accueil Vie culturelle Clique clac #7

Clique clac #7

636
Partager

Notre tour hebdomadaire des sites photo nous entraîne à Lyon, à Paris, au fin fond des Etats-Unis et même sur la Lune, mais aussi en Turquie où Mathias Depardon, tout juste libéré, aura été détenu pendant un mois.

> Keiichi Tahara, “prodige de la lumière” amoureux de la France où il vivait depuis 30 ans, vient de disparaître. L’occasion de revoir le petit film réalisé par Hervé Le Goff à l’occasion de l’exposition que lui consacrait la MEP en novembre 2014.

> La colorisation des photographies anciennes n’est pas qu’un travail de minutie, elle s’appuie aussi sur des recherches bibliographiques et historiques, comme l’explique Jordan Lloyd à Vox (vidéo en anglais).

> Fini les cartes postales de l’espace pour Thomas Pesquet, il faut revenir sur terre.

> Espace toujours : à partir de milliers de photos de la NASA, Christian Stangl a conçu “Lunar”, un film retraçant les explorations lunaires des missions Apollo. 18 mois de travail pour un résultat hypnotique.

> Habitués des stades, Christophe Ena et François-Xavier Marit ont eu l’occasion de tester le Sony Alpha 9 à Roland-Garros. Focus Numérique a recueilli leurs impressions à la sortie des courts.

> Si vous avez la folie des grandeurs et l’âme d’un bricoleur, vous pouvez suivre les conseils de Fabrice Péjout pour construire une chambre 60x60cm.

> Publication mensuelle mélangeant allègrement photos et vidéos, Previously in Hans Lucas vient de sortir son dernier numéro, sans doute moins percutant que le précédent mais toujours recommandable.

> Le championnat NBA 2016-2017 touche à sa fin. Loin des parquets de la ligue professionnelle, Robin Layton et Rob Hammer se répondent par clichés interposés autour d’un motif central du basket-ball : le panier. (via Pixelistes)

> A partir du 13 juin, le Musée des Confluences de Lyon accueille l’exposition “Lumière ! Le cinéma inventé” qui célébrera jusqu’au 25 février 2018 le génie de Louis et Auguste Lumière. En voici un avant-goût plus qu’alléchant.

> Parce qu’elle en avait marre de les voir réduits à leur condition de migrants, Amy Lineham a confié à des réfugiés échoués à Paris des appareils photo jetables pour qu’ils se racontent en images. Une inversion des regards répondant au nom de code “Disposable perspectives”. (via Novaplanet)

> Finissons sur une bonne nouvelle. Détenu à Gaziantep (Turquie) depuis un mois, Mathias Depardon vient d’être libéré.