Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com

Auteur Sujet: utilité des fichiers Raw  (Lu 3997 fois)

Johnny D

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 601
Re : utilité des fichiers Raw
« Réponse #75 le: février 01, 2019, 09:39:33 »
Suite a ta (bonne) remarque, j'ai jeté un coup d'œil à mon réglage boitier "picture control". Il est sur std sans autre modif. Mais ça n'impacte en théorie que l'image sur l'écran arrière du boitier ou avec les logiciels Nikon.. donc inutile d'y toucher avec DxO..

Il y a deux positions DxO pour le même résultat: "Aucune correction" et "comparer" sensés donner une idée de l'image brute. J'ai simplement conservé l'option du réglage automatique de la géométrie de l'image DxO. C'est discutable, je sais.
Par rapport au capteur Nikon 24 Mpix du D7200 ou D5600, le capteur 20 Mpix du D500 (ou D7500) fournit une image, nativement semble t-il, plus dense, plus saturée.. et c'est vraiment sensible. C'est la première chose qui m'a frappé quand j'ai ouvert mes RAW D500. Avec le 24 Mpix on rajoutait quasi systématiquement du contraste et de la saturation. Avec le 20 Mpix à la limite on en enlève! ;D 

   

Pieloe

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 437
  • Sexe: Homme
    • Des tutos pour DxO
Re : utilité des fichiers Raw
« Réponse #76 le: février 01, 2019, 11:56:40 »
Suite a ta (bonne) remarque, j'ai jeté un coup d'œil à mon réglage boitier "picture control". Il est sur std sans autre modif. Mais ça n'impacte en théorie que l'image sur l'écran arrière du boitier ou avec les logiciels Nikon.. donc inutile d'y toucher avec DxO..

Il y a deux positions DxO pour le même résultat: "Aucune correction" et "comparer" sensés donner une idée de l'image brute. J'ai simplement conservé l'option du réglage automatique de la géométrie de l'image DxO. C'est discutable, je sais.
Par rapport au capteur Nikon 24 Mpix du D7200 ou D5600, le capteur 20 Mpix du D500 (ou D7500) fournit une image, nativement semble t-il, plus dense, plus saturée.. et c'est vraiment sensible. C'est la première chose qui m'a frappé quand j'ai ouvert mes RAW D500. Avec le 24 Mpix on rajoutait quasi systématiquement du contraste et de la saturation. Avec le 20 Mpix à la limite on en enlève! ;D 

C'est discutable.
Les débutants qui lisent tes propos ne doivent pas les suivre.
Et tant pis si je passe pour ... (ce que tu veux)

Zaphod

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 649
Re : Re : utilité des fichiers Raw
« Réponse #77 le: février 01, 2019, 13:38:57 »
Il y a deux positions DxO pour le même résultat: "Aucune correction" et "comparer" sensés donner une idée de l'image brute.
Non.
Le "aucune correction" correspond au traitement DxO avec paramètres à 0 et toutes les corrections spécifiques DxO désactivées (type Prime etc...)

Ca reste quand même une interprétation, et ça n'est absolument pas équivalent à une image brute, et comme - entre autres - la colorimétrie DxO (est choisie pour essayer de coller au maximum à celle du boitier, le résultat peut être très différent d'un boitier à l'autre.

En simplifiant : si les JPEG du boitier A donnent des verts plus saturés que les JPEG du boitier B, alors l'image "sans aucune correction" dans DxO du boiter A donnera des verts plus saturés que ceux  du boitier B.
La même chose peut s'appliquer au contraste etc... etc...

L'interprétation par défaut d'un boitier dans DxO peut être différente de l'interprétation par défaut d'un autre boitier.
Le raccourci "zéro réglage" = "image brute" est erroné.

En passant au rendu de couleur "dxo neutral", on doit se rapprocher d'un truc comparable (et encore) mais ça n'est toujours pas une image brute.

Samoreen

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 690
  • Sexe: Homme
    • PPPhoto
Re : utilité des fichiers Raw
« Réponse #78 le: février 01, 2019, 14:21:27 »
Suite a ta (bonne) remarque, j'ai jeté un coup d'œil à mon réglage boitier "picture control". Il est sur std sans autre modif. Mais ça n'impacte en théorie que l'image sur l'écran arrière du boitier ou avec les logiciels Nikon.. donc inutile d'y toucher avec DxO..

Le réglage de style sur le boîtier n'affecte que la vignette JPEG enregistrée dans le RAW (et donc ce qui est visible sur l'écran du boîtier - la seule chose qu'il est possible de faire voir ajuste après la prise de vue). Ce style est enregistrée dans les métadonnées et pourra donc être détecté par le logiciel de dématriçage. Pour Canon, DPP appliquera par défaut le style enregistré au moment d'interpréter le RAW. Ce rendu sera fidèle au style du boîtier puisque dans ce cas, c'est Canon qui fait les calculs avec le même algorithme, dans le boîtier ou dans DPP. Raisonnement identique pour Nikon.

Par rapport au capteur Nikon 24 Mpix du D7200 ou D5600, le capteur 20 Mpix du D500 (ou D7500) fournit une image, nativement semble t-il, plus dense, plus saturée.. et c'est vraiment sensible. C'est la première chose qui m'a frappé quand j'ai ouvert mes RAW D500. Avec le 24 Mpix on rajoutait quasi systématiquement du contraste et de la saturation. Avec le 20 Mpix à la limite on en enlève! ;D 

Rappel (et pour  appuyer ce que dit Zaphod):
Le capteur n'enregistre que des différences de luminosité pour une seule couleur, celle du filtre posé au-dessus du photosite concerné. La seule chose qui va varier d'un capteur à l'autre est donc la nature du filtre (sa teinte ou plutôt la longueur d'onde à laquelle il est transparent), le niveau de sa transparence et la précision avec laquelle il convertit l'intensité du flux de photons reçus en courant électrique. Ensuite, ce sont les calculs d'interpolation effectués par le dématriceur qui vont déterminer pour chaque photosite la couleur qu'il pense être la bonne, en fonction de la couleur des pixels voisins de couleur différente, examinés sur une distance plus ou moins grande.

À valeur égale des données brutes stockées dans le fichier RAW, on peut donc produire des images sensiblement différentes simplement parce que les algorithmes appliqués lors de l'interpolation sont différents. Contrairement à d'autres logiciels (comme DPP ou Lightroom), DPL n'essaie pas d'émuler les différents styles proposés par le boîtier (comme Portrait ou Landscape chez Canon) mais essaie par défaut de se rapprocher le plus possible du style Standard. Mais, quelle que soit la manière dont l'interpolation est effectuée, elle sera différente de ce qu'aurait fait le boîtier lui-même lors d'une prise de vue en JPEG ou de ce qu'aurait fait un autre logiciel.

Donc, si on n'est satisfait ni de ce que donne cette évaluation par défaut, ni de ce que proposent les différent styles de rendu inlus dans DPL, ni de ce que l'on peut obtenir avec un profil ICC/DCP, alors il faut choisir le rendu qui s'approche le plus de ce que l'on souhaite, effectuer les corrections nécessaires, les enregistrer dans un preset et définir ce preset comme preset par défaut dans DPL.

Là où DPL est déficient (à moins que j'aie loupé quelque chose), c'est qu'il ne permet pas comme dans LR de définir un preset par défaut en fonction de l'APN ou du réglage ISO.
Patrick

Zaphod

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 649
Re : Re : utilité des fichiers Raw
« Réponse #79 le: février 01, 2019, 14:42:46 »
Contrairement à d'autres logiciels (comme DPP ou Lightroom), DPL n'essaie pas d'émuler les différents styles proposés par le boîtier (comme Portrait ou Landscape chez Canon) mais essaie par défaut de se rapprocher le plus possible du style Standard.
Là j'aurais dit l'inverse :)
Lightroom si on choisit Adobe Standard ou Adobe Couleur est censé avoir une colorimétrie à peu près uniforme selon les boitiers.
DxO en revanche, essaie de simuler le rendu constructeur :
http://dxo.tuto.free.fr/Efficacite/Efficiency.html#B16_Le_Rendu_des_couleurs

Après, c'est juste le choix par défaut.
DxO propose aussi un rendu "neutre" et Adobe propose (pour certains boitiers) un rendu "Camera XXX" qui a pour but de se rapprocher du rendu constructeur.

Samoreen

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 690
  • Sexe: Homme
    • PPPhoto
Re : Re : Re : utilité des fichiers Raw
« Réponse #80 le: février 01, 2019, 14:52:13 »
Là j'aurais dit l'inverse :)
Lightroom si on choisit Adobe Standard ou Adobe Couleur est censé avoir une colorimétrie à peu près uniforme selon les boitiers.
DxO en revanche, essaie de simuler le rendu constructeur :

Oui. J'aurais dû écrire "mais essaie par défaut de se rapprocher le plus possible du style Standard... du boîtier".
Patrick

Verso92

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 105 601
  • Sexe: Homme
  • Expert en bavardages
    • La galerie photo de Verso
Re : utilité des fichiers Raw
« Réponse #81 le: février 04, 2019, 08:34:53 »
Même quand je règle DxO sur "aucune correction" sensé me donner l'image "brut de décoffrage" de mon boitier c'est trop flashy! Ce n'est pas du tout la réalité.

C'est une erreur de raisonnement courante : il ne s'agit pas de l'image "brute de décoffrage", mais d'un développement...