accueil Les infos Fuji X-T3 : 26 Mpix et 4K 60p

Fuji X-T3 : 26 Mpix et 4K 60p

14220

Fuji annonce aujourd’hui l’arrivée du X-T3 à la mi-septembre chez les revendeurs. On pouvait se poser la question sur l’avenir du X-T2 depuis la sortie au printemps du X-H1, boîtier haut de gamme stabilisé. Aurait-il un successeur ? Eh bien la réponse est oui.

Le X-T3 est équipé d’un nouveau capteur rétroéclairé de 26,1 Mpix sur structure cuivre. La sensibilité native du capteur est maintenant 160 ISO (200 ISO pour le X-T2). La montée en sensibilité devrait être légèrement meilleure que sur le X-T2, malgré l’augmentation de définition. Rappelons que jusqu’à 6400 ISO, il n’y a rien à dire : c’est excellent. La technologie de filtrage coloré est toujours basée sur la matrice X-Trans, propre à Fuji. Le capteur n’est pas stabilisé, par manque de place. Il laisse cela à son frère X-H1.

L’autofocus a été amélioré. La couverture d’image par les collimateurs qui fonctionnent par corrélation de phase est plus importante. On a maintenant accès à 100 % de l’image. La couverture est donc la même qu’en détection de contraste. Les collimateurs sont au nombre maximum de 425. La lecture de l’information de ces collimateurs est plus rapide et cela améliore le suivi de sujet en mode AF dynamique (AF-C).

L’obturateur mécanique est toujours au 1/8000 s et si la cadence de 11 i/s est la même que sur le X-T2, il n’est plus nécessaire d’utiliser la poignée accessoire pour cela. Le X-T3, seul, est capable de suivre un sujet à la cadence de 11 i/s. Le nouveau grip n’apporte qu’une meilleure autonomie (2 batteries en plus de celle du boîtier) et une meilleure tenue en main. Si l’on active l’obturateur électronique, outre un silence totale de fonctionnement et une vitesse minimale de 1/32000 s, on a aussi accès, toujours sans la poignée accessoire, à la cadence avec autofocus de 20 i/s (et même 30 i/s en acceptant un recadrage dans l’image d’un facteur 1,25).

Le X-T3 hérite du viseur du X-H1, que l’on trouve aussi sur les nouveaux Nikon Z ou Sony A7R III et A9. La définition est de 3,69 millions de points. La finesse de l’image est remarquable. Les contrastes sont mieux gérés que sur le X-T2. L’écran arrière est inclinable dans les deux directions (haut-bas et droite gauche) en conservant l’alignement dans l’axe optique. C’est idéal. Il est tactile en mode lecture, pour le positionnement des cibles AF et le déclenchement et pour le paramétrage du menu Q. Par contre la navigation dans les menus n’est pas prévue d’une touchette sur l’écran.

La section vidéo est un autre point fort du Fuji. Il est capable de filmer en 4K 60p en 4:2:0 en interne sur la carte SD et en 4:2:2 sur la prise HDMI. La vidéo rapide est possible en Full HD à 120 i/s.

Le X-T3 est doté d’une prise USB de type C. A la clé, un transfert rapide des images et un chargement des batteries plus efficace. Le X-T3 est quand même livré avec son chargeur, solution qui nous ravit. Le micro et le casque sont au standard jack 3,5 mm et la prise télécommande au standard jack 2,5 mm. Les 2 emplacement pour carte mémoire sont toujours au standard SD et à la norme UHS II. Simple et pratique.

Le X-T3 sera en vente, en noir ou en argenté dès la mi-septembre au prix de :
• 1500 € nu,
• 1900 € avec le 18-55 mm f/2,8-4,
• le grip VG-XT3 vaut lui 329 €.

Une promotion est en cours du 6 septembre au 9 octobre. Fuji offre une remise en caisse de 200 € sur l’achat du X-T3 (nu ou en kit) et d’un objectif de la liste suivante : 14 mm, 16 mm, 56 mm APD, 80 mm macro, 90 mm, 10-24 mm, 16-55 mm, 50-140 mm et 100-400 mm. De même, si le grip est acheté avec le X-T3, c’est une réduction de 129 € que vous obtiendrez. Les offres sont cumulables.