accueil Vie culturelle Clique Clac #223

Clique Clac #223

1051
Les Noël se suivent et se ressemblent. Il y a un an précisément, nous avions relayé ici même un reportage de France 2 consacré à Jérémie Villet. Autre chaîne, autre lieu, même protagoniste : on retrouve le photographe animalier non pas dans les Alpes mais au Yukon où il est parti à la rencontre de… la chèvre des montagnes. Ah, c’est sûr, la chèvre des montagne ça claque moins que la panthère des neiges, mais attendez de voir les images… Yukon – un rêve blanc sera diffusé le 1er février 2022 à 16 heures sur Arte, mais le documentaire est déjà visible sur le site de la chaîne.

Dans la longue carrière de Krass Clement, la série d’images qu’il réalisa un soir de 1996 dans un pub du village irlandais de Drum tient une place particulière. Elle l’a marquée au point qu’il s’en souvient comme si c’était hier. Il faut voir et écouter le photographe danois aujourd’hui âgé de 75 ans raconter de son accent inimitable cette soirée suspendue dont les protagonistes lui donnaient l’impression d’être dans une pièce de Samuel Beckett. Et pour feuilleter le livre qu’il tira de ce reportage improvisé, c’est ici que ça se passe.


On rembobine 2021 :
– du coté des agences : VII, AFPAssociated PressEPA, MYOP et Reuters ;
– du côté des associations : Médecins sans frontières, Indigenous PhotographWomen Photograph et la communauté PhotoShelter ;
– du côté des médias : Another MagThe AtlanticBBCEl PaisIndia Times, Libération, Los Angeles Times, National GeographicThe New YorkerThe New York TimesSan Francisco Chronicle et Slate.


« En tant que photographe, je souhaite contribuer et voir s’instaurer un nouveau dialogue dans l’éducation artistique. Les jeunes femmes doivent être inspirées par de vrais modèles de transformation. Elles ne doivent pas avoir pour unique références quelques artistes femmes, comme Frida Kahlo, dont les histoires sont dramatiques. Si l’on continue à ne mettre en avant que des modèles de femmes en souffrance, comment convaincre des jeunes artistes à se lancer dans l’aventure ? » À lire sur Maze.fr, cette interview de Delphine Diallo, photographe franco-sénégalaise basée à New York qui ne se contente pas de taper sur le patriarcat mais propose des clés pour améliorer la visibilité des artistes féminines. Stimulant.


Valentin Sidorenko a puisé dans ses albums de famille la matière première de Roots of the heart grow together, film photographique à la portée universelle grâce auquel il a remporté le Prix LNP 2021.


« Faut pas pousser les ISO », le podcast de nos collègues du Monde de la Photo, a consacré son avant-dernier épisode de l’année au marché de l’occasion. Une excellente idée en cette période de surconsommation (et on ne dit pas ça parce qu’il y est fait mention de la « mythique » cote de l’occasion de C.I.).


Les passerelles entre foot et rap sont nombreuses. Elisa Parron l’a bien compris qui depuis 2013 navigue entre les deux mondes, photographiant les joueurs du PSG et les stars du hip-hop français.


Le 19 novembre dernier chez Spéos (Paris 11e), Martin Garanger a rendu hommage à son père Marc, disparu en avril 2020. Lors de la soirée fut projeté un diaporama réalisé par Illés Sarkantyu qu’on ne résiste pas à partager avec vous tant il résume bien le parcours de ce grand témoin de notre temps, lauréat du Prix Niépce en 1966.


En avance sur leur temps, Cherry Kearton et son frère Richard ont compris dès la fin du XIXe siècle, époque où l’on collectionnait les trophées plutôt que les images, l’intérêt de photographier les espèces sauvages, n’hésitant pas à se cacher à l’intérieur d’un cadavre de bœuf (« aménagé » par un taxidermiste) pour saisir leurs sujets sans les déranger. Des pionniers, assurément.


EN BREF…

• Sally Mann succède à Joanna Choumali au palmarès du Prix Pictet, dont la 9e édition était placée sous le signe du feu.
• Qui de mieux que Nicholas Nixon pour jouer les guides à la galerie du Château d’Eau, lieu de sa première exposition majeure en France ?
• L’appel à candidatures pour la 2e édition des Mesnographies (à Mesnuls, du 17 septembre au 9 octobre) est lancée. Thème retenu cette année : le portrait.
• Des rues de Port-au-Prince au stade olympique de Tokyo, une année de sport vue par les photographes d’AP.
• L’émission « Invitation au voyage » (Arte) propose une balade new-yorkaise en compagnie de Saul Leiter.
• Chouette reportage de Mathieu Herduin sur la transhumance d’un troupeau de 640 moutons sur les petites routes du Montmorillonnais.
• Effrayante photo d’Ed Ram et énième preuve du dérèglement climatique.
• Même s’il n’est plus mis à jour depuis un an, il n’est jamais trop tard pour découvrir le site Pixel Rond, le Gorafi de la photo.
• En quelques coups de crayon inspirés, l’artiste barcelonaise Vorja Sanchez transforme des paysages bucoliques en décors spectraux.
• Francis Bompard fait la couverture du dernier C.I., mais qu’a-t-il dans son sac photo ?


Vous cherchez un cadeau de dernière minute et vous avez la flemme de faire les boutiques ? Offrez un abonnement à un magazine photo ! À Chasseur d’Images ou Nat’Images, évidemment, mais la pluralité des voix faisant la santé de la presse photo, on ne vous en voudra pas de choisir un autre titre : 6Mois, Compétence Photo, De l’air, Epic, Femmes Photographes, Fisheye, France Photographie, Gaze, GEO, Image & Nature, Like, Le Monde de la Photo, Photo, Polka, Profession Photographe ou Réponses Photo. Cette liste ne serait pas complète sans les magazines en ligne que sont L’Œil de la Photographie, RDV-Photos et The Darkroom Rumour.


Vétéran de la scène électro britannique, Ken Downie a produit, seul ou accompagné, une vingtaine d’albums sous le nom de The Black Dog depuis 1993. Le dernier en date, sorti en novembre, est né des pérégrinations photographiques du producteur et de ses acolytes dans leur ville de Sheffield. Son titre, Music for photographers, est un clin d’œil évident au Music for airports de Brian Eno ; il s’inscrit d’ailleurs dans la même veine ambient minimaliste. Désolé pour les amateurs d’eurodisco, « Bokeh bokeh bokeh » n’est pas un hommage au « Money money money » d’Abba… mais c’est la musique idéale pour quitter 2021 en douceur.
On se retrouve début janvier, d’ici là bonnes fêtes à toutes et à tous !

 

« Clique clac », c’est chaque jeudi le résumé d’une semaine sur la Toile en dix entrées et quelques liens sélectionnés par la rédaction de Chasseur d’Images.
Photo d’ouverture : capture d’écran du site d’Arte