Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com

Auteur Sujet: Thaïlande: San phra phom  (Lu 943 fois)

fredkelder

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 523
  • Chacun sa route
    • balade-en-thailande
Thaïlande: San phra phom
« le: octobre 27, 2017, 12:30:37 »
Aux origines animistes de l'imaginaire thaï, les san phra phom sont ces maisons miniatures que l'on trouve partout dans le pays.
Censées héberger les phra phom, esprits protecteurs gardiens de la nature, elles sont l'objet d'un culte domestique très répandu dans le pays.
Avant tout début de chantier, construction d'une maison individuelle, d'un centre commercial, d'un bâtiment administratif, d'une collectivité, un brahmane est convoqué. Orientation, ensoleillement, lui seul peut déterminer l'emplacement adéquat de cet abri posé sur un pilier dont le socle peut contenir des offrandes et objets sacrés...






fredkelder

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 523
  • Chacun sa route
    • balade-en-thailande
Re : Thaïlande: San phra phom
« Réponse #1 le: octobre 28, 2017, 09:54:35 »
Le san est ensuite peuplé de figurines. Divinités, anges, animaux mythifiés...interagissent les uns avec les autres, selon une mythologie précise et complexe mais le but ultime est d'attirer les esprits positifs afin de repousser les esprits néfastes. Le choix se fait aussi selon les besoins, le vécu et les goûts de chacun.





Selon les théologiens, pas de conflit entre animisme, hindouisme et bouddhisme, 3 croyances qui ont traversé le pays: plutôt que de s'opposer, elles ont fusionné. Certaines des divinités sont ainsi communes aux 3 panthéons.
Le san se trouve sous diverses formes...




fredkelder

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 523
  • Chacun sa route
    • balade-en-thailande
Re : Thaïlande: San phra phom
« Réponse #2 le: octobre 29, 2017, 11:04:14 »
... selon les esprits auxquels il est consacré, les personnes concernées (particulier, entrepreneur, communauté villageoise...) mais l'idée commune est que les mondes visible et invisible interagissent, se façonnent l'un l'autre en permanence, et l'harmonie réside dans l'équilibre entre les 2.



Les abris les plus anciens ont la forme de maisons traditionnelles et sont en bois. On trouve aussi des salas (maisons aux toits typiques du pays), d'autres surmontés d'un prang (tour d'origine khmère)...et de nos jours, l'aspect décoratif n'étant pas négligé, on trouve parfois de remarquables modèles artisanaux, ou des spécimens très libres et sophistiqués. Et comme dans ce pays les apparences sont primordiales, il arrive souvent que la Maison aux esprits revête un caractère ostentatoire en relation avec la réussite sociale de son propriétaire.



Toutefois, le san domestique courant est de série, en ciment, et vendu très souvent dans les grandes surfaces de matériaux de construction. L'acheteur peut aussi choisir sa couleur "favorable" selon le jour de la semaine où il est né: le jaune est associé au lundi, le rose au mardi, le vert au mercredi, etc...





On rencontre aussi des cultes spécifiques locaux dont les origines restent parfois obscures. Ici par exemple, à Bangkok, Chao Mae Tuptim, sur la rive du fleuve Chao Phraya, aujourd'hui dans le parc du Swiss Hotel.
A l'origine, Nai Lert, un promoteur de la 1ère moitié du XXème siècle, aurait placé là une Maison aux Esprits pour honorer la divinité qui résidait dans un arbre sacré.



Au cours du temps, le culte "dériva" vers celui de la déesse Tuptim. Personne n'en connaît la raison avec exactitude, mais inutile, au vu des phallus de bois déposés là, de préciser que cette déesse est celle de la fertilité...





Ailleurs dans Bangkok, un autre sanctuaire...

fredkelder

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 523
  • Chacun sa route
    • balade-en-thailande
Re : Thaïlande: San phra phom
« Réponse #3 le: octobre 30, 2017, 09:29:03 »
... comme on en trouve souvent à proximité de galeries commerciales: le san phra brahm le plus célèbre de la capitale, le sanctuaire Erawan. Ce site fut créé dans les années 1950, à la suite d'incidents qui émaillèrent le chantier de l'hôtel Erawan (erawan : éléphant), à tel point qu'il dût être mis à l'arrêt.



Un brahmane fut alors consulté et déclara que les travaux avaient débuté à une date néfaste. Pour rétablir l'harmonie, un sanctuaire devait y être consacré à Brahma, dieu de l'Hidouisme aux multiples visages. Le chantier se déroula ensuite sans autre incident.
A noter que la statue fut vandalisée quelques décennies plus tard, et plus récemment, en 2015, le site subit un grave attentat à la bombe. Il fit 20 morts et 125 blessés. Quand les esprits sont dérangés...





L'abri est très stylisé et ouvert sur les 4 côtés. Les 4 visages représentent la bonté, la miséricorde, la compassion et la justice. Un orchestre accompagne une troupe de danseuses-chanteuses traditionnelles.



Les gracieuses chorégraphies sont commandées par les croyants, venus de toute l'Asie du Sud-Est. Contraste avec les immeubles, l'intersection au trafic intense et le passage du Skytrain.



Pour en revenir aux san phra phom domestiques...

fredkelder

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 523
  • Chacun sa route
    • balade-en-thailande
Re : Thaïlande: San phra phom
« Réponse #4 le: octobre 31, 2017, 13:25:50 »
...quand ils arrivent en fin de vie, il est d'usage de les déposer dans l'enceinte d'un temple. Alors, on récupère celles parmi les figurines des 9 enfants de Thao Thodsara qu'on y a placées là. Ou bien on ne les récupère pas. Chacun de ses enfants-protecteurs a sa spécialité et si vous passez dans le pays, vous pourrez voir des Maisons aux esprits juste au bord des routes. Ou en plein champ.





Quand ma compagne a pu faire bâtir sa maison, elle n'avait pas de terrain. Alors Grand-mère Loong lui a offert une parcelle délaissée, à la sortie du village. Le san phra phom a été dressé. On y a placé les aïeux, Thaa et Yaii, esprits tutélaires parmi les plus répandus.
Le terrain était pratiquement dépouillé. Un seul manguier, déjà bien âgé. Alors on a planté des arbres. Ils ont si bien végété qu'aujourd'hui, de la route, on ne distingue même plus le 1er étage.
Parmi ces arbres, près de cette maison de poupées, un jacquier, réputé produire les plus gros fruits du monde. Trop près. Car ce cauliflore a tellement prospéré qu'un jour, une de ses énormes pommes est tombée sur le san et du san, il n'est resté que des débris. Consternation.



Personne ne sait exactement où sont allés se réfugier les esprits. Mais quelques mois plus tard, un gekko a élu domicile dans un des hauts arbres les plus proches qui ombrent la maison. Parfois, rarement tant cet animal utile est discret, on le distingue dans un des interstices de la toiture. Il nous observe, et j'ai bien l'impression que c'est d'un oeil espiègle.

Barefoot

  • Actif
  • *
  • Messages: 42
Re : Thaïlande: San phra phom
« Réponse #5 le: octobre 31, 2017, 15:05:58 »
Chouette série de photos.
Merci pour la chronique... ;)

Pailler

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 808
Re : Thaïlande: San phra phom
« Réponse #6 le: octobre 31, 2017, 16:45:34 »
Toujours intéressant d'avoir un texte d’explication qui accompagne un reportage original et de belles photos ....

Otaku

  • Exclu
  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 11 359
  • Sexe: Homme
Re : Re : Thaïlande: San phra phom
« Réponse #7 le: novembre 11, 2017, 18:42:34 »
Toujours intéressant d'avoir un texte d’explication qui accompagne un reportage original et de belles photos ....

Entièrement d'accord.