Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com


Auteur Sujet: Reflex et sable du Sahara - Risques  (Lu 1825 fois)

Joe 1234

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 402
Re : Re : Re : Re : Reflex et sable du Sahara - Risques
« Réponse #25 le: mars 26, 2021, 01:47:47 »
C’est un peu le principe des filtres à air à bain d’huile que l’on voyait, naguère, sur certaines automobiles.

https://2p2bboli8d61fqhjiqzb8p1a-wpengine.netdna-ssl.com/wp-content/uploads/2019/02/1988-Lamborghini-LM002_0.jpg


HEXE

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 418
Re : Reflex et sable du Sahara - Risques
« Réponse #27 le: avril 01, 2021, 14:34:05 »
Pour en finr avec ce fil qui part dans toutes les directions, je réitère ce que j'ai écrit sur ce fil suite à mon expérience de plusieurs mois au Sahara et j'ajoute que si on veut être peinard à 100%, on choisi un appareil étanche genre Olympus Tough. Point barre  ;)

Joe 1234

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 402
Re : Re : Re : Re : Re : Re : Reflex et sable du Sahara - Risques
« Réponse #28 le: avril 01, 2021, 16:39:33 »
Et?  ???

Parce que je crois que cette Lamborghini fonctionne avec des flitres à l'huile...c'est tout! ;) :D

Katana

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 6 261
    • Patrick Aubé Photographie
Re : Re : Re : Re : Reflex et sable du Sahara - Risques
« Réponse #29 le: avril 02, 2021, 22:45:27 »
Ben... Hamilton le faisait bien, non? Et c'était même son fond de commerce.

Hamilton n’utilisait plutôt pas des bas de soie pour ces flous légendaires?

seba

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 28 139
Re : Re : Re : Re : Re : Reflex et sable du Sahara - Risques
« Réponse #30 le: avril 02, 2021, 23:03:17 »
Hamilton n’utilisait plutôt pas des bas de soie pour ces flous légendaires?

Il aurait raconté ceci :

Paris Match l'avait rencontré en août 2015. Le photographe connu pour ses clichés de jeunes filles nous avait confié les secrets du «flou hamiltonien», lui qui n'a commencé la photo à 33 ans après une formation d'architecte. «Parce que je n’ai jamais su éclairer, je n’ai pas fait une seule photo en studio. C’est la raison pour laquelle j’ai toujours travaillé à la lumière du jour. On a beaucoup parlé du "flou hamiltonien", certains ont même prétendu que je soufflais sur l’objectif pour donner ce fameux flou à mes photos ! Il faut juste prendre la photo au bon moment, généralement au coucher du soleil, quand la lumière est la plus douce.», expliquait-il.

MFloyd

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 826
  • Sexe: Homme
  • Godspeed
    • portfolio
Re : Reflex et sable du Sahara - Risques
« Réponse #31 le: avril 03, 2021, 14:15:33 »
Pas bon, ce sont des embruns salés mélangé avec du sable. Ici, à Fuerteventura (Canaries) aux championnats du monde de kitesurf. J’utilisais des sacs poubelles de ma chambre que je jetais systématiquement après usage. Le soir nettoyage approfondi et essuyage humide à l’eau douce. Malgré cela, j’ai retrouvé des grains de sables lors du nettoyage pour la vente du boîtier (D4s).

IMG_2996.jpg


_D4T0711.jpg
(cliquez ev. sur l’image)

APB

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 760
Re : Reflex et sable du Sahara - Risques
« Réponse #32 le: avril 06, 2021, 10:06:49 »
Le matériel actuel est bien plus résistant qu'à l'époque de l'argentique: changer une pellicule risquait de faire entrer du sable sur le chemin du film et de rayer toute une pellicule, et bien peu de nos optiques disposaient de joins étanches, sans parler du boitier lui même, çà rentrait de partout (poussières et parfois lumière  ;D ).
Ce qui n'empêche pas malgré tout de prendre un certain nombre de précautions assez simples.

MFloyd

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 826
  • Sexe: Homme
  • Godspeed
    • portfolio
Re : Re : Reflex et sable du Sahara - Risques
« Réponse #33 le: avril 06, 2021, 16:26:57 »
Le matériel actuel est bien plus résistant qu'à l'époque de l'argentique: changer une pellicule risquait de faire entrer du sable sur le chemin du film et de rayer toute une pellicule, et bien peu de nos optiques disposaient de joins étanches, sans parler du boitier lui même, çà rentrait de partout (poussières et parfois lumière  ;D ).
Ce qui n'empêche pas malgré tout de prendre un certain nombre de précautions assez simples.

Sauf qu’avec de l’argentique tu « changeais de capteur » à chaque prise.
(cliquez ev. sur l’image)

HEXE

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 418
Re : Re : Re : Reflex et sable du Sahara - Risques
« Réponse #34 le: avril 06, 2021, 16:33:53 »
Sauf qu’avec de l’argentique tu « changeais de capteur » à chaque prise.

Oui on avançait le film d'une vue et on repartait théoriquement sans merdouille. Non car si une merdouille était coincée par exemple dans le feutre de la fente de sortie de la cartouche, toutes les prises de vue montraient une belle rayure...

Je scanne des tas de diapos prises depuis 1958 et des rayures ça ne manque pas. Merci Photoshop !

HEXE

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 418
Re : Re : Re : Re : Reflex et sable du Sahara - Risques
« Réponse #35 le: avril 06, 2021, 18:56:50 »
J'ai été photographié avec lui en 1981...

Quel âge avais-tu à cette époque ?  ;D ;D ;D

gargouille

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 6 089
  • Sexe: Homme
Re : Reflex et sable du Sahara - Risques
« Réponse #36 le: avril 08, 2021, 00:47:09 »
Pour protéger son matos du sable, on peut lui coller de l’adhésif.

Je me souviens d'un voyage dans le Sahara, on nettoyaient notre matos le soir, et plusieurs boitiers ont rendu l’âme.
Que des boitiers Olympus d'un même modèle, pas pour des problèmes de sable, mais de Soleil en plein dans la chambre noir lors d'un changement d'objectif, comme quoi le danger n'est pas toujours là où on le pense.

seba

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 28 139
Re : Re : Reflex et sable du Sahara - Risques
« Réponse #37 le: avril 08, 2021, 08:32:11 »
Je me souviens d'un voyage dans le Sahara, on nettoyaient notre matos le soir, et plusieurs boitiers ont rendu l’âme.
Que des boitiers Olympus d'un même modèle, pas pour des problèmes de sable, mais de Soleil en plein dans la chambre noir lors d'un changement d'objectif, comme quoi le danger n'est pas toujours là où on le pense.

Donc sans objectif ? Quels étaient les dégâts ?

HEXE

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 418
Re : Reflex et sable du Sahara - Risques
« Réponse #38 le: avril 08, 2021, 09:27:41 »
Quand je lis sur ce fil les interventions de certains photographes qui ont eu des problèmes avec le sable, j'en conclue que soit je suis particulièrement soigneux, soit mon matos de l'époque (Pentax Spotmatic) était plus résistant, soit enfin j'ai eu beaucoup de chance.
En effet j'étais au Sahara en tant qu'ingénieur sur les installations minières d'uranium. Sites particulièrement poussiéreux en particulier à Arlit où l'exploitation du minerai se faisait en carrière. Tous les weekends on faisait des balades en 4 x 4 dans l'Aïr et mon matos a tenu le coup.