[ Forum MATERIEL ] > Forum MATOS "toutes marques"

Jusqu’où aller dans la course aux pixels ?

(1/230) > >>

chess:
Un sujet battu et rebattu auquel j'essaye d'apporter un regard quantifié et rationnel.

Ceux qui ont débuté la photo numérique en 2000 avec des APS-C pro ou semi-pro en rigolent encore : la course aux « specs » dans le milieu amateur a vu débouler des capteurs 1/2.3’’ qui affichaient 8, 10, 12, 14 Mix… mais des pixels de merde (les sombres noirs, les blancs cramé, le reste pourri par le bruit ou le lissage) pour un résultat qui n’arrivaient pas à la cheville de leur vieux APS-C de 4 ou 6 Mpix.

Cette course au « specs » sans queue ni tête continue aujourd'hui dans les Smartphone avec des écrans 6’’ 120 Hz plus définis qu’une télé de 40'' et des capteurs photos de 100 MPix servis par des culs de bouteille.

Mais voilà que le monde pro – normalement plus rationnel – semble participer à cette course aux « specs » : 24, 33, 40, 50, 60 Mpix… certes sur du plein format mais quand même, pour quoi en faire ?

Sachant que la quantité de photon captée par un photosite est proportionnelle à :
surface du photosite x  diamètre de la lentille frontale x temps d’exposition
quoi qu’on en dise le nombre de pixels se fait forcement au détriment du reste (profondeur des noirs, dynamique, bruit, sensibilité ISO, profondeur de champ, risque de bougé…) alors si avoir plus de pixels n’est pas toujours mieux - en particulier lorsque la lumière manque - quelle est la limite raisonnable ?
 
 
1/ Retour à la base : Les limites de l’oeil humain

L’oeil humain a une définition de  0,0003 radians (uniquement dans une petite zone centrale).
S’il est à 40 cm d’une photo 10x15 il peut voir 1,1 Mpix
S’il est à 2 m d’un poster ou d’une TV 60x90 il peut voir 1,6 Mpix
S’il est à 6 m d’une affiche ou d’un écran ciné 200x300 il peut voir 2 Mpix

En fait  lorsqu’on regarde une vidéo ou une image fixe de façon globale (sans s’approcher) l’oeil humain ne justifie pas réellement d’avoir plus de 2 ou 3 Mpix.
Admettons 3 ou 4 Mpix avec une marge.
Par contre pléthore de pixels se justifie si on veut croper sur un détail, à condition qu’il n’y ait pas d’autres limites, lesquelles ?
 
 
2/ Les limites de l’objectif

Les objectifs passent rarement plus de 2500 à 3200 lignes avec une MTF 50 % de qui fait entre 10 et 15 Mpix de qualité moyenne vu qu'il y a une perte de 50 % du micro contraste entre 2 pixels consécutifs.
Quand les zooms y arrivent (rarement) c’est uniquement à leur meilleure ouverture.
Les bonnes focales fixes le font plus facilement, mais jamais à pleine ouverture.
Et au centre, jamais dans les coins.
Bref déjà 15 Mpix il faut une excellente optique au centre et/ou un peu fermée pour réellement en profiter avec une MTF50%.
Alors 24, 40, 50, 60 Mpix… si on perd plus de 50 % de contraste, c’est que les pixels bavent sur les voisins, les pixels sont bien là, mais de mauvaise qualité et la définition réelle de la photo ne suit pas la définition théorique du capteur.
 
 
3/ Les limites de la profondeur de champ et de la mise au point
   
40-60 Mpix est aussi plus contraignant en profonde de champ.
Pour info les indications de pdf sur les objectifs correspondent 1200 pixels sur la largeur.
Une définition de 10 Mpix divise la pdf par 3 par rapport à ces indications.
Une définition de 60 Mpix divise la pdf par 8 par rapport à ces indications.
En fait les 60MPix - si on arrive à faire la map - on les aura sur une partie infime de la photo.
Et si on veut avoir la même zone nette, il faudra fermer le diaphragme et donc forcément perdre en Bokeh.
 
 
4/ Les limites vis à vis du risque de bougé

40-60 Mpix est aussi plus contraignant sur le risque de bougé.
Avec l’argentique non stabilisé il était de coutume de choisir une vitesse inverse de la focale.
Par exemple 1/50ème pour une photo au 50 mm.
Mais pour une définition de 60 Mpix au lieu de 4 Mpix, il faut multiplier la vitesse par x4 ce n’est pas neutre.
 
 
5/ Conclusions

Par rapport à une définition de 12 Mpix, avoir une définition de 50 Mpix nécessite
- d’avoir un excellent objectif, un zoom à son ouverture optimale ou de préférence une focale fixe un peu fermée
- d’avoir 1 STOP de plus en vitesse pour compenser le risque de bougé
- d’avoir 2 STOP de plus en diaphragme pour compenser la profondeur de champ (mais avec perte de Bokeh au passage)

Donc il faut aller chercher 3 STOP de plus.
Le problème c’est qu’un capteur 50 MPix monte 2 STOP de moins en ISO.
Donc au final :
- on perd 5 STOP de marge sur les conditions difficiles
- avec perte de bokeh
- tout ça pour avoir 50 Mpix de qualité médiocre (MTF largement < 50 %) dans une zone infime de la photo, je ne vois pas bien l’intérêt en fait.

Probablement j’enfonce une porte ouverte :
- Le Sony A9 (24 Mpix) est 1500 € plus cher que le Sony A7 R (61 Mpix)
- Le Sony A7S (12 Mpix) est 1500 € plus cher que le Sony A7  (33 Mpix)

C’est la preuve que pas mal de pros s’en foutent de cette course aux pixels.
A juste titre à mon avis… mais le forum est là pour en discuter.

MGI:
Il y a quelques mois, j'ai failli acheter un Sony Alpha 7 R (le premier), mais mon vieux PC n'avait pas l'intention de suivre, j'ai donc trouvé un Alpha 7 s (one itou), neuf à 995 € !

Comme j'avais déjà les antiques Alpha 850 et 900, leurs 24 Mp me suffisaient largement, la photo d'architecture ou de rue ne nécessitent pas d'avoir un boitier 100 Mp.

Un de mes jeunes amis, reprenant la tradition familiale de photographe, a voulu commencer par frimer avec du Canon hors de prix, puis, admettant son erreur et l'état déplorable de ses finances, a tout revendu pour prendre un Nikon D 780 + Tamron 24-70mm f/2.8 > 3 500 € quand même  :'(

Pas question pour lui de prendre un hybride, on lui conseillait pourtant le Z 6 II + 24-120mm f/4, Môssieur tient à avoir du viril, du gros qui impressionne et fait bien "klonk" quant on déclenche.

Nous sommes un groupe d'ami(e)s qui avons commencé la photo ensemble en 1975-76, et avons toujours apprécié le moyen format, 3 ou 4 parmi nous lorgnent sérieusement sur le Fuji GFX 50S II > 51 Mp dans ce format n'a rien d'exceptionnel, son prix non plus (4 500 €), bien moins cher que l'Alpha 1

Je fais figure de dinosaure, en me trainant laborieusement un Pentax 645 Z, mais c'est une sorte de cadeau nostalgie, qu'il faut sortir dans les réunions de famille, et montrer à tout le monde que mes séances de musculation intensive servent à autre chose que battre un record de vitesse en fauteuil roulant  ;)

FredEspagne:
Pour le genre de photos que tu privilegies. il y a un problème à ne p"as négliger: les embruns d'eau salée ne sont pas du tout les amis du matériel photographique (boitier et objectifs) et même le matériel tropicalisé" ne résistera pas bien longtemps à l'eau salée. Un bridge comme le RX 10 si il fait des merveilles sur des terrains secs ne résistera pas à une rincée de mer quand bien même une petite pluie est supportable.

seba:

--- Citation de: chess le janvier 25, 2022, 15:55:26 ---Cette course au « specs » sans queue ni tête continue aujourd'hui dans les Smartphone avec des écrans 6’’ 120 Hz plus définis qu’une télé de 40'' et des capteurs photos de 100 MPix servis par des culs de bouteille.

--- Fin de citation ---

Les APN des smartphones sont remarquables.

Joe 1234:

--- Citation de: FredEspagne le janvier 25, 2022, 17:00:10 ---Pour le genre de photos que tu privilegies. il y a un problème à ne p"as négliger: les embruns d'eau salée ne sont pas du tout les amis du matériel photographique (boitier et objectifs) et même le matériel tropicalisé" ne résistera pas bien longtemps à l'eau salée. Un bridge comme le RX 10 si il fait des merveilles sur des terrains secs ne résistera pas à une rincée de mer quand bien même une petite pluie est supportable.

--- Fin de citation ---
Quel rapport avec le sujet initial?????????????????????????????????????????????????????? ??? ;D ;)

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique