accueil Vie culturelle Clique clac #26

Clique clac #26

523
Partager

Un “Clique clac” un peu spécial cette semaine, puisqu’en grande partie consacré à la photo nature. Un clin d’œil au Festival de Montier où toute l’équipe de Nat’Images vous attend à partir du 16 novembre.

> Le Comedy Wildlife, concours récompensant les photos animalières les plus insolites, vient d’annoncer la liste des finalistes 2017.

> Ce jeudi sonne le lancement du 21e Festival de photo animalière et de nature de Montier-en-Der. Avec en têtes de gondole Reza, Kyriakos Kaziras, Yann Arthus-Bertrand et… CharlElie Couture. Le chanteur (et photographe) explique sa présence en quelques mots bien sentis.

> Présente pour la première fois à Montier, l’association Chasseurs de Nuits en profitera pour lancer la campagne de financement de son propre festival, les NightScapades, manifestation pluridisciplinaire entièrement dévolue à la nuit et aux astres.

> Aux amateurs d’astrophoto on conseille cet article de Mashable (ou comment le télescope spatial Hubble rend hommage à un astronome français du 18e siècle).

> Sur le blog “Making of” de l’AFP, Christophe Koffi raconte l’histoire, hélas emblématique, de Ponso, dernier survivant de la mal nommée “Ile aux chimpanzés”.

> Denis Cheyssoux a récemment invité le photographe Eric Tourneret pour un “CO2 mon amour” consacré aux abeilles. A réécouter ici (et à voir à Montier).

> Jean-Marie Séveno raconte son métier de photographe animalier, entre voyages solitaires (à la rencontre du puma, par exemple) et animations de séjours photo à l’autre bout du monde.

> À l’heure où l’Italie et l’Irlande interdisent les animaux sauvages dans les cirques, on se souvient de ce magnifique et terrifiant travail de Britta Jaschinski sur la maltraitance des ours, tigres, lions, etc., dans les cirques chinois. La photographe allemande est présente au Festival de Montier avec une nouvelle série militante, “Crimes” (extraits ici ou ici) qui aborde la question de la marchandisation de la vie sauvage.

> Le 21e numéro de “Previously on Hans Lucas” est sorti. Et il est parrainé par Léa Habourdin, photographe plasticienne dont les œuvres se frottent régulièrement au monde animal. Preuve en est la série “and everything becomes nothing again” actuellement exposée chez Deyrolles (Paris 7e) et réalisée à distance, à partir de captures vidéo d’un nid de balbuzards.

> Lors de son passage au Festival international du film ornithologique de Ménigoute (résultats du concours photo ici), Vincent Munier s’est livré au jeu de l’interview flash. Ceux qui en veulent plus liront cet article de Karen Isère où la journaliste raconte le périple himalayen du Vosgien sur les traces de la panthère des neiges.

> Une jeune pousse pour finir. Global News a rencontré Josiah Laustein, photographe de 12 ans régulièrement primé dans les grands concours de photo animalière. Sa photo intitulée “The hairy raincoat” lui a ainsi valu une place parmi les finalistes du dernier Wildlife Photographer of the Year. Petits ou grands, si voulez suivre ses pas, il vous reste un mois pour participer au prestigieux concours organisé par le Natural History Museum de Londres.