Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com

Auteur Sujet: Gestion des espaces colorimétriques sur mon nouvel écran BenQ SW240  (Lu 546 fois)

Ferry356

  • Discret
  • *
  • Messages: 6
Bonjour,

Voilà je viens de changer mon écran par un modèle "Art Graphique" le BenQ SW240 et comme je m'en doutais je galère un peu à bien intégrer le fonctionnement des espaces de couleur.
Pour le moment, je ne l'ai pas encore calibré car je n'ai pas encore reçu ma sonde i1 Display Pro... mais logiquement cela ne devrait pas être trop grave car l'écran est calibré en usine avec son rapport de contrôle individuel.

L'écran dispose d'un bouton pour changer d'espace colorimétrique (Adobe RVB, SRVB,...).
Ce que je ne comprends pas c'est la différence flagrante de rendu entre ces deux modes.

Je m'explique. Je suis sous windows 10 en mode multi-écran. J'ai d'un côté mon vieil écran avec une dalle MVA étalonné avec une sonde Spyder que je connais bien et qui est correcte et de l'autre mon nouveau SW240 sorti du carton.
Si j'affiche la même image JPG enregistrée en sRVB sur les deux écrans, j'ai un rendu de couleur très proche lorsque mon SW240 est en mode Adobe RVB (sauf que les gris sont bien plus juste sur ce dernier mais les couleurs saturées sont très proches) par contre si je passe l'écran en mode sRVB alors là les couleurs saturées deviennent pâles (beaucoup plus pâles que sur mon vieil écran qui n'affiche même pas 100% sRVB).

J'avais cru comprendre que lorsqu'il y a avait de tels écarts, il s'agissait d'un mauvaise utilisation des espace colorimétriques mais là je ne comprends pas car le profil est bien enregistré dans le fichier JPG.
J'ai la même différence dans lightroom en affichage d'une même image sur les 2 écrans.

Pour information, le choix de cet écran ne s'est pas fait sur la gestion de l'adobe RVB (car je partage la plupart du temps mes images sur le web ou avec des imprimeurs grand public qui ne gèrent que le sRVB) mais sur la qualité d'affichage à proprement parler (homogénïté), sur la fiabilité et sur l'ergonomie. Néanmoins j'aimerais bien comprendre et maitriser l'utilisation de ces différents espaces.
Bien sûr j'ai beaucoup lu les informations sur les sites comme celui d'arnaud Frich ou sur les forum mais là je bloque.

Merci d'avance à tous ceux qui pourrons m'apporter des réponses et alimenter la réflexion sur ce sujet.

paul.AU

  • Super actif
  • *
  • Messages: 980
Re : Gestion des espaces colorimétriques sur mon nouvel écran BenQ SW240
« Réponse #1 le: octobre 04, 2018, 19:41:32 »
Un bon logiciel comme photoshop ou lightroom doit connaître le profil de sortie pour afficher correctement.
En gros, soit tu le calibre et en général on utilise le gamut natif de l'écran (qui est le plus grand possible qu'on puisse utiliser avec l'écran), et puis ensuite on vérifie que photoshop reconnaît bien ce profil.
Soit on utilise les luts intégrées par défaut, et dans ce cas il faut dire quel espace est utilisé souvent aux logiciels.
On utilise souvent les lut intégrées pour les logiciels spécifiques non colormanagés dans un environnement full srgb par exemple. Dans votre cas ce n'est pas vraiment à conseiller, mieux vaut attendre la sonde et remettre en valeurs initiales gamut d'origine de l'écran et faire ça propre.

Souvent lorsque les osd des écrans, lorsqu'on switche de Adobe rgb à srgb, ne font pas que changer le gamut mais aussi le point blanc, et la luminosité.
On peut faire une calibration avec presque n'importe quel point blanc (chaud, lumineux), tout le reste des couleurs en s'etalonnera entre ce point blanc et un point noir proche de 0). Ces "targets" de point blanc (température couleur et luminosité) doivent être très spécifiques si l'on imprime chez soi, mais si on  ne fait que regarder des images, voir les retoucher, c'est pas très grave, notre cerveau s'adapte au point blanc.

Verso92

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 97 908
  • Sexe: Homme
  • Expert en bavardages
    • La galerie photo de Verso
Re : Gestion des espaces colorimétriques sur mon nouvel écran BenQ SW240
« Réponse #2 le: octobre 06, 2018, 12:50:05 »
L'écran dispose d'un bouton pour changer d'espace colorimétrique (Adobe RVB, SRVB,...).
Ce que je ne comprends pas c'est la différence flagrante de rendu entre ces deux modes.

J'ai aussi remarqué cette différence sur mon Nec PA241w.

Quand je le passe via l'OSD en sRVB, la saturation des couleurs en prend un sacré coup, et n'a rien à voir avec un écran "standard" qui est nativement proche du sRVB...



Après, ça ne me traumatise pas plus que ça : ce genre de manip n'a aucun intérêt, d'une part, et ce mode devient inaccessible quand l'écran est étalonné en hardware (mode "full" forcé par le logiciel), d'autre part.

J'imagine que c'est un mode adapté à des applications bureautiques (genre tableaux Excel avec des couleurs criardes, qui peuvent gêner sur un écran WG)...

paul.AU

  • Super actif
  • *
  • Messages: 980
J'imagine que c'est un mode adapté à des applications bureautiques (genre tableaux Excel avec des couleurs criardes, qui peuvent gêner sur un écran WG)...
Certes, ca aide. Mais c'est surtout pour faire du softproofing srgb sans photoshop par exemple. Ca utilise la lut srgb déjà incluse dans l'osd.
Les écrans haut de gamme avec calibration hardware, certains permettent de faire ca directement en loadant les luts des profils et faire du softproof a la volée.

Le fait que ca désature d'un seul coup les couleurs, soit c'est parceque de ton coté tu as déjà étalonné pour du wide gamut, donc il y a une double info d'étalonnage, l'ensemble les couleurs désaturent ca me parait logique.
Mais normalement, dans le cadre d'une bonne utilisation, ce sont juste les couleurs les plus saturées, hors du srgb, qui seront affichées au limites du srgb1966.

Nikojorj

  • -
  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 22 184
    • Quelques petites galeries...
Re : Gestion des espaces colorimétriques sur mon nouvel écran BenQ SW240
« Réponse #4 le: octobre 06, 2018, 16:38:39 »
par contre si je passe l'écran en mode sRVB alors là les couleurs saturées deviennent pâles (beaucoup plus pâles que sur mon vieil écran qui n'affiche même pas 100% sRVB).
Ben c'est normal : si tu changes le rendu de l'écran sans changer le profil d'affichage qui va avec, forcément, ça va coincer...

Verso92

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 97 908
  • Sexe: Homme
  • Expert en bavardages
    • La galerie photo de Verso
Re : Gestion des espaces colorimétriques sur mon nouvel écran BenQ SW240
« Réponse #5 le: octobre 06, 2018, 19:45:39 »
Le fait que ca désature d'un seul coup les couleurs, soit c'est parceque de ton coté tu as déjà étalonné pour du wide gamut, donc il y a une double info d'étalonnage, l'ensemble les couleurs désaturent ca me parait logique.
Mais normalement, dans le cadre d'une bonne utilisation, ce sont juste les couleurs les plus saturées, hors du srgb, qui seront affichées au limites du srgb1966.

Disons que, pour moi, ça ne fonctionne pas : quand je passe de l'Adobe RVB au sRVB via l'OSD, les couleurs changent (ce qui n'est pas le cas* quand je convertis une image d'Adobe RVB en sRVB dans Photoshop), et ça le faisait dès le déballage, avant étalonnage...


*sauf couleurs hors gamut, bien sûr.

paul.AU

  • Super actif
  • *
  • Messages: 980
Disons que, pour moi, ça ne fonctionne pas : quand je passe de l'Adobe RVB au sRVB via l'OSD, les couleurs changent (ce qui n'est pas le cas* quand je convertis une image d'Adobe RVB en sRVB dans Photoshop), et ça le faisait dès le déballage, avant étalonnage...
*sauf couleurs hors gamut, bien sûr.

Dans ton cas verso, je pense que c'est le point blanc qui change, donc toutes les couleurs aussi en conséquence. Mais sinon je persiste quand meme à dire qu'on peut avoir les même couleurs (pour une image pas trop saturée) avec un réglage srvb ou adobergb. Peutetre parfois faut-il un peu patouiller l'osd.
Dans tous les cas privilégier les outils colormanagés, ainsi que les profils qui caractérise l'ensemble des fonctions des périphérique, c'est quand même nettement plus pro.

Nikojorj

  • -
  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 22 184
    • Quelques petites galeries...
Mais sinon je persiste quand meme à dire qu'on peut avoir les même couleurs (pour une image pas trop saturée) avec un réglage srvb ou adobergb.
Pour ça, il faut que la gestion des couleurs change en même temps que la réponse de l'écran change ; ça pourrait être le cas avec un écran qui gère lui-même les couleurs (calibration hardware, même si ça ne semble pas le cas chez Verso92), mais sinon, ton OS ne peut pas savoir que tu as appuyé sur le bouton de ton écran.

paul.AU

  • Super actif
  • *
  • Messages: 980
Re : Gestion des espaces colorimétriques sur mon nouvel écran BenQ SW240
« Réponse #8 le: octobre 06, 2018, 23:13:54 »
Exact. En gros, même avec les luts présélectionnable, on peut refaire un profil par dessus en 8bits, qui plus est avec les cibles de pt blanc que l'on souhaite, et un profil écran pour ces outils color managés.
Les outils non color managés se comportent souvent comme assumant un srgb en sortie. Donc ça va à peut près pour le srgb de l'osd.

Verso92

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 97 908
  • Sexe: Homme
  • Expert en bavardages
    • La galerie photo de Verso
Re : Gestion des espaces colorimétriques sur mon nouvel écran BenQ SW240
« Réponse #9 le: octobre 07, 2018, 11:27:49 »
Dans ton cas verso, je pense que c'est le point blanc qui change, donc toutes les couleurs aussi en conséquence. Mais sinon je persiste quand meme à dire qu'on peut avoir les même couleurs (pour une image pas trop saturée) avec un réglage srvb ou adobergb. Peutetre parfois faut-il un peu patouiller l'osd.
Dans tous les cas privilégier les outils colormanagés, ainsi que les profils qui caractérise l'ensemble des fonctions des périphérique, c'est quand même nettement plus pro.

En fait, je ne me suis pas trop posé la question...

De toute façon, l'OSD du PA241w propose (entre autres) "sRVB", "Adobe RVB" et "Full". Et l'étalonnage hardware avec SpectraView II force le mode "Full" : pas de question à se poser, donc, puisqu'il n'y a pas le choix...  ;-)

Et comme je suis pleinement satisfait du résultat, que tous les logiciels gérant la couleur que j'utilise donnent le même résultat "nickel", je ne vois pas de raison d'aller chercher plus loin.

Ferry356

  • Discret
  • *
  • Messages: 6
Merci pour toutes vos réponses qui m'aident à bien comprendre comment fonctionne la gestion des couleurs.
J'ai enfin reçu ma sonde et pu faire quelques essais.

J'ai aussi remarqué cette différence sur mon Nec PA241w.

Quand je le passe via l'OSD en sRVB, la saturation des couleurs en prend un sacré coup, et n'a rien à voir avec un écran "standard" qui est nativement proche du sRVB...
Disons que, pour moi, ça ne fonctionne pas : quand je passe de l'Adobe RVB au sRVB via l'OSD, les couleurs changent (ce qui n'est pas le cas* quand je convertis une image d'Adobe RVB en sRVB dans Photoshop), et ça le faisait dès le déballage, avant étalonnage...

C'est exactement ça !

Après, ça ne me traumatise pas plus que ça : ce genre de manip n'a aucun intérêt, d'une part, et ce mode devient inaccessible quand l'écran est étalonné en hardware (mode "full" forcé par le logiciel), d'autre part.

J'imagine que c'est un mode adapté à des applications bureautiques (genre tableaux Excel avec des couleurs criardes, qui peuvent gêner sur un écran WG)...

Effectivement, une fois étalonné, la question ne se pose plus même si je n'ai pas encore essayé de faire un étalonnage en sRGB. Mais finalement je ne vois pas trop l'intérêt, je pense plutôt faire un étalonnage en Adobe RVB voir en Gammut Natif car ce que je vois à l'écran à l'air cohérent avec les valeurs RVB relevées à la pipette et ce que je vois sur mes autres écrans sRGB.

Du coup la calibration usine de chaque écran avec le rapport de contrôle fourni c'est un peu du flan...

Pour ça, il faut que la gestion des couleurs change en même temps que la réponse de l'écran change ; ça pourrait être le cas avec un écran qui gère lui-même les couleurs (calibration hardware, même si ça ne semble pas le cas chez Verso92), mais sinon, ton OS ne peut pas savoir que tu as appuyé sur le bouton de ton écran.

D'ailleurs, j'ai remarqué que même lorsque l'on fait un étalonnage matériel et donc que la table LUT est chargée dans l'écran, le soft attribue quand même un profil ICC. Mais je ne crois pas qu'il change si je change de mode de couleur sur l'écran. Est-ce que ce profil est "vide" et identique quelque soit le profil LUT de l'écran ou est-ce des informations spécifiques non présentes dans l'écran sont nécessaires ? J'aimerais bien savoir car je pensais que, avec la calibration hardware, on pouvait passer l'écran d'un ordi à un autre sans avoir à installer de profil ICC ?

En tout cas je vais continuer à essayer de bien comprendre comment tout cela fonctionne...
Si des personnes qui se sont posées les mêmes questions veulent me faire partager leur expérience elles sont les bienvenues.
Sinon, concernant mon écran SW240, la colorimétrie après étalonnage est parfaite (deltaE moyen 0.33, deltaE max 0.74).
Mais, par contre, je trouve l’homogénéité vraiment pas terrible.
Pour la luminance j'ai des écarts de 7% pour les blancs 255, 11% pour les gris 127 et 33% pour les gris foncés 64 (même si pour ces derniers l'arrondi fait par i1Profiler y est peut-être pour quelque chose (4 mesuré au lieu de 3 au centre).
Pour le deltaE les écarts dont de 3.26 à 255, 3.41 à 127, 4.7 à 64.
Le nouveau apport ne fait pas apparaître les Kelvin mais je les ai relevés durant la mesure. Ca fait une amplitude maxi-min de 406K).

Sur certaines images ça me gêne un peu pour bien évaluer la neutralité des gris.
Si j'affiche un gris uniforme à l'écran les écarts de température de couleur sont visibles.

Je m'attendais à mieux suite au test mis en ligne récemment par Arnaud Frich sur son site. (1% d'écarts en luminance et 217K d'amplitude.

Qu'en pensez-vous ? J'hésite à renvoyer l'écran. (voir le remplacer par un eizo CS2420)

Nikojorj

  • -
  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 22 184
    • Quelques petites galeries...
Re : Gestion des espaces colorimétriques sur mon nouvel écran BenQ SW240
« Réponse #11 le: octobre 09, 2018, 15:21:22 »
Pour la calibration matérielle, je n'en sais rien et laisse plus compétent que moi répondre.

Pour l'homogénéité, c'est vrai que ce n'est pas mirobolant, c'est peut-être le revers du prix plus contenu... Et peut-être qu'Arnaud Frich a eu droit à un écran "bien choisi" de la part de benq?

Ferry356

  • Discret
  • *
  • Messages: 6
Pour l'homogénéité, c'est vrai que ce n'est pas mirobolant, c'est peut-être le revers du prix plus contenu... Et peut-être qu'Arnaud Frich a eu droit à un écran "bien choisi" de la part de benq?

C'est possible. En tout cas je lui ai envoyé mes résultats pour information.

paul.AU

  • Super actif
  • *
  • Messages: 980
Re : Gestion des espaces colorimétriques sur mon nouvel écran BenQ SW240
« Réponse #13 le: octobre 09, 2018, 22:23:26 »
En affichant un fond u informe, vous voyez des écarts tde luminance ? Des écarts de couleur sur fond gris uniforme c'est pas top effectivement.
Essayez d'autres cibles, vers 6500k ou 5500k juste pour voir, recommencez plusieurs profils de suite, essayez de voir avec i1 s'il est possible de mesurer l'uniformité dans faire de profil (réglage usine).
La calibration matérielle a tout de même besoin de profil icc pour indiquer aux logiciels qu'elle est la sortie. Après c'est les corrections en soit qui ne sont pas chargées en soft derrière les valeurs de la carte graphique, mais plus loin dans l'écran, pour plus de précisions.

Ferry356

  • Discret
  • *
  • Messages: 6
Re : Gestion des espaces colorimétriques sur mon nouvel écran BenQ SW240
« Réponse #14 le: octobre 10, 2018, 10:46:38 »
En affichant un fond u informe, vous voyez des écarts tde luminance ? Des écarts de couleur sur fond gris uniforme c'est pas top effectivement.
Essayez d'autres cibles, vers 6500k ou 5500k juste pour voir, recommencez plusieurs profils de suite, essayez de voir avec i1 s'il est possible de mesurer l'uniformité dans faire de profil (réglage usine).
Oui on voit que la luminance n'est pas parfaitement homogène mais ce qui choque le plus c'est les écarts de couleur.
J'ai fait pas mal d'essais avec différents réglages. C'est effectivement avec les réglages usine que j'obtiens la meilleure homogénéité.
Mais les résultats que j'ai donnés sont proches de l'optimum que j'arrive à obtenir. Les paramètres étaient 6500K 100cd/m² pour 6500K 140 cd/m² sortie d'usine.
A 140 cd/m² j'avais à 1% près les mêmes résultats.
En touchant aux autres paramètres les résultats étaient plutôt moins bons. Par exemple, par défaut, à 6500K la Température de couleur mesurée réellement est de 6800K. J'ai donc essayé de la passer en réglage perso à 6200K pour avoir réellement 6500K comme base avant l'étalonnage. Et j'ai obtenu une encore plus grande amplitude après étalonnage avec 6155K à droite de l'écran et 6844K à gauche de l'écran (654K d'écart).

La calibration matérielle a tout de même besoin de profil icc pour indiquer aux logiciels qu'elle est la sortie. Après c'est les corrections en soit qui ne sont pas chargées en soft derrière les valeurs de la carte graphique, mais plus loin dans l'écran, pour plus de précisions.
Merci pour l'explication. Effectivement j'ai essayé de faire 3 calibrations matérielles différentes (AdobeRGB, sRGB et Native), le logiciel crée un fichier .icm mais il est identique dans les trois cas (il ne participe donc pas aux corrections).


fabco

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 646
Re : Gestion des espaces colorimétriques sur mon nouvel écran BenQ SW240
« Réponse #15 le: octobre 10, 2018, 15:47:48 »
un test interessant sur la luminosité.
http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=auto&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww.prad.de%2Ftestberichte%2Ftest-benq-sw240-guenstiger-grafik-monitor-ueberzeugt%2F2%2F%23OSD

si tu veux mieux il faut aller vers eizo gamme cs voir gamme cg pour le top mais ce n'est pas le même prix.
Bref on en a toujours pour son argent.


Ferry356

  • Discret
  • *
  • Messages: 6
un test interessant sur la luminosité.
http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=auto&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww.prad.de%2Ftestberichte%2Ftest-benq-sw240-guenstiger-grafik-monitor-ueberzeugt%2F2%2F%23OSD

si tu veux mieux il faut aller vers eizo gamme cs voir gamme cg pour le top mais ce n'est pas le même prix.
Bref on en a toujours pour son argent.

Merci c'est super intéressant. Effectivement mes résultats sont proches de ceux présentés dans ce test.
Ce qui me gêne à priori c'est plus les écarts de colorimétrie dans les angles que la luminosité.
Ils obtiennent un deltaE de 2.8 sur les bords de l'image, sur mon exemplaire c'est même un peu moins bon.

En plus la question qui se pose c'est aussi comment ça va vieillir.

le test du cs2420
https://www.prad.de/testberichte/test-monitor-eizo-cs2420/3/#Bildhomogenitaet
Effectivement c'est pas la même chose. Sur le test que j'avais vu, l'exemplaire qui était testé s'approchait plus de ces résultats et du coup c'était intéressant pour 200€ de moins que le CS2420!
Avec toutes ces infos, je vais faire des essais à nouveau ce soir en traitant des photos pour voir si ça me gêne vraiment.
Mais je pense peut-être retourner cet écran et passer au CS 2420.
J'ai vraiment envie de ne plus avoir à me poser de question sur ce que je vois. Si c'est bien juste ou pas...

Je ne suis pas du style à vouloir toujours la dernière nouveauté. Donc si le résultat me convient je pourrai le garder 10 ans. Donc ça vaut le coup de réfléchir et tans pis pour les frais de retour.

fabco

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 646
Re : Gestion des espaces colorimétriques sur mon nouvel écran BenQ SW240
« Réponse #18 le: octobre 10, 2018, 21:41:26 »
Eizo ce sont des spécialistes pour ce type d'écran tandis que les autres marques essaient de trouver des nouveaux débouchés.

Stepbystep

  • Actif
  • *
  • Messages: 27
D'ailleurs, j'ai remarqué que même lorsque l'on fait un étalonnage matériel et donc que la table LUT est chargée dans l'écran, le soft attribue quand même un profil ICC. Mais je ne crois pas qu'il change si je change de mode de couleur sur l'écran. Est-ce que ce profil est "vide" et identique quelque soit le profil LUT de l'écran ou est-ce des informations spécifiques non présentes dans l'écran sont nécessaires ? J'aimerais bien savoir car je pensais que, avec la calibration hardware, on pouvait passer l'écran d'un ordi à un autre sans avoir à installer de profil ICC ?

Tu parles bien d'un étalonnage fait avec Palette éléments et affecté à Calibrage 1, 2, ... ?

Sinon, le profil icc est à mon avis utile dans la gestion des couleurs Windows et permet aux différents applis Windows d'utiliser le bon profil.

Ferry356

  • Discret
  • *
  • Messages: 6
Tu parles bien d'un étalonnage fait avec Palette éléments et affecté à Calibrage 1, 2, ... ?

Oui c'est bien ça

Sinon, le profil icc est à mon avis utile dans la gestion des couleurs Windows et permet aux différents applis Windows d'utiliser le bon profil.
Du coup, j'ai continué à creuser le sujet. A priori, en cas de calibration matérielle, la table LUT est stockée dans l'écran et les corrections de gamma et de courbes RVB sont faites directement par l'écran mais certaines corrections restent faites par le système. C'est pourquoi il y a quand même un profil ICC.
D'ailleurs lorsque je fait plusieurs calibrations matérielles (adobe RVB, sRVB, Natif par exemple) et que j'utilise les emplacement Calibrage 1, 2 et 3, si je ne charge pas le profil ICC correspondant à chaque calibration matérielle j'obtiens un très mauvais résultat au contrôle qualité. Il y a intérêt à bien s'organiser car l'écran ne modifie pas le profil lui-même.
C'est dommage car dell par exemple le fait sur ses modèles avec calibration matérielle. Tu choisis le profil dans le logiciel dell et il se charge d'appliquer le bon profil dans le système et dans l'écran.

Stepbystep

  • Actif
  • *
  • Messages: 27

D'ailleurs lorsque je fait plusieurs calibrations matérielles (adobe RVB, sRVB, Natif par exemple) et que j'utilise les emplacement Calibrage 1, 2 et 3, si je ne charge pas le profil ICC correspondant à chaque calibration matérielle j'obtiens un très mauvais résultat au contrôle qualité. Il y a intérêt à bien s'organiser car l'écran ne modifie pas le profil lui-même.

De mon côté, j'ai affecté calibrage 1 à Adobe RVB  et calibrage 2 à sRVB (bouton 2), puis chargé le profil que j'utilise le plus dans la gestion des couleurs. A part quelques applis qui n'exploitent pas le profil chargé dans windows et les problèmes connus avec les navigateurs web, je ne remarque pas de problème particulier ?

Maintenant, si on veut basculer d'un mode matériel à un autre et que Windows suive (surtout entre deux espaces différents), effectivement, il n'y a pas de système pour recharger le profil correspondant dans Windows. Mais l'utilité me semble limitée ?