Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com


Auteur Sujet: Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants  (Lu 10901 fois)

Fred_76

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 283
  • Sexe: Homme
    • Galerie
Bonjour

J’habite à la campagne dans la région havraise et j’ai investi dans un téléobjectif 150-500 mm pour photographier les oiseaux et un 100 mm macro pour les insectes.

Jusqu’à l’an dernier, on avait plein d’insectes, mouches, moustiques, abeilles, frelons, bourdons, guêpes, araignées... et le matin dès le lever du Soleil, les gazouillis des oiseaux se faisaient entendre.

Cette année, on est plusieurs à avoir fait le constat d’une très forte diminution subite de nombre d’insectes, surtout volants, et du nombre d’oiseaux.

Par exemple je n’ai eu à écraser qu’un seul et unique moustique depuis le printemps. Je n’ai vu qu’un seul frelon (asiatique) et sur les fleurs, il n’y a que quelques abeilles et bourdons. Quant aux mouches, même avec 25 vaches dans le champ derrière chez moi, c’est à peine si on en a 5 ou 6 bloquées aux fenêtres, par jour.

Du côté des oiseaux, c’est pareil, les matinées sont devenues bien plus silencieuses.

Cela ne va pas faciliter la prise de photos nature...

Avez-vous fait un constat similaire lors de vos sorties ?

A+

Fred

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 602
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #1 le: juillet 26, 2019, 09:29:44 »
Bonjour

pour les oiseaux , les goélands invasifs, agressifs et surtout bruyants sont protégés , ensuite les tourterelles et les pies sont omniprésents en littoral Languedoc  ..... en migrant ailleurs , ils ne nous manqueront pas .... j'apprécie davantage toutes sortes de petits volatiles ( moineaux , mésanges , rouge-gorge ...etc )
pour les moustiques : idem les volatiles indésirables ...... bien moins nombreux cette année , et pour ces mois de printemps , quelques abeilles charpentières , abeilles , bourdons .... lorsque les fleurs étaient sorties , sinon quelques guêpes qu'insistent à faire leur nid trop près et qu'ont droit au jet d'eau , pas encore de libellules , c'est calme et ça peut inquiéter ...... j'avais oublié ces saloperies de cochenilles , cicadelles et pucerons , épandeurs de "miela" prisant les pins parasols au dessus des parkings , dont les coccinelles s'occupent quand il y en a .......
bonne journée ;)

PhD45

  • Super actif
  • *
  • Messages: 732
  • Sexe: Homme
    • PhDPhotographie
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #2 le: juillet 27, 2019, 21:09:34 »
Oui très forte diminution.....je viens de passer plusieurs semaines en Espagne et même constat inquiétant  ???.
De retour chez moi, en région centre, je trouve que les oiseaux "ont la dalle". Ils cherchent dans les feuillages sans résultat et viennent aux casse-croûtes sans complexe près de nous.

Par contre les guêpes attaquent les fruits à peines formés et mûres......

Avantage cette année pour l'homme: pas de moustiques  ;D
ça m'a pris en 1977...

castanea

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 749
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #3 le: juillet 27, 2019, 21:34:37 »
Avez-vous fait un constat similaire lors de vos sorties ?


Oui, constat identique et assez douloureux.
Salut l'Artiste !

psbez

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 470
Dans la vallée de l'Eure ( pas très loin du Havre ! ) c'est un constat progressif qui remonte à plus d'une dizaine d'années. Des insectes comme par exemple la mouche conops, ont totalemet disparus de "ma zone de balade" habituelle. Le nombre des bourdons, par contre, semble augmenter, peut-être parceque ce sont les "autres " insectes qui ont diminué ? ... 

tontonK13

  • Très actif
  • *
  • Messages: 327
Désolé je n’avais pas vu toutes les fautes de frappe, je rectifie donc
bonjour
Je suis dans les bouches-du-Rhône et vais souvent dans les Alpes et le constat est le même partout
très forte diminution cette année des  insectes  de toutes sortes, baisse de 30%  la population de chevreuils et de lièvres ( comptage annuel)  et particulièrement dans le 13 absence totale des petits escargots que nous appelons les limaçons.

Bref rien de réjouissant même si l'absence de frelon et la raréfaction des moustiques procure un certain confort.

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 602
En littoral Languedoc ce 10 Aout , grâce aux dernières boules de graines suspendues  sous un arbre de judée , quelques oiseaux du gabarit du moineau picorent à 3 par boule en gazouillant et s'envolant à la moindre présence.....
quelques moustiques "invisibles" mais aussi assoiffés ........ " tu le vois , tu ne le vois plus " ...... mais ils arrivent à te choper quand même .......
et cerise sur le gâteau avant l'heure du dessert , une grosse abeille charpentière ( 3.5 cm mini xylocope indigo magnifique ) est venue nous saluer d'un zig-zag vrombissant sous le store ........ sympa , et elle revient quand elle veut ....... et pas une libellule ....... voila , voila .......

Fred95

  • Très actif
  • *
  • Messages: 492
  • Sexe: Homme
Bonjour à tous,

Constat identique en région Parisienne; j'habite près d'une forêt domaniale et mon jardin comporte encore des grands arbres. Je pratique la macrophoto depuis fort longtemps et je photographie les oiseaux du jardin.
C'est sans appel sur les dix dernières années la diminution est effrayante :

- côté papillons 5 espèces fréquentaient mon jardin il y a dix ans je n'en vois plus que deux (et encore je devrais plutôt dire 1)
- côté abeilles leur nombre est en chute libre malgré la présence de lavandes qui les attiraient naturellement
- les araignées sont en voie de disparition (plus d'araignée "sauteuse" depuis deux ou trois ans), les épeires deviennent invisibles, plus de tégénaires géantes, plus d'argiopes, plus de thomises (restent quelques araignées citrouilles et encore)
- les sauterelles ont disparu en quasi totalité
- les coccinelles se se sont tellement raréfiées que les pucerons pullulent
- les bourdons ne sont pratiquement plus visibles
- apparition de quelques frelons asiatiques
- plus de syrphes alors qu'elles étaient incontournables

pour les oiseaux c'st affligeant :

- plus de pic noir visible
- presque plus de pic épeiche
- troglodytes mignons très abondants il y a encore 3 ans sont quasi inexistants
- mésanges huppées pratiquement disparues
- mésanges bleues se raréfiant
- mésanges nonettes disparues
- moineaux disparus
- merles et merlettes devenus très rares
- roitelets triple bandeau disparus
- sitelle torchepot quasi disparues
- chardonnerets élégants totalement disparus
- pinsons des arbres quasi disparus

il reste en abondance
- des pies
- des corneilles
- des perruches à collier (envahisseuses)
- pigeons forestiers

il reste sans diminution visible

- quelques grimpereaux des jardins
- des geais des chênes
- des pics verts
- des rouge gorges
- des etourneaux sansonnet (par vague)

Voilà pour moi , consternant !

7d2  EOS R

CLeC

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 6 119
  • Sexe: Homme
  • 4981875N - 0698785E - 1761m
    • http://cedricleclercq.wordpress.com/
Bonjour,

Juste pour peut-être tempérer quelques constats (en passant et sans grande prétention) : pour les guêpes et les frelons c'est assez normal cette année. Le froid et l'humidité ont en effet sévi jusqu'assez tard au printemps (presque mi-mai en région parisienne par exemple), et c'est la période où les reines lancent le développement de leurs nids primaires, encore très fragiles. Il y a donc certainement eu une mortalité élevée à ce moment (et je le constate devant mes ruches dans le jardin : quasi pas de frelons asiatiques devant cette année alors que l'année dernière il avait fallu se battre lourdement contre eux dès la fin août)...

dme

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 732
Bonjour,

Effectivement, je constate à travers l’activité macro une absence de plus en plus prononcée d’insectes dans le milieu semi urbain qui est mon ‘’spot’’ de chasse principal.

Mon constat local est relayé par des études scientifiques qui indiquent que 40% des espèces d’insectes sont gravement menacées, soit par la perte de leur habitat, soit par l’utilisation de produits servant aux pratiques agricoles (engrais, etc).
Quant à un changement d’orientation, les informations ne sont guère encourageantes, voir l’extrait  de l’article du Monde 20190827 https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/08/27/disparition-des-abeilles-la-derobade-de-l-europe_5503163_1650684.html

‘’Il n’y aura pas de répit pour les abeilles. L’Union européenne a décidé de passer outre l’avis de ses propres experts, et de la communauté scientifique au sens large, dans la protection de ces insectes. Après six années d’atermoiements, l’un de ses comités techniques a adopté au cœur de l’été, le 17 juillet, un texte réglementaire parmi les plus lourds de ­conséquences pour l’avenir de la biodiversité sur le Vieux Continent.
Le texte en question – une mise à jour des principes d’évaluation des effets des pesticides sur les abeilles – fait l’impasse sur l’essentiel des recommandations de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), l’agence d’expertise officielle de l’Union. L’écrasante majorité des mesures proposées par l’agence sont renvoyées à un examen ultérieur, au mieux, après l’été 2021. Et ce, alors que l’EFSA fait savoir depuis le printemps 2012 que les tests réglementaires actuels ne protègent pas les abeilles et les pollinisateurs sauvages (bourdons, abeilles solitaires, papillons, etc.). Interdits depuis fin 2018 en Europe, les trois principaux insecticides néonicotinoïdes (imidaclopride, clothianidine et thiaméthoxame) pourraient ainsi être remplacés par des produits aussi problématiques.’’

Relativisons, les ammonites ont vécues pendant  plus de 300 millions d'années, la branche à laquelle nous avons ‘’le plaisir’ d’appartenir actuellement 4 millions d’années d’après les dernières études.

Ps: il n’est pas impossible que les futures espèces se nourriront sur nos déchets, chouette du plastic en entrée, du  glyphosate (N-(phosphonométhyl)glycine, C3H8NO5P)  en plat de résistance et une lichée d’uranium enrichi en dessert :))

dme

Katana

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 110
    • Patrick Aubé Photographie
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #10 le: août 29, 2019, 18:23:09 »
C'est grave quand même, l'Europe mandate experts et scientifiques afin de pouvoir promulguer des règles( tout ça pour un coût qui, je présume doit être important) et dès que ces gens rendent leurs rapports, les commanditaires font quasiment l"inverse de ce qu'il faudrait faire.
Sans doute que les conclusions de ces rapports ne vont pas dans le sens voulu, mais alors, pourquoi faire faire ce travail sachant qu'en définitive on fera ce qu'on voudra???

Jean-Pierre_22

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 959
  • Sexe: Homme
    • Caffé Cataldi
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #11 le: septembre 08, 2019, 11:03:10 »
Evidemment il y a plusieurs causes :
chimiques
cultures intensives avec les causes chimiques associées : terrains dépourvus de vie avec disparition des verres de terre.
qui ont fait disparaître les talus et les haies ; les arbres couverts de lierre qui constituent un abri 

la culture du maîs est un désert vert
Alors au boulot : plantons de haies de fleurs mellifères qui feront survivre les insectes  .

January

  • Très actif
  • *
  • Messages: 340
  • Sexe: Homme
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #12 le: septembre 11, 2019, 19:36:58 »
Bonsoir,

C... foutu... y plus rien à faire, nous avons bientôt fini de scier la branche sur laquelle nous sommes assis.
Nous sommes dans la sixième extinction. :'(

 [at] +

psbez

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 470
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #13 le: septembre 14, 2019, 13:48:47 »
Si "chasseur d'images" n'avait pas SUPPRIME volontairement les photos des anciens fils, les spécialistes auraient pu mesurer, ici, la diminution progressive des espèces photographiées, et ce, depuis 15/20 ans… Eh oui… 

robsou

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 384
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #14 le: septembre 20, 2019, 16:53:17 »
Bonjour,

Un lien pour ceux et celles qui seraient intéressé(e)s d’avoir le résumé d’une vaste étude publiée hier dans la revue Américaine Science qui montre qu'en’Amérique du Nord l’effondrement de la population d'oiseaux est évalué à trois milliards  depuis ces cinquante dernières années.
Une autre étude effectuée en Europe sur 144 espèces d’oiseaux rapporte un déclin de 421 millions oiseaux au cours ces 30 dernières années. Cela vient aussi confirmer d'autres observations et études menées conjointement par le Muséum et le CNRS.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/oiseaux-biodiversite-trois-milliards-oiseaux-ont-disparu-depuis-1970-amerique-nord-55955/
 
Robert

castanea

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 749
Re : Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #15 le: septembre 20, 2019, 16:55:41 »
Bonjour,

Un lien pour ceux et celles qui seraient intéressé(e)s d’avoir le résumé d’une vaste étude publiée hier dans la revue Américaine Science qui montre qu'en’Amérique du Nord l’effondrement de la population d'oiseaux est évalué à trois milliards  depuis ces cinquante dernières années.
Une autre étude effectuée en Europe sur 144 espèces d’oiseaux rapporte un déclin de 421 millions oiseaux au cours ces 30 dernières années. Cela vient aussi confirmer d'autres observations et études menées conjointement par le Muséum et le CNRS.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/oiseaux-biodiversite-trois-milliards-oiseaux-ont-disparu-depuis-1970-amerique-nord-55955/
 
Robert

Merci Robert :) (infos déjà vues via les canaux de ceux qui s’intéressent à la question mais c'est bien de partager !)
Salut l'Artiste !

patrick leasson

  • Discret
  • *
  • Messages: 15
  • Sexe: Homme
    • vue sur la nature
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #16 le: septembre 25, 2019, 20:20:04 »
Bonjour,
Pratiquant la photo d' oiseaux depuis de nombreuses années en région parisienne , je ne peux que corroboré ces propos.
Évoluant surtout sur les plans d' eaux et les forêts beaucoup d' espèces manque a l' appel surtout les passereaux et les rapaces.
Au niveau des insectes : papillons et libellules en baisse surtout en proche banlieue de Paris moins en Seine et Marne.
Flagrant lors de long trajet en voiture moins d' insectes sur la calandre et le pare-brise.
Recrudescence de frelons asiatiques dans les bois et les parcs sur Paris
Cordialement
Patrick
Patrick LEASSON

Sebmansoros

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 667
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #17 le: octobre 05, 2019, 16:50:57 »
C'est ce qu'une écologiste avait appeler : Le printemps silencieux, c'était en 1962 je crois.
Nous y sommes.
J'habite la région lyonnaise tout près de la Dombes et j'ai fait le même constat.
Désolant.

Diapoo®

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 118
  • Sexe: Homme
  • Photimien
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #18 le: octobre 18, 2019, 21:48:05 »
J'ajoute mon constat pour le Var, ce n'est pas mieux que chez vous mais il faut en parler un maximum pour se faire entendre. Tous les participants du forum concernés par le sujet devraient venir en parler ici !

J'habite la "Provence verte" dans le Var continental depuis 13 ans et ma maison n'est pas très loin du maquis du Mont Aurélien. En 2006 quand je suis arrivé, on avait des nuées d'insectes de toutes sortes attirées par la lampe de la terrasse quand on mangeait dehors l'été. Progressivement au fil des années, leur nombre a diminué pour tomber à presque rien cette année, un crève-cœur ! Depuis l'année dernière, quelques guêpes maçonnes qui faisaient leur nid tous les ans dans des petits trous de ma façade ne sont plus revenues ... alors que les increvables frelons asiatiques sont apparus en novembre dernier pour butiner mes fleurs de lierre. J'imagine qu'il y a une une corrélation ... Disparus aussi pour la première fois cette année, les fantastiques sphynx du liseron qui venaient butiner chaque soir mes "belles de nuit". Pas encore disparues mais en diminution certaine, les abeilles qui viennent butiner mon tilleul au printemps étaient encore relativement nombreuses cette année.

Pour les oiseaux que je nourris l'hiver, la baisse spectaculaire a également été l'année dernière : exit complètement les mésanges huppées, les chardonnerets et les verdiers nombreux les années précédentes, il reste principalement des pinsons (toujours en nombre), des mésanges charbonnières et quelques rares mésanges bleues ... Je ne parle pas des tourterelles et des pies qui n'ont pas de problèmes  :D  Exit également depuis l'année dernière la chouette qui battait la campagne chaque nuit d'hiver depuis que je suis arrivé ...

Bref la situation est catastrophique. Quand on voit qu'on n'est même pas capables de s'entendre sur une zone de protection sans pesticide autour des habitations et des écoles, et qu'en matière d'écologie (au moins !), les beaux discours de notre Président sont exactement contredits par ses actes ... il serait grand temps qu'on mette tous notre gilet vert  >:(
Nage au clair de lune avec ...

chabichou

  • Très actif
  • *
  • Messages: 186
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #19 le: décembre 22, 2019, 16:40:24 »
Bonjour

J’habite à la campagne dans la région havraise et j’ai investi dans un téléobjectif 150-500 mm pour photographier les oiseaux et un 100 mm macro pour les insectes.

Jusqu’à l’an dernier, on avait plein d’insectes, mouches, moustiques, abeilles, frelons, bourdons, guêpes, araignées... et le matin dès le lever du Soleil, les gazouillis des oiseaux se faisaient entendre.

Cette année, on est plusieurs à avoir fait le constat d’une très forte diminution subite de nombre d’insectes, surtout volants, et du nombre d’oiseaux.

Par exemple je n’ai eu à écraser qu’un seul et unique moustique depuis le printemps. Je n’ai vu qu’un seul frelon (asiatique) et sur les fleurs, il n’y a que quelques abeilles et bourdons. Quant aux mouches, même avec 25 vaches dans le champ derrière chez moi, c’est à peine si on en a 5 ou 6 bloquées aux fenêtres, par jour.

Du côté des oiseaux, c’est pareil, les matinées sont devenues bien plus silencieuses.

Cela ne va pas faciliter la prise de photos nature...

Avez-vous fait un constat similaire lors de vos sorties ?

A+

Fred
dans ma région (34 en plaine) je déplore la disparition totale des chardonnerets , accenteurs mouchets ,
ils nous restent encore : pinsons des arbres , verdiers , mésanges charbonnières et à tete bleue , étourneaux , bergeronnettes grises ,
pies et corneilles noires ; toutes ces espèces en abondance sinon rien d'autre .
C'est désastreux .


Roland Ripoll

  • (Loggué sous identité réelle)
  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 11 774
  • Sexe: Homme
    • Oiseaux.net
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #20 le: décembre 22, 2019, 16:48:14 »
Je me permets de vous indiquer  le fil ouvert par Xavier Corteel dans la section voisine: " Une idée de photo" et qui va dans le sens de vos (nos) préoccupations:

https://www.chassimages.com/forum/index.php/topic,302485.0.html
"être simple pour être vrai"

Johnny D

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 613
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #21 le: décembre 31, 2019, 11:59:36 »
Moins d'insectes.. normal les pesticides sont passés par là.. et moins d'oiseaux insectivores par voie de conséquence!

"Homo sapiens" tuera jusqu'au dernier animal sauvage, pèchera le dernier poisson, coupera le dernier arbre.. et ensuite? Et ensuite ce sera à son tour de disparaître! Sans biodiversité la Terre deviendra inhabitable aussi surement que si l'air ou l'eau venait à manquer!

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 602
Moins d'insectes.. normal les pesticides sont passés par là.. et moins d'oiseaux insectivores par voie de conséquence!
"Homo sapiens" tuera jusqu'au dernier animal sauvage, pèchera le dernier poisson, coupera le dernier arbre.. et ensuite? Et ensuite ce sera à son tour de disparaître! Sans biodiversité la Terre deviendra inhabitable aussi surement que si l'air ou l'eau venait à manquer!
yaka observer ce qui se passe en Australie ...... triste et irréversible constatation ....... mammifères , reptiles , insectes ........et coraux ......

Crinquet80

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 16 231
  • Sexe: Homme
yaka observer ce qui se passe en Australie ...... triste et irréversible constatation ....... mammifères , reptiles , insectes ........et coraux ......

Et humains , 24 à ce jour , sans parler des 5,5 millions d’hectares partis en fumée et c’est très loin d’être terminé . Le bilan va s’avérer catastrophique et irréversible !  :(

January

  • Très actif
  • *
  • Messages: 340
  • Sexe: Homme
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #24 le: janvier 07, 2020, 12:43:30 »
Bonjour,

Oui situation irréversible. Il est trop tard pour endiguer le phénomène de réchauffement dû à notre activité incontrôlée d’apprenti sorcier , la race humaine est en danger. La terre, elle nous survivra....et verra un nouvel ère tout neuf sans nous.

 [at] +

Katana

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 110
    • Patrick Aubé Photographie
Et humains , 24 à ce jour , sans parler des 5,5 millions d’hectares partis en fumée et c’est très loin d’être terminé . Le bilan va s’avérer catastrophique et irréversible !  :(

Si on en croit les connaisseurs, oui, c'est loin d'être fini, puisque les pluies tant attendues ne devraient pas arriver avant la mi mars. Humains, animaux, nature, ça va être sans doute la plus grosse catastrophe qu'on ait pu connaitre.
J'ai entendu que la France était prête à apporter une aide, mais à part des moyens humains, dont je ne sais pas si c'est ce dont ils ont le plus besoin, on ne peut pas leur envoyer ce qui manque peut être le plus: des moyens techniques conséquents (avions, hélicos) qu'il est impossible d'envoyer la bas. Même les incendies (pourtant énormes aussi) en Californie semblent moins dramatique en terme de conséquences.

Fred_76

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 283
  • Sexe: Homme
    • Galerie
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #26 le: janvier 14, 2020, 22:53:09 »
Le plus petit des incendies qui frappent l’Australie en ce moment est déjà plus gros que l’ensemble des incendies qui frappent la France en une année, alors leur apporter une aide est tout à notre honneur, mais franchement peu utile.

Et qui a parlé des incendies qui ont frappé la Sibérie cet été dont la surface est à peu près 2x plus grande que les incendies australiens ?

Un savant disait : « L’homme pardonne parfois, Dieu pardonne toujours, mais la nature ne pardonne jamais. »

Katana

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 110
    • Patrick Aubé Photographie
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #27 le: janvier 15, 2020, 17:46:49 »
Je ne sais pas qui est le savant qui disait ça, mais je lui donne raison, hormis pour dieu, parce que ne le connaissant pas, je ne peux rien en dire  ;D ;D ;D ;D

Katana

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 110
    • Patrick Aubé Photographie
Et qui a parlé des incendies qui ont frappé la Sibérie cet été dont la surface est à peu près 2x plus grande que les incendies australiens ?

A priori, pas grand monde et en tout cas, comparé  avec les infos relatant ce qui se passe chez les kangourous, c'est passé quasiment inaperçu.

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 51 378
  • Sexe: Homme
Je ne sais pas qui est le savant qui disait ça, mais je lui donne raison, hormis pour dieu, parce que ne le connaissant pas, je ne peux rien en dire  ;D ;D ;D ;D

L'avantage avec la nature, c'est qu'elle se reconstitue après les incendies, mais nettement moins après les coupes à blanc que l'homme lui impose.
Technophile Père Siffleur

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 316
  • Sexe: Homme
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #30 le: janvier 16, 2020, 01:06:47 »
Je trouve difficile de se rendre compte par soi-même du recul de la faune. Il y a eu des article là-dessus, et quelques bouquins, disant que notre cerveau a tendance à se mettre à jour sur les effectifs actuels en "oubliant" ceux du passé. Donc si on n'a pas sous la main des relevés précis pris sur le terrain et assez complets pour avoir du sens...

Parfois aussi on surestime le problème (effet de l'émotion), pas mal de gens te disent qu'à tel endroit "il n'y a plus rien" alors que moi j'y observe pas mal d'espèces... "IL n'y a plus de rougegorges" m'a-t-on déjà dit alors que ça crépitait de sons de rougegorges tout autour... Et puis on ne sait pas si l'endroit que l'on visite régulièrement est représentatif du problème, dans un sens ou dans l'autre.

D'où l'intérêt d'entrer des données dans des bases de données naturalistes participatives comme https://www.faune-france.org/ et les différentes "faune-" régionales. Et appliquer quelques protocoles genre STOC, formulaires (entrer de manière complète tous les oiseaux en un temps compté typiquement 10 mn) etc. Participer à des recensements ouverts au public etc. Cf. différentes initiatives (pollinisateurs, libellules par ex) de sciences citoyennes.

Le problème est bien dramatique mais il est aussi utile de lire de temps en temps la littérature scientifique sur le sujet pour savoir ce qu'il en est vraiment :

Voici les références d'une revue d'études sur l'effondrement des insectes dans le monde :

"Worldwide decline of the entomofauna: A review of its drivers", Francisco Sánchez-Bayoa, Kris A.G.Wyckhuys, Biological Conservation, Volume 232, April 2019, Pages 8-27

Lien : https://doi.org/10.1016/j.biocon.2019.01.020

C'est en anglais mais il y a Google trad' qui s'en sort très bien !

Extrait de la traduction du résumé :

"Les principaux moteurs du déclin des espèces semblent être par ordre d'importance :

    1. Perte d'habitat et conversion à l'agriculture intensive et à l'urbanisation ;
    2. La pollution, principalement celle des pesticides et engrais de synthèse ;
    3. Les facteurs biologiques, y compris les agents pathogènes et les espèces introduites ;
    4. Le changement climatique. Ce dernier facteur est particulièrement important dans les régions tropicales, mais n'affecte qu'une minorité d'espèces dans les climats plus froids et les montagnes des zones tempérées."

On trouve en général facilement l'article in extenso en pdf. ça vaut le coup de la lire en entier (20 pages) car l'évolution des effectifs est détaillée par ordres taxonomiques (lépidoptères, abeilles sauvages, odonates et d'autres).
Je croppe donc je suis.

Katana

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 110
    • Patrick Aubé Photographie
Je trouve difficile de se rendre compte par soi-même du recul de la faune. Il y a eu des article là-dessus, et quelques bouquins, disant que notre cerveau a tendance à se mettre à jour sur les effectifs actuels en "oubliant" ceux du passé. Donc si on n'a pas sous la main des relevés précis pris sur le terrain et assez complets pour avoir du sens...

Oui bien sur, la plupart d'entre nous, ne peut faire que des constats locaux. Mais la tendance générale est quand même bien cernée.

D'où l'intérêt d'entrer des données dans des bases de données naturalistes participatives comme https://www.faune-france.org/ et les différentes "faune-" régionales. Et appliquer quelques protocoles genre STOC, formulaires (entrer de manière complète tous les oiseaux en un temps compté typiquement 10 mn) etc. Participer à des recensements ouverts au public etc. Cf. différentes initiatives (pollinisateurs, libellules par ex) de sciences citoyennes.

Ca tombe bien que tu en parles. Le weekend des 25 et 26 janvier, le Gonm, organise un grand comptage des oiseaux de jardin. L'occasion de voir ce qui se passe à une échelle locale, par ses propres comptages, et en les comparant aux années précédentes, et aussi à des niveaux supérieurs (départemental, régional). Je suppose que derrière il y a regroupement des infos au niveau national (je n'ai pas encore tout lu sur les news qui sont publiées.

wll92

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 330
  • Sexe: Homme
Je trouve difficile de se rendre compte par soi-même du recul de la faune.

J'ai aussi remarqué cela. Plus je connais un endroit, plus je l'observe, plus je compte d'espèces différentes.
Plus j'en observe et plus j'en vois: ce qui va à l'encontre de la réalité (diminution).

Merci pour le lien.

January

  • Très actif
  • *
  • Messages: 340
  • Sexe: Homme
Je trouve difficile de se rendre compte par soi-même du recul de la faune. Il y a eu des article là-dessus, et quelques bouquins, disant que notre cerveau a tendance à se mettre à jour sur les effectifs actuels en "oubliant" ceux du passé. Donc si on n'a pas sous la main des relevés précis pris sur le terrain et assez complets pour avoir du sens...

Bonjour,

Je ne sais pas... Mais je constate que j’entends de moins en moins les oiseaux dans  la campagne cela lors de mes sorties vélo ou pédestre, même lorsque je farniente dans mon jardin.

 [at] +

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 316
  • Sexe: Homme
J'ai aussi remarqué cela. Plus je connais un endroit, plus je l'observe, plus je compte d'espèces différentes.
Plus j'en observe et plus j'en vois: ce qui va à l'encontre de la réalité (diminution).

Merci pour le lien.

En fait ça ne va pas à l'encontre de la réalité, ça montre qu'il est difficile de percevoir soi-même la chute de la biodiversité et qu'on a besoin d'un ensemble de données représentatives dans le temps pour l'attester vraiment.

Aussi, plus on étudie un endroit, mieux on le connait, plus on progresse dans nos connaissances, mieux on capte les espèces.
Je croppe donc je suis.

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 316
  • Sexe: Homme
Bonjour,

Je ne sais pas... Mais je constate que j’entends de moins en moins les oiseaux dans  la campagne cela lors de mes sorties vélo ou pédestre, même lorsque je farniente dans mon jardin.

 [at] +

Certainement mais ça reste des impressions personnelles qui demanderaient à être confirmées par des recueils de données réguliers et rigoureux.
Je croppe donc je suis.

Roland Ripoll

  • (Loggué sous identité réelle)
  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 11 774
  • Sexe: Homme
    • Oiseaux.net
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #36 le: janvier 21, 2020, 23:25:12 »
"...ça reste des impressions personnelles qui demanderaient à être confirmées par des recueils de données réguliers et rigoureux."

Quelques chiffres donc (tirées du programme STOC - Suivi Temporel des Oiseaux Communs) qui datent un peu mais sont, je pense, toujours d'actualité:

- Grèbe huppé déclin de 45% des effectifs sur la période 2001/2008

- Goéland leucophée déclin de 47% des effectifs sur la période 2001/2008

- Sterne pierregarin déclin de 32% des effectifs sur la période 2001/2008

- Serin cini déclin de 45% des effectifs sur la période 1989/2008

- Chardonneret élégant déclin de 46% des effectifs sur la période 2001/2008

- Verdier d'Europe déclin de 51% des effectifs sur la période 1989/200

- Tarier des près déclin de 47% des effectifs sur la période 2001/2008

- Tourterelle des bois déclin de 12% des effectifs  sur la période 2001/2008

- Pie bavarde déclin de 56 % des effectifs sur la période 1989/2008

- Moineau friquet déclin de 33% des effectifs sur la période 1989/2008

- Traquet motteux déclin de 54% des effectifs sur la période 2001/2008

- Linotte mélodieuse déclin de 45% des effectifs sur la période 2001/2008

- Tarier pâtre déclin de 27% des effectifs sur la période 2001/2008

- Chevalier guignette déclin de 44% des effectifs sur la période 2001/2008

- Bruant des roseaux déclin de 17% des effectifs sur la période 2001/2008

Les causes de ce déclin général sont multiples, mais la dégradation ou la perte des habitats demeurent les principales menaces. Il faut toutefois y rajouter l’expansion et l’intensification des industries agro-alimentaires et halieutiques, l’exploitation forestière, la colonisation des espèces invasives, la pollution, la chasse et la surexploitation des oiseaux sauvages ainsi que le changement climatique. Les causes de déclin sont également plus profondes : les systèmes économiques qui ne reconnaissent pas l’immense valeur de la nature, les déséquilibres mondiaux en termes de puissance et de richesse, la destruction des ressources naturelles, une démographie et une consommation individuelle en constante augmentation.
"être simple pour être vrai"

January

  • Très actif
  • *
  • Messages: 340
  • Sexe: Homme
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #37 le: janvier 22, 2020, 10:45:20 »
Bonjour,

Merci pour ces précisions qui plus est venant de cet organisme. Mon ressentit n'est pas une illusion...

 [at] +

lavialle15

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 420
  • Sexe: Homme
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #38 le: janvier 23, 2020, 18:03:01 »
Chez moi dans le Val d'Oise (mon jardin), plus de mésange bleue, reste abondamment la noire, plus de mésange à longue queue, plus de chardonneret élégant, 1 verdier (male - femelle) de tps en tps, 1 R-Gorge par épisode, moins de sansonnets aussi … et très peu d'insectes/guêpes/abeilles, cette année.
Cdlt

fossile

  • Discret
  • *
  • Messages: 2
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #39 le: janvier 30, 2020, 12:19:08 »
J'habitais un logement de fonction dans un parc dans les Yvelines et j'ai pu constater la disparition progressive puis totale de tous les insectes et de tous les oiseaux en quelques années. J'en ai parlé autour de moi mais cela n'avait pas l'air de concerner mon entourage… J'ai pris ma retraite en juin dernier et j'habite maintenant à Brive en Corrèze. Je retrouve avec plaisir des oiseaux et ai installé des mangeoires. Elles sont fréquentées par beaucoup de mésanges charbonnières, quelques mésanges bleues, un rouge gorge, 3-4 moineaux (au sol), 2-3 merles (au sol aussi). Rien d'autre. A mon arrivée, il y avait beaucoup d'insectes cet été, j'ai retrouvé avec admiration de belles mantes religieuses que je n'avais pas vues depuis des années. Le jardin était envahi de mauvaises herbes (en fait naturelles…) et j'ai eu le tort de tout tondre. je vais les laisser repousser et conserver seulement quelques allées de circulation. Cela peut-il être bénéfique pour les insectes et donc les oiseaux ? J'ai fait planter une haie variée en choisissant uniquement des arbustes résistant et mellifères.
Par ailleurs, j'ai acquis un télézoom fuji 100-400mm mais les oiseaux sont encore petits sur les photos. Je suis à 5m derrière une baie vitrée. Des conseils ?

January

  • Très actif
  • *
  • Messages: 340
  • Sexe: Homme
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #40 le: janvier 30, 2020, 12:40:51 »
Bonjour,

Déjà un autre arrière plan. Disposer la mangeoire pour avoir un fond de verdure. Rapprocher la mangeoire de l'endroit de prise de vue pour être plus proche.Travailler à un diaphragme ouvert (le plus petit chiffre f:2,8 par exemple) pour avoir un arrière plan flou.

 [at] +

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 316
  • Sexe: Homme
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #41 le: janvier 30, 2020, 18:28:38 »
 [at] fossile : oui effectivement, laisser pousser les "mauvaises herbes" est bénéfique pour insectes et oiseaux. Il est bon pour la biodiversité de garder si possible toutes les strates végétales : prairies, buissons, zones arbustives et arborées. Il faut aussi planifier certains travaux à faire dans le jardin en fonction des périodes de reproduction.
Je croppe donc je suis.

optix

  • Très actif
  • *
  • Messages: 227
  • Sexe: Homme
  • La photographie est la plus belle invention
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #42 le: février 06, 2020, 10:56:52 »
Constaté même phénomène pour les hirondelles depuis 2 saisons (finistère)
passion de la technique

castanea

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 749
Salut l'Artiste !

January

  • Très actif
  • *
  • Messages: 340
  • Sexe: Homme
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #44 le: février 07, 2020, 09:21:57 »
Bonjour,

Pour les Hirondelles rustiques j'ai un voisin qui a une ancienne soue, il laisse le vasistas entrouvert, il y a à l’intérieur une quinzaine de nids. Quelle joie de les voir revenir au printemps. Mais elles repartent  bien plus tôt que les autres années! Part contre j'vois plus de Martinet noir (Sarthe).

 [at] +

Jean-Jacques Groult

  • Très actif
  • *
  • Messages: 383
  • Sexe: Homme
  • Amicalement
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #45 le: février 07, 2020, 09:52:22 »
J'habite un endroit assez privilégié dans le Loiret, où j'ai recensé plus de 80 espèces d'oiseaux. La raison en est simple: l'agriculteur du coin est en label CRC, zéro résidu de pesticides. Du coup, nous avons beaucoup d'insectes et de vers de terre (les moustiques pullulent dans le bief de moulin où j'habite). Par contre, il suffit de faire 20 km pour se rendre compte qu'on arrive dans le désert. Autant certains endroits comme l'étang de la Grand Rue (à sec depuis plusieurs années) où les migrations faisaient une halte sont dorénavant vides, autant dès que les agriculteurs traitent peu on a de la biodiversité. Il est très surprenant de noter que les moineaux sont en ville mais pas dans la campagne ! Par contre, on a une recrudescence d'oiseaux opportunistes (corneilles, pies, pigeons...) assez incroyable : j'ai pu voir des volées de pigeons de près de 2000 individus au dessus d'un champ il y a peu, et des corneilles par centaines un peu plus loin.

Xavier Corteel

  • (Loggué sous identité réelle)
  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 191
  • Sexe: Homme
    • Photothèque du GONm
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #46 le: février 15, 2020, 08:46:06 »
Roland Ripoll avait eu la gentillesse de signaler mon fil "Une idée de photo" publié dans la section voisine (https://www.chassimages.com/forum/index.php/topic,302485.msg7429559.html#new). Pour ceux qui n'en suivent pas l'actualité, je me permets de signaler que notre campagne est lancée au moyen d'une affiche que vous pouvez visualiser sur  https://flic.kr/p/2isRv8s. Notre page Facebook ouverte sous le nom " Biodiversité Agissons Ensemble " est opérationnelle. L'alimenter, c'est déjà agir en faveur de la biodiversité.
Curieux de Nature

Xavier Corteel

  • (Loggué sous identité réelle)
  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 191
  • Sexe: Homme
    • Photothèque du GONm
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #47 le: février 24, 2020, 09:18:00 »
Petite précision : la nouvelle adresse de notre page Facebook ( reconvertie en groupe de discussion "Biodiversité Agissons Ensemble") est :  https://www.facebook.com/groups/2561438010843494/
Curieux de Nature

optix

  • Très actif
  • *
  • Messages: 227
  • Sexe: Homme
  • La photographie est la plus belle invention
....... j'vois plus de Martinet noir (Sarthe).

 [at] +
idem chez moi.
Les martinets qui venaient nicher en ville tous les ans depuis que j'y habite (20 ans) ont déserté leur nid en ville depuis environ 3 ans pour des zones de campagne à moins de 2 km.
Je me pose la question de la possibilité d'un effet perturbateur des ondes Wifi permanentes provenant des box Wifi, qui aurait pu faire fuir ces oiseaux.
passion de la technique

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 602
idem chez moi.
Je me pose la question de la possibilité d'un effet perturbateur des ondes Wifi permanentes provenant des box Wifi, qui aurait pu faire fuir ces oiseaux.
et c'est une excellente question ....... cette pollution invisible qui se superposent aux perturbateurs endocriniens de toutes sortes .......

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 602
belle vision ce matin en fin de matinée ensoleillée : une abeille charpentière ( xylocope ) est venue butiner les rares premières fleurs d'un abricotier poussé de l'autre coté de mon mur , sans doute germé d'un noyau atterri là par "hasard" au siècle dernier ..... :D

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 316
  • Sexe: Homme
idem chez moi.
Les martinets qui venaient nicher en ville tous les ans depuis que j'y habite (20 ans) ont déserté leur nid en ville depuis environ 3 ans pour des zones de campagne à moins de 2 km.
Je me pose la question de la possibilité d'un effet perturbateur des ondes Wifi permanentes provenant des box Wifi, qui aurait pu faire fuir ces oiseaux.

Le problème ne vient-il pas de la disparition des cavités favorables à la nidification des Martinets. Souvent la rénovation urbaine bouche les trous de boulins.

http://archeologie.orleans-metropole.fr/a/2422/trou-de-boulin/

Et ça prive les Martinets de lieux de nidification.

Même pb avec les Moineaux, il y a de moins en moins de cavités dans les bâtiments.

Exemple pour la ville de Toulon : https://paca.lpo.fr/blogs/toulon/2018/05/04/bilan-3-ans-de-protection-des-nids-de-martinets-a-toulon/

où la LPO-PACA travaille avec la municipalité sur la protection des sites de nidification de l'espèce en ville.

En effet, l'espèce est protégée, donc la destruction des sites de nidification est interdite.

Pour l'impact du Wifi, là aussi les doutes personnels ne mènent pas loin je pense. Il se dit beaucoup de choses sur "les ondes", il vaut mieux documenter à mon avis. Connais-tu des articles et études sur le sujet ?
Je croppe donc je suis.

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 602
ce qui m'inquiète , c'est la prolifération omniprésente et nocturne des goélands et des pies en zones résidentielles depuis la fermeture de quelques déchèteries à ciel ouvert ...... ça en moins , il y a de la place pour les autres moins invasifs ......

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 316
  • Sexe: Homme
ce qui m'inquiète , c'est la prolifération omniprésente et nocturne des goélands et des pies en zones résidentielles depuis la fermeture de quelques déchèteries à ciel ouvert ...... ça en moins , il y a de la place pour les autres moins invasifs ......

Tu t'inquiètes de choses mais cherche des articles et études pour confirmer ou infirmer tes craintes.

Les Pies et Goélands ne sont pas du tout des espèces "invasives". Elles font partie de la faune européenne et sont présentes naturellement sur notre territoire. Il n'y a aucune prolifération de ces espèces.

Cf. dans les résultats des suivis STOC (Suivi temporel des oiseaux communs) : http://www.vigienature.fr/fr/observatoires/suivi-temporel-oiseaux-communs-stoc/resultats-3413

Pour la Pie bavarde : http://www.vigienature.fr/fr/pie-bavarde-3529

Je cite :

Citer
Après un déclin de plus de 50% entre la fin des années 1980 et le début des années 2000, les effectifs de pie bavarde se sont stabilisés, pour remonter lentement. Le déclin était notamment dû aux campagnes de piégeages intensives (500 000 individus tués entre 2011 et 2013 !), la pie étant classée comme nuisible dans une grande partie de la France. Le regain constaté pourrait être lié au fait que les effectifs de pies remontent en milieu urbain, où elle se porte bien.  A l'échelle européenne, même si elle est globalement en déclin modéré depuis 1980, la pie est stable depuis le début des années 2000. Cette situation est assez différente de celle observée en Grande-Bretagne, où elle a augmenté entre les années 1970 et 1990, pour être à peu près stable depuis.

Il n'y ai fait mention d'aucune prolifération.

Cette illusion semble due au fait que l'espèce "se porte bien" en milieu urbain et péri-urbain, mais l'examen des données, indispensable pour entrevoir ce qu'il en est vraiment, ne la confirme pas.

Pour le Goéland leucophée : http://www.vigienature.fr/fr/goeland-leucophee-3443

Citer
-70 % depuis 2001, fort déclin

-66 % sur les 10 dernières années, fort déclin

Une diminution qui semble se révéler petit à petit pour cette espèce pour laquelle une interprétation est difficile, car les comptages concernent aussi bien les adultes que les immatures.

Goéland argenté : http://www.vigienature.fr/fr/goeland-argente-3441

Citer
+50 % depuis 1991, non significatif

-39 % depuis 2001, déclin modéré

-51 % sur les 10 dernières années, fort déclin

Les données pour cette espèce comportent deux difficultés majeures en plus du grégarisme de l’espèce : d’une part l’absence de distinction entre Goélands argenté et leucophée avant 2001 et d’autre part, une proportion non négligeable des effectifs dénombrés concerne des groupes d’immatures non reproducteurs. Toutefois, il semble que le nombre de goélans argentés soit en diminution depuis les années 2000, un phénomène peut-être lié à la fermeture des décharges à ciel ouvert.

La fermeture des décharges à ciel ouvert, en fait, diminue les populations de Goélands.

Goélands et Pies font partie intégrante de notre patrimoine naturel, comme les autres Corvidés et les Grands cormorans, prenons garde à ne pas en faire des espèces "boucs émissaires" de désordres écologiques dus à Homo sapiens.

Pour rappel, espèce invasive = espèce exotique introduite par l'Homme, proliférant dans les espaces naturels et mettant en danger la faune locale.
Je croppe donc je suis.

Katana

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 110
    • Patrick Aubé Photographie
Tu as certainement raison, mais je comprend pourquoi Spotmatik s'inquiète, moi même, je n'ai pas souvenir d'avoir vu autant d'oiseaux de mer dans les champs quand j'étais môme. J'ai l'impression qu'il y en a beaucoup plus qu'avant, mais peut être que je me trompe. Ca ne me fait pas dire pour autant que c'est une invasion. En fait, ça m'étonne plus que ça m'inquiète.

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 602
Tu t'inquiètes de choses mais cherche des articles et études pour confirmer ou infirmer tes craintes.
je communique mon visuel et ressenti d'un gus parmi d'autres , qui habite le littoral languedocien , ensuite pour la littérature , j'ai pas de temps à perdre à jouer les termites si je ne suis pas concerné , l'absence des espèces précitées ne me manque nullement ....... pareil pour le fond sonore des tourterelles ......... pour les cigales , j'ai toujours du rosé au frais ....... qui n'éloigne pas les moustiques ...... et je suis toujours en bons termes avec les divers organismes et communes concernés , je les avais comme clients lorsque j'essayais d'éviter d'écraser les libellules et les reptiles lors de mes nombreux trajets professionnels ......
de passage à Bandol ,il y a quelques mois , j'avais remarqué des rangées de "picots" empêchant les gros piafs marcheurs sur les bords des fenêtres de l'hôtel ....dixit le personnel qui nettoie ........afin de ne pas avoir des traces de fientes renouvelables et ici , on pose du grillage à plat sur les toits terrasse pour qu'ils aillent nicher ailleurs et pouvoir étendre le linge au soleil sans se faire attaquer ou chiller dessus ....... :D

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 316
  • Sexe: Homme
je communique mon visuel et ressenti d'un gus parmi d'autres , qui habite le littoral languedocien , ensuite pour la littérature , j'ai pas de temps à perdre à jouer les termites si je ne suis pas concerné , l'absence des espèces précitées ne me manque nullement ....... pareil pour le fond sonore des tourterelles ......... pour les cigales , j'ai toujours du rosé au frais ....... qui n'éloigne pas les moustiques ...... et je suis toujours en bons termes avec les divers organismes et communes concernés , je les avais comme clients lorsque j'essayais d'éviter d'écraser les libellules et les reptiles lors de mes nombreux trajets professionnels ......
de passage à Bandol ,il y a quelques mois , j'avais remarqué des rangées de "picots" empêchant les gros piafs marcheurs sur les bords des fenêtres de l'hôtel ....dixit le personnel qui nettoie ........afin de ne pas avoir des traces de fientes renouvelables et ici , on pose du grillage à plat sur les toits terrasse pour qu'ils aillent nicher ailleurs et pouvoir étendre le linge au soleil sans se faire attaquer ou chiller dessus ....... :D

Je n'ai rien compris à ton post mais ce n'est pas grave  ;)
Je croppe donc je suis.

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 602
selon un rituel journalier , lorsque les conditions atmosphériques le permettent , je dispose dans mon arbre de judée 2 boules de graisse/graines pour les petits oiseaux ...... et  pour une fois je n'étais pas seul ...... car une abeille charpentière ( xylocopa machinchuetta  ::)...) butinait au soleil les premières fleurs écloses avec son sympathique bourdonnement ..... qui n'a pas duré longtemps ,en effet la venue soudaine dans le bruissement d'ailes accompagné du gazouillis de la trentaine de piafs visibles l'invitant à aller butiner ailleurs ........ squattant ce brave arbuste encore dépourvue de feuilles  ...... tant que les pies et les goélands restent au loin pour profiter de la mer , de lla plage et du ciel bleu ...... ça me va ......
as-t-on songé à la contamination ...... par les insectes pollinisateurs ....... avec les arbres fruitiers ..... gaffe aux asticots dans les fruits pour les "végan's"...... ;D

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 316
  • Sexe: Homme
Je ne comprends pas ce que tu veux dire.
Je croppe donc je suis.

optix

  • Très actif
  • *
  • Messages: 227
  • Sexe: Homme
  • La photographie est la plus belle invention
Le problème ne vient-il pas de la disparition des cavités favorables à la nidification des Martinets. Souvent la rénovation urbaine bouche les trous de boulins.

http://archeologie.orleans-metropole.fr/a/2422/trou-de-boulin/

Et ça prive les Martinets de lieux de nidification.
Pour l'impact du Wifi, là aussi les doutes personnels ne mènent pas loin je pense. Il se dit beaucoup de choses sur "les ondes", il vaut mieux documenter à mon avis. Connais-tu des articles et études sur le sujet ?
Belle explications pour les nids de martinets qui restent vides. Les martinets seraient-ils au courant des projets de rénovation urbaine et auraient-ils décidés de déménager plutôt que de voir leur "maison" démolie?
https://www.robindestoits.org/Le-rouge-gorge-est-desoriente-par-les-ondes-electromagnetiques-Le-Monde-09-05-2014_a2205.html
passion de la technique

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 316
  • Sexe: Homme
Belle explications pour les nids de martinets qui restent vides. Les martinets seraient-ils au courant des projets de rénovation urbaine et auraient-ils décidés de déménager plutôt que de voir leur "maison" démolie?
https://www.robindestoits.org/Le-rouge-gorge-est-desoriente-par-les-ondes-electromagnetiques-Le-Monde-09-05-2014_a2205.html

Oui c'est une explication. La LPO travaille sur le sujet depuis plusieurs années dans certaines villes du Sud de la France comme Nice et Toulon et le problème est bien celui de la rénovation urbaine et de la disparition des cavités dans la bâti. De quels "nids restés vides" tu parle ? J'aimerai bien que tu explique plus en détail ce point.

La LPO n'a jamais parlé de la wifi qui ferai fuir les Martinets !
Je croppe donc je suis.

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 316
  • Sexe: Homme
Belle explications pour les nids de martinets qui restent vides. Les martinets seraient-ils au courant des projets de rénovation urbaine et auraient-ils décidés de déménager plutôt que de voir leur "maison" démolie?
https://www.robindestoits.org/Le-rouge-gorge-est-desoriente-par-les-ondes-electromagnetiques-Le-Monde-09-05-2014_a2205.html

Merci pour le lien sur le Rougegorge. C'est intéressant et fait référence à une étude sur le sujet. Mais, lisant la revue "Ornithos" (revue d'ornithologie de terrain) et connaissant la LPO, la responsabilité du wifi dans la chute des effectifs d'oiseaux n'est jamais évoquée, ou alors si peu que ça ne m'a pas marqué.

Une étude seule ne suffit pas il faudrait voir si un nombre significatif d'études va dans le même sens (l'idéal est une méta-analyse d'études sur le sujet).
Je croppe donc je suis.

optix

  • Très actif
  • *
  • Messages: 227
  • Sexe: Homme
  • La photographie est la plus belle invention
J'aimerai bien que tu explique plus en détail ce point.

La LPO n'a jamais parlé de la wifi qui ferai fuir les Martinets !
Visiblement tu cherches à lancer une polémique scientifique avec de simples photographes / observateurs de la nature. Je pense que tu t'es trompé de forum et je n'ai rien à ajouter sur ce que j'ai déjà dit.
passion de la technique

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 316
  • Sexe: Homme
Visiblement tu cherches à lancer une polémique scientifique avec de simples photographes / observateurs de la nature. Je pense que tu t'es trompé de forum et je n'ai rien à ajouter sur ce que j'ai déjà dit.

Tu te trompes, je ne cherche pas de "polémique".

Je pense simplement qu'on ne doit pas lancer des affirmations si on n'a pas d'éléments pour les confirmer. C'est pour ça que je demande parfois, face à une information lancée "brute", d'expliquer d'où vient l'info (expérience personnelle, travail associatif, article, livre, reportage etc.)

Simple démarche de prudence face aux faits et données avancées "nus" pour mieux se faire une opinion.

Une simple intuition ou impression personnelle pour moi n'a pas de valeur si elle n'est pas soutenue par des éléments factuels ou des travaux divers publiés.
Je croppe donc je suis.

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 602
10h45 , à l'heure d'été , dans mon arbre de judée aux fleurs écloses précédant l'émergence de quelques feuilles , j'ai eu le plaisir de voir et d'entendre 2 sympathiques xylocopes butinant .
La pose de 2 nouvelles boules destinées aux oiseaux et suspendues dans l'entrelacement des petites branches ne les ayant pas perturbées
11h11 , un moineau , sans doute téméraire commence à picorer l'une d'elles , précédant à terme la venue déjà nombreuse , le temps de rédiger ce texte , de ses congénères .
N'ayant que 2 doigts et 2 yeux , à part les abeilles charpentières , j'ai pas pu dénombrer ces braves piafs dont certains qui pourraient être des mésanges , et les inflorescences mauves/violettes , voire lilas ( pas blanc ) .......

si ce texte s'avère incompréhensible ,...... utiliser un traducteur ...... d'été ....... ;D

passez une bonne journée

daguet

  • Super actif
  • *
  • Messages: 524



optix

  • Très actif
  • *
  • Messages: 227
  • Sexe: Homme
  • La photographie est la plus belle invention
Tu te trompes, je ne cherche pas de "polémique".

Je pense simplement qu'on ne doit pas lancer des affirmations si on n'a pas d'éléments pour les confirmer. C'est pour ça que je demande parfois, face à une information lancée "brute", d'expliquer d'où vient l'info (expérience personnelle, travail associatif, article, livre, reportage etc.).
Voila ce que j'ai soit disant affirmé: "Je me pose la question de la possibilité d'un effet perturbateur des ondes Wifi permanentes provenant des box Wifi, qui aurait pu faire fuir ces oiseaux."
Commence déjà par apprendre à discerner l'affirmation d'une certitude avec l'expression d'une hypothèse
passion de la technique

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 316
  • Sexe: Homme
Voila ce que j'ai soit disant affirmé: "Je me pose la question de la possibilité d'un effet perturbateur des ondes Wifi permanentes provenant des box Wifi, qui aurait pu faire fuir ces oiseaux."
Commence déjà par apprendre à discerner l'affirmation d'une certitude avec l'expression d'une hypothèse

Laisse béton.
Je croppe donc je suis.

lilipop

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 222
  • Sexe: Femme
    • rencontres photos
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #70 le: avril 01, 2020, 16:00:41 »
Bonjour,
je m'associe aux constats et inquiétudes exprimées dans ce fil; j'ai successivement habité le 78 puis le 05; côté macro, que du bonheur: abondance et diversité de sujets pour un photographe de nature; ensuite la petite Camargue ; là encore, outre les espèces d'oiseaux emblématiques en abondance,  un diversité d'insectes conséquente ( ah les cigales !!! ) Depuis 2 ans et demi j'habite le Morbihan et là, mis à part les volatiles marins, grande disette ; dans mon jardin :des passereaux que je nourris, des pigeons et 2 couples de pies. Bien que situé en campagne et entouré des bois, l'endroit est cerné par des cultures intensives( vous avez dit pesticides ?? :) et les autorités locales rasent tout brin d'herbe qui menace de dépasser; plus de talus herbeux aux bords des routes, plus de coquelicots, plus de champs en friche, plus de bosquets, donc plus d'hôtes de ces habitats ...... désolant. ;D

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 602
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #71 le: avril 02, 2020, 12:10:08 »
2 avril à 11h00 , les deux xylocopes butinent toujours mon arbre de judée dont la floraison sera suivie de celle des jasmins et pittosporum , de quoi attirer davantage de bourdonneuses....... passage vérifié hier au crépuscule de la tourterelle qui vient en mon absence ( et surtout en silence , ....... si elle pouvait continuer ..... ;D) me pourrir et décrocher les restes des boules à graines ...... que j'ai déplacé dans le fouillis des petites branches ....... pour ceux qui "apprécient" leurs concerts avec les goélands ....... z'auraient du les appeler "perce-oreilles" ...... ;D :angel:

Katana

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 110
    • Patrick Aubé Photographie
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #72 le: avril 02, 2020, 17:41:57 »
Les tourterelles qui viennent chez moi (un couple) se contentent de ramasser ce que les moineaux éparpillent un peu partout. Par contre, elles écrasent les plantations de madame. Bien élevées, mais pas trop les donzelles  ;D ;D