+  Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com
|-+  [ L'AGORA ]
| |-+  Publier, exposer, diffuser. Emploi...
| | |-+  Vendre ses photos
Identifiant
Passe
Pages: 1 2 [3]  Toutes   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Vendre ses photos  (Lu 14139 fois)
bettyeus
Actif
*
Messages: 44


« Répondre #50 le: Avril 26, 2017, 16:42:06 »

Ca m'est arrivé deux fois en 25 ans de photographie (et du temps de l'argentique...dont une fois on m'a fait croire qu'on les avait perdues...et j'ai eu dommage et intérêt), sinon heureusement que j'avais scanné la majorité des diapos disparues de mon bureau (où j'avais des classeurs de diapos bien en vue)...pas de chance...qui, je n'en sais rien !? (peut être un copain d'un copain (mal intentionné) ? A l'époque je laissais à tout va mes travaux, maintenant tout est planqué notamment les DD en deux exemplaires à des endroits différents mais je suis toujours en colère de ne plus avoir les originaux en diapo...

au point où tu es, tu n'as plus qu'à retourner voir ton conseillier des impôts et lui demander comment créer une société de gardiennage  Souriant
Signaler au modérateur   Journalisée
PBnet2
Super actif
*
Messages: 837



« Répondre #51 le: Avril 26, 2017, 17:40:03 »

au point où tu es, tu n'as plus qu'à retourner voir ton conseillier des impôts et lui demander comment créer une société de gardiennage  Souriant

Amusant  Huh ou  Souriant ou  Clin d'oeil ? je préfère l'humour !
Signaler au modérateur   Journalisée
vernhet
Hyper actif
*
Messages: 5 680


« Répondre #52 le: Avril 27, 2017, 01:15:00 »

Ca m'est arrivé deux fois en 25 ans de photographie (et du temps de l'argentique...dont une fois on m'a fait croire qu'on les avait perdues...et j'ai eu dommage et intérêt), sinon heureusement que j'avais scanné la majorité des diapos disparues de mon bureau (où j'avais des classeurs de diapos bien en vue)...pas de chance...qui, je n'en sais rien !? (peut être un copain d'un copain (mal intentionné) ? A l'époque je laissais à tout va mes travaux, maintenant tout est planqué notamment les DD en deux exemplaires à des endroits différents mais je suis toujours en colère de ne plus avoir les originaux en diapo...
et vous  en avez vu ensuite des utilisations en presse illustration pu pub ?
Si c'est le cas , quelles suites?
sinon ben alors c'est comme si on vous avait piqué une table, une chaise, une télé ou du pinard à la cave et du coup, quel rapport avec les sujets débattus dans ce fil?
Signaler au modérateur   Journalisée
carpat
Pilier du forum
*
Messages: 14 168



WWW
« Répondre #53 le: Juillet 13, 2017, 15:48:47 »

j'ai confirmation de la comptabilité de la rédaction avec qui je bosse que le paiement exceptionnel par pige est pratiqué avec le particulier.

Salut, STB.

Tu aurais une petite fiche pratique ou uns source sur cette façon de faire ?

Je rassure les autres forumeurs : S'ils ont la réponse, qu'ils n'hésitent pas.
Signaler au modérateur   Journalisée
carpat
Pilier du forum
*
Messages: 14 168



WWW
« Répondre #54 le: Juillet 13, 2017, 16:33:21 »

Je re précise un peu mon cas :

Je suis 100% amateur (voire dilettante). Je revendique ce seul statut, par rapport à la photo.
Lors de quelques expos, j'ai pu vendre quelques images... et encore, pour faire plaisir à la personne qui me les demande et à prix coûtant...
Je ne tire aucune ressource de mon activité photo.

Là, on me propose, dans une revue bimestrielle, une publication d'un travail, sous forme de portfolio, rémunéré une certaine somme (inférieure au millier d'euros). Il n'y aura sans doute que cette rémunération sur l'année (je ne cours pas après...)

Comment facturer (on me demande une facture) ou comment être payé (la pige ou le droit d'auteur ? je ne sais).
Je suis assez obtus en termes de Droit (son vocabulaire et sa syntaxe).

Vous auriez une soluce, avec des mots à moi, que j'comprends ? une tite fiche, une page du net "droit photo pour les nuls" ?

Merci
Signaler au modérateur   Journalisée
OuiOuiPhoto
Pilier du forum
*
Messages: 19 857



WWW
« Répondre #55 le: Juillet 13, 2017, 18:23:00 »

Là, on me propose, dans une revue bimestrielle, une publication d'un travail, sous forme de portfolio, rémunéré une certaine somme (inférieure au millier d'euros). Il n'y aura sans doute que cette rémunération sur l'année (je ne cours pas après...)

Juste un détail. Je ne connais pas ta situation mais si tu es salarié a temps plein et suivant ton contrat de travail il te faut une autorisation de ton employeur. Moi ej n'ai pas le droit par contrat de travailler pour une autre employeur. J'ai donc demandé une autorisation pour des activités photo.

EDIT : et autrement tu as le livre de joelle pour la vente des photos. Je ne sais pas si ton cas est traité par contre

Signaler au modérateur   Journalisée

carpat
Pilier du forum
*
Messages: 14 168



WWW
« Répondre #56 le: Juillet 13, 2017, 22:08:28 »

Juste un détail. Je ne connais pas ta situation mais si tu es salarié a temps plein et suivant ton contrat de travail il te faut une autorisation de ton employeur. Moi ej n'ai pas le droit par contrat de travailler pour une autre employeur. J'ai donc demandé une autorisation pour des activités photo.

EDIT : et autrement tu as le livre de joelle pour la vente des photos. Je ne sais pas si ton cas est traité par contre

Joelle Verbrugge sans doute ? Merci.

Et oui, tous les ans, je fais une demande d'activité secondaire... pour le cas où. Mais ma profession  et mon employeur tolèrent l'activité culturelle, artistique... sans cette autorisation spécifique (que je prends pour des activités de formation ou de conseil).
Signaler au modérateur   Journalisée
Joëlle Verbrugge
Très actif
*
Messages: 191



WWW
« Répondre #57 le: Juillet 14, 2017, 11:10:03 »

Bonjour,
Il y a déjà pas mal d'infos sur le site www.droit-et-photographie.com
S'il s'agit, dans votre cas, de publier dans la presse, ils doivent vous payer en piges.. et pour ça, pas besoin de statut. La pige est un salaire, à déclarer ensuite comme vos salaires habituels..

Et pour aller beaucoup plus loin, en effet, le livre "Vendre ses photos", à actualiser sur certains points précis (notamment sur la question de la procédure d'inscription pour les auteurs, qui a beaucoup évolué depuis 2 ans) avec les articles de mon blog.Les deux se complètent..

Bien à vous

Joëlle Verbrugge
Signaler au modérateur   Journalisée
Alain c
Super actif
*
Messages: 960



« Répondre #58 le: Juillet 14, 2017, 11:13:03 »

Je re précise un peu mon cas :

Je suis 100% amateur (voire dilettante). Je revendique ce seul statut, par rapport à la photo.
Lors de quelques expos, j'ai pu vendre quelques images... et encore, pour faire plaisir à la personne qui me les demande et à prix coûtant...
Je ne tire aucune ressource de mon activité photo.

Là, on me propose, dans une revue bimestrielle, une publication d'un travail, sous forme de portfolio, rémunéré une certaine somme (inférieure au millier d'euros). Il n'y aura sans doute que cette rémunération sur l'année (je ne cours pas après...)

Comment facturer (on me demande une facture) ou comment être payé (la pige ou le droit d'auteur ? je ne sais).
Je suis assez obtus en termes de Droit (son vocabulaire et sa syntaxe).

Vous auriez une soluce, avec des mots à moi, que j'comprends ? une tite fiche, une page du net "droit photo pour les nuls" ?

Merci

Les reporters photographes de la presse sont payés à la pige, qui est une fiche de paye d'un salarié du régime général de la sécu, charges sociales à payer à l'URSSAF par ton employeur et revenus salariés à déclarer au fisc sur ta déclaration par toi .

"En même temps", pour info,si c'est une rémunération occasionnelle et de faible valeur VS tes revenus habituels, le fisc tolère que ces petites rentées d'argent exceptionnelles ne soient pas déclarées.
Signaler au modérateur   Journalisée

Le futur ? C'était mieux avant
OuiOuiPhoto
Pilier du forum
*
Messages: 19 857



WWW
« Répondre #59 le: Juillet 14, 2017, 12:22:55 »

Joelle Verbrugge sans doute ? Merci.

Oui. Je suis familier des fois Souriant
Signaler au modérateur   Journalisée

carpat
Pilier du forum
*
Messages: 14 168



WWW
« Répondre #60 le: Juillet 14, 2017, 15:37:57 »

Bonjour,
Il y a déjà pas mal d'infos sur le site www.droit-et-photographie.com
S'il s'agit, dans votre cas, de publier dans la presse, ils doivent vous payer en piges.. et pour ça, pas besoin de statut. La pige est un salaire, à déclarer ensuite comme vos salaires habituels..

Et pour aller beaucoup plus loin, en effet, le livre "Vendre ses photos", à actualiser sur certains points précis (notamment sur la question de la procédure d'inscription pour les auteurs, qui a beaucoup évolué depuis 2 ans) avec les articles de mon blog.Les deux se complètent..

Bien à vous

Joëlle Verbrugge

Merci.

J'ai bien compris. Il semble cependant que les rédaction ou leur RH rechignent à cette façon de procéder.

L'argent n'étant pas la motivation première, ma part salariale de cotisation ne grève pas trop la somme promise... par contre leur part patronale les fait sans doute essayer une autre voie.
Je me trompe dans mon interprétation ?

Je vais solliciter ma libraire préférée.

Oui. Je suis familier des fois Souriant

Chuuut, Maître Verbrugge est dans les murs Sourire
Signaler au modérateur   Journalisée
JCCU
Hyper actif
*
Messages: 8 991


« Répondre #61 le: Juillet 14, 2017, 19:30:40 »

....., le fisc tolère que ces petites rentées d'argent exceptionnelles ne soient pas déclarées.


Pour les rentées, je ne sais pas. Mais pour les rentrées, j'ai quelques doutes Huh
Signaler au modérateur   Journalisée
carpat
Pilier du forum
*
Messages: 14 168



WWW
« Répondre #62 le: Juillet 16, 2017, 12:33:50 »

Pour les rentées, je ne sais pas. Mais pour les rentrées, j'ai quelques doutes Huh

Dans mon quotidien de middleclass, pour tout ce que je rentre, il faut que j'en sorte. Et pour une part de ce que je sors, il faut que j'en sorte un peu plus. Ce n'est pas que ça me gène vraiment, mais je préfèrerais que tout ce qui sort soit bien compté et bien utilisé, pas détourné, pas gâché à renflouer des entreprises qui prônent le libéralisme pour leurs bénéf' et la solidarité nationale pour leurs bévues financières, bien utilisé pour le service public... Mais je m'égare ! Souriant

Trouvé une chose qui me semble convenir à mon cas :
http://www.cipac.net/IMG/pdf/NoteAuteur_Fev2017.pdf

Si ça peut servir à d'autres...
Signaler au modérateur   Journalisée
JCCU
Hyper actif
*
Messages: 8 991


« Répondre #63 le: Juillet 16, 2017, 17:43:27 »

https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=5&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjiyo3IkI7VAhVBVRoKHTJUClYQFghMMAQ&url=https%3A%2F%2Fwww.service-public.fr%2Fparticuliers%2Fvosdroits%2FF31725&usg=AFQjCNFu3Ps9B4NnDfZ6GSAUand91Oj7ug

https://www.impots.gouv.fr/portail/files/media/1_metier/1_particulier/EV/1_declarer/141_autres_revenus/eco-collabo-fiscal-service.pdf
Signaler au modérateur   Journalisée
jm_gw
Hyper actif
*
Messages: 5 334


« Répondre #64 le: Juillet 18, 2017, 10:28:23 »

Je re précise un peu mon cas :

Je suis 100% amateur (voire dilettante). Je revendique ce seul statut, par rapport à la photo.
Lors de quelques expos, j'ai pu vendre quelques images... et encore, pour faire plaisir à la personne qui me les demande et à prix coûtant...
Je ne tire aucune ressource de mon activité photo.

Là, on me propose, dans une revue bimestrielle, une publication d'un travail, sous forme de portfolio, rémunéré une certaine somme (inférieure au millier d'euros). Il n'y aura sans doute que cette rémunération sur l'année (je ne cours pas après...)

Comment facturer (on me demande une facture) ou comment être payé (la pige ou le droit d'auteur ? je ne sais).
Je suis assez obtus en termes de Droit (son vocabulaire et sa syntaxe).

Vous auriez une soluce, avec des mots à moi, que j'comprends ? une tite fiche, une page du net "droit photo pour les nuls" ?

Merci
Bjr,
passer par un bulletin de salaire
Signaler au modérateur   Journalisée
carpat
Pilier du forum
*
Messages: 14 168



WWW
« Répondre #65 le: Juillet 18, 2017, 14:50:20 »

Bjr,
passer par un bulletin de salaire

Ben oui, C'est la pige et c'est ce qui doit être fait (voir réponse J. Verbrugge) mais ce n'est pas ce que la maison d'édition veut faire (trop cher d'après eux, su j'ai bien compris)
Signaler au modérateur   Journalisée
jm_gw
Hyper actif
*
Messages: 5 334


« Répondre #66 le: Juillet 18, 2017, 15:05:53 »

Ben oui, C'est la pige et c'est ce qui doit être fait (voir réponse J. Verbrugge) mais ce n'est pas ce que la maison d'édition veut faire (trop cher d'après eux, su j'ai bien compris)
c vrai que l' employeur paiera des cotis patronales mais dis leur que toi aussi tu payeras plus de cotisations salarié (env 23% ?) sur une fiche de paye (vs les 10% env d' agessa sur une NDA)  Clin d'oeil
Kenavo
Signaler au modérateur   Journalisée
STB
Hyper actif
*
Messages: 5 512



WWW
« Répondre #67 le: Juillet 18, 2017, 19:14:16 »

la pige (comme je te l'avais indiqué dans ma première intervention) reste le seul moyen "light" d'effectuer le paiement. MEME si ce moyen normalement réservé à la presse est TOLERE en photographie.
Signaler au modérateur   Journalisée

StB
jm_gw
Hyper actif
*
Messages: 5 334


« Répondre #68 le: Juillet 18, 2017, 20:55:47 »


"En même temps", pour info,si c'est une rémunération occasionnelle et de faible valeur VS tes revenus habituels, le fisc tolère que ces petites rentées d'argent exceptionnelles ne soient pas déclarées.

ben voyons  Choqué ... y' en a qui vont s' étouffer en lisant cette phrase  Roulement des yeux
Signaler au modérateur   Journalisée
vernhet
Hyper actif
*
Messages: 5 680


« Répondre #69 le: Juillet 18, 2017, 23:31:50 »

my two cents:
à force d'imprécisions, on a tout écrit (et parfois n'importe quoi) sur ce fil. Alors que si on était parti sur des infos solides...
D'abord faudrait savoir QUI utilise les photos de carpat? Lui-même est imprécis sur ce point: c'est un éditeur livre ou un organe de presse muni d'un numéro de commission paritaire avec qui il est en négo ? Dans ce dernier cas (presse), il DEVRAIT en effet être payé en pige, c'est à dire en salaire avec toutes les retenues sociales afférentes aux salaires. Toutefois, en cas de collaboration ponctuelle et pour un montant montant faible, beaucoup d'organes de presse préfèrent éviter d'établir un bulletin de paye et demandent à l'auteur de la ou des photos publiées d'établir une note de droit. Pour une collaboration ponctuelle, le risque d'un contrôle URSAFF est limité et ils assument ce risque.
Dans ce cas de figure, le photographe  100% occasionnel qui exigerait d'être payé en salaire, risque en effet de se faire renvoyer dans les cordes: "tu te gardes tes photos et on passe autre chose"
Si au contraire c'est un éditeur de livre qui va utiliser les photos de carpat, alors il est tout à fait fondé à lui demander d'établir une note de droits , solution beaucoup plus économique pour les deux parties (l'auteur et l'utilisateur des photos.)
Signaler au modérateur   Journalisée
carpat
Pilier du forum
*
Messages: 14 168



WWW
« Répondre #70 le: Juillet 18, 2017, 23:56:14 »

my two cents:
à force d'imprécisions, on a tout écrit (et parfois n'importe quoi) sur ce fil. Alors que si on était parti sur des infos solides...
D'abord faudrait savoir QUI utilise les photos de carpat? Lui-même est imprécis sur ce point: c'est un éditeur livre ou un organe de presse muni d'un numéro de commission paritaire avec qui il est en négo ? Dans ce dernier cas (presse), il DEVRAIT en effet être payé en pige, c'est à dire en salaire avec toutes les retenues sociales afférentes aux salaires. Toutefois, en cas de collaboration ponctuelle et pour un montant montant faible, beaucoup d'organes de presse préfèrent éviter d'établir un bulletin de paye et demandent à l'auteur de la ou des photos publiées d'établir une note de droit. Pour une collaboration ponctuelle, le risque d'un contrôle URSAFF est limité et ils assument ce risque.
Dans ce cas de figure, le photographe  100% occasionnel qui exigerait d'être payé en salaire, risque en effet de se faire renvoyer dans les cordes: "tu te gardes tes photos et on passe autre chose"
Si au contraire c'est un éditeur de livre qui va utiliser les photos de carpat, alors il est tout à fait fondé à lui demander d'établir une note de droits , solution beaucoup plus économique pour les deux parties (l'auteur et l'utilisateur des photos.)

Ce sera un portfolio de 8 à 12 photos sur un thème précis, dans une revue bimestrielle (donc de la presse). On sera à une rémunération entre 500 et 800 €.
La pige ou la note de droits semblent être ce vers quoi on s'oriente.
Signaler au modérateur   Journalisée
vernhet
Hyper actif
*
Messages: 5 680


« Répondre #71 le: Juillet 19, 2017, 00:01:03 »

OK  ;)Tu nous diras s'ils ont finalement accepté de payer en pige, c'est à dire en salaire. Et pour le montant net convenu...
Légalement, ils devraient. Mais comme dit   plus haut...
Signaler au modérateur   Journalisée
STB
Hyper actif
*
Messages: 5 512



WWW
« Répondre #72 le: Juillet 19, 2017, 00:27:59 »

my two cents:
à force d'imprécisions, on a tout écrit (et parfois n'importe quoi) sur ce fil. Alors que si on était parti sur des infos solides...

ah bon ?

oui  Sourire
Il arrive que les mag avec qui je travail passe des photos "d'amateurs" qui ne sont pas déclarés "pro" et ne le souhaite pas. Des diffusions très  exceptionnelles.
Dans ce cas, le mag leur verse le dû convenu et éditent simplement une note de droits. Ce n'est peut être pas très "carré" mais cela se pratique couramment.

j'ai confirmation de la comptabilité de la rédaction avec qui je bosse que le paiement exceptionnel par pige est pratiqué avec le particulier.

Signaler au modérateur   Journalisée

StB
Pages: 1 2 [3]  Toutes   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: