accueil Les infos Deux nouvelles optiques

Deux nouvelles optiques

2596
Nikon : deux nouvelles optiques
Nikon annonce la sortie de deux optiques : un nouveau 70-200 mm f/2,8 et un objectif d’usage plus spécifique un PC 19 mm f/4 (objectif à bascule et décentrement). Ces nouvelles références sont bien dans la tendance actuelle : les prix s’envolent. Le 70-200 mm, troisième du nom, est annoncé à 3200 € et le 19 mm à 4000 €.
• AF-S 70-200 mm f/2,8E FL ED VR

C’est l’un des trois zooms lumineux présents au catalogue de chaque marque et on le rencontre souvent dans les fourre-tout des amateurs, même si le petit frère (70-200 mm f/4) est prisé par les photographes qui souhaitent alléger le fourre-tout. En effet, la version f/2,8 est lourde et encombrante, et il faut avoir besoin de la grande luminosité pour la choisir.

Le nouveau 70-200 mm f/2,8 Nikon ressemble extérieurement au modèle précédent. On constate juste le retour des quatre boutons à l’avant (présents sur le modèle I) qui permettent de bloquer l’AF à une distance (d’autres fonctions sont possibles). Un des défauts du modèle actuel est une défocalisation à courte distance. Plus on s’approche de la distance minimale (1,4 m à toutes les focales), plus la focale chute. Le rapport de grandissement est d’ailleurs peu élevé (x0,11). Avec ce nouveau modèle la distance minimale est abaissée (1,1 m) et le rapport de grandissement passe à x0,21. Nous ne manquerons pas, lors du test, de vérifier que le défaut a disparu. Nikon annonce une amélioration des performances (angles de l’image) et une diminution du vignetage : le modèle actuel est déjà excellent, on se demande si cela peut progresser encore. Au niveau ergonomie, il faut noter l’inversion de la position des bagues : celle de distance est maintenant la plus proche de l’appareil. Ce zoom adopte aussi le diaphragme à réglage électronique (E).

Dernier point et non des moindres, alors que la précédente version est actuellement affichée aux alentours de 2300€, cette nouvelle version est annoncée (pour mi-novembre) au prix de… 3200 €. Il risque de n’être qu’un rêve pour beaucoup de photographes et les solutions économiquement plus raisonnables seront à considérer pour qui a besoin du f/2,8. 
Il est vrai que les deux zooms n’auront plus grand chose à voir, le futur modèle bénéficiant d’une nouvelle formule optique avec 22 lentilles en 18 groupes, dont 6 en verre ED et une en fluorine, ce qui annonce a priori des performances de très haut niveau. Nos tests diront si la majoration colossale du prix de vente s’accompagne d’une amélioration visible des performances.

Lien vers la fiche produit

Canon EOS 5D Mark IV Chasseur d'Images

• PC 19 mm f/4E

D’un emploi plus spécifique, cet objectif permet de cadrer « droit » (sans déformation de perspective) grâce au décentrement, de modifier le plan de netteté grâce à la bascule. La rotation permet de placer la bascule et le décentrement sur l’axe désiré (rotation possible jusqu’à 90°). Grâce à son grand angle de champ, il sera à l’aise à l’intérieur (espace réduit) ou à l’extérieur (paysage et architecture urbaine).

Ce modèle à mise au point manuelle et diaphragme électronique couvre le format 24×36. Il manquait à la gamme Nikon et se place en concurrence directe avec le Canon EF 17 mm f/3,5 TS. S’il est proche en distance focale, il s’en éloigne par le prix : il coûtera 4000 € (disponibilité fin octobre). Il sera sans doute excellent, mais le Canon est vendu 2500 €.

Lien vers la fiche produit

Canon EOS 5D Mark IV Chasseur d'Images