Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com

Auteur Sujet: Cohabitation touristes et vie sauvage?  (Lu 14543 fois)

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 48 622
  • Sexe: Homme
Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #50 le: novembre 09, 2016, 19:06:43 »
Alors que ceux-la, qui ont été beaucoup chassés, ne fuient pas.
Technophile Père Siffleur

heneauol

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 572
  • Sexe: Homme
  • les hommes, les anges, les vautours...
Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #51 le: novembre 10, 2016, 11:28:58 »
celles-ci aussi ne sont plus chassées... http://www.solon.be/deux-cigognes-noires-abattues-a-saint-vith/
si de manière systématique, la faune alarme à l'approche d'un homme, un animal même non chassé fait vite l'association homme = danger.
la distance de sécurité avant la fuite varie selon plusieurs facteurs, mais essayer de démontrer que la chasse n'a aucune influence sur cette peur de l'homme est peu crédible...
il y a bien cette théorie qui dit que les herbivores ont peur (inné) des animaux qui ont 2 yeux de face (=carnivores), mais alors comment expliquer que l'on peut approcher à quelques mètres des oiseaux qui ne connaissent pas l'homme et qu'ils ne sont pas le moins du monde perturbés par cette présence (ils continuent à se nourrir)?
votre otarie est-elle chassée dans cette région, à cette époque? peu probable, sinon elle serait morte!

les hommes, les anges, les v..

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 48 622
  • Sexe: Homme
Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #52 le: novembre 10, 2016, 17:15:45 »
Cette otarie à fourrure est une des rares survivante d'une espèce massacrée spécialement pour sa graisse est sa fourrure. Il en reste très peu.
Les cigogne ne sont pas chassée depuis longtemps, mis à part quelques cas ponctuels d'imbéciles. Mais ce n'est pas pour cela qu'elle te laisseront approcher à les toucher dans un champ, même si elles s'installent sur une cheminée. Chaque espèce a un comportement différent.
Certaines se figent sur place en espérant ne pas être vues; c'est pour cela que l'on utilise des chiens d'arrêt et non pas des chiens courants, d'autre s'enfuient de loin, ou au contraire te laissent passer et détalent derrière toi. Nous avons tous les types de comportement, y compris celui du râles marais qui s'enfonce dans l'eau, ne laissant dépasser que son bec.  Par contre le koala ne posent aucun pb. Il bouge peu et dors 20h par jour, accrochés à son eucalyptus.
Généraliser un type comportement serait une erreur.
Le python, lui reste immobile et joue le camouflage. Tu peux le prendre à la main, dans la forêt
Technophile Père Siffleur

François III

  • Accès limité (Litige)
  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 11 060
  • Sexe: Homme
    • FG97
Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #53 le: novembre 10, 2016, 21:15:45 »
Tant que l'animal ne sent pas le danger ou que ses parents ne lui on pas transmis la notion du danger ,il n'a pas de raison de fuir. Les chevreuils fuient bien devant les sangliers et les vaches. De toute façon il n'empêche que l'homme a une très ,très mauvaise réputation!

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 48 622
  • Sexe: Homme
Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #54 le: novembre 10, 2016, 21:40:48 »
Oui mais certains fuient alors que d'autres s'immobilisent. Certains sont capables de discerner si l'arrivant est armé ou pas, d'autres considèrent l'arrivant comme un concurrent. On trouve de tout dans les comportements. Et en plus cela varie fortement selon que l'animal se sent chez lui ou qu'il est en en vadrouille hors de son domaine habituel. On peut voir des ours fuir devant un petit chien qu'ils pourraient tuer d'un coup de patte, parce qu'ils ne sont pas sur leur terrain. Comme on voit des taureaux de rodéo, de méchante humeur après leur spectacle, ramené dans leurs box par de petits chiens qu'ils pourraient facilement piétiner. Les relations ne sont pas aussi simples que certains semblent le croire.
Technophile Père Siffleur

heneauol

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 572
  • Sexe: Homme
  • les hommes, les anges, les vautours...
Re : Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #55 le: novembre 11, 2016, 11:41:15 »
Tant que l'animal ne sent pas le danger ou que ses parents ne lui on pas transmis la notion du danger ,il n'a pas de raison de fuir. Les chevreuils fuient bien devant les sangliers et les vaches. De toute façon il n'empêche que l'homme a une très ,très mauvaise réputation!

vous l'avez constaté? les sangliers peuvent prédater de tout jeunes faon, mais les vaches.... ce n'est pas juste les vaches qui écartent gentiment (sans grande agressivité) un concurrent alimentaire qui s'approche d'un peu trop près? j'ai vu récemment un chevreuil dans une prairie à chevaux, chacun dans son coin mais pas vu d'agressivité!
les herbivores  d'Afrique laissent prudemment la préséance aux éléphants aux abreuvoirs mais on ne peut pas parler de fuite....
les hommes, les anges, les v..

heneauol

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 572
  • Sexe: Homme
  • les hommes, les anges, les vautours...
Re : Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #56 le: novembre 11, 2016, 12:17:18 »
Oui mais certains fuient alors que d'autres s'immobilisent. Certains sont capables de discerner si l'arrivant est armé ou pas, d'autres considèrent l'arrivant comme un concurrent. On trouve de tout dans les comportements. Et en plus cela varie fortement selon que l'animal se sent chez lui ou qu'il est en en vadrouille hors de son domaine habituel. On peut voir des ours fuir devant un petit chien qu'ils pourraient tuer d'un coup de patte, parce qu'ils ne sont pas sur leur terrain. Comme on voit des taureaux de rodéo, de méchante humeur après leur spectacle, ramené dans leurs box par de petits chiens qu'ils pourraient facilement piétiner. Les relations ne sont pas aussi simples que certains semblent le croire.

vous essayer de noyer le poisson?
Le fond de ma réaction est : "étrange de s'extasier sur la proximité avec la faune à l'autre bout de la terre et ici pratiquer une activité qui rend la faune très farouche quand on ne la tue pas purement et  simplement", sympa pour tout ceux qui n'ont pas les moyens de partir...
l'animal qui se tapit à tout aussi peur que celui qui fuit, c'est juste une autre tactique pour survivre. pour moi naturaliste qui souhaite faire de belles obs, c'est un rien moins pire que s'il fuyait (pas le plus top des comportement à observer)

vu le nombre de culs d'oiseaux que j'ai déjà observé, ils sont très peu nombreux alors, et il me reste un gros doute (ils savent juste, à cet endroit je suis à l'abri, quand j'entends le bruit de ce 4X4 un animal à 2 pattes dépose de la bonne nourriture, etc)... pour mes 2 corbeaux qui en effet sont des oiseaux très intelligents  (votre exemple), malgré mes efforts et sans armes, je n'ai pas pu approcher à moins de 100/200 mètres.

sur le très long terme (plusieurs générations), oui le comportement de fuite (ou de se tapir pour se cacher) face à l'homme peut changer petit à petit si on ne chasse plus*. soyez honnête, cette otarie, depuis quand elle n'est plus chassée en cet endroit, à cette saison? vous préférer dire "regardez cette otarie qui a été fortement chassée comme je peux l'approcher, nous autres chasseurs ne sommes donc pas responsable de la peur de la faune face à l'homme.."
La faune de Galapagos est connue pour être très peu farouche envers l'homme, pourquoi? (la quasi absence de prédateurs naturels peut être un argument, mais je ne connais pas d'autres exemple d'îles vierges avec de nombreux prédateurs naturels)

*maintenant que les vautours ne sont plus persécutés ils ne sont plus si farouches qu'il y a 30/40 ans...
les hommes, les anges, les v..

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 48 622
  • Sexe: Homme
Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #57 le: novembre 11, 2016, 14:33:46 »
Non, je te fournis des contre exemples montrant qu'il n'y a pas un comportement, mais des comportements. Si tu veux approcher des corbeaux, prends un tracteur, ou même une voiture.
Les tortues des Galapagos ont failli disparaitre car leur capacité à rester vivantes sans manger ni boire permettait de les embarquer comme viande fraiche à bord des voiliers. Et pourtant elle n'ont jamais fui devant l'homme. A Toulouse on avait beau faire éclater des pétards, les vols d’étourneaux revenaient toujours en ville, pourrir les voitures en stationnement.
Chaque espèce a sa tactique de défense et ses propres réactions à un changement d'environnement.
Les mêmes chevreuils pourtant chassés à la saison, venaient brouter les roses de la maison et arracher l'écorce des jeunes arbres au grand désespoir de celles qui les avait plantés. Les comportements passent de génération en génération.
Les ragondins décimés à la carabine, années après années, se laissaient toujours approcher à moins de 10m et les jeunes apprivoiser.
Les moineaux, lorsqu'il y a en avait, il y a quarante ans, avaient des réaction nettement plus rapides à la mort de l'un d'entre eux et repéraient vite la carabine à air, pourtant silencieuse.
On ne peut en déduire une règle générale. Mais il faut avoir pratiqué pour sortir de la théorie.
Technophile Père Siffleur

François III

  • Accès limité (Litige)
  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 11 060
  • Sexe: Homme
    • FG97
Re : Re : Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #58 le: novembre 11, 2016, 14:35:29 »
vous l'avez constaté? les sangliers peuvent prédater de tout jeunes faon, mais les vaches.... ce n'est pas juste les vaches qui écartent gentiment (sans grande agressivité) un concurrent alimentaire qui s'approche d'un peu trop près? j'ai vu récemment un chevreuil dans une prairie à chevaux, chacun dans son coin mais pas vu d'agressivité!
les herbivores  d'Afrique laissent prudemment la préséance aux éléphants aux abreuvoirs mais on ne peut pas parler de fuite....

Les vaches parce qu'elles peuvent piétiner les faons, les chasser hors de leur pature. Ce qui n'empêchera pas le chevreuil de venir brouter l'herbe sous le nez des vaches sans aucun problème de cohabitation et même une forme de complicité devant l'homme.Mais il ne couchera pas dans le même prés sans protection. Il faut avoir vu des vaches devant la présence des renards dans un champs. C'est leur territoire, elles défendent l'espace et l'herbe.Elles les tolèrent mais sitôt que le foyer est éradiqué par le paysan, les jeunes veaux campent dessus pour éviter qu'ils ne reviennent.Pareil pour les chevreuils qui ont les oreilles aux aguets quand ils sont en leur présence et au moindre movement de leur part vers leur gite se lèvent et les surveillent.  

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 48 622
  • Sexe: Homme
Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #59 le: novembre 11, 2016, 14:42:26 »
Pour les herbivores d'Afrique, ils ont généralement des règles non écrites (et pour cause) de préséance.
es animaux arrivent par groupe au point d'eau et attendent que les autres soient partis. Ce qui n’empêche pas les bagarres entre mâles d'une même espèce au point d'eau.
Technophile Père Siffleur

heneauol

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 572
  • Sexe: Homme
  • les hommes, les anges, les vautours...
Re : Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #60 le: novembre 11, 2016, 15:48:39 »
Non, je te fournis des contre exemples montrant qu'il n'y a pas un comportement, mais des comportements. Si tu veux approcher des corbeaux, prends un tracteur, ou même une voiture.
Les tortues des Galapagos ont failli disparaitre car leur capacité à rester vivantes sans manger ni boire permettait de les embarquer comme viande fraiche à bord des voiliers. Et pourtant elle n'ont jamais fui devant l'homme. A Toulouse on avait beau faire éclater des pétards, les vols d’étourneaux revenaient toujours en ville, pourrir les voitures en stationnement.
Chaque espèce a sa tactique de défense et ses propres réactions à un changement d'environnement.
Les mêmes chevreuils pourtant chassés à la saison, venaient brouter les roses de la maison et arracher l'écorce des jeunes arbres au grand désespoir de celles qui les avait plantés. Les comportements passent de génération en génération.
Les ragondins décimés à la carabine, années après années, se laissaient toujours approcher à moins de 10m et les jeunes apprivoiser.
Les moineaux, lorsqu'il y a en avait, il y a quarante ans, avaient des réaction nettement plus rapides à la mort de l'un d'entre eux et repéraient vite la carabine à air, pourtant silencieuse.
On ne peut en déduire une règle générale. Mais il faut avoir pratiqué pour sortir de la théorie.

je ne "pratique" pas votre ancien hobby, mais assez le terrain pour me rendre compte que plus on chasse une espèce en un lieu donné, plus elle devient farouche...


je ne "pratique" pas votre ancien hobby, mais assez le terrain pour me rendre compte que plus on chasse une espèce intensivement en un lieu donné, plus elle devient farouche...vos exemples sont orientés: un tracteur / voiture n'est pas perçu comme une menace, l'homme oui, bcp d'animaux ne se rendent pas compte qu'il y a un de ces humains dangereux à l'intérieur. En photo animalière on parle même d'affût à la roulotte, c'est tout dire...
Il faut bcp de temps pour que la faune comprenne que l'homme est une menace et adapte son comportement pour survivre. Vous espériez sans rire que des tortures de 250kg qui n'ont jamais vu d'homme et n'ont jamais eu de prédateurs détalent du jour au lendemain comme des lapins le jour de l'ouverture de la chasse? :D :D :D :D super comme exemple pour démonter que la chasse n'effarouche pas les animaux! :D

quel est le rapport entre le chevreuil qui mange des roses et la peur de l'homme (sauf éventuellement l'odeur laissée) ? ma question est : sans fusil (oui oui, il fait la différence et n'aura pas peur de vous ;)), pouviez-vous vous (comme les vaches de François 3) approcher de lui dehors à 5 mètres , sans altérer son comportement en pleine période de chasse dans le coin?

les hommes, les anges, les v..

daguet

  • Super actif
  • *
  • Messages: 506
Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #61 le: novembre 11, 2016, 16:05:43 »

Pour alimenter votre discution...

(pour les animaux d'élevages, mais surement extrapolable aux animaux sauvages)

:"Plusieurs recherches en éthologie appliquée ont mis en évidence les impacts des comportements humains sur la manière dont les animaux perçoivent leur environnement (positivement ou négativement). Ainsi, la distance de fuite des animaux est corrélée à la fréquence des contacts positifs entre l’éleveur et ses animaux (paroles calmes, caresses...) . Les animaux sont capables d’attribuer à une personne un type de comportements. Mais face à un individu inconnu, leur réaction est corrélée aux traitements antérieurs reçus quotidiennement "


kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 48 622
  • Sexe: Homme
Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #62 le: novembre 11, 2016, 16:09:59 »
Sûrement.
Voir le comportement des oies, calqué sur la première personne vue à la sortie de l’œuf et qui prennent l'éleveur pour l'oie dirigeant le troupeau. D'où les vols en formation avec l'ULM du "chef".
Technophile Père Siffleur

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 48 622
  • Sexe: Homme
Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #63 le: novembre 11, 2016, 16:25:19 »
S'il vient manger les roses et bousiller les jeunes arbres devant la maison, c'est qu'il n'a pas peur de l'homme pour s'approcher aussi près, et qu'il différencie les lieux.  Là, çà van ailleurs => risque.
Les tortues n'avaient pas vu d'homme au début, mais 100 ans après elles avaient toujours le même comportement passif. C'est inné chez elles, pas chez le corbeau qui sait interpréter, inventer un outil. Tous les comportements ne sont pas identiques, loin de là.
Quant une caille piète, puis s'immobilise contre le sol, alors que les chasseurs et les chiens arrivent sur elle, elle applique un comportement inné. Quant les moineaux s'envolent en voyant quelqu'un avec un carabine à air alors qu'ils sont en train de manger,  ils appliquent un comportement acquis. C'est toute la différence.
Tu tournes en rond.
Technophile Père Siffleur

jeanbart

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 19 774
  • Sexe: Homme
    • jbt-sport
Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #64 le: novembre 11, 2016, 17:30:39 »
Bravo Kochka pour ces belles images de piafs. N'hésite pas à en mettre d'autres.  8)
La Touraine: what else ?

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 48 622
  • Sexe: Homme
Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #65 le: novembre 11, 2016, 18:06:51 »
Merci, mais je n'ai aucun mérite; c'était trop facile; on se croyais dans un poulailler.
Technophile Père Siffleur

François III

  • Accès limité (Litige)
  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 11 060
  • Sexe: Homme
    • FG97
Re : Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #66 le: novembre 11, 2016, 19:02:43 »
S'il vient manger les roses et bousiller les jeunes arbres devant la maison, c'est qu'il n'a pas peur de l'homme pour s'approcher aussi près, et qu'il différencie les lieux.  Là, çà van ailleurs => risque.
Les tortues n'avaient pas vu d'homme au début, mais 100 ans après elles avaient toujours le même comportement passif. C'est inné chez elles, pas chez le corbeau qui sait interpréter, inventer un outil. Tous les comportements ne sont pas identiques, loin de là.
Quant une caille piète, puis s'immobilise contre le sol, alors que les chasseurs et les chiens arrivent sur elle, elle applique un comportement inné. Quant les moineaux s'envolent en voyant quelqu'un avec un carabine à air alors qu'ils sont en train de manger,  ils appliquent un comportement acquis. C'est toute la différence.
Tu tournes en rond.
Inné non, mais calqué sur ce que fait la mère ,oui. Ce qui est inné c'est la peur et elle est commune à tous les animaux.Ce qui est inné chez l'animal dépend son espèce, il broute et ne mange pas apparemment pas de viande alors que les feuilles sont gorgées d'insectes.Il se reproduit, mis son comportement est généralement dépendant de ce qu'il apprend de visu par les autres.

heneauol

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 572
  • Sexe: Homme
  • les hommes, les anges, les vautours...
Re : Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #67 le: novembre 12, 2016, 11:20:40 »
Pour alimenter votre discution...

(pour les animaux d'élevages, mais surement extrapolable aux animaux sauvages)

:"Plusieurs recherches en éthologie appliquée ont mis en évidence les impacts des comportements humains sur la manière dont les animaux perçoivent leur environnement (positivement ou négativement). Ainsi, la distance de fuite des animaux est corrélée à la fréquence des contacts positifs entre l’éleveur et ses animaux (paroles calmes, caresses...) . Les animaux sont capables d’attribuer à une personne un type de comportements. Mais face à un individu inconnu, leur réaction est corrélée aux traitements antérieurs reçus quotidiennement "


et si c'est des contacts négatifs comme ces "balles de culs" (cela ne doit pas être triste le nombre de ratés) http://www.rtbf.be/auvio/detail_gilles-le-suisse-decouvre-la-chasse?id=2150885 et que l'animal survit à ses blessures????
ce n'est rien d'autres que le conditionnement de Pavlov, il n'y a guère que des animaux peu évolués genreprotozoaires qui ne font vraiment rien pour essayer d'échapper aux menaces. Les étourneaux  se rassemblent en dortoir (un prédateur naturel n'en prend généralement qu'un ou 2 dans le tas et le prédateur rassasié, les autres sont protégés), la tortue compte un peu naïvement sur sa carapace, la bécassine sourde se planque, le carabe émet une odeur désagréable, et bcp d'autres animaux fuient. évidement face à l'intelligence et les moyens techniques complètement disproportionnés de l'homme ces tactiques ne sont pas toujours efficaces...
le naturaliste, c'est "l'individu inconnu" et les traitements antérieurs "les balles de culs"!
les hommes, les anges, les v..

heneauol

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 572
  • Sexe: Homme
  • les hommes, les anges, les vautours...
Re : Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #68 le: novembre 12, 2016, 11:40:04 »
S'il vient manger les roses et bousiller les jeunes arbres devant la maison, c'est qu'il n'a pas peur de l'homme pour s'approcher aussi près, et qu'il différencie les lieux.  Là, çà van ailleurs => risque.
Les tortues n'avaient pas vu d'homme au début, mais 100 ans après elles avaient toujours le même comportement passif. C'est inné chez elles, pas chez le corbeau qui sait interpréter, inventer un outil. Tous les comportements ne sont pas identiques, loin de là.
Quant une caille piète, puis s'immobilise contre le sol, alors que les chasseurs et les chiens arrivent sur elle, elle applique un comportement inné. Quant les moineaux s'envolent en voyant quelqu'un avec un carabine à air alors qu'ils sont en train de manger,  ils appliquent un comportement acquis. C'est toute la différence.
Tu tournes en rond.

Dans certaines régions, il y a des maisons partout! comme pour le tracteur ou la voiture, une maison ne fait pas peur. Et quand vous sortez de la maison en pleine période de chasse il n'a pas peur? peut-être que certains animaux ultra intelligent font la différence, mais ils ne sont pas nombreux...
une caille en captivité finit par comprendre (croire)  que l'homme n'est pas une menace, mieux qu'elle sera prochainement nourrie (ils sont sympa ces humains ;)). Si pendant 100 ans plus personne ne chassait sur terre, je suis persuadé que la faune finirait par comprendre que l'homme n'est plus une menace et se laisserait approcher comme sur l'île que vous avez visité. En ville, les animaux se laissent approcher bcp + facilement, d'une part ils en voient défiler à longueur de journée et lors de ces rencontres, il ne leurs arrive rien de fâcheux!  
les hommes, les anges, les v..

Roybon

  • Très actif
  • *
  • Messages: 170
    • Galerie Roybon
Re : Re : Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #69 le: novembre 12, 2016, 12:38:42 »
Si pendant 100 ans plus personne ne chassait sur terre, je suis persuadé que la faune finirait par comprendre que l'homme n'est plus une menace et se laisserait approcher comme sur l'île que vous avez visité.  
je suis assez d'accord avec cela, je pense même que deux générations suffisent, soit par exemple pour des cervidés une trentaine d'année.

Nemrod63

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 677
Re : Re : Re : Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #70 le: novembre 12, 2016, 13:18:10 »
je suis assez d'accord avec cela, je pense même que deux générations suffisent, soit par exemple pour des cervidés une trentaine d'année.

c'est vrai que l'histoire plaide pour votre vue de l'esprit!  ::) exterminons les derniers amérindiens pour le bien de la faune amazonienne !! ::) quand à Olivier il ne faut pas sortir de St Cyr pour constater que le mitage du territoire a un impact négatif sur la faune!
Amicalement, Roger

heneauol

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 572
  • Sexe: Homme
  • les hommes, les anges, les vautours...
Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #71 le: novembre 12, 2016, 15:37:04 »
le fait qu'un animal se comporte d'une certaine manière face au danger (fuir, se cacher, se mettre en boule, se regrouper, attaquer, etc.) est inné, mais la reconnaissance en tant que danger, par exemple qu'il faut avoir peur de l'homme est acquise (apprentissage,  éducation des parents, mimétisme sur le comportement des autres). c'est réversible, mais il faut bcp de temps!

vu ceci https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9rangement_(%C3%A9cologie)
les hommes, les anges, les v..

heneauol

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 572
  • Sexe: Homme
  • les hommes, les anges, les vautours...
Re : Re : Re : Re : Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #72 le: novembre 12, 2016, 15:59:53 »

c'est vrai que l'histoire plaide pour votre vue de l'esprit!  ::) exterminons les derniers amérindiens pour le bien de la faune amazonienne !! ::) quand à Olivier il ne faut pas sortir de St Cyr pour constater que le mitage du territoire a un impact négatif sur la faune!

c'est un autre débat. la question ici est pourquoi certains animaux sont ou ne sont pas farouches envers  l'homme (les photographes/naturalistes). Pour kochka, son ancien hobby n'a pas d'influences (comme d'hab ;)) ,la peur de l'homme est innée ou bien ils font très bien la différence avec les chasseurs! moi je pense le contraire.
les hommes, les anges, les v..

Nemrod63

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 677
Re : Re : Re : Re : Re : Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #73 le: novembre 12, 2016, 17:32:47 »
c'est un autre débat. la question ici est pourquoi certains animaux sont ou ne sont pas farouches envers  l'homme (les photographes/naturalistes). Pour kochka, son ancien hobby n'a pas d'influences (comme d'hab ;)) ,la peur de l'homme est innée ou bien ils font très bien la différence avec les chasseurs! moi je pense le contraire.

Bien sur que l'homme a une influence sur la faune et plus particulièrement celle qu' il chasse.  Pour autant Kochka n'as pas tout à fait tord, le biologiste russe Dimitri Beliaev a mené des études sur des populations de renards argentés, intéressantes et pour le moins surprenantes!
Amicalement, Roger

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 48 622
  • Sexe: Homme
Re : Cohabitation touristes et vie sauvage?
« Réponse #74 le: novembre 12, 2016, 18:20:21 »
Tout a une influence quelque part dans le comportement de base/inné des animaux; l'homme comme le reste, mais va expliquer pourquoi les corbeaux qui ne sont pas chassés (leur viande pue) ont ce comportement vis à vis d'un fusil? 
Pourquoi les animaux domestiques ou sauvages, ont cette stupide tendance à traverser devant les voitures plutôt que d'attendre tranquillement qu'elles soient passées?
La chasse n'est qu'un élément dans une chaîne. Mon père a chassé dans des endroits qui, de mémoire d'homme, ne l'avait jamais été. Pourtant les perdreaux n'attendaient pas tranquillement au pied et décampaient dès que la distance de sécurité était franchie, comme partout.
Il ne faut pas croire que sans la chasse on aurait droit à la version Disney de la nature.
On voit tellement écrire que le passage des hommes dérange la vie sauvage. C'est pourquoi j'ai mis ces images avec la réaction que j'attendais.
 
Technophile Père Siffleur