VIE CULTURELLE

Clique clac #122

Clique clac #121

Clique clac #120

Clique clac #119

Clique clac #118

A la Une

  1. Clique clac #122 (11/7/2019) - Dès le mois de mai dernier, alors qu’il promenait son chien et sentait les feuilles sèches craquer sous ses pas, Noah Berger a eu un pressentiment : « Ça arrive ». Par « ça » il faut comprendre la saison des incendies qui, depuis cinq mois maintenant, dévaste la Californie. Il y a dans les […]
    Dès le mois de mai dernier, alors qu’il promenait son chien et sentait les feuilles sèches craquer sous ses pas, Noah Berger a eu un pressentiment : « Ça arrive ». Par « ça » il faut comprendre la saison des incendies qui, depuis cinq mois maintenant, dévaste la Californie. Il y a dans les mots de ce photographe de 45 ans, recueillis par le Wall Street Journal, la même impatience fascinée que chez les chasseurs d’orages. D’ailleurs les chasseurs de feu forment eux aussi une petite communauté où l’envie de témoigner le dispute au plaisir de s’approcher toujours un peu plus près. Qu’ils s’appellent Noah Berger, Josh Edelson, Justin Sullivan ou Stuart Palley, ils s’imposent une seule règle : ne pas rester en travers du chemin des pompiers. Assurément, les images qu’ils rapportent sont spectaculaires mais on ne peut s’empêcher de les regarder en ayant à l’esprit cette phrase de l’article du Wall Street Journal : « M. Berger craint que son style de vie ne contribue aux troubles d’anxiété dont souffre son fils de 9 ans. » Tu m’étonnes !
    Paris, capitale de la photographie : la preuve en 10 points… • Le Salon de la Photo porte de Versailles (la rédac de C.I. n’y a plus de stand, mais elle est brillamment représentée par Hervé Le Goff qui interviewera plusieurs photographes dans le cadre des « Grandes rencontres ») • Le parcours Photo Saint-Germain • Les Rencontres du Xe arrondissement • Paris Photo au Grand Palais (5 focus pour préparer votre visite) • Le salon d’édition Offprint au Beaux-Arts • Denis Brihat à la BnF (et dans C.I.) • Les Rencontres photographiques du Musée Albert-Kahn • La boom « Circulation(s) » • Les foires Fotofever (contemporain), AKAA (africain), Photos Discovery (vintage) et a ppr oc h e (expérimental) • La semaine « Spéciale édition » à la MEP (qui vient d’ouvrir un grand espace librairie)
    Ce jeudi soir, l’émission « Complément d’enquête » (France 2) diffuse un reportage de Sébastien Lafargue sur les pièges qui guettent les mannequins inexpérimentés. Un sujet qui rappelle un article d’Eloïse Bartoli publié il y a quelques semaines sur le site de NEON et pour lequel la journaliste avait recueilli les témoignages de jeunes modèles. Où l’on comprend que le piège comporte plusieurs lames : « Quand on débute, on tombe plutôt sur des faux-tographes, parce qu’on n’a pas l’œil affûté. Ensuite, en progressant dans le milieu, on est moins contactées par eux car ils savent qu’on voit clair dans leur jeu. » Problème réglé ? Pas tout à fait : « C’est alors la deuxième catégorie de photographe qui s’en prend à nous… » Glaçant.
    L’Espagnol Eduardo Banco Mendizabal a remporté le Grand Prix du GDT grâce à cette photo. Vous ne voyez rien ? Éteignez la lumière et fermez les rideaux ! Le reste du palmarès ici.
    Brendan Barry, créateur d’appareils photo insolites dont on vous parlait dans CC#101, est de retour avec une idée toujours plus folle : transformer en camera obscura un étage d’immeuble de Manhattan pour photographier New York. Un projet démesuré qu’il a mené à bien grâce à la collaboration d’une vingtaine de stagiaires.
    Actuellement exposée au salon Fotofever, la série de Rose Lecat « À la frontière des montagnes, après le désert et la mer” résulte de plusieurs voyages à la frontière franco-italienne, passage obligé des demandeurs d’asile. Un travail inclassable, entre évanescence et réalisme brut, dont elle s’est expliquée à Mathieu Dejean.
    Aire naturelle remarquable située dans le canton de Genêve, le vallon de l’Allondon attire de nombreux photographes animaliers, parmi lesquels Fabien Wohlschlag que l’émission « Passe tes jumelles » a suivi durant ses affûts. Rien que pour sa scène d’ouverture, où les ombres d’une myriade de milans noirs se dessinent sur le sol, ça vaut le coup d’œil.
    Le « Estée Lauder Pink Ribbon Photo Award » vient de dévoiler ses 40 finalistes. Ce concours photo est l’une des nombreuses opérations menées dans le cadre d’Octobre rose, la campagne annuelle de lutte contre le cancer du sein. Mais si octobre est rose, novembre est bleu. C’est ce que nous apprend ce sujet de France 3 Poitou-Charentes qui relate la fabrication d’un calendrier photo dont le but est de sensibiliser les hommes au cancer de la prostate.
    À travers quelques exemples datant des 40 dernières années, l’avocat Étienne Madranges dresse un bref historique de la jurisprudence française en matière de photographie de biens.
    Conscient de son statut privilégié, Philippe de Poulpiquet a raconté à Fred Marie son parcours de reporter salarié au sein du Parisien/Aujourd’hui en France, son travail sur les résidents de l’Institution nationale des Invalides (qui lui a valu récemment le Prix Sergent Vermeille, catégorie « Reportage ») et l’importance de faire ses premières armes dans la presse locale. Aussi à l’aise dans la position d’intervieweur que dans celle d’interviewé, Fred Marie a participé récemment à un live vidéo organisé par Studio Jiminy. L’occasion de parler de photo de sports extrêmes et aussi de reportages plus classiques, par exemple au G7 de Biarritz. Si vous aimez les lives de Studio Jiminy, notez que deux d’entre eux seront diffusés ce jeudi 7 novembre (à 11h avec Raphaëlle Monvoisin, à 14h30 avec Pierre Montant).   « Clique clac”, c’est chaque jeudi le résumé d’une semaine sur la Toile en dix entrées et quelques liens sélectionnés par la rédaction de Chasseur d’Images. Photo d’ouverture : capture d’écran du site du Wall Street Journal (photo : Josh Edelson)

Retrouvez les différents articles

Clique clac #122

Clique clac #121

Clique clac #120