accueil Vie culturelle Clique clac #179

Clique clac #179

605

Drôle de 10e anniversaire pour le parcours d’expositions Photo Saint-Germain qui, après une première annulation en novembre, se tient en ce moment à Paris rive gauche… bon an mal an : tous les lieux ne sont pas ouverts et une croix a été faite sur les festivités. Aurélia Marcadier, la directrice du festival, ne cache pas sa déception, mais elle peut s’enorgueillir de quelques belles prises, comme Feng Li et sa série « White night in Paris » (exposée en extérieur) ou encore Lucile Boiron (à la galerie Madé), talent prometteur qui gagne à être écouté.


Photographe pour l’AFP, Saul Loeb était présent au Capitole le 6 janvier dernier. Une folle journée qu’il a racontée à la RTBF. Parmi les nombreuses photos qu’il a prises, certaines concilient valeurs testimoniale et artistique. C’est le cas, par exemple, de cette composition à l’équilibre parfait sur laquelle se sont arrêtés les critiques du « Monde dans le viseur » (France Culture). Pour d’autres images et d’autres impressions de photojournalistes présents ce jour-là, rendez-vous sur Artnet.News ou sur le blog « Making of » de l’AFP.


Tous les passionnés de photo nature le savent : difficile de concilier sa passion avec les horaires de bureau. Jacques Pitteloud, qui travaille à Washington, a trouvé la solution : «Généralement je vais au au bureau très, très, très tôt, à 4h30 ou 5h, ce qui me laisse le temps de passer mes coups de fil professionnels, d’aller photographier les oiseaux, puis de revenir au bureau.» Qui appelle-t-il à pareille heure ? La Suisse. Jacques Pitteloud exerce en effet le métier d’ambassadeur. Et ce n’est pas pour ses talents de diplomate qu’il a fait les gros titres du Washingtonian mais pour un cliché du rare passerin nonpareil.


Il y a sept ans, Dendi Pratama remportait le premier concours organisé par Dronestagram avec une photo même pas réalisée à l’aide d’un drone mais derrière laquelle se cache une belle rencontre.


10 LIENS POUR PROLONGER LA LECTURE DU DERNIER NUMÉRO DE C.I. (ou vous donner envie de l’acheter)
• Visionnez la bande-annonce du documentaire d’Alain Le Bacquer (Portrait du mois) sur la scène alternative de Saint-Pétersbourg.
• Écoutez l’interview de Daniel Foliard, auteur de Combattre, punir, photographier (Livre du mois).
• Baladez-vous dans les galeries de Magali Chesnel et Nicolas Portnoï (Portfolios du mois).
• Mettez la page Facebook d’Images Photo Lyon et le site SOS Ciné (Pratique vidéo) dans vos favoris.
• Expérimentez les voyages immobiles avec Stéphanie & David Allemand (7 astuces techniques pour réussir vos filés).
• Révisez votre italien avec nos confrères de Tutti Fotografi (test terrain du 28-200 mm Tamron).
• Rendez-vous sur la page de présentation du Fuji X-S10 (à peu près au milieu) pour visualiser le fonctionnement de la stabilisation du capteur (article comparatif « Avec ou sans stabilisation »).
• Révisez vos classiques en allant sur le site de l’Association pour la Photographie Ancienne, dont est membre Pierre-Louis Martin (Procédés alternatifs : le sidérargent)
• Offrez-vous, pour la modique somme de 50 €, un Zenit-C en provenance directe d’Ukraine (appareil à l’honneur dans Le Coin des Iconomécanophiles).
• Participez au 5e Salon international du GPRV (Concours du mois).


Le samedi 16 janvier, de 16h à 18h, le site paris-art.com propose un débat-conférence sur Facebook-Live autour « du rôle, des effets et de la nature du temps dans la photo numérique ». Intervenants : Cédric Biagini (rédacteur pour les journaux La Décroissance et Offensive), Cosima Dannoritzer (réalisatrice du reportage Le temps, c’est de l’argent diffusé sur Arte), André Rouillé (auteur de l’essai La Photo numérique une force néolibérale) et François Salmeron (enseignant et critique d’art, membre de l’AICA).


La Californie a Hollywood, l’Inde a Bollywood, le Nigeria a Nollywood et la Yakoutie a Sakhawood. Cette région froide et sauvage de Sibérie est en quelques années devenue la Mecque du cinéma indépendant local, les tournages s’enchaînant sous l’œil placide des rennes et sous celui, beaucoup plus perspicace, d’Alexey Vasilyev.


Passent les années, Nicolas Gascard reste attaché à son Jura natal, qu’il photographie sans lassitude aucune depuis près de 25 ans : « Il y a vraiment une diversité dans les paysages du Jura qui me donne envie de toujours vouloir explorer davantage ce territoire. En fait, je suis persuadé de ne connaitre que 20 ou 30% du massif. J’ai encore plein de trésors à découvrir ».


EN VRAC…
• Vous trouvez qu’il fait froid ? Dites-vous que vous pourriez habiter à Udachny
• La MEP lance un cycle de masterclasses en ligne (et payantes) sur la photographie japonaise.
• Deux métiers dont vous n’avez peut-être pas entendu parler : photographe de funérailles et photographe médical (en anglais).
• Quiz n°1 : école ou prison ?
• Juan Jose Florian, alias « Mochoman », prépare les Jeux paralympiques.
• Zach Cooley a-t-il voulu rendre hommage au tube d’Alan Parsons Project ?
• Autre histoire d’œil avec ce tuto détaillé (en anglais) pour apprendre à photographier soi-même ses prunelles.
• François Mitterrand, le mystère de la dernière photo (accès payant).
• L’UNESCO cherche des photos représentant des femmes journalistes en train d’exercer leur métier.
• Quiz n°2 : testez vos connaissances spatiales.
• Dans un nu en extérieur, ce qui compte c’est le paysage.
• La Chine rurale, un monde en voie de disparition.
• Vous avez aimé la série Unorthodox ? Vous aimerez le nouveau projet de Laura Pannack.


Pour conclure, rendons hommage à Georges Pernoud en (re)visionnant ce reportage consacré à la photographe subaquatique Hélène Ash et diffusé en 2016 dans Thalassa.

« Clique clac », c’est chaque jeudi le résumé d’une semaine sur la Toile en dix entrées et quelques liens sélectionnés par la rédaction de Chasseur d’Images.
Photo d’ouverture : « White Night in Paris », vue sur une photographie de Feng Li dans l’exposition en plein air du Festival PhotoSaintGermain. © Siegfried Forster / RFI
Haut de page : Extrait de la série « Womb » © Lucile Boiron