Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com


Auteur Sujet: Pan Cinor : qui se souvient ?  (Lu 3007 fois)

APB

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 807

dioptre

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 11 004
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #1 le: janvier 16, 2019, 14:26:48 »
https://www.google.com/amp/s/www.lesechos.fr/amp/0203515698492.php
On peut aussi se renseigner à la source

Musée Nicéphore Niépce vers 2004 :
Présentée dans le cadre des 18° Rencontres Internationales de l’Audiovisuel Scientifique : Image et Science, l’exposition "FOCALES VARIABLES" a pour objectif de faire connaître un pan de l’histoire de l’optique : celui d’innovations françaises au cours des années 1950- 1960. Ce propos est axé sur les inventions de Roger Cuvillier et de Pierre Angénieux.
Le musée a décidé de s’attacher à cet aspect technique trop rarement développé, pour mettre en évidence ce changement radical dans les usages et de manière plus marquante encore dans la lecture de l’image. L’objectif à focale variable est venu répondre aux attentes d’un public initié ralenti par trop de manipulations systématiques. Ce dispositif s’ est généralisé et perfectionné dans presque tous les domaines de saisie et de restitution de l’image, tant professionnels qu’amateurs.
La focale variable devenue "zoom" s’est largement imposée dans la pratique populaire. Elle est devenue l’équipement standard et incontesté en matière d’audiovisuel : argentique, magnétique, numérique... Elle s’est banalisée à tel point que nous avons oublié ses origines nationales.
Après quelques tentatives peu concluantes (Busch Vario Glaukar, Transfokator, Zoomar), les premières focales variables sont fabriquées par la société SOM-BERTHIOT (Société d’Optique et de Mécanique) à Dijon, sous brevet français (n°983.129) déposé par Roger CUVILLIER, le 28 janvier 1949. Elles seront commercialisées dès 1950 sous l’appellation PAN CINOR. Le principe de cette innovation repose sur la base de la compensation optique. L’amplitude de variation de la focale, de trois fois (3x) en 1950, passe à quatre fois (4x) en 1952, puis à cinq (5x) en 1954.
En 1956, Pierre ANGENIEUX entre en concurrence, il lui faut un autre terme plus percutant que : "focale variable", il réhabilite le mot : "zoom" pour la réalisation du premier objectif à compensation mécanique : 17 à 68 mm f/2 pour 16mm. Seule cette solution permet d’obtenir un encombrement minimum, une mise au point rigoureuse et constante pour toute la gamme de variation. Elle ouvre ainsi la voie à d’autres développements, dont l’augmentation du rapport de grossissement, limité jusqu’ici à 5x. La formule implique un nombre élevé de lentilles (11), des calculs complexes... L’année 1958 connaît la commercialisation du premier zoom 10x : 10 à 120 f/2,2 pour 16mm. Les réalisations de tous les zooms produits à ce jour par les constructeurs du monde entier, et sans aucune exception, le sont sur le concept du zoom 10x de Pierre ANGENIEUX de 1960. Cette même société conçoit, en 1962, la première focale variable pour 24x36. Elle équipera le boîtier reflex LEICA : Leicaflex.
Ainsi, après six années de solitude, aux PAN CINOR de SOM BERTHIOT se sont joints les zooms de la firme ANGENIEUX en France, rejoints au milieu des années 60 par KERN en Suisse, SCHNEIDER en Allemagne, puis par les productions asiatiques offrant tous des rapports 10x, 20x, et plus.
Le musée Nicéphore NIEPCE se réjouit de présenter côte à côte les productions de ces deux société ;s françaises, hier, concurrentes dont l’idée novatrice a transformé notre perception de l’image et de la visualisation. Ces deux ensembles seront précédés d’un bref rappel historique de la technique cinématographique d’avant 1950 et suivis d’une évocation des principaux développements des focales variables : photographie, cinématographie, vidéographie


Une autre source ( dont j'ai oublié la provenance)

Après quelques tentatives peu concluantes comme le Zoomar, les premières focales variables sont fabriquées par la société SOM-BERTHIOT sous brevet français déposé par Roger CUVILLIER, le 28 janvier 1949.C'est un système afocal qui comporte une lentille divergente et une lentille convergente. Et c'est ce système qui fut mis au point par Roger Cuvillier.

Cuvillier a associé deux systèmes afocaux. Donc 4 lentilles en tout dont deux se déplaçant de concert (donc très simple de fabrication car sans cames). Il mit au point cet objectif, le Pan Cinor pour la SOM Berthiot, pour remplacer la tourelle des caméras 16 mm équipée de 3 objectifs.
Le brevet a été pris en 1949 et présenté et commercialisé en 1950 au salon de la photo porte de Versailles sur une caméra Paillard. L'objectif avait d'abord une variation de x3 (20 - 60 mm) puis en 1954 de x5 (17 - 85). La conception d'une simplicité étonnante ne permettais pas de meilleurs performances.

L'autre système actuellement universellement utilisé c'est celui de Pierre Angénieux mis au point en 1956 et qui à la place de " focale variable " utilise le mot zoom. Système très complexe car les lentilles qui se déplacent ont des déplacements différents et obligent à l'utilisation de cames. Donc calculs complexes et nombre élevé de lentilles. En 1958 premier zoom 10x : 10 à 120 f/2,2 pour 16mm. Si je ne me trompe début des années 60 premier zoom pour le 24x36 sur le Leicaflex.

N.B.: tous ces renseignements sont pris à bonne source puisque sont extraits d'un entretien que fit Cuvillier à la revue "le Photographe" (n° 1593 de février 2002 ). Ils concernent uniquement les caméras 16 mm et 8 mm.

APB

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 807
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #2 le: janvier 16, 2019, 15:17:59 »
Merci pour ce travail encyclopédique  :) .
n'empêche que de l'Aspirine au mp3 beaucoup d'inventions françaises se sont avérées fort lucratives pour des entreprises étrangères ...

Col Hanzaplast

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 625
  • ~~~{ Jurassic geek. }~~~ ~~~{ Vive le cobol ! }~~~
    • They reset passwords, we ride unicorns...
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #3 le: janvier 16, 2019, 16:22:53 »
L'Aspirine est une prise de guerre du Traité de Versailles.
telnet towel.blinkenlights.nl

JMS

  • Expert
  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 25 403
  • Sexe: Homme
  • Des tests, oui,...mais des...briques !
    • PICTCHALLENGE
Re : Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #4 le: janvier 17, 2019, 19:43:03 »
Après quelques tentatives peu concluantes comme le Zoomar, les premières focales variables sont fabriquées par la société SOM-BERTHIOT sous brevet français déposé par Roger CUVILLIER, le 28 janvier 1949.

(...) Si je ne me trompe début des années 60 premier zoom pour le 24x36 sur le Leicaflex.


Pourquoi occulter à ce point l'apport du Dr Back ? Ce dernier travaillant comme chercheur pour les transmissions militaires américaines durant la guerre fonde sa société Zoomar Inc en 1945 et obtient en 1948 un premier brevet pour un objectif à focale variable destiné au cinéma ou à la télévision. Il existait déjà des objectifs à focale variable pour le cinéma, et selon l’exposé des motifs du brevet le mot « zoom » était déjà usité dans le cinéma pour désigner le mouvement de rapprochement ou d’éloignement de la camera par rapport au sujet. L’objet du brevet tenait essentiellement dans un dispositif qui conservait la mise au point sur le sujet pendant la variation de focale, alors que les objectifs concurrents devaient refaire le point à chaque changement d’angle. Ce premier modèle destiné au format 18 × 24 mm du cinéma était un 17-53 mm doté de 22 lentilles...en gros un équivalent 28-85 mm, ensuite plusieurs versions sont développées au point qu’à la fin des années ‘50 plus de 250 stations locales de télévision sont équipées d’objectifs Zoomar. Tentative peu concluante donc  ;)

Ensuite pour le premier zoom photo 24 x 36 c'est également un Zoomar, développé pour le compte de Voigtländer, et breveté en 1959 après un dêpot de brevet en juin 1958...la vedette de la Kina 1958 en fait ! Je l'ai testé en 2018 le piqué n'est pas affriolant mais ce f/2,8 constant permet de sortir des 13 x 18 corrects si on corrige une distorsion assez monstrueuse

 

ais

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 524
  • Sexe: Homme
    • Galerie de Alain ISAAC
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #5 le: janvier 20, 2019, 22:05:06 »
Ce fil tombe à point puisque, hélas, Roger Cuvelier est décédé la semaine dernière à l'âge de 96 ans.

PierreT

  • Super actif
  • *
  • Messages: 781
    • Pierre Toscani, amateur photographe de la faune sauvage en montagne
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #6 le: janvier 24, 2019, 09:34:31 »
Bonjour,

Merci pour l’information. Une page se tourne…

Une autre source ( dont j'ai oublié la provenance)

Cuvillier a associé deux systèmes afocaux. Donc 4 lentilles en tout dont deux se déplaçant de concert …

Source apparemment mal informée. Le système complet est afocal. Il n’est en aucune manière constitué de deux sous-systèmes afocaux.
Amicalement,
Pierre

dioptre

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 11 004
Re : Re : Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #7 le: janvier 24, 2019, 11:37:59 »
Pourquoi occulter à ce point l'apport du Dr Back ?....

On pourrait aussi parler du Varolens de Cooke repris par Bell et Howell ou le Vario Glaukar de Busch

Une précision sur le Pan Cinor Par Andreani :
"A l'origine constitué par un système afocal de grandissment variable de façon continue.
Ce dispositif placé en avant de l'objectif se compose de 4 lentiles alternativement convergente et divergente
La variation du grandissement est obtenu par le seul déplacement du barillet portant la 1ere et 3 ème lentille"


C'est de cette description ( exacte ?) que doit provenir l'idée fausse de 2 systèmes afocaux

PierreT

  • Super actif
  • *
  • Messages: 781
    • Pierre Toscani, amateur photographe de la faune sauvage en montagne
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #8 le: janvier 24, 2019, 12:18:57 »
Je suis incapable de vous dire d’où vient cette histoire de deux systèmes afocaux.
En fait, le système peut être de type + – + – ou – + – +.
Les éléments mobiles doivent être de même signe : cela peut être soit les deux +, soit les deux –.
Amicalement,
Pierre

Gruuz

  • Actif
  • *
  • Messages: 38
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #9 le: avril 14, 2019, 09:06:52 »
Bonjour . intéressant topic.
Le plan de l'objectif est formidable, il semble n'avoir pas moins que 4 baques tournantes!

personnellement , je ne me souviens pas avec précision de PAN CINOR . J'ai juste le vague sentiment d'avoir probablement vu, lu ou entendu ce nom quelque part. Dans un musée? celui de Bourg-Blanc: le seul musée de photo que j'ai visité.
Angénieux : j'ai d'abord connu cette marque d'optique avant d'apprendre le prénom de l'ingénieur français.
Zoom : la caméra Super8 que mon papa acheta en 1962 (j'avais 5 ans) avait déjà un Zoom et cela ne m'a donc pas paru si nouveau parce que c'est plus tard que j'ai remarqué les caméras à tourelles .

stratojs

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 11 476
  • Sexe: Femme
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #10 le: avril 14, 2019, 10:11:03 »
Ah le Pan Cinor, toute une époque !

remi56

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 396
  • Sexe: Homme
Re : Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #11 le: avril 14, 2019, 11:31:24 »
Merci pour ce travail encyclopédique  :) .
n'empêche que de l'Aspirine au mp3 beaucoup d'inventions françaises se sont avérées fort lucratives pour des entreprises étrangères ...
Nous savons inventer, mais pas vendre...
instagram: abilisprod

luistappa

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 276
  • Sexe: Homme
  • www.flickr.com/photos/luis_tappa/
    • Ma Galere Flickr
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #12 le: avril 14, 2019, 17:31:45 »
Si cela ne tenait qu'à cela... Mais avant de vendre il faut fabriquer et avant financer, c'est là que ça coince chez nous.

Question : Pourquoi deux gars dans une cave en 1972 qui font la même chose que deux gars dans un garage en 1976, n’arrivent pas à au même résultat commercial?

Réponse : La cave est en France, le garage aux USA... Les banques Françaises touts nationalisées à l'époque n'auraient même pas financé la fabrication de la poule aux œufs d'or si on leur avait présentée.


photofragments

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 057
    • site web
Re : Re : Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #13 le: avril 14, 2019, 20:03:54 »
Nous savons inventer, mais pas vendre...

Jean Pierre Beauviala, inventeur de la caméra Aaton (caméras à la renommée internationale), du Cantar (enregistreur son numérique au succès mondial) vient de mourir. à 82 ans.
Le marché français représentait une très faible proportion du chiffre d'affaires de l'entreprise.
L'entreprise a connu finalement après des dizaines d'années d'activité, des difficultés et un redressement judiciaire, en raison du manque de constance dans la qualité et des retards de livraison d'un capteur numérique par un sous-traitant.
Cela restera un fleuron d'innovation dans l'histoire technique du cinema (français).
Une start-up française à succès avant qu'on emploie ce mot.

Pour avoir collaboré avec lui, pendant un moment (dans les années 80) avec mon ami Jean Bailly, sur le développement informatique du marquage temps (qu'il a inventé), c'était un visionnaire, un personnage hors norme, brillantissime.

https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2019/04/09/jean-pierre-beauviala-inventeur-de-la-camera-legere-dite-du-chat-sur-l-epaule-est-mort_5447950_3382.html

stratojs

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 11 476
  • Sexe: Femme
Re : Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #14 le: avril 15, 2019, 10:53:47 »
Si cela ne tenait qu'à cela... Mais avant de vendre il faut fabriquer et avant financer, c'est là que ça coince chez nous.
Question : Pourquoi deux gars dans une cave en 1972 qui font la même chose que deux gars dans un garage en 1976, n’arrivent pas à au même résultat commercial?
Réponse : La cave est en France, le garage aux USA... Les banques Françaises touts nationalisées à l'époque n'auraient même pas financé la fabrication de la poule aux œufs d'or si on leur avait présentée.

Une différence fondamentale, à la présentation d'un projet les financiers français vous demandent combien cela coûte, les américains demanderont combien cela va rapporter

luistappa

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 276
  • Sexe: Homme
  • www.flickr.com/photos/luis_tappa/
    • Ma Galere Flickr
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #15 le: avril 15, 2019, 14:57:32 »
Tu as raison, au point que l'on pourrait penser que chez nous le mot investissement est un gros mot :)

JMS

  • Expert
  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 25 403
  • Sexe: Homme
  • Des tests, oui,...mais des...briques !
    • PICTCHALLENGE
Re : Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #16 le: avril 15, 2019, 15:19:44 »
Si cela ne tenait qu'à cela... Mais avant de vendre il faut fabriquer et avant financer, c'est là que ça coince chez nous.

Question : Pourquoi deux gars dans une cave en 1972 qui font la même chose que deux gars dans un garage en 1976, n’arrivent pas à au même résultat commercial?

Réponse : La cave est en France, le garage aux USA... Les banques Françaises touts nationalisées à l'époque n'auraient même pas financé la fabrication de la poule aux œufs d'or si on leur avait présentée.

Les banques françaises toutes nationalisées en 1972 ? J'avais oublié que F.Mitterrand avait été élu en 1971.... ;D ;D ;D

luistappa

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 276
  • Sexe: Homme
  • www.flickr.com/photos/luis_tappa/
    • Ma Galere Flickr
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #17 le: avril 20, 2019, 14:53:48 »
Sur c’est qui le gars élu en 1981 alors? :)

Le contrôle de l’état sur les banques n’a pas été inventé par M. Mitterand, c’est une tradition Française. Le contrôle avait différentes facettes sans forcément être de la pure détention d’état. Le minimum était quand les banques devaient avoir obligatoirement un administrateur nommé par l’état.

Michel Debré, ministre des finances en 1966, n’a pas attendu 1981 pour fusionner la BNCI et le CNEP pour créer la BNP. Tu devines ce qui ce cachait derrière la lettre N dans ces 3 sigles? ;)

Allé, j’aide : Nationale.

Et enfin comme il faut souvent le préciser ici, une simple phrase dans un poste ne saurait à elle seule être aussi précise qu’une page entière Wikipedia ou aussi exhaustive qu’une thèse sur le contrôle des banque par l’etat Français au vingtième siècle.

Non c’est juste une remarque pour provoquer la réflexion.

Mistral75

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 47 082
  • Sexe: Homme
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #18 le: avril 20, 2019, 15:52:13 »
C'était surtout juste une co...rie.

luistappa

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 276
  • Sexe: Homme
  • www.flickr.com/photos/luis_tappa/
    • Ma Galere Flickr
Re : Re : Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #19 le: avril 20, 2019, 17:38:26 »
Une différence fondamentale, à la présentation d'un projet les financiers français vous demandent combien cela coûte, les américains demanderont combien cela va rapporter

Ben oui ;)

Mistral75: si seulement cela était une... hélas non malheureusement.

luistappa

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 8 276
  • Sexe: Homme
  • www.flickr.com/photos/luis_tappa/
    • Ma Galere Flickr
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #20 le: avril 20, 2019, 18:14:06 »
1er janvier 1946: Nationalisation des 4 grandes banques de dépôt  Française par de Gaule ce qui donnera à l’état Le contrôle du crédit.

Qu’en suite au fil du temps, le contrôle de l’état ait été plus ou moins stricte, n’a rien à voir avec certaines habitudes prisent par les banques qui ont perdurées même en périodes de contrôle privé, surtout quand un contrôle privé est réalisé par croisement participatif par des institutionnels souvent para-public.

Que ces institutions soient plus aptes à financier le secteur militaro-étato-industriel que des petits entrepreneurs dans des secteurs naissants, est-ce si difficile à imaginer?

Jean-Claude Gelbard

  • (Loggué sous identité réelle)
  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 521
  • Sexe: Homme
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #21 le: septembre 24, 2020, 10:29:43 »
Euh... Nationale ne signifie pas forcément que la banque appartient à l'Etat, mais qu'elle opère sur un plan national et non régional, comme beaucoup de banques (Crédit Breton ou Corse...)

remi56

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 396
  • Sexe: Homme
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #22 le: septembre 24, 2020, 18:02:37 »
Par ailleurs, il ne faut pas être trop négatif: il y a eu de grands succès comme Airbus, Snecma (aujourd'hui Safran) qui est une société nationale mais de droit privé (au départ, une majorité du capital détenu par l'état et une petite partie par Pratt & Whitney (sans droit de vote). Aujourd'hui, capital privé à plus de 90%.
c'est une société que je connais bien pour y avoir travaillé 35 ans, et qui a toujours eu des résultats positifs.
Le moteur CFM56 développé en coopération avec General Electric est le moteur le plus vendu au monde (environ 70% de parts de marché).
Cette activité a rapporté des sommes colossales à notre pays. Ce moteur est installé en exclusivité sur les Boeing moyens courriers et plus de la moitié des Airbus du même type.
La société a conçu et produit également les moteurs d'Ariane, ceux de nos chasseurs, mirage et rafale, des nacelles, trains d'atterrissage etc.
instagram: abilisprod

FredEspagne

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 9 724
  • Sexe: Homme
Re : Pan Cinor : qui se souvient ?
« Réponse #23 le: octobre 12, 2020, 18:25:08 »
Pour revenir au sujet, n'oublions pas le vseur réflex orientable du zoom Angénieux 12-120 mm qui serait sans cela inutilisable.
35ans de film, 18 de numérique