Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com


Auteur Sujet: Le cauchemar des catalogues de Capture one: une solution en vue  (Lu 21730 fois)

tenmangu81

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 664
    • Ma Galerie
Finalement je sais ou sont les originaux du catalogue C1, ils sont dans un dossier C1 du répertoire image du mac, et c’est impossible d’y extraire les photos sans ouvrir C1
Je ne comprends pas l’utilité de cette méthode?

Si tes originaux sont dans le dossier "images" de ton Mac, c'est que tu as choisi (ou plutôt, que ça s'est fait par défaut) de les stocker là. Peu d'utilisateurs de C1 le font, et les pros encore moins, car, comme tu le constates, ça verrouille les accès, d'une certaine façon : les images ne sont plus accessibles de façon indépendante de C1. Cette méthode n'est utile que lorsqu'on a besoin de rapidité d'accès et de traitement accrue, ou lorsqu'on ne peut trimbaler de disque dur externe avec soi. C'est ce que C1 appelle un catalogue "géré", par opposition au catalogue "référencé" où seuls sont stockés dans le catalogue les chemins d'accès aux images.
Personnellement, toutes mes photos sont sur un SSD externe (dont j'ai deux copies par ailleurs !) que j'emmène partout avec moi tant il est petit.

omair

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 325
Il vaut quand même mieux d'importer les images dans le catalogue de C1, personnellement j'exécute lors de l'importation => Sauvegarder vers => un dossier mon nom/images/Photos importées d'accueil sur mon HD, c'est là que je retrouve les photos originales en dehors du catalogue, ça suppose d'avoir un HD de bonne capacité, à moins de les sauvegarder vers un DDE accessible en tout temps. Celui qui n'utilise que C1 saura apprécier la manoeuvre.

Une autre solution serait de les importer dans LR pour les redresser, et de les reprendre ensuite dans C1, encore une complication inutile cela va de soit.
Merci beaucoup

albert-r

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 639
  • Sexe: Homme
Personnellement, toutes mes photos sont sur un SSD externe (dont j'ai deux copies par ailleurs !) que j'emmène partout avec moi tant il est petit.

Ce qui m'intéresse, c'est comment tu classes tes photos sur ton SSS externe, comment elles arrivent dessus ?

Quand tu enlèves ton SSD les liens sont coupés jusqu'à ce que tu le rebranches, c'est ça!
Si tu supprimes des photos de ton SSD les liens sont rompus, tu as des vignettes grisées.

Mon DDE est un LaCie Rugged de 1 To, probablement plus grand, plus lourd que le tien, il contient la structure établie par LR, importée, en clair j'ai deux dossiers dans Images :

- /Images/Lightroom (tout y est sauf les photos originales)
- /Images/Lightroom 1234 (les photos originales sont là, bien accessibles pour les logiciels (C1, DxO PhotoLab 3 Elite)

Quand j'importe dans C1, j'ai deux solutions, les mettre dans le catalogue interne de C1, ou les référencer.
Actuellement, je fais la méthode compliquée, j'importe dans LR selon ma structure, et ensuite je peux les référencer pour les traiter dans C1.
Référencés, si j'en supprime depuis LR je me retrouve avec les vignettes grisées.

C'est compliqué, mais ça fonctionne, ça ne me permet pas de m'affranchir de LR une fois pour toutes

ambre099

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 471
Oui, et impossible de trouver la moindre image sur un des ordi, sur l’autre pas de problème..
en fait le menu « révéler dans le finder »
est inactif
"Rechercher dans le finder", c'est surprenant qu'il soit inactif.  C'est une fonction qui n'a rien à voir avec CO. C'est un menu utilitaire qui permet la recherche d'un fichier n'importe où sur le MAC ou DD externe. Certains utilisent le logiciel EasyFind.

Citer
C’était chaud car il s’agit des photos officielles de nos ministres..
La solution à été d’exporter toutes les photos en format original, et là, j’ai retrouvé mes NEF (renommés)
J'image la montée de la tension nerveuse.  Oulala !

Citer
En fait je devrai mieux comprendre C1 parce que je n’utilise que pour le mode connecté..
Je développe ensuite sur LR (je vais arrêter avec cette méthode..
Finalement je sais ou sont les originaux du catalogue C1, ils sont dans un dossier C1 du répertoire image du mac, et c’est impossible d’y extraire les photos sans ouvrir C1
Je ne comprends pas l’utilité de cette méthode?
Capture One est un logiciel extrêmement performant. Il faut du temps pour l'apprivoiser.  Et il faut l'utiliser pour ce dont il est le meilleur.
C'est-à-dire le module connecté, mais en session pour un usage professionnel, le dématriçage et le traitement des images.
A mon avis, tu n'as aucun risque de perdre des images d'un shooting. Mise à part le transfert des fichiers sur MAC (ou PC) lors de la PDV, dans un dossier déterminé à l'avance, tu as encore une ou deux cartes mémoires dans l'appareil photo.

Mon point de vue, pour un usage pro, dans les grandes lignes
Traiter les RAWs sur CO dans une session, envoyer les TIFFs en HD dans un dossier séparé et les importer dans le catalogue LR.
Utiliser LR pour le catalogue, mot-clés, gestion des images, impression....

tenmangu81

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 664
    • Ma Galerie
Ce qui m'intéresse, c'est comment tu classes tes photos sur ton SSS externe, comment elles arrivent dessus ?

Quand tu enlèves ton SSD les liens sont coupés jusqu'à ce que tu le rebranches, c'est ça!
Si tu supprimes des photos de ton SSD les liens sont rompus, tu as des vignettes grisées.

Mon DDE est un LaCie Rugged de 1 To, probablement plus grand, plus lourd que le tien, il contient la structure établie par LR, importée, en clair j'ai deux dossiers dans Images :

- /Images/Lightroom (tout y est sauf les photos originales)
- /Images/Lightroom 1234 (les photos originales sont là, bien accessibles pour les logiciels (C1, DxO PhotoLab 3 Elite)

Quand j'importe dans C1, j'ai deux solutions, les mettre dans le catalogue interne de C1, ou les référencer.
Actuellement, je fais la méthode compliquée, j'importe dans LR selon ma structure, et ensuite je peux les référencer pour les traiter dans C1.
Référencés, si j'en supprime depuis LR je me retrouve avec les vignettes grisées.

C'est compliqué, mais ça fonctionne, ça ne me permet pas de m'affranchir de LR une fois pour toutes

Comment sont classées mes photos : j'ai des dossiers chronologiques pour tout ce qui est numérique, année-trimestre-éventuellement lieu si séjour long ou fructueux. Pour les images plus anciennes (argentique), c'est plutôt classé par origine et grand thème (j'ai vécu pas mal à l'étranger, donc j'ai un sous dossier Japon, un autre Australie, un autre archives de famille, etc..). Lorsque j'importe mes photos depuis la carte SD de mon APN, je dis à Capture One où mettre les originaux (que ce soit en catalogue ou en session, voir plus bas), et avec quel preset (ou pas) je veux le faire. Mon catalogue Capture One (référencé, mes photos sont sur un disque externe, donc) reprend exactement la même arborescence, il me suffit d'ouvrir le dossier parent de mon SSD qui contient les photos et de développer l'arborescence.
J'adjoins des albums (collections chez Lr), des projets, et quelques sessions pour des projets bien définis (mariage, conférence, etc...).

Quand je débranche le SSD, je peux toujours travailler avec C1 sur les aperçus (qui sont dynamiques comme dans Lr), sauf pour les corrections locales qui nécessitent de travailler sur les images pleine définition. Je n'ai aucune image dans "Images", sauf celles (et le catalogue associé) que j'utilise pour le beta-testing des versions de Capture One.

Mon workflow est beaucoup plus simple que le tien, car je n'utilise qu'un seul logiciel pour tout (catalogue, traitement, corrections locales,...). Jusqu'à présent, j'utilisais quelquefois Photoshop (CS6....) ou Affinity Photo pour des corrections locales (pixel) importantes, mais ce sera beaucoup moins nécessaire avec la mise à jour 20.1 de Capture One qui va paraître avant la fin du mois, et qui permettra de faire des corrections ou clonages au pinceau presque aussi efficaces qu'avec PS.

Je suis amateur et, sauf cas exceptionnels (cités plus haut), je travaille avec un seul catalogue qui contient toutes mes images (environ 25000 seulement). Mais si j'étais professionnel, je préférerais, et de loin, travailler en mode session, beaucoup plus adapté à chaque projet. On peut tout inclure dans chaque travail/commande : les photos originales, les traitements et corrections, les exports jpeg ou autres, et même les bons de commande et factures... A ma connaissance, Capture One est le seul logiciel qui offre cette possibilité, et c'est pour ça qu'il a la préférence de nombreux professionnels.

omair

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 325
"Rechercher dans le finder", c'est surprenant qu'il soit inactif.  C'est une fonction qui n'a rien à voir avec CO. C'est un menu utilitaire qui permet la recherche d'un fichier n'importe où sur le MAC ou DD externe. Certains utilisent le logiciel EasyFind.
J'image la montée de la tension nerveuse.  Oulala !
Capture One est un logiciel extrêmement performant. Il faut du temps pour l'apprivoiser.  Et il faut l'utiliser pour ce dont il est le meilleur.
C'est-à-dire le module connecté, mais en session pour un usage professionnel, le dématriçage et le traitement des images.
A mon avis, tu n'as aucun risque de perdre des images d'un shooting. Mise à part le transfert des fichiers sur MAC (ou PC) lors de la PDV, dans un dossier déterminé à l'avance, tu as encore une ou deux cartes mémoires dans l'appareil photo.

Mon point de vue, pour un usage pro, dans les grandes lignes
Traiter les RAWs sur CO dans une session, envoyer les TIFFs en HD dans un dossier séparé et les importer dans le catalogue LR.
Utiliser LR pour le catalogue, mot-clés, gestion des images, impression....

La fonction afficher dans le finder n'est pas disponible, car les images sont dans un dossier unique nommé Catalogue C1
C'est étrange

ambre099

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 471
La fonction afficher dans le finder n'est pas disponible, car les images sont dans un dossier unique nommé Catalogue C1
C'est étrange

J'ai testé aujourd'hui, avec la fonction Rechercher du Finder et aussi avec le logiciel EasyFind.  Effectivement si les fichiers sont dans le catalogue ça pose des problèmes.
Je n'avais jamais constaté par le fait que je n'importe jamais de fichiers dans le catalogue, je les laisse à l'emplacement actuel ou je sélectionne un dossier.
De plus la fonction Rechercher du Finder c'est une moquerie de la part d'Apple de mettre à disposition un outil qui fonctionne de manière aléatoire (pour être gentil).


omair

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 325
J'ai testé aujourd'hui, avec la fonction Rechercher du Finder et aussi avec le logiciel EasyFind.  Effectivement si les fichiers sont dans le catalogue ça pose des problèmes.
Je n'avais jamais constaté par le fait que je n'importe jamais de fichiers dans le catalogue, je les laisse à l'emplacement actuel ou je sélectionne un dossier.
De plus la fonction Rechercher du Finder c'est une moquerie de la part d'Apple de mettre à disposition un outil qui fonctionne de manière aléatoire (pour être gentil).

En fait, j'utilise C1 uniquement en mode connecté pour les jobs en studio, le live-view et le contrôle immédiats de l'image. Mais ce à quoi j'ai peine a comprendre, c'est que j'ai installé sur 2 MBP identiques, sur un des Mac, les fichiers sont importés dans un dossier et sont identifiables par le finder, et sur l'autre, les fichiers n'existent pas en tant que tels, mais sont encapsulés dans un fichier, et je peux les exporter en originaux, à part le nom du fichier, les NEF me sembles absolument identiques aux Nef issus d'une carte mémoire.
Mystère..
Il doit s'agir d'un réglage de catalogue, mais je n'ai pas encore trouvé, si tu as une piste, c'est volontiers
Je vais tenter de m'acclimater de C1
Bonne soirée Ambre.

tenmangu81

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 664
    • Ma Galerie
Re : Le cauchemar des catalogues de Capture one: une solution en vue
« Réponse #83 le: mai 13, 2020, 20:19:49 »
A mon avis Olivier, il doit s'agir d'un problème tout bête de paramétrage de destination dans la fenêtre d'import.
Et il y a tout à gagner à travailler avec Capture One, ne serait-ce que par ses performances et ses capacités de développement, en sus du mode connecté, bien sûr.

ambre099

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 471
Re : Le cauchemar des catalogues de Capture one: une solution en vue
« Réponse #84 le: mai 13, 2020, 22:21:18 »
Il faut que tu vérifies le paramètre dans le menu
"Emplacement capture suivante"
"Stocker fichiers"  Par défaut tu as la mention "Dans le Catalogue" tu sélectionnes l'option "Choisir Dossier"

Si tu travailles sur une session, ce qui serait mieux pour usage professionnel, tu sélectionnes également l'option "Choisir Dossier"

justvr

  • Super actif
  • *
  • Messages: 857
.......ce qui serait mieux pour usage professionnel.....
Professionnel ou pas cela n'a rien à voir. C'est un choix de flux et d'organisation.

omair

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 325
Re : Le cauchemar des catalogues de Capture one: une solution en vue
« Réponse #86 le: mai 14, 2020, 10:56:59 »
Merci Ambre et Tenmang

ambre099

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 471
Professionnel ou pas cela n'a rien à voir. C'est un choix de flux et d'organisation.

Tout est une question de choix...

Alain Claude

  • Actif
  • *
  • Messages: 145
  • Sexe: Homme
Re : Le cauchemar des catalogues de Capture one: une solution en vue
« Réponse #88 le: mai 14, 2020, 16:51:57 »
/Users/alainclaudegiraud/Desktop/Sans titre.png

albert-r

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 639
  • Sexe: Homme
Je suis amateur et, sauf cas exceptionnels (cités plus haut), je travaille avec un seul catalogue qui contient toutes mes images (environ 25000 seulement). Mais si j'étais professionnel, je préférerais, et de loin, travailler en mode session, beaucoup plus adapté à chaque projet. On peut tout inclure dans chaque travail/commande : les photos originales, les traitements et corrections, les exports jpeg ou autres, et même les bons de commande et factures... A ma connaissance, Capture One est le seul logiciel qui offre cette possibilité, et c'est pour ça qu'il a la préférence de nombreux professionnels.

Voila je vais adopter ta solution, je ne suis affranchis de LR Classic. Ça va du coup faire diminuer mon budget "logiciel photo", il me reste Capture One et Photos à cause des échanges entre nos bidules par le Cloud plus rien d'autre. Je ne suis qu'un amateur, qui peut encore voyager.

Si j'ai mis du temps, c'est dû à un bref passage hospitalier, rien de grave en fait, une IRM et des stents. ...

tontonK13

  • Très actif
  • *
  • Messages: 372
Re : Le cauchemar des catalogues de Capture one: une solution en vue
« Réponse #90 le: juin 21, 2020, 07:29:25 »
bonjour à tous,
je relance ce fil après l avoir lu attentivement et je me pose une question (bête?) concernant l’organisation qui consiste à avoir un catalogueur (dam) et plusieurs outils de développement.
Par exemple me concernant je n’ai encore que LR et DXO mais je cherche à me défaire de LR  au profit de peut- être C1.
Aujourd’hui mes fichiers raw sont classés sous windows et je gère les mots clés via LR et ses collections.
Jusque là rien de très compliqué , DXO n’étant utilisé que sporadiquement et essentiellement pour bénéficier de prime.
Mais déjà avec cette simple organisation , je ne trouve pas de méthode très structurée pour me rappeler qu’une photo a été reprise aussi sur DXO et donc que je dois éventuellement y retourner pour modifier ou imprimer la dernière version.
Aussi je me demande, si je voulais passer sur C 1, comment faire pour ne pas perdre le beneifice des différents traitements fait par tel ou tel logiciel, et repérer les différentes versions(Lr, Dxo, C1).
Vu le nombres de photos que vous gérez je suppose que vous avez une méthode que j’aimerai bien connaître.

Merci d’avance


tenmangu81

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 664
    • Ma Galerie
Aussi je me demande, si je voulais passer sur C 1, comment faire pour ne pas perdre le beneifice des différents traitements fait par tel ou tel logiciel, et repérer les différentes versions(Lr, Dxo, C1).
Vu le nombres de photos que vous gérez je suppose que vous avez une méthode que j’aimerai bien connaître.

Bonjour,

Ce sujet a déjà été abordé et la réponse est, hélas, qu'il n'est pas possible de conserver les ajustements faits avec un logiciel lorsqu'on ouvre une photo avec un autre. En effet, les algorithmes sont différents d'un logiciel à un autre, les fonctionnalités, les curseurs et leurs déplacements aussi. La seule exception est la suite Adobe, où chaque logiciel sait lire les .xmp de l'autre. L'extension .xmp est d'ailleurs initialement, et sauf erreur, une extension Adobe.
Le bon côté de la chose est qu'il est toujours bénéfique de rouvrir une image dans un autre logiciel que celui avec lequel elle avait été traitée : on aborde le sujet et son traitement avec une nouvelle approche et un peu plus de recul.
Ma pratique a toujours été de ne travailler qu'avec un seul logiciel de développement : j'ai commencé avec Lightroom (depuis ses débuts), et suis passé depuis quelques années sous Capture One, sans aucun regret. J'ai essayé un peu tout (en passant par DxO PhotoLab, ayant essayé Luminar, RawTherapee, darktable, ON1, etc...) et Capture One me semble être aujourd'hui le plus performant. Je reprends, lorsque nécessaire, les images développées avec Lightroom autrefois, le plus souvent avec bonheur.
Bien sûr, à côté, il faut un logiciel de retouche performant (Photoshop ou Affinity Photo) pour les rares cas où les logiciels de développement n'y suffisent pas.

Verso92

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 120 032
  • Sexe: Homme
  • Expert en bavardages
    • La galerie photo de Verso
Re : Le cauchemar des catalogues de Capture one: une solution en vue
« Réponse #92 le: juin 21, 2020, 11:21:18 »
Ce sujet a déjà été abordé et la réponse est, hélas, qu'il n'est pas possible de conserver les ajustements faits avec un logiciel lorsqu'on ouvre une photo avec un autre. En effet, les algorithmes sont différents d'un logiciel à un autre, les fonctionnalités, les curseurs et leurs déplacements aussi. La seule exception est la suite Adobe, où chaque logiciel sait lire les .xmp de l'autre. L'extension .xmp est d'ailleurs initialement, et sauf erreur, une extension Adobe.

Comme toute règle, il y a des exceptions...  ;-)


C'est sans doute anecdotique, mais en exportant les photos en DNG dans DxO PL, on conserve les traitements effectués avec ce logiciel (notamment Prime) tout en conservant toutes les possibilités apparentes du RAW (testé dans LR et ACR en ce qui me concerne).

Alors, bien sûr, le DNG exporté par DPL n'est pas vraiment un RAW, mais ça reste assez bluffant...

tenmangu81

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 664
    • Ma Galerie
Comme toute règle, il y a des exceptions...  ;-)
C'est sans doute anecdotique, mais en exportant les photos en DNG dans DxO PL, on conserve les traitements effectués avec ce logiciel (notamment Prime) tout en conservant toutes les possibilités apparentes du RAW (testé dans LR et ACR en ce qui me concerne).

Alors, bien sûr, le DNG exporté par DPL n'est pas vraiment un RAW, mais ça reste assez bluffant...

C'est bon à savoir, même si j'ai abandonné DPL, et fera plaisir à tonton. Reste à s'assurer que ces DNG pourront être convenablement ouverts par Capture One, assez chatouilleux sur ce point.

Nikojorj

  • -
  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 30 385
    • Quelques petites galeries...
Alors, bien sûr, le DNG exporté par DPL n'est pas vraiment un RAW, mais ça reste assez bluffant...
Techniquement, c'est (presque) un TIFF ; on ne pourra plus défaire certains ajustements comme une accentuation  ou une réduction du bruit excessives, on ne pourra pas récupérer des blancs cramés, mais il reste pas mal d'ajustements accessibles.

C'est peut-être le meilleur compromis si on veut mélanger plusieurs outils de traitement, oui.

Verso92

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 120 032
  • Sexe: Homme
  • Expert en bavardages
    • La galerie photo de Verso
Re : Le cauchemar des catalogues de Capture one: une solution en vue
« Réponse #95 le: juin 21, 2020, 13:02:39 »
C'est bon à savoir, même si j'ai abandonné DPL, et fera plaisir à tonton. Reste à s'assurer que ces DNG pourront être convenablement ouverts par Capture One, assez chatouilleux sur ce point.

Je viens d'essayer (NEF à 25k ISO développé dans DxO PL2 (avec Prime) et exporté en DNG) et, apparemment, ça marche dans C1 v20...

tenmangu81

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 664
    • Ma Galerie
Re : Le cauchemar des catalogues de Capture one: une solution en vue
« Réponse #96 le: juin 21, 2020, 14:16:54 »
Ce qui est étonnant est que le profil ICC sélectionné par C1 (tu as donc craqué pour la 20  ;) ?) soit celui du D850, et non DNG neutral.

Verso92

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 120 032
  • Sexe: Homme
  • Expert en bavardages
    • La galerie photo de Verso
Re : Le cauchemar des catalogues de Capture one: une solution en vue
« Réponse #97 le: juin 21, 2020, 16:36:03 »
Ce qui est étonnant est que le profil ICC sélectionné par C1 (tu as donc craqué pour la 20  ;) ?) soit celui du D850, et non DNG neutral.

Pour l'instant en essai...

tontonK13

  • Très actif
  • *
  • Messages: 372
Re : Le cauchemar des catalogues de Capture one: une solution en vue
« Réponse #98 le: juin 21, 2020, 22:09:37 »
merci à vous trois pour vos réponses, cela me contrarie un peu de changer de soft mais j’avoue que C1 me tente et comme je risque d’avoir une période de confinement qui n’a rien à voir avec le COVID mais qui va aussi me contraindre à rester chez moi, si cela se confirme je pense en « profiter » pour franchir le pas.
merci et bonne soirée
 

Henri T.

  • Actif
  • *
  • Messages: 32
  • Sexe: Homme
    • Mon site
cela me contrarie un peu de changer de soft mais j’avoue que C1 me tente

Tu as tout à y gagner. Bien sûr, ça demande un petit effort d'adaptation, et comme dit Tenmangu81, j'ai essayé d'autres soft, mais C1 est vraiment au dessus du lot, on ne revient pas en arrière. Il allie puissance et se montre d'une extrême finesse et précision. Véritable bête de course à manier avec doigté !