accueil Les infos Lumix G9 : taillé pour l’action

Lumix G9 : taillé pour l’action

5472
Partager
Panasonic dévoile aujourd’hui le Lumix G9, un hybride à destination des photographes experts. Il cohabitera dans le haut de la gamme avec le GH5, plus orienté vidéo.
Le G9 adopte un look correspondant plus aux habitudes des photographes : un écran supérieur LCD, un sélecteur de modes d’exposition et un levier de modes d’entraînement (concentrique au précédent), ainsi que deux molettes. À l’arrière, on trouve un joystick pour positionner les collimateurs AF, un trèfle à 4 touches (avec couronne rotative et touche centrale) et un sélecteur de mode AF. Le boîtier est tropicalisé et l’autonomie annoncée est bonne (920 vues) grâce au mode économique de fonctionnement du viseur. On testera ce point avec intérêt. La possibilité de mettre une poignée (DMW-BGG9) sous l’appareil améliorera la prise en main notamment en cadrage vertical et donnera encore plus d’autonomie au G9.
L’obturateur monte au 1/8.000 s et la cadence est à 20 i/s avec autofocus (60 i/s avec AF sur la première vue). On peut ajouter à cela le mode photo 6K (images de 18 Mpix) à 30 i/s.
Le viseur électronique (3,68 Mpoints, rafraîchissement à 120 i/s) devrait être confortable à utiliser, avec un recul d’œil de 21 mm et un grandissement de x0,83, même pour les porteurs de lunettes. L’écran arrière de 7,5 cm est tactile, orientable et offre une définition classique (1,04 Mpoints).
La vidéo sera possible en 4K 60p et Full HD 60p.
La définition du capteur est de 20 Mpix. Il n’a pas de filtre passe-bas et bénéficie de la stabilisation 5 axes. Le G9 dispose d’un mode « image haute définition » qui produit des photos de 80 Mpix obtenues par déplacement du capteur et combinaison des photos par l’appareil (mode utilisable uniquement sur trépied).
Ce Lumix dispose de deux emplacements pour carte SD (standard UHS II), du Wi-Fi, du Bluetooth et d’une prise USB 3.
Il sera disponible en janvier 2018 au prix de 1700 € (boîtier nu).
Premier avis : le Lumix GH5 est bien connu dans le monde de la vidéo, un peu moins en photo. C’est dommage car ses caractéristiques le rendent tout à fait apte à la photo d’action. Afin de changer cela, Panasonic commercialise le Lumix G9 et le dote d’un autofocus encore plus réactif que sur le GH5 tout en conservant la même définition de capteur. La légèreté et l’encombrement réduit sont des avantages des hybrides à capteur 4/3. On les retrouve ici : les dimensions sont proches de celles du GH5. Si on ajoute à l’appareil le 12-35 mm f/2,8 et le 35-100 mm f/2,8, ou même le 12-60 mm f/2,5-4, on devrait disposer d’un ensemble très performant.
Pour valider la qualité des images et la réactivité de l’autofocus, il faudra attendre les résultats des tests qui seront publiés dès que nous aurons le boîtier à la Rédac’. Mais le capteur devrait donner d’excellentes images jusqu’à 1.600 ISO. Et la réactivité de l’autofocus du GH5 étant déjà très bonne, celle du G9 ne devrait pas décevoir.