraison du lilas qui sert de support d'envol.

Quelques pipistrelles tournoient en été dès la tombée de la nuit.
Les arbustes hébergent aussi quelques oiseaux, les graines disparaîssent en automne.
Je ne me plains pas de la rareté des moustiques et des guêpes.

Lieu de passage de chats, herissons, renards 🦊 😉

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 509
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #141 le: janvier 29, 2022, 14:39:12 »
soleil et ciel bleu en littoral languedocien : bestiole noire virevoltant au tour du cyprès , puis 5 minutes plus tard , un brave Xylocope butinant dans quelques romarins en fleurs avec ses reflets métalliques indigo , grosseur 20/25 millimètres avec des ailes intactes , vu qu'il est peinard au soleil et tout seul à butiner : incontrôlable pour sortir une image nette ..... désolé  , pareil pour les piafs qui commencent à venir picorer la première boule de graisse/graines fraîchement suspendue ;)

Katana

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 6 478
    • Patrick Aubé Photographie
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #142 le: janvier 29, 2022, 22:34:31 »
C'est vrai, que photographier un xylocope est très sportif. Ca ne reste pas en place cette bestiole  :o Chez les piafs, c'est plutôt les mésanges avec qui j'ai du mal. Elles arrivent a la maison, prennent une graine et hop, elles vont la décortiquer sur l'arbre voisin, et même là, il faut pas trainer pour les avoir.

Jorel

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 483
  • Sexe: Homme
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #143 le: février 21, 2022, 19:59:32 »
Bonjour à tous

J'ai lu avec intérêt la presque totalité des post du fil...

Je photographie la nature depuis mes seize ans et plus particulièrement le "petit monde" au ras du sol... Le constat est dramatique et sur certains territoires il m'est impossible de retrouver certaines espèces disparues vraisemblablement à jamais... mais, paradoxalement il m'arrive quelques fois de découvrir dans des friches des insectes incroyables et pensés disparus depuis belle lurette... Je m'empresse de noter le lieu sans en parler autours de moi et de cacher ainsi un petit coin de paradis retrouvé...
Mais nous allons il me semble vers l'inéluctable, vers un néant prévisible ou l'humain n'est définitivement pas prévu pour survivre à la seule chance d'une nature possiblement recomposée après notre extinction. Car il faut bien comprendre que le seul nuisible à perdurer dans son imperturbable travail de destruction c'est l'homme... depuis néandertal, hommo sapiens a suivi un chemin de convoitise et de maîtrise sur tout son environnement... Aujourd'hui nous traduisons par des mots une inquiétude partagée seulement par une minorité d'humains... Lorsque celle-ci sera partagée par la presque totalité du globe, nous vivrons les tous derniers moment de l'humanité.
En attendant, je reste un rêveur photographiant la nature comme l'homme de néandertal la dessinait, en m'émerveillant d'une nature que j'aurais aimé laisser à mes enfants en partage pour le meilleur...

Philip

Harvey

  • Super actif
  • *
  • Messages: 814
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #144 le: février 22, 2022, 13:56:52 »
Beau message de ta part Jorel, merci.  ;)

Je viens de regarder si j'avais laissé un message sur ce fil et bien non ! Pourtant j'en aurais eu à dire... Trop ? surement.  ::) :(

VISITATORE

  • Actif
  • *
  • Messages: 28
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #145 le: février 23, 2022, 14:53:49 »
Les êtres humains sont des prédateurs inutiles et stupides depuis la nuit des temps et la révolution industrielle n'a fait qu'aggraver la situation depuis la fin du XIXème siècle.

Nous sommes les témoins mais également les acteurs nocifs de cette fuite en avant par notre comportement, y compris nous, les photographes !

La planète n'a pas d'avenir tant que les êtres humains seront là ou du moins en trop grand nombre avec des exigences de plus en plus folles.

Nos élites (économiques et politiques) souffrent de cécité et nous ne faisons rien pour qu'ils recouvrent la vue.

L'héritage que nous allons transmettre à nos enfants est abominable.

J'ai vraiment honte d'avoir engendré.