Clique clac #67

    502

    Attention pépite. Pour RFI, le producteur et photographe Arnaud Contreras a conçu un essai radiophonique sur l’archivage des images, où s’entremêlent son expérience personnelle (à sa mort, Alain Dister lui a confié la charge de son fonds photographique) et des questionnements plus universels sur le devenir des photos dont on remplit nos disques durs.


    Valentine Van Vyve et Olivier Papegnies ont remporté le Visa d’Or de l’information numérique pour un long format sur les Koglweogo, ces groupes d’autodéfense qui pullulent au Burkina Faso, pour le meilleur (la criminalité est en baisse) et pour le pire (ces apprentis justiciers, à la fois policiers, juges et bourreaux, méprisent parfois les droits humains les plus élémentaires).


    Flashback en 1900, année où fut construit le plus gros appareil photo du monde : un monstre de 635 kg (avec le support de plaque) capable de produire un négatif de 2,4 mètres de large. VF ici.


    Résisterez-vous aux « flying cats » de Julia Christie ? Si vous préférez les matous sauvages, le Willdlife a commencé à dévoiler son palmarès 2018.


    « Les objets c’est moins chiant que les gens », voilà ce que répond en substance Henry Leutwyler lorsque les journalistes radio et télé de la RTS lui demandent pourquoi il a délaissé le portrait de célébrités pour la nature morte d’objets ayant appartenu à ces mêmes célébrités : le gant blanc de Michael Jackson, la machine à écrire d’Audrey Hepburn, les lunettes de John Lennon…


    « Comme une actrice qui en a marre de se faire diriger et qui devient réalisatrice », Romy Alizée a délaissé une carrière de modèle érotique pour passer de l’autre côté de l’appareil photo. Elle s’en explique à Marie-Claire et donne sa conception du « trash féministe ».


    « Go home Polish ! », c’est l’histoire d’un photographe qui déjoue avec malice une agression aux relents racistes en la prenant au pied de la lettre…


    Après une carrière rondement menée et riche en succès (un titre NBA, une médaille d’or aux championnats d’Europe et deux titres de champion de France), Boris Diaw raccroche les baskets à 36 ans. Cela lui laissera le temps de s’adonner à ses autres passions : l’œnologie, la voile… et la photographie, en extérieur comme en studio.


    Début août, L’Obs avait défrayé la chronique dynamité la twittosphère avec une couverture montrant un homme torse nu dans sa cuisine, simplement sous-titrée « Etre un homme (après #METOO) ». Un mois plus tard, Arrêt sur Images a convié Hervé Lassïnce, l’auteur de ladite photo, et Xavier Lucas, le directeur artistique de L’Obs, à une conversation apaisée et stimulante autour du sens donné aux images en fonction du contexte de lecture.


    S’il vous plaît Monsieur Macnish, dessine-moi une photo.


    La délivrance est proche pour Shawkan. Shahidul Alam, en revanche, croupit toujours en prison, sa demande de libération sous caution ayant été rejetée.

     

    “Clique clac”, c’est chaque jeudi le résumé d’une semaine sur la Toile en dix entrées et quelques liens sélectionnés par la rédaction de Chasseur d’Images.