accueil Les infos Un Sony Alpha pour le reportage

Un Sony Alpha pour le reportage

10429
Partager


 
Sony vient d’annoncer l’Alpha 9, un hybride visant les pros du sport et du reportage et qui présente des caractéristiques très haut de gamme en termes d’autofocus et de réactivité.
 
Le Sony Alpha 9 va compléter la gamme des Alpha 7 par le haut en tablant sur un capteur ultra rapide.
 
Ce capteur est un Cmos rétroéclairé de 24 Mpix de type « empilé », ce qui autorise une grande vitesse d’acquisition (l’autofocus travaille à 60 i/s). La sensibilité annoncée va de 100 à 51.200 ISO avec extension à 50 et jusqu’à 204.800 ISO.
 
La rafale atteint 20 i/s à la pleine résolution du capteur et avec suivi AF. Dans le viseur, cette rafale ne provoque pas de « trou noir » entre deux vues. Cette visée continue permet un bien meilleur suivi du sujet. Le buffer est de 240 vues en Raw et plus de 350 en Jpeg.
 
L’obturateur mécanique monte au 1/8000 s (Synchro-X : 1/250 s) mais l’obturateur électronique donne accès au 1/32.000 s sans bruit et sans vibrations.
 
L’autofocus a été particulièrement soigné : 693 points de mesure sur l’ensemble du champ avec le mode « 4D » (prédictif). Ces points sont lus 60 fois par seconde, ce qui accroît la réactivité du module. Il sera intéressant, lors de nos tests, de voir si ce système égale (ou même dépasse) les meilleurs AF des reflex.
 
Deux cartes SD UHS II permettent l’enregistrement des images et un port Ethernet est disponible. Il devrait intéresser les photographes d’agence qui ont l’habitude d’installer des appareils télécommandés au bord des terrains et des pistes lors des grands évènements sportifs, les Jeux olympiques par exemple.
 
La batterie, d’un nouveau type (NP-FZ100), annonce une capacité x2,2. Il faut ça pour un tel boîtier : la consommation sera importante. Une poignée accessoire facilitera la prise en main verticale et embarquera deux accus. Sony proposera même un chargeur pour 4 accus qui fera aussi office d’alimentation externe. L’autonomie annoncée pour l’Alpha 9 est de 480 vues (viseur) ou de 640 vues (écran).
 
Le viseur utilise la nouvelle dalle 3,38 MPoints avec un grossissement de 0,78 et un relief d’œil de 23 mm.
L’écran arrière est inclinable (comme sur les Alpha 7). Sa diagonale fait 7, 5 cm et sa défintion 1,4 MPoints. Contrairement aux modèles précédents, il est tactile… tout arrive !
 
L’Alpha 9 sait filmer en 4K, en utilisant toute la largeur du capteur (il capte en 6K puis réduit l’image à 4K pour le flux vidéo). Il peut aussi, si besoin, filmer au format super 35 (équivalent APS-C). En Full HD, l’appareil peut enregistrer des séquences vidéo à 120 i/s pour des ralentis très fluides.
 
L’appareil sera disponible à partir du mois de juin au prix de 5.300 €. Un tarif très élevé, mais il reste moins cher que les Canon EOS-1DX et Nikon D5 qu’il envisage de concurrencer.