Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com


Auteur Sujet: Comment gérer les couleurs pour des photos de produits présentées sur internet ?  (Lu 855 fois)

Norbertine

  • Discret
  • *
  • Messages: 4
Bonjour tout le monde,

Tout d'abord je m'excuse si ma question est redondante avec d'autres, j'ai quand même cherché dans le forum sans vraiment trouver de réponses qui traitent de mon cas.

Je me permets de solliciter votre aide car j’en suis arrivée à un point de profond désespoir et deviens complètement chèvre : je n’arrive pas à maintenir l’intégrité de mes couleurs depuis Caméra raw jusqu’à mon fichier jpeg final.

A la base je suis artisan, je teins des fils à tricoter pour des particuliers que je vends ensuite sur mon site internet.
Essayer de coller au mieux à la réalité dans mes photos est donc primordial pour moi. J’ai bien conscience que l’affaire n’est pas simple puisque de base il est difficile de faire correspondre une photo avec un objet réel et surtout : à la fin cela va être affiché sur les écrans non calibrés de mes clients. Néanmoins, avec mes modestes compétences en photographie, j’essaie quand même …
J'ai parcouru longuement le blog de Arnaud Frich et j'en ai conclu que pour mon usage l'idéal était tout simplement de travailler tout du long en Srgb.

Mon appareil photo est donc en Srgb même si j'ai cru comprendre que c'était uniquement pour les JPEG qu'il pouvait me sortir et que cela n'impactait pas les RAW.

Jusqu’ici, j’utilisais un écran non calibré (celui de mon pc portable) et je m'en contentais (je recevais très peu de remarques de la part de mes clients). Néanmoins, dans un soucis d'irréprochabilité, j’ai voulu faire les choses « bien ». J’ai donc investi dans une sonde SpiderX Elite et au passage le spyder checkR.
J’ai pris le parti de calibrer mon écran en 9300 kelvin pour me rapprocher au mieux de ce que peut afficher l’écran de mes clients tout en tentant de corriger les défauts du mien. Au final j’obtiens quelque chose de légèrement plus jaune / vert qu’avant et un nouveau profil est donc chargé sur mon écran. Ok, je décide de partir là-dessus.

C’est là il me semble que les ennuis ont commencé car ça ne m'avait pas autant sauté aux yeux pré-calibration.
J’ouvre mes fichiers raw sur CameraRaw, procède aux ajustements (exposition, saturation des couleurs, etc.). CameraRaw a bien détecté mon appareil photo (Panasonic DMC GF7) et me l’indique près du nom du fichier.
Dans les paramètres, Espace colorimétrique, j’indique sRGB IEC61966-2.1.

J’ouvre ensuite le fichier dans Photoshop dont l’espace de travail est réglé lui aussi en sRGB IEC61966-2.1. Petite précision j’ai choisi également le même paramètre pour le format de l’épreuve.
Jusqu’ici tout va bien. Je procède aux dernières modifications si nécessaire puis enregistre en JPEG en cochant bien le profil ICC sRGB IEC61966-2.1
C’est au moment de l’ouvrir sur windows photo ou sur mon navigateur web (Chrome) que patatra : les couleurs n’ont plus rien à voir avec ce que j’avais sur Camera Raw ou Photoshop.

Je constate que les images sont à peu près fidèles à ce que je voulais sur d’autres autres écrans comme celui de mon téléphone portable lorsque je charge la page web mais pas sur mon écran de travail, ce qui est un comble ! Précision : quand je fais enregistrer pour le web j'ai le même problème, que ce soit en JPEG ou en PNG ou GIF.

Pour en avoir le cœur net j'ai testé en activant puis désactivant l'étalonnage mais les différences restent flagrantes. J'ai lu quelque part que windows photo ne gérait pas les couleurs mais ça devrait afficher une image avec un profil Srgb correctement non ?

Quelque chose m'échappe mais je ne sais pas ce que c'est.

Verso92

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 124 569
  • Sexe: Homme
  • Expert en bavardages
    • La galerie photo de Verso
Hou là, là... tu pars de loin, là !

(bon, je te mets un peu en boite, mais le problème n'est pas simple, hein !  ;-)



J'ai lu quelque part que windows photo ne gérait pas les couleurs mais ça devrait afficher une image avec un profil Srgb correctement non ?

Tu touches du doigt une des limites de l'exercice : Windows Photo...

Verso92

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 124 569
  • Sexe: Homme
  • Expert en bavardages
    • La galerie photo de Verso
J'ai parcouru longuement le blog de Arnaud Frich et j'en ai conclu que pour mon usage l'idéal était tout simplement de travailler tout du long en Srgb.

Aucune importance.

Par contre, au moment de finaliser l'image, il faudra la convertir en sRVB, effectivement.

Mon appareil photo est donc en Srgb même si j'ai cru comprendre que c'était uniquement pour les JPEG qu'il pouvait me sortir et que cela n'impactait pas les RAW.

Toutafé : aucune importance si tu travailles en RAW.

J’ai pris le parti de calibrer mon écran en 9300 kelvin pour me rapprocher au mieux de ce que peut afficher l’écran de mes clients tout en tentant de corriger les défauts du mien.

9 300K me semble anormalement élevé... plutôt 6 500K, si tu veux rester proche des écrans bureautiques standard ?

Norbertine

  • Discret
  • *
  • Messages: 4
Merci de te pencher sur mon cas !

Par contre, au moment de finaliser l'image, il faudra la convertir en sRVB, effectivement.

Ok je note. Je partais du principe que c'était plus logique de travailler dès le départ en Srgb puisque de toutes façon c'était le format final. J'aurais eu la frustration de voir mes couleurs / images se dégrader en convertissant le fichier après coup.

9 300K me semble anormalement élevé... plutôt 6 500K, si tu veux rester proche des écrans bureautiques standard ?
Ca peut sembler aberrant comme choix mais c'est basé sur un constat : d'après les stats de ma boutique, la majorité de mes clients utilisent des tablettes ou des smartphones pour consulter et passer commande (3/4 sont sous android donc j'en fais mes déductions). Je suis face à un public plutôt jeune en fait et tous sont d'avantage équipés d'un ordi portable, smartphone ou tablette. C'est un constat que je peux faire dans la vraie vie aussi. Tous ces écrans sont réputés pour être dans des tonalités beaucoup plus bleu / violet et aussi plus lumineux / flatteur qu'un écran fixe + tour. Je pense que c'est pour ça que jusqu'ici je n'ai que rarement eu des plaintes du style "la couleur n'est pas celle du site" (mon écran était comme les leurs).
J'ai peur qu'en calibrant mon écran comme le voudrait la norme en graphisme, en 6500k donc, je creuse un fossé entre la réalité de mes clients et la mienne.
Je ne peux pas dire "moi j'ai calibré mon écran comme un pro et si c'est pas votre cas je m'en lave les mains". Si chez moi, c'est jaune, que chez un professionnel du print c'est jaune, mais que chez les clients c'est vert bah j'ai perdu.

Tu touches du doigt une des limites de l'exercice : Windows Photo...

Donc cette application serait l'une des sources de ma frustration si je comprends bien ?

Alain c

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 619
  • Sexe: Homme
Citer
J'ai parcouru longuement le blog de Arnaud Frich et j'en ai conclu que pour mon usage l'idéal était tout simplement de travailler tout du long en Srgb.
C'est une très, bonne base, et tu as bien compris que le sRVB était l'espace de couleur pour le Web . Surtout si tu as un écran qui affiche  le sRVB et pas le Adobe 98, ça ne sert à rien de sortir du sRVB, ton écran ne pourra pas te montrer plus que les couleurs du sRVB.
 Donc mon conseil, reste en sRVB de la prise de vue jusqu'à l'exportation pour le web puisque c'est la destination de tes photos d’être visionnées sur des écrans sRVB, la simplicité et la cohérence ont du bon  ;) .

Citer
J’ai pris le parti de calibrer mon écran en 9300 kelvin pour me rapprocher au mieux de ce que peut afficher l’écran de mes clients tout en tentant de corriger les défauts du mien.
Là je te conseil vivement de choisir 6500 K pour le point blanc, ça t'évitera  de mal voir les couleurs réelles de tes fichiers.

Enfin, comme conseillé plus haut, fis toi aux couleurs affichées sous Photoshop et visionne tes fichiers sur un logiciel qui gère bien les espaces de couleur intégrés à tes photos, comme par exemple Fastone image viewer: https://www.commentcamarche.net/download/telecharger-34055323-faststone-image-viewer

Matérialiser l'immatériel

Verso92

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 124 569
  • Sexe: Homme
  • Expert en bavardages
    • La galerie photo de Verso
Ok je note. Je partais du principe que c'était plus logique de travailler dès le départ en Srgb puisque de toutes façon c'était le format final. J'aurais eu la frustration de voir mes couleurs / images se dégrader en convertissant le fichier après coup.

Pas de souci : c'est anecdotique, de toute façon.

Ca peut sembler aberrant comme choix mais c'est basé sur un constat : d'après les stats de ma boutique, la majorité de mes clients utilisent des tablettes ou des smartphones pour consulter et passer commande (3/4 sont sous android donc j'en fais mes déductions). Je suis face à un public plutôt jeune en fait et tous sont d'avantage équipés d'un ordi portable, smartphone ou tablette. C'est un constat que je peux faire dans la vraie vie aussi. Tous ces écrans sont réputés pour être dans des tonalités beaucoup plus bleu / violet et aussi plus lumineux / flatteur qu'un écran fixe + tour. Je pense que c'est pour ça que jusqu'ici je n'ai que rarement eu des plaintes du style "la couleur n'est pas celle du site" (mon écran était comme les leurs).
J'ai peur qu'en calibrant mon écran comme le voudrait la norme en graphisme, en 6500k donc, je creuse un fossé entre la réalité de mes clients et la mienne.
Je ne peux pas dire "moi j'ai calibré mon écran comme un pro et si c'est pas votre cas je m'en lave les mains". Si chez moi, c'est jaune, que chez un professionnel du print c'est jaune, mais que chez les clients c'est vert bah j'ai perdu.

J'avoue ne pas avoir trop d'expérience avec les tablettes/smartphones...

Donc cette application serait l'une des sources de ma frustration si je comprends bien ?

Ça n'aide pas, j'imagine... mébon, comme tes clients sont censés l'utiliser, je n'ai pas d'avis/solution.

justvr

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 040
J'ai fait dans mon jeune temps de la teinture industrielle et de la fabrication de colorant pour cuir, tissus, papier et solvant.
D'une fabrication à une autre il y avait des différences: on ajustait aux instruments et à l'oeil.
Les colorants en teinture peuvent dépasser de loin les capacités de reproduction de la couleur de l'informatique et de l'impression papier.
Tout ce que vous pourrez faire sera approchant surtout avec le matériel employé et l'absence de norme que vous vous appliquez et que vos clients vous demande d'appliquer: aucune sinon une vague correspondance avec ce qu'ils affichent sur leur appareil de visionnage qui ne sont ni réglé en intensité lumineuse ni réglé colorimétriquement.
La norme graphisme ce n'est pas 6500k et encore moins pour la teinture (loin du domaine de l'amateur qu'est AF  ;)) mais toujours vu votre matériel c'est le mieux que pourra faire votre écran.
Pour vous préserver de toute réclamation de la part de vos clients, un petit astérisque dans votre catalogue stipulant que les couleurs à l'écran ne sont pas contractuelles mais approchant au mieux la réalité vous protègerait un peu.
Le conseil que je vous donnerai pour votre flux de traitement c'est que les couleurs des fils teints soient présentes proportionnellement sur votre écran, pour ce faire il faut faire rentrer les teintes réelles parfois en dehors de ce que vous voyez à l'écran dans les espaces d'affichage disponible en ne faisant qu'une seule conversion vers le sRVB en fin de workflow.
nb, curiosité personnelle, vous utilisez quoi comme type de colorant, direct, acide, pigment, réactif.... et sur quel type de fil?


Norbertine

  • Discret
  • *
  • Messages: 4
J'ai fait dans mon jeune temps de la teinture industrielle et de la fabrication de colorant pour cuir, tissus, papier et solvant.
D'une fabrication à une autre il y avait des différences: on ajustait aux instruments et à l'oeil.
Les colorants en teinture peuvent dépasser de loin les capacités de reproduction de la couleur de l'informatique et de l'impression papier.
Tout ce que vous pourrez faire sera approchant surtout avec le matériel employé et l'absence de norme que vous vous appliquez et que vos clients vous demande d'appliquer: aucune sinon une vague correspondance avec ce qu'ils affichent sur leur appareil de visionnage qui ne sont ni réglé en intensité lumineuse ni réglé colorimétriquement.

Merci pour votre retour précieux !

Jusqu'ici j'ajustais aussi à l'œil, ça passait 75% du temps. J'ai investi depuis peu dans une charte de couleur que je photographie avant mes séances et qui me facilite un peu la tâche mais me faut revenir souvent sur l'image quand même. Mais clairement, j'ai quelques couleurs néon qui me donnent du fil à retordre (oh oh oh) au même titre que les rouges saturés et les verts intenses et quelques bleu pétrole / turquoise (sans surprise). Pour me rendre la vie encore plus compliquée, j'affectionne les teintes subtiles et vivantes qui changent radicalement de caractère selon la lumière. Bref ...
Pour vous préserver de toute réclamation de la part de vos clients, un petit astérisque dans votre catalogue stipulant que les couleurs à l'écran ne sont pas contractuelles mais approchant au mieux la réalité vous protègerait un peu.
Je couvre effectivement mes arrières sur le site concernant cet aspect, en expliquant à plusieurs endroits que les images peuvent être différentes de la réalité. Cela ne me protège pas de toute situation fâcheuses qui sont rares mais toujours difficiles à vivre (d'autant que ce n'est pas rare que les gens zappent les descriptions / faq / paragraphes explicatifs). Pour autant j'aimerais faire du mieux que je peux compte tenu du fait que mon travail sur les couleurs est vraiment le point crucial / la valeur ajoutée de mes produits.
La norme graphisme ce n'est pas 6500k et encore moins pour la teinture (loin du domaine de l'amateur qu'est AF  ;)) mais toujours vu votre matériel c'est le mieux que pourra faire votre écran.
Quelle serait plutôt la norme alors dans ce milieu, par curiosité ?
Donc tout le monde semble plutôt unanime : je devrais vraiment mettre mon écran à 6500k même compte tenu de ce que j'ai mentionné plus haut concernant les écrans des clients ? Est-ce qu'il n'y aura pas un risque que l'image, qui me semblera "correcte" chez moi, n'ait plus rien à voir chez le client ? C'est juste que de façon empirique quand j'ai étalonné à 6500k dans un premier temps, mon écran est devenu sacrément jaune. Je pense que c'est normal et qu'il faut s'y habituer mais si je corrige mes photos sur un écran si différent de monsieur et madame tout le monde, encore une fois, est-ce cela ne va pas poser problème ? Est-ce qu'il y a une subtilité dans l'étalonnage que je n'ai pas bien compris ? Genre si je choisis un espace de travail Srgb sur Photoshop ça ne tient pas compte de la calibration de mon écran ou compense quelque chose comme ça (je commence à me faire de nœuds au cerveau  ???) ?

Le conseil que je vous donnerai pour votre flux de traitement c'est que les couleurs des fils teints soient présentes proportionnellement sur votre écran, pour ce faire il faut faire rentrer les teintes réelles parfois en dehors de ce que vous voyez à l'écran dans les espaces d'affichage disponible en ne faisant qu'une seule conversion vers le sRVB en fin de workflow.
Cette partie est un peu ardue à comprendre pour moi (on arrive à la limite des connaissances que j'ai assimilées pour le moment ;D). Faudrait-il que j'investisse dans un nuancier (genre pantone), et que je cherche la correspondance avec mes couleurs dans ce dernier, quelque chose comme ça ?
" les couleurs des fils teints soient présentes proportionnellement" : c'est ce que l'on peut voir sur l'histogramme c'est ça ? Je ne maîtrise pas ce point. Je vais me documenter.
nb, curiosité personnelle, vous utilisez quoi comme type de colorant, direct, acide, pigment, réactif.... et sur quel type de fil?
Je travaille sur des fibres animales avec de la teinture acide. Des fils à tricoter en laine, soie, chameau, yack et autre petites bêtes ^^.
Enfin, comme conseillé plus haut, fis toi aux couleurs affichées sous Photoshop et visionne tes fichiers sur un logiciel qui gère bien les espaces de couleur intégrés à tes photos, comme par exemple Fastone image viewer: https://www.commentcamarche.net/download/telecharger-34055323-faststone-image-viewer

Merci ! Je vais regarder ce logiciel plus en détail.
Sinon concernant mon problème de JPEG inconsistant, je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais Chrome a enfin décidé de m'afficher les photos telles que je les vois sur PS. Je ne comprends pas bien ce qui a pu se passer j'avoue ... Je suis allée fouiner du côté de chrome://flags/ en modifiant les paramètres des couleurs (puis en remettant par défaut). Pour Windows photo c'est toujours pas ça, tant pis, je m'en passerai. L'essentiel pour moi c'est que sur le navigateur ce soit (re)devenu cohérent. Sur Edge aussi c'est bon, je n'avais même pas pensé à vérifier sur un autre browser sur mon pc  :-X

Nikojorj

  • -
  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 31 391
    • Quelques petites galeries...
J’ai pris le parti de calibrer mon écran en 9300 kelvin pour me rapprocher au mieux de ce que peut afficher l’écran de mes clients tout en tentant de corriger les défauts du mien.
Comme les autres, ça me semble un peu bizarre : laisse plutôt l'écran là où il est (choix Natif ou qq chose comme ça) plutôt que d'essayer de lui faire des acrobaties pour lesquelles il n'est pas fait.

Et après, comme WinPhoto ou Chrome ne gèrent a priori pas la couleur, ils ne tiennent pas compte de ton étalonnage et c'est juste là (donc seulement chez toi) que le bât blesse.

Nikojorj

  • -
  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 31 391
    • Quelques petites galeries...
Ok je note. Je partais du principe que c'était plus logique de travailler dès le départ en Srgb puisque de toutes façon c'était le format final. J'aurais eu la frustration de voir mes couleurs / images se dégrader en convertissant le fichier après coup.
Non parce qu'avec un écran qui a probablement déjà du mal à couvrir le sRGB, tu n'aurais rien vu de plus. ;)

justvr

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 040
Merci pour votre retour précieux !............................. ....
La norme pour l'impression (graphisme) est à 5000k et non 6500k comme indiqué par AF. Par contre, coup de bol pour vous  ;) la norme pour l'examen de vos fils c'est 6500k mais avec une source lumineuse avec un IRC supérieur à 95, le mieux étant 98 vu que vous aimez les teintes "subtiles qui changent avec la lumière". Donc lorsque vous présentez vos échantillons physiquement à vos clients il faudrait qu'ils soient éclairés avec ce type de source lumineuse (JustNormlicht, VVC par exemple).
Donc puisque votre norme c'est 6500k pas de soucis si votre écran en est capable (un écran de portable lambda ne le peut pas souvent sans distorsion et votre aspect jaunâtre en est peut être la cause ou alors le gap entre 9000 et 6500 crée cette illusion, c'est votre rapport de delta E 2000 qui sera le juge de paix (pas de valeurs supérieure à 2)).
Quand j'écris "" les couleurs des fils teints soient présentes proportionnellement" je veux dire par là que les écarts entre les teintes sont distantes les unes des autres proportionnellement pour que l'écart visuel semble cohérent, donc choisir "perceptif" dans votre mode de rendu.
Bonne méthode de photographier votre charte en même temps que votre fil, ainsi vous réglez votre photo en fonction des couleurs de la charte dont vous connaissez les valeurs: il y soit un fichier des valeurs "génériques" (celles qui sont la moyenne des fabrications), soit un fichier de valeur mesurées spécifiquement pour votre charte, cela dépendra de votre degré d'exigence, mais vu d'où vous venez en termes de pratiques-tu début le fichier générique devrait suffire ;). Il faudra donc traiter votre photo en fonction des valeurs de la charte de manière à vous en approcher, bien penser à faire cet ajustement avec votre profil de sortie sRVB puisque vous souhaitez que ce soit compatible des écrans de vos clients. Si un jour vous aviez un client qui avait des moyens de reproduction tip-top, il faudrait changer votre manière de faire.
Prenez bien soin de votre charte, les pigments couchés dessus sont pour certain très sensibles à la lumière, donc au bout d'un certain temps il y aura un écart entre la valeur contenue dans le fichier de mesure générique et la valeur réelle (d'où l'intérêt de mesurer soi même à intervalle régulier........et si vous pouvez mesurer la charte, vous pourrez mesurer votre fil ;) mais c'est un autre budget).
Cordialement