accueil Vie culturelle Clique clac #37

Clique clac #37

866
Partager

À l’heure où les regards du monde entier sont braqués sur Pyeongchang, allons voir du côté de Manchester où se déroulait le week-end dernier la coupe du monde de roller derby, sport rugueux quasi exclusivement pratiqué par des femmes. Sur la piste, chutes et contacts laissent des séquelles, et il faut s’appeler Riikka Hyvönen pour trouver matière à série (la très pop “Roller derby kisses”) dans les bleus reçus par les joueuses lors des compétitions. Céline Nebor, elle, s’est intéressée à la dualité des rollergirls dans d’amusants diptyques où Charline se transforme en “Fidèle Castreuse”, Ségolène en “Royale Canine”. Mais une approche plus conventionnelle de ce sport est également possible, comme le montre le site de Marko Niemelä, un des deux photographes officiels de la coupe du monde, et comme l’explique Vincent Micheletti dans son guide du photographe débutant. Lancez-vous, le sport est en expansion en France et l’accréditation est bien plus facile à obtenir que pour les JO !


Tandis que les flocons tombent sur le Poitou, on a une pensée pour Wilson Bentley, à qui l’on doit les premières photos de cristaux de neige. C’était en 1885.


Imola Gebauer (son assistante) et Judith Hervé (son épouse) évoquent l’œuvre de Lucien Hervé au micro de Tewfik Hakem. La page de l’émission de France Culture propose même une petite visite commentée de l’exposition présentée à Tours jusqu’au 27 mai.


À quelque 76 millions de kilomètres d’ici, Curiosity fait des selfies et des photos panoramiques.


La palme du projet chic et toc du moment revient à Arno Elias pour “I’m not a trophy”. Prenez une jeune actrice, dénudez-la, projetez sur sa peau des photos d’animaux menacés de disparition, ajoutez quelques touches de couleur et emballez le tout dans un discours écolo…


Pêle-mêle, quelques jolies découvertes de la semaine : les choucroutes électriques de Dolly Faibyshev, les nobles portraits de Dagmar van Weeghel, les hauts bleus de Salvador Cueva, les (s)cènes animalières de Claire Rosen ou le reportage embedded de Chloé Jafé chez les yakuzas (découvert grâce à Culturebox).


Thirty Five Studio a testé la GoPro. Rien d’extraordinaire nous direz-vous, sauf qu’il s’agit du premier modèle du nom, sorti en 2005. Un petit appareil argentique (!) fixé à un bracelet.


Le photographe animalier, cette drôle d’espèce.


Les finalistes de la 10e édition des “Photographies de l’année”, concours organisé par le magazine Profession Photographe, ont été dévoilés. Rendez-vous le 10 mars pour connaître le lauréat 2018. D’ici là, on vous conseille de visionner cette interview donnée par Pascal Quittemelle à l’excellente émission “Tripalium”. Le grand ordonnateur du concours y raconte son parcours et explique les difficultés du métier de photographe à l’heure du tout numérique.


La fin du Jpeg est-elle proche ? On ne sait pas. En tout cas, le MC de Baltimore JPEG Mafia veille au grain (numérique, bien sûr).