Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com

Auteur Sujet: Mes débuts au rolleiflex...  (Lu 2194 fois)

Jean-Claude

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 28 511
  • Sexe: Homme
  • Multiformats - Multimarques
Re : Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #50 le: mai 04, 2019, 07:26:50 »
C'est fort possible, et probablement assez subjectif, mais je trouve qua'd même que les basses vitesses sont plus facilement gerables avec les appareils a obturateur centraux (du moins je l'observe pour mon usage)
Cela tient aussi au principe de fonctionnement d'un obturateur central, avec des masses en mouvement (lamelles) réparties autour de l'axe optique dont les effets négatifs s'annulent en partie.
Avec un rideau les effets de l'ensemble des masses en mouvement s'additionnent grosso modo.

En plus un obturateur central est en principe placé à un endroit moins sensible aux effets des vibrations que le rideau.

Tout est moins brutal dans un obtu central, un fabricant actuel qui ne fait que du central garantit ses obturateurs à 1 million de déclenchements !!!

J

  • Très actif
  • *
  • Messages: 421
Re : Re : Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #51 le: mai 04, 2019, 09:19:21 »
Cela tient aussi au principe de fonctionnement d'un obturateur central, avec des masses en mouvement (lamelles) réparties autour de l'axe optique dont les effets négatifs s'annulent en partie.
Avec un rideau les effets de l'ensemble des masses en mouvement s'additionnent grosso modo.

En plus un obturateur central est en principe placé à un endroit moins sensible aux effets des vibrations que le rideau.

Tout est moins brutal dans un obtu central, un fabricant actuel qui ne fait que du central garantit ses obturateurs à 1 million de déclenchements !!!

😮 La vache, c'est pas rien un million ! Qui c'est qui produit ça ?

Mistral75

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 41 220
  • Sexe: Homme
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #52 le: mai 04, 2019, 10:20:31 »
Nidec Copal pour les obturateurs centraux.

J

  • Très actif
  • *
  • Messages: 421
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #53 le: mai 04, 2019, 11:38:28 »
Classe... J'ai un copal sur ma chambre, mais je n'aurais pas pensé que ça se fabriquait encore. Je pensais a une marque d'appareil, bêtement... 😆

Tintin67

  • Discret
  • *
  • Messages: 18
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #54 le: mai 04, 2019, 13:15:07 »
Alors ça, ça me fait penser à mes 1er retours sur ma 1ère pellicule :)
En fait, le problème venait pas de l'appareil ou de la pellicule, mais des scans du labo :)
En effet, ceux-ci étaient bien trop constrastés ! (pour donner du pep's j'imagine, car sinon l'image scannée brute sort super plate)
Quand j'ai scanné moi-même la pellicule, j'ai retrouvé du détail dans les ombres et les hautes lumières.
La dynamique d'un négatif est même super impressionnante comparée à celle d'un appareil numérique ! (Par défaut, l'image est souvent très grise du coup, d'où la nécessité de la développer en post-traitement, sous l'agrandisseur ou dans un logiciel après scan - mais de façon personnalisée et subtile, suivant ses propres gouts)

J’attend les films, je ferai des essais... M’enfin bon. J’ai passé la soirée d’hier à essayer de (re-)numériser un film au reflex avec du bricolage maison (boite à chaussure, flash cobra, feuille blanche, plexi rayé et passe-vue en canson noir), je vous raconte pas la blague... Entre l’impossibilité d’avoir un éclairage uniforme faute de diffuseur de qualité, et la catastrophique gestion des poussière et du cadrage/mise au point.. Et puis ça se manipule comment un négatif sans mettre des traces de doigts partout? Bref, une vraie leçon d’humilité... Et si j’ai dû laissé tomber le rapport 1:1 (mon assemblage relevait plus du Picasso....), j’ai finalement réussi à obtenir quelque chose de potable au 3:1 mais là je crois que c’est mon tamron 90 macro qui était limité, avec somme toute quelque chose d’assez mou (après traitement sous lightroom). Et je n’ai pas réussi à avoir autant de détails dans les ombres que le scans du labo (imagus 1500 il me semble).

Le problème, c’est qu’un bon objectif macro pour gagner en piqué (en plus des petits investissements pour avoir un flux de travail correct), c’est globalement le budget d’un scanner v800... dont je me dis qu’il ne fera pas mieux que l’imagus 1500...

Conclusion : je vais me concentrer sur bien regarder le dépoli, travailler ma lecture de la lumière et me contenter des scans du labo (finalement pas si mal du tout...) dans un premier temps! :)

Verso92

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 102 062
  • Sexe: Homme
  • Expert en bavardages
    • La galerie photo de Verso
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #55 le: mai 04, 2019, 13:18:20 »
J’attend les films, je ferai des essais... M’enfin bon. J’ai passé la soirée d’hier à essayer de (re-)numériser un film au reflex avec du bricolage maison (boite à chaussure, flash cobra, feuille blanche, plexi rayé et passe-vue en canson noir), je vous raconte pas la blague... Entre l’impossibilité d’avoir un éclairage uniforme faute de diffuseur de qualité, et la catastrophique gestion des poussière et du cadrage/mise au point.. Et puis ça se manipule comment un négatif sans mettre des traces de doigts partout? Bref, une vraie leçon d’humilité... Et si j’ai dû laissé tomber le rapport 1:1 (mon assemblage relevait plus du Picasso....), j’ai finalement réussi à obtenir quelque chose de potable au 3:1 mais là je crois que c’est mon tamron 90 macro qui était limité, avec somme toute quelque chose d’assez mou (après traitement sous lightroom). Et je n’ai pas réussi à avoir autant de détails dans les ombres que le scans du labo (imagus 1500 il me semble).

Le problème, c’est qu’un bon objectif macro pour gagner en piqué (en plus des petits investissements pour avoir un flux de travail correct), c’est globalement le budget d’un scanner v800... dont je me dis qu’il ne fera pas mieux que l’imagus 1500...

Conclusion : je vais me concentrer sur bien regarder le dépoli, travailler ma lecture de la lumière et me contenter des scans du labo (finalement pas si mal du tout...) dans un premier temps! :)

Le budget, pour un scanner Epson kivabien en vide-greniers, c'est ~10€.

Tintin67

  • Discret
  • *
  • Messages: 18
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #56 le: mai 04, 2019, 13:55:26 »
Le budget, pour un scanner Epson kivabien en vide-greniers, c'est ~10€.

J’ai un epson v370 qui serait parfait s’il permettait le scan de film 120... La fenêtre de rétro éclairage est conçue pour du 35mm. Et je cherche toujours un passe-vue pour films 120 (la meilleure option que j’ai trouvé est un plustek à 20€).

Et si j’ai bien compris, les scanners grand public font du 2400 dpi « réels », soit le scan fourni par mon labo. L’idée de le numériser au reflex était d’étudier la possibilité de numériser au reflex les clichés destinés à un plus grand tirage..

J

  • Très actif
  • *
  • Messages: 421
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #57 le: mai 04, 2019, 18:33:09 »
Les labos sont censés avoir des scanners pro, au minimum le haut de gamme Epson, et en général des fuji SP ce genre de matos là....
En scanner pas cher y a le canon 9000f dans les 200 boules. A ce tarif là c'est pas foufou, mais ça fait des petits scans de lecture pour un prix assez faible.

Verso92

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 102 062
  • Sexe: Homme
  • Expert en bavardages
    • La galerie photo de Verso
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #58 le: mai 04, 2019, 20:36:32 »
Et si j’ai bien compris, les scanners grand public font du 2400 dpi « réels », soit le scan fourni par mon labo.

Ce doit être dans ces eaux là, en effet.

Etant donnée la surface du négatif, 2 400 dpi permet déjà de belles choses, si numérisé avec soin.

J

  • Très actif
  • *
  • Messages: 421
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #59 le: mai 05, 2019, 00:52:29 »
En 6x6 a 2400dpi on peut aisément faire du 40x40, mais vu le temps que ça prend autant se faire ses petits tirages en 30x30 directement au labo

Michel

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 543
    • pages personnelles
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #60 le: mai 05, 2019, 10:53:25 »
Je me sers d'un Epson 1660 pour scanner mes négatifs avec le dos approprié. Pas de problème pour des tirages 24x30.

rico7578

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 955
  • Sexe: Homme
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #61 le: mai 06, 2019, 09:43:27 »
Tintin67, tu pourrais poster une image que tu trouves mauvaise, avec des noirs bouchés et visage surexposé stp ?
Histoire de comprendre :)

Pour les scans au reflex, oui il faut mieux acheter une table lumineuse type KAISER 2453 à 79 euros (https://www.digit-photo.com/KAISER-2453-Table-Lumineuse-Slimlite-LED-22x16cm-5000K-rKAISER2453.html).
Et aussi ce petit accessoire bien pratique pour tenir le négatif en place (qui sert aussi pour un scanner classique d'ailleurs) : Lomo Digitaliza 120 à 39 euros (https://shop.lomography.com/fr/digitaliza-120-scanning-mask?country=fr)

Mais après y'a rien de compliqué, avec un bon trépied :) (la Tamron Macro suffit je pense)
A la place du trépied, j'ai même pris ça, encore plus simple : CS 320 small copy stand à 35 euros (https://www.ebay.fr/itm/CS-320-Small-Copy-Stand-Rostrum-32-CM-Max-Height-UK-Stock-Brand-New-/171678223631)

Tutos :
https://www.youtube.com/watch?v=-aThAi4jan8 (négatifs noir et blanc)
https://www.youtube.com/watch?v=a7tptNQneo8 (négatifs couleurs, avec le plugin Negative Lab Pro pour LR, lui assez cher par contre...)
https://www.youtube.com/watch?v=qsJPeSiSTtg (la chaine Youtube du créateur du plugin Negative Pro)
http://www.questionsphoto.com/la-numerisation-sans-scanner-prerequis-et-materiel-premiere-partie/
http://www.questionsphoto.com/la-numerisation-sans-scanner-prise-de-vue-seconde-partie/

Michel

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 543
    • pages personnelles
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #62 le: mai 06, 2019, 10:23:46 »
Scanner Epson 1660 à partir d'un négatif obtenu avec un Seagull 6x6

https://www.flickr.com/photos/24459168 [at] N05/25375868797/in/album-72157661595237041/

Tintin67

  • Discret
  • *
  • Messages: 18
Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #63 le: mai 06, 2019, 15:28:41 »
Et bien que de choses à voir et à lire, merci! Rico7578, je vais essayer d’en poster une, le temps que je recherche le scan brut et que je trouve comment le poster sur le fil (suis nouveau moi!) :)

Cela dit j’ai eu mes négatifs au courrier aujourd’hui et la conclusion me semble de plus en plus claire : j’ai sous-exposé à la prise du vue! Enfin je m’entends, j’ai bien fait ma mesure à 1600 iso pour un film à 400 iso mais j’ai mal interprété et ai tout simplement bouché les ombres.. En même temps, ça fait sens puisque je fais mes mesures à 200 iso lorsque j’expose à 400 iso et à 1600 iso lorsque j’expose à 1600 iso... J’ai donc forcément -1IL quand je pousse mon film, d’où la sous-expo... J’aurais du faire développer à 3200iso... quelqu’un a déjà poussé de l’HP5à 3200asa?

titisteph

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 6 599
  • Sexe: Homme
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #64 le: mai 06, 2019, 15:40:55 »
Pour rebondir sur le sujet de la repro de négatifs avec un APN...
Pas besoin de dépenser beaucoup pour avoir un résultat de très haut niveau.
Pour le prix d'un carton plume, je me suis bricolé cette boîte de mélange (en copiant celle de mon agrandisseur). Il faut bien sûr déjà posséder un trépied, un APN et objectif macro au rapport X1, ainsi qu'un flash manuel (réglable en puissance) déporté.

Sur le dessus se trouve une plaque d'altuglass (plexi blanc translucide de récup). La boîte est faite en carton plume. Dedans: de la plaque de polystyrène de récup (pour casser les reflets).

A la base, une fenêtre recouverte de calque pour y faire entrer l'éclair d'un flash.
Sur le côté, une lampe de poche LED, pour cadrer, faire le point (elle ne sert pas à la prise de vue).

Le négatif est placé dans un passe-vue d'agrandisseur (il n'est pas sur la photo). Le passe-vue vient se caler sur la plaque d'altuglass (prévue pile aux dimensions, bien sûr!).
La boite est lestée à l'intérieur pour être stable.

Ensuite, il suffit de placer l'APN et son objectif macro bien en face (avec un double niveau à bulle pour la perpendicularité), et on peut commencer.

Je relie l'appareil (en raw) à Capture One (que je règle pour inverser directement à la volée les images). J'ai ainsi tout de suite un positif.
En quelques minutes, je passe un film entier.

Bien sûr, après il faut passer du temps en post traitement, mais pas tellement plus qu'avec un scan. En noir et blanc, c'est simple gérer (en néga couleur, c'est une autre histoire!).

titisteph

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 6 599
  • Sexe: Homme
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #65 le: mai 06, 2019, 15:41:38 »
Une vue de l'intérieur.

A noter qu'au flash, pas besoin d'être dans le noir, éviter seulement un éclairage trop intense (soleil direct à éviter), une pièce à l'ombre suffit.
Pour régler l'expo finement, il suffit d'éloigner ou rapprocher le flash (entre deux réglages de puissance).

La boite est assez grande pour accepter du format 6X7, avec une parfaite homogénéité d'éclairement. Je pousse même le vice jusqu'à faire la repro en trois morceaux pour augmenter la résolution. Il suffit de cadrer en vertical un néga horizontal (le grand côté de l'APN se calaltn le long du petit côté du néga). On déplace la boîte latéralement pour couvrir tout le néga en trois fois. Ensuite, montage dans PS.

Tintin67

  • Discret
  • *
  • Messages: 18
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #66 le: mai 15, 2019, 20:24:05 »
Je continue petit à petit ma prise en main du rolleiflex (et de l’argentique).. Nouvelles questions de newbie...

- Combien de temps peut-on garder un film entamé dans le boîtier? Il va de soi qu’on part du principe qu’aucune lumière ne rentre, mais je m’interroge quand même (j’essaie de ne pas armer l’obturateur en avance, mais ça m’agace, j’ai l’impression d’être plus lent à réagir lorsqu’une bonne photo se présente...)

- Ma cellule est déroutante... Elle m’a l’air assez juste en « basse lumière » (intérieur), même si globalement à -1 IL et complètement à côté en extérieur journée (+2 à 3 IL). En plein soleil cet après-midi, plein sud, il me donnait f8 1/125 à 400 iso! C’est la règle du f16 qui en prend un coup (au passage, sur mon 24x36 numérique, la même scène en à f16 1/400 était sous-exposée d’1 à 2 IL...)! L’autre rolleiflex que j’ai eu en main avant de me décider m’avait fait la même impression...). Peut-être que la cellule sélénium est fatiguée... La votre est-elle toujours précise?

Bref, dur dur de se familiariser avec le mesure de lumière manuelle et l’argentique, en même temps! :)

bruno37

  • Discret
  • *
  • Messages: 3
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #67 le: mai 15, 2019, 20:44:19 »
la cellule, c'est pas le point fort des rolleiflex :-), trouve toi une bonne cellule
perso j'utilise une sekonic studio II elle est suffisament sensible et précise tout en restant raccord avec le rollei

Tintin67

  • Discret
  • *
  • Messages: 18
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #68 le: mai 15, 2019, 22:28:47 »
la cellule, c'est pas le point fort des rolleiflex :-), trouve toi une bonne cellule
perso j'utilise une sekonic studio II elle est suffisament sensible et précise tout en restant raccord avec le rollei

J’ai une simple Polaris qui me satisfait plutôt bien vu le faible investissement, mais pour les balades, l’idée de me reposer sur la cellule du 3,5F était assez séduisante...

stratojs

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 9 477
  • Sexe: Femme
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #69 le: mai 15, 2019, 22:31:21 »
J'ai deux Rollei f dont les cellules fonctionnent toujours parfaitment depuis une cinquantaine d'années, mais ce n'est sans doute pas le cas de toutes les cellules de Rolleiflex.
Deux options, révision de l'appareil ou achat d"une cellule externe.

vernhet

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 6 396
  • Sexe: Homme
Re : Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #70 le: mai 16, 2019, 01:46:11 »
- Ma cellule est déroutante...  En plein soleil cet après-midi, plein sud, il me donnait f8 1/125 à 400 iso! C’est la règle du f16 qui en prend un coup (au passage, sur mon 24x36 numérique, la même scène en à f16 1/400 était sous-exposée d’1 à 2 IL...)!
Sur la base de ces estimation, elle serait pas si fausse que ça . Si on retient 2 il de sous ex pour le numérique avec 1/400 à 16, ça veut dire que la bonne expo serait 1/200 à 8...Ça fait pas un gouffre avec la cellule du Rollei qui préconise1/125 à 8  :D

Tintin67

  • Discret
  • *
  • Messages: 18
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #71 le: mai 16, 2019, 08:15:23 »
Sur la base de ces estimation, elle serait pas si fausse que ça . Si on retient 2 il de sous ex pour le numérique avec 1/400 à 16, ça veut dire que la bonne expo serait 1/200 à 8...Ça fait pas un gouffre avec la cellule du Rollei qui préconise1/125 à 8  :D

C’est pas faux... Mais j’ai l’impression que l’aiguille ne peut plus dépasser cette valeur de lumination, même en visant directement le soleil.
Mais, stratojs, je croyais que la cellule au sélénium ne se réparait pas?
Quoi qu’il en soit, j’ai déjà la cellule à main, j’essaie juste d’apprivoiser la cellule du rolleiflex...
Envoyé de mon iPad en utilisant Tapatalk

remi56

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 7 026
  • Sexe: Homme
Re : Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #72 le: mai 16, 2019, 09:13:21 »
Le budget, pour un scanner Epson kivabien en vide-greniers, c'est ~10€.
Ca permet de faire des scans de merde....
mutatis mutandis

titisteph

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 6 599
  • Sexe: Homme
Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #73 le: mai 16, 2019, 10:34:51 »
Citer
Combien de temps peut-on garder un film entamé dans le boîtier?

En noir et blanc, aucun problème pour au moins un an, et même beaucoup plus.
En néga couleur, un an aussi, mais éviter plus (bien que ça ne soit pas rédhibitoire)

En diapo, quelques mois. L'idéal étant quelques semaines. C'est bien plus sensible.

Bref, tu as le temps...

bruno37

  • Discret
  • *
  • Messages: 3
Re : Re : Mes débuts au rolleiflex...
« Réponse #74 le: mai 16, 2019, 17:38:33 »
C’est pas faux... Mais j’ai l’impression que l’aiguille ne peut plus dépasser cette valeur de lumination, même en visant directement le soleil.
Mais, stratojs, je croyais que la cellule au sélénium ne se réparait pas?
Quoi qu’il en soit, j’ai déjà la cellule à main, j’essaie juste d’apprivoiser la cellule du rolleiflex...
Envoyé de mon iPad en utilisant Tapatalk
le diffuseur peut être une aide précieuse, quand j'utilise le miens il donne une mesure en accord avec la sekonic