accueil Vie culturelle Clique Clac #264

Clique Clac #264

1206

Depuis dix ans, Trevor Traynor arpente les villes du monde entier pour y photographier une espèce en voie de disparition : les kiosques à journaux. De Los Angeles à Lima, de Dar Es Salam à Tokyo et de Marrakech à Paris, ce sont d’abord les ressemblances qui sautent aux yeux : l’enchevêtrement des magazines, les rayonnages pleins à craquer, les kiosquiers interchangeables, les confiseries omniprésentes. Le format carré ne fait que renforcer cet effet de répétition. Et puis l’œil s’habitue et commence à discerner les différences : le plexiglas de protection sur telle image, l’absence totale de presse sur telle autre… et comme les photos ne sont pas localisées, on se met à chercher les indices pour essayer de les situer géographiquement. Un vrai jeu de pistes dont chacun peut fixer les règles. Par exemple, saurez-vous retrouver la photo où l’on voit des exemplaires de Chasseur d’Images ?


En attendant Paris Photo, le parcours « PhotoSaintGermain » lance le mois de novembre en fanfare avec une programmation de 35 expositions dans les 6e et 7e arrondissements (dont Pascal Maitre à l’Académie des Beaux-arts, Gisèle Freund à la Maison de l’Amérique latine ou l’agence NOOR à l’Atelier néerlandais), complétées par des rencontres, projections, lectures de portfolios, signatures et visites d’ateliers. Toutes ces animations sont listées ici.


Portraitiste prisé des rédactions parisiennes (Elle, Le Monde, Libération, Télérama, etc.), Olivier Metzger est décédé le 2 novembre dans un accident de la route. « Olivier, résume Laurent Abadjian, directeur photo de Télérama, était un garçon délicieux, toujours extrêmement engagé dans ses commandes. Il maîtrisait parfaitement la lumière, ensuite le cadre. Dans sa remarquable exigence de qualité, subsistait cependant un doute ; il voulait toujours faire mieux. »


Chez le coiffeur, dans la rue, chez ses amies ou à sa Quinceañera, Angela Cappetta a suivi Glendalis partout de son enfance à sa majorité. La photographe en tire aujourd’hui un livre qui nous replonge dans le Lower East Side des années 1990.


Programme B, le podcast d’actualité de la rédaction de Binge Audio, vient de consacrer quatre épisodes (1, 2, 3, 4) à la photographie de guerre. L’angle choisi par Léna Mauger est de ceux qui rendent jaloux : la journaliste a demandé à des photographes chevronnés (Alain Keler, Françoise Huguier, Noël Quidu, Laurence Geai, pour en citer quelques-uns) de raconter une photo qu’ils n’ont pas pu ou pas voulu prendre ou encore qu’ils ont prise mais préfèrent ne pas montrer. Leurs récits, durs voire choquants, ne sont peut-être pas à mettre entre toutes les oreilles (pour info, l’épisode 3 est le plus « léger » des quatre), mais ils prouvent à celles et ceux qui en douteraient que les habitués des terrains de guerre sont affectés à vie par les scènes dont ils sont les témoins. Comme le dit un intervenant, « les photos manquantes sont parfois les plus marquantes ».


Quoi de moins photogénique que des gens qui attendent ? Les photos de Dieter Leistner nous démontrent pourtant le contraire, peut-être parce que, comme l’écrivait Michel Dupuy dans La Source et le feu, « L’attente est en proportion du bonheur qu’elle prépare. »


L’été dernier, une photo de la Loire asséchée a fait le tour des réseaux et des journaux, suscitant des commentaires catastrophistes parmi les internautes mais aussi chez certains éditorialistes. La suite a révélé que les bancs de sable n’avaient rien d’inédit à cette époque de l’année et que la photo montrait non pas la Loire mais un bras secondaire. Sans nier la gravité de la situation, Thibaut Schepman est revenu sur cette méprise généralisée et a interrogé l’auteur de ladite image, Franck Dubray. Premier surpris par la viralité de sa photo, le correspondant de Ouest-France dit notamment pourquoi il a préféré porter son attention sur le bras secondaire. Son explication est limpide.


Aux États-Unis comme en Europe, les grands centres commerciaux sont en perte de vitesse… une aubaine pour Phillip Buehler, spécialiste des « ruines modernes », qui a documenté la lente agonie d’un mall du New Jersey. 


Anne-Marie Garat est morte le 26 juillet dernier, laissant derrière elle une vingtaine de romans traversés par la photographie et l’image en général (Chambre noire, notamment). L’autrice a également signé la préface d’une monographie de Gilbert Garcin et l’introduction de deux volumes de la collection Photo Poche (les n°80 et 143), mais on lui doit surtout un essai sur les photos de familles, matière vivante qu’elle a glanée tout au long de sa vie dans les brocantes. C’est autour de ce sujet que tourne l’interview en deux parties rediffusée par la RTBF en hommage à l’écrivaine. Anne-Marie Garat y explique, entre autres, qu’elle est moins bouleversée par les images que par le geste photographique qui les a précédées : « On a longtemps cru, on a longtemps dit que [la prise de vue] fixe le temps, mais je crois que c’est tout le contraire : c’est une manière de produire avec l’objet photographique une expansion du temps, de la durée dans laquelle l’imaginaire peut s’engouffrer. » Pour voir quelques-unes des images qui ont nourri son imaginaire, vous pouvez vous balader sur son site (rubrique « Images & cie »).


Conçue au début des années 1970 par Kisho Kurokawa, la Nagakin Capsule Tower, bâtiment emblématique de Tokyo, a été détruite en avril dernier. Vus de l’extérieur, les 140 micro-appartements qui la composaient ressemblaient à des machines à laver, mais qu’en était-il à l’intérieur ? Noritaka Minami les a visités pour nous.


Formé à la photographie à Montpellier, Guillaume Alric a rapidement bifurqué vers la musique, connaissant même un certain succès au sein du duo The Blaze. Mais le goût de l’image ne l’a jamais vraiment quitté. Ainsi, pour illustrer les chansons de son projet solo, Enfant Sauvage, il s’est inspiré d’un de ses albums photo de jeunesse et a repris son boîtier pour réaliser les clichés qui ont servi de socle à un court-métrage musical en trois volets.

 

« Clique Clac », c’est chaque jeudi le résumé d’une semaine sur la Toile en dix entrées et quelques liens sélectionnés par la rédaction de Chasseur d’Images. Visuel d’ouverture : capture d’écran issue du site www.trevortraynor.com