Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com

Auteur Sujet: La photographie ultra-rapide  (Lu 1002 fois)

Dormeur74

  • Super actif
  • *
  • Messages: 542
  • Sexe: Homme
    • Photographie amateur
La photographie ultra-rapide
« le: décembre 28, 2018, 10:46:53 »
On a longtemps parlé de photos "ultra-rapides" faites avec des flashs au xénon dont la limite se situe aux alentours des 1/40.000 de seconde.
Il y a eu ensuite la technologie du air gapping, mais beaucoup trop dangereuse à mettre en oeuvre.
Est-ce qu'il y a des amateurs de photo rapide (collision de gouttes d'eau ou sujets plus rapides) qui connaissent par exemple les nouveaux flashs Vela Pop (technologie à leds) ?

Dalton 54

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 359
  • Sexe: Homme
Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #1 le: décembre 28, 2018, 12:25:36 »
Pour les gouttes d'eau, un simple flash du commerce réglé sur la puissance mini suffit amplement.
Pour les flashs Vela à leds, ils sont très rapide mais manquent cruellement de puissance, il faut littéralement coller le flash sur le sujet.
Ensuite il a des flashs rapides et puissant travaillant en haute tension comme ceux utilisés par Ghislain Simard pour figer les insectes en vol. C'est cher, fabriqué artisanalement en UK. ( je n'ai pas retrouvé le lien vers le site de vente, peut être fermé par manque d'acheteurs )

Dormeur74

  • Super actif
  • *
  • Messages: 542
  • Sexe: Homme
    • Photographie amateur
Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #2 le: décembre 29, 2018, 08:08:29 »
Citer
Pour les gouttes d'eau, un simple flash du commerce réglé sur la puissance mini suffit amplement.
+1
A condition, s'il s'agit d'un modèle ancien qu'il soit à récupération d'énergie* pour économiser les piles et possède un mode manuel ce qui n'est pas toujours le cas.

Citer
Pour les flashs Vela à leds, ils sont très rapide mais manquent cruellement de puissance, il faut littéralement coller le flash sur le sujet.
Le Vela One doit, selon le constructeur, être placé à moins d'un mètre du sujet. Ce qu'il ne précise pas, c'est si cette distance est à respecter pour la durée de l'éclair la plus rapide (500 μs) ou la plus lente (5μs).

Le plus problématique est la nécessité de l'utiliser dans le noir, ce qui en limite considérablement l'utilisation.
Sais-tu s'il existe d'autres technologies (en dehors de l'air gap beaucoup trop dangereux) ?

* terme consacré, mais impropre puisqu'il s'agit d'un dosage.

Dalton 54

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 359
  • Sexe: Homme
Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #3 le: décembre 29, 2018, 13:40:40 »
Comme toi j'ai cherché sans trouver, mais c'était y a plus de 30 ans ; le matériel à évolué depuis et c'est devenu plus facile; il suffit d'avoir les moyens ( ce que je n'ai jamais eu hélas ).
Alors si t'es un peut fou comme moi, que tu as quelques notions d'électronique et conscient du danger, tu te le fabrique toi même . Le miens débite 3000 volts, c'est le prix à payer pour conjuguer puissance et rapidité . Je peux y brancher 4 torches pour aboutir aux éclairages que je désir.

Mais bon.....comme je l'ai déjà précisé, à moins d'être un peut fou, je déconseille.

C'est pour photographier quoi au juste ?

Dormeur74

  • Super actif
  • *
  • Messages: 542
  • Sexe: Homme
    • Photographie amateur
Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #4 le: décembre 29, 2018, 15:12:03 »
Bravo Dalton 54. Je suis béat d'admiration : savoir-faire et prise de risque réunis, c'est beau. Je suppose qu'il y a un bel ampérage derrière tes 3000V.

Bon j'ai écarté l'idée de photographier une balle qui coupe une carte à jouer en deux, c'est une photo qu'on trouvait déjà dans tous les livres de photos des années 60.
La pomme, les oeufs, les ballons de farine, etc. tout a été fait ou presque. J'ai aussi écarté l'utilisation de la haute tension parce que je suis chargé de famille.
En fait, on se lasse vite des gouttes d'eau .
Je n'ai pas de projet particulier de photos en tête, mais voudrais aller à la découverte de l'ultra-rapide (>=1/500.000 sec.). Pour situer la nature de l'éclair (rapidité et rémanence),  tout ce qui fait que le xénon des flashs classiques est trop lent.
Tu as peut-être des idées pour donner des idées ?

Dalton 54

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 359
  • Sexe: Homme
Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #5 le: décembre 29, 2018, 17:02:13 »
Pour de telles vitesses c'est air-gap ou Vela, pas trop de choix.

Prend contact avec Ghislain Simard via son site ,les flashs qu'il utilise travaillent au 1/100 000 sec. mais je ne sais pas s'ils sont toujours commercialisés, c'est à ma connaissance le seul à utiliser un tel matériel dans l’hexagone.

http://simpho.businesscatalyst.com/index.html

Dormeur74

  • Super actif
  • *
  • Messages: 542
  • Sexe: Homme
    • Photographie amateur
Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #6 le: décembre 30, 2018, 07:58:47 »
Citer
Pour de telles vitesses c'est air-gap ou Vela, pas trop de choix.

C'est bien ce que je craignais.

Citer
Prend contact avec Ghislain Simard via son site
Avant de prendre contact, je vais faire comme lui : ne pas me précipiter. Je vais bien m'imprégner de ce qu'il a vécu et appris de ses échecs (ampoule par exemple). Ensuite je prendrai contact.
Je viens de passer deux heures sur son site, ce type est une mine d'or. Merci pour le tuyau.

ivanovitch

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 855
  • Sexe: Homme
Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #7 le: décembre 30, 2018, 11:43:31 »
Hé, Dormeur, laisse tomber ! La photo ultra rapide, ce n'est pas pour toi... Ou alors, change de pseudo !  :D :D :D

simpho

  • Très actif
  • *
  • Messages: 402
  • Sexe: Homme
    • SimPho web
Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #8 le: janvier 08, 2019, 01:12:28 »
Pour de telles vitesses c'est air-gap ou Vela, pas trop de choix.

Prend contact avec Ghislain Simard via son site ,les flashs qu'il utilise travaillent au 1/100 000 sec. mais je ne sais pas s'ils sont toujours commercialisés, c'est à ma connaissance le seul à utiliser un tel matériel dans l’hexagone.

http://simpho.businesscatalyst.com/index.html
Merci Dalton 54 de faire référence à moi. Mes flashs ne sont malheureusement plus commercialisés depuis 2015 pour un désaccord concernant le brevet. Mais, on peut toujours obtenir les composants. Je viens de me faire fabriquer une lampe au Xénon ainsi que son indispensable filtre UV l’automne dernier. En effet,  ce type de matériel repousse les limites et cela a un impact sur la durée de vie des composants.

Mais ces flashs étaient vendus plus de 4000 euros... et il en faut plusieurs pour faire une belle lumière !

Je viens de passer deux heures sur son site, ce type est une mine d'or. Merci pour le tuyau.
Merci pour les compliments.
On aperçoit mes flashs à haute tension dans la bande annonce de mon film « Speed Flyers » ici :
Dans le film, j’explique comment je les mets en œuvre.
 

Dormeur74

  • Super actif
  • *
  • Messages: 542
  • Sexe: Homme
    • Photographie amateur
Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #9 le: janvier 08, 2019, 06:36:17 »
Oups, j'ai l'impression d'être observé  ;D
D'abord, félicitation pour l'ensemble du travail qui dépasse très largement mes attentes et les raisons qui m'ont poussé à (ré)ouvrir ce fil.
Beaucoup aimé la modestie de l'approche, en particulier la séance de shooting d'une simple ampoule à incandescence.
Vous parlez ici de lampe à xénon : je croyais que ce gaz n'était pas adapté à une vitesse ultra-rapide à cause de sa densité et de sa rémanence. Qu'en est-il exactement ?
Dernière question : n'existe-t-il pas un gaz idéal en l'air et le xénon ?

Laure-Anh

  • Naturaliste
  • Hyper actif
  • ***
  • Messages: 7 291
  • Sexe: Femme
Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #10 le: janvier 11, 2019, 21:20:13 »
Bonne année Ghislain,
bonne année à toutes et à tous,
 
En matière de photographie ultra-rapide, il y a en France un autre ingénieur photographe : Jacques Honvault, connu de La Rédac puisque publié plusieurs fois dans CI.
Il a la possibilité de mettre au point et de fabriquer sur demande.
http://jacqueshonvault.com/galerie.php
http://www.sancystudios.com/Honvault.html

Bonne continuation,

Dormeur74

  • Super actif
  • *
  • Messages: 542
  • Sexe: Homme
    • Photographie amateur
Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #11 le: janvier 12, 2019, 06:27:12 »
J'ai beaucoup aimé les articles sur JH. Merci pour l'info, bon à rappeler. Je revois ses photos comme si c'était hier (ballons en particulier).


simpho

  • Très actif
  • *
  • Messages: 402
  • Sexe: Homme
    • SimPho web
Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #12 le: janvier 12, 2019, 13:21:43 »
Vous parlez ici de lampe à xénon : je croyais que ce gaz n'était pas adapté à une vitesse ultra-rapide à cause de sa densité et de sa rémanence. Qu'en est-il exactement ?
Dernière question : n'existe-t-il pas un gaz idéal en l'air et le xénon ?
Pour des applications scientifiques, il y a des solutions avec d'autres gaz que le xénon en effet. Pour la photographie, la situation est plus complexe car il faut produire une lumière de qualité avec une bande spectrale très large afin que la lumière artificielle reproduise correctement toutes les couleurs. Avec nos appareils photos modernes, on peut facilement supporter un décalage du point blanc mais il faut que la lumière émise ne soit pas "mono teinte" pour caricaturer. Les plus perfectionnistes (moi) peuvent même construire un profil colorimétrique de la lumière des flashs en photographiant une charte de couleurs. Et les lampes au xénon sont très performantes sur cet aspect. Ensuite, les subtilités concernent la conception de la lampe à haute tension (3500V pour mes flashs) ainsi que l'électronique d'alimentation qui permet de maîtriser l'intensité du courant dans la lampe pendant la décharge du condensateur. Ces subtilités tendent, en quelque sorte, à contredire des règles électroniques qui imposent que la durée de l’éclair soit proportionnelle à la capacité du condensateur et à la résistance du tube à éclat. Mais je laisse tout ceci entre les mains d'experts. Je ne suis qu'un modeste photographe qui s'est simplement entouré d'ingénieurs et d'industriels capables de produire des composants hors norme sur spécification.

Bonne année Ghislain
Meilleurs voeux pour la nouvelle année, Laure-Anh !

On parle beaucoup de technique ici, mais l'important, ce sont les clichés. Donc, pour le partage sur le forum, voici une coccinelle de noël.  :)
D'habitude, je suis au chômage en hiver car les insectes se font discrets. Une fois n'est pas coutume, une petite coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata) est passée devant mon objectif le 24 décembre !
 

(Clic pour agrandir)
 
Hasselblad H6D-100c ; HC 120 mm f/4 macro ; rapport : 0,8 ; 1/111.000s à f/13 ; 3 flashs à haute tension ; 100 ISO
 

Laure-Anh

  • Naturaliste
  • Hyper actif
  • ***
  • Messages: 7 291
  • Sexe: Femme
Re : Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #13 le: janvier 12, 2019, 19:25:51 »

On parle beaucoup de technique ici, mais l'important, ce sont les clichés.

Il y a une chose dont tu parles et sur laquelle tu insistes dans tes livres - notamment dans "En Vol" (les acrobaties aériennes des papillons) 2008 aux éditions Chasseur d'Images -
mais qui en dépit de tes efforts passe inaperçu ou bien est relégué au second plan des préoccupations : 
tu as pris la décision de placer la belle lumière au coeur de tes préoccupations durant ces 14 dernières années, à partir de fin 2004 il me semble.
Disposer de flashes appropriés ne suffit pas, l'éventuelle obtention d'un diplôme d'ingénieur ne suffit pas ;
le travail et l'effort doivent également porter sur la qualité et l'ambiance de l'éclairage artificiel, mis en place seul ou bien en complément de la lumière (naturelle) ambiante.
 
 
NB : Chouette coccinelle ! Je n'ai pour ma part rien sous la main en dehors de la jardinière de maman.
Je t'ai fait un petit coup de mainflash sur une pousse de cyclamen à contre-jour... :P

Dormeur74

  • Super actif
  • *
  • Messages: 542
  • Sexe: Homme
    • Photographie amateur
Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #14 le: janvier 12, 2019, 19:32:31 »
Quel plaisir de vous lire. En tout pour moi la chose est certaine. Mais côté équipement, je crois que je vais devoir abandonner le rêve de la vitesse ultra-rapide, n'ayant autour de moi aucun ingénieur du calibre de ceux qui vous entourent. Il y en avait à la DGA quand j'étais en activité (1993  ;D )
Quant au matériel, c'est un peu cher pour un retraité. Fort heureusement on peut vivre virtuellement cette passion sans matos. Juste en vous lisant.
Merci donc et continuez à nous régaler avec vos belles photos et si un jour vous voulez faire un livre électronique en ligne sur le sujet, faites-moi signe ; ça c'est ma spécialité.


jesus

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 925
  • Sexe: Homme
    • Photographe
Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #15 le: janvier 12, 2019, 20:02:55 »
Il y a une piste (qui finira par émerger) pour des éclairs ultra court, ce sont les LED, actuellement, je ne suis pas certain que cela soit possible avec suffisamment de puissance, mais je sais que l'on peut déjà obtenir des flashs ultra brefs.
L'avantage que je vois, c'est que c'est une technologie nettement moins risquée et donc (presque) à la porté de tout le monde.
labelleimage.net

Dormeur74

  • Super actif
  • *
  • Messages: 542
  • Sexe: Homme
    • Photographie amateur
Re : La photographie ultra-rapide
« Réponse #16 le: janvier 13, 2019, 11:45:47 »
Bonjour Jésus (ça n'arrive pas souvent et uniquement à Bernadette)  ;D

Citer
Il y a une piste (qui finira par émerger) pour des éclairs ultra court, ce sont les LED, actuellement, je ne suis pas certain que cela soit possible avec suffisamment de puissance, mais je sais que l'on peut déjà obtenir des flashs ultra brefs.
L'avantage que je vois, c'est que c'est une technologie nettement moins risquée et donc (presque) à la porté de tout le monde.

C'est le Vela Pop dont on parle au début du fil.