[ DISCUS TECHNIQUES ] > RETRO PHOTO

Nikon rétro : titane à 180°

(1/18) > >>

harry*92:
Salut les chassimiens ! Un petit tour d'horizon de la production chez Nikon de boîtiers titane et d'objectifs fish-eye dont je détiens quelques exemplaires dans mes rayonnages …

Une photo des étagères correspondantes :
(au centre c'est un ensemble d'objectifs Micro-Nikkor, j'essaierai de faire un post là-dessus ultérieurement)



au RdC G : F2/T "Titan" et 8mm f8
            D : F2/T DP12 "No name" et 10mm f5.6 OP
au 1er  G : F3/T "Black" et 8mm f2.8
            D : F3/T " Champagne " et 7.5mm f5.6
au 2ème G : FM2/T et 16mm f3.5
              D : F5 50th(*) et 8-15mm f3.5-4.5
                    à côté du F5, 16mm f2.8 et 10.5mm f2.8
Au 3ème : 28 Ti et 35 Ti
(*) pour la controverse titane ou pas, on en parlera dans le post sur ce F5 50th.

Un post à suivre pour chaque modèle de boîtier, un post final pour les fish-eyes. Bonne lecture aux intéressés, et si vous avez des commentaires, you're welcome ;)

Harry

harry*92:
Les F2 titane

D'après certains membres éminents de la Nikon Historical Society (N.H.S), l'historique serait le suivant :
* à la suite de remontées de pros trouvant les capots et couvercles en laiton des boîtiers F2 trop fragiles, Nikon lance en 1976 la fabrication de prototypes en titane, matériau connu notamment en aéronautique pour sa résistance et sa légèreté (densité 50% du laiton, résistance > acier inoxydable).
Ces protos sont couleur "champagne" soit un gris clair aux reflets métalliques très légèrement rosés, la couleur naturelle du métal, avec en standard un viseur DE-1 "eyelevel" en titane et également la baïonnette en titane plus une inscription "Titan" en façade (voir illustration du F2T "champagne" plus bas).
Cette innovation est très bien reçue par les pros qui critiquent cependant le côté réfléchissant et trop voyant du titane sur les théâtres d'opérations et jugent l'inscription "Titan" inutile.

* tenant compte de ces remarques, Nikon lance dans la foulée la production de la série "no name", toutes les parties en titane étant revêtues d'une laque noire à texture mouchetée. Cette série d'environ 5 000 unités est numérotée de 9200001 à environ 9205000.

* en juin 1979, soit un an avant la fin de production du F2 (1971-1980 = 816 000 unités), Nikon lance la série "Titan" noire toujours mais avec l'inscription "Titan" en façade, une sorte de retour aux sources des premiers prototypes ; cette série d'environ 5 000 unités également est numérotée de 790001 à 795000 environ ; les numéros de série sont précédés de la mention F2T contrairement aux "no Name" qui ont la mention F2 simple.

* entre temps, en 1978, est produit en petite série (500 unités) un F2H "High speed" dérivé du F2T "no name" avec un miroir fixe semi-transparent et un moteur plus puissant MD-100 avec double stack de batteries assurant des rafales à 10 images/seconde ; le 1/2000ème ainsi que les poses B et T sont supprimés. La série est numérotée à partir du n° 7850001 avec gravé "H-MD" au-dessus du n° de série.
En 1984 - donc 4 ans après la fin de production des F2 - Nikon relancera une production d'une cinquantaine d'exemplaires de F2H pour les J.O. de Los Angeles, plus une dizaine avec dos 250 soudés.
Peter Braczko parle d'un F2H modèle 1, sans 1/2000ème mais avec poses B et T, numérotés à partir de 7850001H (sans "H-MD" au-dessus), perso je n'en ai trouvé aucune trace …

Notes sur mes appareils  :)

[img https://nsm09.casimages.com/img/2021/05/13//21051309482022934617415301.jpg [/img]http://* Le F2 "Titan" porte un très petit n° : 7900xx, c'est donc un des tous premiers sortis probablement juin/juillet 1979.
Or les premiers exemplaires de chaque série étaient réservés exclusivement aux professionnels, et comme celui-ci est neuf, soit il appartenait à un salarié de Nikon, soit à un revendeur qui l'a gardé précieusement ? Il vient du Japon, c'est le seul endroit où l'on en trouve en quantité à peu près dans toute la gamme de prix
Le fisheye est un 8mm f8 de 1963.

* Le F2 "no name" porte lui un très grand n° : 92049xx, c'est donc un des tous derniers de cette série, probablement de début 1979.
   Il faisait partie de la collection personnelle du Directeur d' "Objectif Bastille" exposée dans le magasin ; de guerre lasse après m'être fait répondre "non" 100 fois, à la 101ème ce fut "oui" !
   D'après lui, Nikon France le proposait aussi en option DP-12 au lieu du DE-1T à la demande de certains pros. Sinon rien n'empêchait d'acquérir le DP-12 à part.
Le fisheye est un 10mm f5.6 OP de 1970.


Des questions …



* Sur son site, Richard de Stoutz (https://www.destoutz.ch/nikon_f2_bodies.html) nous montre ses quatre F2T.
Mais il date son F2T "Titan" de 1976, soit l'époque des prototypes, et pourtant son n° de série indiquerait que c'est le 2 750ème produit, pratiquement à la moitié de la production de ce modèle.
Peut-être s'agit-il d'un modèle de pré-série, après l'abandon du coloris "champagne" mais avant que l'on enlève l'inscription "Titan" ; elle ne réapparaîtra qu'en 1979.
L'autre option c'est simplement que R. de Stoutz se soit trompé … Car c'est pareil pour son "no name" de droite, en 1979/1980 les F2 titane sortaient avec l'inscription "Titan".



* Nous connaissons tous Uli Koch, l'auteur de la fameuse trilogie "Nikon F". Mais Uli a aussi fait le tour du monde et rencontré les plus illustres collectionneurs de matériels Nikon qui lui ont ouvert leurs portes.
Il en a rapporté des milliers de photos qu'il a rassemblées dans un magnifique ouvrage intitulé "100 Anniversary".
On y trouve minutieusement décrit tout ce que Nikon a pu produire de 1917 à nos jours, des appareils courants jusqu'aux plus rares prototypes, que ce soit pour la photo, mais aussi les jumelles, les microscopes, les instruments de marine ou de topographie etc… Enfin plus de 400 pages de bonheur !
Il lui en reste quelques exemplaires, à bon entendeur … http://www.nikon.net

Uli m'a aimablement autorisé à reproduire une des doubles pages de son ouvrage où sont documentés les F2 titane avec un des très rares prototypes "champagne". Personnellement je le trouve absolument magnifique et désirable ! Malheureusement si d'aventure l'un se présentait à la vente il est à craindre que son prix soit à la hauteur de sa rareté …

Pour en revenir au prototype illustré, on peut lire le n° de série : 794174, là aussi ce serait le 4 174ème produit, ce qui est incohérent. Force donc est de constater que ces protos ont bénéficié d'une numérotation particulière, dont je n'ai pas la clé. A moins que Nikon pour des raisons X ait refabriqué ponctuellement des boîtiers clairs ?
Egalement le prototype présenté par Uli Koch possède une plaque "Nikon" noire, il y en eu aussi avec une plaque claire :


à suivre les F3T …

harry*92:
Oups, je m'aperçois que la 2ème photo des boîtiers a sauté à cause d'un crochet manquant ...

on voit combien la frontale asphérique du 10mm f5.6 OP "éteint" les flashes comparé à son voisin, décidément cet objectif est bien singulier dans la famille des fish-eyes Nikon.

seba:

--- Citation de: harry*92 le mai 14, 2021, 08:57:04 ---on voit combien la frontale asphérique du 10mm f5.6 OP "éteint" les flashes comparé à son voisin, décidément cet objectif est bien singulier dans la famille des fish-eyes Nikon.

--- Fin de citation ---

Ca vient de la courbure différente je pense.

seba:
Sur d'autres photos on voit bien les reflets.

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique