[ FORUM HARD, SOFT & MICRO Photo ] > Espace SCANNERS

Jeune Reflecta ou vieux Coolscan

<< < (2/3) > >>

tenmangu81:
Et pour du 35mm, les scanners à plat sont un peu limite.

titisteph:

--- Citer ---mais déjà à part mon antique 5D je n'ai pas de plein format ni d'appareil numérique me permettant cela, ni d'optique macro. Si il vaut investir dans un boitier dédié cela ne vaut pas le coup. Mais merci pour tes remarques.
--- Fin de citation ---

Il est vrai que la solution de la repro a un intérêt seulement si on a déjà le boitier et l'optique macro. Avec tout de même l'avantage qu'on n'est pas obligé de dédier ce matériel à cette seule activité.

Anton In:
Il n'existe donc pas de bonne solution à moins de 1000e, et encore moins mixte avec du 120. Quelle tristesse.

Coolscan c'est bon mais vieux et donc risqué, surtout que tout ce qui passe actuellement en ligne dépasse allègrement les 600e sans inclure Silverfast.
Reflecta est pas fiable, des retours déçus sur la qualité (MF5000) et sur les rendus colorimétriques (RPS10) sont réguliers après recherches
Plustek 8200i semble être une option correcte selon les avis en ligne d'amateurs, même si ce sont cette fois ci les pros (genre filmscanner.info) qui le trouvent mauvais, à n'y rien comprendre
Les Epson VX00 sont les seuls mixtes mais la qualité n'est pas au rdv en 35mm, et la Dmax quelle tristesse.
La repro a l'air excellente en terme de qualité mais très laborieuse en couleur et demande un investissement conséquent en matériel.

Plus je cherche, moins je sais ce que je vais acheter ! C'est super !

Y a plus qu'à chiner un Noritsu ahah !

titisteph:
Honnêtement, la repro ne nécessite qu'un reflex et un objo macro (un 50 ou 90 d'occasion, même ancien, même Sigma ou Tamron, c'est excellent), plus un trépied.

Et comme source de lumière, un petit flash manuel est ce qui est le mieux (qualité de la lumière, stabilité, et évite d'éventuels flous de bougé, en s'affranchissant en plus de devoir travailler dans la pénombre).

Mais c'est vrai qu'il faut un peu bricoler. Il faut fabriquer un système de passe-vue (récupérer un passe-vue d'agrandisseur est idéal), et un système de table lumineuse (une boite tapissée de polystyrène et fermée avec une plaque d'altuglass, avec le flash qui vient en indirect). Idéalement, avec un éclairage continu en sus dedans, pour cadrer et faire le point.

Il est vrai qu'il faut tout installer à chaque fois, c'est pas convivial. Et pour le néga couleur, il vaut mieux investir dans le plug-in Negative Lab pro à installer dans Lightroom si on ne veut pas s'arracher les cheveux. Le plug-in est payant (120 Euros).

Ca fait de l'investissement personnel, c'est indéniable, mais tout cela est récompensé par la qualité obtenue, très au-dessus d'un scanner à plat, et même de beaucoup de scanners dédiés.

Bon point aussi pour la grande rapidité d'acquisition : un film entier de 36 poses est numérisé en quelques minutes. Et le problème des poussières est à relativiser : il y en a en fait très très peu (merci à l'éclairage diffus).

Mais je ne veux pas faire trop de prosélytisme, je comprends qu'on n'ait pas forcément envie de se lancer là-dedans, en raison des réelles contraintes, surtout si on n'a pas déjà au moins le reflex et l'objo macro. Mais disons que si l'on recherche la qualité avant tout, et qu'on a la volonté de s'y mettre sérieusement, ce choix est à considérer.

benito:
Mon Nikon Coolscan V ayant rendu l’âme il y a déjà bien 6/7 ans j'avais acquis un Plustek ( sur base de comparatifs)
bon , ce n'est pas (snif snif) le coolscan mais il est correct

https://www.filmscanner.info/en/PlustekOpticFilm8200i.html

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

[*] Page précédente

Utiliser la version classique