accueil Les infos Nikon D850: en vente début septembre !

Nikon D850: en vente début septembre !

16762
Partager

Enfin les infos officielles…

Après un « été haletant » à chercher la moindre info, la rumeur n’est plus, le Nikon D850 vient d’être annoncé officiellement. La fiche technique officielle, disponible par bribes un peu partout sur le net depuis plus d’un mois, n’a pas révélé de surprise. Par contre, rien ne remplace une prise en main.

Nikon D850

Quelques jours avant cette annonce, la marque nous a convié pour une présentation de l’appareil. Premier regard : la ressemblance est forte avec le prédecesseur D810. Mais dès la prise en main on constate des changements.

La poignée est plus profonde et plus agréable. Le tenue de l’appareil est plus ferme et plus sûre. La différence de poids est négligeable. On scanne le boîtier du regard. A l’arrière un joystick fait son apparition, il permettra un positionnement plus rapide des cibles AF. Elles sont comme sur le D5 au nombre de 153. La couverture est large, mais il y a encore des zones mortes. Seule la technologie de mise au point avec mesure directe sur le capteur permet d’atteindre les coins. Sur le D850, elle est toujours uniquement par détection de contraste. La corrélation de phase n’est pas pour cette génération. C’est dommage car la réactivité de ce mode de mise au point passe par elle.
On note la disparition du flash intégré. C’est dommage surtout pour le pilotage à distance simple et sans accessoires des flashs.
Le rétroéclairage des boutons de commande est un plus qui sera apprécié. Sous la trappe du logement des cartes, on trouve deux emplacements : un XQD et un SD (UHS II).

Le processeur EXPEED 5 est rapide et la présence d’un deuxième dédié à l’autofocus donne de la réactivité à la mise au point. La cadence de déclenchement progresse et passe à 7 i/s. Pour la photo d’action, 9 i/s est possible en greffant à l’appareil la nouvelle poignée MB-D18 et en y plaçant un accu EN-EL18 (D4 ou D5). Si le buffer annoncé est tenu (51 images), il va faire de la concurrence au D5.

Le viseur est large, le grandissement plus important (x0,75) et il couvre toujours 100 % de la zone cadrée. L’écran arrière est inclinable et totalement tactile. Sa définition est élevée (2,36 Points).

On a gardé le meilleur pour la fin : le capteur est de type rétroéclairé et sa définition est de 45,4 Mpix. L’appareil devrait être à l’aise dans toutes les conditions de lumière et la haute définition permettra des tirages géants des images. Plus la technique avance, plus le champ des possibles s’élargit.

L’appareil pourra filmer en 4K sur la totalité de la longueur du capteur. Le focus peaking fait son apparition, il facilitera la mise au point en surlignant les zones nettes. Le signalement des zones surexposées et la stabilisation électronique sont bien évidemment présents aussi.

Nikon D850

L’appareil semble bien né et il est difficile de trouver un manque dans la fiche technique. Le D810 est un excellent boîtier et le D850 repousse encore les limites. Un appareil testable devrait arriver sous peu à la rédac’, mais en attendant, les premières images réalisées font pousser des « Ouah » admiratifs. Quant au prix, il est élevé, mais Nikon est plus raisonnable que les autres fabricants qui, dernièrement, ont appliqué une forte hausse de tarif lors du renouvellement d’un appareil de gamme équivalente.

Le reflex sera disponible, en distribution sélective (donc chez certains revendeurs spécialistes Nikon seulement), dès le 7 septembre. Le prix officiel annoncé par Nikon est de 3800 € boîtier nu. La poignée MB-D18, quant à elle, est annoncée à 430€.
Rappelons que le “prix de la rue” s’établit en général, quelques semaines après la sortie d’un produit, à un niveau sensiblement inférieur; il est probable qu’une fois les premiers problèmes d’approvisionnement résolus, le D850 s’affiche à 3690€ chez les “spés”.

SUIVEZ LES ACTUS SUR NOS RESEAUX SOCIAUX