Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com

Auteur Sujet: Eclairage pour un affût mangeoire ?  (Lu 8428 fois)

fabrice1030

  • Très actif
  • *
  • Messages: 236
  • Sexe: Homme
    • Page Flickr
Eclairage pour un affût mangeoire ?
« le: décembre 12, 2016, 16:57:21 »
Bonjour,

J'utilise une petite tente-affût pour photographier les oiseaux venant à ma mangeoire, à l'aide d'un Nikon D7000 et d'un 70-300 mm AF-S VR f/3.5-5.6. Ce dernier n'est pas très lumineux; l'hiver on n'a jamais trop de lumière; mon jardin n'est pas très bien exposé au soleil et les oiseaux nécessitent souvent des temps d'obturation assez brefs pour être nets. Conclusion, je me retrouve souvent au-delà de 1600 ISO, ce qui, cumulé avec la relative mollesse de cet objectif à pleine ouverture, donne des images techniquement médiocres.
Mes finances ne me permettent pas pour l'instant d'investir dans un objectif plus lumineux ou plus qualitatif à pleine ouverture (je lorgne du côté du récent Nikon 200-500 mm) donc pourquoi ne pas réfléchir à une solution d'éclairage ? Le problème, c'est que je n'y connais rien  ;) Je sais seulement que le D7000 peut piloter des flashs distants (à l'aide de son flash intégré ? ce qui n'est pas forcément pratique avec le boîtier planqué dans l'affût). L'idée serait de trouver une solution pas trop chère pour un éclairage d'appoint, flash ou lumière continue... ou bien de simplement continuer à guetter le moindre rayon de soleil pour shooter. Sachant que je travaille en Raw et que je ne rechigne pas à modifier la bdb si nécessaire.
Avez-vous des retours d'expérience ou bien des conseils à ce sujet ?
Fabrice

D-Philou

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 125
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #1 le: décembre 14, 2016, 16:39:35 »
Bjr
j'ai fait cela sur des renards du soir cet été
j'ai trouvé plus simple d'acheter un deuxieme flash qui me debouche l'ombre portée par le premier .
el les 2 sont commandés par des radios recepteurs (achat digit) l'émetteur est fixé sur la griffe porte flash du boitier .
comme les conditions de lumiere sont plutot stables j'ai préféré les mettre en manu et après quelques essais de reglage de puissance de chacun ,c'est bon .
je rejoue un peu l'expo avec la vitesse du boitier dans la limite de la vitesse synchro maxi.
J'ai pas les tlc avec moi donc pas de reference sur place.
A+
ps : boitier canon et vieux flash 380ex +430 ex , donc pas d'éclairage direct je fixe les flash sur des petites rotules elle meme fixée sur du bois (poteaux ou branches)

Cheps

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 6 115
  • Sexe: Homme
    • Club Photo Bischoffsheim
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #2 le: décembre 16, 2016, 06:14:32 »
Je ne comprends pas les choix d'aujourd'hui, je travaillais à 100 Iso avec une optique f4 et je n'avais pas d'autres solutions que de photographier par beau temps et ça marchait.

D-Philou

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 125
Re : Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #3 le: décembre 17, 2016, 16:06:16 »
Je ne comprends pas les choix d'aujourd'hui, je travaillais à 100 Iso avec une optique f4 et je n'avais pas d'autres solutions que de photographier par beau temps et ça marchait.

Bjr
Bien sur mais tu faisais bien moins de photo avant , déja du goupil en plein soleil c'est pas tous les jours ni meme tous les mois . ;)

Cheps

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 6 115
  • Sexe: Homme
    • Club Photo Bischoffsheim
Re : Re : Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #4 le: décembre 22, 2016, 16:23:14 »
Bjr
Bien sur mais tu faisais bien moins de photo avant , déja du goupil en plein soleil c'est pas tous les jours ni meme tous les mois . ;)
Oui bien sûr on ne faisait pas 10000 photos à chaque sortie et en plus on avait de la patience. Le goupil je ll'ai fait en plein soleil avec le film SENSIBLE 100 Iso.  Par contre oui j'ai mis des années pour tomber sur le bon coup.

fabrice1030

  • Très actif
  • *
  • Messages: 236
  • Sexe: Homme
    • Page Flickr
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #5 le: décembre 23, 2016, 18:13:28 »
Citer
"Je ne comprends pas les choix d'aujourd'hui, je travaillais à 100 Iso avec une optique f4 et je n'avais pas d'autres solutions que de photographier par beau temps et ça marchait."

Je ne comprends pas cette remarque puisque justement j'essaie de profiter du moindre rayon de soleil... Après, si on a interdiction de simplement penser à évoluer  ::)
Fabrice

paranthropus

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 220
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #6 le: décembre 27, 2016, 15:22:36 »
Pour prendre de bonnes photos d'oiseaux au flash, il faut plusieurs flashs pour à la fois utiliser des vitesses rapides en travaillant au 1/16eme de puissance et pour agrandir la surface d'éclairage.
Le risque sinon, c'est d'avoir des images trop contrastés et la double exposition. Les mouvements des oiseaux sont très rapides.
Bien sûr le flash de l'appareil peut piloter un autre flash ou plusieurs flashs mais dans un affût ce n'est pas très évident. La solution c'est d'avoir soit un système radio (mais très cher) soit un ou deux cordons associés sur la grille de l'appareil pour déclencher un flash extérieur (qui lui même peut synchroniser d'autres flashs).
Exemple avec plusieurs flashs les lumières sont douces et les mouvements sont figés.
Jean-Paul

fabrice1030

  • Très actif
  • *
  • Messages: 236
  • Sexe: Homme
    • Page Flickr
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #7 le: décembre 29, 2016, 15:19:40 »
Très bel exemple !
Merci pour la photo et pour les conseils Jean Paul !
Étant donné le coût trop élevé de ce système pour moi, je vais continuer à fonctionner à l'énergie solaire  ;)
Fabrice

jyper

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 509
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #8 le: janvier 09, 2017, 23:07:34 »

Bonsoir Jean Paul,
Très intéressantes tes explications, mais je voudrais en savoir un peu plus...
Pour tes mésanges bleues, dis moi quels étaient tes réglages et le matériel utilisé ?
Actuellement j'essaye de mettre au point une méthode qui me permette de prendre les oiseaux en vol...Je possède un système de déclenchement par radio (déclenchement du flash à distance) en même temps que le déclenchement du boitier...
Le flash est sur la position manuelle, l'obturateur du boitier (canon) au 1/1000 pour F8....J'ai l'impression que l'éclair n'est pas synchro avec le boitier car pas visible sur le rendu ?

As-tu une solution ?

diaph34

  • Super actif
  • *
  • Messages: 636
  • Sexe: Homme
    • DiaphNature
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #9 le: janvier 09, 2017, 23:43:19 »
Bonsoir,
dans le cas ci-dessus la vitesse du boitier doit être celle de synchro au flash, c'est pour cela que tu n'as pas de synchro.
Henri

Laure-Anh

  • Naturaliste
  • Hyper actif
  • ***
  • Messages: 7 110
  • Sexe: Femme
Re : Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #10 le: janvier 10, 2017, 22:53:23 »
...
Actuellement j'essaye de mettre au point une méthode qui me permette de prendre les oiseaux en vol...Je possède un système de déclenchement par radio (déclenchement du flash à distance) en même temps que le déclenchement du boitier...
Le flash est sur la position manuelle, l'obturateur du boitier (canon) au 1/1000 pour F8....J'ai l'impression que l'éclair n'est pas synchro avec le boitier car pas visible sur le rendu ?

La vitesse synchro-X maximale des boîtiers Canon est généralement de 1/250è s pour les APS-C et de 1/200è s pour les full frame 24x36.
Si la fonction synchro "HSS hautes vitesses" n'est pas activée au niveau du flash cobra Canon ou compatible canon, si celui-ci fonctionne exclusivement en synchro-X normale et traditionnelle, le temps de pose mis en oeuvre en pratique par le boîtier est automatiquement plafonné à la vitesse synchro-max (= c-à-d 1/250è s ou bien 1/200è selon la taille du capteur du boîtier) - et ceci quel que soit le mode Av, Tv ou bien M. Cela explique au passage pourquoi il n'est pas du tout possible d'obtenir des images avec la barre noire traditionnelle en photographiant au flash aux commandes d'un flash Canon ou compatible Canon. Parallèlement à ce plafonnement automatique, la vitesse synchro-X max clignote dans le viseur pour attirer l'attention du photographe et pour lui signaler un problème de dépassement de la vitesse de synchronisation-X max afin qu'il y remédie.

Si tu as affiché 1/1000è s en mode M, ton boîtier n'a en pratique pas mis en oeuvre un temps de pose de 1/1000è s, il a reconnu qu'un flash cobra Canon ou compatible Canon a été activé en mode synchro-X normale et non pas en mode synchro "HSS hautes vitesses", et il a dès lors basculé automatiquement sur sa vitesse synchro-X max : c'est facile à vérifier, il suffit de se reporter aux données exif.  

jyper

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 509
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #11 le: janvier 10, 2017, 23:56:02 »

Merci de vous intéresser à ma problèmatique...

Mais j'aimerai bien que Jean paul me donne les paramètres de la photo des mésanges bleues....car pour arriver à ce résultat le mouvement des ailes a été figé à une vitesse bien plus élevée que la vitesse de synchro....au moins le 1/1000 de s !...
Pour ma part, et pour bien vous expliquer comment j'ai procédé :

Flash déporté et déclenché par radio  de même que le boitier ;(aucune liaison directe avec le boitier 5dmk4)
Le flash est réglé en mode manuel au 1/64 de puissance et fonction HS
Le boitier en mode M 1/1250 de s à F8 isos auto !
C'est moi qui agit sur le déclencheur à distance.

En résumé, quand j'agi sur le déclencheur, le boitier expose, l'éclair part en même temps, mais pas à des vitesses synchro...d'où mon problème !
Y a-t-il une solution ? sauf à déclencher dans le noir en pose B et éclair....

paranthropus

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 220
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #12 le: janvier 11, 2017, 10:23:56 »
Il ne faut surtout pas utiliser le mode auto mais en manuel à la vitesse maxi synchro sinon on ne peux pas bénéficier de la rapidité de déclanchement des flashs eux aussi en manuel au 1/16 ou mieux 1/32ème de puissance.
Dans ce cas, l'appareil est en manuel sur la vitesse synchro maxi 1/250eme et une sous expo de 2 à 3 diaphragmes par rapport à la lumière ambiante. (pour éviter le double expo) réglage dia et iso
Pour l'éclairage, il est important de bien régler les flashs de la même façon (sauf éventuellement les flashs arrières si la lumière ne revient pas sur les oiseaux.
Plus il y a de flashs et plus la surface d'éclairage est importante et moins l'image est dure. C'est fonction de ce que l'on veut obtenir. Il faut une source principale et une secondaire.
Généralement je travaille avec 6 sb910, 900 et 800 et 1 su800 pour déclencher.
Ici il y a une flash à l'arrière pour la transparence.
Sur cette autre photo je voulais obtenir une plus gros contraste pour plus de dynamique donc les flashs sont disposés autrement.
Tout ceci sans prétention devant le maitre incontesté de cette technique qui est Ghislain Simard.
Jean-Paul


diaph34

  • Super actif
  • *
  • Messages: 636
  • Sexe: Homme
    • DiaphNature
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #13 le: janvier 11, 2017, 10:43:18 »
Bonjour,
déclenchement à la barrière IR ?
Henri

paranthropus

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 220
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #14 le: janvier 11, 2017, 12:07:02 »
Bonjour,
déclenchement à la barrière IR ?
Henri
Non. Tout simplement au filaire et un bouton poussoir. Il faut une bonne anticipation et tenir compte du délai du miroir.
On peut bien sûr utiliser une barrière infrarouge (j'en ai une) mais c'est mieux de vivre l'action et de déclencher que quand c'est nécessaire.
A noter que pour les oiseaux diurnes et nocturnes, c'est le bruit de l'appareil qui peut les perturber mais pas les flashs contrairement à ce que certains peuvent dire.
Jean-Paul

jyper

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 509
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #15 le: janvier 11, 2017, 15:12:56 »


Merci pour toutes ces explications...Mais j'ai du mal à comprendre qu'au 1/250 de s, tu puisses avoir des oiseaux aussi nets ?

Merci d'indiquer les exifs de ta dernière image.

Si j'ai bien lu, tu utilises 6 flashes....que tu déclenches comment ? ( radio ? )

Merci

paranthropus

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 220
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #16 le: janvier 11, 2017, 18:58:08 »

Merci pour toutes ces explications...Mais j'ai du mal à comprendre qu'au 1/250 de s, tu puisses avoir des oiseaux aussi nets ?

Merci d'indiquer les exifs de ta dernière image.

Si j'ai bien lu, tu utilises 6 flashes....que tu déclenches comment ? ( radio ? )

Merci
Tout est indiqué dans l'explication, ce sont les flashs qui figent, pas l'appareil !
Voila les exifs pour cette photo et j'en resterais là ; c'est un peu plus compliqué parce qu'il faut régler l'ouverture-vitesse-iso en fonction de la luminosité du fond ou bien l'éclairé par des flashs (ici le B)
Je ne vais pas rentrer dans les détails et il y a d'autres méthodes lorsqu'il y a beaucoup de luminosité (pour les insectes) à des vitesse élevées de l'appareil où les flashs assurent uniquement le débouchage des contre-jours.
Il faut faire ta propre expérience et sans faire de pub, lire les livres de Ghislain.
Jean-Paul

jyper

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 509
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #17 le: janvier 11, 2017, 19:05:18 »

Merci pour ton retour...Je ne vais pas abuser de ta patience. Cela fait 30 ans que je fais de la photo animalière, mais je ne m'étais pas encore intéressé à ce domaine (avec flashes).
Ceci explique peut être la maladresse de mes questions. ceci dit, je viens d'en apprendre beaucoup et je te remercie.

J.P.

Laure-Anh

  • Naturaliste
  • Hyper actif
  • ***
  • Messages: 7 110
  • Sexe: Femme
Re : Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #18 le: janvier 11, 2017, 19:06:27 »
Merci de vous intéresser à ma problèmatique...

Mais j'aimerai bien que Jean paul me donne les paramètres de la photo des mésanges bleues....car pour arriver à ce résultat le mouvement des ailes a été figé à une vitesse bien plus élevée que la vitesse de synchro....au moins le 1/1000 de s !...
 
Pour ma part, et pour bien vous expliquer comment j'ai procédé :
Flash déporté et déclenché par radio  de même que le boitier ;(aucune liaison directe avec le boitier 5dmk4)
Le flash est réglé en mode manuel au 1/64 de puissance et fonction HS
Le boitier en mode M 1/1250 de s à F8 isos auto !

C'est moi qui agit sur le déclencheur à distance.

En résumé, quand j'agi sur le déclencheur, le boitier expose, l'éclair part en même temps, mais...

L'éclair part mais il était selon toutes probabilités notoirement insuffisant...
Par ailleurs, tu ne précises pas à quelle distance tu as positionné ton flash par rapport à la mangeoire et si oui ou non tu as muni ce flash d'un modeleur pour produire une lumière plus douce.
 
La photo au flash est simple parce que les bases qui régissent la photographie au flash sont simples. Il faut pour bien faire veiller à procéder avec méthode et pas à pas.
Le plus simple est de faire un schéma, de lister avec clarté les problèmes auxquels il faut faire face et les solutionner tous convenablement un par un.
 
Je vais te servir de Candide, je te pose des questions toutes bêtes telles qu'elles me viennent en lisant ton post cité ci-dessus, tu me dis "pourquoi et comment "...

Laure-Anh

  • Naturaliste
  • Hyper actif
  • ***
  • Messages: 7 110
  • Sexe: Femme
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #19 le: janvier 11, 2017, 21:27:19 »
Il ne faut surtout pas utiliser le mode auto mais en manuel à la vitesse maxi synchro sinon on ne peux pas bénéficier de la rapidité de déclenchement des flashs eux aussi en manuel au 1/16 ou mieux 1/32ème de puissance.

Pourquoi au 1/16 ou mieux au 1/32ème de puissance ?...
La durée d'éclair d'un 550EX à 1/8 de sa puissance totale est comprise entre 1/4000 s et 1/4300 s...

 
...Dans ce cas, l'appareil est en manuel sur la vitesse synchro maxi 1/250eme et une sous expo de 2 à 3 diaphragmes par rapport à la lumière ambiante. (pour éviter le double expo) réglage dia et iso

Cela paraît peu logique de sous-exposer la lumière ambiante de 2 à 3 diaph tandis que tu utilises le flash - et non pas l'augmentation de la sensibilité ISO ! - pour compléter la lumière ambiante qui était au départ insuffisante.
Cela paraît également peu logique de renoncer à ton ouverture de travail - par exemple, f5,6 pour un un f11 ou f16 - avec des flashes Nikon haut de gamme en pagaille à ta disposition et dont la fonction est de te permettre de travailler à n'importe quelle ouverture de ton choix.
Pour éviter les images fantômes par surimpression dans le cadre de photographie d'oiseaux à la mangeoire, il y a d'autres options.
 
 
  
...
Pour l'éclairage, il est important de bien régler les flashs de la même façon (sauf éventuellement les flashs arrières si la lumière ne revient pas sur les oiseaux.
Plus il y a de flashs et plus la surface d'éclairage est importante et moins l'image est dure. C'est fonction de ce que l'on veut obtenir.
Il faut une source principale et une secondaire.
...

Pour produire une lumière douce, tu devrais essayer l'utilisation d'une seule source avec un modeleur type boîte à lumière comme cela se fait au quotidien en studio & portrait.
Une BAL consomme environ 2 IL1/3 de sorte que mon 550EX à 1/8 de puissance (durée d'éclair = 1/4000 à 1/4300 s) passe d'un NG de 13 à 5,6m pour 100 ISO.
De sorte que si je photographie à f5,6 & 1/250 s avec le 550EX muni d'une BAL 60x60 et positionné à 2m du sujet, ledit sujet sera correctement exposé avec la seule lumière du flash si la sensibilité ISO est de 400 ISO. Un seul 550EX muni d'une telle BAL produira une lumière plus douce que la lumière produite par la surface éclairante résultante de six 550EX mis côte à côte et positionnés à la même distance, voir positionnés à 1m du sujet.
 
A titre d'exemples, les 4 portraits des femmes inuits figurant dans les deux premières lignes ont été réalisés par Edouard de Blaye/Mister Pola avec un flash cobra muni d'une BAL : la lumière est douce et agréable. Contrairement à la lumière douce dont il s'est servi pour les femmes et bébé, Edouard a éclairé le portrait de l'homme inuit isolé avec une lumière plus dure pour souligner que "c'est un mec" : mais ça, c'est une autre histoire.
http://edouarddeblay.com/reportage/

Bien à toi,

jyper

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 509
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #20 le: janvier 11, 2017, 22:51:05 »

Laure-Anh

Très gentil de t'impliquer...!
J'ai mis du temps, mais j'ai compris...! C'est l'éclair qui fige le mouvement, donc je vais reprendre tout mes essais depuis le début...à savoir, dans un premier temps régler mon boitier sur la vitesse synchro (1/200) ensuite faire des essais avec un flash maître et un flash esclave...!
J'aurai déjà beaucoup appris.

Merci

Laure-Anh

  • Naturaliste
  • Hyper actif
  • ***
  • Messages: 7 110
  • Sexe: Femme
Re : Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #21 le: janvier 12, 2017, 22:23:41 »
...J'ai mis du temps, mais j'ai compris...! C'est l'éclair qui fige le mouvement.


C'est l'éclair qui fige le mouvement...
 
Ben non.
 
C'est une option possible mais ce n'est pas la seule option à disposition, ce n'est pas toujours la meilleure solution sur le terrain.  Penser et  considérer la problématique de la photo de la mangeoire au flash sous ce seul angle  revient à se limiter techniquement. Il est bon de considérer la problématique dans sa globalité sous tous les angles existants.
  
Figer le mouvement du feuillage situé au premier plan, figer le mouvement de l'oiseau à la mangeoire au second plan ou bien  figer le mouvement des herbes lointaines en arrière-plan ?...De quel mouvement s'agit-il ? Il est en effet possible de figer à la fois premier plan, sujet situé au second plan et arrière-plan...ou bien de figer séparément chaque plan avec des vitesses respectives différentes.
 
 
 
Temps de pose ou bien durée d'éclair du flash ?

Tout dépend de :
- ton ensemble boîtier-objectif  (si il peut synchroniser en synchro-X à toutes les vitesses ; si il est limité par une vitesse de synchro-X max ; si cette vitesse synchro-X max est très brève ou non,...),
- ton flash   (si il possède ou non la fonction synchro "HSS hautes vitesses" ; si cette fonction synchro HSS au cas où elle serait présente est mise en oeuvre ou non ; si sa puissance est élevée ou non ; si il est en mesure de produire des éclairs de durée très brève ; si il peut être déporté ou non,...),
- la lumière ambiante existante, du recul disponible pour positionner le flash par rapport à la mangeoire, des possibilités pour aménager les lieux afin d'obtenir des conditions de prises de vues optimales diverses et variées.
Compte-tenu de tous ces facteurs, le photographe décide du temps de pose et de la durée d'éclair à mettre en oeuvre. Ce qui figera le mouvement, ce sera ce qui, du temps de pose ou de la durée d'éclair, l'emporte en matière de brièveté.

Laure-Anh

  • Naturaliste
  • Hyper actif
  • ***
  • Messages: 7 110
  • Sexe: Femme
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #22 le: janvier 12, 2017, 22:30:05 »
Dans l'exemple qui suit, c'est le temps de pose du boîtier qui fige le mouvement : tout ce qui se trouve à l'image,  qu'il se trouve sous l'action de l'éclairage du flash ou non,  sera figé à 1/2000 s.

Laure-Anh

  • Naturaliste
  • Hyper actif
  • ***
  • Messages: 7 110
  • Sexe: Femme
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #23 le: janvier 12, 2017, 22:32:12 »
Dans l'exemple qui suit, c'est la durée de l'éclair du flash qui fige l'oiseau à 1/4000 s environ si cet oiseau se trouve à bonne portée dudit flash tandis que le temps de pose du boîtier fige le reste de l'image à 1/2000 s.

Laure-Anh

  • Naturaliste
  • Hyper actif
  • ***
  • Messages: 7 110
  • Sexe: Femme
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #24 le: janvier 12, 2017, 22:34:02 »
Dans l'exemple qui suit, c'est le temps de pose du boîtier qui fige le mouvement : plus précisément, tout ce qui se trouve à l'image sera figé à 1/2000 s. Le flash en mode synchro HSS a pour fonction de produire un train d'éclairs en nombre suffisant pour couvrir le temps de pose de 1/2000 s mis en oeuvre par le boîtier.

Bien à toi,

paranthropus

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 220
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #25 le: janvier 13, 2017, 11:02:22 »
Oui, bien sûr la méthode que tu décris est très intéressante, d'ailleurs je l'utilise dans certains conditions comme par exemple une forte lumière ambiante et le sujet à l'ombre. Les avantages sont de pouvoir gérer des vitesses d'obturation élevées et de ne pas se préoccuper de la double expo. Inconvénient : la perte de puissance des flashs, le réglage, le manque de modularité de l'éclairage, la limitation de la vitesse d'obturation.
Donc c'est surtout pour les libellules (et insectes) comme ici avec la vitesse appareil au 1/2500 et 3 flashs (pour compenser une partie de la perte de puissance et toujours pour augmenter la surface d'éclairage donc adoucir). Dans tous les méthodes que j'utilise les flashs principaux sont toujours situés à 1m du sujet (sauf rapaces nocturnes) plus facile pour les régler avec un abaque.
Je crois qu'il ne faut pas rester prisonnier d'une technique particulière et critiquer celui qui ne l'utilise pas, mais moduler ses méthodes pour obtenir ce que l'on souhaite et surtout ne plus y penser pour se consacrer à son sujet.
Cette technique, je l'utilise assez régulièrement en sport principalement au vélodrome national de SQY, et elle est la seule qui donne de bons résultats mais c'est plus de l'homogénéité d'éclairage.
Jean-Paul

Laure-Anh

  • Naturaliste
  • Hyper actif
  • ***
  • Messages: 7 110
  • Sexe: Femme
Re : Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #26 le: janvier 13, 2017, 20:23:41 »
...3 flashs (pour compenser une partie de la perte de puissance et toujours pour augmenter la surface d'éclairage donc adoucir). Dans tous les méthodes que j'utilise les flashs principaux sont toujours situés à 1m du sujet (sauf rapaces nocturnes) plus facile pour les régler avec un abaque.
...

Paranthropus,

Ce n'est pas la valeur absolue de la surface éclairante qui est déterminante. C'est l'importance relative de la surface éclairante par rapport au sujet qu'elle éclaire qui détermine la qualité plus ou moins douce (ou si tu préfères la qualité plus ou moins dure) de la lumière produite vis-à-vis du sujet éclairé et que l'on photographie. A une distance source-objet constante donnée, il est plus efficace et meilleur marché de munir un flash cobra d'un modeleur qui contribuera à accroître sa surface éclairante que de cumuler la surface éclairante de plusieurs cobras nus mis côte à côte.
 
Autant on peut obtenir une lumière relativement douce pour réaliser des macro et des proxis d'insectes à partir de flashes cobras nus, autant cette qualité de lumière apparaîtra dure en ce qui concerne des oiseaux à la mangeoire.
Pour photographier des insectes ou bien des oiseaux ou bien des personnes au flash, on ne met pas en oeuvre le même matériel bien que la technique d'éclairage repose sur les mêmes bases.

Un flash cobra principal nu dont la surface éclairante est réduite par rapport à un oiseau produira une lumière dure vis-à-vis dudit oiseau. Un flash cobra secondaire nu dont la surface éclairante est réduite par rapport au même oiseau produira, même cause même effet, une lumière dure vis-à-vis dudit oiseau. L'association de ces deux flashes produira, même cause même effet, une lumière qui ne sera pas significativement douce mais une lumière presque aussi dure vis-à-vis de l'oiseau éclairé : à la différence près que les ombres portées denses produites par la source principale et dont le contour est marqué seront débouchées par la source secondaire laquelle projettera également des ombres portées au contour marqué - toutes ombres portées qui viendront s'ajouter aux ombres portées existantes liées à la lumière naturelle ambiante.

Bien à toi,
 
 
(PS : Sous Mozilla Firefox, pour visualiser le fichier sans la compression automatique du forum, faire un clic droit puis choisir "afficher l'image".)

Laure-Anh

  • Naturaliste
  • Hyper actif
  • ***
  • Messages: 7 110
  • Sexe: Femme
Re : Eclairage pour un affût mangeoire ?
« Réponse #27 le: janvier 13, 2017, 20:36:35 »
Thomas Carrage/Lyondag a réalisé des tests qui montrent l'importance et l'influence des modeleurs tandis que la distance source-visage est maintenue constante, à savoir 2,50m.
C'est le même principe si l'on veut produire une qualité de lumière donnée, douce ou moins douce, en photographie animalière au flash.
http://www.kelvin-pro.com/blog/tests-de-produit/les-modeleurs-de-la-gamme-elinchrom