accueil Vie culturelle Clique clac #78

Clique clac #78

884

Lancé en 2010 par Gianpaolo Arena, Andrea Gaio et Claudio Bettio, le magazine en ligne Landscape stories donne à voir gratuitement un ensemble de séries photographiques sur un thème précis. Mis en ligne il y a quelques semaines, le 28e numéro est consacré au temps des loisirs. 41 photographes au sommaire dont Jan Dirk van der Burg (sur les férus de modélisme), Vasantha Yogananthan (sur la plage de Piémanson, haut lieu de camping sauvage), Irina Rozovsky (pour une paisible balade à Prospect Park), Juuso Westerlund (à la sortie du sauna) ou Michael Northrup (en mode Martin Parrodique).


L’émission « Grand reportage » (RFI) du 21 novembre a dressé un état des lieux sociologique et économique de la photographie. Vingt minutes intéressantes (mais sans révélations extraordinaires) ponctuées par les interventions de Samuel Bollendorf, Jean-Christophe Béchet, Françoise Vachon ou Irène Jonas.


Le 19 novembre dernier, Nikos Aliagas interrogeait Annie Duperey (à partir d’1:16:44) sur son goût pour la photo, entre autres sujets. Fille du photographe rouennais Lucien Legras, l’actrice vient en effet d’exposer ses propres clichés à la VOZ’ Galerie et sera à l’affiche des prochaines Promenades photographiques de Vendôme. À toutes fins utiles, on vous rappelle que Nikos troque sa casquette d’intervieweur pour celle d’interviewé dans le dernier numéro de C.I. Et il ne cache pas son plaisir !


Que sont nos boîtes de nuit devenues ? De Pessac à Chilly-Mazarin, François Prost a mené l’enquête.


Pour plusieurs semaines encore, on peut voir ou revoir sur le site d’Arte Robert Mapplethorpe : Look at the pictures, un documentaire de 2016 réalisé par Fenton Bailey et Randy Barbato. Loin de l’hagiographie, ce film dépeint Mapplethorpe en personnage égocentrique assoiffé de réussite, dont la vie sociale servait la carrière d’artiste. Les réalisateurs donnent la parole aux ex-collaborateurs du photographe, à sa famille, à ses modèles ou à ses petits amis de l’époque ; et c’est assez savoureux de voir toutes ces personnes, aujourd’hui âgées et tirées à quatre épingles, parler fistfucking et bondage entre deux anecdotes sur l’artiste et son œuvre.


Ni peinture, ni photographie, le chimigramme emprunte à ces deux mondes et en révèle d’autres, graphiques et abstraits. Le procédé, inventé en 1956 par le Belge Pierre Cordier, fait toujours des émules, comme le prouve cette série de Silvi Simon.


La Maison des Métallos (Paris 11e) accueille actuellement une exposition réalisée conjointement par Laia Abril et MSF sur le délicat et important sujet de l’avortement. Ce travail s’inscrit dans un projet à plus long terme, « A History of Misogyny », dans lequel la photographe barcelonaise explore la condition féminine hier et aujourd’hui. Elle en dit un peu plus à Cheek Magazine.


Les édifiants clichés pris par les satellites Pléiades sont révélateurs de l’intensité des incendies qui ont dévasté la ville de Paradise en Californie, mais ce n’est rien comparé au témoignage de Josh Edelson, photographe de l’AFP qui a suivi durant cinq jours la morbide besogne des secouristes.


À part ça, le Polaroid fête ses 70 ans, un nouveau centre de la photographie s’ouvre à Marseille, Caroline Duez dépasse son handicap, la maison Signatures organise une vente de tirages d’auteurs en petits formats et à petits prix, Dominique Bertinotti nous parle de l’exposition de JR à la MEP et le japonais Nishihiro célèbre les 90 ans de Mickey Mouse… à sa manière.


Yo-yo permanent de l’actualité : à peine se réjouit-on de la libération de Shahidul Alam que l’on apprend la disparition mystérieuse de Lu Guang, photographe chinois dont les reportages, régulièrement primés, dénoncent les dégâts de la croissance sur l’environnement.


On termine sur une devinette. Qui a dit « Une photographie n’est finie que lorsque le spectateur la comprend » ? Réponse la semaine prochaine…

 

“Clique clac”, c’est chaque jeudi le résumé d’une semaine sur la Toile en dix entrées et quelques liens sélectionnés par la rédaction de Chasseur d’Images.

Visuel d’ouverture : Extrait de « Fun+Youth » © Michael Northrup