Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com


Auteur Sujet: Développement des RAW Sigma : le point  (Lu 21087 fois)

gibus

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 752
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #25 le: mars 03, 2017, 23:00:15 »
Merci pour l'info. Ils reconnaissent que la qualité des DNG était "pas si mal", c'est à dire inférieure au X3F.
Les possesseurs de Fovéon recherchant la qualité d'image maximale, l'intérêt du DNG restera limité. ;D

damiencaze

  • Discret
  • *
  • Messages: 12
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #26 le: avril 02, 2017, 15:41:30 »
Bonjour,
Je me suis inscrit sur Chasseur d'Images uniquement pour pouvoir participer à cette discussion, tellement le développement des X3F me frustre. Jusqu'ici je n'avais utilisé pour appareils numériques que des Ricoh, utilisant le DNG, et je découvre les joies du Fovéon via un déjà vieux DP2s depuis quelques semaines seulement. Et j'ai bien dû me rendre donc de la difficulté que c'est d'en tirer des jpeg ou des tiff de bonne qualité.
Je me permets (si ça marche) de montrer un exemple ici du problème qui m'agace le plus, et que j'imagine vous connaissez tous. C'est d'autant plus flagrant et frustrant qu'on monte en iso. Voilà le X3F d'une image prise à 1600 iso juste au moment où je l'ouvre sur spp:

Et la même quelques secondes après, quand spp a fait son "travail":

Je voudrais tellement pouvoir me retrouver avec un fichier final le plus proche possible de l'initial, parce que cette image juste à l'ouverture me plait beaucoup, elle serait largement rattrapable manuellement avec un photoshop si seulement elle sortait telle quelle en jpeg ou en tiff... mais j'ai beau cafouiller dans les différents modes et ajuster les variables, le résultat que me donne spp est toujours affreux. J'ai essayé en passant en DNG avec un logiciel de conversion mais c'est pratiquement la même chose. On dit que l'appareil est mauvais dès 400 ou 800 iso, mais force est de constater que c'est faux, et ça me frustre. Au secours!

Tadorne

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 883
  • Sexe: Homme
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #27 le: avril 02, 2017, 18:55:48 »
vérifier que le mode d'ajustement en haut à gauche ne soit pas sur auto
capteurs micro 4/3 à MF

gibus

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 752
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #28 le: avril 02, 2017, 19:54:22 »
Bonsoir,
SPP a de gros défauts (lenteur, manque de fonctionnalités), mais la qualité du développement est très bonne, et c'est la première fois que j'ai connaissance de quelqu'un qui lui préfère le jpeg encapsulé dans le X3F !
L'exemple choisi n'est pas terrible il faut le reconnaitre. En quoi la version X3F est-elle moins bonne ? SPP l'a débruité, vous pouvez ajuster la correction si elle ne vous convient pas. A part ça ,...  ???

Verso92

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 114 386
  • Sexe: Homme
  • Expert en bavardages
    • La galerie photo de Verso
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #29 le: avril 02, 2017, 19:56:52 »
En quoi la version X3F est-elle moins bonne ?

Il y a quand même une sacrée bascule de couleur (--> vert), non ?

gibus

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 752
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #30 le: avril 02, 2017, 21:09:02 »
Oui, mais quelle version est la bonne ?
Personnellement je n'ai jamais constaté une version développée inférieure au jpeg.
Il est vrai que je ne shoote jamais à plus de 200, maxi 400 isos.
Le boitier est assez vieux aussi (DP2S).
Peut-etre essayer avec SPP5, je ne sais pas si le rendu peut etre différent avec ce boitier par rapport à SPP6 ?

PENDER

  • Super actif
  • *
  • Messages: 502
  • Sexe: Homme
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #31 le: avril 03, 2017, 20:28:34 »
Bonjour
"
"Il y a quand même une sacrée bascule de couleur (--> vert), non ?"

Ben voila, je ne suis pas tout seul... Cette p.... de bascule jaune verdâtre .... C'est dommage car à 100 isos mon DP2M rivalise sans problème avec mon D800... et en montagne, il pèse 1K 500 de moins. Ça doit être de ma faute... Dès qu'on touche la chromie dans spp, la bascule devient mag- ... ou Cyan....Un peu frustrant, ça me fait hésiter d'acheter le sd quattro si c'est la même chose.
 Comment font les experts ?

Tadorne

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 883
  • Sexe: Homme
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #32 le: avril 03, 2017, 23:21:57 »
simplissime : nos appareils restent réglés à 100 iso. Et on attend que la lumière convienne . Ou alors on fait de la pose longue sur pied ... si la prise est bonne, histogramme équilibré, le travail sous Spp
est simplissime également et ne sert qu'à sortir un tiff travaillable 
capteurs micro 4/3 à MF

PENDER

  • Super actif
  • *
  • Messages: 502
  • Sexe: Homme
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #33 le: avril 04, 2017, 11:17:25 »
"Et on attend que la lumière convienne"

Ben, oui, c'est en effet simplissime. je suis vraiment débile de ne pas y avoir pensé plus tôt.
Résumons : on se plante devant le sujet, on attend , 1h, 2 jours, une année, que la lumière corresponde à la réponse colorimétrique de l'engin et on a tout bon du premier coup...
 Plus sérieusement, en regardant les photos posées ici, je me rends compte que je ne suis pas tout seul à produire (sauf au soleil avec la b.d.b. sur lumière du jour c'est vrai, c'est le seul cas où ça marche.-Mais j'ai horreur de ce type de photos, je n'aime que les lumières plates, c'est grave ?-) du jaunâtre verdâtre et que c'est pas de la tarte à corriger.
 C'est d'autant plus rageant pour les nuls comme moi que j'aime bien cet engin.

gibus

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 752
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #34 le: avril 04, 2017, 12:18:48 »
Ne nous fachons pas ! le message de Tadorne n'était surement pas destiné à vous traiter de nul...
Il est vrai que les Merrill aiment le soleil et les 100 isos et j'utilise mon DP2M dans ces conditions la plupart du temps, meme s'il m'arrive de faire des photos de nuit (mais avec trépied).
Je dirais que le genre de photos montré en exemple, et à 1600 isos devrait etre faite avec un boitier plus classique.
Votre insatisfaction colorimétrique concerne aussi les photos prises à 100 isos ?
Pour ma part, me limitant au paysage/monuments principalement, je ne ressens pas de gêne de ce coté, mais je serais plus prudent pour du portrait par exemple.

PENDER

  • Super actif
  • *
  • Messages: 502
  • Sexe: Homme
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #35 le: avril 04, 2017, 14:06:01 »
ben...
Possédant ausssi un Nikon ; pour la colorimétrie, y'a pas photo et ceci jusqu'à 1600 isos-Après, j'ose pas.-

 Avec le dp2, je n'ai jamais osé aller au delà de 100 isos, pas fou.Et c'est souvent vert beurk.

Simplissime, non ?

Nan, nullissime !
Rassurez-vous, nul ça me convient parfaitement. Et je m'amuse bien avec mon bouffeur de piles verdoyant.

PENDER

  • Super actif
  • *
  • Messages: 502
  • Sexe: Homme
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #36 le: avril 04, 2017, 14:38:32 »
Post coïtum

Comme j'avais un peu de temps , je suis allé sur "passion fovéon" que je ne connaissais pas.
Voici un exemple entre 1O. Si l'auteur est gêné, je l'enlève illico. C'est exactement ce que je reproche au rendu de mes photos, avant traitement bien chiant.Si certains s'en contentent, pour moi, c'est complètement à l'ouest.

Mistral75

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 46 090
  • Sexe: Homme
Re : Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #37 le: avril 04, 2017, 14:59:37 »
(...) Si l'auteur est gêné, je l'enlève illico. (...)

Chiche ! :P

gibus

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 752
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #38 le: avril 04, 2017, 15:47:32 »
On ne peut pas juger sur une photo, dont on ne connait pas les réglages (BDB) et développement.
Si le rendu (couleurs) de mes DPxM me convient généralement, je reconnais que parfois c'est bof,bof quand l'éclairage est un peu difficile.
Mais on les utilise pour leur précision hallucinante, surtout en paysage, en acceptant les inconvénients.
Pas facile de reconstituer la bonne couleur à partir de 3 couches !
Si on n'aime pas le vert SPP, on peut essayer "Iridient Developer" qui tend un peu plus vers le jaune  ;)

PENDER

  • Super actif
  • *
  • Messages: 502
  • Sexe: Homme
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #39 le: avril 04, 2017, 17:34:27 »
En effet, je ne peux pas l'enlever. mes excuses au photographe, dont je ne remets pas en cause la qualité. Simplement, je ne suis pas tout seul avec ces pb....

 Merci des renseignements, en tout cas.

Tadorne

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 3 883
  • Sexe: Homme
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #40 le: avril 04, 2017, 19:16:43 »
afficher l'histogramme sur l'écran et corriger l'expo avant la prise de vue peut rendre service
capteurs micro 4/3 à MF

Mizar

  • Très actif
  • *
  • Messages: 475
    • forum passion foveon
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #41 le: avril 05, 2017, 00:06:18 »
si on "choisi" un foveon ce n'est pas pour faire des tofs à 1600iso  ::), les bayers et autres font ça très bien, mais pour la def, le rendu
et perso je n'ai pas ce genre de pb "verdâtre"
oui si c'est sous ex et qu'on pousse les curseurs, ou en condition de lumière, style contre jour
sinon perso je passe mes X3F direct en tiff avec SPP, et traite sous LR
quant à l'exemple choisi, il faut demander à l'auteur, si c'est son choix . Et à mon avis on peut traiter différemment la photo sans pb.
Il ne me semble pas voir tant de photos que ça avec ces dérives ??? regarde les galeries de tadorne par ex  ;)

damiencaze

  • Discret
  • *
  • Messages: 12
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #42 le: avril 05, 2017, 03:20:33 »
Merci pour vos réponses. L'exemple envoyé est en mode "X3F" mais même en auto ou en arrangeant à ma sauce je me retrouve avec ça. Par contre je suis étonné que la première image, celle dont je dis que c'est ce qui apparaît à l'ouverture dans SPP, ne soit que le jpeg correspondant au X3F. Je précise que ne shoote qu'en raw, et non pas au raw+jpeg. Je pensais donc qu'il s'agissait bien du raw lui-même qui apparaissait (si tant est que ça soit possible)... alors si c'est bien un jpeg, je comprends encore moins comment SPP peut me le dégrader autant. Parce que pour moi l'image est complètement dégradée: les zones sombres où l'on aperçoit pourtant des détails dans la première image deviennent complètement noires, le bruit, pourtant élégant et qui rappelle presque l'argentique, est gommé par le correcteur de bruit pour donner ces détestables surfaces lisses qui rappellent mon Panasonic de 2003, il y a effectivement un affreux virement au vert, les détails des visages sont aussi gommés, les blancs, même si ce n'est pas énorme, explosent, et ça donne ces néons et ces enseignes qui se détachent beaucoup trop de l'image, etc. Vous allez peut-être me trouver tatillon, mais c'est pourtant bien ce que je vois. Et je ne trouve aucun moyen d'empêcher SPP de faire ces dégâts.... Je me fais même mal en ouvrant des images que j'aime au hasard et en regardant SPP faire son massacre en 3, 4 secondes. Pitié de l'aide! J'ai acheté cet appareil en sachant qu'il était faible en 1600 isos, mais le truc ce que ça me frustre de constater que ce n'est pas le cas. Et quand on regarde bien même à 200 isos on perd en qualité...
Autre exemple à 800, regardez les cheveux de la femme, le manteau de l'homme, le rouge de son bonnet, la ligne des néons:


Bien sûr on pourra me dire arrête de prendre en intérieur et à plus de 400 isos, mais je voudrais justement savoir comment il était possible de freiner les ardeurs de SPP. Il me fait penser à cette vieille dame en Espagne qui avait essayé de "restaurer" un petit tableau du Christ dans une église.

gibus

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 752
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #43 le: avril 05, 2017, 11:03:27 »
Arrete, tu te fais du mal ! Oublie les hauts isos (les autres font ça très bien), et pour les photos de nuit, trépied obligatoire.
On peut faire des choses sympa (voir ci-dessous). Attention à la dynamique toutefois.
Et comme dit, si la colorimétrie SPP ne te convient pas, essaye Iridient Developer, c'est la seule alternative.

damiencaze

  • Discret
  • *
  • Messages: 12
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #44 le: avril 05, 2017, 15:44:49 »
Merci pour cette belle photo, qui montre qu'effectivement un trépied arrange tout.
Mais je ne saurai donc pas le comment du pourquoi (ou l'inverse je sais plus)... Pourquoi l'image juste à l'ouverture est plus propre que la même image quelques secondes après, et pourquoi est-ce que je ne peux rien faire pour la garder en l'état avec le minimum de correction avant de la développer en jpeg? Et surtout, qu'est-ce que cette image? Le X3F lui-même? Ou alors déjà un jpeg? ???
Ces images que je poste sont des photos d'écran, c'est-à-dire que la première de chaque série, celle qui me plaît, je suis incapable de la "sortir" de SPP, alors que je peux la voir, c'est frustrant et je ne veux pas laisser tomber.

durandal

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 148
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #45 le: avril 05, 2017, 17:56:20 »
Bonjour Damien.
Je possède le DP2M que j'utilise à 100 ISO uniquement. Comme beaucoup d'entre nous je suis effaré par la dominante verte systématique de mes X3F. Je passe le tout dans SPP en prenant soin de caler l'ajustement de couleur sur Magenta 4,5 ou 5. J'édite en Tiff et continue dans ACR puis,éventuellement dans Photoshop. C'est long (mais ce n'est pas nouveau). Ce qui me surprend dans la saisie d'écran que tu nous présentes c'est le bouton grisé placé sous le curseur X3 Fill Light. Normalement il devrait être allumé, c'est à dire actif, si le fichier est bien un X3F. Il semblerait que ton logiciel ne voit qu'un Jpeg. Cette blague m'est arrivée dernièrement. Suite à une réinstallation, mes X3F se sont trouvés affublés de l'icône Affinity. SPP s'est vexé et a désactivé les fonctions propres aux fichiers RAW. Peut-être as-tu une anomalie de ce genre. Tout est rentré dans l'ordre au retour de la bonne extension. Cela expliquerait tes ennuis actuels. Peut-être serait utile que tu mettes à disposition un de tes RAW problématiques pour voir ce qu'il nous est possible d'en obtenir.

PENDER

  • Super actif
  • *
  • Messages: 502
  • Sexe: Homme
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #46 le: avril 05, 2017, 18:26:02 »
 Je vois que c'est pas simple. Sans être un "expert", je suis pas non plus un perdreau de l'année. Dès qu'on touche au raw dans spp, on se tape d'autres bascules. la plus fréquente, quand on rajoute du mag- c'est les gris qui prennent du cyan.Même quand on fait un point gris, ça bascule ailleurs.
 Je vois que je fais comme beaucoup : je passe en tiff et après photoshop. et là pas mal de boulot. je trouve que les afficionados des Merril nient un peu l'évidence. Il me semble qu'ils sont vite contents du résultat. Quand on n'est pas un vrai spécialiste compétent-C'est rare- On a du mal à obtenir la chromie qu'on désire.Ça n'enlève rien aux qualités de ces petits trucs ,  extraordinaires pour le prix : mon Dp2 vaut le 8ème du D 800 Par ex- ; mais ces rendus flatteurs (je pense au rendu du bois, des métaux, du cuir) et suraccentués, je les trouve too much.
Qui aime bien, châtie bien.
 Et encore merci à ceux qui se sont dévoués pour faire avancer le pb.

durandal

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 148
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #47 le: avril 05, 2017, 18:55:18 »
Bonjour Pender.
Je pense que la doudoumania est peu répandue chez les possesseurs de boîtiers Sigma car, à moins d'être photographe paysagiste exclusif à 100 ISO, il est impossible de n'avoir que ce matériel. Il n'est donc pas raisonnable de nier l'évidence. Les Sigma ont du caractère, un fichu caractère parfois. On achète pour sa définition inimitable... et on accepte d'en payer le prix. Il n'est pas forcément financier. Il se mérite par la patience dont il faut faire preuve tant à la prise de vue qu'au post traitement. Pour ma part je n'ai pas constaté de problèmes de dérives chromatiques, mais il est vrai que je ne l'utilise qu'à 100 ISO pour des paysages ou des sujets très ensoleillés.

damiencaze

  • Discret
  • *
  • Messages: 12
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #48 le: avril 06, 2017, 14:38:02 »
Merci Durandal pour ces précisions. Je vois que Pender aussi pique des crises, ce qui est bien normal quand on a un si beau boitier, un logiciel dédié et pourtant un rendu final si décevant. Mon idée ici était surtout de comprendre comment fonctionne SPP pour avoir l'image la plus proche possible de ce que je veux. Je ne suis ni pro ni fan ni rien de tout ça, juste curieux et têtu. Bien sûr shooter à 100 isos et laisser faire SPP est une solution, mais j'ai été tellement étonné de voir ce qu'il se passait à l'ouverture d'une image, et agacé par mon impuissance à y changer quoi que ce soit, et j'ai trouvé si peu de tutoriels alors que SPP n'est plus tout nouveau, que j'ai voulu participer à la seule discussion valable en langue française sur laquelle je suis tombé en fouillant sur le web, pour voir ce qu'il était possible de tirer de ce petit appareil, même (et surtout pour moi qui aime les images volées dans les lieux sombres) au-delà de 800 isos. D'autres appareils le font sans doute mieux, soit, mais je ne suis pas un amateur de belles images, je veux juste récupérer, si possible, ce qui s'offre à mes yeux à l'ouverture d'une photo sous SPP. Or le logiciel, d'une image fade et granuleuse comme je les aime, essaie par tous les moyens de tromper son monde en filtrant, accentuant, et c'est affreux. Je veux juste savoir ce qui m'échappe.
Alors effectivement, certaines fonctions ont l'air désactivées, alors que le nom du fichier en haut à gauche marque bien X3F. J'ajoute encore deux photos d'écran pleine page pour montrer le maximum de ce que je vois, encore une fois en deux temps, à l'ouverture et quelques secondes plus tard, en mode X3F (sur la première photo on voit la barre d'avancement du processus, c'est SPP 6.5 qui me montre que le massacre avance).


Ce n'est pas que j'aime les romans, juste je veux être aussi précis que possible pour qu'on voie où je me rate.
Je mets ici la même image en téléchargement, c'est très gentil à toi Durandal de proposer cette idée.
https://drive.google.com/open?id=0BwYHqYcsN9YfQzNIX011d0pDcGM
Je mets aussi celle du bonnet rouge, les changements sont plus flagrants:
https://drive.google.com/open?id=0BwYHqYcsN9YfQVhBaWRDVG1UZUk
J'hésite sérieusement à m'offrir un Merrill, si j'arrive à travailler correctement avec SPP, je le ferai, sinon j'abandonne...

gibus

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 752
Re : Développement des RAW Sigma : le point
« Réponse #49 le: avril 06, 2017, 16:25:12 »
Il faut reconnaitre que tes souhaits (image fade et granuleuse) sont à contre-courant des souhaits habituels des utilisateurs et du rendu de SPP  ;D
SPP donne de la densité et l'image développée est un poil plus sombre que la vignette.
Quelques idées :
- moins sous-exposer (images en exemples) et rattraper (exposition, fill-light)
- shooter en RAW+jpeg. Le jpeg pourrait te convenir  ;)
- Essayer Iridient qui donne un rendu moins dense et une colorimétrie tirant moins vers le vert.
- Un Merrill est différent du DP2S. Peut-etre faire des tests avec des X3F Merrill pêchés sur le web
- Ne pas acheter un Merrill pour faire du 800/1600 isos (on se répète, mais ...)