accueil Les infos Leica M10

Leica M10

14432
Partager
Leica M10_black

Leica M10 : la Rolls du numérique ?

La légendaire saga du Leica M serait-elle en train de prendre un tournant? C’est ce que n’hésitent pas à dire certains aficionados de la marque qui, en découvrant le futur Leica M10, estiment que ce nouvel appareil numérique est certainement le plus réussi de tous les M, modèles argentiques confondus!
Il faut dire que Leica semble avoir fort bien travaillé et remet en avant, en numérique, des arguments qui avaient su convaincre, sur les M d’antan. Avec, notamment, une ergonomie de bon aloi, une visée très confortable et, surtout, une compacité (épaisseur) inférieure à son prédécesseur, ce que devraient apprécier les habitués de la marque.

Retour au sources et bonnes surprises

Premier contact, premières impressions… le M10 est fidèle à la tradition et reprend l’esthétique propre à la série M, mais avec un petit goût de modernité. Les lignes sont épurées, les commandes rares et regroupées là où il faut et cette approche minimaliste tranche agréablement avec le côté Star Wars des hybrides modernes qui, à force de vouloir trop en faire, perdent l’utilisateur dans des touches et boutons en tous sens et des menus faisant figure de labyrinthes.
Le M10 est un M, un vrai M, qui fleure bon le laiton auquel Leica est tant attaché et la finition de qualité. Mais il pèse un âne mort (600 grammes nu, soit un “semi-lingot”!). Leica est fier de communiquer sur son épaisseur de 33,75mm seulement. C’est 4mm de moins que le précédent M/Typ 240 et c’est un bel exploit si on compare à un Fuji X-T2, qui mesure 49mm d’épaisseur… bossage ergonomique inclus, il est vrai.

Les bonnes surprises de s’arrêtent pas là: le viseur a été revu. C’est, bien sûr, un viseur optique, mais son angle de vision a été élargi de 30% et le grossissement porté à x0,73. Avec lui, on vise à l’ancienne, comme avec un M argentique, avec la possibilité de garder l’œil gauche ouvert pour surveiller la scène.
Si on préfère regarder son sujet sur un écran de 2,4 millions de pixels (!) il est possible d’acheter un viseur électronique optionnel qui, tradition oblige, reprend le nom de Visoflex. C’est un excellent viseur numérique, il peut pivoter grâce à sa monture articulée, mais il soulagera votre bourse de 490€ supplémentaires et, surtout, c’est une espèce de verrue qui dépasse de l’appareil et anéantit les efforts de Leica en matière de compacité et d’ergonomie. Seule  consolation, il intègre le module GPS sans lequel les photos ne seraient pas géo-taguées…

Au dos, on dispose bien évidemment d’un grand écran entouré de quelques touches (dont une pour activer le LiveView immédiat et cadrer sur écran et non plus via le viseur) et d’un pad de commande en forme de trèfle à quatre feuilles. C’est sobre, pratique, et le M10 est donc, techniquement, prêt à produire aussi bien des photos que de la vidéo mais, surprise, Leica a renoncé à l’image animée. A la différence de son prédécesseur, le M10 ne fait donc pas de vidéo et ne cède pas au chant des sirènes de la 4K: c’est un appareil photo, rien qu’un appareil photo, pas un camescope.
En guise de consolation, les geek pourront néanmoins connecter leur smartphone et, là encore, les ingénieurs de Leica ont bien travaillé: grâce à un lien wifi, on peut piloter le M10 à distance, transférer les images, Jpeg ou Raw/DNG, très rapidement.

Leica M10 black APO-Summicron 50 mm

Capteur 24 mégapixels

Un premier tour du propriétaire suffit pour comprendre que le M10 est avant tout un appareil de reporter, sans fioritures nu éléments perturbants. Sur le dessus, on trouve strict nécessaire: barillet des vitesses (de 8 s à 1/4000s) et molette pour la sensibilité (100/6400 ISO, plus une position A pour choix automatique de la meilleure valeur ISO, dans une plage 100 à 50.000 ISO). On pourra donc régler diaph, vitesse et sensibilité sans passer par l’écran, sans se perdre dans les menus. Mieux: même appareil éteint!
La mise au point, elle, sera un peu plus compliquée et demandera un bon œil et un peut de savoir-faire: c’est un M et les objectifs autofocus ne sont pas de mise dans cette famille.

Derrière l’optique, la capture des photons est confiée à un capteur 24 mégapixels et en qualité maxi maxi, la rafale est limitée à 5 images/seconde avec une capacité du buffer d’une trentaine de vues (selon le mode choisi).

Dernier point, évidemment fâcheux, le prix: le M10 nu s’affichera aux alentours de 6.500€. C’est cher, très cher, mais l’objet est admirablement bien fabriqué et se destine prioritairement aux utilisateurs déjà propriétaires d’optiques M, souhaitant se mettre au goût du jour. On connaît la qualité de ces objectifs, nos tests futurs nous diront s’ils se marient bien avec le M10.

Premières bonnes impressions…

  • Qualité de fabrication parfaitement dans la tradition Leica M
  • Ergonomie évidente : commandes minimalistes mais suffisantes
  • Visée optique “façon M argentique”, avec champ élargi
  • Traditionnel et moderne à la fois (pilotage à distance via smartphone, bien géré)

Mais il faudra faire avec…

  • Le prix, évidemment
  • Le viseur électronique optionnel a beau s’appeler Visoflex et être orientable, c’est quand même une verrue (et très chère en plus!)
  • Pas de vidéo (les photographes s’en moquent, d’autres regretteront)

Le Leica M10 par l'image

On vous laisse le découvrir tout seul, via le petit diaporama ci-dessous.
Ca défile tout seul, mais vous pouvez avancer ou reculer à votre gré et même zoomer si besoin.

> Communiqué de presse officiel Leica : c’est ici ! <

Donnez votre avis sur le Forum Chassimages…

Forum Chasseur d'Images

FICHE TECHNIQUE

Modèle d’appareil
Leica M10, appareil photo système numérique compact à télémètre
Numéro de type
3656
Monture d’objectif
Baïonnette Leica M avec contacts pour codage 6 bits.
Système d‘objectifs
Objectifs Leica M, objectifs Leica R utilisables avec un adaptateur (disponible en tant qu’accessoire).
Format des prises de vue / Capteur d‘image
Capteur CMOS, surface active env. 24 x 36 mm
Résolution
DNG™ : 5976 x 3992 pixels (24 MP),
JPEG : 5952 x 3968 pixels (24 MP), 4256 x 2832 pixels (12 MP), 2976 x 1984 pixels (6MP).
Formats de données :
DNG™ (données brutes, compression sans perte), JPEG.
Taille de fichier
DNG™ : 20-30 Mo, JPEG : dépend de la résolution et du contenu de l’image.
Mémoire tampon
2 Go / 16 prises de vues en série
Balance des blancs
Automatique, manuelle, 8 préréglages, indication de la température de couleur.
Support mémoire
Cartes SD jusqu‘à 2 Go / Cartes SDHC jusqu‘à 32 Go / Cartes SDXC à 2 To.
Langues du menu
Allemand, anglais, français, espagnol, italien, portugais, japonais, chinois traditionnel et simplifié, russe, coréen.
Mesure de l’exposition
Mesure de l’exposition à travers l‘objectif (TTL), à ouverture réelle.
Principe/méthode de mesure
Mesure centrale fortement pondérée par cellule intégrée mesurant la lumière réfléchie par les lamelles claires du premier rideau de l’obturateur. Mesure directe sur le capteur pour modes de mesure centrale pondérée, spot, multizones.
Plage de mesure
À température ambiante, avec une humidité atmosphérique normale pour 100 ISO avec une valeur de diaphragme de f/1 ; IL 0 jusqu‘à IL 20 avec une valeur de diaphragme de f/32 ; le clignotement de la LED triangulaire de gauche indique un dépassement de la plage de la plage de mesure.
Plage de sensibilité
100 à 50.000 ISO, réglable par incrément de 1/3 ISO à partir de 200 ISO 200, commande automatique ou réglage manuel au choix.
Modes d‘exposition
Au choix, automatisme par priorité au diaphragme (A) pour commande automatique de la vitesse d’obturation ou mode entièrement manuel par réglage de la vitesse et du diaphragme.
 
Commande d‘exposition au flash
Prise flash
Au-dessus de la griffe porte-accessoires avec contacts centraux et contacts de commande.
Synchronisation
Au choix sur le premier ou le second rideau de l‘obturateur
Vitesse de synchronisation du flash
Maxi 1180s ; vitesses d‘obturation inférieures possibles en cas de vitesse de synchronisation inférieure : commutation automatique sur Mode flash TTL linéaire avec les flashes Leica compatibles HSS
Mesure d‘exposition au flash
Mesure TTL centrale pondérée par pré-éclair avec flashes Leica (SF40, SF64, SF26) ou flashes avec adaptateur M5 SCA3502 compatibles avec le système.
Cellule de mesure au flash
2 photodiodes au silicium avec lentille convergente, situées dans le fond de l‘appareil
Correction de l‘exposition au flash
±3 IL par paliers de 13 IL.
Affichages en mode flash (dans le viseur uniquement)
Avec LED symbole de flash
 
Viseur
Conception
Viseur télémétrique à cadre lumineux clair et large avec correction automatique de la parallaxe.
Oculaire
Réglé sur -0,5 dptr. ; lentilles correctrices de -3 à +3 dptr. disponibles
Limite du champ d’image
Par deux cadres lumineux : pour 35 et 135 mm, pour 28 et 90 mm ou pour 50 et 75 mm ; commutation automatique lors du montage de l’objectif
Correction de la parallaxe
Le décalage de cadrage en vertical et en horizontal entre le viseur et l’objectif est automatiquement compensé en fonction de la mise au point, c‘est-à-dire que le cadre lumineux correspondant à l’objectif utilisé délimite exactement le cadrage matérialisé par cet objectif autour du sujet.
Concordance entre l’image du viseur et l’image réelle
La taille des cadres lumineux correspond exactement à la taille du capteur d‘env. 23,9 x 35,8mm pour une distance réglée sur 2m ; en cas de réglage sur l‘infini, selon la focale, le capteur enregistre env. 7,3% (28mm) à 18% (135mm) de plus que ce qui est affiché par les cadres lumineux ; en revanche, il enregistre un peu moins pour une distance réglée à moins de 2 m.
Grandissement (pour tous les objectifs)
0,73x
Télémètre à large base
Mise au point par la méthode du télémètre à coïncidence ou par stigmomètre au milieu de la visée.
Base de mesure effective
50,6 mm (base de mesure mécanique 69,31 mm x grossissement du viseur 0,73x).
 
Affichages
Dans le viseur
Affichage numérique à quatre chiffres avec point supérieur et point inférieur.
Au dos
Écran couleur TFT LCD 3“, 16 millions de couleurs avec 1 036 800 pixels, champ d‘image env. 100 %, verre de protection en verre Gorilla® anti-rayures d‘une dureté exceptionnelle, espace couleur : sRVB, pour modes Live View et Lecture, affichages.
 
Obturateur et déclenchement
Obturateur
Obturateur plan focal à lamelles métalliques et à défilement vertical
Vitesses d‘obturation
Avec le réglage Automatisme avec priorité au diaphragme : (A) progressif de 125s à 1/4000s,
pour un réglage manuel : de 8 s à 1/4000s par demi-incrément, de 8 s à 125 s par incréments entiers, B : Pour les prises de vues prolongées jusqu‘à 125s maximum (en association avec la fonction T du retardateur, c.-à-d. 1er déclenchement = l’obturateur s‘ouvre, 2e déclenchement = l’obturateur se ferme),   (1180s) : Vitesse d‘obturation la plus rapide avec synchronisation du flash, mode flash linéaire HSS possible avec toutes les vitesses d‘obturation supérieures à 1180s (avec flashes systèmes Leica compatibles HSS).
Prises de vue en série
Env. 5 images/s, 30-40 images en série (en fonction des différents réglages)
Déclencheur
À deux paliers, 1er palier : Activation du système électronique de l‘appareil, y compris la mesure de l‘exposition et la mémorisation de la valeur mesurée (en mode Automatique avec priorité au diaphragme), 2e palier : Déclenchement. Filetage standard pour déclencheur flexible intégré.
Retardateur
Temps préliminaire de 2s (avec Automatisme avec priorité au diaphragme ou réglage manuel de l‘exposition) ou 12s, au choix (réglable à partir du menu, diode électroluminescente clignotante sur le devant de l‘appareil photo ainsi qu’affichage correspondant à l‘écran).
Mise en marche/Arrêt de l‘appareil photo
Avec l’interrupteur principal, au choix arrêt automatique de l‘appareil photo après environ 2-5-10 minutes, réactivation par le déclencheur.
Alimentation
1 batterie lithium-ion, tension nominale 7,4 V, capacité 1300 mAh ; courant maximal/tension maximale : courant continu 1000 mA, 7,4 V ; n° de modèle : B-SCL5, fabricant : PT. VARTA Microbattery, fabriquée en Indonésie.
Chargeur
Entrées : courant alternatif 100-240 V, 50/60 Hz, 300 mA, commutation automatique, ou courant continu 12 V, 1,3 A ; sortie : valeur nominale du courant continu 7,4 V, 1000 mA / max. 8,25 V, 1100 mA ; n° de modèle : B-SCL5, fabricant : Guangdong PISEN Electronics Co., Ltd., fabriqué en Chine.
GPS (uniquement si le viseur Leica Visoflex est en place, disponible en tant qu‘accessoire)
Activable (non disponible partout pour des raisons de législations spécifiques aux différents pays, c.-à-d. que cette fonction est automatiquement désactivée dans certains pays), les données figurent dans l’en-tête EXIF des fichiers image.
WLAN
Conforme à la norme IEEE 802.11b/g/n (protocole WLAN standard), canal 1-11, méthode de cryptage : cryptage WPA™/ WPA2™ compatible WiFi, méthode d’accès : mode infrastructure.
 
Boîtier de l‘appareil
Matériau
Boîtier entièrement métallique en magnésium coulé sous pression, housse en similicuir, cache de protection et semelle en laiton, chromé noir ou argent.
Viseur télémétrique
Permet d‘activer à tout moment la paire de cadres lumineux de manière manuelle pour comparaison des cadrages selon les focales.
Filetage pour trépied
A 14 (¼“) DIN en acier inoxydable dans la semelle.
Conditions de fonctionnement
0-40 °C
Interfaces
Griffe porte-accessoires ISO avec contacts supplémentaires pour viseur Leica Visoflex (disponible en tant qu‘accessoire).
Dimensions
(largeur x profondeur x hauteur) env. 139 x 38,5 x 80 mm.
Poids
Env. 660 g (avec la batterie).
Équipements fournis
Chargeur 100-240 V avec 2 câbles secteur (Euro, USA, variables selon les marchés d’exportation) et 1 câble pour allume-cigare, batterie lithium ion, courroie de port, bouchon de boîtier à baïonnette, capot de griffe porte-accessoire.

On parle déjà beaucoup du M10 sur le Forum !

Forum Chasseur d'Images

Pour suivre l'actu entre 2 numéros, INSCRIVEZ-VOUS !

S'inscrire à la Newsletter Chasseur d'Images

SUIVEZ LES ACTUS SUR NOS RESEAUX SOCIAUX