Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com


Auteur Sujet: Promenade matinale... (3)  (Lu 122412 fois)

RR NIKON

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 761
  • Sexe: Homme
  • http://rene-reboux.e-monsite.com/
    • René REBOUX
Re : Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1050 le: novembre 15, 2016, 18:47:29 »
De formidables cadeaux René que tu nous offres, c'est Noël avant l'heure, sauf que le Père Noël conduit des cerfs et pas des rennes. Je m'interroge, je suis parfois "déstabilisé" de retour d'une rencontre avec le sauvage, renard et rapace particulièrement. Je me dois de rester quelque peu sur la réserve des émotions vécues pour ne pas trop "gonfler" mon entourage, et je le comprends fort bien mais l'enthousiasme..

Et mon investissement n'est rien, en temps, lecture, connaissance etc....par rapport à ce tu donnes à ta passion. Après une telle rencontre, une telle intensité de l'instant, comment fais-tu pour " te remettre dans le trafic"
  

Salut Patrick,

Merci pour tes appréciations,

Pour tenter de répondre à ta question, et le plus justement possible, car ce n'est pas si simple, je te dirais que je suis "dans la nature" depuis tout gamin, ( comme je le raconte dans mon livre) et que de ce fait j'ai toujours composé avec le reste...
Je me doute bien que ce genre de réponse ne peut pas satisfaire quelqu'un qui vit intensément ses immersions actuelles dans le monde sauvage, mais c'est pourtant une réalité.
Il reste du chemin à faire avant que l'on reconnaisse aux animaux sauvages la sensibilité que l'on prête à notre espèce: pour l'instant la parole semble le seul critère argumentaire que l'on associe d'emblée à la pensée, pour justifier l'absence de conscience qui ferait défaut aux autres espèces présentes sur cette planète...
Pourtant, il me semble bien prétentieux de croire que nous sommes les seuls à penser, à éprouver des sentiments, etc...
S'élever au-dessus des autres espèces aurait dû en toute logique nous conduire à être plus intelligents, plus compréhensifs et plus responsables : hélas, on voit bien que ce n'est pas le cas...
Je me contente donc d'imaginer que d'autres partagent certaines de mes réflexions sur les relations que l'on peut entretenir avec la faune sauvage et cela me suffit pour accepter le monde.

un renard c'est inutile , comme la musique...


yves68

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 9 641
  • Sexe: Homme
Re : Re : Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1051 le: novembre 15, 2016, 23:47:38 »
Pourtant, il me semble bien prétentieux de croire que nous sommes les seuls à penser, à éprouver des sentiments, etc...
un renard c'est inutile , comme la musique...

 Et que les crétins de cartésiens passent leur chemin !
 Ces dernières photos de cerfs belligérants ou de renard mulottant expriment la pure sauvagerie, bousculent les idées figées, révèlent la vraie nature des choses, tandis que tes textes n'élargissent pas seulement les horizons mentaux, mais structurent l'esprit ! Merci d'alimenter ce forum avec un fil d'aussi bon niveau : c'est rassurant et ça compense la médiocrité de ceux qui remontent régulièrement en haut de page, en se gargarisant d'inepties et d'images sans mérite.
PS   Si tu ne l'as pas encore dans ta bibliothèque, permets moi de te conseiller l'Almanach d'un comté des sables, d'Aldo Leopold, un "classique" dont la lecture, j'en suis certain, te ravira ...
   
Yves

Aubertin

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 757
    • Thierry-images.ch
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1052 le: novembre 16, 2016, 10:41:09 »
De magnifiques images toujours qui mènent malheureusement à un constat en demi-teinte il est vrai.

billebaude

  • Actif
  • *
  • Messages: 75
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1053 le: novembre 16, 2016, 19:20:53 »
Salut René,
Des images que je connaissais pas, j'ai un petit faible pour les "ombres chinoises" tu es finalement un Diogène poétique des temps modernes qui préfère tout de même au dénûment et au tonneau vide la douceur de la polaire et le goût du Pic saint Loup ! ;)

Nemrod63

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 857
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1054 le: novembre 16, 2016, 19:26:11 »
c'est toujours un plaisir pour moi de repasser sur ton fil !
Amicalement, Roger

Jo Laudois

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 336
  • Sexe: Homme
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1055 le: novembre 16, 2016, 23:56:29 »
Splendides images de l'affrontement des cerfs dans une belle ambiance...
Amicalement, Jo.

papytos

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 426
  • Sexe: Homme
  • Tos, Papy Tos !
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1056 le: novembre 17, 2016, 15:54:04 »
Superbe, on ne commente pas, on déguste !
Cordialement. Jean-Pierre.

GROSBEC

  • Très actif
  • *
  • Messages: 339
  • Sexe: Homme
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1057 le: novembre 17, 2016, 16:17:18 »
Bonjour René,

Un renard ne sert à rien, à part à nous apporter la beauté.
On n'a pas fini de lire des inepties à propos des relations entre l'homme et la nature.
On doutait (du moins certains) de l'existence d'émotions chez l'animal, alors pour ce qui est des sentiments, le chemin est encore long, même si des scientifiques ont démontré leur existence.
Il suffit d'aller en pleine nature pour le constater de visu.
Aussi longtemps que le renard mulotera, l'espoir demeurera.

Amitiés,

Patrick
 

thieum

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 241
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1058 le: novembre 17, 2016, 23:26:59 »
Beaucoup trop de retard pour commenter chaque série...
De toutes manières il n'y aurait qu'un mot qui convienne...merveilleux (bon allez fantastique fonctionnerait aussi... ;)  )
Quel régal ce fil!!

Clic-Clac 51

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 30 630
  • Sexe: Homme
    • La Nature en Images
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1059 le: novembre 19, 2016, 11:34:01 »
Belle attitude saisie avec ce renard
Merci de partager, René
Amicalement Denis ;)

rico49

  • Super actif
  • *
  • Messages: 557
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1060 le: novembre 20, 2016, 12:51:29 »
Bonjour René ,

Bravo pour ces saisissantes scènes de joutes ! même si je dois bien avouer que je reste plus sensible à la douceur de ce renard mulotant à contre-jour.
Difficile d'imaginer d'ailleurs le respect et peut être aussi la crainte que doivent susciter une telle rencontre .
Difficile aussi , de ne pas souscrire à ce constat tragique ! Une campagne sacrifiée sur l'hôtel de la productivité agricole ou règnent en maîtres des gestionnaires imbéciles et avides chaussés de bottes en caoutchouc .. ceux-là sont imperméables à la beauté du monde et à sa contemplation .

Amicalement

Richard


casper38

  • Super actif
  • *
  • Messages: 983
  • Sexe: Homme
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1061 le: novembre 20, 2016, 16:38:46 »
Bonjour René,

Je constate que la motivation est toujours présente et que le verbe l'est aussi.

Continue pour le bien de tous  ;)

ERICN95

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 6 627
  • Sexe: Homme
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1062 le: novembre 20, 2016, 17:27:56 »
Toujours un grand plaisir d'admirer tes images et lire tes commentaires , bravo pour ce 20 cors magnifique
Amicalement Eric 
Eric

Pailler

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 205
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1063 le: novembre 20, 2016, 18:15:00 »
Je passe de temps en temps et me demande à chaque fois  pas plus souvent ....
Tout est un magnifique  témoignage !

robsou

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 389
Re : Re : Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1064 le: novembre 22, 2016, 15:09:51 »
Bonjour René,

Toujours autant de plaisir à contempler et à admirer tes images et à lire tes écrits et interrogations sur les relations humain-animal!

Tes digressions sur la pensée et les émotions/sentiments résume bien la césure actuelle entre une vision assez répandue chez de nombreuses personnes de la présence d’une discontinuité cartésienne des capacités humaines et animales (non vraiment fondée sur les faits), et celle d’une continuité darwinienne animal-humain de la pensée/émotions. Cette idée d'une discontinuité  fondamentale animal-humain, prônée par Descartes, se retrouve à l’heure actuelle, lorsqu'il est fait référence à des animaux-machines dotés strictement de réflexes ou d’instincts ou incapables de penser et de ressentir des émotions. La thèse darwinienne sans nier des différences les envisagent plutôt en termes de degré et non de nature.  Les avancées méthodologiques et théoriques dans de nombreuses disciplines (anthropologie évolutive, éthologie, psychologie animale, neurosciences) ont battu en brèche cette hypothèse de la discontinuité (en établissant évidemment des hiérarchies en fonction du taxon) et ont mis en lumière des homologies au niveau des mécanismes (génétiques et cérébraux) et des fonctions comportementales. Poser la question de l’existence d’une pensée animale, c’est abandonner une définition anthropocentrique concevant la pensée comme une entité purement subjective articulée autour du langage (« je pense donc je suis »), mais c'est épouser une position plus fructueuse sur le plan scientifique (et évolutif) qui consiste à définir l’esprit/la pensée comme la capacité de former des représentations sur le monde (soi, autrui, monde physique). Les travaux et les découvertes sur la cognition animale ont ainsi mis en évidence que certains états représentationnels de l'animal sont en appréhendables de manière objectivable (catégorisations et formation de concepts, représentions de soi et d’autrui, attributions d’états mentaux, résolutions de problèmes numériques,  compétences linguistiques, planification d’action futures, empathie, ….) et nous invitent à faire preuve de plus d’humilité en modifiant notre vision du monde animal.

Ci-joint pour ceux qui seraient intéressés de poursuivre leur réflexion sur la pensée animale et les émotions à l'aide d’illustrations démonstratives : deux liens vidéos de deux films passés sur Arte (au cas où vous ne les auriez pas vu): le premier plus centré sur la cognition physique, le second sur les émotions, les liens sociaux et la cognition sociale

http://www.inexplique-endebat.com/article-les-animaux-pensent-ils-123500193.html
https://www.youtube.com/watch?v=B8E5xgOoBbM
Robert
Salut Patrick,

Merci pour tes appréciations,

Pour tenter de répondre à ta question, et le plus justement possible, car ce n'est pas si simple, je te dirais que je suis "dans la nature" depuis tout gamin, ( comme je le raconte dans mon livre) et que de ce fait j'ai toujours composé avec le reste...
Je me doute bien que ce genre de réponse ne peut pas satisfaire quelqu'un qui vit intensément ses immersions actuelles dans le monde sauvage, mais c'est pourtant une réalité.
Il reste du chemin à faire avant que l'on reconnaisse aux animaux sauvages la sensibilité que l'on prête à notre espèce: pour l'instant la parole semble le seul critère argumentaire que l'on associe d'emblée à la pensée, pour justifier l'absence de conscience qui ferait défaut aux autres espèces présentes sur cette planète...
Pourtant, il me semble bien prétentieux de croire que nous sommes les seuls à penser, à éprouver des sentiments, etc
...
S'élever au-dessus des autres espèces aurait dû en toute logique nous conduire à être plus intelligents, plus compréhensifs et plus responsables : hélas, on voit bien que ce n'est pas le cas...
Je me contente donc d'imaginer que d'autres partagent certaines de mes réflexions sur les relations que l'on peut entretenir avec la faune sauvage et cela me suffit pour accepter le monde.

un renard c'est inutile , comme la musique...

RR NIKON

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 761
  • Sexe: Homme
  • http://rene-reboux.e-monsite.com/
    • René REBOUX
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1065 le: novembre 23, 2016, 09:56:20 »
Citation de Robsou :
"La thèse darwinienne sans nier des différences les envisagent plutôt en termes de degré et non de nature.  Les avancées méthodologiques et théoriques dans de nombreuses disciplines (anthropologie évolutive, éthologie, psychologie animale, neurosciences) ont battu en brèche cette hypothèse de la discontinuité (en établissant évidemment des hiérarchies en fonction du taxon) et ont mis en lumière des homologies au niveau des mécanismes (génétiques et cérébraux) et des fonctions comportementales. Poser la question de l’existence d’une pensée animale, c’est abandonner une définition anthropocentrique concevant la pensée comme une entité purement subjective articulée autour du langage (« je pense donc je suis »), mais c'est épouser une position plus fructueuse sur le plan scientifique (et évolutif) qui consiste à définir l’esprit/la pensée comme la capacité de former des représentations sur le monde (soi, autrui, monde physique)."

Ceux qui sont allés vers la nature armés de patience et non d'acier, avec des intentions de compréhension et sans forcément chercher à "prendre", ont pu constater que les animaux réfléchissent !
Même les moins évolués d'entre eux, ( au sens où on l'entend généralement, car l'anthropomorphisme fait des dégâts dans les consciences...) comme les serpents par exemple, sont capables d'observer le comportement des intrus avant de choisir une stratégie de fuite.
Evidemment pour observer cela il faut prêter une attention particulière aux faits, et non se contenter de constater les comportements dits stéréotypés ou innés , souvent attribués aux espèces considérées comme "inférieures".
Dommage que nous ne regardions pas plus souvent les comportements de nos contemporains de la même manière, car nous aurions des conclusions intéressantes à en tirer, surtout en matière d'atavisme et d'automatisme dans les réponses formulées aux problématiques rencontrées.
La notion d'intelligence est fondée sur l'observation de capacités à résoudre des problématiques, ou de comportements d'adaptation face à des situations difficiles, mais toujours selon des modalités qui nous sont propres, et surtout adaptées à notre espèce.
Observées au premier degré, les attitudes de l'espèces homo sapiens face à des situations de la vie courante, sont assez stéréotypées et souvent dénuées d'apparentes réflexions: est-ce pour cela qu'elles n'existent pas ?
Bien au contraire, choisir son attitude vis à vis des autres ou de son environnement, et en fonction de ses objectifs relève bien de la réflexion : dans ce sens, et même si cela n'est guère flatteur il faut bien admettre que la course à la première place au péage d'autoroute, dans la file d'attente d'un magasin, ou dans une confrontation sportive, n'est qu'un copier-collé du comportement du cerf maître de place qui entend bien garder sa suprématie sur ses congénères.
Nous avons inventé le savoir-vivre pour tenter de gommer cet aspect détestable du genre humain : mais c'est lutter contre nature...
Lorsque pris la main dans le sac du comportement primaire, on entend l'intéressé dire : "sur le coup je n'ai pas réfléchi", ça veut évidemment dire qu'il n'avait pas réfléchi aux conséquences de son acte, et non à ses intentions, qui elles, étaient bien claires dans son esprit !
La représentation physique et mentale du monde, et de la place de chacun est-elle une nécessité pour survivre ?
Il faudrait déjà imaginer à quoi ressemble le monde pour chacun d'entre nous : pour certains, il est évident que le monde réel s'arrête à leurs paillassons, et si l'on devait le leur faire dessiner ce serait certainement risible en comparaison de l'œuvre de ceux qui ont orné Lascaux....
Si la fuite désordonnée du lapin semble un comportement inné devant un danger avéré, imaginons ce que nous, espèce dite "supérieure", ferions avec la perspective de se voir trouer le cuir par un fusillot.
Regarder la nature et ses habitants avec des yeux d'enfant émerveillé reste un avantage qui vaut réflexion sur le monde qui nous entoure : dans la nature aucune espèce ne peut réellement prendre l'avantage sur les autres, c'est ce qui la différencie de notre société où tout est bon pour prendre l'avantage sur tout et sur tous, c'est même devenu un culte. Vous connaissez la suite...

Xavier Corteel

  • (Loggué sous identité réelle)
  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 183
  • Sexe: Homme
    • Photothèque du GONm
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1066 le: novembre 23, 2016, 10:27:25 »
On arrive dans le lourd, comme dirait un célèbre acteur. Personnellement, je m'en félicite. La photographie animale qui conduit à la philosophie (ou le contraire), voilà une démarche qui me plaît autrement plus que la course à la notoriété ou au sublime artistique. J'ai moi-même beaucoup évolué dans ma démarche de photographe : le contact avec la Nature est une école à nulle autre pareille. Ah, si nos contemporains pouvaient la fréquenter plus assidûment !
Curieux de Nature

castanea

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 775
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1067 le: novembre 23, 2016, 11:00:45 »
Salut René

Un vrais plaisir de suivre tes images comme les prolongements qu'elles inspirent :)

L'homme considérerait que sa spécificité serait de faire précéder l'instinct d'une réflexion.
Bon c'est peut-être vrais, mais alors il réfléchit mal.
Salut l'Artiste !

Mex (alias Jmc)

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 437
  • Sexe: Homme
  • (Quel artiste périt avec moi) -Néron
    • (Quel artiste périt avec moi) -Néron
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1068 le: novembre 29, 2016, 23:16:32 »
Je reprends avec un très grand plaisir cette superbe promenade René, et ces témoignages aussi émouvants!... un fil que l'on ne se lasse pas de suivre..   
Jean mi

Denis68

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 128
    • Mon Flicker
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1069 le: novembre 30, 2016, 17:42:40 »
Bonjour René,
C' est avec plaisir que je reprends le cours de cette délicieuse promenade, Merci pour ce beau Partage ;)
Cordialement Denis

yves68

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 9 641
  • Sexe: Homme
Re : Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1070 le: décembre 06, 2016, 21:22:04 »
Salut René

Un vrais plaisir de suivre tes images comme les prolongements qu'elles inspirent :)


  Exactement ! Le rut du renard, bientôt ?
Yves

RR NIKON

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 761
  • Sexe: Homme
  • http://rene-reboux.e-monsite.com/
    • René REBOUX
Re : Re : Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1071 le: décembre 10, 2016, 11:57:23 »
  Exactement ! Le rut du renard, bientôt ?

Merci pour vos commentaires et appréciations,

le rut du renard a lieu en fin d'année, décembre et janvier sont les mois où l'on peut voir des mâles parcourir leurs territoires respectifs dans l'espoir de rencontrer une femelle réceptive :

Roland Ripoll

  • (Loggué sous identité réelle)
  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 11 729
  • Sexe: Homme
    • Oiseaux.net
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1072 le: décembre 10, 2016, 11:59:25 »
Une belle image de saison !
"être simple pour être vrai"

RR NIKON

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 761
  • Sexe: Homme
  • http://rene-reboux.e-monsite.com/
    • René REBOUX
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1073 le: décembre 10, 2016, 12:01:52 »
Merci Roland,

Ils sont à ce moment là très réactifs aux intrusions dans leur environnement : et marquent de leurs urines les souches moussues, et d'autres petits promontoires improvisés,comme sur cette image.

RR NIKON

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 761
  • Sexe: Homme
  • http://rene-reboux.e-monsite.com/
    • René REBOUX
Re : Promenade matinale... (3)
« Réponse #1074 le: décembre 10, 2016, 12:03:43 »
la conséquence de cette activité est à découvrir quelques mois plus tard, sous la lumière du printemps filtrée par le jeune feuillage des hêtres: