accueil Vie culturelle Clique clac #70

Clique clac #70

643

Ce jeudi Porte de Versailles s’ouvre le « Paris Motor Show », un salon consacré à l’auto et à la moto qui accueille cette année en son sein une rétrospective de Dingo, photographe bien connu des lecteurs de C.I. et qui, heureux hasard, fait l’objet d’un portfolio dans le numéro actuellement en kiosques. Je dis ça, je dis rien…
Si vous aimez l’esprit « pub déjantée » des images de Dingo, on vous conseille le travail d’un autre créatif : Arthur Mebius.


La bienveillance n’est pas la qualité la mieux partagée sur les forums et les réseaux dits sociaux. Haley Morris-Cafiero en a fait l’amère expérience, mais a décidé de contre-attaquer en utilisant la bêtise des courageux anonymes comme matière première de ses projets artistiques.


La remise des prix Nobel a débuté cette semaine, mais n’attendez pas celui de littérature, il a été reporté sine die. La faute à un photographe, qui plus est français.


C’est l’histoire de Ghorban, jeune Afghan arrivé clandestinement à Paris en 2010 après une errance de 12000 kilomètres. L’adolescent de 12 ans ne savait pas qu’un autre périple, administratif celui-là, l’attendait. En effet, une erreur de traduction lors de sa demande de papiers le fait naître un… 31 novembre, jour qui n’existe pas et qui donne son titre au reportage réalisé en pointillé par Olivier Jobard ces huit dernières années. Plus de précisions ici.
Sur le même sujet, saviez-vous que le précieux livre jaune qui sert de guide à tous les arrivants en Europe a été imaginé par un photojournaliste, Thomas Dworzak ?


Comment signifier photographiquement la radioactivité à l’œuvre dans la région de Fukushima ? Installé au Japon depuis 12 ans, Florian Ruiz esquisse une réponse à travers ses expérimentations numériques.


Éric Rochant a accueilli sur le tournage du Bureau des légendes (la meilleure série française actuelle, en toute subjectivité) les photographes de l’agence Magnum. Pour L’Obs il commente les clichés qu’ils ont réalisés. Attention, divulgâchage possible !


Hum, ce « Clique clac » manque de signatures féminines… en voilà 100 en un seul lien !


Les photos de Robert Mapplethorpe ne sont pas les bienvenues à Porto. L’accès de l’exposition qui lui est consacrée a été interdite aux moins de 18 ans. Une décision qui entraîne des démissions en chaîne.


Au selfie qui a tant fait parler on préfère l’interview éclairante de Robert Charlotte, photographe martiniquais invité au Nuku Festival d’Accra, qui lutte contre une vision « doudouiste » des habitants des Antilles.


« Lorsque je pars en voyage, j’emporte toujours dans mes bagages stylo et appareil photo. Tous les deux me sont indispensables. » On sait que Charles Aznavour était un fou de photographie, mais on n’a trouvé aucun lien intéressant sur le sujet (à part ce compte-rendu d’une expo montréalaise de 2009 et cet extrait d’une biographie signée Bertrand Dicale). Faute de mieux, on vous renvoie donc au livre qu’il avait consacré à sa passion et à la chanson presque éponyme : « Les images de la vie ».

 

“Clique clac”, c’est chaque jeudi le résumé d’une semaine sur la Toile en dix entrées et quelques liens sélectionnés par la rédaction de Chasseur d’Images.

Photo d’ouverture : © Dingo